Le blogue de Richard Hétu

L'Amérique dans tous ses états

À première vue, les républicains ont subi un revers important lundi dans leurs efforts incessants pour limiter le droit de vote des Américains. Ils ont vu la Cour suprême des États-Unis refuser d’intervenir pour bloquer une décision de la Cour suprême de Pennsylvanie autorisant les responsables électoraux de cet État-clé à compter les bulletins de vote par correspondance jusqu’à trois jours après le jour de l’élection, pourvu qu’ils aient été envoyés avant le 3 novembre.

Quatre juges se sont opposés à la requête des républicains – le président de la Cour John Roberts, un conservateur, et les trois progressistes de l’instance, Stephen Breyer, Sonia Sotomayor et Elena Kagan. Quatre juges conservateurs – Clarence Thomas, Samuel Alito, Neil Gorsuch et Brett Kavanaugh, se sont prononcés en faveur de la requête.

Comme c’est toujours le cas en cas d’égalité à l’instance supérieure, la décision de l’instance inférieure, en l’occurrence la Cour suprême de Pennsylvanie, est maintenue.

Or, il n’est pas dit que le résultat aurait été le même si la juge conservatrice Amy Coney Barrett avait eu droit au chapitre. La question est de savoir si elle aurait endossé le point de vue radical des quatre juges les plus conservateurs, à savoir que la Cour suprême de Pennsylvanie n’est pas la mieux placée pour interpréter la constitution de… Pennsylvanie, sous prétexte que le litige concerne une élection fédérale. Le Washington Post consacre un article aux subtilités ou absurdités de ce débat qui pourrait avoir des répercussions dans 49 des 50 États américains et peser sur une décision éventuelle de la Cour suprême après l’élection du 3 novembre.

La juge Barrett, rappelons-le, devrait être confirmée dans ses nouvelles fonctions avant le 3 novembre. L’analyste du Post ne semble avoir aucun doute sur le camp auquel elle choisira de se joindre si elle doit juger une cause touchant aux élections américaines. Ce sera le camp des juges les plus conservateurs (et celui des républicains).

P.S. : La deuxième journée de la troisième et dernière campagne de financement de ce blogue en 2020 s’achève. Un grand merci à tous ceux et celles qui y ont déjà contribué, de même qu’aux autres qui le feront dans les prochaines heures!

Le blogue de Richard Hétu
Other Amount:

(Photo Reuters)

43 réflexions sur “Cour suprême et élections : un signe de mauvais augure?

  1. christian reny dit :

    un pays démocratique ? quand on essaie d’empêcher les citoyens de voter ?

    1. Roger Allard dit :

      Une chatte y perdrait ses petits. Quoiqu’imparfait, notre système, hérité des britanniques semble plus simple.

  2. Niouininon dit :

    Avec plusieurs sénateurs qui se distancient du 45e ces jours ci, est ce que ces derniers pourraient aller jusqu’à voter contre la nomination de la juge Barrett? Ou bien ile ne sont pas dans ceux qui doivent voter?

    1. Carl Poulin dit :

      @ Niouininon
      Je crois que tout les sénateurs Républichiants vont voter en faveur de Coney-Barrett car Ils vont vouloir protéger leurs arrières advenant une victoire des Démocrates. Plusieurs d’entre eux (Les Républichiants) risqueraient de se retrouver devant les tribunaux pour avoir manqué à leur devoir de protéger le peuple Américain durant l’épidémie de la Covid-19 en ne dénonçant pas les propos contradictoires de leur président face aux recommandations de la CAC et du Dr. Gaudi.

      1. Carl Poulin dit :

        …Dr. Fauci….

  3. Carl Poulin dit :

    Aux Démocrates : si vous obtenez la majorité dans les deux chambres bien servez la même médecine que les Républichiants vous servent depuis qu’ils sont aux commandes du sénat et augmentez le nombre de juges à la SCOTUS à 11 tout en nommant des juges qui ne sont pas près de leur retraite. Ces malfrats mériteraient encore plus quant à moi car je considère qu’ils ont torpillé le second mandat de Barack Obama en plus de toutes les escroqueries qu’ils ont faites sous la gouverne du pisse-vinaigre en chef.

    1. Haïku dit :

      @Carl Poulin
      Pile dans la cible !!! 👏👍👌👌

      1. Carl Poulin dit :

        @ Haïku
        Cher blogueur du site de M. Hétu,
        Vous appllaudissez plus souvent qu’autrement les billets de ce blogue qui décrivent et/ou rapportent les incartades des membres du parti Républicain et de leur pseudo-président avec des émojis ou bien des citations de célèbres personnages historiques. Moi j’aimerais bien que vous lanciez quelques pavés dans la « Swamp » avec vos propres idées sans vous référez à d’anciennes gloires politiques, philosophiques, artistiques et autres.
        Ceci dit, c’est sans une once d’animosité que je vous adresse cette demande.

      2. Haïku dit :

        @Carl Poulin
        Metci….
        Full disclosure:(comme dirait papitibi)….

        Mon père était un ‘maudit WASP'(❤), très à gauche(tendance Noam Chomsky).
        Me mêre était ‘full’ québécoise de souche.
        Ma arrière grand-mère était autochtone…

        Tout ça pour dire que pour moi, écrire en bon français, est quelque peu un exercise, pour éviter les fôtes d’orthaugraffes, la grammère défec-tueuse, les ereurrs de 5taxes et les anglicanismes.

        Ceci dit, je vais faire in effort pour lancer mes propres pavés dans la « Swamp ». 😉
        Merci !

    2. Louis dit :

      Il ne faut pas l’augmenter à 11, mais à 13 !!! et obliger que la cour comprenne obligatoirement un minimum de 6 femmes et 6 hommes. Il faut ensuite nommer des personnes qui sauront faire évoluer le droit dans le sens de la véritable justice au sens moral du terme.

      1. Madalton dit :

        Il faudrait aussi instaurer une date de retraite au 1er janvier de leur 75e anniversaire. Ainsi, ça laisserait 10 mois pour nommer un juge dans une année d’élection.

        Je ne suis pas sûr que les démocrates sont si chauds à l’idée d’augmenter le nombre de juges car un jour le GOP pourrait jouer le même tour aux démocrates.

      2. igreck dit :

        La SCOTUS deviendrait alors un club social !? En tout cas ce serait mieux qu’une chapelle CON-serva-triste !

  4. Apocalypse dit :

    @christian reny – 18:11

    Les Etats-Unis, une démocratie, mon c*l 😢. Je me demande s’ils l’ont déjà été?

    Imaginer, une Amy Coney Barret sur la Cour Suprême pourrait brimer le droit de votes des américains, ça ne s’invente pas 🤦‍♂️.

    Les membres de notre Cour Suprême au Canada, une vraie Cour celle-là, doivent regarder avec horreur ce spectacle de nos voisins américains.

  5. Loufaf dit :

    Dans le pays, le plus démocratique au monde supposément, on restreint au maximum le droit de vote du peuple.
    C’ est un pays de pouvoir et d’ argent.
    Quand tu es rendu là, l’ étape suivante est la dictature.
    Espérons que le peuple s’ en rend compte.
    Quand à la juge Barrett, comme sa  » foi » n’ était pas en cause, elle aurait voté comme elle est, une conservatrice pure et dure, avec ses futurs potes , Cavanaugh , Alito et Gorsuch.

  6. gigido66 dit :

    La Cour Suprème est une hydre républicaine. Comment la combattre?

    1. Richard Desrochers dit :

      L’Hydre avait plusieurs têtes. À chaque nouveau juge conservateur, elle en perd une. Ce sont les sièges qui votent à leurs places.

  7. Apocalypse dit :

    Au Canada durant les élections, on voit souvent des annonces incitant les citoyen(ne)s à aller voter; aux Etats-Unis, certains veulent limiter le vote. On devrait tout faire pour encourager et faciliter le vote pour tous les citoyen(ne)s.

  8. Gina. dit :

    Ils sont tellement cons ,ces conservateurs je ne pense pas qu’ ils vont s’abstenir de voter contre . Ils vont agir pour soutenir le vote dans le but qu’ elle sera à la cour suprême pour au moins 40 ans

  9. quinlope dit :

    Y a-t-il encore une démocratie quand on attend 11 heures pour voter et que tous les juges de la Cour Suprême ne sont pas unanimes pour compter tous les votes?

    1. CBT dit :

      C’est encore une action des républicains contre le vote libre et démocratique, sont-ils tous corrompus autant que Trump ? J’ai regardé un documentaire à Canal D sur Trump et ce qu’il faisait pour paraître dans la liste des plus riches aux EU, il se faisait passer pour quelqu’un d’autre, un vp en finances, il rétablissait faussement les faits au journaliste responsable de cette compilation, ce dernier a avoué qu’il s’est fait prendre dans cette usurpation d’identité commise par Trump. Je crois que personne ne peut imaginer à quel point Trump est corrompu et rien ne l’arrête pour gagner.

      Croche un jour, croche toujours, les républicains suivent sa trace. Les américains ne savent vraiment pas ce qui se passe réellement dans leur pays, c’est certain que rien n’a été blanc au cours des époques, mais avec Trump, tout est décuplé au su et au vu des républicains.

  10. Martin cote dit :

    Biden doit gagner le collège électoral avec une forte majorité…sinon il risque de subir le même sort qu’Al Gore……le juge Roberts a beau avoir déjà dit que la cour suprême était apolitique ………la réalité est tout autre……

  11. ducalme dit :

    On nous apprend que le sénat votera lundi prochain (26 octobre) sur la confirmation de ACB.

    Elle pourra être assermentée le lendemain.

    Et le surlendemain, on pourra demander un rehearing à la Cour suprême.

    1. karma278 dit :

      « Et le surlendemain, on pourra demander un rehearing à la Cour suprême. »

      J’en doute.
      L’affaire est entendue, la cour a rendu son jugement.En principe, c’est final.
      Je ne vois aucun motif pour demander une rétractation de jugement qui pourrait une nouvelle décision sur l’affaire.

      « Stare decisis » comme disent les juristes.

  12. Léo Mico dit :

    La stratégie des républicains est astucieuse :
    1. Détériorer le système postal pour ralentir la livraison du courrier
    2. Faire passer des lois qui permettent de ne pas compter les bulletins qui arrivent en retard
    3. Nommer une juge suprême dont le but sera d’accepter ces lois anti-démocratiques

    Les républicains le savent très bien : ils sont un parti minoritaire qui ne peut se maintenir au pouvoir que par la tricherie.

    1. igreck dit :

      👍 très jsute !

  13. jeanfrancoiscouture dit :

    Et c’est là qu’on voit comment Obama a eu tort de ne pas profiter de sa double majorité durant ses deux premières années de pouvoir. Un bon philosophe, un bon théoricien de la politique mais un piètre praticien de la politique. Je suis certain qu’un Jean Chrétien n’aurait pas hésité à faire ce qu’il fallait pour faire passer son programme au lieu de chercher à raisonner avec des gens déraisonnables.
    «Le fanatisme est la mort de la conversation» disait Cioran, Et il ajoutait: «On ne discute pas avec des candidats au martyre».

    Quant à l’arrivée quasi certaine de ABC à la Cour désormais non pas «suprême» mais plutôt «suprêmement conservatrice», paraphrasant Cioran, je dirais qu’on ne «discute pas avec une candidate au royaume de Dieu.»

    1. igreck dit :

      Et misère ! ☹️

    2. chrstianb dit :

      Obama a profité de sa double majorité pour l’Obamacare. Et encore, il y avait des démocrates plus conservateurs que des républicains, les Blue Dogs qui ont barré l’option de l’assurance gouvernementale pour compétitionner le privé.
      Non, Obama ne l’a jamais eu facile même avec sa double majorité.

  14. Apocalypse dit :

    @jeanfrancoiscouture – 18:56

    J’espère que si Joe Biden prend le pouvoir, avec Sénat et Congrès, qu’il ne commencera pas à essayer de raisonner avec les républicains; si tu as le pouvoir, fait ce qu’il faut pour (re)mettre de l’ordre dans ce pays qui en a désespérément besoin. J’ose croire qu’il a compris, il n’y a aucune discussion possible avec le parti républicain.

    1. Madalton dit :

      Il faudra qu’il mette en place une dictature éclairée pour au moins les 2 premières années avant les mid-term de 2022.

      1. Daniel A. dit :

        @Madalton

        Une dictature éclairée… J’espère que c’est du sarcasme. Une dictature demeure une dictature peu importe comment on la qualifie.

  15. Apocalypse dit :

    Twitter – Richard Hétu

    Richard Hétu
    @richardhetu
    Le commandant des Marines en Europe relevé de ses fonctions après avoir utilisé le «N-word» devant des soldats en critiquant son usage dans la musique rap.

    M. Hétu, je suppose que vous êtes au courant de toute la polémique autour de l’ulisation de ce mot dans le contexte de l’Université d’Ottawa. Dans le contexte de tous les jours, il faut faire effectivement attention de ne pas utiliser ce mot, mais dans un contexte académique, c’est tout autre chose, mais certains ne font pas la distinction 🤦‍♂️.

    1. Pierre Kiroule dit :

      Surtout quand on sait que la polémique a provoqué un déchaînement anti-francophone chez les salopards d’Anglos, qui déchirent leur chemise quand un prof francophone utilise à bon escient le mot «nigger» dans un contexte académique, mais qui ne se gênent pas pour écrire « fucking frogs» sur les médias sociaux.

      Je suis contre toute forme de racisme, mais quand je vois des personnes racisées (Noirs, Amérindiens, etc,) se coller aux Anglos pour taper sur les Québécois francophones, je me dis que l’être humain est une saloperie qui ne vaut vraiment pas grand-chose.

      Comme le dit un personnage de la série «Zone rouge » (je paraphrase) :« Notre planète nous envoie des virus comme Ebola [et, aujourd’hui, la Covid-19], parce qu’elle se rend compte que son pire ennemi, c’est l’être humain. »

  16. xnicden dit :

    « La question est de savoir si elle aurait endossé le point de vue radical des quatre juges les plus conservateurs, à savoir que la Cour suprême de Pennsylvanie n’est pas la mieux placée pour interpréter la constitution de… Pennsylvanie, sous prétexte que le litige concerne une élection fédérale. »

    Mais vous pouvez parier l’héritage de vos enfants que ces mêmes juges conservateurs vont déterminer que les États peuvent se mêler de l’encadrement » de l’avortement et que le fédéral et la SCOTUS ne peuvent rien y faire. Ils définiront le litige comme une question de souveraineté des États et non de droit de la personne.

  17. xnicden dit :

    « …sous prétexte que le litige concerne une élection fédérale. »

    Et le gerrymandering ça ne concerne pas une èlection fédérale? MDR

  18. La confirmation de ACB n’est qu’une question de temps.

    Bunker Boy perdra peut-être le pouvoir le 3 novembre mais il aura laissé son empreinte et ses pattes sales sur la SCOTUS pour des décennies.

    Biden la retrouvera souvent sur son chemin advenant qu’il veillle entrerprendre des réformes qui ne plaieront pas aux « Répugnants ».

    La future juge va faire la « job » pour laquelle elle a été choisie: Servir et défendre les intérêts de Bunker Boy plutôt que ceux de la Justice et de la Constitution.

    « La Justice au service du Parti Républicain ». Tel sera le leitmotiv de la SCOTUS, peu importe ce que le Chief Justice Roberts dira ou fera.

  19. treblig dit :

    En supposant que les actuels 53 sénateurs républicains votent pour la nouvelle juge tout juste avant le 3 novembre tandis que les 47 démocrates, en suivant la ligne partisane, votent contre elle.

    En supposant toujours, qu’au matin du 4 novembre, les démocrates réalisent la triple couronne ( présidence, sénat, chambre des représentants) : quelle serait la légitimité de ce choix ?

    Pas légitime mais légal est la réponse

    1. Madalton dit :

      La remise du trophée de la triple couronne est le 3 janvier même si la saison se termine le 3 novembre.

  20. Pierre s. dit :

    ————————-

    La nomination de Mme Coney Barrett fait partie de l’agenda républicain, pas de celui de Trump , alors
    c’est évident que les sénateurs républicains vont voter pour sa nomination à la SCOTUS.

    Pour l’imbécile Trump, il ne savait fort probablement pas qui était Mme Coney Barrett il y a trois mois
    et sa candidature lui a été clairement imposé par le GOP , point final.

  21. Benton Fraser dit :

    Quatre juges contre la démocratie américaine, c’est déjà sidérant….

  22. Apocalypse dit :

    @Pierre Kiroule – 20:56

    Vous n’êtes pas tendre envers l’humanité et je vous comprend, quel spectacle trop souvent désolant. On peut sérieusement se demander s’il existera encore une civilisation sur cette planète dans cinquante(50) ans?

  23. karma278 dit :

    @ RH UNE PRÉCISION SVP

    Dans votre billet, vous écrivez : « pourvu qu’ils aient été envoyés avant le 3 novembre. »

    Je lis cet article sur CNN,

    « Mail-in ballots in Pennsylvania — a critical state for President Donald Trump’s reelection chances — will be counted if they are received within three days of Election Day even if they do not have a legible postmark, the Supreme Court ruled Monday. »

    https://www.cnn.com/2020/10/19/politics/pennsylvania-mail-in-voting-supreme-court/index.html

    Si je comprend bien, les bulletins seront comptés en autant qu’ils aient été reçus au plus tard 3 jours après l’élection, et ce même si le cachet de la poste n’est pas lisible.

    Ce ne serait donc pas la date d’envoi qui serait le critère mais plutôt la date de réception.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :