Le blogue de Richard Hétu

L'Amérique dans tous ses états

cohen-08-as-abc-180701_hpMain_4x3_992.jpg

«Que cela soit bien clair, ma première loyauté va à ma femme, ma fille et mon fils et il en sera toujours ainsi. Ma famille et mon pays passent avant tout le reste.»

Michael Cohen, avocat personnel de Donald Trump et cible d’une enquête du procureur fédéral de New York, signalant son intention de collaborer avec la Justice lors d’une entrevue accordée à George Stephanopoulos d’ABC News.

(Photo ABC)

58 réflexions sur “La citation du jour

  1. joslapatate dit :

    La crapule dit:

    ‘qu’il est prêt à collaborer avec la Justice’…..

     »En autant que je puisse garder mon compte off-shore »

  2. cotenord07 dit :

    Cela devrait être ainsi, lorsqu’on vit dans un pays démocratique qui respecte la règle du droit, qui n’abuse pas de ses citoyens, et qui n’est pas agressif envers les pays étrangers…

    1. karma278 dit :

      @cotenord07: 9h03

      Ô. grand érudit. Quand vous évoquez:

      – pays démocratique;
      – respect de la règle de droit par les dirigeants;
      – n’abuse pas de ses citoyens (un « Bonjour! HI! » spécial à Little Stevie Harper…);
      – pas agressif…

      Vous parlez bien du pays connu sous le nom de UTOPIA, n’est-ce pas?

  3. stemplar dit :

    Cohen peut-il être une cible de deux enquêtes de procureurs? Actuellement, il l’est pour celui de New-York, et j’imagine que Mueller doit lorgner dans son dossier…

    1. Richard Hétu dit :

      Il n’est pas à proprement dit la cible de deux procureurs mais son entente avec le procureur fédéral de NY pourrait inclure une collaboration à l’enquête du procureur spécial Robert Mueller.

  4. Loufaf dit :

    Si c’est vrai que Cohen met sa famille en priorité, cela veut dire  » qu’il ne donnera pas sa vie » pour la Calamité orange. Il en connaît assez sur ce dernier pour chanter tout un Opéra!Des bonnes munitions pour Mueller, en espérant que Calamité n’essaye pas de tout bloquer.

  5. Gaétan Pilon dit :

    il joue la carte de la famille à présent qu’il s’apprête à virer sa veste et il avoue candidement n’avoir aucune loyauté envers ses employeurs et ses amis – c’est comme si il se voyait déjà évoluer en catimini loin des paires qui l’auront chapeauter tout au long de sa carrière – et Michael Cohen a t-il encore une carrière? Le privilège client-avocat qui sera au coeur de cette affaire pourrait bien lui faire perdre son droit de pratiquer à vie.

    1. Samati dit :

      Il n’aura qu’à écrire ses mémoires pour toucher le jack-pot.

    2. Benton Fraser dit :

      Il évoluait déjà en catimini « pour » enfreine la justice « pour » ses paires.

      La loyauté envers la justice devrait passer devant la loyauté envers des crapules!

      Nonobstant cela, il perte de sa pratique à vie, c’est déjà fait lorsqu’il a enfreint les lois!

      1. Benton Fraser dit :

        N’est pas Roy Cohn qui veut!

  6. sorel49 dit :

    En dehors de ces principes (très belles en passant), Cohen croit qu’il peut tout faire, comme arranger les affaires de sexe de ses clients, participer aux opérations financières douteuses, monter des combines de lobbying, ….

    1. Toile dit :

      Et pleurer sur le sort des enfants séparés.

  7. Lecteur_curieux dit :

    Sur la loyauté, la fidélité ou la confiance :

    https://www.goodreads.com/quotes/917068-there-are-three-faithful-friends-an-old-wife-an-old

  8. duquettegilbert dit :

    Je crois que Cohen est une bombe ambulante pour Trump. Bombe qui lui pètera en pleine face à un moment ou l’autre.

    Il existe deux types de gens qui peuvent être une bombe quand ils décident de livrer à la justice les ‘secrets » de leur ancien employeur ou qu’ils décident de changer de camp. Les avocats et les comptables.

    Je me demande quand le comptable personnel de Trump virera-t-il sa veste de bord??

    1. Lecteur_curieux dit :

      Hummm… Et le secret professionnel vous en faîtes quoi? Oui, vous pouvez en être délivré mais ce n’est pas automatique.

      1. gigido66 dit :

        Bien sûr, Monsieur oui…mais!

      2. Gilbert Duquette dit :

        @lecteur

        Je ne crois pas que le secret professionnel tienne lorsque ces secrets sont des actes illlégaux. Un avocat doit représenter son client et demontrer que ce qu il lui est reproche nest pas illégal mais si un avocat sait et à les preuves que son client a commis mettons un meurtre et que les autorités ont acces par mandats a ces preuves il pourrait extre poursuivi. Je peux me tromper

  9. Toile dit :

    J’ai comme la vague impression que la sortie côté jardin de Cohen va « royalement » irriter sa trumpitude et que son espérance de vie vient d’en prendre pour son rhume. Tsar Poutin devrait mettre son pied à terre lors de leur rencontre intime à Helinski. Un accident est si vite arrivé…faut garder le couvercle bien fermé sur la russiagate.

  10. mistigrinet dit :

    Et six mois plus tôt, qu’aurait dit Michael Cohen ?

    «Que cela soit bien clair, ma première loyauté va à moi-même, à mes intérêts personnels, et à mon style hyper ViP que j’adore, intérêts forts bien servis par les divers mandats juridiques que me donnent mes riches clients, dont M. Trump, le meilleur d’entre eux. Ma famille et mon pays passent après mes fabuleux comptes offshores, et tout le reste. »

    – Michael Cohen, avocat huppé et personnel de Donald Trump.

    1. leonard1625 dit :

      Voilà peu, il disait qu’il prendrait un « bullet » si nécessaire pour protéger Trump.

  11. Layla3553 dit :

    Travailler pour DT moi je compare ça à de la violence psychologique conjugale, sans la violence physique et sexuelle, intimidation, crise de nerf spectaculaire où tu ne vaux pas mieux qu’un ver de terre, suivi de la phase où dans un hyperbole maîtrisé par l’expérience des années, là tu deviens un bon gars, un ami, flatterie au pluriel.Tu tournes en rond. Tu entres dans un cercle vicié et vicieux.

    Tu veux travailler pour lui, tu admires le gars, tu veux lui plaire, tu entres plus ou moins blanc, et immanquablement tu vas en sortir noirci, ça se fait tranquillement pas vite, insidieusement, tu sais que tu vas devoir marcher sur des œufs, plus ou moins malhonnêtement, mais tout le monde le fait pourquoi pas moi.Ajoute a ça ta propre cupidité et tu es dans la merde jusqu’au coup.

    Il faut être très fort pour travailler pour DT, Cohen a le regarder marcher il pouvait se donner des airs de pittbull mais c’est peut-être un chiot, ou peut-être plus dangereux encore qu’un pittbull …une eau dormante.

    Tu peux en sortir rapidement, comme tu peux te rendre au fond du baril, avant dans sortir.

    Michael Cohen vient de toucher le fond du baril, ou presque.

    1. duquettegilbert dit :

      @ Layla3553

      Je trouve votre comparaison injuste pour les femmes ou hommes victimes de violence psychologique conjugale.

      Je ne crois pas (mais je peux me tromper) que les personnes victimes de violence psychologique conjugale. ou autre, sont commes celles que vous décrivez dans la dernière partie de votre deuxième paragraphe. (…immanquablement tu vas en sortir noirci, ça se fait tranquillement pas vite, insidieusement, tu sais que tu vas devoir marcher sur des œufs, plus ou moins malhonnêtement, mais tout le monde le fait pourquoi pas moi. Ajoute a ça ta propre cupidité et tu es dans la merde jusqu’au coup….)

      Mais sur un point, nous partageons les mêmes vues : Il faut être très fort pour travailler pour DT.

      Bonne journée.

      1. Layla3553 dit :

        @Duquettegilbert 10:11

        Vous avez parfaitement raison, vous faites bien de me le faire remarquer, de la violence conjugale tu n’en sors pas noirci, meurtri mais pas noirci.

        J’ai écrit (…immanquablement tu vas en sortir noirci, ça se fait tranquillement pas vite, insidieusement, tu sais que tu vas devoir marcher sur des œufs, plus ou moins malhonnêtement, mais tout le monde le fait pourquoi pas moi. Ajoute a ça ta propre cupidité et tu es dans la merde jusqu’au coup….)

        C’est évident que je ne vois pas la victime de violence conjugale comme cette partie de Paragraphe. Merci beaucoup de m’avoir permis de le préciser. Layla

        La on est carrément dans les relations d’affaires, aussi ma mère disait si tu commences en volant une efface tu vas voler plus gros ensuite, pas toujours vrai bien sûr, mais assez pour nous faire réfléchir.

      2. colicha dit :

        En fait, il arrive aussi que l’on en sorte aussi noirci dans l’esprit de certaines personnes…

        Malheureusement, tout le monde n’a pas – comme vous – la volonté de voir ce qui est réellement arrivé et blâme la victime, surtout quand il y a peu ou pas de violence physique.

        On juge (ou evalue la situation) en omettant de tenir compte de la progression insidieuse de cet abus et de ses impacts sur la victime. Celle-ci ayant tout d’abord été isolée, compose dès lors du mieux qu’elle peut afin surtout d’éviter le pire… Et fera parfois des choses qu’elle n’aurait jamais fait autrement…

        La plupart des gens ne veulent pas (et c’est souvent inconscient) faire l’effort de vraiment se mettre à la place de la victime pour réellement saisir ce qui est arrivé parce que le danger est alors de réaliser et d’admettre que, oui, ça aurait aussi pu leur arriver et qu’ils auraient fait la même chose…

        Quant à DT, oui c’est un abuseur de première … Il manipule clairement son entourage de cette façon… Par contre, il lui manque (heureusement) l’intelligence nécessaire pour le faire sournoisement – personne ici n’est dupe et le crois être un bon gars !

        Son ego démesuré le pousse à faire étalage de sa «puissance», ce qui contribuera à sa perte… Plus tôt que tard, je l’espère…

    2. Lecteur_curieux dit :

      Tout dépend de votre rôle et de vos responsabilités. Votre métaphore qui est bonne peut s’appliquer à divers degrés, c’est au cas par cas.

      Deux cas d’application :

      1. John R. O’Donnell alias Jack

      https://tucson.com/news/opinion/column/guest/jack-o-donnell-i-know-trump-and-he-s-not/article_f17eb3ec-dcb6-5e6b-9803-d7b13a4caeb0.html

      Forte application

      2. Barbara Res

      Très,très forte application.

      https://www.pbs.org/wgbh/frontline/article/the-frontline-interview-barbara-res/

      1. colicha dit :

        Merci pour ces 2 liens…

        Effectivement ça illustre bien la dynamique – surtout Mme Res…

  12. xnicden dit :

    Sur le site de ABC News on peut lire qu’au moment où Petrillo le nouvel avocat de Cohen va entrer en fonction, l’entente de défense conjointe que ce dernier avait avec Trump va se terminer. Cette entente a permis aux avocats de Trump d’avoir accès à tous les documents saisis chez Cohen par le FBI. Trump sait donc exactement avec quoi le FBI travaille.

    Par ailleurs, j’ai tendance à penser que la déclaration de Cohen s’adresse au FBI beaucoup plus qu’à Trump. C’est le FBI qu’il doit convaincre de sa sincérité, qu’il ne leur cachera rien d’important. Et qu’elle personne normale peut douter d’un homme qui dit faire passer ses enfants avant son ancien employeur?

    1. Richard Hétu dit :

      Petit détail : ce n’est pas le FBI que Cohen doit convaincre mais le Bureau du procureur fédéral de Manhattan qui mène l’enquête.

      1. xnicden dit :

        Merci.

      2. sorel49 dit :

        Cette première étape franchie, Cohen sera encore dans les eaux agitées . Les dossiers pris durant les descentes du FBI dans les bureaux et appartement de Cohen peuvent révéler des opérations de lobbying des Russes pouvant concerner l’enquête de la commission Mueller.

        Le point particulièrement intéressant sera de voir si Mueller traverse la “ligne rouge” tracée par l’Andouille, qui est les transactions financières.

      3. defier dit :

        M. Hétu, j’aime vos interventions.
        Elles recentrent le débat, nous évitent l’éparpillement.

        Déjà que nos commentaires se basent principalement sur des rumeurs et des fake news.
        Vous augmentez la qualité des débats et la qualité de votre blogue.
        Je n’ai pas d’expérience de bloguiste, c’est mon premier et seul blogue.

        Bonne journée

  13. Daniel A. dit :

    « Je suis le gars qui prendrait une balle pour…ma famille ».

    1. Claude Trepanier dit :

      Daniel A. dit :
      02/07/2018 à 09:49

      « Je suis le gars qui prendrait une balle pour…ma famille ».

      Trump pourrait lui tirer au coin de la 5e avenue et comme le dit le fou de la Maison Brune: Personne ne s’en offusquerait. 🙂

  14. stemplar dit :

    Seul Cohen sait ce qui le motive dans ces déclarations. mais on peut discerner une certaine détermination à collaborer lorsqu’il dit: « Que cela soit bien clair » (To be crystal clear).

    Il semble plus « confortable » qu’il ne l’était avant avril #raid #fbi #cohen

    https://abcnews.go.com/Politics/michael-cohen-family-country-president-trump-loyalty/story?id=56304585

  15. Cohen va aller où se situe son intérêt. Trump n’a entretenu des liens d’amitié avec lui que dans la mesure où cela servait ses intérêts.

    Cohen ne lui est plus maintenant plus d’aucune utilité. En refusant de le supporter financièrement pour ses frais juridiques, Trump a démontré les limites de cet « amitié ».Cohen n’a donc plus rien à perdre en collaborant avec le FBI et possiblement avec Muëller.

    Sa vie professionnelle est foutu et il ne retrouvera jamais « l’amitié »de Trump. Il se retrouve seul et ceux qui se prétendaient ses amis l’ont laissé tomber.

    On peut douter de la moralité de Cohen surtout avec toutes les magouilles dans lesquelles il a été impliqué. Cependant, la Justice doit parfois pactiser avec le « diable » pour arriver à ses fins. On peut le déplorer mais c’est comme ça.

  16. Parfoislucide dit :

    Effectivement, il serait mieux de s’assurer que ses primes d’assurances vie ont été payées. Les gens qui entourent Trump ou ses amis ne sont pas des enfants de cœur.

  17. kelvinator dit :

    On dirait que Trump garde ses « amis », ou plutôt alliés, par la peur et le chantage.
    Il fait pareil avec sa politique internationale, ou avec les entreprises américaines, Harley Davidson en étant un exemple.

    Ce genre de personne se retrouve habituellement isolé, seuls. Comme Trump.
    Je suis convaincu que très peu de gens aiment Trump pour ce qu’il est personnellement, mais plutôt pour ce qu’ils peuvent lui apporter, car c’est exactement ainsi que Trump fonctionne. Toujours près à se revirer à 180 degré et attaquer férocement son allié de la veille.

    En business, il n’y a pas d’amis. Trump est en mode business 24/24.

  18. Cyto dit :

    Intox? Sincère? On verra. C’est certain que Trump va essayer de bloquer son témoignage, c’est facile à prévoir, Trump va peut-être même nier que c’est son intention, tout en agissant ouvertement en ce sens, avec sa belle cohérence habituelle.

    En même temps je trouve que Cohen se peinture dans le coin, il va maintenant être obligé de collaborer, ou d’en donner l’apparence.

    Il me semble que les promesses de pardon présidentiel n’ont pas suffit. Il y a autre chose en cause. Si ma mémoire est bonne Giuliani était récemment très clair que le président entendait « pardonner » les cibles de Mueller. C’était un message clairement adressé à Cohen, entre autre.

  19. jeanfrancoiscouture dit :

    Alain Etchegoyen sur la corruption: «Dès qu’un pouvoir prend une décision qui porte avantage ou préjudice à des acteurs dotés de moyens, il est objectivement possible de monnayer cette décision. Il est donc permis d’affirmer que la corruption existe depuis qu’il existe des pouvoirs susceptibles de prendre des décisions dont les effets sont inégaux sur les membres d’une société, c’est-à-dire présentent des avantages pour certains et des inconvénients pour d’autres. Il n’est pas inutile de souligner la neutralité comme troisième dimension de la décision car elle implique l’indifférence de toute une partie du corps social.»

    L’indifférence du «corps social» face à la corruption cesse quand on s’aperçoit que «la corruption élargit la sphère des hommes et des femmes quant aux conséquences de la décision. (…..) C’est pourquoi une décision qui concerne quelques-uns devient, dans et par la corruption, l’affaire de presque tous.»

    C’est sans doute ce dont vient de se rendre compte le dénommé Cohen et ce qui expliquerait son appel à des «valeurs» qu’il estime, à juste titre, partagées par le plus grand nombre. On peut supposer qu’ainsi il pense pouvoir «trahir» ses clients et bénéficier d’une certaine forme de pardon de la part de ses compatriotes qui partagent ces «valeurs» en même temps que profiter d’une forme de «clémence» de la Justice en échange de sa collaboration.

    Au départ, il aurait mieux fait de se tenir éloigné du marécage mais l’appât du gain et la tentation de la «belle vie» à proximité du pouvoir ont été trop forts. Pour ma part, il aura beau faire toutes les déclarations de principe qu’il voudra, je ne suis pas disposé à l’entendre et encore moins à le croire.Si sa famille avait vraiment passé avant tout ce cloaque dans lequel il a mis les pieds pour ensuite les y agiter frénétiquement, il n’y serait pas entré.
    .

  20. igreck dit :

    Un délateur parfait pour embêter sinon « impeacher » le coward-à-l’orange !

  21. Danielle Vallée dit :

    Cohen a organisé un avortement pour une playmate avec un dédommagement de 1,6 millions. Le donneur de sperme était officiellement un cadre de parti républicain, mais officieusement Trump.
    Moi j’aimerais que Cohen confirme ce cas. Avec le nouveau juge de la Cour Suprême et les attaques pro-vie qui s’en viennent, ce serait bien que le vrai Donald Trump sorte du placard.

    1. Layla3553 dit :

      Moi aussi j’aimerais bien,
      j’ai tendance à croire la version officieuse.
      Je suis rendue au point comme je disais cette semaine, il s’agirait que DT dise que 1+1=2 que je ne le croirais pas, faut le faire, ce n’est vraiment plus drôle.

  22. Toile dit :

    Un des éléments qui contribue auj au discours de Cohen que sa famille et son pays sont ses premières préoccupations (lire sa peau) est la rebuffade de l’équipe Trump de s’acquitter des honoraires en lien avec l’analyse des documents. Pourtant, il n’était pas sans savoir que son « boss »ne paie jamais.

    « Trump and the White House have minimized Cohen and suggested that his legal problems have nothing to do with it. Asked by Stephanopoulos about that treatment, Cohen grew rigid and assured. “I will not be a punching bag as part of anyone’s defense strategy,” he said. “I am not a villain of this story, and I will not allow others to try to depict me that way.” And ending the JDA is crossing a very clear line in this whole saga ». Washington post.

    On est à des années lumières de
    Michael Cohen once said he would “take a bullet” for President Trump. He reportedly said he would rather “jump out of a building than turn on Donald Trump.”

  23. Toile dit :

    En se mettant à table, je crains bien que le programme de protection ne suffira pas à garantir la sécurité de cet homme et de sa famille. Il se rendra au tribunal mais jusqu’où après ? Les enjeux sont trop importants et doivent être d’une complexité limpide opaque pour qu’on entrave pas son parcours de « repenti ». C’est de la tres haute sphère dont il est question, de la stratosphère. Direct dans la corruption, dans la fraude et les magouilles.

  24. Alexander dit :

    Toute personne qui dessert DT doit laisser son éthique au vestiaire. C’est l’appât du gain qui mène tout ce beau monde. Et, quand ça sent le roussi, le réflexe est de sauver sa peau avec le moins mauvais deal possible. Si je comprends bien, le fait que ce soit un procureur de Manhattan qui mène les accusations est une façon d’éviter que POTUS45 puisse faire obstruction à l’enquête de par ses pouvoirs fédéraux.

    Cohen est clairement dans l’entourage immédiat de DT et est au courant de bien des magouilles. Il va monnayer sa liberté en conséquence. Ça prend des procureurs extrêmement qualifiés pour gérer ces individus sans aucune éthique. Surotut un avocat qui connait la game comme lui.

    On parle quand même de sécurité nationale. Si on a failli dégommer Clinton dans l’affaire Lewinski, on peut extrapoler l’importance de tout ce qui gravite autour de DT, le Racket Man.

  25. titejasette dit :

    « Ma famille et mon pays passent avant tout le reste » – Michael Cohen

    Le gars annonce d’avance sa sincérité et son patriotisme dans ses futurs marchandages avec le procureur fédéral de NY
    .
    Me semble que s’il est vraiment sincère, il n’a pas besoin de « l’annoncer son intention ». S’il y a vraiment des infos dignes de ce nom, l’équipe du procureur fédéral de NY vont sauter dessus. Double et triple vérifications, croisement de données avec le CIA et le FBI…Bref, ces grands garçons sauront évaluer les infos à leur juste valeur.

    Cohen, crache donc le morceau :

    1- Si tu en as vraiment dans ton jardin secret, prouve-le ton patriotisme;
    2- Pas besoin de nous faire saliver d’avance. Nous-autres, on est des Canadiens, pas des édentés du Sud faciles à entuber…

    Si cette déclaration s’adresse à Trump, de deux choses l’une : soit il l’ignore, soit il commence sentir la soupe chaude, il est temps de changer sa couche…

  26. Layla3553 dit :

    Je me souviens dans le feu de l’action, l’affaire de la descente du FBI chez Cohen , les réactions contradictoires de Cohen et DT

    DT avait sorti violemment que c’était une assaut contre le peuple américain, une honte.. (dans mes mots) wow toute une sortie, le peuple américain???c’est mister le président.

    Par contre Cohen avait déclaré encore à chaud…quel contraste avec DT.

    « Quand ils ont fouillé ma chambre d’hôtel et ma maison, c’était évidemment bouleversant pour moi et ma famille. Néanmoins, les agents étaient respectueux, courtois et professionnel. Je les ai remerciés pour leur service et comme ils sont partis, nous nous sommes serré la main.  »

    Jeune j’entendais il y a les vrais voleurs et les autres voleurs…

    Les autres voleurs c’étaient ceux qui savaient comment faire, mais n’avaient pas l’audace de le faire, je dirais que Cohen voulait avoir l’audace de faire comme DT.

  27. Layla3553 dit :

    Ce que je retiens aussi de cette entrevue, qui n’est pas la partie la plus importante, mais je vois déjà DT et Sarah de confirmer que Cohen c’est un menteur qu’il dirait n’importe quoi pour sauver sa peau.

    À cela les journalistes ne manqueront pas de lui rappeler ce qu’il a dit en avril à savoir si Cohen pourrait le basculer
    DT (dans un tweet nous dit-on) «la plupart des gens vont se retourner si le gouvernement les laisse sortir des ennuis, même si cela signifie mentir ou inventer des histoires. Désolé, je ne vois pas Michael faire ça.  »
    Il a aussi décrit Cohen comme une «bonne personne avec une famille merveilleuse».

    À cela Giuliani et Sarah confirmera dira le président n’est pas obligé de dire la vérité, mais dans un tweet.

    La belle affaire.

    1. Layla3553 dit :

      Oups « À cela Giuliani et Sarah confirmera dira le président n’est pas obligé de dire la vérité, mais dans un tweet. »
      Plutôt
      À cela Giulani dira et Sarah confirmera que le président n’est pas obligé de dire la vérité aux médias…mais dans un tweet???

  28. defier dit :

    ME, MYSELF AND I

    Les hommes agissent surtout par intérêt personnel, rarement par générosité ou compassion.
    Quand je prends connaissance d’une nouvelle, je me demande qui a intérêt à la diffuser?
    Me basant sur les limites de ma connaissance, je cherche des faits, je dis bien des faits.
    Les faits sont rares. Il y a beaucoup d’opinions et de fake news.
    Il semble que les faits vivent dans le desert.
    On ne porte plus d’intérêt ou d’attention aux faits, ils ne plus rentables.
    Ce n’est pas très jojo.

    Bonne journée quand même

    1. Lecteur_curieux dit :

      Les faits sont encore bien présents mais pas assez nombreux pour nourrir l’information continue. Les médias font depuis toujours beaucoup plus dans l’interprétation des faits que le dévoilement. Bien sûr, avoir la primeur d’une nouvelle avec des faits nouveaux est bien vu. Mais autrement être un bon journaliste? C’est le talent de raconter ce qui s’est passé et forcément cela ne peut être que subjectif. Le sport en est le meilleur exemple. Les faits ? Victoire d’un club. Le but gagnant marqué par x.

      http://collections.banq.qc.ca/retrieve/4800953#page=4

      Voyez cet article de Richard Hétu qui compare le Canadien de 1985-1986 avec Jean Perron comme coach à celui de 1984-1985 dirigé par Lemaire.

      La beauté, le panache, ce sont des valeurs subjectives mais oh combien importantes.

      Les faits ? « (22 contre 21 victoires après 39 parties) »

  29. Layla3553 dit :

    Il fait plusieurs affirmations, les médias si contradictions il y a avec d’autres de ses déclarations sauront bien nous en faire part.

    1) Je ne suis pas d’accord avec ceux qui diabolisent ou vilipendent le FBI.

    2) « Je n’aime pas le terme de chasse aux sorcières », a-t-il dit, ajoutant qu’il avait condamné la Russie pour son ingérence dans les élections de 2016.

    3) « En tant qu’Américain, je répudie la tentative de la Russie ou de tout autre gouvernement étranger d’intervenir ou de se mêler de notre processus démocratique, et j’appelle tous les Américains à faire de même »,

    4) « Accepter simplement le déni de M. Poutine est insoutenable. »

    5) « Je respecte les agences de renseignement de notre pays » … des conclusions unanimes  »

    6) Rencontre Trump Tower, il dit « Je crois que c’était une erreur de la part de ceux de la campagne de Trump qui ont participé », at-il déclaré. « C’était simplement un exemple de mauvais jugement. »

  30. ghislain1957 dit :

    Ça sent de plus en plus le brûlé pour le Bullshitter In Chief! Je sens qu’on va bientôt s’amuser comme des petits fous…

  31. Gaetan Pilon dit :

    Le simple fait pour lui de parler de loyaute et d’une hierarchie de celle-ci relance a Comey et son Higher Loyalty – c’est le nouveau battlecry pour quiconque veut s’afficher contre Trump.

  32. Gaetan Pilon dit :

    Je ne serais meme pas surpris que Comey aie pu etre celui qui aurait personellement mener a sa conversion – version Manhattan du candidat manchourien!

  33. Benton Fraser dit :

    Il faut toujours se méfier d’un type qui se drape dans le patriotisme… encore plus lorsqu’il est malhonnête!

  34. Je crois qu’il réalise tout ce qu’il peut perdre à continuer à défendre Donald,il a surtout peur de la prison,enfin c’est ce que je crois

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :