Le blogue de Richard Hétu

L'Amérique dans tous ses états

266 000 : nombre net d’emplois créés en novembre par l’économie américaine, selon les données officielles du gouvernement fédéral. Cette performance, supérieure aux attentes des analystes, qui prédisaient 182 000 nouvelles créations d’emplois, est attribuable en partie au retour au travail des salariés de General Motors après leur grève.

Les baisses d’impôts accordées par l’administration Trump fin décembre 2017 aux entreprises américaines devaient les inciter à investir davantage pour accroître leurs activités et leurs embauches. Or, les investissement des entreprises ont reculé de 3,0% au cours du troisième trimestre, leur plus forte contraction en rythme annualisé depuis plus de trois ans et demi et …

Lire la suite

984 milliards : montant en dollars américains du déficit américain pour l’exercice 2019 clos en septembre, un bond de 26% par rapport à l’exercice précédent, malgré une croissance économique soutenue et la manne des tarifs douaniers sur les produits chinois dont se félicite souvent Donald Trump

La crainte d’une récession s’est emparée des Américains et la façon dont Donald Trump gère l’économie ne suscite plus la satisfaction d’une majorité d’entre eux. Voilà ce qui ressort d’un sondage Washington Post/ABC News publié ce matin. Sondage qui comporte une autre mauvaise note pour le président : seulement 38% des électeurs sont satisfaits de …

Lire la suite

Le plan de Joe Biden pour décaborniser l’économie américaine est considérée comme étant plus ambitieux que le Green New Deal proposé par Alexandria Ocasio-Cortez et cie en février dernier. Son coût : 1 700 milliards de dollars sur dix ans, soit à peine moins que le plan d’Elizabeth Warren, dont la facture s’élève à 2 …

Lire la suite

«C’est évident ce qu’ils sont en train de faire. Ils ne veulent pas qu’il gagne de nouveau, et ils n’aiment pas que l’économie aille bien, semble-t-il.» Ainsley Earhardt, membre du trio d’animateurs de Fox & Friends, a formulé ce matin une théorie du complot dont un des adeptes est l’homme le plus puissant des États-Unis. …

Lire la suite

Ma vie est tellement peu palpitante que j’ai regardé à la télévision hier soir une bonne partie du discours prononcé par Donald Trump devant des partisans du New Hampshire. Pendant plus de 90 minutes, le président est passé du coq à l’âne, ressassant des souvenirs de campagne, évoquant les courriels d’Hillary Clinton et répétant à …

Lire la suite

Tiré d’un article de l’AFP sur un phénomène qui contribue aujourd’hui à la baisse des marchés boursiers et annonce peut-être une récession : Le taux d’intérêt sur les bons du Trésor américains à dix ans est passé temporairement mercredi sous celui des bons à deux ans, un phénomène connu sous le nom d’ »inversion de la …

Lire la suite

Dépréciation de la devise chinoise, qui a franchi le seuil symbolique des 7 yuans pour un dollar. Suspension des nouveaux achats de produits agricoles américains. Ces développements ont fait vivre à Wall Street hier sa pire journée de l’année et incité Donald à accuser la Chine de manipuler sa monnaie, ce que Pékin a démenti. …

Lire la suite

Même s’il n’a pas dopé l’économie américaine en offrant aux entreprises et aux Américains les plus fortunés des baisses d’impôts massives comme l’a fait son successeur, Barack Obama revendique un meilleur bilan en matière de créations d’emplois au cours de ses 30 derniers mois à la présidence que Donald Trump au cours de ses 30 …

Lire la suite

Pour la première fois depuis 11 ans, la Réserve fédérale a abaissé ses taux d’intérêt directeurs, alors que la croissance mondiale et les retombées des guerres commerciales de Donald Trump jettent de l’ombre sur une économie américaine dont le secteur manufacturier et les investissements des entreprises font du surplace.

La Federal Trade Commission (FTC) a confirmé hier que Facebook devra verser une amende de 5 milliards de dollars pour avoir mal géré les données de ses utilisateurs. La sanction record semble illustrer la fin de l’impunité dont ont longtemps joui le réseau de Mark Zuckerberg et les autres géants de la technologie aux États-Unis. …

Lire la suite

Les analystes s’attendaient à des créations d’emplois totalisant environ 175 000 en mai. Il n’y en a eu que 75 000, selon les chiffres de l’emploi publiés ce matin par le gouvernement américain. Comment expliquer cette donnée décevante, qui s’ajoute à la révision à la baisse de 39 000 des chiffres de l’emploi en avril?