Le blogue de Richard Hétu

L'Amérique dans tous ses états

«C’est énorme. C’est le défi le plus sérieux depuis l’invasion du Koweït au statut des États-Unis de grande puissance garante de la libre circulation de l’énergie de la région, et à moins d’un grand changement dans la réponse de l’administration Trump, je pense que les dirigeants du Golfe vont se questionner sur la valeur de …

Lire la suite

Robert O’Brien aurait impressionné Donald Trump en obtenant la libération d’Américains détenus en Corée du Nord et en Turquie. Il a fait rire de lui en se rendant en Suède pour apporter son soutien au rappeur A$AP Rocky, accusé d’agression causant des lésions corporelles dans ce pays. Et voilà que cet avocat de Los Angeles, …

Lire la suite

Donald Trump, élu sous le slogan «L’Amérique d’abord» et la promesse de mettre fin aux interventions militaires des États-Unis au Moyen-Orient, a indiqué hier que l’armée américaine était prête à riposter aux attaques de drones perpétrées samedi contre des installations pétrolières en Arabie saoudite. Dans un tweet publié hier soir, le président a précisé que …

Lire la suite

Le départ abrupt de John Bolton, conseiller de la Maison-Blanche à la sécurité nationale, a marqué l’actualité washingtonnienne de la semaine. Les raisons de se réjouir de ce départ son multiples : il est considéré comme un va-t-en-guerre (un chickenhawk, pour les plus critiques), un pourfendeur des institutions internationales et un unilatéraliste luttant contre les traités …

Lire la suite

Donald Trump a accusé Barack Obama d’avoir négocié un accord sur le nucléaire iranien qui était à son avis le pire de toute l’histoire des négociations internationales. D’où sa décision, encouragée par son ancien conseiller pour la sécurité nationale John Bolton, de retirer les États-Unis d’une entente à laquelle Téhéran se conformait de l’avis de …

Lire la suite

John Bolton et sa moustache n’importuneront plus Donald Trump. Le conseiller de la Maison-Blanche pour la sécurité nationale, qui s’opposait au président sur plusieurs sujets d’importance, a été limogé par ce dernier. L’occupant de la Maison-Blanche l’avait choisi pour remplacer le général à la retraite H.R. McMaster, malgré sa désapprobation vis-à-vis de sa touffe de …

Lire la suite

«Sanctions pour quoi faire ?  Pour geler les actifs du Guide ? Mais nos dirigeants ne sont pas comme ceux d’autres pays qui ont des milliards sur des comptes à l’étranger pour que vous puissiez les sanctionner, les saisir ou les bloquer. Cette Maison-Blanche souffre de troubles mentaux. Elle ne sait plus quoi faire.»

«Nous n’allons pas laisser l’Iran se doter de l’arme nucléaire et quand ils auront accepté cela, ils auront un pays riche, ils seront tellement heureux et je serai leur meilleur ami. J’espère que ça va arriver. Mais si les dirigeants iraniens se comportent mal, ils vont passer une très mauvaise journée. Espérons qu’ils se montrent intelligents. Si …

Lire la suite

Les avions de chasse étaient dans les airs. Les navires de guerre étaient en position. L’opération américaine en représailles à la destruction d’un drone de surveillance par l’Iran était sur le point de commencer. Puis, à la dernière minute, Donald Trump l’a annulée. C’est l’histoire exclusive que raconte le New York Times dans cet article.

La Maison-Blanche a convoqué les dirigeants républicains et démocrates du Congrès à une réunion sur l’Iran à 15 h cet après-midi. La réunion interviendra près de six heures après que Donald Trump a qualifié de «très grosse erreur» de la part de l’Iran la destruction d’un drone de surveillance américain RQ-4 Global Hawk. Iran made …

Lire la suite

Il y a un mois, Donald Trump tentait de calmer le jeu dans le golfe Arabo-Persique en affirmant qu’il ne voulait pas de guerre avec l’Iran. Mais les faucons, tant à Washington qu’à Téhéran, semblent avoir repris du service et font monter la pression dans la foulée des attaques de la semaine dernière en mer …

Lire la suite

«Le gouvernement des États-Unis estime que la République islamique d’Iran est responsable des attaques de ce jour en mer d’Oman. […] Prises dans leur ensemble, ces attaques non provoquées représentent une menace claire pour la paix et la sécurité internationales, une attaque flagrante contre la liberté de navigation et une escalade des tensions inacceptable de …

Lire la suite