Le blogue de Richard Hétu

L'Amérique dans tous ses états

«J’ai d’excellentes relations avec plusieurs des dirigeants [britanniques], dont Boris [Johnson]. Je pense que c’est un homme fantastique, et le bon gars pour le moment. Je sais que vous et lui finirez par faire quelque chose de formidable […]. Et [Jeremy] Corbyn serait tellement mauvais pour votre pays.»

— Donald Trump, president des États-Unis, exprimant sans ambages ses préférences sur l’issue des élections britanniques prévues le 12 décembre prochain lors d’une entrevue radiophonique avec le chef du Parti du Brexit Nigel Farage.

(Photo Fox News)

71 réflexions sur “La citation du jour

  1. Réal Tremblay dit :

    Donald! Mêles-toi de tes affaires. Tu as déjà asses à faire dans ton marais.

    1. titejasette dit :

      Boris Johnson, sans bien le connaitre est considéré comme un clown dans son pays. Corrigez-moi s’il y a lieu

      1. Réal Tremblay dit :

        @titejasette

        Un clown qui a des appuis dans la population. Version Trump anglaise toute aussi dangereuse et plus intelligente que l’américaine mais ce n’est que ma perception.

      2. franlabrecque dit :

        Ca fait deux clowns tremendous tremendous.

    2. Réal Tremblay dit :

      Je viens de changer d’idée. Donald! Continue parce que les anglais n’en ont pas grand chose à faire de ton opinion. Tu es déjà assez mal barré là-bas.

    3. Pierre dit :

      Nouvelle de dernière minute

      Corbyn de répondre: Nous savons déjà que vous êtes très mauvais/toxique pour votre pays…vous avez pas un empeachment qui devrait vous tenir occupé?
      Pis de quoi je me mêle grosse citrouille déformée…

    4. Richard Desrochers dit :

      Il veut sans doute que Johnson ouvre une enquête sur Henry Dunn.

    5. Lecteur-curieux dit :

      La vraie personnalité de Trump être un Bozo mais il ne voudra jamais l’admettre ?

      https://youtu.be/jXAdTOtZ01U

      1. Haïku dit :

        @Lecteur-curieux
        Wow ! Superbe rappel ! Merci.👌👌

      2. Pierre dit :

        @lecteur
        Il y a aussi Bonzo le singe qui jouait mieux que Reagan au cinéma

      3. Gaétan Julien dit :

        SVP de grâce n’insulter pas les Bozo!

      4. Haïku dit :

        À voir:
        le lien de Lecteur-curieux. C’est Félix Leclerc qui chante « Bozo ».

  2. ghislain1957 dit :

    Entre clowns, faut bien s’entraider! – D.J.tRump

    1. Haïku dit :

      « Joli sourir recherche clown pour s’afficher »(D. Trump).

  3. gamacheg dit :

    Mais de quoi il se mèle? Et en passant il peut aussi se renseigner pour savoir si Biden aurait fait quelque chose de croche en Grande-Bretagne?

  4. Dekessey dit :

    Donald Trump, Nick Farage, Boris Johnson, Doug Ford… Pas à dire, les anglophones sont bien représentés…

    1. Mrmiketi dit :

      Vous oubliez Jason Kenney 😊

  5. Si son boss russe le fait, pourquoi pas lui…?

  6. Apocalypse dit :

    Le clown qui donne son appui à un autre clown, on ne l’avait pas vu venir celle-là.

    Je vous accorde que Boris Johnson est (bien) moins pire que Donald Trump, mais il n’est toujours pas proche d’avoir les compétences pour la job. Espérons que les britanniques seront un peu plus allumé que les américains l’ont été en 2016…

    1. titejasette dit :

      « Boris Johnson est (bien) moins pire que Donald Trump » – Apocalypse

      Le démon, Trump, Boris Johnson: trois degré de comparaison 😊

    2. Pierre dit :

      @apocalypse

      Je comprend pas que le cirque Barnum & Bailey ait fait faillite? Avec tous ces clowns 🤡 on pourrait le ressusciter…

    3. Lecteur-curieux dit :

      Krusty le clown qui fait sa voix aux États-Unis ?

      Il faut les bons comédiens pour s’opposer à Trump et non ceux meilleurs dans des rôles dramatiques ou psychologiques.

      1. Lecteur-curieux dit :

        Autre comédien, à la limite je suis d’accord avec ce qu’il dit mais il doit être plus dans l’humour que dans l’opinion s’il veut vraiment faire passer le message.

        Comme dans Liar, Liar.

        https://youtu.be/5leQzK1t7L4

  7. Lily D. dit :

    Espérons que les Anglais sont aussi lucides que le fait comprendre l’article qui suit, auquel cas, l’intervention de Potus pourrait être plus nuisible qu’utile. https://thehobbledehoy.com/2019/03/08/british-writer-pens-the-best-description-of-trump-ive-read/

    1. Louise Lefebvre dit :

      ______________
      @ Lily D. / 31/10/2019 à 14:13

      Merci pour le lien. proposé. Sur un ton humoristique, l’auteur y dépeint Trump à la perfection.
      Alla… British !

      1. Haïku dit :

        Louise Lefebvre
        Je seconde.

    2. constella1 dit :

      Je vous donne un petit exemple de ce que dit cet article

      Et ça rejoint pas mal ce que l’on pense,écrit et décrit de lui sur ce blogue entre autre

      Ça vaut la peine de le lire vraiment
      On y parle aussi de ses tweets mal écrits , qu’il aime seulement les trolls ect

      Trump lacks certain qualities which the British traditionally esteem.
      For instance, he has no class, no charm, no coolness, no credibility, no compassion, no wit, no warmth, no wisdom, no subtlety, no sensitivity, no self-awareness, no humility, no honour and no grace – all qualities, funnily enough, with which his predecessor Mr. Obama was generously blessed.
      So for us, the stark contrast does rather throw Trump’s limitations into embarrassingly sharp relief.

      1. Superlulu dit :

        Finalement c’est un No No. 🙂

    3. Lecteur-curieux dit :

      Well mauvaise lecture en partie des Américains et même si on parle des Britanniques, une trop grande généralisation de ce qu’ils sont où seraient.

      Spalding dans Tintin en est un ? Benny Hill en était un autre.

      Pour Trump il faudrait voir des vidéos d’archives et si ce n’est pas lui, la façon dont les gens le voyaient alors et ne correspondant pas forcément à cet article et pas sûr pour autant que les admirateurs et admiratrices d’hier si encore en vie votent pour Trump.

      Pour moi beaucoup de fans de Trump étaient déjà démocrates et prenons madame Warren, elle votait républicain il y a 30 ans elle…

      Cela va avec le vécu de chacun et même les mots choisis. Elle se dit très capitaliste alors qu’elle est socialiste en partie ou du moins sociale-libérale si elle ne veut pas être sociale-démocrate comme Sanders. On peut les dire pareil capitalistes dans un système mixte mais très contrôlé leur capitalisme.

  8. Gilles Morissette dit :

    Le Grros Abruti-En-Chef serait mieux de se préoccuper de ce qui va se passer à partir de maintenant aux USA plutôt que sur l’élection en GB. Le Gros Connard est toujours en train de donner des conseils aux autres alors qu’il nage littérallement dans le népotisme et la corruption.

    Dire qu’il y en a qui ont reproché au président Obama d’avoir donné son appui à Trudeau lors de la dernière élection fédérale. « Ingérence », « Innterférence », clamaient-ils tous en choeur. Pourtant, que croyez-vous que Tiny Brain vient de faire !!

    Un peu de logique s.v.p. Si c’est bon pour l’un, ça l’est pour l’autre.

    1. Richard Desrochers dit :

      À une différence près : Obama a exprimé sa préférence, sans donner de conseils, et il n’a pas insulté les adversaires de Trudeau.

      1. Bboy dit :

        Et une autre différence, M. Obama n’est plus président…et ainsi il parle en son nom. Trump est ( malheureusement) président et parle au nom des USA!

  9. Louise dit :

    Qu’un dirigeant d’un pays donne sa préférence sur l’issue des élections dans un autre pays, ÇA NE SE FAIT PAS.
    Mais il faut compter sur Trump pour faire tout ce qui ne se fait pas et pour dire tout ce qui ne se dit pas.
    Enfant il devait être un p’tit chr…t qui fait tout ce qu’on lui défend et ne fait pas ce qu’on lui demande. En un mot, un enfant détestable.

    1. Lecteur-curieux dit :

      Sauf bien sûr quand Obama un ex-dirigeant souhaite la réélection de Trudeau.

      Pour la position de Trump, elle est déjà connue. Il est pour le Brexit et est plutôt opposé à l’UE et entre en conflit avec toutes ces organisations multilatérales et peut-être trop grosses ou pro-establishment dans sa rhétorique.

    2. 430a dit :

      Et ça ne s’est pas amélioré en vieillissant.

  10. Lecteur-curieux dit :

    C’est son opposition entre patriotes versus globalistes.

    Mais c’est en fait la bulle narcissique/égocentrique qu’il vit et encourage les autres à faire de même.

    Aucun pays n’est réellement pleinement séparé des autres.

    On peut toujours tracer des frontières, créer des ensembles et sous-ensembles mais nous vivons tous sur la même planète qui elle aussi n’est qu’un sous-ensemble.

    C’est pareil pour les changements climatiques que pour les migrations, la politique, l’économie comme la culture.

    Il faut tous vivre ensemble, on a pas le choix. Il faut s’adapter ou bien se diriger vers notre destruction à long terme. Trump ne regarde que le court terme et très dans son égo.

    Cela étant dit, les choix politiques proposés ne permettent pas la résolution mais au global le système finit par s’autoréguler à partir de toutes ces interactions. Encore les boucles.

  11. Gina dit :

    Donald Trump fait tout pour qu’on parle de lui . Il ne veut pas qu’ on l’oublie dans l’actualité Alors il donne son opinion même s’il sait que sa parole n’a aucune importance pour les autres .

  12. treblig dit :

    Les républicains ont toujours été, plus ou moins ouvertement, contre la création de la communauté européenne. Ils préfèrent faire affaire bilatérale avec chacun des pays européens plutôt que de s’adresser à une alliance multilatérale d’une vingtaine de pays qui font bloc. Le rapport de force n’est pas le même.

    Trump reprends, non subtilement, cette approche. Pour l’Angleterre certes mais il a fait déjà une offre de ce genre à Macron.

  13. onbo dit :

    C’était plus fort que lui! Il fallait qu’il se mêle des élections du 12 décembre…. dans un autre pays. Donald aura contribué à faire trébucher Netanyahou. Réussira-t-il à évincer du pouvoir Boris Johnson? Il en est bien capable.

    Et comme tout ce que touche Don the Swamp finit par une faillite, les conservateurs britanniques pourraient bien connaître le mauvais sort en décembre. Savage, du parti du Brexit, a beau avoir dit qu’il ne présenterait pas de candidats Brexit… «  »afin d’aider le Brexit » », les images des foules calmes mais déterminées donnent précisément à penser que Savage a une trouille pas pour rire.

    Les anglais voulaient avoir un référendum; ils ne voulaient pas d’une élection, encore moins de celle que Boris Johnson (conservateur) leur impose en plein hiver, à une date de surcroit où les étudiants de collèges et d’universités sont en congé des fêtes.

    Le Labor pourrait-il réaliser l’enfilade du quart, mettant fin aux dizaines de NON des Communes? Sinon, le rusé Johnson arrachera-t-il une victoire à la Pyrrhus?

    Tout dépend de l’humeur des Britanniques au moment d’aller aux urnes, un 12 décembre frileux de 2019.

    1. kintouai dit :

      @onbo Bizoune Slaque aimerait savoir si, quand vous évoquez le nom de Pyrrhus, vous voulez parler de François Pyrrhus (L’Album du Peuple) ou de Roméo Pyrrhus («Une fois, c’t’une graine…»)

  14. gl000001 dit :

    Benny Hill a plus de crédibilité qu’eux !!

  15. citoyen dit :

    les américains sont seuls en amérique tandis que les anglais sont dilués en europe.

  16. François dit :

    Boris arrête de te couper les cheveux toi même ça fais dure pas à peu prêt,puis ecoute pas l’autre clown,Il est complètement capoter

  17. titejasette dit :

    HS

    Après sa 3è baisse de taux d’intérêt de la Fed, Trump est encore enragé contre Jerome Powell.

    « The third rate cut this year didn’t stop Trump from railing against chairman Jerome Powell. The President said “people are VERY disappointed” in Powell a day after the rate announcement.

    “China is not our problem, the Federal Reserve is!” Trump tweeted on Thursday. “We will win anyway.”

    On dirait que le bonhomme est habité 24/7 entre la haine et la rage

    1. ghislain1957 dit :

      @ titejasette

      « On dirait que le bonhomme est habité 24/7 entre la haine et la rage »

      Pas on dirait, il l’est. Juste à regarder ses photos, celles où il semble sourire honnêtement, vous pouvez les compter sur le bout de vos doigts et il en reste plusieurs de libre. Par contre impossible de calculer le nombre de photos où il a l’air d’un enragé.

  18. danielm dit :

    Tout le monde se fout un peu des opinions de Donald Trump à commencer par une majorité d’américains même. Ces dires ne sont pas pris au sérieux.

    Ceci étant dit, et le vote des républicains d’aujourd’hui semble le confirmer, Donald Trump reste le choix obligé ou non, désespéré ou non, par défaut ou non, de plusieurs américains. Donc il y a toujours ce problème de qui pourrait replacer Trump et les démocrates le savent en premier lieu. Si ces derniers veulent éviter une réélection à la Bush, le chemin sera long et compliqué. De plus avec Trump, il n’y a aucune règle qui tienne et jusqu’à maintenant les rappels à l’ordre ne fonctionnent pas beaucoup.

    Pour battre Donald Trump, il faudra peut-être qu’il commence à vaciller lui-même et ce n’est pas complètement farfelu. Déjà plusieurs ont compris que la restauration demandera beaucoup de temps et d’énergie pour rétablir une certaine stabilité de la société américaine.

    N’oubliez qu’en ce qui concerne le discours de Donald Trump, ce qu’il affirme aujourd’hui est susceptible d’être contredit par lui-même le lendemain. Quand on dit que personne ne le prend au sérieux…

    1. FrancoisP73 dit :

      @danielm 31/10/2019 à 15:29

      Vous dites: « …ce qu’il affirme aujourd’hui est susceptible d’être contredit par lui-même le lendemain.

      Ça serait plutôt dans la même phrase et non le jour d’après.

      1. Haïku dit :

        @FrancoisP73
        Touché ! Dans le mille.👌

  19. titejasette dit :

    Les Anglais ont la cloche (la Big Ben).

    Les Amerloques ont Trump

  20. Rustik dit :

    Il semblerait que la peur des clowns n’existe que lorsque l’on est enfant et qu’elle se dissipe à l’âge adulte. C’est triste, si les gens avaient encore peur des clowns, ils n’auraient pas de supporters.

    1. Lecteur-curieux dit :

      Oui des enfants ont peur des clowns mais pas à toutes les époques et pas de tous les clowns et au contraire on les voit comme des alliés sauf ceux plus que sombres.

      Prenons Patof ou les dessins animés avec Bozo le clown ou même Sol et Gobelet.

      Des fantômes ou des films d’horreur là peut-être mais les clowns ? Non. Ni les mascottes. Bon mais des bébés de 2 ans peut-être ou ceux méchants ou du Stephen King.

      Sinon mêmes les méchants dans Batman celui des années ’60 ne font pas peur. Bon on sait que Batman va venir…

  21. kelvinator dit :

    C’est le baiser de la mort des mafiosis!
    L’appui de Trump est surement plus négative que positive.

  22. onbo dit :

    Il n’est pas surprenant que Trump veuille, pour ses amis riches de l’ombre, que les taux montent. Pourquoi?

    On se souvient que Trump a accordé un congé d’impôts aux immensément riches (Les Trump Tax Cuts)

    Une grande partie de cet argent dort, souvent hors pays, pcq les immensément riches qui considèrent l’argent comme un dû, comme un dieu, hésitent à investir. Ils préfèrent placer. Autrement dit, les ultra riches préfèrent placer en Obligations du gouvernement qu’investir en Actions dans des entreprises. Pourquoi?

    Parce que les milliardaires préfèrent qu’une partie importante de leur porte-feuille rapportent des rentes sûres même de plus faible niveau que des dividendes incertains sur des actions qui fluctuent, spécialement à la fin présumée d’un cycle de croissance boursière, surtout s’il y a des signes de fatigue ou une perception vague de bulles spéculatives… ou s’il y a inquiétude politique.

    Autre aspect non négligeable, il faut que les taux sur obligations des gouvernements soient intéressants pour que ça vaille la peine ( et le risque) de sortir de l’abri des paradis fiscaux et des nuages monétaires et de placer ses millions sinon de prêter des milliards, disons, au gouvernement américain en Obligations et devenir ainsi visibles à l’RS…

    Le fait que Donald Trump est d’ores et déjà en zone de turbulence vis à vis de sa réélection est de nature à dissuader certains de ces richissimes personnages de prêter maintenant des milliards ‘à Trump’ alors qu’il y a de fortes chances qu’il n’y soit pas l’an prochain, pour eux.

    Tandis que d’autres richissimes personnages hésitent également à prêter leurs milliards à ce même ‘Trump’ qui s’en servirait tout de suite pour justifier sa réélection l’an prochain, sous l’argument qu’il est monétairement bien en selle. D’autant plus qu’ils craignent, non sans raison, que ces milliards prennent une direction diamétralement opposée à leur voeux les plus chers.

    Ce que voyant de façon lumineuse, Jerome Powell invite ces richissimes à prendre le beau risque de l’investissement pour soutenir l’économie plutôt que de se retrancher dans des Iles, à profiter de rentes majorées sur leurs Obligations tout en se profitant des sueurs et de l’insécurité du petit peuple, ce peuple qui a des besoins criants en santé, en éducation, en logements et en transports modernes.

    1. Lecteur-curieux dit :

      Trump veut que les taux montent ? Il y a quelques années il chialait contre les taux trop bas mais ici ?

      La dernière fois il trouvais la baisse de taux pas assez agressive. Une baisse de taux stimule l’économie et il le comprend mais veut une politique expansionniste qui continue pour retarder la récession plutôt que juste équilibrer l’économie.

      Je peux être d’accord avec sa philosophie mais pour un individu ou une compagnie disons ou un fonds choisissant d’être agressif et de tenter de maximiser les cycles.

      Faire de la spéculation en partie être un fonds de ce genre et si cela paye tant mieux mais pour un pays entier ? Il faut une approche équilibrée et parfois même conservatrice au sens de plus prudente et non viser le rendement maximal à court terme.

      Une approche qui peut toujours être payante à long terme mais pour celui dont c’est le métier et qui contrairement à Trump est plus transparent. Tout en étant moins visible.

      Cela prend de ce genre de financiers mais pas pour spéculer avec la caisse commune. Juste avec ceux d’accord pour courir ces risques et en donnant le mandat.

      1. Lecteur-curieux dit :

        Trump veut ou demande des taux à zéro :

        https://www.lapresse.ca/affaires/economie/201910/30/01-5247555-la-fed-vers-une-troisieme-baisse-des-taux-mais-ensuite.php

        Ces baisses étaient toutes attendues par les marchés mais on disait la dernière fois qu’ils voulaient plus disons un peu plus.

        Alors que Trump demande beaucoup plus bas.

        Il dit comme les marchés mais plus fortement encore au niveau de son économie nationale.

        En commerce internationale il a l’approche qu’on nomme mercantiliste préférant les exports aux imports. C’est aussi du clientélisme politique mais là encore il le fait très vigoureusement ou avec ses gros sabots. Alors que d’autres ayant recours aux mêmes stratégies y allaient avec une relative modération pour ne pas se mettre tout le monde à dos constamment pour ne pas créer la pagaille. Ce qui ne dérange pas Trump.

        Un POTUS normal écouterait plus souvent quand on lui dit qu’il n’est pas raisonnable. Ne pas toujours l’être ? Ok. Mais être presque jamais raisonnable ? Cela ne tient pas la route.

  23. papitibi dit :

    No collusion.
    No corruption.
    no mothing.

    No interference from myself.
    No nothing.

    Ah, pis f*ck!
    Chu POTUS, pis je fais ce que j’ai envie de faire,
    Drette quand que ça me tente.
    Pis je dis toutte kessé que j’ai envie de dire,
    toutte de kessé qui me passe par la tête,
    Pis toute ce qui peut peut faire l’affaire de mes ti-namis,
    Pis j’le dit drette quand que ça me tente.

    Parce que moé, chu t’un génie stable
    Pis la classe, ça me sort par les oreilles.

    1. Haïku dit :

      papitibi
      « …..Pis la classe, ça me sort par les oreilles. »

      -À retenir !😉👌👂

    2. ghislain1957 dit :

      Et il a été sorti de la classe par les oreilles! 🙂

      1. onbo dit :

        Et quelqu’un en autorité a songé à l’artifice de l’épine de Lenoir pour sauver la face de la famille et l’intégrité de l’Armée?

  24. Pirou dit :

    Wow! Boris vient de gagner ses élections!

  25. Gilles Morissette dit :

    L’Abruti-En-Chef a critiqué l’Accord négocié avec l’UE par Johnson et Farage l’UE concernant le Brexit. Il croit que cela va nuire aux USA.

    WTF. Non mais de quoi se mêle-t-il. Quelqu’un aurait-il l’obligeance et l’amabilité d’expliquer à Gros Morron que ce sera aux électeurs britanniques et à eux seuls de dire ce qu’ils en pensent lors des élections anticipées du 12 décembre prochain.

    Ça ne va sûrement pas augmenter « sa cote d’amour » auprès des Britanniques.

  26. onbo dit :

    Votre source est peut-être le Daily Mirror ou un quotidien appartenant au même proprio que Fox News…

    Je vous suggère le Guardian qui navigue au près sous le vent du réel.

    Vous pouvez en plus l’insérer dans votre marque page. C’est gratuit!

    Si vous aimez leur couverture des événements, vous vous inscrivez, c’est gratuit.

    Et comme pour ce blogue, vous faites à votre guise une contribution du montant de votre choix. pour les soutenir.

    https://www.theguardian.com/politics/2019/oct/31/trump-says-johnson-and-farage-could-form-unstoppable-force

  27. ghislain1957 dit :

    HORS SUJET

    Pour votre information, Nancy Pelosi sera au Stephen Colbert Show ce soir.

    1. spritzer dit :

      Ça va être excitant. zzzZZZzzz….

    2. titejasette dit :

      Merci, je ne le manquerai pas

  28. Haïku dit :

    HS
    RE: Halloween.
    Si je puis, voici un vieux post de ma part.
    Et mea-culpa, je m’exprime mieux en anglais.

    « Leftover Halloween spoils »

    The bell tolled and the door creaked open:
    -« Boo. Trick or tweet mister »:
    threatened the young tyke bearing a striking resemblance to Count Dracula.
    Security spooks were somberly lurking in the shadows
    to protect his childlike innocence from any untoward response,
    or likely negative press spun by the nasty media.

    (According to legend;
    driving a wooden stake through the heart, 
    is the only solution to retire a pesky vampire ;
    short of a dirty « nucular » armada.
    (But that’s another story). 

    So, before donning the usual protective garland of garlic
    and abdicating candy along with my hard earned blood;
    the Weinstein scandal got me to thinking
    that giving out kisses to an « all-growed-up » inbred toddler
    might be frowned upon at this conjecture.
    I then elected to not mess around with socially expected behaviour.
    So I humoured the youngster, whilst warmly tussling his hair
    (in strict accordance with jolly Halloween tradition):

    -« Ooh, you’re pretty spooky little buddy.
    Creepier than hell.
    I got the fuc**ng willies, goose bumps, hair standing on end;
    and all the various symptoms
    that one could only be subjected to
    courtesy of a low budget « B » flick’s lingo.
    Only in Hollywood? I tend to disagree.

    I’ been waitin’ with dread
    for your chilly knock on the door.
    I’m plagued with sweat filled nightmarish dreams.
    Got blood curling chills running up and down my spine to prove it.
    Shaking in my boots. 
    Can’t hardly tie my shoelaces without mommy’s help.
    Stephen King move over.
    Shakespeare take ye a break.
    « Macabre » is your middle name.

    Oh no…crap!
    Now look what you’ve done.
    Thanks to you and your evil spell,
    i’ve wet my pants.

    (I was seemingly scared out of my wits
    and accompanying clichés.
    But I gathered my lame-ass sardonic wit about me;
    and off came the gloves):

    « Satan is jealous of blood sucking goblins,
    narcissistic twits, self-proclaimed very stable geniuses
    and cartoonish semi-sociopaths such as yourself…
    Not to mention the gun toting, shit for brains, Bozo the clown,
    unfit for squatting on a toilet, happy go lucky
    and mentally challenged 48% of the U.S. population
    that were deemed fit to cast their last wishes into the nearest voting « urn ».

    Forget about the left leaning media witch hunts
    that have unjustly cursed your administration.
    Hell. Give the Devil a fuc**ng breather.
    He’s no match for the onslaught of your blood tingling ritualistic horror tweets.

    Hmm…Hey, wait a sec…
    Weren’t you the one who was SAD,
    when daddy didn’t show up for your pre-kindergarten graduation ceremony?
    Aw…Don’t cry.
    Baby wanna suck on a sweet pacifier?
    Or munch down on a candy apple?

    -« (sniff). How’d you figure out my stealthy disguise?
    Was it the cellphone that I obsessively rattle,
    for lack of a better toy?
    Or the deadly scythe that I bear? ».

    -« Sorry to disappoint you kid.
    The orangish toupee that you proudly sport on your skull
    (instead of an average I.Q.),
    was the deadliest of giveaways ».

    Signed in blood,
    Haïku.

    (NDLR:
    Sorry for the glaring lack of any « boo-ah-ha-ha » in the discourse.
    Some unnamed vampire made off with that infamous cliché.)

  29. Carl Poulin dit :

    En décalage….@ maïs88
    J’ai lu votre intervention concernant les interventions que vous trouvez déplacées de certains intervenants sur ce blogue et je me donne ce droit de réplique.
    Premièrement, je trouve injuste de votre part nous avoir accusé de cyberintimidation ou si vous préférez, de cyberharcèlement. Avant d’utiliser cette étiquette, vous auriez dû consulter un bon dictionnaire avant de ce faire et de ce pas je vais vous indiquez quelques pistes afin de vous aider à utiliser de façon plus juste cette épithète: le cyberharcèlement peut prendre différentes formes, comme l’utilisation de FAUX PROFILS, la diffusion de RUMEURS INFONDÉES ou encore L’ENVOI DE MESSAGES D’INSULTES DANS LE BUT DE NUIRE À CELUI-CI. J’ajoute, l’anonymat et l’absence de face à face sont des caractéristiques sont souvent des trouvées dans le cas de cyberharcèlement.
    Les deux rigolos que vous essayez ici de défendre répondent tout à fait à ce genre cybernétique.

    On m’à déjà fait la vie dure face à ma réelle identité sur ce blogue (clin d ‘oeil à A. Talon) et j’ai même demandé à M. Hétu de confirmer mon identité via mes paiements par carte de crédit pour la prouver.
    Sachez cher maïs88 que j’ai un très grand respect ici pour tous ceux qui affichent leur identité personnelle et ceux qui utilisent un pseudo sans insulter qui que ce soit en émettant des opinions vérifiables et non des bobards comme inondent ce blogue ces deux lascars dont je prends plaisir à pourfendre à chacune de leurs interventions ridicules.
    Quant à la liberté d’expression ou de parole dont vous faites mentions à notre endroit, les pseudo-cyberintimidateurs, je vous dirai que c’est un droit qui se mérite lorsque vous pouvez vous identifiez clairement et légalement sur un blogue ou un site cybernétique, toute autre façon d’intervenir n’est que fumée de cigarettes.
    Vous souhaitez mettre fin à la cyberintimidation ou au cyberharcèlement, demandez aux entreprises qui utilisent les diffèrents outils de partage d’opinions de prendre les moyens nécessaires afin que toutes les personnes qui les utilisent soient identifiées de leur vrai nom et là je vous garanti que les vrais cyberharceleurs vont disparaître.
    Bonne continuation maïs88

  30. Cagibimaussade dit :

    Huuuu! Je ne voudrais pas ouvrir ma porte ce soir à ces deux grotesques et leur citrouille! Ça arrête le sang!

  31. CBT dit :

    J’ose espérer que les britanniques se réveilleront plus vite que ces américains convaincus que Trump est un sauveur moderne, ils ne se réveilleront peut-être jamais, ils préfèrent vivre dans un monde imaginaire conçu par Trump, mais le monde imaginaire se révélera bientôt être un monde de souffrances et de lamentations, le retour à la réalité sera dur.

  32. jeanfrancoiscouture dit :

    Comparaisons avec Bozo et autres personnages fictifs? Et pourquoi pas? Alors voici la mienne.

    Avec ses exagérations verbales, sa petite collection de qualificatifs ampoulés, amphigouriques, superfétatoires, Donald Trump me fait penser au Capitaine Bonhomme. Mais alors que l’original demeure sympathique malgré ses mensonges et ses exagérations, Donald Trump serait plutôt une sorte de double maléfique du bon Capitaine. Il me ramène dans ces films de science-fiction dans lesquels un gentil professeur est accidentellement exposé à une surdose de radiations ou de produits chimiques qui le transforment radicalement en un être malfaisant.

    1. Haïku dit :

      @jeanfrancoiscouture
      👌👌👌
      « L’exagération est le mensonge des honnêtes gens »(J. De Maistre).😉

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :