Le blogue de Richard Hétu

L'Amérique dans tous ses états

Même si Donald Trump n’a pas encore concédé la victoire à Joe Biden, le gouvernement américain a donné le feu vert lundi à la transition normale qui suit l’élection d’un nouveau président. Plus de deux semaines après que le démocrate a été déclaré vainqueur du scrutin présidentiel, Emily Murphy (photo), chef de l’Administration des services généraux, lui a fait parvenir la lettre confirmant le début du processus. Fait remarquable, elle se plaint dans ce document officiel des menaces dont elle a fait l’objet et refuse d’utiliser l’expression «président désigné» pour identifier son interlocuteur.

Lire la suite

Par trois voix en faveur et une abstention, la commission chargée de certifier les résultats de l’élection présidentielle au Michigan a complété lundi cette étape comptable et routinière qui a pris une dimension politique et partisane à la suite du refus de Donald Trump de concéder la victoire à Joe Biden. C’est un jeune avocat républicain de 30 ans, Aaron Van Langevelde (photo de droite), qui a clos ce chapitre en votant avec les deux démocrates de la commission et en tournant le dos à son parti ainsi qu’à son président. «Cette commission doit respecter l’autorité qui lui est confiée et suivre la loi telle qu’elle est écrite. Nous ne devons pas essayer d’exercer un pouvoir que nous n’avons tout simplement pas», a-t-il déclaré au cours d’une rencontre qui a duré plus de quatre heures. L’autre républicain de la commission, Norm Shinkle (photo de gauche), s’est abstenu de voter après avoir menacé de s’opposer à la certification.

Lire la suite

«L’Amérique aura bientôt un gouvernement qui traitera la crise climatique comme la menace urgente pour la sécurité nationale qu’elle représente. Je suis fier de m’associer au président désigné, à nos alliés et aux jeunes leaders du mouvement pour le climat afin de prendre en charge cette crise en tant qu’envoyé du président pour le climat.»

Lire la suite

Sidney Powell aura réussi à intéresser Donald Trump à une théorie du complot infondé : à ses dires, le logiciel électoral Dominion a réussi à effacer ou réattribuer à Joe Biden des millions de votes qui étaient destinés au président. Après avoir vu le chef de la Maison-Blanche répéter cette thèse sur Twitter, l’ancienne procureure fédérale a eu la chance de la détailler lors de la conférence de presse où Rudolph Giuliani s’est couvert de ridicule jeudi dernier. Elle a ainsi impliqué dans ce complot Hugo Chavez, George Soros et les Clinton.

Lire la suite

Joe Biden annoncera mardi sa décision de nommer un de ses conseillers les plus proches et anciens, Antony Blinken, au poste de secrétaire d’État, plaçant ce francophile né à New York et élevé en partie à Paris à la tête d’un département qu’il connaît depuis 1993. Comme le souligne le New York Times dans cet article, l’ancien secrétaire d’État adjoint sous Barack Obama peut être défini comme un tisseur d’alliances dont les priorités seront la relance de la participation des États-Unis aux ententes et institutions internationales, dont l’accord de Paris sur le climat, l’accord de Vienne sur le nucléaire iranien et l’Organisation mondiale de la santé. S’il est confirmé par le Sénat, il entend également utiliser une approche multilatérale pour aider les États-Unis à concurrencer avec la Chine.

Lire la suite

Pendant que Donald Trump multiplie les manoeuvres pour pervertir une des plus grandes réalisations de la démocratie américaine – le transfert pacifique du pouvoir -, Steven Mnuchin semble vouloir priver Joe Biden d’une levier important pour relancer l’économie au début de son mandat. Dans une décision qui lui a valu une critique rarissime de la Fed, il a refusé de renouveler au-delà de décembre du 31 décembre les programmes de prêts d’urgence mis en place le printemps dernier pour aider les entreprises et les gouvernements locaux à affronter les effets de l’épidémie de coronavirus. Il a aussi demandé à la Fed de retourner au Trésor les 455 milliards dollars qui n’ont pas encore été utilisés.

Lire la suite

«En tant que responsables législatifs, nous respecterons la loi et suivrons le processus normal concernant les grands électeurs du Michigan, comme nous l’avons dit tout au long de cette élection.» Au sortir de leur rencontre avec Donald Trump à la Maison-Blanche, les dirigeants républicains du Sénat et de la Chambre du Michigan ont émis une déclaration conjointe promettant de ne pas interférer dans le processus de certification des votes dans leur État. Ils ont ainsi infligé un cuisant revers au président dans sa campagne pour renverser les résultats de l’élection présidentielle au Michigan, où Joe Biden l’a devancé par plus de 150 000 voix.

Lire la suite

La Géorgie est devenue le premier des six États-clés remportés par Joe Biden à certifier les résultats de l’élection présidentielle de 2020. Donald Trump peut en principe demander un recomptage à la machine en raison du mince écart entre les deux candidats mais une telle procédure ne devrait rien changer au fait que les grands électeurs du Peach State voteront pour Joe Biden le 14 décembre prochain. «Les chiffres ne mentent pas», a déclaré le secrétaire d’État de Géorgie, le républicain Brad Raffensperger, au lendemain d’un recomptage à la main des votes donnant au président désigné une avance de 12 284 voix sur le président sortant.

Lire la suite

À l’approche de la fête de la Thanksgiving, moment de l’année où les routes et les aéroports sont les plus bondés aux États-Unis, les Centres de prévention et de contrôle des maladies (CDC) demandent aux Américains d’annuler leur déplacement et de rester chez eux. «Les voyages peuvent augmenter vos chances de contracter et de propager la COVID-19. Le meilleur moyen de vous protéger et de protéger les autres cette année est de reporter vos déplacements et de rester chez vous», peut-on lire depuis jeudi sur le site de l’agence fédérale.

Lire la suite

«Après avoir échoué à présenter un cas même plausible de fraude généralisée ou de complot devant un tribunal, le président a maintenant recours à la subversion de la volonté du peuple et au renversement des élections. Il est difficile d’imaginer une action pire et plus antidémocratique de la part d’un président américain en exercice.»

Lire la suite

Donald Trump recevra vendredi à la Maison-Blanche les dirigeants républicains du Sénat et de la Chambre du Michigan. Le sujet de la rencontre n’est pas connu mais les critiques du président craignent qu’il profite de l’occasion pour tenter de convaincre ses invités d’ignorer les résultats de l’élection présidentielle de leur État et de lui attribuer la totalité de ses grands électeurs, soit 16, comme la Constitution le permet en théorie.

Lire la suite

Donald Trump est la victime d’«un plan [conçu] à partir d’un lieu centralisé pour exécuter… divers actes de fraude électorale spécifiquement axés sur les grandes villes et spécifiquement axés sur les grandes villes contrôlées… par les démocrates». Rudolph Giuliani a dévoilé cette théorie du complot lors d’une conférence de presse au cours de laquelle il a affirmé, sans présenter la moindre preuve – mais en citant le film My Cousin Vinny -, que cette fraude impliquait les commissions électorales de Detroit et de Philadelphie, entre autres, les responsables des forces de l’ordre et les juges.

Lire la suite

«Je pense que j’ai fait plus pour la communauté noire que n’importe quel autre président», a répété Donald Trump lors de la campagne présidentielle, faisant une exception pour Abraham Lincoln. Or, depuis l’élection présidentielle, le même homme fait campagne pour éliminer le vote noir de Detroit, Philadelphie et Atlanta, qui a contribué aux victoires de Joe Biden au Michigan, en Pennsylvanie et en Géorgie.

Lire la suite