Le blogue de Richard Hétu

L'Amérique dans tous ses états

L’ancien chef de campagne de Donald Trump, Paul Manafort, a été trouvé coupable de huit chefs d’accusation de fraude fiscale et bancaire en fin d’après-midi aujourd’hui. Une grande victoire pour l’équipe du procureur spécial Robert Mueller, qui risque d’influencer la suite de l’enquête sur l’ingérence russe dans l’élection présidentielle.

Michael Cohen se serait entendu sur un plaidoyer de culpabilité avec les procureurs new-yorkais chargés d’enquêter sur des versements à des prétendues maîtresses de Donald Trump qu’il aurait orchestrés, rapportent plusieurs médias américains. Vraisemblablement, l’ancien avocat de Donald Trump plaidera coupable à plusieurs accusations criminelles plus tard aujourd’hui.

« Je suis outrée tous les jours par quelque chose que notre président fait ou n’a pas fait ou négligé ou intimidé… Je suis si fondamentalement la fille de ma mère que je suis bien plus indignée par l’administration Trump qui arrache des enfants à leurs parents à la frontière et qui n’a toujours pas réunifié …

Lire la suite

Nouveau rebondissement dans la saga des habilitations de sécurité. Donald Trump aurait jonglé avec l’idée de restreindre l’accès aux breffages de sécurité à son prédécesseur Barack Obama, révèle aujourd’hui le magazine The New Yorker. « Fake News », s’est empressé de répondre le président sur Twitter.

« Il parle parfaitement anglais ». Voilà comment le président Donald Trump a présenté, hier, un agent des services frontaliers portant un nom à consonance latino-américaine, lors d’une cérémonie visant à honorer le travail des agents d’immigration. Il s’agit de la dernière remarque d’une longue série de commentaires tendancieux envers des membres de la communauté latino-américaine.

«Les réseaux sociaux peuvent être utilisés de nombreuses façons positives, mais également être destructeurs s’ils sont mal utilisés… Reconnaissons-le: la plupart des enfants ont davantage conscience des avantages et des pièges des réseaux sociaux que certains adultes.»

« Jamais n’avons-nous vu le retrait d’une habilitation de sécurité utilisé comme outil politique. Ce geste est manifestement un signal envers les anciens et actuels dirigeants des services de sécurité. En tant qu’individus qui ont contribué à valoriser et préserver le droit des Américains à la liberté de parole – même lorsque ce droit a …

Lire la suite