Le blogue de Richard Hétu

L'Amérique dans tous ses états

«Cette élection a été truquée. Tout le monde le sait. Cela ne me dérange pas de perdre une élection, mais je veux perdre une élection juste et équitable. Ce que je ne veux pas, c’est qu’on la vole au peuple américain. C’est pour cela que nous nous battons, et nous n’avons pas le choix de le faire. Nous avons déjà la preuve. Nous avons déjà les preuves, et c’est très clair. De nombreuses personnes dans les médias – et même des juges – ont jusqu’à présent refusé de l’accepter. Ils savent que c’est vrai. Ils savent que c’est là. Ils savent qui a gagné l’élection, mais ils refusent de dire que vous avez raison. Notre pays a besoin de quelqu’un qui dise ‟Vous avez raison”.»

Lire la suite

«Je crois vraiment [que les prochains mois] vont être les plus difficiles dans l’histoire de la santé publique de cette nation», a déclaré Robert Redfield, directeur des Centres de prévention et de contrôle des maladies mercredi matin. À la fin de la journée, les données concernant l’épidémie de coronavirus n’ont en rien contredit sa prédiction.

Lire la suite

Les États-Unis arriveront à l’immunité collective contre la COVID-19 à la fin de l’été 2021 si la «grande majorité» des Américains participent à la campagne de vaccination qui devrait se mettre en branle à partir d’avril pour l’ensemble de la population. C’est du moins l’espoir exprimé par Anthony Fauci mardi lors d’un échange virtuel avec le gouverneur du Colorado Jared Polis.

Lire la suite

908 milliards : montant en dollars américains d’un nouveau plan d’aide à l’économie négocié par un groupe bipartite de sénateurs, dont le démocrate Joe Manchin et la républicaine Susan Collins, qui utiliserait notamment une somme de 455 milliards de dollars que le Congrès avait mise à la disposition de la Fed et qui n’a pas encore été utilisée.

Lire la suite

Vingt-quatre heures après avoir reçu officiellement la grâce présidentielle pour tout crime passé, y compris ceux pour lesquels il n’a pas été inculpé, le général retraité Michael Flynn a endossé un manifeste appelant Donald Trump à suspendre la Constitution et à promulguer la loi martiale. L’ancien conseiller de la Maison-Blanche pour la sécurité nationale a donné son appui à ce manifeste publié par un groupe affilié au Tea Party d’Ohio via Twitter.

Lire la suite

«Il faut que cela cesse. Monsieur le Président, vous n’avez pas condamné ce langage ni ces actions. Il faut que cela cesse. Nous avons besoin que vous preniez les devants, et si vous voulez prendre une position de leadership, montrez-nous en. […] M. le Président, il semble que vous ayez perdu l’État de Géorgie. Nous enquêtons. Il y a toujours une possibilité, je comprends, vous avez le droit d’aller devant les tribunaux. [Mais il faut] cesser d’inciter les gens à commettre des actes de violence potentiels. Quelqu’un va être blessé. Quelqu’un va se faire tirer dessus. Quelqu’un va se faire tuer.»

Lire la suite

Si William Barr avait eu le dernier mot, les Américains n’auraient pas appris mardi que le ministère de la Justice enquêtait sur deux possibles stratagèmes pour obtenir des grâces présidentielles, dont l’un aurait impliqué l’offre d’un pot-de-vin. Mais la juge en chef du district de Columbia a en décidé autrement, ordonnant la publication de documents de cour concernant cette affaire au moment même où Donald Trump est soupçonné de vouloir gracier de nombreuses personnes.

Lire la suite

Rudolph Giuliani a abordé avec Donald Trump la possibilité de recevoir une grâce préventive avant le départ de son client de la Maison-Blanche, affirme le New York Times en s’appuyant sur deux sources anonymes. Selon le quotidien, le président n’a pas indiqué ce qu’il entendait faire à ce sujet. Gerald Ford a offert à Richard Nixon une grâce semblable après la démission du 37e président dans la foulée du scandale du Watergate.

Lire la suite

«Tous ceux qui pensent que cette élection s’est bien passée, comme cet idiot de Krebs qui était à la tête de la cybersécurité [pour Trump]… Ce type est un crétin de classe A. Il devrait être roué et écartelé. Sorti à l’aube et abattu.» Celui qui a tenu ces paroles lundi au micro de l’animateur de radio conservateur Howie Carr n’est pas le dernier venu. L’ex-procureur fédéral Joe DiGenova (photo) fait partie de l’équipe juridique de la campagne de Donald Trump. Il a appelé au meurtre de Christopher Krebs au lendemain de la diffusion de l’interview accordée à l’émission 60 Minutes de CBS par cet ancien directeur de l’Agence de la cybersécurité et de la sécurité des infrastructures du département de la Sécurité intérieure, congédié par le président pour avoir contredit ses allégations non fondées de fraudes électorales.

Lire la suite

Qu’ont en commun certains partisans de Bernie Sanders et plusieurs sénateurs républicains? Ils détestent Neera Tanden. Neera qui? Si vous suivez la politique américaine sur Twitter, vous avez sûrement déjà entendu parler de la directrice du groupe de réflexion Center for American Progress, qui vient d’être nommée par Joe Biden au poste de directrice du Bureau du budget et de la gestion de la Maison-Blanche. Combative, cette fille d’immigrants indiens a dénoncé les «Bernie Bros» et «Moscow Mitch» avec la même verve, ce qui lui a valu une hostilité bipartite.

Lire la suite

Scott Atlas, le radiologue qui se prenait pour un épidémiologiste, a remis sa démission. Depuis le mois d’août, il avait réussi a gagné la confiance de Donald Trump en contredisant les directives et consignes des plus grands spécialistes au sein du gouvernement américain et à l’extérieur concernant l’épidémie de coronavirus. Il a notamment émis des doutes sur l’utilité du port du masque et des mesures de confinement.

Lire la suite

Août 2019 : Barack Obama lance une initiative destinée à combattre le gerrymandering, terme désignant le découpage partisan des circonscriptions électorales. Un de ses objectifs est de permettre aux démocrates de devenir majoritaires dans 17 chambres législatives de 13 États en 2019 et 2020 pour retirer aux républicains le plein contrôle sur le découpage électoral qui suivra le recensement de 2020. Le 44e président confie à son ancien procureur général, Eric Holder, et à l’organisation National Democratic Redistricting Committee le soin d’exécuter cette mission cruciale. Le résultat? Un flop total.

Lire la suite

Si tout se déroule comme prévu, Dustin John Higgs sera le dernier homme à être exécuté par l’administration Trump et le gouvernement fédéral. La mise à mort de cet Afro-Américain du Maryland condamné pour le rapt et l’assassinat de trois jeunes femmes en 1996 aura lieu le 15 janvier, anniversaire de Martin Luther King Jr. L’investiture du 46e président, Joe Biden, qui a promis d’abolir la peine de mort au niveau fédéral, aura lieu cinq jours plus tard. Fait à noter : Higgs n’a pas tué les trois femmes.

Lire la suite