Le blogue de Richard Hétu

L'Amérique dans tous ses états

HBO a diffusé hier soir le premier épisode de la deuxième saison de l’émission Axios on HBO. En vedette, Jared Kushner, qui a exprimé son incertitude quant à la capacité des Palestiniens de se gouverner eux-mêmes, son refus de blâmer le prince héritier d’Arabie saoudite Mohammed ben Salmane pour la mort du journaliste Jamal Khashoggi …

Lire la suite

Donald Trump avait jusqu’à hier soir pour répondre à une demande formelle du Sénat américain de se prononcer sur le rôle du prince héritier d’Arabie saoudite dans l’assassinat du journaliste saoudien et résident américain Jamal Khashoggi. Il a laissé passer l’échéance sans trancher, ignorant ainsi une loi qui lui donnait 120 jours pour trancher après …

Lire la suite

Le Sénat a voté à l’unanimité cet après-midi en faveur d’une résolution identifiant le prince héritier d’Arabie saoudite comme étant responsable de l’assassinat du journaliste Jamal Khashoggi. La chambre haute avait auparavant adopté, par 56 voix contre 41, un texte mettant fin à l’aide militaire américaine à la guerre menée par l’Arabie saoudite au Yémen. …

Lire la suite

«Je dirai simplement ceci : je pense que s’il était devant un jury, il recevrait une décision unanime du jury en 30 minutes. Coupable. Un verdict de culpabilité. Il l’a tué. Je n’ai aucun doute sur le fait que le prince héritier a dirigé le meurtre et a été maintenu au courant de la situation …

Lire la suite

L’un est accusé d’avoir ordonné le meurtre d’un journaliste qui signait des articles dans le Washington Post et résidait aux États-Unis. L’autre vient de voir la police de son pays recommander son inculpation dans un troisième scandale de corruption. Décidément, les principaux alliés de Donald Trump au Moyen-Orient, le prince héritier d’Arabie saoudite Mohammed Ben …

Lire la suite

Rare moment de colère bipartite hier au Sénat après l’audition à huis clos de Mike Pompeo et de Jim Mattis sur l’affaire Khashoggi. Insatisfaits des réponses fournies par le secrétaire d’État et le chef du Pentagone, pas moins de 14 sénateurs républicains ont joint leurs 49 collègues du groupe démocrates et voté en faveur d’une …

Lire la suite

Au moins 85 000 enfants de moins de cinq ans sont morts de faim au Yémen depuis le début de la guerre en avril 2015, a révélé mercredi l’organisme Save The Children. Dans la foulée de la publication d’un rapport crève-cœur par le groupe, le secrétaire à la Défense des États-Unis, Jim Mattis, a confirmé …

Lire la suite

«Des représentants de l’Arabie saoudite ont dit que Jamal Khashoggi était un ‟ennemi de l’État” et un membre des Frères musulmans, mais ma décision [d’imposer des sanctions à 17 Saoudiens impliqués dans l’assassinat du journaliste] n’a rien à voir avec ça – c’est un crime horrible et inacceptable. Le roi Salmane et le prince héritier …

Lire la suite

«Nous avons l’enregistrement. Je ne veux pas entendre l’enregistrement. Je ne vois pas la nécessité d’écouter l’enregistrement», a déclaré Donald Trump lors d’une interview diffusée hier soir sur Fox News. Le président parlait de l’enregistrement du meurtre de Jamal Khashoggi partagé par la Turquie avec six pays, dont les États-Unis. Il estime en savoir déjà …

Lire la suite

L’Arabie saoudite a déversé un flot de versions douteuses pour tenter d’expliquer la mort de Jamal Khashoggi. Il en ressortait toujours que le prince héritier n’y avait joué aucun rôle. Or, la CIA n’en croit rien, selon le Washington Post et le New York Times. L’agence de renseignement américain a en effet conclu que Mohammed …

Lire la suite

L’Arabie saoudite a inculpé 11 Saoudiens pour le meurtre du journaliste Jamal Khashoggi et réclamé la peine de mort pour cinq d’entre eux en leur imputant la responsabilité de l’organisation et de l’exécution de l’assassinat. Le prince héritier Mohammed ben Salmane n’est pas du nombre des personnes visées par ces inculpations, cela s’entend.

«Les plateformes de médias sociaux – et Facebook et Twitter sont aussi coupables que Gab de cela – sont conçues de façon à ce que les messages affreux se propagent deux fois plus vite que les bons. Et elles fonctionnent avec un mépris désinvolte des conséquences de ces messages affreux, menant à des catastrophes qu’elles …

Lire la suite