Le blogue de Richard Hétu

L'Amérique dans tous ses états

Quarante-huit heures après son acquittement, Donald Trump a démis de leurs fonctions deux témoins à l’enquête en destitution dont il a été l’objet ainsi que le jumeau de l’un d’entre eux. Après que le colonel Alexander Vindman ait perdu son poste avec son frère au sein du Conseil de sécurité nationale de la Maison-Blanche, l’ambassadeur …

Lire la suite

Pendant une bonne partie de la journée de mardi, les républicains ont attaqué le lieutenant-colonel Alexander Vindman, mettant en cause son jugement, son patriotisme et son objectivité. Non mais qui était cet obscur spécialiste de l’Ukraine, revêtu de son uniforme militaire, pour déclarer qu’il était «déplacé pour le président des États-Unis d’exiger d’un gouvernement étranger …

Lire la suite

La troisième journée d’auditions publiques dans le cadre de l’enquête en vue de destituer Donald Trump s’ouvre sur les témoignages du colonel Alexander Vindman, spécialiste de l’Ukraine au sein du Conseil de sécurité nationale de la Maison-Blanche, et Jennifer Williams, conseillère de Mike Pence en matière de politique étrangère. Vous pouvez suivre et commenter le …

Lire la suite

Le colonel Alexander Vindman a affirmé hier aux élus enquêtant en vue de destituer Donald Trump que la retranscription de l’appel téléphonique entre le président américain et son homologue ukrainien fournie par la Maison-Blanche contenait des omissions de mots et de phrases importantes. Il a précisé que ses tentatives de les inclure dans la retranscription …

Lire la suite

En 1985, le documentariste renommé Ken Burns a réalisé un film intitulé Statue of Liberty et nominé pour l’Oscar du meilleur documentaire. Au cours du tournage, le réalisateur est passé par Brighton Beach, enclave de Brooklyn où ont immigré de nombreux réfugiés de l’ancienne Union Soviétique, y compris Alexander Vindman, dont le patriotisme a été …

Lire la suite

«Cet homme est un récipiendaire de la Purple Heart. Je pense que ce serait une erreur d’attaquer sa crédibilité. Vous pouvez évidemment contester l’essence de son témoignage, et il y a différentes interprétations de toute cette affaire. Mais je ne l’attaquerais pas personnellement. C’est un patriote.»

Depuis le début de l’affaire ukrainienne, la Maison-Blanche défend le président en qualifiant les témoignages gênants ou accablants des responsables de l’administration républicaine, anciens ou actuels, de «ouï-dire». Or, si tout se passe comme prévu ce matin, elle devra se trouver un autre argument pour dénigrer la déposition du colonel Alexander Vindman, qui a écouté …

Lire la suite