Le blogue de Richard Hétu

L'Amérique dans tous ses états

Depuis le début de l’administration Trump, le ministère de la Justice américain a abandonné tous les moyens employés par l’administration Obama pour imposer une certaine imputabilité aux services de police reconnus pour leur pratiques discriminatoires à l’endroit des minorités raciales. Cela n’a pas empêché le 45e président d’accuser son prédécesseur de n’avoir rien fait pour combattre ce problème lors d’une cérémonie à la Maison-Blanche où il a signé décret pour une réforme très limitée de la police.

Sur CNN, le commentateur noir Van Jones, qui a ses entrées à la Maison-Blanche, a vu dans ce décret un pas dans la bonne direction et la preuve que les manifestants contre la brutalité policière et le racisme systémique ont marqué des points depuis la mort de George Floyd. On ne peut pas dire qu’il est très exigeant.

Le décret fournira notamment des fonds fédéraux aux services de police américain pour les aider à améliorer la formation des policiers sur l’usage de la force et les techniques de désengagement, ainsi que pour renforcer la base nationale de données sur les mauvais policiers. Les services de police qui choisiront de ne pas participer à ces programmes ne seront pas punis.

Le décret inclut aussi l’interdiction des prises d’étranglement, sauf «si la vie d’un policier est en danger», une exception qui revient quasiment à défendre le statu quo. Le décret ne remet pas en question, par ailleurs, l’immunité contre les poursuites dont jouissent les mauvais policiers et dont les démocrates du Congrès voudraient les priver dans leur projet de réforme de la police. Les démocrates veulent aussi mettre fin aux prises d’étranglement en toutes circonstances.

Si les mesurettes de Donald Trump représentent un pas dans la bonne direction, comme le prétend Van Jones, elles ont été entourées d’un discours MAGA où le président a employé un ton agressif pour réitérer son appui indéfectible aux policiers, sa foi dans «l’ordre public» et son mépris pour les manifestants et leurs demandes.

«Les Américains connaissent la vérité : sans la police, il y a le chaos, sans le droit, il y a l’anarchie et sans la sécurité, c’est la catastrophe», a-t-il dit en dénonçant les «radicaux» qui veulent couper les vivres aux policiers.

Il s’agit d’un discours que Donald Trump répétera à satiété dans l’espoir de freiner sa chute dans les sondages et de mettre sur la défensive Joe Biden. Ça marchera peut-être.

En attendant, le Congrès veut adopter sa propre réforme de la police. Reste à voir si la Chambre des représentants et le Sénat sauront s’entendre sur un projet de loi qui ira plus loin que les mesurettes du président.

P.S. : Nous poursuivons la deuxième journée de l’avant-dernière campagne de financement de ce blogue en 2020. Un très grand merci à tous ceux et celles qui ont contribué lundi et à ceux et celles qui le feront aujourd’hui!

Le blogue de Richard Hétu
Other Amount:

(Photo AFP)

49 réflexions sur “Police : les mesurettes de Trump

  1. lanaudoise dit :

    Le chaos, elle est bien bonne. « Je suis le maître du Chaos. »

  2. treblig dit :

    Tucker Carlson expliquait hier aux auditeurs de Fox News, , que  » black lives matters  » est plus populaire que le Président.

    Ceci expliquant celà

    1. Benton Fraser dit :

      ….mais Trump est plus populiste!

  3. lechatderuelle dit :

    tressaillir quand on est immobile peut paraitre bouger beaucoup……

    ça dépend de la position de l’observateur….

    1. Haïku dit :

      Sages paroles !

  4. SergeMTL dit :

    En huit ans, Obama a beaucoup vieilli, mais rien à voir avec le changement de Trump en à peine quatre ans…Ce type n’est pas bien…En plus, j’ai regardé plusieurs de ces discours sur le fil de Aaron Rupar et il a presque constamment les bras croisés et une face de boeuf….

    1. Roger Allard dit :

      En langage non verbal, les bras croisés signifie NON. C’est le refus de l’interlocuteur qui lui fait face. Il l’a fait souvent avec les représentants de pays étrangers en visite. C’est un signe net de fermeture.

    2. simonolivier dit :

      Est-ce juste moi, mais il parlait comme quelqu’un qui a pris un verre de trop. Et puisquil ne boit pas, ca se pourrait-il que le cerveau fasse des free games?

  5. gl000001 dit :

    « s’entendre sur un projet de loi qui ira plus loin que les mesurettes du président. »
    trump parle beaucoup. Il dit qu’il change beaucoup de choses. Mais au final, il recule sur tout. N’importe quelle loi proposée par n’importe qui d’autre que lui, fera mieux que ses « reculettes » !

  6. Pierre S. dit :

    ——————————

    la photo …..

    En terme de distanciation sociale un bel exemple de ce
    qu’il ne faut pas faire wow.

    Pour le reste des mesures cosmétiques , comme le orange sur son visage.

  7. Marilyne dit :

    « Les américains connaissent la vérité… » ???

  8. Gilles Morissette dit :

    « Des mesurettes »

    Voilà une expression qui résume bien cette « supposé réforme » signé par un « simili » président.

    Rien de trop contraignant, rien pour indisposer les tenants de la « Loi et l’Orde », rien pour indisposer les enragés et autres fanatiques de sa secte d’adorateurs.

    La police et la « Drette » peuvent dormir tranquille. Il n’y aura pas de « réforme » du moins pas celle qui va dans le sens de ce que les manifestants et une majorité d’Américains souhaitent.

    Ce décret n’est que de la grosse boulechite destiné à calmer la population mais qui changera finalement peu de choses dans les façons de faire de la police.

    Rien à voir avec les mesures plus contraignantes que des villes comme NYC et Atlanta ont prises.

    Comme il fallait s’y attendre, le Gros Enfoiré s’est empressé de blâmer son prédécesseur pour les problèmes vécus aujourd’hui.

    Rien de nouveau. Il fait ça tout le temps car il sait que ça va exciter sa vase électorale.

    Un orgasme avec ça ?

  9. Claude Dufour dit :

    Richard, statu quo s’écrit sans le t au bout de statu en français. «
    Statu quo est une locution francisée1 qui vient de la locution latine in statu quo ante… signifiant littéralement : « en l’état où (cela était) auparavant ». Cette locution est principalement utilisée pour désigner une situation figée, que l’on trouve dans des expressions typiques comme : « maintenir le statu quo », « revenir au statu quo ».

    1. Richard Hétu dit :

      Oui, merci. En me relisant, je trouvais qu’il y avait quelque chose qui clochait. Mais j’ai été trop paresseux pour vérifier. Honte à moi!

      1. Jacques Bellehumeur dit :

        Moi entoutcas ça me dérange pas. Je viens de contribuer à sa campagne de financement donc…

      2. constella1 dit :

        M Hetu
        Qui n’a jamais pêché lance la première pierre hahaha(relent de judéo-christianisme)
        Ceci dit
        C’est certainement pas mon cas et pour quelques autres sans doute
        Il nous arrive de faire une ou plusieurs erreurs d’orthographe sans compter ces fichus correcteurs qui nous ont tous fait suer à un moment ou à un autre 😳😬

        Pour ce qui est du sujet du billet j’espère de tout coeur que les américains réfléchiront sérieusement à toutes les conséquences d’un deuxième mandat Trump et que votre « Ca marchera peut-être  » ne se réalise pas
        Mais pour sa base en béton leur idée est deja faite et figée dans le béton

    2. P Lacerte dit :

      Ah ben… je viens d’apprendre qq chose… merci

      Utile ce blog hé… 😉

  10. Jacques Bellehumeur dit :

    La Loi et l’Ordre. Alors qu’il est à l’origine du chaos. Et sa base le croit. Ils sont 38% des votants selon les derniers sondages. Non mais ça fait beaucoup de gens bouchés quand même.

    1. Benton Fraser dit :

      Paradoxalement, pour un type qui prône la loi et l’ordre, il génère beaucoup de chaos…. et ne respecte aucunement la loi!

  11. « Les services de police qui choisiront de ne pas participer à ces programmes ne seront pas punis.’

    Si des petites mesures sont des mesurettes, comment appelle-t-on des petites mesurettes libres de faire ce qu’elles veulent?

    1. Haïku dit :

      Bonne question ! 👌👌

    2. gigido66 dit :

      « Une simple suggestion, comme ça en passant! »

  12. titejasette dit :

    Tant pis, à 5 mois des élections, avec les sondages qui baissent et baissent, il aurait pu donner un coup de barre pour entammer de véritables changements. Est-ce que ces mesures sont attendues par les Noirs ? Donneront -ils de l’espoir aux Noirs ? C’est à eux-autres de faire le constat.

    J’ai eu peur que la MB utilise le temps qui leur reste (5 mois) pour faire un semblant de changement et gagner un autre mandat. Ouf !

    Ce matin, on parlait d’une annonce de 1 « trillion » de Trump pour financer les programmes d’infrastructure Non qu’ils disent, ces programmes n’auront aucune chance d’être acceptées par le Congrès. Etcas, ces programmes auraient pu donner un nouveau souffle au Prézi sortant. Ouf !

    1. treblig dit :

      @titejasette

      Les infrastructures? Sous Obama, dans la dernière année de son mandat, le déficit avait régressé à 490 milliards. Mais Obama avait contre lui un congrès qui ne faisait dire que  » no » à ses demandes sur les infrastructures. Hillary en avait fait une promesse électorale. Ç’était la période parfaite pour rénover les infrastructures.

      Avec l’arrivée de Trump, les infrastructures sont passées aux oubliettes, les réductions d’impôts avaient la priorité. Puis le déficit est passé à 1000 milliards pour aboutir à au moins 4000 milliards cette année. Pas d’argent pour les infrastructures dans le contexte actuel. Sauf, bien sûr pour en faire une vague promesse un peu  » cheapo ».

      1. Benton Fraser dit :

        Par contre, je crois que sous sa présidence, Trump a effacé sa propre dette!!!

  13. Tiger Mulligan dit :

    Je gage un vieux deux piastres en papier que certains corps de police vont trouver le moyen de détourner ces fonds pour s’acheter encore plus de gadgets de style militaire. Des preneurs ?
    Dans un autre ordre d’idée, je suis toujours abasourdi qu’il y a en toujours qui sont prêt à se prêter au jeu pour avoir leur face sur la photo du jour du raciste-en-chef . Le sac à tata n’a pas de fond aux USA.

    1. MarcoUBCQ dit :

      Il y a eu le Maccarthysme, il y a maintenant le nivellement par le bas donaldien. Les mêmes éléments hypocrites, fraudeurs, voleurs et immoraux de ce pays sont en jeux ici.

    2. Benton Fraser dit :

      Trump n’a pas si bête, il a compris que son absence de leadership peut être compensé par beaucoup de figurants derrière lui!

      De plus, comme Trump est incapable dans les faits de s’entourer hors public d’une équipe compétante, il s’entoure en public d’une équipe « factice »!

      Des principes de base en marketing et gestion d’image….

  14. MarcoUBCQ dit :

    Donald aime la police car qui de mieux pour protéger les criminels comme lui?

  15. Toile dit :

    C’est peut être un pas, un petit pas, un tres petit pas, un minuscule pas, un microscopique pas, un nano pas…. ah pis j’y vois rien à la fin.

    Adaptation de Neil Armstrong :« C’est un petit pas pour l’homme qui le pense, mais pas un grand pas pour l’humanité ».

  16. Cubbies dit :

    On a fait une belle photo. Un beau discours pour préparer son love fest en fin de semaine. La vie continue. Le coronavirus aussi, mais on fait semblant que c’est rien.

    Rien de majeur dans ce décret. Bref, on donne l’impression de bouger. Les manifestations vont se poursuivre encore sans interruption. Un président faiblard sans envergure ni vision pour le pays.

  17. Rick42 dit :

    Quelle bande de zoufs sur cette photo avec Trump qui gribouille se signature…cordés comme des sardines, ne portant pas de masque, prêts à attraper la Covid pour plaire au simili-président. Belle brochette d’imbéciles!

    1. Layla dit :

      @Rick 42

      Autour de plus de 50 ans au moins. Allez en paix et multipliez vous.

  18. Tout est bon pour faire son show avec pas grand chose. De plus bravo encore pour le virus avec ses invités qui se tiennent en petit bien obéissant tissé serré autour de lui. S’il peut l’attraper un jour.

    1. Igreck dit :

      On dirait bien que même le SRAS-Covid-19 ne veut pas de cet infâme personnage ainsi que ses courtisans.

  19. mhbdotblog dit :

    La photo. On dirait un acteur sur scène qui s’efforce 🥴 de signer qq chose et les figurants tout sourire le supportent !

  20. ghislain1957 dit :

    «Les Américains connaissent la vérité : sans la police, il y a le chaos, sans le droit, il y a l’anarchie et sans la sécurité, c’est la catastrophe»

    tRump a entièrement raison, sans la police, il répand le chaos, sans le droit, il y a l’anarchie, grâcieuseté de Bill « la carpette » Barr et sans la sécurité, c’est la catastrophe, demandez au 118,310 victimes du Covid-19.

    1. ghislain1957 dit :

      By the way, je voudrais féliciter tous les gens sur la photo pour les mesures de distanciation sociale!

      1. SergeMTL dit :

        Moi, ce que m’inspire la photo, c’est l’espoir qu’un de ces imbéciles soit infecté à la puissance 1000 et qu’il infecte le dividu au centre….

  21. Apocalypse dit :

    Le titre du billet est très bien choisi! Avoir l’air de faire quelque chose tout en ne faisant (pratiquement) rien!

    Van Jones, ‘seriously man’ ?

    Encore une fois, la faute de Barack Obama, c’est décidement une fixation 😢.

  22. Apocalypse dit :

    @gl000001 – 14:23

    ‘trump parle beaucoup.’

    En fait, on peut dire que ça résume les quatre ans de sa présidence. 😢

    Si on met bout à bout toutes les heures qu’il a effectivement travaillé, pas certain que cela ferait UNE semaine de travail de Barack Obama durant sa présidence.

  23. MarcoUBCQ dit :

    Forcer la police à être imputable ce serait forcer les républicains et ceux qui profitent de leurs fourberies d’être imputables eux-mêmes. Jamais dans cent ans.

  24. jeanfrancoiscouture dit :

    Regarder aller Donald Trump nous fait vite prendre conscience de la différence entre mouvoir* et agiter** 🙂 🙁

    *mouvoir Mettre en action, faire agir.
    **Agiter: Remuer vivement en divers sens, en déterminant des mouvements irréguliers.

  25. Benton Fraser dit :

    «Les Américains connaissent la vérité…»

    Oui…Trump ment continuellement!

  26. Benton Fraser dit :

    Obama a fait beaucoup de choses…. et les républicains ont bloqués beaucoup de choses!

    Mais comme président, Trump a twitter beaucoup de choses et joué beaucoup parties de golf!

  27. papitibi dit :

    billet:
    Le décret inclut aussi l’interdiction des prises d’étranglement, sauf «si la vie d’un policier est en danger», une exception qui revient quasiment à défendre le statu quo.

    Réflexe de juriste ‘invertébré’: dites-moi sur quelles épaules reposera le fardeau de la preuve, et je vous dirai si les efforts de la Trumpette constituent de l’entroudecuttage de mouche…

    Si c’est la Force Patibulaire qui doit démontrer que la vie d’un policier est en danger, ils vont devoir ramer en titi, because règle générale, quand t’es immobilisé au sol, menotté, tenu en joue et entouré de 3 ou 4 flicailles, moi, j’ai du mal à voir un danger!

    Mais si c’est le sale nèg qui a le fardeau de démontrer qu’il ne constituait PAS un danger quand le genou charnu d’un mastodonte en uniforme a atterri sur son cou, alors aucun flic ne sera condamné.

  28. Benton Fraser dit :

    La démonstration par la force Patibulaire que la vie du policier est plus facile a démontrer devant un jury majoritairement blanc!

    Nous avons au Canada nos propre noirs pris dans un racisme systémique, c’est-à-dire les autothtones!

    Dans son livre « Dérèglements politiques », Me Frédéric Bérard parle du cas Stanley/Boushie. Gerald Stanley, est un fermier de la Saskatchewan, tue Colten Boushie, un jeune Cri, alors assis sur le siège conducteur d’un véhicule routier roulant sur le terrain de Stanley. La défense, c’est que le coup serait parti tout seul, sans que Stanley n’appui sur la détente…
    Le procès dure près10 jours et le jury, entièrement blanc, acquitte Stanley.

    Consternation et manifestation chez les autochtones que finalement, Justin Trudeau s’en mêle et promet une loi et mandate sa ministre Jody Wilson-Raybould (première fois que j’entends parler d’elle) qui plus est, est autochtone. Habituellement, quelque chose de bien devrait en sortir et une piste de solution serait une réforme sur la sélection des jurés.
    Il n’en fut rien. Justin et Jody, du haut de ses trois mois de pratique de droit, accouche d’une loi afin de obliger de respecter les droits des autochtones, bref, une loi qui oblige a faire respecter les droits CONSTITUTIONNELS!!!

    Ce qui s’appelle tourner en rond…. systématiquement!

  29. Nefer111 dit :

    Qu’on lui arrache la langue et qu’on la lui fasse bouffer !!!!!

  30. fylouz29 dit :

    « sans la police, il y a le chaos, sans le droit, il y a l’anarchie et sans la sécurité, c’est la catastrophe. »

    Il y a au moins une chose de vraie dans cette phrase. Saurez vous trouver laquelle ?

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :