Le blogue de Richard Hétu

L'Amérique dans tous ses états

Après des mois d’hésitation, Joe Biden a annoncé ce matin dans une vidéo de trois minutes et demie sa décision de briguer la présidence pour la troisième fois en rappelant les événements violents survenus à Charlottesville en août 2017, images à l’appui, et les mots de Donald Trump selon lesquels il y avait de «très bonnes personnes» même chez les manifestants racistes et néo-nazis. Lire la suite

L’ingérence «massive et systématique» de la Russie dans l’élection présidentielle américaine de 2016 s’est traduite par des opérations de piratage informatique et des campagnes de propagande qui ont rejoint jusqu’à 126 millions d’Américains par le biais des réseaux sociaux, a conclu le rapport de Robert Mueller, dont la version expurgée a été publiée la semaine dernière. Et le Kremlin s’apprêterait de nouveau à interférer dans l’élection présidentielle américaine de 2020. Mais il ne faut pas le dire à Donald Trump, selon un article sidérant du New York Times.

Lire la suite

Joe Biden compte évidemment de nombreux partisans au sein de son parti. Mais les appuis dont on risque d’entendre le plus parler après son entrée dans la course à l’investiture démocrate pour l’élection présidentielle de 2020 sont peut-être ceux que lui apporteront la veuve et la fille aînée de l’ancien sénateur républicain John McCain, si cette exclusivité du Washington Examiner se confirme.

Lire la suite

L’impact des scandales touchant les trois plus hauts élus de Virginie se fait toujours sentir. Ce blogue a déjà fait état des affaires ayant éclaboussé le gouverneur Ralph Northam, le lieutenant-gouverneur Justin Fairfax et le procureur général Mark Herring (ici, ici et ). Peu de développements depuis février : personne n’a démissionné. Fairfax, confiant, a demandé une enquête et passé deux tests du polygraphe pour clamer son innocence face aux accusations d’aggressions sexuelles qui le visent. Mais tout n’est pas au beau fixe.

Lire la suite

«Les similarités entre le cas de Trump et celui de Nixon sont suffisamment nombreuses et frappantes pour plaider en faveur de la mise en accusation [impeachment] de Trump. Tant Nixon que Trump ont tenté, parfois avec succès, de persuader des témoins de refuse de coopérer avec les procureurs ou de mentir. Leurs méthodes étaient semblables. Les deux ont tenté à quelques occasions de convaincre directement des subalternes de mentir. Tant Nixon et Trump ont fait miroiter des grâces à des témoins comme incitations à garder le silence. Tant Trump et Nixon ont menti de façon répétée au public au sujet des enquêtes.» Lire la suite

La semaine dernière un autre rapport a été publié sans tambours ni trompettes: celui de la Commission internationale du commerce des États-Unis sur l’impact du nouvel accord de libre-échange entre le Canada, les États-Unis et le Mexique (ACEUM).

Le président Trump ne s’en vantera pas. Le rapport public, nécessaire à l’adoption du nouveau traité par le Congrès, révèle que l’ACEUM coûterait 23 milliards de dollars à l’économie américaine, entraînerait des diminutions de salaire et détruirait 54 000 emplois si les conditions de l’entente sont appliquées tels quels. Le secteur de l’automobile américain serait le plus touché.

Lire la suite

1 250 milliards : coût total en dollars américains de deux propositions dévoilées par Elizabeth Warren qui veut non seulement instaurer la gratuité scolaire dans les universités publiques mais également éliminer les dettes étudiantes de plus de 42 millions d’Américains jusqu’à hauteur de 50 000 dollars.

Lire la suite

«Le maire de New York, Bill de Blasio, avait une bonne nouvelle pour Hydro-Québec, lundi. La Ville est prête à relancer des discussions qui pourraient mener à un contrat d’approvisionnement ferme de plus de cinq térawattheures (Twh)», écrit mon collègue de La Presse Jean-François Codère en décrivant une des mesures annoncées par l’élu new-yorkais dans le cadre d’un «Green New Deal» qui vise à réduire les émissions de gaz à effet de serre de 40% à New York d’ici 2030 par rapport à 2005. Comme on peut le lire dans l’article de La Presse, Hydro-Québec et le premier ministre François Legault se sont réjouis de la nouvelle. Le plan vert du maire n’a cependant pas été accueilli avec un enthousiasme unanime à New York, comme on peut notamment le constater en jetant un coup d’oeil à la une du New York Post.

Lire la suite

Des sondages réalisés dans les deux premiers États qui tiendront des scrutins dans la course à l’investiture démocrate pour l’élection présidentielle de 2020 confirment la popularité croissante de Pete Buttigieg. Le jeune maire de South Bend consolide sa position comme troisième candidat préféré des électeurs démocrates tant au New Hampshire qu’en Iowa, comme le démontrent les graphiques qui suivent. Lire la suite

«Game over». Jeudi dernier, jour de la publication du rapport expurgé de Robert Mueller sur l’enquête russe, Donald Trump a lancé ce message à ses adversaires démocrates sur son fil Twitter, détournant le logo de la populaire série de télévision de HBO Game of Thrones. Mais le président a peut-être crié victoire trop vite, comme nous l’expliquons dans l’épisode 13 de L’Amérique dans tous ses états, notre balado hebdomadaire. Malgré les voeux les plus chers de l’occupant de la Maison-Blanche, une autre saison devrait suivre celle qui a correspondu à l’enquête menée par le procureur spécial. Une saison dont l’action devrait se dérouler principalement au Congrès. Lire la suite

Nancy Pelosi et ses collègues démocrates de la Chambre des représentants tiendront aujourd’hui un appel conférence pour débattre de la marche à suivre après la publication du rapport expurgé de Robert Mueller. Ils devront notamment décider s’ils peuvent faire l’économie d’une procédure de destitution face à un président qui a accueilli avec enthousiasme l’aide de la Russie pendant la campagne présidentielle de 2016 et qui a réclamé celle des membres de son entourage pour faire entrave à la justice une fois à la Maison-Blanche. La réponse n’est pas simple. Lire la suite

L’entrave à la justice était le premier de trois chefs d’accusation proposés par la commission judiciaire de la Chambre des représentants dans le cadre de la procédure de destitution contre Richard Nixon. Elle était le deuxième de deux chefs d’accusation adoptés par la Chambre dans le cadre de la procédure de destitution contre Bill Clinton. Et, à la lumière de 11 épisodes détaillés dans le rapport expurgé de Robert Mueller sur l’enquête russe, elle pourrait également figurer parmi les chefs d’accusation d’une procédure de destitution contre Donald Trump. Mais y a-t-il encore au moins un républicain au Congrès qui considère que l’entrave à la justice de la part d’un président justifie une procédure de destitution? Il y en a déjà eu plusieurs, comme le démontrent les deux clips ci-dessous.

Lire la suite

«Trump a menti à l’Ohio. Il n’a rien fait, n’a pas levé un doigt pour nous. Il est venu dans cette région et nous a dit de ne pas vendre nos maisons. ‟Je vais ramener les emplois.” Quelques semaines plus tard, ils ont annoncé qu’ils fermaient l’usine», dit Chuckie Denison, ex-employé de l’usine GM de Lordstown, au début d’une pub diffusée aujourd’hui sur internet par le sénateur du Vermont. Une excellente pub à mon avis :

Lire la suite

Pendant près de dix ans, j’ai suivi l’actualité en tant que journaliste basé en Afrique de l’Ouest. À plusieurs reprises, j’ai dû couvrir la visite de plusieurs personnalités étrangères, de Michaëlle Jean à Kim Kardashian. Et à chaque fois, j’ai été étonné de voir à quel point le public occidental méconnaissait le continent africain. Même si l’internet y était trois fois plus rapide que ce que j’ai ici à Washington, je devais souvent entendre des commentaires complètement déconnectés des célébrités qui étaient obsédés par l’Afrique du Roi Lion.

Lire la suite

Il faut reconnaître à Mitt Romney un certain mérite. Sauf erreur, il est le seul élu républicain du Congrès américain à avoir exprimé son dégoût après la publication du rapport expurgé de Robert Mueller, qui dresse le portrait accablant d’une Maison-Blanche dirigé par un menteur pathologique qui serait aujourd’hui probablement inculpé pour entrave à la justice s’il n’occupait pas la présidence (ce que le sénateur de l’Utah semble refuser d’admettre). Je cite de larges extraits de la déclaration de l’ancien candidat présidentiel en notant qu’il n’offre aucun remède au mal qu’il décrit. Lire la suite