Le blogue de Richard Hétu

L'Amérique dans tous ses états

Je n’ai pas à revenir sur tous les épisodes où la bonne foi de William Barr a été mise en cause. À ceux-là, cependant, il faut désormais ajouter la réaction du procureur général des États-Unis au rapport de l’inspecteur général du ministère de la Justice, Michael Horowitz, sur les origines de l’enquête russe. En temps …

Lire la suite

Les lecteurs assidus de ce blogue connaissent déjà les grandes lignes du rapport de l’inspecteur général du ministère de la Justice sur l’enquête russe menée par le FBI qui a été rendu public ce lundi : le FBI a commis des erreurs et des fautes sérieuses dans la préparation de documents utilisés pour obtenir des …

Lire la suite

Donald Trump et ses alliés ont d’abord misé sur le rapport à venir de l’inspecteur général du ministère de la Justice pour confirmer leurs théories du complot concernant l’enquête russe. Tout indique que ce rapport, qui doit être publié le 9 décembre, démolira plutôt ces théories fondées sur l’idée que le président a fait l’objet …

Lire la suite

William Barr n’est pas d’accord avec l’une des conclusions clés du rapport que s’apprête à publier l’inspecteur général du ministère de la Justice Michael Horowitz concernant la gestion de l’affaire russe par le FBI. Selon le Washington Post, le procureur général des États-Unis estime que Horowitz a tort de conclure que le FBI avait des …

Lire la suite

Un rapport très attendu de l’inspecteur général du ministre de la Justice devrait conclure que l’enquête lancée par le FBI sur l’ingérence russe dans l’élection présidentielle de 2016 ne faisait pas partie d’un complot ourdi par les dirigeants de cette agence fédérale pour nuire à Donald Trump, selon le New York Times et le Washington …

Lire la suite

Il y a des limites à la complicité entre William Barr et Donald Trump, semble-t–il. Le président a demandé à son procureur général de tenir une conférence de presse pour assurer le public américain que son appel téléphonique du 25 juillet dernier avec son homologue ukrainien n’avait enfreint aucune loi. Barr a refusé, selon une …

Lire la suite

Human scum. C’est l’horrible expression que Donald Trump a utilisée mercredi pour dénigrer les «Never Trumpers», ces républicains qui s’opposent à lui depuis le début. Il a inclus dans ce groupe Bill Taylor, le diplomate de carrière recruté par Mike Pompeo pour remplacer l’ambassadrice des États-Unis en Ukraine Marie Yovanovicth, qui a offert mardi un …

Lire la suite

Le ministère de la Justice a ouvert une enquête criminelle sur sa propre enquête concernant l’ingérence russe, révèle New York Times. William Barr avait déjà confié à un procureur fédéral du Connecticut, John Durham, la mission de mener une enquête administrative sur les origines de l’enquête du FBI sur l’affaire russe. Cette enquête pourrait désormais …

Lire la suite

Jusqu’où William Barr est-il prêt à aller pour discréditer l’enquête de Robert Mueller sur l’ingérence russe dans l’élection présidentielle de 2016? Au moins jusqu’en Italie, a-t-on appris récemment. Fin septembre, le procureur général des États-Unis s’est lui-même rendu à Rome pour enquêter sur une théorie du complot propagée par Donald Trump et certains de ses …

Lire la suite

William Barr a déjà démontré qu’il ne se souciait pas d’assurer l’indépendance du ministère de la Justice dont il est le responsable vis-à-vis de la Maison-Blanche. Dans plusieurs dossiers, il a joué le rôle d’avocat personnel du président plutôt que celui des États-Unis. Récemment, il a même accompagné en Italie un procureur qu’il avait chargé …

Lire la suite

Rien n’interdit au procureur général des États-Unis de solliciter l’aide d’un ou de plusieurs pays étrangers dans le cadre d’une enquête légitime. Mais les démarches personnelles de Williams Barr auprès des gouvernements britannique et italien tombent dans une catégorie à part. Car elles ont pour objectif de discréditer deux des agences de renseignement les plus …

Lire la suite

La publication de la retranscription de l’appel téléphonique du 25 juillet dernier entre Donald Trump et son homologue ukrainien place William Barr dans une situation pour le moins délicate. Si l’on se fie au document fourni par la Maison-Blanche, le président américain a impliqué le procureur général des États-Unis dans sa campagne destinée à convaincre …

Lire la suite

Au printemps dernier, l’équipage d’un avion de l’armée de l’air servant au transport de matériel militaire a passé une nuit au luxueux complexe hôtelier de Donald Trump à Turnberry, en Écosse, après avoir ravitaillé l’appareil à l’aéroport commercial de Glasgow, à l’aller et au retour d’un déplacement au Koweït. Depuis avril, une commission de la …

Lire la suite

En principe, William Barr doit faire preuve d’indépendance à l’égard du patron, histoire de rassurer la population que la justice américaine n’est pas politisée. En pratique, le procureur général des États-Unis a donné l’impression de ne pas se soucier de ce devoir, jouant notamment le rôle d’avocat de Donald Trump dans l’affaire russe. Or, il …

Lire la suite