Le blogue de Richard Hétu

L'Amérique dans tous ses états

Donald Trump songe à virer le directeur du FBI Christopher Wray après l’élection présidentielle du 3 novembre, selon le Washington Post, qui fait également état de la grande frustration du président à l’égard du procureur général William Barr. Le locataire de la Maison-Blanche est furieux que les responsables des forces de l’ordre aux États-Unis n’aient pas fourni à sa campagne de 2020 le type d’aide cruciale dont celle de 2016 a profité lorsque le directeur du FBI de l’époque, James Comey, a réouvert l’enquête sur les courriels d’Hillary Clinton à 11 jours du scrutin.

En 2020, Donald Trump espérait que Barr ou Wray annonce l’ouverture d’une enquête sur Joe Biden, son fils Hunter et leurs associés. Au cours des derniers jours, il a qualifié son rival de «criminel» et affirmé qu’il devrait être emprisonné, sans toutefois préciser les lois qu’il aurait enfreintes.

«Nous devons faire en sorte que le procureur général agisse rapidement», a déclaré le président mardi lors d’une entrevue sur Fox News. «C’est un scandale de corruption majeur et il doit être connu avant l’élection», a-t-il ajouté en faisant allusion aux informations fournies par Rudolph Giuliani au New York Post sur les affaires de Hunter Biden en Ukraine et en Chine, entre autres.

Ces informations se trouvaient sur le disque dur d’un ordinateur que le fils de Joe Biden aurait abandonné auprès d’un réparateur du Delaware. Le Post poursuit ce jeudi sa série d’articles sur le contenu de l’ordinateur en question en publiant le témoignage d’un partenaire d’affaires présumé des Biden qui atteste de l’authenticité de certains courriels retrouvés sur le disque dur. Selon Tony Bobulinski, Joe Biden était partie prenante en 2017 d’un projet d’affaires en Chine piloté par son fils. Même si la chose était vraie, le Post admet que le rôle de l’ancien n’avait rien d’illégal.

P.S. : Nous entamons l’avant-dernière journée de la dernière campagne de financement de ce blogue 2020. Ému et reconnaissant de l’appui reçu jusqu’à maintenant!

Le blogue de Richard Hétu
Other Amount:


(Photo Getty Images)

67 réflexions sur “Wray et Barr sur la corde raide

  1. Pierre Belley dit :

    Ils ont tellement l’air heureux sur cette photo.

  2. marylap dit :

    Trump est vraiment en train de paniquer. Si Barr refuse de l’aider, c’est parce que ses accusations sont vraiment infondées. Je ne savais pas qu’il restait un peu de colonne vertébrale à Barr. Peut-être que lui aussi sait qu’il est dans le trouble si Trump perd et ne veut en rajouter une couche.

    1. Roger Allard dit :

      Il va perdre son poste, peu importe qui gagne l’élection.

    2. Rick dit :

      Barr est un homme intelligent qui sait bien qu’il risque plus en aidant Trump qu’en demeurant passif sur ce dossier.
      Ça sent la fin de règne…

  3. ghislain1957 dit :

    Question comme ça: Est-ce que tRump songerait à réengager James Comey? 😉

    La panique ne va qu’augmenter à chaque jour d’ici au scrutin. La feuille de chou qu’est le New York Post fait tout en son pouvoir afin de reprendre la stratégie de 2016 du gros clown, mais ça ne semble pas fonctionner.

    La folie s’amplifie de jour en jour dans la tête de Coronavirus 1er.

    1. Haïku dit :

      ghislain1957
      « Question comme ça: Est-ce que tRump songerait à réengager James Comey? »
      ———-
      LOL ! 🤣
      Excellent ! 👏👏👏

  4. MarcB dit :

    Encore une histoire de emails plutôt vide de contenu… J’espère que cette fois-ci les Américains ne se laisseront pas encore duper. « Fool me once shame on you, fool me twice shame on me »
    Petit souvenir d’il y a 4 ans, Seth Meyer qui compare les emails de Hilary au bilan de Trump:
    https://www.facebook.com/watch/?v=753011218182893
    Cette année, Seth Meyer en aurait pour 5 minutes à énumérer tous les scandales des 4 dernières années! Et Fox News mets l’histoire de email en première page. (misère…)

  5. Guy Gibo dit :

    Corde raide? Plutôt la corde pour se pendre eux-mêmes. Ceci dit M. Hétu j’ai été heureux de contribuer à la survie de votre blogue, ce que je n’ai pu faire au cours de la dernière année pour des raisons personnelles. Vous êtes une référence et je tiens à ce que vous le demeuriez. Québécois d’origine et vivant en Espagne depuis plus de 15 ans je ne surprendrai personne en disant que l’influence de la politique des USA a une grande influence ici aussi… AUJOURD’HUI je célèbre le rejet par tous les partis politiques espagnols, tant de droite comme de gauche, du Parti d’extrême-droite (VOX) pour ne pas dire fasciste. Ce parti était jusqu’ici l’émule espagnol des discours de Trump… Le vent tourne enfin en espérant qu’il en sera de même lors du 3 novembre aux USA.

    1. gl000001 dit :

      Viva la revolución silenciosa !!

    2. Mona dit :

      Merci @Guy Gilbo.
      Oui ces rejets des groupuscules d’extrême droite sont très importants. Ils démontrent une vivacité démocratique qui limite la sédimentation de mentalités, d’alliances, de permissivité de langage et de revisitation de l’histoire, tout ce qui fait le lit des gouvernements fascistes qui puisent dans ces contreinformations et dans les frustrations (y compris celles produites pas le mauvais exercice des democratie) sa prise du pouvoir.
      Et je comprends, connaissant bien la Catalogne, la joie à célébrer le rejet de Vox en Espagne.
      Tout en restant lucide et attentive sur les capacités des forces obscures à reprendre le pouvoir, il y a matière à espérer.
      Et refuser que l’histoire revisitée ne répète les horreurs du 20ème siècle dont Trump est un fer de lance mondial incontesté.
      Fasse que le 3 novembre le balaye et qu’il soit lourdement condamné.

  6. Danielle Vallée dit :

    Les chiffres mentionnés par Trump-Giulani n’ont rue à voir avec Hunter Biden.
    Un fonds d’investissement était mis en place, ce qui était une nouveauté en Chine. Et le 1.5 milliard était le montant que le fonds espérait rassembler, pas le salaire de Biden, qui travaillait bénévolement en 2014 et n’a acheté des parts de l’entreprise (mineures) qu’après que son père ait quitté la politique.

    Factcheck.org:
    Hunter Biden was involved with the cross-border equity consortium in question, but the $1.5 billion was what the fund hoped to raise in 2014 for investments. It is not the value of the management company in which Hunter Biden now holds a minority share. It’s unclear if that $1.5 billion goal was reached in its first year, as the investment fund had forecast, but the company website says it now manages assets worth the equivalent of over $2.1 billion in U.S. dollars.

    Pas sûre que les déplorables ont la capacité et la volonté de comprendre la différence.

  7. senorflash dit :

    j’aimerais tellement ça, ça prouverais que malgré tout se qu’on peut faire pour lui (parce que Barr a été plus que loyale, c’était même dérangeant à plusieurs égards) il se fiche de vous complètement. (comme la nuit des longs couteaux). Ça serait une claque en plein visage pour les « loyaux » soldats. J’ADORERAIS.

  8. Carl Poulin dit :

    Elle est peut-être là la surprise d’octobre…le refus de Barr d’incriminer les Biden.
    Une inième tentative d’entrave à la justice du gros taré depuis qu’il est en poste.

  9. Louise dit :

    Trump essaie de répéter l’exploit de 2016 lorsqu’il a fait dévier le cours de la campagne en sa faveur.
    Mais cette fois ça ne semble pas fonctionner puisque Wray et même Barr refusent d’ouvrir une enquête sur les courriels de Hunter Biden.

    Giuliani a menti lorsqu’il a dit que les courriels en question venaient d’un ordinateur brisé trouvé chez un réparateur au Delaware. D’après ce qui est rapporté dans Politicus les courriels venaient d’Ukraine.
    Des actifs russes ont tenté de les vendre à Giuliani l’année dernière au moment où ce dernier était en Ukraine pour chercher de la saleté sur Biden.

    Une autre information circule sur Giuliani à savoir qu’il aurait été filmé couché sur un lit avec une main dans les culottes avec une jeune fille de 17 ans debout à côté de lui. Il s’est défendu en disant qu’il essayait de rentrer sa chemise dans ses pantalons. C’est le cas de le dire il est dans de beaux draps.

    p.s. Quand je lis de telles absurdités, je me demande toujours si c’est une information vraie étant donné
    les faussetés qui circulent partout. Alors je transmets ces informations sous toutes réserves.

    1. Madalton dit :

      Il a été filmé par Borat dans son dernier film qui sort demain. La femme est âgée de 24 ans mais Borat lui fait croire qu’elle a 15 ans. J’ai lu qu’il a dit que c’est ce quelqu’un fait en présence d’une jeune fille de 15 ans , soit de rentrer a chemise dans ses pantalons. J’ai hâte de voir toute la séquence du film.

    2. Jacques dit :

      Est-ce que quelqu’un pourrait confronter la présence de cet ordinateur  »oublié » au Delaware vs la présence de HB dans cet état.
      Je veux bien croire qu’il est né dans cet état, mais y réside-t’il encore?

      Et même s’il y résidait, peut-on voir une proximité – en distance – entre ce ‘réparateur’ et la résidence de HB?

  10. Apocalypse dit :

    ‘«C’est un scandale de corruption majeur …’

    Et Donald Trump est capable de dire cela sans s’étouffer de rire, ce qui est tout un exploit lorsqu’on connait sa feuille de route.

    William Barr ne sort pas pour annoncer l’ouverture d’une enquête sur les Biden, pourquoi? Parce qu’il n’a tout simplement rien et ce n’est sans doute pas faute de ne pas avoir essayer.

    1. Duduche dit :

      Le bouffi-45 sait de quoi il parle quand il lance « corruption majeure ». Mais, comme d’habitude, il vit dans ses fantasmes. Ce qu’il trouve scandaleux est qu’il n’ait pas réussi à corrompre assez Barr et cie pour que ceux-ci se lancent dans la fabrication de faux documents pour couvrir sont gros fessier.

      Peut-être qu’ils se disent qu’il y a des limites à l’immoralité. À moins qu’ils ne réalisent que l’etrump qu’ils ont aux coins des lèvres risque de devenir problématique en cas de changement de gouvernement?

      1. gl000001 dit :

        trump pense qu’il sait de quoi il parle car mentalement, il est un mineur !!! 😉

    2. stellaire11 dit :

      C’est aussi tout un exploit quand on sait à quel point ses enfants ont profité de la position de leur père. Moi à sa place, j’aurais peur que le parallèle entre Hunter et ses enfants soit très désavantageux pour ces derniers.

  11. danielm dit :

    Hélas, il nous reste encore 12 jours à craindre un nouveau coup fourrée de la part de l’organisation Trump. Les résultats du débat de ce soir seront déterminant sur la conduite ou l’inconduite plutôt qu’adoptera Donald Trump pour ces derniers jours. Attachez bien votre ceinture car cela risque d’être très turbulent!

  12. March dit :

    Il veut jeter à la rue son plus grand défenseur. Celui qui a permis de ne pas se faire destituer. Belle preuve de gratitude. Encore une raison pour ne pas s’approcher de lui car tu sais que peut importe ce que tu fais, quand tu ne pourras faire ce qu’il veut, il va te virer.

  13. Loufaf dit :

    C’ est certain qu’ aux yeux du despote, le FBI et le DOJ doivent être à ses ordres, alors comment se fait- il qu’ ils ne l’ aident pas à se faire réélire?
    Si Barr, le plus servile de ses hommes de main, n’ a rien sorti de sale contre Biden, c’ est qu’ il n’ y a rien à sortir. Ce ne sont pas les menaces du despote qui le fera bouger.

    Depuis le début de cette  » administration » avec le roulement qu’ il y a eu dans des postes importants, tous ceux en poste actuel doivent savoir qu’ ils sont assis dans un siège éjectable, pas de surprise donc si dt pense à les limoger.

  14. Gina dit :

    Un dictateur en puissance à venir s’il est élu pour quatre de plus et les minorités vont y goûter .

  15. FlorentNaldeau dit :

    Si DT soulève cette histoire ce soir, JB sera dans une position difficile car réfuter de tels mensonges nécessite de longues explications détaillées au cours desquelles il risque de perdre bien des spectateurs. Il devrait s’en tenir à une réponse du genre « à peu près toutes des infos sont fausses ou déformées, vous le savez bien et vous continuez de mentir ». Et passer à autre chose.

    De plus le sujet touche à sa famille et JB a souvent la mèche bien courte quand cela se produit. Il est à souhaiter que lors des séances de préparation des derniers jours ses collaborateurs lui auront bien inculqué la nécessité de ne pas succomber à son réflexe naturel de se fâcher lorsque des allégations du genre sont faites, et de réagir moins vertement que lors du premier débat. DT ne présente pas de preuve alors pourquoi JB aurait-il à gaspiller son temps de parole pour le faire plutôt que de se contenter de souligner que DT est un menteur?

    1. Danielle Vallée dit :

      @FlorentNaldeau: ‘Et votre compte de banque chinois, on peut en parler?’ ‘Et les marques de commerce d’Ivanka en Chine, on peut en parler?’
      Ça ferait l’affaire.
      Biden n’a même pas besoin d’extrapoler.

      1. ProMap dit :

        Exactement. Comme d’ajouter, il n’y a pas de poursuite parce qu’il n’y a rien à poursuivre.

        J’ai cru lire que dans ses préparatifs pour le débat, les stratèges démocrates ouvriraient la porte à des attaques ciblant la fratrie trump. Je n’ai pas pu retracer l’article.

        Sachant que trump fait toujours de la projection, il est temps de laisser tomber les gants blancs et de faire quelques rétroprojections bien ciblées.

    2. Louise dit :

      Biden ne devrait pas se laisser entraîner par Trump sur les supposés crimes de Hunter.
      Il devrait lui répondre « Si vous voulez parler de mon fils on pourrait aussi parler de vos enfants et on en aurait pour la soirée »
      Puis se tourner vers la caméra pour parler aux téléspectateurs et répéter ce qu’il leur a dit au premier débat  » Il ne s’agit pas de ma famille, il ne s’agit pas de sa famille mais il s’agit de vos familles pour lesquelles je veux travailler »

  16. spritzer dit :

    Il reste que Biden a toujours dit qu’il ne se mêlait pas des affaires de son fils. Le Post ne dévoile rien d’illégal et le tout ne fera sans doute pas la différence à l’élection, mais ça mérite quand même une explication de l’intéressé. Je me demande si Joe peut s’en tirer en niant toute l’histoire quand le sujet viendra sur le tapis ce soir.

    1. Danielle Vallée dit :

      Nier quoi?????? J’aimerais comprendre ce que vous voyez dans cette histoire que Biden devrait nier. Voir mon 7:48

      1. spritzer dit :

        @Danielle Vallée

        C’est vrai qu’on n’en est plus à nier la véracité des courriels. MaIs les Biden n’ont rien reconnu non plus jusqu’à maintenant, principalement la transaction en Chine avec la participation de Joe. C’est loin d’être évident que Biden va reconnaitre cette histoire au débat de ce soir.

    2. jcvirgil dit :

      Tiens pour mettre un peu de piquant, selon le blogueur conservateur James Howard Kunstler, Barr et son acolyte Durham continuent de gratter le fond de l’histoire avec en fond de scène tout le vaste complot mis en place depuis avant son élection pour écarter Trump du pouvoir *avec en filigrane le russiagate*.

      C’est gros ! Ils ne veulent pas le faire maintenant parce qu’ils ne sont pas prêts à ce que ça soit perçu comme une manigance du gros pas fin visant à sa réélection , mais il y a fort à parier que la grenade sera dégoupillée avant la passation des pouvoirs le 20 Janvier.

      Quand aux organes de presse de la CIA que sont devenus le Wapo et le NY Times, impliqués à fond dans le complot il y a peu de foi à ajouter à ce qu’ils peuvent sortir comme information maintenant pour se couvrir les fesses…

      https://kunstler.com/clusterfuck-nation/whats-behind-no-show-joe/

      1. chrstianb dit :

        Bof, à force de gratter, ils vont finir par se casser les ongles ou se mettre des échardes sous les ongles…

      2. jcvirgil dit :

        @Christian b

        Peut-être ou pas…Le parti Républicain cherche visiblement à gérer la suite de la défaite appréhendée de Trump.

        Combinée à la nomination de la juge Barret à la SCOTUS la guérilla judiciaire s’annonce sanglante avant la prise de pouvoir du nouveau président.

        Combiné à ce qui pourrait de passer dans les rues, la fin de l’automne s’annonce chaude …

      3. spritzer dit :

        @jcvirgil

        Je commence à penser depuis un certain temps que Durham, si c’était son but d’aller au fond des choses, en est empêché par une machinerie contre laquelle il ne peut pas grand chose. Quand on pense qu’après la baie des cochons Kennedy voulait faire voler la CIA en mille morceaux, mais ça n’est jamais arrivé. Je serais très surpris que les Brennan, Clapper et compagnie soient vraiment inquiété. Mais sait-on jamais.

        En attendant j’ai bien aimé le style du début de l’article. 🙂

        Something even stranger and more sinister than the Covid-19 virus is creeping across the USA: Joe Biden’s Flying Dutchman campaign which, like the ghost-ship of legend, plies the vasty electoral seas with a skeleton crew and no hope of ever landing.

      4. Capitaine B dit :

        Vous aimez le style d’un texte qui tente de nous faire croire que cette histoire est plus sinistre que les 220 000 morts de la covid?

        Mon estime pour vous viens d’en prendre un coup. Il y a des limites à encenser ce genre de torchon.

      5. el_kabong dit :

        @spritzer
        « Je commence à penser depuis un certain temps que Durham, si c’était son but d’aller au fond des choses, en est empêché par une machinerie contre laquelle il ne peut pas grand chose. »

        Vous ne vous reposez jamais…

        Essayez une explication plus simple : il n’y a juste RIEN…

    3. Racza dit :

      @Spitzer
      Si il y a bien une personne qui doit nous quelqueS choseS (notez le pluriel svp) c’est bien le gros45
      Je ne vous fais pas la liste. Trop longue et pas envie de perdre mon temps!

      1. @spritzer (20/10/2020 à 09:40)

        Décidémment, ça ne s’améliore pas votre affaire.

        Croire en cette histoire tordu, donner du crédit au NYP et penser que c’est plus gros que le coronavirus dénote un comportement qu’on retrouve chez les parfaits conspirationnistes.

        Si vous croyez détenir des infos sur cette histoire, contacter le FBI ou mieux Giuliani.

        Celui-ci, s’il n’est pas trop occupé à jouer au « vieux mononcle pervers » avec une jeune fille de 15 ans dans une chambre d’hôtel, sera sûrement très heureux de bénéficier de vos infos.

        Vous avez l’air de savoir beaucup de choses sur cette « histoire » quoique certaines de vos sources d’informations (NYP) m’apparaissent souffrir d’un déficit de crédibilité.

        Mais bon, rien n’est parfait en ce bas-monde.

        Bonne journée quand même et on compte sur vous pour nous tenir informé.

    4. el_kabong dit :

      @spritzer
      « Le Post ne dévoile rien d’illégal (…), mais ça mérite quand même une explication de l’intéressé »

      Pourquoi? Quelle explication, puisqu’il n’y a rien d’illégal? Qu’est-ce qu’il y a de « louche »?

      1. spritzer dit :

        Vous et Guy Gibo, je pense avoir répondu à ça à 09:22, et la suite est à 09:47… Bonne journée.

      2. el_kabong dit :

        @spritzer

        Toujours la même chose avec les comploteux : tout dans la supposition, rien dans la démonstration, l’explication…

        La question est pourtant simple (et non, vous n’avez répondu à rien) : qu’est-ce que Biden a à expliquer et surtout pourquoi (puisqu’il n’y a rien d’illégal, on le rappelle)?

  17. Guy Gibo dit :

    spritzer
    Si le Post ne dévoile rien d’illlégal comme vous le dites que devrait expliquer Biden? Vous vous contredisez dans la même phrase…Cherchez encore.

  18. Alexander dit :

    La sortie de Comey en 2016 était un manque de jugement, ou un calcul politique, historique. Un manque de réserve de haut fonctionnaire qui a coûté la présidence à Mme Clinton, fort probablement.

    Wray semble faire preuve d’une certaine indépendance et je le vois mal embarquer dans le jeu de Trump et risquer sa réputation inutilement pour le despote en chef.

    Barr? C’est l’âme damnée de Trump. S’il n’a pas agi, c’est fort probablement que ce n’est que boulechite sans aucun fondement. Barr a probablement tracé la ligne qu’il ne veut pas dépasser.

    On le comprendra. Il a pris tellement de décisions discutables pour couvrir son boss qu’être à la place des démocrates, j’ouvrirais une enquête approfondie sur son séjour comme procureur général, sans immunité bien sûr. Il veut sauver sa peau, le malin.

    1. MarcB dit :

      Je crois que Comey en 2016 était tellement certain de la victoire d’Hilary Clinton qu’il a fait le calcul suivant:
      1) Les nouvelles informations et rumeurs sur les « emails retrouvés » sont fort probablement fausse,
      2) Si le FBI n’enquête pas, le candidat défait (Trump) accusera le FBI d’être partial,
      3) Si le FBI enquête, ce sera une bonnne preuve que le FBI est politiquement indépendant de la présidente Hilary Clinton.
      Donc, il est préférable de lancer une mini-enquête pour étouffer les plaintes probables suite à la victoire de Clinton.

      Malheureusement, Comey a oublié l’improbable: une victoire (Russe?) de Donald. Manque de jugement? Probablement. Mauvais calcul? Assurément.

    2. Madalton dit :

      Il faut dire qu’en 2016, Comey n’a pas respecté la règle de ne pas intervenir dans le dernier droit d’une campagne électorale. Possiblement que Wray le fait cette année comme l’on fait les prédécesseurs de Comey. Il est toujours temps d’annoncer une enquête après les élections et porter des accusations si nécessaire.

  19. gambitduroi dit :

    Bully the kid s’inspire de ses propres crimes pour accuser les autres.

  20. Apocalypse dit :

    Twitter – Richard Hétu

    Richard Hétu
    @richardhetu
    «Une chose me semble évidente : si Trump est battu le moindrement clairement, tous ceux qui l’ont maintenu au pouvoir en se bouchant le nez le laisseront tomber comme une roche au fond d’un étang gluant.»

    J’ai lu l’article de M. Boisvert – excellent, comme toujours – et bien d’accord, une victoire nette de M. Biden et Donald Trump va y goûter de la part des républicains, même ceux et celles qui l’ont ouvertement supporté.

    Aussi réconfortant de voir que lorsqu’on sort de la politique, les américain(e)s sont de bien bonnes personnes, sympathiques et généreuses.

  21. Achalante dit :

    Bof. Considérant qu’ils vont perdre leur emploi dans quelques mois (je me croise les doigts) de toutes façon, je suppose que leur réluctance à porter des accusations sans fondement n’est que tentative d’échapper à la justice eux-mêmes.

  22. Danielle Vallée dit :

    @spritzer:  » principalement la transaction en Chine avec la participation de Joe. »

    Il n’y a pas eu de transaction en Chine avec la participation de Joe. Essayez un autre café ce matin mon ami. Ça devrait aider.

    1. Samati dit :

      @ Danielle Vallée

      Spritzer ne fait que reprendre la propagande des républicains pour justifier son rejet de la candidature de Biden, à l’image de Poutine, personnage qu’il glorifie de façon obscène. Je suis persuadé qu’il souhaite dans son for intérieur une victoire de Trump parce que son idole le souhaite également.

    2. spritzer dit :

      Pour vous il est hors de question que Bobulinski dise la vérité ? Vous avez lu l’article du Post au moins ?

      1. Pierre S. dit :

        ————————–

        La candidature de Biden est possiblement imparfaite …. mais si on joue le jeu jusqu’au bout c’est de la petite bière a coté du désastre Trump qui, je vous le rappelle traine un bon nombre de très grosses casserolles et aussi un bilan de 222 000 morts de la COVID, le pire bilan de la planète.

      2. @sporitzer (22/10/2020 à 09:47)

        Bobulinski est aussi crédible qu’une autre de vos idoles (Putin) lorsque ce dernier affirme que la Russie n’a jamais fait d’ingérence dans les élections américaines.

        Après tout ce qu’on sait maintenant, il faut être soit naïf, soit de mauvaise foi pour continuier à nier l’évidence.

        Trouvez-vous un autre « nonos » à ronger. Vous devenez redondant !!

  23. Mystik dit :

    Si Trump gagne, on pari un petit 2$ qu’il va nommer Rudy à la justice? Ça serait le boutte d’la mar**e pas à peu près.

    1. Pierre S. dit :

      ——————-

      Borat va p-e contribuer à envoyer Rudy au tribunal populaire …. et p-e plus.

  24. Apocalypse dit :

    @MarcB – 09:21

    Je suppose qu’il est toujours possible que le côté partisan de James Comey ait pris le dessus pour la réouverture de l’enquête sur Hillary Clinton, mais je suis d’accord avec votre analyse, c’est sans doute ce qui s’est passé dans sa tête. Comme vous dites:

    ‘Manque de jugement? Probablement. Mauvais calcul? Assurément.’

    Oh yeah! 😢😢😢

  25. Danielle Vallée dit :

    @Spritzer: Bobulinski parle de quelque chose qui serait arrivé en 2017 alors que Biden n’était plus vice-président des États-Unis.
    Donc ce ne serait pas illégal pour lui de faire des affaires.
    Et Bobulinski ‘suppose’ que le père était impliqué
    SI on croit Bobulinski. Un gros CI. Tout ça c’est du vent et je n’en crois pas un mot.

  26. Pierre S. dit :

    —————————-

    La surprise d’octobre c’est pas plutôt le frame up de l’andouille Trump qui a mit Giuliani et
    quelques autres crétins du même acabit pour fabriquer de toute pièce un scandale pour
    plomber lla candidature de Biden. Encore et toujours un comportement criminel de mèche avec
    le régime corrompu de l’Ukraine pour saboter la démocratie américaine.

    Tout ca au fond parce que Trump n’a rien a offrir à son pays …. il ne fait que prendre, se servir
    abuser de son pouvoir pour ses fin personnelle et avec l’aura présidentielle se garder à l’abris de la justice.

    La MB est occupé par un criminel depuis 4 ans …. un criminel qui a comme premier
    réflexe de traiter injustement ses adversaires ….. de criminels.

  27. Barr et Wray n’ont peut-être pas les intentions les plus honorables mais ils pensent avant tout à ce qui les attend advenant une défaite de Bunker Boy, le 3 novembre prochain.

    Ils n’iront certainement pas se mettre dans le trouble pour un salopard qui n’hésitera pas à les larguer lorsqu’ils ne serviront plus ses intérêts.

    S’ils n’ont pas agi comme leur Boss leurs demandait, c’est qu’ils ont constaté que toute cette histoire n’était que de la GROSSE BOULCHITE qui ne reposait sur absolument rien.

    Ils ont compris que Giuliani s’était fait manipuler et qu’il n’avait été que le pion dans un scénario tordu mis au point par les Services de Renseignements russes.

    De toute façon, Giuliani était très occupé à jouer au « vieux mononcle pervers » dans une chambre d’hôtel, avec une jeune fille qui disait avoir « 15 ans ».

    Voilà qui en dit long sur la crédibilité qu’il faut accorder à ce type.

    1. constella1 dit :

      Je persiste à croire que même si Trump est défait cette fameuse enquête non terminée refera surface par Barr entre le 3 nov et 21 janvier question de donner un autre coup bas au nouveau président
      A moins que Barr soit limogé avant mais ça c’est peu probable vu le processus que cela demande d’ élire un nouveau procureur . Le temps risque de manquer
      Mais on est pas à une surprise près

      1. Pierre S. dit :

        ————————-

        Mais bon , trump étant l’imbécile qu’il est il pourrait très bien congédier Barr sur un coup de tête
        et  »vouloir » le remplacer par un de ses sbires, pourquoi pas Rudy Giuliani tant qu’a être fou ?
        Mais avec une victoire de Biden, la chambre démocrate et probablement le sénat démocrate aussi
        cette manœuvre pourrait bien être un autre plan foireux. Du trump pur jus.

      2. stellaire11 dit :

        Mais où est donc passé Barr depuis la contamination à la covid à la Maison Blanche ? Il a disparu du radar et un avis de recherche par les médias est émis! Se pourrait-il qu’il soit sérieusement atteint mais qu’il ne veut pas que cela se sache ?

        En attendant, il semble neutraliser ce qui est une bonne chose. à moins qu’il soit en train de préparer la surprise d’octobre en catimini…

  28. Cubbies dit :

    Le Bully veut limoger Barr? Hahahahahaha!!!!

    Un bel exemple de loyauté à sens unique, Il n’est pas assez brillant pour réaliser que Barr est un saboteur professionnel qui a sauvé ses fesses à plus d’une reprise. C’est ironique de constater que l’Ordure va être tiré aux vidanges.

    VOTE HIM OUT NOW!!!!

  29. Pierre S. dit :

    ——————————-

    Souhaitant que Obama lui ait suffisament détraqué le cerveau pour qu’il s’humilie complètement
    au débat de ce soir et que la fin de cette campagne soit rien de moins qu’un chemin de croix pour Trump.

    Entéka les images de son retour de fin de journée hier étaient éloquentes ….
    Trump est complètement cramé et n’a rien d’autre à offrir que des insultes et de la merde à son public.
    Vivement une sincère dégelé le 3 novembre et un exil le 4 au matin … la destination importe peu.
    Mais il va probablement s’enfermer à double tour à la MB avec sa famille de profiteurs parasites.
    Espérons que ca ne finisse pas comme Hitler dans son bunker ……

    Des fous enfermés ensembles … jamais rassurants.
    Surtout des fous qui n’ont plus rien à perdre.

    1. gigido66 dit :

      Avez -vous les images?

  30. Guy Pelletier dit :

    @jcvirgil

    Une bien belle histoire mais si Trump en plus de perdre sa ré-élection, le pouvoir pour son parti pire encore s’il perd le Sénat il ne se passera absolument plus rien. Il perdra l’appuie total de son parti sans compter que la machine va bloquer en attendant la passation du pouvoir………………………..

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :