Le blogue de Richard Hétu

L'Amérique dans tous ses états

On se répète : de toutes les formes de scrutin pour choisir un candidat présidentiel, les caucus sont parmi les pires. Ils excluent une bonne partie de l’électorat qui n’a pas le temps, la motivation ou les connaissances pour participer à un processus qui peut prendre des heures. Résultat : au Nevada, le taux de participation au scrutin de samedi devrait se situer autour de 15%.

Cela étant, Bernie Sanders a peut-être jeté dans le Silver State les bases d’une véritable coalition électorale, ce dont il avait été incapable en 2016.

Lire la suite

Les services de renseignement américain ont informé Bernie Sanders que la Russie tentait d’aider sa campagne présidentielle dans un effort destiné à influencer la course à l’investiture démocrate, rapporte le Washington Post. Ils ont également averti Donald Trump et des élus du Congrès que le Kremlin voulait aider le président à obtenir un second mandat. Bref, le scénario de 2016 se répète.

Lire la suite

«On a assez de problèmes avec la Corée du Sud, avec le commerce. Et par-dessus le marché, ils leur donnent le titre de meilleur film de l’année? Est-ce qu’il était bon? Je ne sais pas. Donnez-nous Autant en emporte le vent. Est-ce qu’on peut avoir de nouveau Autant en emporte le vent, s’il vous plaît? Ou Boulevard du crépuscule

Lire la suite

Ça prend tout un ego pour se voir dans la peau du président des États-Unis. Ça prend aussi du talent et du charisme. Or, lors de son premier débat de la campagne présidentielle, Michael Bloomberg a démontré qu’il lui manquait certains ingrédients pour accompagner son ego. Et il a peut-être bousillé ses chances de remporter la course à l’investiture démocrate, qui étaient minces en partant.

L’ancien maire de New York tentera de se reprendre mardi à l’occasion du débat qui précédera la primaire démocrate de la Caroline du Sud (le 29 février) et les scrutins du «Super mardi» (le 3 mars). Mais il est probablement déjà trop tard. Et seul son ego l’empêche de reconnaître que sa présence dans la course est un atout pour l’homme dont il dit vouloir prévenir la sélection en tant que candidat démocrate à la présidence. Sans compter les centaines de millions de dollars qu’il a investis dans sa campagne…

Lire la suite

Les responsables du renseignement américain ont averti des élus de la Chambre des représentants que la Russie interférait actuellement dans la campagne présidentielle de 2020 pour aider Donald Trump à gagner un second mandat à la Maison-Blanche, selon le Washington Post et le New York Times. Un breffage a eu lieu sur ce sujet le 13 février dernier devant les membres de la commission du Renseignement de la Chambre, mettant en colère le président, qui s’est plaint que les démocrates utiliseraient cette information à ses dépens. Trump a cru de façon erronée que seul le président de la commission, le démocrate Adam Schiff, avait reçu l’information.

Lire la suite

Lors de son audition devant le Sénat pour sa confirmation au poste de procureur général, William Barr a déclaré qu’un président commettrait une entrave à la justice s’il assurait à un associé une grâce présidentielle si ce dernier promettait de ne pas l’incriminer dans une affaire l’impliquant. Barr a exprimé cette opinion en réponse à des questions soulevées par les sénateurs démocrates Pat Leahy et Amy Klobuchar, de même que par leur collègue républicain Lindsey Graham, comme le rappelle Marcy Wheeler dans ce billet.

Lire la suite

Les principaux candidats à l’investiture démocrate devancent tous Donald Trump dans deux des trois États qui lui ont permis de remporter la Maison-Blanche en 2016 – la Pennsylvanie et le Michigan -, selon un sondage Quinnipiac publié ce jeudi. Dans le troisième, le Wisconsin, le président mène sur ces mêmes candidats.

Lire la suite

«J’aimerais parler de la personne contre laquelle nous faisons campagne – un milliardaire qui traite les femmes de pouffiasses et de lesbiennes à face de cheval. Et non, je ne parle pas de Donald Trump. Je parle de Michael Bloomberg. […] Les démocrates ne gagneront pas si nous avons un candidat qui a caché ses déclarations de revenus, harcelé des femmes et appuyé les politiques racistes du red-lining et stop-and-frisk. Les démocrates prennent un grand risque nous substituons un milliardaire arrogant pour un autre.»

Lire la suite

Depuis lundi, dix sondages, dont certains de très bonnes qualités, ont été publiés sur la course à l’investiture démocrate, selon le site FiveThirtyEight. Détail à la fois intéressant et révélateur : Bernie Sanders les domine tous, ce qui le place en excellente position pour prendre une avance importante dans la course aux délégués nécessaires pour devenir le candidat présidentiel du Parti démocrate (1990).

Lire la suite

L’ancien représentant républicain de Californie Dana Rohrabacher, agissant au nom de Donald Trump, s’est rendu à Londres et a offert à Julian Assange une grâce présidentielle s’il acceptait de dire publiquement que la Russie n’avait joué aucun rôle dans le piratage des courriels du Parti démocrate lors de la campagne présidentielle de 2016. C’est du moins ce qu’a déclaré ce mercredi un des avocats du fondateur de WikiLeaks.

Lire la suite

Après des criminels de guerre, c’est au tour de personnalités condamnées pour divers actes de corruption de jouir du pouvoir de Donald Trump de gracier des condamnés ou de commuer des peines. L’ancien gouverneur démocrate de l’Illinois Rod Blogojevic (photo) sortira ainsi de prison après avoir purgé huit années d’une peine de 14 ans pour avoir ni plus ni moins tenté de vendre le siège laissé vacant par Barack Obama au Sénat après son élection à la Maison-Blanche.

L’ancien chef de police de New York, Bernard Kerik, sera pour sa part gracié après avoir purgé une peine de prison pour avoir fraudé le fisc et menti au gouvernement. Kerik est un proche de Rudolph Giuliani et un partisan farouche du président.

Lire la suite

Je ne me souviens pas de la dernière saloperie qui m’avait poussé à me débrancher de Facebook, Instragram et autres patentes à gosses de l’empire de Mark Zuckerberg. Je savais bien que mon geste était futile, mais je ne voulais d’aucune façon cautionner les mensonges et tromperies d’une entreprise qui s’enrichit en aidant les Rodrigo Duterte de ce monde à se faire élire, en attisant les conflits dans le monde, en vampirisant les médias traditionnels et en exploitant la crédulité de ses utilisateurs.

N’étant pas l’utilisateur le plus actif sur Facebook, je ne peux pas dire si ma décision m’a rendu plus heureux, comme d’autres l’ont prétendu après avoir pris congé de ce réseau social. Je dois cependant vous annoncer que mon congé prend fin aujourd’hui.

Lire la suite