Le blogue de Richard Hétu

L'Amérique dans tous ses états

Si Donald Trump et ses alliés républicains veulent transformer pour longtemps l’équilibre idéologique de la Cour suprême, ils ont probablement raison de vouloir tout faire pour confirmer la juge conservatrice Amy Coney Barrett avant l’élection présidentielle du 3 novembre. En revanche, s’ils veulent conserver la Maison-Blanche et le Sénat, leur stratégie est vraisemblablement contreproductive.

Le chef de la majorité au Sénat Mitch McConnell a accueilli mardi dans son bureau la juge Amy Coney Barrett, choisie par Donald Trump pour succéder à la juge Ruth Bader Ginsburgh, dont le décès a laissé un siège vacant à la Cour suprême que le président et ses alliés du Sénat souhaitent pourvoir avant …

Lire la suite

Une bonne majorité d’électeurs américains (56%) sont opposés à la confirmation de la juge Amy Coney Barrett avant l’élection présidentielle du 3 novembre, selon un sondage national NYT/Sienna Research publié dimanche. Selon le même baromètre, Joe Biden récolte 49% des intentions de vote contre 41% pour Donald Trump.

Donald Trump choisira la juge Amy Coney Barrett pour remplacer Ruth Bader Ginsburg à la Cour suprême, selon CNN, qui cite plusieurs sources républicaines anonymes, et d’autres médias américaines, dont le New York Times. Le président a déjà annoncé qu’il procédera à une nomination samedi à 17 h.

Bryant Johnson, l’entraîneur personnel de la juge défunte Ruth Bader Ginsburg, lui a rendu un hommage inattendu vendredi en effectuant quelques pompes devant son cercueil enveloppé d’un drapeau américain. Même à un âge avancé, la magistrate continuait jusqu’à tout récemment à fréquenter régulièrement le gym et à soulever des poids.

Pourquoi Donald Trump tient-il tant à pourvoir avant l’élection présidentielle du 3 novembre le siège de la Cour suprême laissé vacant par le décès de la juge Ruth Bader Ginsburg? Un autre président que lui aurait sans doute évité de répondre à la question en révélant le fond de sa pensée. Mais Donald Trump n’est …

Lire la suite

Donald Trump procédera samedi à 17h au dévoilement de son choix pour remplacer la juge Ruth Bader Ginsburg à la Cour suprême. Avant même de connaître l’identité de cette personne, les républicains du Sénat se sont assurés d’une majorité pour confirmer cette nomination à l’occasion d’un vote qui devrait avoir lieu le 29 octobre, selon …

Lire la suite

«Je veux que vous utilisiez mes mots contre moi. S’il y a un président républicain en 2016 et qu’un poste devient vacant au cours de la dernière année du premier mandat, vous pouvez dire que Lindsey Graham a dit : ‟Laissons le prochain président, quel qu’il soit, faire cette nomination”. Et vous pourriez utiliser ces …

Lire la suite

À 43 jours de l’élection présidentielle, Joe Biden dispose de 466 millions de dollars en argent liquide, contre 325 millions de dollars pour Donald Trump. Il s’agit d’un renversement de situation important depuis le printemps, alors que le candidat démocrate accusait un retard important sur le plan financier sur le président.

«Veuillez suivre votre conscience. Ne votez pas pour confirmer la nomination d’une personne dans les circonstances que le président Trump et le sénateur McConnell ont créées. N’allez pas sur ce terrain. Respectez votre devoir constitutionnel.» Deux jours après le décès de la juge Ruth Bader Ginsburg, Joe Biden a lancé cet appel aux sénateurs républicains, …

Lire la suite

«Dans l’arrêt États-Unis contre Virginie, la juge Ginsburg a écrit qu’une ‟partie essentielle de l’histoire de notre Constitution” a été ‟l’histoire de l’extension des droits et protections constitutionnels aux personnes autrefois ignorées ou exclues”. Les mots les plus importants sont les quatre derniers : ‟autrefois ignorées ou exclues”. Jadis – mais plus maintenant. À l’occasion …

Lire la suite

Ruth Bader Ginsburg n’est plus. L’aînée des juges progressistes de la Cour suprême a succombé à 87 ans à des complications liées à un cancer métastatique du pancréas. Son départ offrira à Donald Trump la chance d’accentuer encore davantage le virage conservateur de la plus haute instance américaine et de dicter le débat des dernières …

Lire la suite

Mitch McConnell, chef de la majorité au Sénat, a annoncé jeudi que si jamais un siège se libérait à la Cour suprême en cette année électorale, le Sénat confirmerait une nomination présidentielle. En 2016, McConnell, déjà à la tête du Sénat, a refusé de confirmer Merrick Garland, le choix de Barack Obama pour remplacer le …

Lire la suite

L’administration Trump n’aura pas besoin d’attendre la fin de la contestation juridique de sa nouvelle règle sur les réfugiés d’Amérique centrale pour la mettre en oeuvre. Après une décision de la Cour suprême rendue hier, elle pourra commencer dès aujourd’hui à rejeter d’emblée les demandes d’asile formulées par les migrants n’ayant pas sollicité le statut …

Lire la suite