Le blogue de Richard Hétu

L'Amérique dans tous ses états

Lors de son audition devant le Sénat pour sa confirmation au poste de procureur général, William Barr a déclaré qu’un président commettrait une entrave à la justice s’il assurait à un associé une grâce présidentielle si ce dernier promettait de ne pas l’incriminer dans une affaire l’impliquant. Barr a exprimé cette opinion en réponse à …

Lire la suite

1142 : nombre d’anciens responsables du département de la Justice qui avaient signé, au moment d’écrire ce billet, une lettre réclamant la démission du procureur général des États-Unis William Barr, qui est intervenu la semaine dernière dans le dossier de Roger Stone, un ami de longue date de Donald Trump reconnu coupable d’avoir menti pour …

Lire la suite

Décidément, les nouvelles se bousculent côté justice. À la fin d’une semaine marquée par des questions lancinantes sur le respect des principes de l’État de droit par l’administration Trump, le Washington Post publie un article révélant que l’enquête sur Rudy Giuliani menée par le bureau du procureur fédéral de New York, reconnu pour son indépendance …

Lire la suite

Il faut attendre le 22e paragraphe de cet article du New York Times sur l’«extraordinaire réprimande» de William Barr envers Donald Trump pour tomber sur l’expression d’un doute concernant la sincérité du procureur général des États-Unis. Lors d’une interview accordée à ABC News jeudi, ce dernier a demandé au président de cesser ses tweets et …

Lire la suite

Quatre procureurs fédéraux ont démissionné de leur poste après l’annonce de la décision du ministère de la Justice de changer la recommandation faite à un juge sur la peine qui devrait être infligée à Roger Stone. Jonathan Kravis, l’un des procureurs, a quitté le gouvernement, alors que les trois autres, Aaron Zelinsky, Adam Jed et …

Lire la suite

Je faisais état ce matin de la réaction furieuse de Donald Trump à la suite de la décision des procureurs fédéraux de requérir entre sept et neuf ans de prison contre Roger Stone, confidence de longue date du président. Coïncidence ou non, le ministère de la Justice a annoncé quelques heures plus tard qu’il passerait …

Lire la suite

«Roger Stone a entravé l’enquête du Congrès sur l’interférence russe de 2016, a menti sous serment et a suborné des témoins. Et quand ses crimes ont été révélés par ces inculpations dans cette affaire, il a affiché du mépris pour ce tribunal et la règle de droit. Pour ça, il doit être puni», ont écrit …

Lire la suite

Les démocrates de la Chambre des représentants examinent la possibilité d’aller au-delà de l’affaire ukrainienne quand viendra le temps de rédiger les articles de mise en accusation de Donald Trump dans le cadre d’une procédure de destitution éventuelle. Ils songent notamment à accuser le président d’avoir fait entrave à l’enquête sur l’affaire russe en fournissant …

Lire la suite

Donald Trump n’a pas voulu participer à une interview en personne avec Robert Mueller lors de l’enquête sur l’affaire russe. Dans des réponses écrites aux questions du procureur spécial, cependant, il a nié se rappeler avoir parlé de WikiLeaks avec son confident de longue date Roger Stone ou avoir été informé que ses conseillers avaient …

Lire la suite

Le procès du flamboyant Roger Stone, mentor politique et confident de longue date de Donald Trump, a débuté mardi. Retenez votre souffle. Car ça pourrait durer trois semaines. Roger Stone est accusé de fausses déclarations au Congrès et de pressions indues sur un témoin durant l’enquête russe du procureur spécial Robert Mueller. Les accusations sont …

Lire la suite

Russia Today en a parlé en 2017, tout comme Sputnick News. Selon ces sources fiables, le rôle de la Russie dans le piratage des ordinateurs du Parti démocrate en 2016 n’a jamais été prouvé hors de tout doute pour la simple raison qu’il s’agit en réalité d’une histoire concoctée par la firme américaine de cybersécurité …

Lire la suite

À la question qui coiffe ce billet, je suis tenté d’offrir cette réponse lapidaire : pas grand-chose. Après avoir reçu une assignation à comparaître, Robert Mueller a accepté de témoigner devant deux commissions de la Chambre des représentants, qui tiendront des auditions successives le 17 juillet prochain. Or, l’ancien procureur spécial chargé de l’enquête russe …

Lire la suite

Roger Stone a publié puis supprimé sur son compte Instagram une photo de la juge fédérale qui préside son procès accompagnée d’une ligne de mire. L’image coiffe un texte où le confident de longue date de Donald Trump ébauche une théorie de conspiration impliquant l’«État profond», Robert Mueller, Barack Obama et Hillary Clinton.