Le blogue de Richard Hétu

L'Amérique dans tous ses états

Antifa, bête noire de Donald Trump et de ses alliés conservateurs, «n’est pas un groupe ou une organisation. C’est un mouvement ou une idéologie», a déclaré jeudi le directeur du FBI Christopher Wray lors de son audition devant une commission de la Chambre des représentants, contredisant le président, qui voudrait ranger la mouvance d’extrême gauche …

Lire la suite

Brian Murphy, ancien responsable du renseignement au sein du département de la Sécurité intérieure, accuse ses supérieurs d’avoir ordonné à son équipe de minimiser les menaces représentées par les groupes de suprémacistes blancs violents et l’ingérence électorale des Russes afin de ne pas mal faire paraître Donald Trump. Il formule cette accusation en tant que …

Lire la suite

«J’ai toujours minimisé [la pandémie]. Je continue à la minimiser, car je ne veux pas créer la panique.» Le 19 mars dernier, Donald Trump a fait cet aveu lors d’une interview accordée à Bob Woodward, dont le prochain livre, Rage, paraîtra le 15 septembre.

«Je sais qu’il est très efficace, qu’il permet de développer une forte immunité et, je le répète, il a passé tous les tests nécessaires.» Voilà une déclaration que Donald Trump aurait aimé être le premier à faire. Le président américain s’est cependant fait damer le pion par Vladimir Poutine. Le président russe a en effet …

Lire la suite

La Russie souhaite la réélection de Donald Trump, la Chine préfère sa défaite. Mais les deux pays ne s’ingèrent pas de la même façon dans l’élection présidentielle américaine, selon les services de renseignement américains. La Russie utilise «plusieurs leviers surtout pour dénigrer» Joe Biden, a affirmé dans un communiqué publié vendredi William Evanina, directeur du …

Lire la suite

Donald Trump s’est entretenu au téléphone avec Vladimir Poutine le 23 juillet dernier. Mais il n’a pas profité de l’occasion pour le talonner sur la question des primes que la Russie aurait offertes aux talibans pour qu’ils tuent des soldats américains ou de l’OTAN en Afghanistan. «C’était un appel téléphonique pour discuter d’autres choses, et …

Lire la suite

Il y a deux ans, jour pour jour, Donald Trump suscitait la consternation aux États-Unis en semblant accorder une plus grande crédibilité à la parole de Vladimir Poutine qu’à celle des renseignements américains lors de la fameuse conférence de presse qui avait suivi le sommet entre les deux hommes. Le président américain avait été interrogé …

Lire la suite

Le New York Times a identifié le trafiquant de drogue afghan qui aurait servi d’intermédiaire entre une unité du service de renseignement militaire russe (GRU) et des insurgés liés aux talibans récompensés pour tuer des soldats américains ou de l’OTAN en Afghanistan. Il s’agit de Rahmatullah Aziz, qui a étalé sa nouvelle richesse au cours …

Lire la suite

«Il parle de facultés cognitives. Il n’est pas cognitivement conscient de ce qui se passe. Soit il lit ou il est briefé sur des questions importantes qu’il oublie, soit il ne pense pas qu’il ait besoin de le savoir. L’idée qu’il ne savait ou qu’il n’a pas été briefé [sur les primes russes] – c’est …

Lire la suite

Donald Trump a été informé fin février des primes offertes par une unité de renseignement militaire russe (GRU) à des insurgés liés aux talibans pour qu’ils tuent des soldats américains ou de l’OTAN en Afghanistan, selon deux responsables américains cités de façon anonyme par le New York Times. L’une des sources précise même la date …

Lire la suite

Donald Trump a nuancé dimanche soir son premier démenti concernant les primes offertes par une unité de renseignement militaire russe (GRU) à des combattants islamistes et à des criminels «proches des talibans» pour qu’ils tuent des soldats américains ou de l’OTAN en Afghanistan. Si lui et le vice-président n’en ont pas été informés, c’est que …

Lire la suite

L’histoire semble tout droit sortie d’un roman d’espionnage : une unité du renseignement militaire russe (GRU) aurait offert l’an dernier à des militants liés aux talibans des primes pour l’assassinat de soldats de la coalition internationale en Afghanistan, y compris des militaires américains. Elle est racontée dans cet article publié par le New York Times, …

Lire la suite

Gregory Charles aura-t-il aidé la cause du Canada? Mardi soir, l’artiste québécois a offert un concert virtuel à l’intention des émissaires des Nations unies, acceptant leurs demandes spéciales pour clore la campagne canadienne en vue de l’obtention d’un siège non permanent au Conseil de sécurité de l’organisation, comme le raconte Mélanie Marquis dans La Presse. …

Lire la suite