Le blogue de Richard Hétu

L'Amérique dans tous ses états

Paul Crimo, l’oncle du suspect arrêté lundi soir en lien avec la fusillade du 4 juillet à Highland Park, en Illinois, affirme n’avoir détecté « aucun signe de trouble » chez son neveu de 22 ans, qui vivait sous le même toit que lui mais dans un appartement à part. Il a décrit le jeune homme comme un « rappeur sur YouTube » qui était sans emploi depuis deux ans et un « garçon très tranquille » qui restait seul et passait beaucoup de temps sur son ordinateur.

Lire la suite

« Que représente, pour l’esclave américain, le 4 juillet ? Je réponds : un jour qui lui révèle, plus que tous les autres jours de l’année, l’injustice et la cruauté flagrantes dont il est la victime constante. Pour lui, votre célébration est une imposture ; votre liberté vantée, une licence impie ; votre grandeur nationale, une vanité démesurée ; vos sons de réjouissance sont vides et sans cœur ; votre dénonciation des tyrans, une impudence de façade ; votre cri de liberté et d’égalité, une moquerie creuse ; vos prières et vos hymnes, vos sermons et vos actions de grâces, avec toute votre parade religieuse et votre solennité, ne sont pour lui que de la grandiloquence, de la fraude, de la tromperie, de l’impiété et de l’hypocrisie – un mince voile pour couvrir des crimes qui déshonoreraient une nation de sauvages. Il n’y a pas une nation sur la terre qui soit coupable de pratiques plus choquantes et plus sanglantes que le peuple des États-Unis, à cette heure même. »

Lire la suite

Les tribunaux des États américains ont-ils un mot à dire dans la supervision des règles électorales fédérales ? C’est la question que la Cour suprême des États-Unis a accepté de se saisir jeudi en vue de sa prochaine session, qui débutera en octobre prochain. La cause découle de la décision de la Cour suprême de Caroline du Nord de rejeter en février dernier une carte électorale hyper partisane adoptée par les parlementaires républicains de l’État en vue des prochaines élections de mi-mandat. Selon les plaignants, qui s’appuient sur la « doctrine de la législature d’État indépendante », concept douteux, les tribunaux locaux n’ont pas à se mêler d’un tel sujet, qui est du ressort exclusif des parlementaires locaux.

Lire la suite

« Je pense que nous nous trouvons au seuil d’un moment passionnant de notre république. C’est vraiment, je pense, au moins de mémoire récente, une nouvelle adhésion à un gouvernement constitutionnel limité dans notre pays. Je ne pense pas que cela se soit produit depuis probablement avant le New Deal. » Leonard Leo, ex-vice-président de la Federalist Society, a tenu ces propos en privé il y a trois ans devant un groupe conservateur selon un enregistrement obtenu par le Washington Post. Ce jeudi, il doit jubiler comme jamais.

Lire la suite

« En ce moment, nous sommes confrontés à une menace intérieure à laquelle nous n’avons jamais été confrontés auparavant – et c’est un ancien président qui tente de saper les fondements de notre république constitutionnelle. Il est aidé par les dirigeants républicains et les élus qui se sont faits les otages volontaires de cet homme dangereux et irrationnel. Même après tout ce que nous avons vu, ils permettent ses mensonges. »

Lire la suite

Le 2 janvier 2021, Cassidy Hutchinson, proche collaboratrice du chef de cabinet de la Maison-Blanche Mark Meadows, croise Rudolph Giuliani à l’extérieur du 1600 Pennsylvania Avenue, où ce dernier vient de participer à une rencontre avec Meadows et d’autres. Giuliani lui demande si elle est « excitée » à l’approche du 6 janvier. « Nous allons au Capitole ! Ça sera extraordinaire !», lui lance-t-il.

Lire la suite

« Le président a eu une réponse très forte, très en colère à cela. Tony l’a décrit comme étant furieux. Le président a dit quelque chose comme “Je suis le foutu président, emmenez-moi au Capitole maintenant.” Bobby a répondu : “Monsieur, nous devons retourner à [la Maison-Blanche]”. Le président a tendu le bras vers l’avant du véhicule pour saisir le volant. M. Engel a attrapé son bras et lui a dit : “Monsieur, vous devez retirer votre main du volant. Nous retournons à la West Wing. Nous n’allons pas au Capitole”. M. Trump a alors utilisé sa main libre pour s’élancer vers Bobby Engel et lorsque M. Ornato m’a raconté cette histoire, il a fait un geste vers ses clavicules. »

Lire la suite

Vous pouvez suivre et commenter en direct sur ce blogue l’audition publique surprise de la commission du 6-Janvier qui permettra d’entendre le témoignage de Cassidy Hutchinson, ex-collaboratrice de l’ancien chef de cabinet de la Maison-Blanche Mark Meadows. La Commission a annoncé à la dernière minute lundi la tenue de cette audition.

Lire la suite

Vote harder. Chez les progressistes américains, ces deux mots sont désormais prononcés de façon sarcastique. Ils illustrent leur frustration face à la réaction de Joe Biden à la suite de l’abrogation de « Roe c. Wade ». Après l’annonce de la décision de la Cour suprême, vendredi dernier, le président a appelé les électeurs à se précipiter aux urnes en novembre prochain pour voter en faveur de candidats au Sénat et à la Chambre des représentants qui inscriront dans la loi fédérale l’arrêt historique légalisant l’avortement. De toute évidence, ces progressistes voudraient que Biden en fasse lui-même beaucoup plus pour défendre ce qui était un droit constitutionnel il y a quelques jours à peine.

Lire la suite

La commission du 6-janvier entendra le témoignage de l’ex-assistante exécutive de l’ancien chef de cabinet de la Maison-Blanche Mark Meadows lors d’une audition publique surprise qui débutera ce mardi à 13 h, selon une exclusivité de Punchbowl News confirmée par Politico et CNN. Cassidy Hutchinson a déjà retenu l’attention lors d’auditions antérieures de la Commission, qui a présenté des extraits vidéo d’une déposition recueillie auprès d’elle. Jeudi dernier, on l’a notamment entendue dans l’un de ces extraits identifier plusieurs représentants républicains qui auraient demandé une grâce présidentielle après l’attaque du Capitole.

Lire la suite

La commission du 6-Janvier a annoncé ce lundi après-midi la tenue d’une sixième audition publique mardi, elle qui avait pourtant indiqué la semaine dernière que ses deux prochaines auditions publiques auraient lieu en juillet. Pourquoi un tel changement de dernière minute ? « On doit supposer que c’est important, car je vais vous dire une chose dont je suis sûre, ayant passé beaucoup de temps à Washington : les membres du Congrès ne se présentent pas trois jours avant le week-end du 4 juillet pour n’importe quoi », a dit sur MSNBC l’ancienne sénatrice démocrate du Missouri Claire McCaskill. Dans un communiqué, la Commission s’est contentée de déclarer qu’elle « présentera des preuves récemment obtenues et recevra des témoignages ». De quoi peut-il s’agir ?

Lire la suite

« Le premier amendement a érigé un mur entre l’Église et l’État. Ce mur doit être maintenu haut et infranchissable. Nous ne pourrions accepter la moindre brèche », écrivait le juge de la Cour suprême Hugo Black dans l’arrêt de 1947 « Everson vs Board of Education ». En moins d’une semaine, la nouvelle majorité de la Cour suprême a créé deux brèches importantes dans ce mur censé assurer le régime de laïcité américain.

Lire la suite

Rudolph Giuliani s’est rendu dimanche dans un supermarché de Staten Island, où il a fait campagne pour son fils Andrew, qui brigue le poste de gouverneur de New York. Alors qu’il se trouvait à l’intérieur du commerce, un employé lui a donné une tape dans le dos et lui a adressé la parole. Voici comment l’ancien maire de New York a décrit l’incident lors d’une entrevue radiophonique avant qu’une vidéo de l’incident ne fasse surface :

Lire la suite

Si le juge Samuel Alito pensait avoir mis fin aux « divisions » engendrées par « Roe c. Wade » en retournant aux États le pouvoir de réglementer ou d’interdir l’avortement, il s’est trompé. Après avoir brièvement célébré l’abrogation de l’arrêt historique, les dirigeants du mouvement anti-avortement ont aussitôt entamé de nouveaux combats qui se décideront aux urnes ou devant les tribunaux.

Lire la suite