Le blogue de Richard Hétu

L'Amérique dans tous ses états

Dès l’annonce jeudi des résultats des sondages de sortie des urnes au Royaume-Uni, de nombreux journalistes, commentateurs et mordus de politique américaine ont tenté de tirer les leçons de la victoire écrasante de Boris Johnson et de les appliquer à l’élection présidentielle de 2020. Auteur d’un livre sur le populisme, le politologue Yascha Mounk a …

Lire la suite

«Nous sommes la risée du monde», se plaisait à répéter Donald Trump pendant la campagne présidentielle de 2016. Sa phrase pourrait s’appliquer à sa propre personne, à en juger par un clip de la CBC devenu viral sur internet depuis mardi soir. On y voit Justin Trudeau se bidonner avec le président français Emmanuel Macron, …

Lire la suite

«J’ai d’excellentes relations avec plusieurs des dirigeants [britanniques], dont Boris [Johnson]. Je pense que c’est un homme fantastique, et le bon gars pour le moment. Je sais que vous et lui finirez par faire quelque chose de formidable […]. Et [Jeremy] Corbyn serait tellement mauvais pour votre pays.»

Mike Pence n’aurait pu choisir pire moment pour visiter Londres que ce jeudi. Le premier ministre britannique Boris Johnson fait face à une rébellion parlementaire sur le Brexit qui pourrait se terminer en élections anticipées. Entre deux apparitions au parlement, le résidant du 10 Downing Street a tout de même serré la pince au vice-président …

Lire la suite

Les images qui resteront de la visite britannique de Trump, et de sa famille, seront celles de son accueil royal. Mais au-delà d’un portrait officiel avec la reine, les Britanniques en garderont un autre souvenir : les Américains ne sont pas là pour les sauver du naufrage. En pleine crise politique, alors que la première …

Lire la suite

À peine arrivée au Royaume-Uni pour une visite de trois jours, Donald Trump a accentué la vulnérabilité de Theresa May en confiant au quotidien londonien The Sun que la première ministre britannique avait mis en danger un traité de libre-échange éventuel avec les États-Unis en optant pour un «Brexit doux». «Je lui ai dit comment …

Lire la suite

«C’est le chaos total et Theresa May n’a plus aucune autorité.» – Ian Lavery, président du Parti travailliste, s’exprimant après la démission du ministre du Brexit, David Davis, et avant celle du ministre des Affaires étrangères britannique, Boris Johnson, deux poids lourds du gouvernement conservateur opposés au «Brexit doux» préconisé par la première ministre.