Le blogue de Richard Hétu

L'Amérique dans tous ses états

«Il parle de facultés cognitives. Il n’est pas cognitivement conscient de ce qui se passe. Soit il lit ou il est briefé sur des questions importantes qu’il oublie, soit il ne pense pas qu’il ait besoin de le savoir. L’idée qu’il ne savait ou qu’il n’a pas été briefé [sur les primes russes] – c’est …

Lire la suite

Donald Trump a été informé fin février des primes offertes par une unité de renseignement militaire russe (GRU) à des insurgés liés aux talibans pour qu’ils tuent des soldats américains ou de l’OTAN en Afghanistan, selon deux responsables américains cités de façon anonyme par le New York Times. L’une des sources précise même la date …

Lire la suite

Donald Trump a nuancé dimanche soir son premier démenti concernant les primes offertes par une unité de renseignement militaire russe (GRU) à des combattants islamistes et à des criminels «proches des talibans» pour qu’ils tuent des soldats américains ou de l’OTAN en Afghanistan. Si lui et le vice-président n’en ont pas été informés, c’est que …

Lire la suite

L’histoire semble tout droit sortie d’un roman d’espionnage : une unité du renseignement militaire russe (GRU) aurait offert l’an dernier à des militants liés aux talibans des primes pour l’assassinat de soldats de la coalition internationale en Afghanistan, y compris des militaires américains. Elle est racontée dans cet article publié par le New York Times, …

Lire la suite

Tout ça, c’est 18 années de guerre, 2 000 millards de dollars dépensés par les Américains, plus de 3 500 soldats américains et autres membres de la coalition internationale morts au combat, ainsi que des dizaines de milliers d’Afghanistan tués dans la foulée des attentats d’Al-Qaeda contre les États-Unis le 11 septembre 2001. Tout ça …

Lire la suite

Après les «Pentagon Papers», voici les «Afghanistan Papers». En 1971, le New York Times et le Washington Post publiaient des documents secrets sur l’implication des États-Unis au Vietnam et détaillant les mensonges officiels du gouvernement américain sur cette implication politique et militaire, de 1955 à 1971. Aujourd’hui, le Post publie des documents révélant que les …

Lire la suite

Donald Trump a servi le traditionnel repas de la fête de Thanksgiving à des soldats américains lors d’une brève visite nocturne surprise à la base aérienne de Bagram, en Afghanistan. Il s’agissait de son premier voyage dans ce pays où les États-Unis sont engagés militairement depuis octobre 2001. Le président américain a profité de l’occasion …

Lire la suite

Robert O’Brien aurait impressionné Donald Trump en obtenant la libération d’Américains détenus en Corée du Nord et en Turquie. Il a fait rire de lui en se rendant en Suède pour apporter son soutien au rappeur A$AP Rocky, accusé d’agression causant des lésions corporelles dans ce pays. Et voilà que cet avocat de Los Angeles, …

Lire la suite

John Bolton et sa moustache n’importuneront plus Donald Trump. Le conseiller de la Maison-Blanche pour la sécurité nationale, qui s’opposait au président sur plusieurs sujets d’importance, a été limogé par ce dernier. L’occupant de la Maison-Blanche l’avait choisi pour remplacer le général à la retraite H.R. McMaster, malgré sa désapprobation vis-à-vis de sa touffe de …

Lire la suite

Donald Trump a fait une révélation surprenante hier soir : il devait accueillir aujourd’hui à Camp David, villégiature présidentielle au Maryland, le président afghan Ashraf Ghani et les principaux dirigeants des talibans. Cependant, dans une série de tweets, il a annoncé l’annulation de cette rencontre secrète qui avait pour but de finaliser les négociations de …

Lire la suite

Donald Trump s’est vanté cet après-midi d’avoir un plan pour mettre fin en dix jours à la guerre en Afghanistan qui dure depuis 18 ans. Mais il n’a pas l’intention de le mettre à exécution parce que le nombre de victimes serait trop élevé, a-t-il dit aux journalistes avant sa rencontre avec le premier ministre …

Lire la suite

«Vous ne me verrez pas échanger des lettres d’amour sur du papier à lettre de la Maison-Blanche avec un dictateur brutal qui affame et assassine son propre peuple, mais vous verrez mon administration créer les conditions permettant d’accueillir la Corée du Nord au sein de la communauté internationale.»

Le Sénat à majorité républicaine a rabroué Donald Trump sur deux questions importantes de politique étrangère aujourd’hui. Par 68 voix contre 23, la chambre haute a adopté un amendement exprimant «le sentiment du Sénat que les États-Unis font actuellement face à des menaces venant de groupes terroristes opérant en Syrie et en Afghanistan et qu’un …

Lire la suite