Le blogue de Richard Hétu

L'Amérique dans tous ses états

636612769020184630-AFP-AFP-XR3I8-96880791

«Je le ferais sous serment, absolument.» Le 25 janvier dernier, Donald Trump répondait ainsi à un journaliste qui lui demandait s’il était prêt à être interrogé sous serment par le procureur spécial chargé de l’enquête russe qui fait peser une épée de Damoclès sur sa présidence. Or, quatre jours plus tard, deux de ses avocats remettaient à Robert Mueller une lettre confidentielle de 20 pages dans laquelle ils faisaient valoir que le président ne pouvait être forcé à témoigner et qu’il ne pouvait pas avoir commis une entrave à la justice parce qu’il a le pouvoir constitutionnel, «s’il le souhaite, de mettre un terme à l’enquête, ou même d’exercer son pouvoir de grâce».

Le New York Times a obtenu une copie de cette lettre dont ses journalistes analysent les tenants et aboutissants ici et ici. Le quotidien précise que l’interprétation faite par les avocats de Donald Trump de «l’autorité exécutive est nouvelle et susceptible d’être mise à l’épreuve si une bataille judiciaire s’ensuit» afin de déterminer si le président doit ou non se soumettre à une interview.

Le procureur spécial a dit aux avocats de Donald Trump qu’il se devait de l’interroger pour déterminer si le président avait une intention criminelle d’entraver l’enquête sur les liens possibles entre son entourage et l’ingérence russe lors de l’élection présidentielle de 2016. Si le président refuse de témoigner, Robert Mueller pourrait lui faire parvenir une assignation à comparaître. Les avocats de Donald Trump craignent que leur client ne commette un parjure en répondant aux questions des enquêteurs du procureur spécial.

Un peu d’histoire, avant d’aller plus loin : en 1998, le procureur indépendant Kenneth Starr avait envoyé à Bill Clinton une assignation à comparaître devant le grand jury qui enquêtait sur l’affaire Lewinsky. Il avait retiré l’assignation après avoir négocié une entente qui avait permis au président de témoigner depuis la Maison-Blanche via circuit vidéo fermé.

Même si leur lettre donne l’impression contraire, les avocats de Donald Trump reconnaissent que le président n’est pas au-dessus des lois. Mais ils invoquent un disposition dépassée de la loi sur l’entrave à la justice pour affirmer que le président ne peut être accusé d’avoir entravé une enquête dont l’existence n’avait été ni confirmée ni infirmée au conseiller juridique de la Maison-Blanche. Or, le Congrès a adopté en 2002 une nouvelle loi stipulant qu’un individu peut être accusé d’avoir entravé une enquête même si celle-ci n’a pas encore commencé.

Un juriste cité par le Times a qualifié d’inexplicable l’erreur des avocats du président. Fait à souligner, ceux-ci reconnaissent pour la première fois que Donald Trump a participé à la rédaction d’un communiqué erroné ou mensonger au New York Times sur la nature de la rencontre du 9 juin 2016 à la Trump Tower entre des membres de sa campagne présidentielle et des représentants russes. Ce communiqué ne peut cependant pas être considéré comme faisant partie d’un effort pour entraver la justice, selon les avocats du président. Ceux-ci ont déjà fait valoir que mentir à des journalistes n’était pas un crime.

Dans un tweet matinal, Donald Trump a laissé entendre que Bob Mueller avait coulé aux médias la lettre confidentielle de ses avocats.

(Photo AFP)

68 réflexions sur “La défense de Trump : la loi, c’est moi

  1. gl000001 dit :

    Il devrait se désister. Il n’a rien à gagner à se faire accuser comme ça. Qu’il s’en sorte ou non, c’est du pur égoïsme ! Le pays passe après lui quand il tergiverse comme ça.

    1. 65Jaypee dit :

      Temps de citer Michel Audiard: les con, ça ose tout. C’est à ça qu’on les reconnaît.

  2. sorel49 dit :

    N’avons nous pas le cas du président Clinton qui accepte de répondre aux questions de la Maison Blanche ? ce qui préserve le caractère fondamental de l’indépendance des 3 pouvoirs de la Constitution américaine, tout en permettant le judiciaire de continuer son travail.

  3. Toile dit :

    « ….faisaient valoir que le président ne pouvait être forcé à témoigner et qu’il ne pouvait pas avoir commis une entrave à la justice parce qu’il a le pouvoir constitutionnel, «s’il le souhaite, de mettre un terme à l’enquête, ou même d’exercer son pouvoir de grâce».

    Une analogie: c’est ti comme je peux tuer quelqu’un sur la rue mais vu que j’ai le pouvoir consitutionnel d’arrêter l’enquête quand je veux, vu que je suis Potus, ben je peux pas commettre d’entrave vu qu’il y a pas de crime…ou d’accusation possible ?

    Sais pas mais ça me semble particulièrement pour le moins tordu.

  4. ghislain1957 dit :

    « Les avocats de Donald Trump craignent que leur client ne commette un parjure en répondant aux questions des enquêteurs du procureur spécial. »

    C’est sûr que le gros clown va se parjurer, un mot sur deux sortant de sa bouche est un mensonge.

    « Ceux-ci ont déjà fait valoir que mentir à des journalistes n’était pas un crime. »

    Si ce mensonge a servi à justement entraver l’enquête du procureur spécial, selon la loi adoptée en 2002 par le congrès dont vous parlez, Trump pourrait être accusé d’entrave à la justice.

    1. Fran dit :

      La (swamp) n’a jamais été aussi creuse que maintenant

  5. A.Talon dit :

    «Un juriste cité par le Times a qualifié d’inexplicable l’erreur des avocats du président.»

    Trois hypothèses possibles:

    1) Ce n’est pas une erreur mais un coup de bluff, en espérant que le procureur Mueller soit aussi ignorant des lois que leur client dérangé.

    2) Ce n’est pas une erreur mais une grossière tentative d’intimidation envers le procureur Mueller.

    3) C’est bel et bien une erreur, les avocats du Drumpf n’étant pas plus compétents que leur maître orangé.

    1. Toile dit :

      Bien vu. J’approuve

    2. gl000001 dit :

      Je choisis l’option 1 et 2.

    3. simonolivier dit :

      @a.talon 3) et comme preuve un seul nom Rudy Giuliani…

  6. Toile dit :

    Conard déjanté :La loi c’est moi
    Louis XIV : L’état, c’est moi

    Propos formulés tous deux dans un contexte de défiance. Si dans le cas de LouisXIV, c’est la primauté de l’autorité royale qui était le faire valoir, la constitution américaine prévoit 3 types d’institutions qui se partagent les pouvoirs. Le législatif et le judiciaire ne sont pas subordonnés à l’executif. Défense de merde qui ne sème que le chaos .

    1. eau-vive dit :

      Dans la salle des glaces au Palais de Versailles c’est écrit:
      LE ROI GOUVERNE PAR LUI-MÊME.
      C’est pas mal la façon de penser du gros despote au sud de la frontière sauf qu’il a oublié qu’il dirige une démocratie.
      Vite les américains, sortez-le de là ou bien il y a quelque chose de pas très propre qui va vous tomber sur la tête.

  7. treblig dit :

    Tout commence avec 5 ou 6 faillites de Trump ou ce sont les banques américaines qui ont du éponger les pertes. Méfiantes, on le serait à moins, les banques américaines refusent de nouveaux prêts à Trump a moins que le président endosse personnellement ces prêts avec ses actifs. Ce que Trump refuse.

    Là entre en jeu le Deutche Bank ( dont les liens avec les oligarque russe sont connus et documentés) qui prends la relève en fournissant de nouveaux crédits. ( la Deutche Bank est en grosse difficulté financière et sous enquête des autorités allemandes). Le copinage avec les Russes commence à cette époque.

    Et là, je spécule : est-ce que les fonds offerts à Trump étaient du blanchiment d’argent?

    1. xnicden dit :

      Ce qui serait surprenant est qu’il n’y ait pas beaucoup de blanchiment d’argent dans tout ce qui touche les russes proches de Poutine.

  8. A.Talon dit :

    «[Les avocats du Drumpf] ont déjà fait valoir que mentir à des journalistes n’était pas un crime.»

    Ils ne semblent pas réaliser qu’à force de mentir à tout bout de champ, on en vient à perdre toute crédibilité. Même sous serment devant le tribunal.

  9. fallaitquejteuldise dit :

    Les fondateurs de ce pays pouvaient-ils penser qu’un jour, un président élu, tergiverserais à son avantage la constitution qui protège les droits de sa population? La prémisse de départ prend pour acquis l’honnêteté de cette élu, gardien des lois. Trump s’est toujours gardé de ne pas être imputable personnellement des choses qui lui sont reprochés; Il n’est pas malhonnête, c’est plutôt les gens qui font des affaires avec lui qui ne sont pas prudent. Pourtant, Jean de la Fontaine l’a bien dit: Maître corbeau sur un arbre perché tenait dans son bec un fromage…

  10. Loufaf dit :

    Le gérant d’immeubles en chef des USA, va dire qu’il n’avait aucune intention criminelle derrière la rencontre russe et que si il y a eu entrave à la justice , il en est tout à fait innocent.Là, je commence à me demander , avec toutes les entourloupes de ce pseudo système de justice, s’il ne parviendra à s’en sortir.Ce serait tout à fait révoltant!

    1. PaquerettePalardy dit :

      @Loufaf
      Vous n’avez pas retenu la leçon de papitibi sur la présomption d’innocence à ce que je vois, même le président des États -Unis y a droit.

      1. fallaitquejteuldise dit :

        La présomption d’innocence est un concept légal. Ça ne fait pas une personne foncièrement honnête.

      2. Toile dit :

        Vu qu’il est innocent, certain qu’il a la présomption d’innocence. La présomption d’innocence vient, sauf erreur de ma part, avec des accusations. Il pourrait plaider l’innocence, au sens légal.

      3. gl000001 dit :

        Bully avant d’être élu. Bully après être élu. Très innocent en effet !!

      4. Layla3553 dit :

        Désolée, mais la présomption d’innocence dans le cas de DT, c’est …les mots me manquent.

        Il est tout à fait et à coup sûr un INNOCENT.

  11. xnicden dit :

    Comme disent les anglos: moving the goalposts.

    À première vue l’argument semble rirer par les cheveux mais je ne suis pas avocate. Toutefois, je me demande si c’est suffisant pour empêtrer l’enquête de Mueller dans des années de contestations légales?

  12. JACQUES PAQUET dit :

    Une remarque sur la forme; dans votre traduction, vous auriez du utiliser « bataille judiciaire » plutôt que « bataille juridique ». La « bataille » comporterait sans doute de nombreux arguments juridiques.

  13. Claude Trepanier dit :

    The  »King can do no wrong »
    Il me semble que j’a entendu une variante de ceci, il y a quelques années. 🙂

  14. petardalafarine dit :

    Je suis pessimiste, je l’avoue, mais depuis le début j’ai cru que Trump serait élu. Mon entourage pensait que j’avais perdu la raison. Je vais faire une autre prédiction apocalyptique : il va échapper à Mueller et sera réélu en 2020. Maintenant je vais aller me faire un martini pour noyer mon désespoir.

    1. gl000001 dit :

      Je vous accompagne. A la vôtre !! 😉

    2. stemplar dit :

      Ce que je redoute de mon côté, est que Polpotus réussisse à établir une (fausse) paix entre les deux Corée, ou qu’il s’attribue le mérite si celle-ci est dû par un autre, qu’il se fasse aller tellement la gueule et ramasse un Nobel.

      À ce moment, oui il sera là en 2020 et les républicains ne perdront rien à la mi-mandat.

    3. Sueurs dit :

      Il y a quelque chose qui ne tourne pas rond du côté de la frontière. Réveillez -vous?

  15. Loufaf dit :

    @PaquerettePalardy17.06 Pour être innocent, il l’est! Mais pas dans le sens non coupable.

  16. fallaitquejteuldise dit :

    Pendant les années 50, la CIA, a fait des expériences de reprogrammation de la mémoire par électrocs sur des cobayes ( à leur insu) à Montréal; je soupçonne une vaste expérience de l’ex KGB qui vise le conditionnement de la population américaine par le mensonge, coordonné par un individu secret… et un réseau de télévision privée… L’enquête est débutée mais il est impossible d’accuser personne pour le moment: présomption d’innocence.

    1. gl000001 dit :

      Et que dire des chemtrails !! 😉

      1. lanaudoise dit :

        On ne parle pas ici de théories complotistes idiotes, mais d’une triste réalité dont Québec Sciences parlait dans les années soixante-dix. Comment se fait-il que ce ne soit pas déjà réglé…

  17. jaylowblow dit :

    Comme il l’a déjà été dit, Trump n’a jamais voulu gagné l’élection (Melania qui pleure, lui avec les yeux d’un chevreuil devant des phares). Il voulait plutôt se servir de la campagne pour se refaire du capital, renflouer son entreprise en déclin et par la bande renouer avec ses amis prêteurs/créanciers russes. Mais surprise! Il est élu et il est dans la merde car à partir de ce moment il est dans la ligne de mire de tout ce qui existe en temps que procureur, enquêteur de police, agent du fisc, journaliste, etc. (pas pour rien qu’il essai de les discréditer tous depuis son entré en fonction).

    C’est pourquoi il tient maintenant mordicus à rester président même s’il ne veut absolument pas de la job: une fois débarqué, son pouvoir et ses entourloupettes présidentielles vont prendre le bord et lui et sa famille se retrouveront à la merci de la justice et ça, ça le fait surement paniquer. Pas pour rien qu’il ai dit à mot couvert (en référence au dictateur chinois) qu’il aimerait rester président à vie, la fonction le protégeant lui, sa famille et ses amis mais quand c’est fini, bye bye l’immunité présidentielle et les privilèges qui s’y rattachent.

    Le pire dans tous ça c’est sa base de dégénérés qui le suivent malgré tout ce qui arrive, malgré tout ce qu’il dit, malgré tout ce qu’il fait. Ça dépasse l’entendement. J’espère de tout coeur que les électeurs vont se réveiller et surtout que les jeunes qui se sont mobilisés pour les marches anti-armes en mars dernier feront de même en novembre, histoire de réduire un peu les pouvoirs du mafieux qui s’est retrouvé par erreur à la Maison Blanche.

    1. arizonarc dit :

      Moi aussi je suis d’avis que Trump ne s’attendait pas à être élu. On se souvient tous qu’il répétait quotidiennement, pendant la campagne électorale, que les dés étaient pipés..

    2. Toile dit :

      Un mini copier coller de Poutine quoi. l’assasinar en moins. Poutine lui voulait devenir vizir.

  18. Youno dit :

    Il faut lire ces deux documents transmis à Mueller. Ils sont très révélateurs.

    https://www.nytimes.com/interactive/2018/06/02/us/politics/trump-legal-documents.html?action=click&module=Ribbon&pgtype=Article

    C’est clair que ces documents ont été coulés par une personne du camp Trump. Le langage de la lettre est très ressemblant ce que les perroquets de Trump disent sur la place publique depuis plusieurs mois. Et ils vont l’invoquer à la défense de Trump. Et du côté de Mueller, ils n’y pas de fuites.

  19. Unsnoreau dit :

    « Je suis pessimiste, je l’avoue, mais depuis le début j’ai cru que Trump serait élu. Mon entourage pensait que j’avais perdu la raison. Je vais faire une autre prédiction apocalyptique : il va échapper à Mueller et sera réélu en 2020. Maintenant je vais aller me faire un martini pour noyer mon désespoir. » (petardalafarine | 17h34)

    Ça fait véritablement peur et je commence moi aussi à douter…

    Un texte sur une professeure de droit (Rebecca Roiphe) qui se demande si l’État de droit aux États-Unis survivra à la présidence Trump.
    http://www.nybooks.com/daily/2018/06/01/can-the-rule-of-law-survive-trump/

    1. 430a dit :

      N’oublions pas le martini promis par petardalafarine

  20. Youno dit :

    Il y a une longue tradition à l’effet que le président ne se mêle pas des décisions concernant le fait de poursuivre ou non et de dicter ce qui doit se passer dans les enquêtes. Si non c’est le début de la dictature. Mais c’est vrai que ce président se voit avec tous les pouvoirs et il se verrait président à vie.

    Nixon a viré des personnes dans le «Saturday night massacre» et il s’est mis dans le gros trouble, Si le président exige de fermer l’enquête de Mueller ou de virer Mueller, tous ses propos contradictoires et admissions démontraient le «corrupt intent» nécessaire à une accusation d’obstruction.

  21. jaylowblow dit :

    « There was No Collusion with Russia (except by the Democrats). When will this very expensive Witch Hunt Hoax ever end? So bad for our Country. Is the Special Counsel/Justice Department leaking my lawyers letters to the Fake News Media? Should be looking at Dems corruption instead? » The Fake President

    Non mais il a quel âge ce gars? 10 ans? Il faut vraiment avoir le QI d’un âne pour ne pas y voir la stratégie d’un débile profond qui essai de discréditer tous ce qui pourrait lui nuire:

    -C’est pas moi qui a manigancé avec les russes, ce sont les démocrates (what????).

    -Allez-vous finir cette enquête qui pourrait m’amener en prison (ben oui Donald on va arrêter ça pauvre toi).

    -Tellement mauvais pour notre pays (tabarslak, quand tu t’appropries le pays en entier pour signifier ta propre petite personne c’est que tu es soit très dérangé, soit très confiant en la stupidité de tes suiveux mais je gage un deux sur la deuxième option).

    -Les faux médias qui disent toujours de gros mensonges à mon sujet (sauf quand ça fait mon affaire là c’est vrai).

    -Pourquoi vous ne regardez pas du côté des démocrates à la place? (ils ne contrôlent aucune des deux chambres, n’ont aucune raison d’être soupçonné de quoi que ce soit à par Bengazi et les emails bien entendu mais hey!, c’est pas juste que ce soit toujours moi, le mafieux en chef, qui soit sous enquête).

    Un vrai gamin c’est ahurissant mais c’est peut-être ça la clé du mystère. On dit que l’intelligence collective n’est pas plus élevée que celle d’un enfant. Si on met un enfant de 10 ans au pouvoir, la collectivité se reconnait en lui et vote pour. J’aurais jamais cru dire ça un jour mais je crois que Rael avait raison: ça prendrait des tests de QI avant d’avoir le droit de vote.

    1. jaylowblow dit :

      J’oubliais le « very expensive ». Cibole de clis cette enquête a dû couter le dixième de ce que ça coute à l’état chaque mois pour subvenir aux besoins et à la protection de la petite famille du père Trump. Il faut vraiment avoir du culot.

      1. A.Talon dit :

        Sans parler des frais de déplacement par Air Force One pour ses innombrables weekends de golf de quatre jours à Mar-a-Lago.

      2. Paquerette Palardy dit :

        @jaylowblow
        Et vous croyez que pour, ses prédécesseurs c’était gratuit..et je ne crois pas que l’état doit » subvenir aux besoins » de la famille Trump. Les mêmes règles de sécurité s’appliquaient pour la famille Obama et toutes les autres familles…

      3. jaylowblow dit :

        @paquerette

        Je savais que tu me la sortirais celle-la Simon. Malgré qu’il soit, selon ses dires du moins, milliardaires, Trump vit aux frais de la princesse, fait payer ses incessants voyages à son club de golf par l’état, fait payer la sécurité de sa femme qui aime mieux rester à New-York, etc. Si au moins il faisait un travail utile comme Obama le faisait ce serait pardonnable mais il ne fout rien (à part détruire tout ce qu’il peut). Et il ose parler du prix de l’enquête le concernant, un autre de ses arguments démagogiques de niveau enfant du primaire. Et le prix des multiples enquêtes sur Benghazi qu’ont demandées les républicains c’est pas grave ça hein Simon, c’était du bon bord.

  22. Layla3553 dit :

    Très intéressant les liens, on apprend que…

    1)Faire témoigner DT RABAISSERAIT le bureau du président devant le MONDE.

    2) DT a dicté la déclaration trompeuse de JR. (Ils le reconnaissaient) avis aux ardents défenseurs de DT, vous ne pouvez plus dire que c’est FAKE NEWS.

    3) on peut lire textuellement “They went beyond asserting Mr. Trump’s innocence, casting him as the hero of the Flynn episode and contending that he deserved credit for ordering his aides to investigate Mr. Flynn and ultimately firing him.”
    Dans mes mots …non seulement Dt est innocent mais on doit le considérer comme un héros pour avoir ordonné à ses collaborateurs d’enquêter sur M.Flynn et de le congédier.
    Désolée, mais Obama avait avisé DT de se méfier de Flynn, juste ce qu’il fallait pour que DT fasse confiance à Flynn.

    4) on peut aussi lire que l’enquête de Mueller a été et reste un fardeau pour le président et son bureau, qui met en péril la SÛRETÉ et la SÉCURITÉ des USA et a ENTRAVÉ la capacité du président à GOUVERNER et à DIRIGER les affaires étrangères.

    Bon ben j’ai fait un copier-coller de la lettre à lire ultérieurement, je n’étais plus capable de me concentrer (rires) mais sincèrement ce n’est vraiment pas drôle, tout ce qui se passe.

    1. Benton Fraser dit :

      Bizarre le point #1.
      Depuis plus d’un an déjà que Trump rabaisse le bureau du président devant le monde!!!

  23. Youno dit :

    «As recognized by the Framers in Article II and as articulated in jurisprudence, the President’s prime function as the Chief Executive ought not be hampered by requests for interview. Having him testify demeans the Office of the President before the world. The imposition on the time and attention of the President caused by this inquiry has already inflicted unwarranted damage on the President and his Office. This imposition is one reason why the President directed the most extensive and transparent cooperation with the numerous requests of the Special Counsel. The time and attention that would be required to prepare for an interview is significant and would represent a continued imposition that would directly impact the nation.

    More is at stake here than just this inquiry, more even than just the Presidency of Donald J. Trump. This inquiry, and the precedents set herein, will also impact the Office of the President of the United States of America in perpetuity. Ensuring that the Office remains sacred and above the fray of shifting political winds and gamesmanship is of critical importance. Of course, the President of the United States is not above the law, but just as obvious and equally as true is the fact that the President should not be subjected to strained readings and forced applications of clearly irrelevant statutes.»

    Il aurait pas le temps de jouer au golf et tweeter. Quand à la menace de ruiner la présidence, pas besoin de Mueller, DJT réussit cela de manière éclatante, même mieux que Nixon, ce qui est peu dire. Eh misère

    1. Richard Desrochers dit :

      « Having him testify demeans the Office of the President before the world »

      Pas autant que ses tweets.

      « The time and attention that would be required to prepare for an interview is significant and would represent a continued imposition that would directly impact the nation. »

      Moins de temps pour jouer au golf. Misère…

  24. Layla3553 dit :

    Ah oui j’oubliais, qui a coulé la lettre? Mueller selon DT, selon moi la gang de DT pour sa base.

  25. Cubbies dit :

    Je suis convaincu que c’est le clan Trump qui fait les fuites pour faire mal paraître Mueller aux yeux de ses partisans. Toutes les déclarations de Trump et Giuliani ont pour seul but de miner la crédibilité de cette enquête.

  26. Youno dit :

    LMFAO

  27. Patofbarnak dit :

    Donald Trash Trump, c’est le séquel de Mister Chance, placé à la présidence (Being There).

  28. Mariette Beaudoin dit :

    La meilleure chose qui pourrait arriver, ce serait que tout le monde l’ignore dans la plus parfaite indifférence, mais ça ne risque malheureusement pas d’arriver.

  29. Cubbies dit :

    La différence entre Mister Chance et Donald Trump: Mister Chance était relativement insignifiant et naif. Trump est menteur et manipulateur avec une personnalité narcissique extrême.

  30. galgator dit :

    – « La loi, c’est moi! » Ça ressemble à un comportement de dictateur …

  31. cartier dit :

    la constitution des usa avait pour objectif de garantir la suprématie des blancs sur d’autres races au usa , mais jamais ne prévoyaient pas la lutte entre blancs-blancs , c’est pour cette raison que le pouvoir constitutionnel est quasiment illimité et comme le fait entendre Donald Trump c’est lui la loi !!

  32. stemplar dit :

    Probablement que ça ne changera rien au résultat, mais j’ai la vague impression que cette fuite, dont accuse Polpotus, vient de son propre clan.

  33. Lecteur_curieux dit :

    Le point central de leur argumentation et lié que l’on soit d’accord ou pas est donné juste avant et dans le texte :

     »It is our understanding that the reason behind the request for the interview is to allow the Special Counsel’s office to complete its report. After reviewing the list of topics you presented, it is abundantly clear to the undersigned that all of the answers to your inquiries are contained in the exhibits and testimony that have already been voluntarily provided to you by the White House and witnesses, all of which clearly show that there was no collusion with Russia, and that no FBI investigation was or even could have been obstructed. »

    Voilà leur argument légal disant pourquoi il ne peut pas y avoir d’obstruction… N’empêche qu’il est en conflit d’intérêts.

    Ils peuvent toujours avoir raison mais dans un processus plus avancé et l’accusé est reconnu non-coupable ou mieux pour lieux c’est un genre de non-lieu ou d’avortement du procès.

    Dans le cas présent ? Une argumentation circulaire formant une boucle sans fin dans un cercle vicieux pouvant retarder les procédures sur 10 ans… S’il est réélu mais toujours accusé après 2 mandats, le citoyen Trump ex-POTUS sera devant les tribunaux?

  34. A.Talon dit :

    HORS SUJET, quoiqu’on parle là aussi de l’érosion de la démocratie américaine par le perpétuel discours mensonger et brutal du petit despote orangé.

    «Le zoo de Donald» par Élizabeth Vallet
    https://www.ledevoir.com/opinion/chroniques/529359/etats-unis-le-zoo-de-donald

    EXTRAITS:

    «En effet, l’érosion des normes démocratiques est réelle. Inquiétante. Plus prompte même qu’on n’avait pu l’imaginer. (…) son ampleur au cours de la dernière année va plus loin : or, il faut avoir conscience, disait-il, qu’une fois altérées, les normes démocratiques sont difficilement réparables.»

    «Or, la déshumanisation de l’Autre (quel qu’il soit), conjuguée à la polarisation de l’opinion publique, peut emprunter des chemins particulièrement sinistres : elle fait partie des critères établis par le professeur Stanton (Université George-Mason) pour appréhender le glissement vers des mécanismes de violence de masse.»

    «Car c’est sur la confiance dans les institutions à respecter l’état de droit, dans la capacité des élus à réaliser le bien commun que reposent les démocraties. C’est également sur la confiance dans les partenaires économiques et internationaux que reposent la réussite économique des accords commerciaux et le maintien de la paix internationale. Or, cette confiance n’a jamais été aussi corrodée, élimée qu’aujourd’hui.»

    https://dandurand.uqam.ca/chercheur/vallet-elisabeth/

    1. Lecteur_curieux dit :

      Trump ne sera pas là tout le temps. Oui la confiance, le scout mérite et fait confiance mais jamais une confiance aveugle. Trump a arnaqué bien des gens comme cela ayant plus confiance en Trump qu’en eux-mêmes. Il a fait la même chose en politique.

      Si tu es complotiste c’est en toi-même que tu n’as pas confiance.

    2. __________

      Merci A. Talon (02/06/2018 à 22:20)

      pour le partage de l’article d’Élisabeth Vallet. Très articulée.

  35. Toile dit :

    « The U.S. is trying to find a discreet way to pay for Kim Jong Un’s hotel during the summit ».
    Washington Post

    Une con cession ? Envoe l’ami, c’est sur mon bras de mes fellows con citoyens.

    Pour l’usure du tarmac de Bagotville et la détérioration du patrimoine à la Malbaie, on te réclame combien ?

  36. Boabab dit :

    Mme.Palardy …après que vous avez cité Papitibi pour vous donner de la crédibilité je dois faire amende honorable
    et donner le bénéfice du doute à votre président. Vous avez raison ce n’est pas un crétin c’est un incapable,dans le
    sens de privé de capacité ou avoir une incapacité intellectuel,une incapacité de jugement,une incapacité de
    compassion,incapacité de diriger ce pays.

    Mme Palardy pour le reste ok pour le bénéfice du doute.

    1. Lecteur_curieux dit :

      Je ne l’ai jamais vu comme un négociateur, cela est très différent, c’est plus la négoce. Le mot ‘deal’ il l’a toujours eu a la bouche mais voulant dire transiger.

      Sinon la négociation on voit cela en droit des affaires ou en relations de travail,rien à voir avec le contenu du bouquin racontant son ascension et ce qui causera sa chute en même temps.

      La traduction du temps était meilleure :  »Le plaisir des affaires ».

      http://collections.banq.qc.ca/retrieve/7230900#page=5

      La vraie affaire ? L’ambition finit par perdre son homme. Mais évidemment, il n’est pas tuable, il va revenir. Son succès colossal de l’époque s’explique par son ambition démesurée mais cela devient de plus en plus fou et incontrôlé et il manque à ses propres règles.

      ___________________________________________________________________________

      Il faudrait regarder, les deals un par un, je ne crois pas à la zero-sum game sinon la transaction ne se fait pas. Mais Trump a pu se comporter en forçant l’autre à abdiquer. Il voit la vie comme une lutte, la loi du plus fort.

      Payer trop cher ? Son ego était à son max et cela lui prenait tout tout de suite et sans partage.

      1. Lecteur_curieux dit :

        https://www.nytimes.com/2016/07/17/business/media/donald-trump-apprentice.html Trump est très fort sur les stéréotypes les clichés.

         » Mr. Trump made similar remarks in a speech last year, telling the Republican Jewish Coalition, “I’m a negotiator, like you folks” and has echoed the phrase in reference to Iran, saying Persians “are great negotiators.”  »

        Pour les Perses pensons au cliché du marchand de tapis. Et lui du vendeur itinérant, du marchand ambulant, du vendeur de chars usagés, du charlatan vendant des produits miracles à l’infopub et aux preachers.

  37. mia.k dit :

    @Richard Hétu

    Encore une fois je ne reçois plus les avis de nouveaux commentaires par courriel. Chaque fois que j’en parle, la situation est corrigée pour un jour ou deux et puis plus rien. Y a t’il un moyen de faire pour que ça devienne permanent ?

    Merci !

Répondre à Sueurs Annuler la réponse.

%d blogueurs aiment cette page :