Le blogue de Richard Hétu

L'Amérique dans tous ses états

« J’ai émis un décret interdisant la vaccination obligatoire par N’IMPORTE QUELLE entité au Texas. »

Gerg Abbott, gouverneur républicain du Texas, dévoilant une politique qui pourrait aller à l’encontre de la règle nationale de Joe Biden qui entrera bientôt en vigueur et selon laquelle les entreprises américaines d’au moins 100 salariés devront s’assurer que leurs employés sont vaccinés ou qu’ils se soumettent à des tests au moins une fois par semaine.

(Photo Getty Images)

57 réflexions sur “La citation du jour

  1. Léo Mico dit :

    Tout pour nuire à Biden, et tant pis si cela entraîne des morts…

  2. chicpourtout dit :

    Les propos du Gouverneur Abbott sont complètement ridicules… Cela est tout a fait crétin de sa part. 🧐

    La règle nationale de M.Bidden est d’encourager la vaccination! C’est à l’avantage de toute la population.

  3. Pierre Lesage dit :

    Le Texas est-il plus gros que les É-U, telle est la question?

  4. cotenord07 dit :

    Beau débat constitutionnel en perspective.

    En matière de santé, et concernant un enjeu de santé comme celui-ci, le gouverneur d’un état a-t-il le droit constitutionnel d’annuler une directive émanant du président de l’état fédéral ?

  5. Madalton dit :

    Liberté de choix pour le vaccin contrairement à l’avortement. 🤔

    1. marylap dit :

      L’hypocrisie républicaine à son meilleur.

    2. kelvinator dit :

      Tout dépend si le choix relève de la religion ou de la science!!
      Le créationnisme entretient un fort sentiment anti-science dans les cercles conservateurs, qui étrangement rejette aussi les changements climatiques, les vaccins et la 5G…

  6. parfoislucide dit :

    Mais quel crétin. Il se fout de la santé de la population pour de la petite politique.

  7. gigido66 dit :

    Pas le droit d’avorter ou d’aider à avorter, mais au droit de contaminer de façon létale plusieurs citoyens, Ça, il n’y a aucun problème…cet être est abject. Faut-il qu’il ait emmagasiné de la haine et de la hargne dans toute sa vie pour contraindre les Texans à obéir et subir ses décisions folles et insensées. Ce petit roi est très laid à l’intérieur.

    1. kelvinator dit :

      « Au royaume des aveugles, les borgnes sont rois »

    2. chicpourtout dit :

      Bien vu! Il projette son propre univers…
      En fait, chacun de nous le fait à sa façon… disons cependant que certains projettent vers l’extérieur des réalités plus ardues à acquieser….

    3. M.Rustik dit :

      @gigido66, le gouverneur et le président devrait fortement encourager la vaccination. Mais la contamination n’est pas l’apanage des non vaccinés. Les dernières études que j’ai lu, le vaccin protège à environ 85% de la souche principale, environ 60% du principale variant. et encore moins pour des variants plus rares. Pourquoi obliger une chose qui n’offre aucune certitude de protection?

      Si l’objectif est d’empêche la contamination, ce sont les tests rapides qui doivent devenir obligatoire, et pour tous. Il y a une dizaine de pays qui l’on compris en Europe (un article qui approche le sujet: https://demarchesadministratives.fr/actualites/covid-19-certains-pays-europeens-acceptent-les-tests-antigeniques), i.e. que l’on peut laisser les gens choisir pour leur corps, mais que socialement ils doivent « être sains » (vaccinés et non-vaccinés) pour participer à la vie sociale. Il y a ainsi aucune création de sous-classe de citoyen et moins de contagions. Si les vaccins protégeaient à plus de 98% comme par exemple, celui de la fièvre jaune, ne pas tester les vaccinés serait acceptable. Mais ne pas les testés, vu l’efficacité actuelle des vaccins quand ils peuvent être porteur et obliger une vaccination à ceux qui sont contre est anti-démocratique et n’empèche pas la contagion.

      1. gigido66 dit :

        @ Rustik

        Bingo, vous touchez l’essence de mon propos… »laissez les gens choisir pour leur corps »…
        le petit roi texan le fait pour le vaccin, reniant la capacité de cette arme contre le virus et ses variants et promettant la « liberté » de décider pour soi.

        En contrepartie, il refuse le droit à l’avortement, qui est aussi un droit de « liberté » de décider pour soi…
        2 poids, 2 mesures, c’est là qu’il montre toute la laideur qu’il a en lui.

        *Toutefois, je considère que le vaccin est la meilleure arme que nous avons (imparfaite, j’en conviens), mais qui a sauvé des milliers de gens et surtout qui a aidé le système de santé à résister. Plus facile, plus rapide, moins d’étapes pour arriver à un résultat pas mal intéressant. À partir du moment où le vaccin a été administré, la donne a changé pour le mieux. Les tests dépistage existent comme adjuvants, mais ce n’est pas, à mon avis, la panacée « parfaite » car on s’appuie sur la bonne volonté des gens pour subir le test. La répétition de l’opération dans le temps finit par user et les gens ne se feront plus tester.
        De plus, les tests ne sont pas universellement gratuits, une autre embûche…

      2. stellaire11 dit :

        Rustik Dans un état avec un taux de vaccination de 52% et un système de santé au bout du rouleau, ce décret d’Abbot va juste contribuer à faire augmenter le taux de mortalité.

        Sans compter qu’il est probablement anticonstitutionnel!

      3. simonolivier dit :

        Pourquoi Parce qu’aux dernières nouvelles, 85% de protection est toujours mieux que 0%.

  8. Denis Dallaire dit :

    J’ai déjà entendu dire qu’aux USA tu pouvais poursuivre ou être poursuivi pour tout et pour rien…..y a des armes pleins les rues et des meurtres…..y a eu le ’has been 45’ qui a laissé mourir plus de 500 000 personnes…..maintenant y a De Santis et Abbot avec leurs règles complètement innocentes……y à tu quequn qui va se révolter aux USA…..cibole y attendent quoi ??? Me semble qu’un Marc Bellemare amerloque leur ferait du bien…..moi j’vas pu aux States……

  9. constella1 dit :

    C’est tellement tordu et vicieux comme attitude qu’on croirait que ça se passe ds une république de banane
    Empêcher par tous les moyens qu’une loi fédérale ait préséance sur leurs directives sanitaires de pourris fait penser à une mafia mais de bas étage
    Imaginez- le à la tête du pays
    Tous les répugnants qui aspirent à se présenter à la présidence sont tous aussi abjectes les uns que les autres
    On nage en plein cauchemar mais éveillé malheureusement
    Je ne vois aucune lumière au bout du tunnel pour l’instant

  10. Bidulen dit :

    Idéologue

  11. chrysologue dit :

    Je reprends un de mes commentaires précédents : Biden aurait dû choisir la stratégie texane, c’est-à-dire imposer la vaccination par une loi (ou un décret), tout en confiant son application aux citoyens. Les gens auraient été récompensé en dénonçant et en poursuivant leurs voisins délinquants (non vaccinés). Dilemme républicain : se taire et rager ou hurler et faire appel à la Cour suprême pour invalider cette loi? Évidemment, la Cour suprême va immanquablement devoir donner son avis sur le mode d’application de la loi fédérale, sans stratégiquement (et ignoblement) remettre à plus tard cette réflexion. Naturellement, cette opinion va nécessairement devoir être appliquée également à une autre loi texane récemment adoptée (avortement) qui fait elle aussi appel à la dénonciation.
    Une pierre, deux coups.
    Alors, les républicains du Texas, ce sera le beurre ou l’argent du beurre? Parce que vous ne pouvez pas tout avoir. 🤷‍♂️
    😈

  12. Benton Fraser dit :

    Il me semble qu’un décret ne peut pas être en conflit avec une loi.

    Cela semble purement une décision politique.
    On joue avec la santé des gens simplement pour du capital politique…

  13. Bidulen dit :

    La Droite fait ce qu’il faut pour tuer… la Droite. On devrait laisser la liberté aux gens de droite de mourir en refusant le vaccin.

    1. Haïku dit :

      @Bidulen
      Excellent 👌
      ——
      Ajout amical:
      « Je suis adroit de la main gauche et je suis gauche de la main droite. »(R. Devos)

    2. Igreck dit :

      Si cela était aussi simple j’applaudirais 👏 mais ces insensés risquent constamment de tuer beaucoup trop de gens autour d’eux avant de débarrasser le plancher❗️😡

    3. M.Rustik dit :

      @Bidulen, je vous invite à regarder les chiffres de Covid (OMS, CDC américain, Statistique Canada… quoi que sur Statistique Canada, c’est de plus en plus difficile d’y avoir accès, il faut de plus en plus chercher… à croire que l’information officielle ne veut pas que l’on lise cette information réelle). 28,000 morts au Canada depuis le début. 25K avaient plus de 60 ans. Donc, c’est 3000 chez les moins de 60 ans… identique à la mortalité grippale habituelle chez les moins de 60 ans. Le risque du virus c’est pour les 60+ et c’est un risque important. C’est pour essentiellement les protéger que l’on se fait vacciner, pas pour protéger les jeunes (81 décès chez les moins de 30 ans en dates du19 aouts 2021, et 80 avaient une comorbidité…). Vous pouvez aussi regarder pour les hospitalisations, vous allez aussi facilement identifier la population qui est vraiment à risque. En passant, il n’y a rien de honteux à se faire vacciner pour protéger ses ainés.

      Alors penser que les non-vaccinés vont mourir, c’est un peu de la fabulation (cependant les non-vaccinés ont plus de chance d’être porteur ou d’avoir des symptômes plus sévères donc d’être hospitalisés et de coûter des $$$ à la société)
      Ainsi, une personne porteuse, et les non-vaccinés ont plus de chance d’être porteur, devient un vecteur de danger pour les ainés. Il faut donc tester et tester, et comme il faut tester les non-vaccinés à cause de l’efficacité limité du vaccin alors pourquoi obliger une personne qui fait un choix différents à suivre un loi quand il est question de son corps? Le vaccin, c’est pour son corps. Le test, c’est pour prévenir la contagion.

      1. simonolivier dit :

        Pas fort en « recherche » l’anti-vaccin rustique. Au cours de la période de 2015 à 2019, il y a eu en moyenne 7100 décès de la grippe au Canada. De ce nombre, près de 6800 personnes étaient âgées de 60 ans et plus. Donc, il y a eu environ 300 décès chez les moins de 60 ans et non 3000 comme vous l’insinuer. Pour citer vos amis anti-toutes « faites vos recherches » Ce que j’ai fait sur Statcan. Comme tout bon anti-vaccin, vous tordez les chiffres et rajoutez des zéro où il ne devrait pas y en avoir.

        https://www150.statcan.gc.ca/t1/tbl1/fr/tv.action?pid=1310039201&pickMembers%5B0%5D=2.21&pickMembers%5B1%5D=3.1&cubeTimeFrame.startYear=2015&cubeTimeFrame.endYear=2019&referencePeriods=20150101%2C20190101

      2. simonolivier dit :

        En fait cher rustique, plus de 5200 de ces décès sont survenus chez des 80 ans et plus….Fait tes recherches!

      3. M.Rustik dit :

        @simon olivier, pourquoi me qualifier d’anti-vaccin? La discussion est impossible? J’ai tout mes vaccins, même ceux pour voyager. Mon problème n’est pas les vaccins, mais l’obligation. Le refus des droits de bases qui fait d’un régime politique un régime démocratique. Sans le respect de ceux-ci le Canada n’est plus une démocratie.

        Même vacciné, je quitte le Canada (je règle présentement les derniers éléments). Et je reviendrai, si et seulement si, le pays cesse de créer deux classes de citoyen. Je ne veux en aucun moment être associé avec un régime de ce genre.

        Mais selon vous, critiquer la méthode de se battre contre Covid c’est d’être anti-vaccin. Comme le disait un blogueur ici: misère. C’est d’ailleurs un des gros problèmes aujourd’hui, dès que tu n’es pas dans ce que je nomme « la grande dérape » (digne des dérapes de stérilisation des années 20, ou encore celle qui prônait l’infériorité des noirs par des éléments scientifiques en sciences dans les années 20), c’est que tu es anti-ci anti-ça dans la tête de ceux qui croit dur comme fer qu’il faut politiquement déraper pour se sortir de cette situation. Moi je suis anti-totalitarisme, que ce soit un totalitarisme religieux, militaire ou sanitaire.

        Concernant les chiffres que vous citez, dans les décès de la grippe, il faut aussi compter les décès de pneumonie (et une quantité de d’autres maladies respiratoires) qui suivent une grippe, et qui auparavant était compté non pas dans la grippe mais dans une catégorie différente. Aujourd’hui, si la pneumonie provient de Covid, c’est entré dans Covid. Les deux nombres ne sont pas compté de la même manière. Mais même sans les compter. Si vous trouvez que 3000 décès en 18 mois chez les moins de 60 ans est un pandémie catastrophique, bien à vous.

        D’ailleurs, les chiffres nous disent aussi que le vaccin ça marche. On peut dire merci au vaccin. Mais en rien cela ne permet de détruire les règles qui définisse nos droits de bases. Nous devons continuer à prôner la vaccination, jamais ne l’obliger.

      4. M.Rustik dit :

        @simonolivier en date du 19 aout 2021: (les chiffres proviennent de Statistique Canada)
        0-19 ans: 278K infectés, 15 décès, 15 comorbidités selon le certificat de décès (100% comorbidité)
        20-29 ans: 278K, 66, 99.9% (1 seul sans comorbidité)
        30-39 ans: 238K, 259, (je n’ai pas le chiffre exact pour la comorbidité, certain certificat manquent)
        40-49 ans: 211K, 344, autour de 93%
        50-59 ans: 187K, 1007, autour de 93%
        60-69 ans: 115K, 2583, autour de 90%
        70-79 ans: 60.5K, 5407, autour de 90?
        80+ ans 71K, 17061, 89%

        C’est catastrophique chez les 80+

        Les recherches sont faites, je vous invite à refaire les votres qui semblent erronées. D’ailleurs même un site autre que statistique Canada, donne des chiffres identiques à ceux que j’ai trouvé sur le site de Statistique Canada:
        https://www.statista.com/statistics/1228632/number-covid-deaths-canada-by-age/

        Bonne lecture. Et tâcher de discuter avant de tenter d’insulter quelqu’un.

      5. Benton Fraser dit :

        @M.Rustik

        Le vaccin est une question de santé publique et non de choix individuel.
        C’est comme la limite de vitesse, c’est une question de sécurité publique, tous sont dans l’obligation de la respecté et ce n’est pas une question de se sentir brimé dans son élan ou le non respecte de la capacité de la voiture pour la vitesse…. et même la sécurité que pourrait procurer sa voiture. (On est pas seul sur la route!!!)

        Au primaire, on m’a injecté une floppé de vaccins sans me demander mon avis et c’était obligatoire… et on étaient des enfants!!!
        Au bout du compte, on a éradiqué certains maladies… pour le mieux-être et la santé de tous!

  14. Layla dit :

    Pourquoi ce démener autant pour faire le mal, la population ne l’aurait pas désavoué, il aurait pu dire le fédéral nous l’impose…non il s’acharne…je ne comprends pas comment il tourne le dos à la science …pour la propagation du virus elle n’est pas crédible, mais la science sur les fœtus elle est crédible

    Dans un temps il n’y a pas lieu de voir du mal avec le Covid, mais le Covid est l’argument pour attaquer les immigrants qui sont porteurs du Covid. Il existe ou pas le Covid, il est dangereux ou pas le Covid.

    Tu ne peux « choisir de faire vivre un fœtus, mais de mémoire il trouve grand et beau qu’un vieux puisse se sacrifier en mourant du Covid pour  faire vivre l’économie de l’état.

    Cet homme là me fait suer.

    1. Igreck dit :

      Il a sans doute appris à résonner ainsi de travers en lisant assidûment son Livre de chevet qui qui tout et son con-traire. Tellement pratique pour dire n’importe quoi et manipuler les ignares ⁉️

    2. ctbourgeois dit :

      Ce gars là est un inhumain et un despote, plusieurs texans l’admirent et votent pour lui, c’est qu’ils approuvent son comportement…un coin de pays à éviter pour les gens soucieux de leur bien-être et de leur santé.

      Je veux croire qu’il y a de bonnes personnes dans cet état, mais ils subissent la mauvaise réputation de leur gouverneur, le déshonneur est un trait commun des républicains.

  15. Haïku dit :

    Chers Messieurs Greg Abbott & Costello(😉),

    -« La presse a un pouvoir de l’image si puissant
    qu’elle peut faire passer un criminel pour une victime
    et montrer la victime comme une criminel. »(Malcolm X)

    -« Il ne faut pas dire qu’un acte froisse la conscience commune parce qu’il est criminel,
    mais qu’il est criminel parce qu’il froisse la conscience commune. »(E. Durkheim)

    -« Selon la manière dont on le présente,
    le passé de n’importe lequel d’entre nous
    peut aussi bien devenir la biographie d’un chef d’Etat bien-aimé
    que la biographie d’un criminel. »
    (Milan Kundera)

    -« On est plus criminel quelquefois qu’on ne pense. »(Voltaire)

  16. marie4poches4 dit :

    C’est pas mal plus important de montrer son pouvoir aux texans face à un parti ayant usurpé la présidence que de se préoccuper de leur santé.

  17. Mona dit :

    Mais quel âge a-t-il ?
    3 ans ?
    Ca n’est pas à cet âge qu’on affirme son moi en contestant tout systématiquement ?

    1. Igreck dit :

      Et en faisant des œuvres d’art avec ses excréments…💩

  18. si les gens sont assez cons pour voter pour lui alors ils n’ont que ce qu’ils méritent et qu’ils attrapent tous la covid afin qu’on n’en parle plus….

    si les gens ont plus de 2 cellules, ils sortiront cet idiot de son siège…. ne suffit-il pas d’une pétition et quelques centaines de milliers de votes??….

    1. Igreck dit :

      Texas… c’est là où on a assassiné JFK et offert L.B. Johnson comme président❗️Quels champions💩

  19. Haïku dit :

    Mon cher Greg Abbott,
    Ne sous-estimez jamais le pouvoir de votre stupidité de connard ! 😱

    1. Mona dit :

      @Haîku
      Drôle et très vrai 👏

  20. chrstianb dit :

    Hé, le champion texan, une femme enceinte non vaccinée a beaucoup plus de « chances » d’avoir des complications graves de la Covid qu’une femme enceinte vaccinée.
    Alors, ça va la dissonance cognitive?

  21. Haïku dit :

    NB;:
    La nouvelle lettre de Heather Cox Richardson:

    « Le New York Times et le Washington Post ont publié aujourd’hui des articles d’opinion de républicains ou d’anciens républicains exhortant les membres de leur parti qui accordent encore de l’importance à la démocratie à voter démocrate jusqu’à ce que la faction autoritaire qui a pris le contrôle de leur parti soit extirpée de celui-ci.

    Dans le New York Times, Miles Taylor et Christine Todd Whitman ont écrit : « Nous sommes des républicains. Il n’y a qu’un seul moyen de sauver notre parti des extrémistes pro-Trump. » Taylor a servi au ministère de la Sécurité intérieure et est l’auteur de l’article du New York Times de 2018 rédigé par « Anonymous » critiquant l’ancien président Trump. Whitman a été gouverneur du New Jersey de 1994 à 2001, après quoi elle a dirigé l’Agence de protection de l’environnement sous le président George W. Bush. 

    Taylor et Whitman notent que les « républicains rationnels » avaient espéré après la défaite de Trump qu’ils pourraient reprendre le parti, mais il est clair maintenant, écrivent-ils, qu’ils sont en train de perdre la « guerre civile » du parti. Mais alors qu’ils espéraient à l’origine former un nouveau parti, ils conviennent maintenant que la seule façon de stopper le Trumpisme « est pour nous de former une alliance avec les démocrates pour défendre les institutions américaines, battre les candidats d’extrême droite et élire des représentants honorables l’année prochaine – y compris un fort contingent de démocrates modérés. » Pour défendre la démocratie, écrivent-ils, « les conservateurs concernés doivent s’allier aux démocrates sur l’impératif le plus essentiel à court terme : empêcher les dirigeants républicains de reprendre le contrôle de la Chambre des représentants des États-Unis » et du Sénat.

    Ils appellent les républicains à faire passer le pays avant le parti et à soutenir les démocrates modérés, tout en demandant aux démocrates d’admettre qu' »il y a certaines courses où les progressistes ne peuvent tout simplement pas gagner et de reconnaître qu’il est plus logique de miser sur un candidat de centre-droit qui peut battre un conservateur plus radical ».

    Au Washington Post, Max Boot adopte une position encore plus ferme : « Je ne suis pas démocrate, mais je vote exclusivement pour les démocrates pour sauver notre démocratie. » Boot est un spécialiste russo-américain des affaires étrangères qui s’identifie comme un conservateur mais ne soutient plus le parti républicain. Il écrit : « Je suis un électeur à enjeu unique. Ma question est le sort de la démocratie aux États-Unis. En termes simples, je ne crois pas que nous resterons une démocratie si les Républicains prennent le pouvoir. Ainsi, bien que je ne sois pas démocrate, je continuerai à voter exclusivement pour les démocrates – comme je l’ai fait à chaque élection depuis 2016 – jusqu’à ce que le GOP cesse de représenter une menace existentielle pour notre liberté. »

    Boot pointe du doigt les rapports contradictoires de la commission judiciaire du Sénat sur les neuf façons dont Trump a tenté de faire pression sur Jeffrey Rosen, alors procureur général en exercice, pour qu’il soutienne ses allégations de fraude électorale. Les démocrates de la commission ont établi ces efforts à l’aide d’un rapport fondé sur des preuves, mais les républicains de la commission, menés par le sénateur Chuck Grassley (R-IA), ont répondu que le président essayait simplement de promouvoir la confiance dans les résultats de l’élection et que, puisqu’il n’a pas finalement remplacé Rosen par un autre avocat qui a promis d’utiliser le ministère de la Justice pour contester l’élection – après que les autres dirigeants du ministère de la Justice ont menacé de démissionner dans une protestation massive – il n’a pas réellement abusé de sa fonction. 

    Boot écrit : « Il est ahurissant qu’un président battu n’accepte pas le résultat des élections….. Ce qui est encore plus alarmant, c’est que plus de 60 % des républicains sont d’accord avec son affirmation grotesque que l’élection a été volée et veulent qu’il reste à la tête du parti. » 

    Taylor, Whitman et Boot ne sont pas les premiers à dénoncer la consolidation anti-démocratique du parti républicain. Hier, le représentant Adam Schiff (D-CA), qui préside la commission du renseignement de la Chambre des représentants, a géré le premier procès en destitution de Trump et siège à la commission spéciale de la Chambre des représentants chargée d’enquêter sur l’attaque du 6 janvier contre le Capitole, a donné une interview à l’émission Face the Nation de CBS dans laquelle il a qualifié le parti républicain de « culte autocratique autour de Donald Trump » qui n’est « pas intéressé par la gouvernance » ou « le maintien de la solvabilité du pays. » 

    Mais ce qui distingue les tribunes libres d’aujourd’hui, c’est qu’elles émanent d’anciens républicains, qu’elles n’appellent pas à la création d’un parti distinct mais à ce que les républicains reportent leurs votes sur les démocrates, et que leur identification des républicains comme une menace existentielle pour notre démocratie est publiée dans de grands journaux.  

    La télévision et les journaux grand public ont mis du temps à identifier la radicalisation du parti républicain comme une menace pour la démocratie. Le mémo Eastman, révélé par Bob Woodward et Robert Costa à la fin du mois de septembre dans leur nouveau livre Peril, est passé en grande partie sous le radar, et a été expliqué comme une preuve supplémentaire que Trump est Trump, même s’il exposait, par écrit, les étapes à suivre pour renverser l’élection de 2020 et même si nous savions que l’ancien président avait essayé de mettre ce plan en place. Une étude de Media Matters a montré que ABC, NBC et CBS ont toutes choisi de ne pas mentionner le mémo, alors qu’elles touchent plus de 20 millions d’Américains. »

    1. Mona dit :

      @Haïku
      Je seconde constella 1
      Cette lettre de HCR valait la peine d’être relayée. Approche non partisane elle recentre l’objectif ou libérant des pseudo loyautés manipulées par le tyran.

  22. constella1 dit :

    Haïku
    Merci bcp pour cette info

  23. Jean Létourneau dit :

    Vivre (ou mourir) aux États-Unis

    [Réinterprétation d’un texte de Pierre Calvé]

    Vivre dans ce pays
    Qu’est devenu les États-Unis
    La pollution, les grosses autos
    Les blêmes patrons, les blêmes impôts
    Les petits, les gros
    Dans un même radeau

    Ceux qui sont partis
    Pour chercher un ailleurs meilleur
    Ont bien compris qu’en d’autres pays
    En d’autres Amériques, Espagne ou Marseille
    À part le soleil
    Que c’est partout pareil

    Vivre dans ce pays
    Qu’est devenu les États-Unis
    Les manigances anti-vaccins
    De la COVID et quand tu te vides
    Y a des tas de gens
    Qui te jouent à l’argent

    Ceux qui sont partis
    Se cacher au Texas si loin
    Ont inventé un monde de fumiers
    Sans amour ni paix, un monde nouveau
    Rendu à zéro
    Comme à San Antonio

    Vivre dans ce pays
    Qu’est devenu les États-Unis
    C’est la violence, la répression
    La loi du plus fort qui l’emporte encore
    Sur ceux qui voudraient
    Briser les conventions

    Ceux qui sont partis
    Pour chercher une solution
    Qui ont promis un nouveau soleil
    Un nouveau pays à qui les suivront
    Jurent qu’ils seront des milliers et des millions
    Quand ils se sauveront
    Quand ils se sauveront

  24. Ceptik dit :

    Tout de même dgne d’admiration! Il doit assumer à lui-seul la réincarnation des Deux Nigauds, Abbott et Costello.

    1. Ceptik dit :

      DIGNE (quand même un peu tôt)

  25. jeanfrancoiscouture dit :

    @Ceptik: «….la réincarnation des Deux Nigauds, Abbott et Costello.»

    Et que dire de Louis de Funès. Le long weekend est terminé mais je n’ai pas pu résister à l’envie de partager cette perle d’insolence.

    1. Jean Létourneau dit :

      J’aime l’exploration de toutes les options: )

    2. constella1 dit :

      jeanfrancoiscouture

      Merci j’adore en plus Funès
      Très réussi

  26. gl000001 dit :

    Elle est belles sa chemise du Department of Public Safety. Il y connait surement zéro en sureté du public !! Elle est est beige ou … brune ?

  27. anizev dit :

    Les Républicains, c’est comme James Bond – Permis de tuer

    1. jeanfrancoiscouture dit :

      @anizev: «Les Républicains, c’est comme James Bond – Permis de tuer»

      Au vu de ce qui suit chez Richard Martineau, je ne suis pas certain que les Républicains trumpistes -et peut-être aussi les autres- vont apprécier les «leçons» que ce film a l’air de donner, du moins selon Martineau. 🙂 Et pour ma part, je commence à penser que je vais attendre que ça passe à la «tivi». Et vous?

      https://www.journaldemontreal.com/2021/10/12/james-bond-lourd-comme-son-epoque

      1. anizev dit :

        Bonjour,
        Je n’ai pas encore vu le film ni lu le commentaire de Richard Martineau

  28. Amazonia dit :

    Des études montrent une baisse générale des défenses immunitaires dans les pays à fort taux de vaccination anti-covid d’où le retour de la grippe, une maladie qui avait quasiment disparu l,’ année passée.

    « When everything is a tragedy
    Better have a strategy
    You could be a statistic. »

    1. simonolivier dit :

      Pôvre idiot, la grippe a baissé au cours des 18 derniers mois parce que:
      1- Les gens sont restées chez-eux
      2- Les gens se sont désinfectées les mains partout où ils allaient
      3- Les gens ont portées des masques en public de juillet 2020 à aujourd’hui
      4- Les restos et autres endroits publiques ont été fermés l’hiver dernier.
      5- Il y a recrudescence parce qu’il y a moins de restrictions.

      Fuck all à voir avec une baisse des défenses immunitaires causée par les vaccins.

  29. R morin. dit :

    Il faudrait absolument trouver un vaccin pour redonner un peu de lucidité à ce Gouverneur qui présentement pose des gestes dangereux pour le Texas. Les Républicains vont tôt ou tard détruire les USA.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :