Le blogue de Richard Hétu

L'Amérique dans tous ses états

Des manifestants sont descendus dans les rues de plusieurs villes américaines samedi pour témoigner de leur solidarité avec les protestataires de Portland, qui font face à des agents fédéraux déployés par l’administration Trump depuis la mi-juillet. Des scènes de violences urbaines ont éclaté notamment à Seattle, où des manifestants ont fracassé des vitrines et incendié trois commerces ainsi que le site de construction d’un centre de détention pour mineurs (photo). Au moins 45 personnes ont été arrêtées et 21 policiers blessés par des pierres, des briques et autres projectiles. Les policiers ont utilisé des grenades assourdissantes et du gaz au poivre pour disperser les manifestants.

Une manifestation a pris une tournure funeste à Austin, capitale du Texas, où un homme a été tué par balle en fin de soirée. Selon la police, la victime tenait un fusil lorsqu’elle s’est approchée d’un véhicule qui avait semé la confusion et la peur en roulant à travers la foule de manifestants. Le conducteur a pointé une arme de poing par la fenêtre de sa voiture et tiré huit coups, abattant le manifestant armé. Il a été arrêté après avoir quitté la scène.

Des coups de feu ont également éclaté à Aurora, au Colorado, après qu’un homme au volant d’une Jeep a roulé à travers une foule de manifestants défilant le long d’une autoroute. Un manifestant armé a ouvert le feu en direction du véhicule, blessant un autre manifestant. Pendant ce temps, à Louisville, au Kentucky, un membre d’une milice composée de Noirs appelée NFAC (Not Fucking Around Coalition) a blessé accidentellement un de ses camarades avec son arme alors que son groupe faisait face à des miliciens d’extrême-droite du groupe Three Percenters.

Il est difficile de ne pas penser que ces scènes de violences ne sont pas, jusqu’à un certain point, souhaitées par Donald Trump, qui veut se présenter comme le président de l’ordre public afin de combler son déficit important auprès des électeurs des banlieues américaines. Il se peut qu’il remporte ce pari, s’il s’agit vraiment de son pari. Il se peut aussi qu’il soit perçu par ces mêmes banlieusards comme rien d’autre qu’un pyromane.

(Photos AP et WLKY)

116 réflexions sur “Scènes de violences de Seattle à Austin

  1. quinlope dit :

    Bientôt une guerre civile?

    1. Labinne2 dit :

      « Bientôt une guerre civile ? »

      C’est pas déjà ce qui ce passe ? Des manifestants armés de noirs contre des manifestants armés d’extrême droite, que voulez vous de plus ?

      1. Pierre Kiroule dit :

        « Des manifestants armés de noirs … »

        Voilà un bout de phrase qu’on entendrait bien dans la bouche du Gros Taré. « Des manifestants armés de fusils, de bâtons, de mâchettes ? Non ! Des manifestants armés de noirs !!! »

      2. papitibi dit :

        @Pierre Kiroule 11#h35

        Monsieur Kiroule, la bonne foi de LaBinne DOIT ici être présumée, wèyons!
        L’uniforme NOIR des forces du désordre n’est-il pas déjà, à lui seul, une arme de dissuasion massive? Comme quand les forces patibulaires s’avancent d’un pas bien chorégraphié, tous les pieds gauches martelant le sol en même temps, puis toutes les bottes droites. Ba Boum, Ba Boum, Ba Boum…

        Donc, ARMÉS DE NOIR – sans S. Lui, il a mis un S mais bon, tsé, les subtilités de la langue….

      3. papitibi dit :

        Suite à mon 13h18

        Il y a les tournedos de poulet – du poulet bardé de porc – du bacon, si on veut.
        Il y a les porcs fédéraux, bardés de noir (la couleur de leur peau anti-balle).

        Et il y a les rues, BORDÉES de Moms et de Vets qui souhaitent bloquer aux porcs Fédéraux l’accès aux citoyens éclairés…

        Bordel!

      4. Haïku dit :

        @papitibi
        Délicieusement formulé ! 😉👌

      5. Labinne2 dit :

        J’aurais du écrire  » des manifestants armés du NFAC contre des manifestants armés d’extrême droite »

      6. Pierre Kiroule dit :

        @ Monsieur Papatibi 13h18 et 13h32 Il ne fallait vous donner toute cette peine pour tenter de justifier — aussi prolixement soit-il — ce qui n’était en somme qu’une petite erreur de formulation (comme nous en faisons tous — «manifestants armés de noirs» au lieu de «manifestants noirs armés» –, mais qui comportant néanmoins un joli potentiel comique.

    2. Racza dit :

      Une guerre civile en direct dirais-je

    3. M.Rustik dit :

      On en parle depuis un moment sur ce blogue, que la division du moron en chef risque de conduire le pays vers une deuxième guerre civile. Un morons en chef, des morons plus armés que l’armé… J’espère simplement qu’ils retrouveront un esprit démocratique prochainement.

      Et « fun fact », mes yeux ont fait un lapsus dans le texte à « des miliciens d’extrême-droite du groupe Three Percenters », j’ai lu « du groupe The President »… j’ai du relire pour confirmer (et voir que j’avais fait erreur… sur la forme, mais pas sur le fond).

  2. Michel Lauzon dit :

    Ma théorie là-dessus est simple, comme l’ennemi ne peut plus venir de l’extérieur à cause des fermetures de frontières et du covid, il a trouvé un moyen de créer un ennemi intérieur! Quand l’ennemi est clair, c’est plus facile de rallié ses troupes 🤦‍♂️

    1. Danielle Vallee dit :

      Machiavel : l’ennemi commun est la meilleure façon de contrôler un peuple.

      1. garoloup dit :

        Mais là il y a deux ennemis différents, qui divisent le peuple au lieu de le rallier derrière un ennemi commun. La droite extrême contre la gauche extrême… Il n’y a pas d’ennemi commun qui, habituellement, est un autre pays.

    2. chicpourtout dit :

      @Très intéressant et pertinent comme commentaire @Michel Lauzon
      Faudrait demander aussi l’avis d’un psychiatre à cet effet. Ce n’est pas une blague.
      Quand un homme comme trompette se débat avec un trouble de la personnalité aussi bien ancré et, qu’en prime, il semble paranoiaque, il projetterai ainsi encore son propre «délire»… Possible? Inconscient de sa part?
      On le sait, la santé mentale est quelque chose de fragile. De plus, la colère est toujours mauvaise conseillère.
      S’il a peur de perdre ses élections, qu’il veut se venger de la perte de ses «ratings» dans les sondages, il met la discorde partout sous le couvert de faire «reigner l’ordre». Il tente ainsi de se «montrer utile» pour donner l’impression «qu’Il gouverne et fait quelque chose».
      Il «contrôle» encore dans le désordre: il a toujours crée le désordre et la discorde depuis son arrivée.
      Cela lui donne une sensation de grandeur et de toute puissance…
      C’est de la «psycho à cinq cents» comme on dit, une hypothèse  »farfelue » mais en lien avec qui est le personnage.
      Dans son cas, je crois que le passé est garant de l’avenir…

      1. Mariette Beaudoin dit :

        La testostérone, ça doit être dosé.

        Quand ça amène de la violence, l’homme devient automatiquement moins beau et moins intéressant. Si une femme aime ça, elle est carencée pas à peu près.

        La tendresse ne rend pas un homme moins masculin pour autant, au contraire.

  3. Stemplar dit :

    Un pyromane opportuniste qui planifie: Trump s’est servi de la suite de la mort de George Floyd (quand les extrémistes ont entré dans la danse) pour se justifier et alimentant le feu, détournant encore le débat du coronavirus.

  4. kyrahplatane dit :

    jusqu’à un certain point, souhaitées par Donald Trump, qui veut se
    présenter comme le président de l’ordre public -billet

    Ça ne fontionnera pas, les Américains en ont marre de trump.

    1. Léo Mico dit :

      Les américains en ont marre de Trump ?
      Vraiment ?
      https://mobile.twitter.com/UrbanAchievr/status/1286838807774593025

      1. Haïku dit :

        Ouache !

    2. Dekessey dit :

      « Ça ne fontionnera pas, les Américains en ont marre de trump. »

      Au moins 38% ne sont pas d’accord avec vous, le même nombre qu’en août 2016 soit-dit en passant.

      https://i2-prod.mirror.co.uk/incoming/article9200741.ece/ALTERNATES/s615b/Screenshot-2016-11-05-120352.jpg

  5. kyrahplatane dit :

    Je viens de voir un article sur les vétérans de Portland formant un mur
    de première ligne pour protéger les manifestants des chemises brunes de trump.
    Ils ont dit que c’était leur devoir. Ça fait plaisir à voir.

    1. chicpourtout dit :

      @kyrahplatane
      Vous devriez nous transmettre le lien de cet article. Il est toujours agréable de lire aussi le texte de référence

  6. Jacques Rivard dit :

    Biden devrait prendre les devants et faire un discours à la nation. Il agirait comme un vrai leader.

  7. Labinne2 dit :

    « les Américains en ont marre de trump. »

    Désolé, mais il reste encore près de 40% d’américains qui en veulent encore plus. Ils sont fous ces amerloques.

    1. Rachel Taillon dit :

      @Labinne2
      Selon Rasmussen ‘reports 49% des américains approuvent le travail de Trump , 80% desrépublicains voteront pour Trump, 74% des démocrates voteront pour Biden, 49% des non affiliés à un parti disent qu’ils voteront pour Biden , contre 39% qui prévoient voter pour Trump. Il reste 100 jours ce n’est pas terminé

      1. Labinne2 dit :

        Serais bien de trouver une maison de sondage autre que Rasmussen, jugé de très basse qualité par l’ensemble de l’industrie.

  8. Toile dit :

    C’est rare que j’invoque dieu, à part ma fameuse prière, mais je le souhaite ardemment parce que s’ils en ont pas marre ou pas assez marre, le devenir s’annonce catastrophique. Il l’est déjà. Je ne pensais jamais voir ça de mon vivant. Ça vous écorche les convictions, les choses prises pour acquises qui dans le fond ne devraient jamais l’être .

  9. Jacques Bellehumeur dit :

    Il est fort possible, sinon probable que ces actes de violence soient planifiés pour discréditer les manifestations et justifier l’utilisation de milices par trump. Et possiblement invoquer la loi martiale? Trump cherche par tous les moyens à rester au pouvoir et on n’a pas fini d’entendre parler de lui.

    J’en suis presque rendu à espérer que l’armée fasse un coup d’état et l’arrête. Délire vous me dites? Mais regardez comment se comporte ce sociopathe. Il est dangereux et imprévisible. Et il sera au pouvoir jusqu’au 20 janvier prochain si il n’est pas réélu

    1. Michèle dit :

      « J’en suis presque rendu à espérer que l’armée fasse un coup d’état et l’arrête… »
      Votre mot ‘presque’ est de trop!

      1. NStrider dit :

        *  « Votre mot ‘presque’ est de trop! »
        Non, le Pentagone et l’armée ne doit pas s’en mêler et le Pentagone d’ailleurs déjà laissé savoir au 45 qu’il ne servira de jouet politique. Vous croyez vraiment que la présence de l’armée dans les rues réglerait quelque chose !!! Vous n’êtes pas la première à prôner une intervention militaire, mais de mon point de vue, ce serait un pas assuré vers une autre guerre civile.

  10. kyrahplatane dit :

    Ce président fou en 3 ans a suscité et promu un chaos et une violence incroyables dans la nation.
    Il est mentalement instable et dangereux. Il doit y avoir une intervention MAINTENANT, avant qu’il ne soit autorisé à causer plus de destruction.

  11. richard311253 dit :

    « Ce président a une intelligence vicieuse »

    ABroad

  12. Léo Mico dit :

    Toutes ces violences parmi les manifestations sont parfaites pour Trump.
    Si ça empire, il pourrait même décréter un état d’urgence et repousser les élections… suffisamment pour qu’il meure de sa belle mort avant même de subir un procès (hé, son meilleur ami Poutine a réussi !)

    1. A.Talon dit :

      «il pourrait même décréter un état d’urgence et repousser les élections…»

      NON. En plus d’être parfaitement illégal, comment pourrait-il forcer chacun des 50 états américains à annuler ces élections? Comment pourrait-il avoir l’aval de la SCOTUS pour ce faire? Pas évident, surtout que ses derniers jugements n’ont pas eu l’heur de plaire à l’Andouille malgré son «packetage» en juges ultra-conservateurs.

      La seule façon d’y parvenir serait de faire un COUP D’ÉTAT en bonne et due forme. Ses paramilitaires [ceux des frontières ainsi que les «Second Amendment Peoples»] étant insuffisants pour cela, il lui faudrait aussi de solides appuis au sein de l’armée américaine. La grande question serait alors: qui contrôle l’armée? Le dictateur en herbe ou la Constitution? La réponse demeure demeure dans ce fameux serment prêté à la Constitution américaine auquel chaque militaire doit se soumettre dès le début de sa carrière ainsi qu’à chacune de ses promotions en grade.

      1. PATkamerun dit :

        @ Talon 09h01
        « La seule façon d’y parvenir serait de faire un COUP D’ÉTAT en bonne et due forme. Ses paramilitaires [ceux des frontières ainsi que les «Second Amendment Peoples»] étant insuffisants pour cela, il lui faudrait aussi de solides appuis au sein de l’armée américaine. »

        Vous oubliez le Congrès Américain et la Court Suprême dont les représentants ont juré fidélité à la Constitution. Or cette même Constitution ne reconnaît qu’un président issu des urnes ! Donc je doute fort que le Congrès et encore moins la Court Suprême valident un tel coup d’État.

      2. simonolivier dit :

        @A. Talon Oubliez un coup d’état. L’armée ne suivra jamais. La très grande majorité des officiers supérieurs ont juré de défendre la constitution et le feront. L’armée des USA est vraiment apolitique. Whiny tiny bitch n’a pas assez de ses 2nd amendment freaks et de sa gestapo des frontières.

    2. constella1 dit :

      Léo Nico
      C’est très évident qu’il se sert du climat actuel et encourage indirectement les groupes d’extrême
      droite ,les casseurs à agir et mettre le feu aux poudres
      Et le jeu marche
      Ce qui lui donnera ds sa tête de noeud le droit de déclarer la loi Martial
      Pour ainsi passer pour un (z)héros
      qui sauve sa nation et justifier tout ce qui est injustifiable dorénavant
      Reste à espérer que les choses se calmeront mais ça c’est dans mes rêves
      Sa dernière carte il l’a joue drette là en ce moment
      Les répugnants qui restent tjrs aussi solidaires officiellement auront bcp de péchés à confesser avant de se montrer la face devant leur créateur
      Nous savions tous ici qu’il en arriverait là ds la dernière ligne droite de son mandat mais espérions que le sénat puisse intervenir rendu là si tel était le cas mais c’est silence radio
      Il faudra attendre après la convention en août maintenant car si ils le sorte maintenant ça risque d’améliorer le sort des républicains
      Quel situation invraisemblable
      Et s’il perd ses élections je lisais cette semaine des scénarios énoncés par un experts absolument inquiétants selon le résultat différents scénarios sont possible allant de la simple demande re-contage à la remise en question du vote et de la constitution
      Ne lui reste que le piton rouge à essayer dont j’espère ardemment qu’on lui a donné le mauvais code

  13. ghislain1957 dit :

    « Il est difficile de ne pas penser que ces scènes de violences ne sont pas, jusqu’à un certain point, souhaitées par Donald Trump… »

    Il la veut sa guerre civile pour annuler les élections et se maintenir au pouvoir? Il est bien parti pour réussir.

    1. Madalton dit :

      En 1864, pendant la guerre civile, les élections ont été maintenues.

  14. titejasette dit :

    Au début (il y a environ 1 mois), l’intervention des agents fédéraux n’était pas nécessaire. La violence n’était pas trop visible. De toute manière, dans une échauffourée (avez-vous remarqué les 2 mots CHAUD et FOURÉ dans Échauffouré ?) il est presque impossible de pointer du doigt le vrai coupable. « je n’ai pas reconnu la personne qui m’a tapé dessus, alors je me suis défendu comme je le pouvais… Bla Bla Bla… »

    « …des manifestants ont fracassé des vitrines et incendié trois commerces… »- Billet

    Nom de Dieu, si le peuple se révoltait contre les manifestants, ces derniers seraient foutus !

    Maintenant BINGO ! Plus ça va aller, plus l’intervention des agents fédéraux est requise… Avez-vous, mes amis de ce blogue des suggestions pour calmer cette escalade qui devrait aller en s’intensifiant ?

    Attendez-vous à un tweet du rappel à l’ORDRE du pyromane…ou on attend un peu avant de faire le décompte des corps. Après tout c’est Dimanche aujourd’hui.

  15. Tiger Mulligan dit :

    Un homme d’état serait triste et préoccupé ce matin mais le clown-en-chef doit être de très bonne humeur lui. It’s was a perfect night !!!!

  16. titejasette dit :

    Ajout à mon 8h19

    « …des manifestants ont fracassé des vitrines et incendié trois commerces… » – Billet

    Avez-vous une tite idée sur l’identité de ces soi-disant « manifestants » ? Moi ? je n’en sais rien.

  17. Mabuse dit :

    @ Labinne2

     » Des manifestants armés de noirs contre des manifestants armés d’extrême droite, que voulez vous de plus ? »

    « Y a du ben bon monde d’un seul côté. »

    Les fauteurs de trouble risquent de tout faire foirer et de faire le jeu de DJT. Pour que les manifestations réussissent il faudrait qu’une majorité de la population descende dans la rue dans toutes les villes en même temps et qu’elles demeurent pacifiques.

    À voir la vitesse à laquelle la situation se dégrade, il sera impossible de tenir des élections crédibles le 3 novembre et on ne connaîtra pas les résultats du vote par la poste avant la mi-décembre, si bien qu’il est certain que Trump hurlera à la fraude, surtout si le USPS réussit à égarer quelques milliers de sacs postaux de bulletins de vote. Les élections s’annoncent comme une catastrophe soigneusement organisée.

    La population américaine est si profondément divisée que la moitié ou presque voit maintenant l’autre moitié comme un ennemi qu’il faut abattre: les divergences sont irréconciliables. Le discours de la droite n’a plus rien de rationnel et n’est plus ancré dans la réalité. Pour eux, il n’y a plus de vérité. Les théories de la conspiration sont devenues des dogmes.

    En définitive, la sécession était et demeure peut-être la seule solution.

    1. A.Talon dit :

      «En définitive, la sécession était et demeure peut-être la seule solution.»

      Sécession de quoi avec quoi? Séparer les grandes villes des campagnes pour les déclarer états indépendants? Car elle est là la principale division territoriale en sol américain. Bien plus grande que celle du Nord avec le Sud, où même les zones urbaines sont de plus en plus diversifiées et progressistes.

      1. Mabuse dit :

        « Séparer les grandes villes des campagnes pour les déclarer états indépendants? » Soit, c’est peut-être difficilement praticable, mais le système électoral fait en sorte que les campagnes, subventionnées à coup de milliards par les villes, bloquent tout progrès de ces dernières.

        Maintenant, en plus, les juges de Trump vont assurer la lecture intégriste de la constitution et empêcher toute évolution sociale. Comment les éléments progressistes peuvent-ils se libérer du joug de la noirceur et de l’intolérance? Comment deux populations ennemies peuvent-elles partager le même territoire? How do you square the circle?

  18. A.Talon dit :

    «Il est difficile de ne pas penser que ces scènes de violences ne sont pas, jusqu’à un certain point, souhaitées par Donald Trump»

    Si elles ne sont pas carrément planifiées en haut lieu.
    Troupes paramilitaires anonymes, violence urbaines, coups de feu, mortalités.
    Ce sera quoi la suite? Une version américaine de la Kristallnacht contre les minorités?
    Manquerait plus ensuite qu’un nouvel incendie du Reichtag et l’affaire sera ketchup pur le führer orangé.

  19. A.Talon dit :

    «Il se peut aussi qu’il soit perçu par ces mêmes banlieusards comme rien d’autre qu’un pyromane.»

    Les analogies avec l’histoire de l’Europe du XXe siècle sont encore notre meilleur guide pour juger des événements. Tout cela ne peut être que très nocif pour ce qui reste de démocratie dans ce pays.

  20. titejasette dit :

    Si je comprends bien, la Cour devait éventuellemnt émettre des ordonnances sur la nécessité de l’intervention des agents fédéraux dans certaine(s) ville(s). Est-ce que les gens attendent ces ordonnances de la Cour ? Oui ou Non ?

    La suite des choses ? Qu’est-ce qu’on attend ?

  21. jcvirgil dit :

    Une guerre civile à nos portes ? En tout cas ça sent pas bon. De discutais hier avec un voisin anglo qui a de la parenté aux États-Unis . Il se disait très inquiet du clivage profond de la société américaine où le choix politique est maintenant d’une importance primordiale pour beaucoup de gens.

    Il donnait comme exemple *Lorsqu’on se rencontre je veux pas savoir si t’es PQ et tu veux pas savoir si je suis Libéral, on se parle d’autre chose que de la politique ,mais aux États-Unis de plus en plus de gens se définissent d’abord dans leurs rapports aux autres, comme Républicain ou Démocrate et la haine prend souvent le pas sur les autres aspects de la vie.

    Avec un président qui se plait à jeter de l’huile sur le feu, on voit bien que ça peut dégénérer salement surtout avec la crise économique et l’insécurité sociale découlant de la pandémie.

    1. A.Talon dit :

      «Avec un président qui se plait à jeter de l’huile sur le feu, on voit bien que ça peut dégénérer salement surtout avec la crise économique et l’insécurité sociale découlant de la pandémie.»

      Sans qu’il y ait une guerre civile proprement dite, une évolution de type rwandaise [auto-génocide où chacun cherche à tuer son voisin] pourrait toutefois survenir dans certaines régions du pays. Les zones rurales du Trumpland où l’obscurantisme, la misère et les Évangéliques règnent en maître sont à surveiller.

  22. Louise dit :

    Diviser pour régner devrait être la devise de Trump.

    Depuis qu’il a pris le pouvoir il essaie constamment de monter les américains les uns contre les autres.
    La violence qui éclate actuellement dans les rues a été préparée de longue haleine par un leader brutal qui a utilisé les tweets et surtout les rallys pour attiser la haine, le rejet, le mépris et la colère afin de s’assurer d’avoir une base solide qui lui serait fidèle jusqu’à la mort.

    Ce que l’on voit dans les rues est le résultat de cette montée de l’intolérance entretenue et voulue par Trump. Il doit certainement se réjouir de ce chaos parce que ça lui donne la caution pour répondre avec encore plus de violence. Il peut ainsi faire la preuve (selon lui) qu’il est un leader fort capable de matter les protestataires et de protéger « son peuple ».
    C’est de la folie meurtrière. On se demande comment ça va finir.

  23. PATkamerun dit :

    « Il est difficile de ne pas penser que ces scènes de violences ne sont pas, jusqu’à un certain point, souhaitées par Donald Trump, qui veut se présenter comme le président de l’ordre public afin de combler son déficit important auprès des électeurs des banlieues américaines »

    En effet ! D’ailleurs ça saute aux yeux, vu qu’il tient sa menace de déployer ses sbires dans les autres grandes villes démocrates, ce qui lui permet d’étendre progressivement ces « scènes de violences ». Il se comporte comme un pyromane qui, la nuit allume la mèche pour provoquer l’incendie, et le lendemain matin, se présente en sapeur pompier !!! S’il veut se présenter (encore) comme le président de l’ordre publique, ça en dit long sur l’absence d’un programme élaboré et explicite susceptible de convaincre ces électeurs de « banlieues » qu’il peut faire mieux lors d’un second mandat. En 2012, Obama avait demandé aux américains de lui donner 4 ans de plus afin d’assoir la politique économique qu’il avait commencé à mettre sur pieds et il a été entendu. À l’opposé ce président TRUMPeur ne présente aucun programme associé à la politique qu’il a déjà mis en place et qui pourrait convaincre les américains qu’il est plus crédible que Biden ! Bref, il est évident qu’il n’a (pour l’instant) RIEN, qui soit susceptible d’ebranler le programme et encore moins la personnalité de Biden. Alors il se réfugie, comme une sourie à la vie d’un chat va se cacher dans son trou, TRUMPeur va se cacher…derrière la sécurité et l’ordre public. C’est tout ce qui lui reste.

  24. A.Talon dit :

    «Il se peut aussi qu’il soit perçu par ces mêmes banlieusards comme rien d’autre qu’un pyromane.»

    La chose était pourtant bien évidente dès la campagne électorale de 2016. Mensonges et menaces étaient alors déjà son pain quotidien. Ce type respirait l’irrespect des valeurs démocratiques, le manque de «fair play» et la tricherie systématique. Sans parler d’une opacité totale en matière de financement et un «programme» électoral irréaliste.

  25. Daniel A. dit :

    Je ne me ferai pas beaucoup d’amis, mais bon! Combien de fois ai-je lu sur ce blogue des commentaires comme: Réveillez-vous les Américains? Qu’attendez-vous pour protester? Etc., etc. Là, les gens sont dans la rue et nous serions près d’une guerre civile selon plusieurs. En ce qui me concerne, ce n’est pas nouveau. Les États-Unis ont été fondés à la suite d’une guerre civile.

    1. Layla dit :

      @Daniel A 9:25
      « Qu’attendez-vous pour protester? »

      Vous avez raison, on voulait que les gens se lèvent et protestent, mais pour ma part je pense que s’opposer à DT doit se faire en face de la WH à Washington. Layla

      1. Daniel A. dit :

        @Layla

        J’ai 3 commentaires à la suite du vôtre.

        1) Rien n’est blanc ou noir (sans jeu de mots) dans le genre de manifestations qui secouent les villes américaines.

        2) Ces manifestants ne s’opposent pas tous à Trump.

        3) Allez dire aux gens de Portland, de Seattle, d’Aurora, de Louisville, etc. d’aller manifester à Washington devant la Maison Blanche. Vous m’en donnerez des nouvelles.

      2. Layla dit :

        @Daniel A 10:35
        Quand j’ai lu votre post et que vous écriviez qu’on disait sur ce blogue »Réveillez vous les américains. Qu’attendez-vous -vous vous pour protester?
        J’ai cru que vous parliez de protester contre DT, mon erreur puisque ce qui se passe à Portland, Seattle et cie n’existait pas il y a 3 ans d’où mon idée que les manifestations devaient se faire à Washington. Layla

    2. A.Talon dit :

      «Les États-Unis ont été fondés à la suite d’une guerre civile.»

      Pas tout à fait. C’était plutôt une insurrection contre le pouvoir britannique gênant leur développement économique. Officiellement, ce fut pour de beaux, grands et nobles principes d’égalité des droits. Officieusement, pour laisser les coudées franches aux financiers et marchands dans le but de s’enrichir beaucoup plus rapidement.

      1. Daniel A. dit :

        @A.Talon

        Merci de la précision.

  26. Layla dit :

    Moi non plus, comme @toile je ne pensais pas voir ça de mon vivant.

    Je ne peux pas croire que personne n’a le pouvoir de l’arrêter.

    Clairement il y a quelqu’un qui ne fait pas sa job.

    Mais c’est impossible que ça lui serve, parce qu’il est merdique, il ne sait et ne fait que foutre la merde, et il va faire comme avec les autres dossiers, comme le plussse meilleur président instable, il va se lasser et va « régler » le présent dossier façon de parler en disant « régler » en prenant ses jouets et en foutant la merde ailleurs. Il sait détruire mais pas construire.

    Depuis le début, il détruit, il piétine et il ne fait rien de bien, tout le mal qu’il a fait à des pauvres malheureux avec son mur, il ne voyait pas le boute, il a sauté sur autre chose…

    Est-ce pire tout ça que son utilisation des petits enfants, séparés de leur famille, mille fois non… c’était terrible, il y a des enfants qui ne retrouveront jamais leurs parents, depuis le début, il tourne autour de sa queue, il est pris dans un cercle vicieux. Il voudrait s’en sortir qu’il ne le pourrait pas.

    Tout ce qui se passe s’est juste une longue liste merdique qui ne cesse de s’allonger.

    Lamentable, révoltant, mais plus encore infiniment triste.

    1. Haïku dit :

      Layla
      Fort bien résumé ! 👌👌👌

  27. Phillipulus dit :

    En 2016 il a été élu avec le slogan….
    Make America Great Again!
    Mais pour qui?

    Trump a soif du pouvoir à la sauce Poutine!
    Il s’agit bien évidemment d’une Oligarchie de type ploutocratie, davantage que de fascisme.
    Par contre, pour lui, il doit demeurer à tout prix président pour continuer de mettre en place ce système. D’où l’importance de la campagne électorale actuelle, il doit être réélu pour un quatre ans supplémentaire.

    Entre-temps il utilisera tous les moyens mis à sa disposition, légale ou non, pour détourner l’attention.
    Présentement il sème le chaos, avec des allures de fascisme, on le constate ce matin avec le billet de M. Hétu.
    La question:
    Où est rendu la réflexion du peuple américain dans cet aventure Trumpienne?
    C’est embêtant à répondre.
    Je ne gagerais pas un sou là-dessus.

    Les prochaines semaines seront cruciales pour l’avenir de ce pays ainsi que l’équilibre politique mondiale.
    Sans oublier que nous sommes tout juste à côté!
    Ce n’est plus drôle du tout, le clown est dangereux pour la démocratie de ce pays.

    Trump a des intérêts personnels, c’est évident.
    Mais qui sont ceux qui tirent vraiment les ficelles, d’où provient l’argent?
    Lorsque l’on connaît très bien notre adversaire, on peut mieux cibler nos types d’interventions.

    La bataille de cette élection va être dure, mais nos voisins sont à moins de cent jours de basculer…..!
    En sont-ils vraiment conscients? Voient-ils le jeu de Trump? J’espère bien pour eux.
    Car vaut mieux cent jours de mobilisation pacifique et coordonnée, que cent ………ans de……!?

  28. PATkamerun dit :

    « Il se peut qu’il remporte ce pari…. »

    J’en doute, pour 2 raisons. D’abord parceque les banlieues sont des communes rattachées à la ville centre. Or ces manifestations ont lieu dans les villes centres et qui sait donc si ces manifestants ne viennent pas en grande partie des banlieues, ce qui veut dire que c’est ce même électorat des banlieues qui rejette ces politiques. Deuxièmement, les républicains ont déjà tellement jouer la carte de l’insécurité que les électeur commencent à s’en lasser ! Rappeler vous de la campagne de John McCain en 2007, centrée en parti sur la sécurité (BenLaden était encore en vie et menaçait les USA avec sa barbe touffue et ses kamikazes.). Resutat des courses ? Obama (que le président TRUMPeur avait à l’époque juré, main sur le coeur, qu’il n’est pas né à Hawaï et donc qu’il n’est pas américain) a remporté l’élection présidentielle haut la main, juste avec son programme centré sur…. l’économie !!! On en est là encore aujourd’hui. Un candidat républicain qui se concentre sur l’insécurité et en face, son rival qui se concentre sur l’économie. D’ailleurs les sondages actuels montrent déjà le choix de ces électeurs…

    1. Dekessey dit :

      « les républicains ont déjà tellement jouer la carte de l’insécurité que les électeur commencent à s’en lasser »

      Pas certain, faudrait le démontrer.

      Pour le reste, Obama a aussi gagné son élection grâce a son charisme indéniable et ses dons d’orateur.
      Biden a un certain charme, mais on repassera pour le discours. Dans un pays axé sur l’image comme les USA, c’est très important.
      Et concernant les sondages, comme j’ai dit plus haut, Trump est exactement au même point qu’il y a 4 ans…

      C’est sinistre, mais Trump peut effectivement remporter son pari.

      1. PATkamerun dit :

        @ Dekessey
        « Pas certain, faudrait le démontrer. »

        J’ai pris justement l’élection de 2007 pour démonstration. Il fallait comprendre en fait que dans un contexte difficile, marqué par une crise sanitaire, sociale et surtout économique (même si celle-ci redémarre, mais on est loin de la situation d’il y a 4 ans), dans un tel contexte donc, jouer la carte seul de la sécurité, tout en faisant fi de l’économie, de la situation sanitaire entre autre serait contre productif.

        « Pour le reste, Obama a aussi gagné son élection grâce a son charisme indéniable et ses dons d’orateur. »

        En effet. Mais rappelez vous aussi que McCain, quoique manquant de charisme, avait par contre une colistière, Sarah Palin très charismatique et surtout…sexy ! Sa voix seule faisait « bander » les hommes à ses meetings !!!

        « Et concernant les sondages, comme j’ai dit plus haut, Trump est exactement au même point qu’il y a 4 ans… »

        Je ne suis pas d’accord avec vous ! Si on considère les sondages dans les États clés. Je prends comme exemple le cas de la Floride en Août 2016, à 4 mois de l’élection présidentielle. Trump mène par 3 points sur Hillary.

        https://www.lexpress.fr/actualite/monde/amerique-nord/elections-americaines-trump-en-tete-d-un-sondage-mauvais-signe-pour-clinton_1828281.amp.html

    2. Pierre Kiroule dit :

      Un chroniqueur du WAPO explique dans une vidéo que quatre éléments pourraient permettre au Gros Taré de retourner l’élection en sa faveur (https://www.washingtonpost.com/?reload=true, section vidéo : 4 things that could swing the 2020 election to Trump | The 2020 Fix) :

      1- Si jamais la juge Ginsburg mourait ou devait se retirer avant le 3 novembre, le Gros Taré pourrait aussitôt nommer un ultra-conservateur et renforcer pour longtemps le conservatisme de la Cour Suprême. Le Gros Taré pourrait se présenter avec encore plus de conviction à sa base comme l’indispensable rempart face aux «communistes».

      2- Les sondages montrent actuellement que Biden devance son adversaire par 15 points. Mais quand on sonde uniquement les gens susceptibles de voter en 2020, l’avance se réduit, et quand on sonde les gens susceptibles de voter en 2020 et qui ont voté en 2016, elle se réduit encore davantage.

      3- La candidature de Biden est très faible. Actuellement, Biden, gaffeur notoire, profite de son silence pour marquer des points, mais quand les débats vont commencer, il risque de se faire écrabouiller par la Grande Gueule Corrompue.

      4- Les Répulibans se disant moins préoccupés par le virus, ils risquent de se présenter davantage en personne dans les bureaux de vote que les Démocrates, ce qui pourrait faire une différence.

  29. Maïs1988 dit :

    Finalement, Igor Panarin, politologue russe, avait peut-être partiellement raison lorsqu’il prédisait l’éclatement des USA.

    D’autre part, avant de quitter et de céder la place à Biden, Trump pourrait poser certains gestes honorables :

    – Rendre public tous les documents non caviardés portant sur l’assassinat de JFK. Le 21 octobre 2017, Trump avait promis de le faire. Il a partiellement tenu promesse, mais il manque plusieurs documents, et certains rendus disponibles sont encore très largement caviardés. Certains seront déclassifiés en 2021, d’autres plus tard, d’autres jamais.

    – Rendre public tous les documents portant sur les assassinats de Malcolm X, RFK, MLK. Que savaient le FBI, la CIA? N’est-ce pas leur rôle de savoir?

    Les années 1960s ont été une décennie charnière dans l’Histoire des USA. Je crois que c’est là où tout a complètement basculé; les USA y ont laissé leur âme, leur boussole morale.

    1. Daniel A. dit :

      @Maïs1988

      Pourquoi pas les ovnis de Roswell tant qu’à y être?

      1. simonolivier dit :

        @popcorn ou les outtakes du film de Kubrick qui prouveraient que les américains ne sont jamais allé sur la lune.

    2. Benton Fraser dit :

      Ne rêvez pas, Trump n’a jamais posé de gestes honorables.

      Ce n’est pas les USA qui ont basculés dans les années 60 mais le partie républicain et Trump en est le fruit (pourri) qu’il est ressorti!

  30. Carl Poulin dit :

    Le gros pourri a:
    tout près de 150,000 morts sur son CV, une liste de plusieurs criminels ayant reçu son pardon de président mafieux, un directeur du DOJ qui bafoue sans vergogne la justice et la constitution américaine, un sénat qui a aussi bafoué les règles élémentaires de la justice lors de son procès d’impeachment, une partie de sa famille qui sont à des postes clés sans aucun prérequis valables et sa propre feuille de route bien garnie d’actions criminelles qui prendra des années à débattre devant les tribunaux.
    Si j’étais Mitch McConnell, je m’arrangerais avec Nancy Pelosi pour ouvrir une autre demande de destitution avant que le gros lard ne fasse encore plus de dommages d’ici les élections.

    1. Léo Mico dit :

      @Carl Poulin
      Vous plaisantez, McConnell préférerait sacrifier sa famille entière et son chien plutôt que de lever le moindre petit doigt face à Trump (à vous de décider si c’est juste de l’opportunisme, ou aussi de la terreur)

    2. Gilbert Duquette dit :

      @ Carl Poulin.

      Je vous donne un lien du pourquoi de l’inaction de Mitch McConnell,

      Un indice : Nominations des juges Fédéraux.

      https://www.lapresse.ca/international/etats-unis/2020-07-26/la-revolution-judiciaire-invisible.php

      Bonne lecture

  31. Cubbies dit :

    Il allume le feu et cherche la provocation avec ses agents fédéraux. Trump est dangereux surtout parce des cinglés comme William Barr et Stephen Miller peuvent le manipuler à leur guise.

    Le climat actuel est terriblement malsain. Le Bully est complètement disjoncté et il s’est trouvé un ennemi à abattre: l’extrême gauche des méchants Démocrates de ces villes qui sont incapables de maintenir la loi et l’ordre. C’est comme la caravane de migrants venant du sud pour envahir le pays. Une pure invention, mais combien dangereuse.

    La présidence téléréalité présentée a F**ks News tous les soirs.

    VOTE

  32. galgator dit :

    Comme le disais si bien notre YODA : « La peur mène à la colère, la colère mène à la haine, la haine mène à la souffrance.  »

    Trump utilise souvent la peur pour justifier son « LAW and ORDER » afin de gagner le vote des citoyens anxieux.

  33. Alexander dit :

    Curieux pareil toute cette violence. Avec la pandémie, l’heure devrait pourtant être à la solidarité nationale.

    Est-ce vraiment la population qui est exacerbée ou le fait d’agents provocateurs qui stimulent la violence pour mieux cautionner la loi et l’ordre.

    Sans être complotiste, Biden encourage la solidarité nationale alors que Trump mise sur la division et la violence.

    Cette violence finira par éclabousser ceux qui revendiquent des changements.

    Clairement qu’il faut un discours pour calmer le jeu et non jeter de l’huile sur le feu.

    Trump est le pompier pyromane. Il allume des feux pour les éteindre par la suite.

    Cette violence le dessert très bien.

    Saccager des vitrines, ce n’est pas comme ça que la population va revendiquer ses droits. Biden pourrait appeler au calme comme leader démocrate. Car autrement, Trump va gagner des points avec ses milices armées pour soi-disant ramener l’ordre dans la baraque.

  34. jeanfrancoiscouture dit :

    @Phillipulus, 09:28. «Je ne gagerais pas un sou là-dessus.»

    On parie combien qu’il va certainement en avoir quelques-uns qui vont gager quelques Kopecks ou quelques Yuans sur cette élection qui s’annonce comme plus étrange encore (et bien plus dangereuse) que celle de 2016?
    Chose certaine, et pour paraphraser Richard Desjardins dans une de ses chansons, Donald Trump s’est manifestement dit «m’a mettre un homme là-dessus». Bien sûr, quand je dis «un homme», je veux dire «plusieurs» car notre Donald ne fait jamais dans la demi-mesure.

  35. ducalme dit :

    Un papier de Luc Laliberté qui n’est pas sans intéret.

    https://urlz.fr/dx9k

  36. Benton Fraser dit :

    Ces manisfestations démontrent deux choses, que Trump n’a aucun leadership et qu’en plus, il ne sait que jeter de l’huile sur le feu, le chaos justifiant ses gestes qui cachent son incompétance.

    Je le répête depuis près de 4 ans, Trump est prêt a mettre le pays à feu et à sang pour sauver sa p’tite personne…

    1. Benton Fraser dit :

      J’ajouterais que pour certains personnes, avec une vision simpliste et extrême du monde, le changement passe par mettre le feu pour repartir de nouveau, jeter l’eau du bain quitte a jeter le bébé avec.

      Trump leur donne cette impression de changement alors que la réalité, il ne le fait que pour lui-même.

      1. AB road dit :

        De là, le fait qu’il soit doté d’une « intelligence vicieuse » très dangereuse pour la société américaine et j’ajouterais même, toute société moderne dans son ensemble…

  37. Danielle Vallée dit :

    H.S. j’ai les larmes aux yeux.
    Un wagon tiré par deux chevaux noirs vient de faire passer le corps de John Lewis sur le pont de Selma, seul.

    Ils ont arrêté sur le milieu du pont pour permettre la prise de photos qui vont être diffusées dans le monde entier. Le même pont où on l’a battu presque à mort alors qu’il avait 25 ans.

    Il y a des batailles difficiles et longues qui aboutissent quand même.

    1. Danielle Vallée dit :

      https://apnews.com/03f249c36a8a1d0470145e84fc93f331

      Ce sont des pétales de roses sur le pont.

      1. Danielle Vallée dit :

        https://apnews.com/03f249c36a8a1d0470145e84fc93f331

        J’essaie encore une fois de partager la photographie.

  38. Pierre s. dit :

    —————————-

    Qui est le véritable ennemi du peuple ?
    Qui est celui qui déteste réellement son pays
    Qui est celui qui bafoue allègrement la constitution et les institutions amérivaines
    Qui est celui qui fait preuve de la pire ignarance face a sa population
    Qui est celui qui laisse mourrir son peuple au nom de la relance économique
    Qui est celui qui refuse l’égalité, la diversité et l’ouverture sur le monde.

    L’andouille Donald bien sur.

  39. POLITICON dit :

    Depuis quelques heures, le pays de l’oncle Sam n’est plus le même. Le clivage brillamment orchestré par l’organisation Trump a convié le peuple à la ligne de front, située au carrefour de la rue… D’un côté un président acculé au mûr, le même mûr qu’il a promis de construire lors de sa campagne électorale de 2016. De l’autre, une population divisée sur le plan politique, affaiblie par une économie boiteuse, amortie par le désastre pandémique, déchirée par le discours raciste qui enflamme les grandes villes.

    Trump réalise qu’il peut perdre son pouvoir s’il ne l’impose pas tout de suite par la force afin de s’en servir comme levier politique. A ce stade, la plupart des factions qui veulent prendre le contrôle d’un pays par ses institutions ne se soucient plus du vote populaire ou d’élections. Leur unique plan est d’accuser l’opposition, cibler les ennemis de la nation et utiliser l’armée pour contrôler la paix au prix d’une guerre civile. Rien de mieux qu’une guerre civile pour se hisser au sommet d’une dictature fasciste au nom du fameux slogan Make America Great Again. Surtout après avoir profité d’un moment d’extrême faiblesse pour la nation afin de forcer les plus récalcitrants à joindre les rangs ou être jugés au tribunal Trump/Barr.

  40. Danielle Vallée dit :

    Voilà vous avez accès aux 8 photos de AP ré. John Lewis

  41. onbo dit :

    h/s

    Je vous présente le président us, cette fois maquillé et ‘photoshoppé’… en enfant de choeur, en poupée chouchou ou en Mike Pence, au choix… !

    Il faut s’ennuyer pas pour rire, dans une vie plate à mourir, pour passer deux heures par jour minimum à se faire farder-poudrer-peigner (pardon, coiffer), tout ça pour se montrer détestable, irascible, d’humeur maussade, envieux des biens et de la personne d’autrui, quérulent et parano, lourdeau et sans affect, impitoyable et menteur, et fier d’être en tout cela un génie de ce qui fait du mal aux autres, en un mot un sans génie.

    https://www.washingtonpost.com/opinions/2020/07/25/reagan-foundation-trump-rnc-quit-raising-money-off-ronald-reagans-legacy/

  42. InfoPhile dit :

    Une voix, un leader doit s’imposer. À part M. Obama, je n’en vois pas (AOC ?). Et pourtant, il faudrait que ce soit M. Biden; à vrai dire, il faut que ce soit celui qui aspire à succéder à Trump, quitte à ce que M. Obama l’endosse sans réserve et avec sa verve. Et il devra y mettre du solennel.

    Il devra dire à peu près ceci:  » Mes amis, vous avez entièrement le droit de manifester, de réclamer justice pour tous et aussi de voter pour qui vous voulez. Je vous encourage à le faire avec un civisme irréprochable. Ne cédez pas aux provocations. N’amenez pas d’armes, votre présence, pancarte et masque suffiront amplement.

    Ne donnez pas aux racistes l’occasion de vous critiquer. Ne cédez pas aux provocations ! Soyez ardents mais paisibles et ayez foi en la société juste en la faisant advenir par votre vote. Veuillez quitter les lieux de vos rassemblements au plus tard à 23 heures (je parie que 99.9 % des manifestants respecteraient cela).

    Et n’oubliez pas, la plus efficace des protestations consiste à aller voter ! (Yes we can !). Ne cédez pas aux provocations ! « 

  43. Gina dit :

    Trump dit la majorité silencieuse va parler le 3 novembre prochain , j’espère que leur voix ne sera pas à sa faveur en tout cas . Passer un autre quatre ans avec trump au pouvoir , cela va être difficile pour le monde entier et surtout pour les populations minoritaires .

  44. PATkamerun dit :

    @ Dekessey 10h37

    Vous dites :
    « Pas certain, faudrait le démontrer. »

    J’ai pris justement l’élection de 2007 pour démonstration. Il fallait comprendre en fait que dans un contexte difficile, marqué par une crise sanitaire, sociale et surtout économique (même si celle-ci redémarre, mais on est loin de la situation d’il y a 4 ans), dans un tel contexte donc, jouer la carte seul de la sécurité, tout en faisant fi de l’économie, de la situation sanitaire entre autre serait contre productif.

    « Pour le reste, Obama a aussi gagné son élection grâce a son charisme indéniable et ses dons d’orateur. »

    En effet. Mais rappelez vous aussi que McCain, quoique manquant de charisme, avait par contre une colistière, Sarah Palin très charismatique et surtout…sexy ! Sa voix seule faisait « bander » les hommes à ses meetings !!!

    « Et concernant les sondages, comme j’ai dit plus haut, Trump est exactement au même point qu’il y a 4 ans… »

    Je ne suis pas d’accord avec vous ! Si on considère les sondages dans les États clés. Je prends comme exemple le cas de la Floride en Août 2016, à 4 mois de l’élection présidentielle. Trump mène par 3 points sur Hillary comme l’illustre cette article du journal l’express….

    https://www.lexpress.fr/actualite/monde/amerique-nord/elections-americaines-trump-en-tete-d-un-sondage-mauvais-signe-pour-clinton_1828281.amp.html

    1. simonolivier dit :

      @PATk J’imagine que vous vouliez parler de l’élection de 2008…

  45. Danielle Vallée dit :

    @PATkamerun:
    Sarah Palin avait du charisme????

    Vous me faites rire. Palin était tellement conne, ignorante et mal informée que même McCain a dit que c’était la pire erreur de sa vie de s’associer à elle.
    Elle lui avait été suggérée par le Tea Party comme une branche d’olivier pour rallier les deux factions.

    Comme Trump elle se vantait de lire tous les journaux mais ne pouvait pas en nommer un seul.
    Même son mari et ses enfants se sont séparés d’elle.

  46. PATkamerun dit :

    @ Danielle Vallée

    Effectivement, j’en conviens avec vous sur le fait qu’elle était ignorant et mal informé. Mais je faisais allusion ici au fait qu’elle savait utiliser son physique pour attirer les foules et sa famille, notamment sa dernière fille souffrait d’une maladie grave, lui permettait de créer un aura de sympathie auprès des électeurs. C’est dans ce sens que je parlais de son charisme. Le charisme ne concerne pas seulement le savoir parler. Voici une définition du mot charisme :
    Le charisme est la qualité d’une personne ou d’un groupe qui séduit, influence, voire fascine, les autres par ses discours, ses attitudes, son tempérament, ses actions.

  47. garoloup dit :

    Mme Palin avait aussi une vision extraordinaire, car elle voyait la Russie de la cour arrière de sa maison…

  48. spritzer dit :

    Retourner à la maison passé 23 heures pourrait trouver un écho chez les mamans du Mur des mères, mais pour les autres… 😉

    Ils ont eu un président noir pendant huit ans et ça n’a rien changé, est-ce que c’est Biden contre toutes attentes qui va révolutionner leur société ou à tout le moins l’enligner dans le bon sens ?

    Dernièrement ils ont voté le budget militaire de $740 milliards. Sanders et une couple d’autres ont présenté un amendement qui aurait amputé le budget de 10% et rediriger cet argent dans les services sociaux et 23 sénateurs D ont voté contre. Il faut des gestes un moment donné, pas juste des paroles et il est pas évident que les démocrates sont prêts à prendre le taureau par les cornes.
    https://si.wsj.net/public/resources/images/FN-AA316_FEARLE_M_20170413025449.jpg

    1. spritzer dit :

      Commentaire pour InfoPhile… j’avais pourtant pris la peine de bien le placer…

    2. Benton Fraser dit :

      Obama a sortie le pays de la crise, réduit grandement le déficit, relancé l’économie, réglementé les institutions financière, amélioré l’environnement ainsi que l’accès à la santé, et ce, malgré 8 ans de désastre Bush et les bâtons dans les pattes ar les élus républicains comme aucun président l’a été!

      Maintenant il y Trump qui a fait pire que pire en 4 ans que les 8 ans de Bush. Biden était VP à l’époque d’Obama, il sait quoi faire pour réparer les pots cassés des républicains.

      Je sais que vous préférez des changements drastique telle qu’une dictature à la Poutine peut apporter mais les américains, contrairement aux russes, savent que c’est la liberté, ile ne pourront jamais se contenter de moins…

    3. spritzer dit :

      « réglementé les institutions financière », Donc il n’y a pas de méga bulle financière qui va nous exploser en pleine face. Je suis bien content de l’apprendre.

      Biden, comme Obama et comme Trump, va continuer les aventures militaires et va continuer à entretenir les tensions internationales avec les « gros méchants » pour tenter de maintenir la dominance des US. Et toutes ces folies vont continuer à venir mordre le peuple d’une façon ou d’une autre: par la militarisation des forces de l’ordre, par le manque de financement des programmes sociaux.

      En terminant, on s’entend que Trump est un désastre mais le russiahoax est bien pire que ce qu’Obama a vécu de la part des républicains.

  49. titejasette dit :

    Gina – « Trump dit la majorité silencieuse va parler le 3 novembre prochain »

    C’est décidé ? Le 3 fait le mois ? Alors c’est pas remis aux calendes grecques ? (Les Belges disent remettre « À la Saint-Glinglin » C’est plus « cute » !)

    « Le gouverneur républicain du Maryland Larry Hogan s’est abstenu dimanche de soutenir Donald Trump.

    « Beaucoup de gens comme moi sont frustrés par les divisions et les dysfonctionnements des deux côtés, et n’ont pas le sentiment que nous ayons un grand choix », a-t-il déploré sur CNN. » – La Presse

    En attendant, que Dieu protègent les agents fédéraux qui ne zigouillent pas ni les Mères ni les Vétérans…

    J’ai lu un article qui a décrit les manifestations dans ces termes: les manifestants qui se font gazer se sont réfugiés derrière leur parapluie. Ça a pas d’allure! Je vais tenter de trouver l’article et je vous le poste.

  50. titejasette dit :

    Suite 17h37

    Voilà, on voit une photo dans laquelle un parapluie a été déployé au dessus de leur tête (compètement gazée). Dans le texte, le journaliste a aussi décrit l’instrument avec lequel les manifestants se protègent du gaz. LE PARAPLUIE

    https://www.lapresse.ca/international/etats-unis/2020-07-26/les-heurts-entre-police-et-manifestants-se-durcissent-au-dela-de-portland.php

    On ne badine pas dans les manifestations !

  51. Gilles Morissette dit :

    Toute cette violence résulte essentiellement de l’attitude du Pyromane-En-Chef qui fait tout pour provoquer le désordre et la destruction sans compter les blessés, dans l’espoir que cela lui raporte des gains poltiques.

    Ce pays est complètement débousollé. Il a perdu tous ses repères.

    Un grand ménage s’impose et ça commence le 3 novembre prochain en sortant Bunker Boy et sa horde de crapules hors de la MB.

  52. Gilles Morissette dit :

    À 100 jours des élections, Biden est en avance dans trois « Swing Staes » remportés par Bunker Boy en 2016

    Florida, Michigan, Arizona.

    https://www.cnn.com/2020/07/26/politics/cnn-poll-biden-trump-florida-arizona-michigan/index.html

  53. _cameleon_ dit :

    HS Donald learning to fly.

    Un reportage relatant les efforts de DT d’apprendre à devenir un vrai président:

    4K 60 FPS Footage Of The First Flying Machines 1890-1910

    1. _cameleon_ dit :

      Bref aussi dur d’apprendre à voler que d’apprendre à être un vrai président, surtout lorsqu’on part avec un siècle de retard …

      1. Haïku dit :

        Merci de l’envoi.
        En effet, c’est désopilant ! 😉👌

  54. InfoPhile dit :

    @spritzer à 15:37

     » Sanders et une couple d’autres ont présenté un amendement qui aurait amputé le budget de 10% et rediriger cet argent dans les services sociaux et 23 sénateurs D ont voté contre.  »

    Vous me l’apprenez. Je n’en suis pas très surpris, dois-je ajouter. Ça me rappelle les difficultés que les blue dogs ont causées à M. Obama. Peut-être qu’en retenant Mme Warren en tant que colistière, M. Biden pourrait se rallier quelques désillusionnés ?

    C’est toute la base démocrate qui doit se déplacer vers la gauche. Le Tea Party et Trump ont bien réussi, eux, à déplacer la base républicaine encore plus à droite. Juste pour dire qu’il y a une marge de manoeuvre.

    Hé ! Je parlais de rentrer à la maison dans le sens de rompre les rangs des manifestants vers les 23 heures pour mieux revenir le lendemain. Je dirais que le lieu de l’intervalle est optionnelle. 😉

  55. titejasette dit :

    Lindsey Graham menacé d’être éliminé en Caroline du Sud Jamie Harrison a fait pencher la balance du côté de la victoire.

    He assumed office on January 7, 2003. His current term ends on January 3, 2021. Graham (Republican Party) is running for re-election to the U.S. Senate to represent South Carolina. He is on the ballot in the general election on November 3, 2020.

    1. Ziggy9361 dit :

      Rien d’étonnant que la tantouze préféré du gros grabber soit emporter par la même vague qui va submergé la swamp.Il n’aura qu’à continuer à être le dix neuvième trou à Mar à Làgo,et à rocouler.

  56. titejasette dit :

    Fox News a coupé une vidéo que la nana Nany (Secrétaire de Presse de la MB) a tenté de mettre en onde montrant la violence des agents fédéraux envers les manifestants. Voir à partir de 1:55

    1. Haïku dit :

      La censure chez Fox News ? 🙊🙉🙈 😎

      1. Rick42 dit :

        Ils doivent réaliser que le vent tourne…

  57. Linda Hart dit :

    Trump est effectivement un pyromane, mais grâce à l’imbécilité humaine, il a trouvé le moyen de gagner ses élections. La bonne question à se poser dans ce contexte de violence : à qui le crime profite-t-il ? À trump et à sa clique évidemment et si le crime leur profite, il n’est pas trop difficile de comprendre qui le finance ! Les humains sont des mutants dégénérés, nous en verrons une éclatante démonstration en novembre prochain et nous saurons aussi que la démocratie n’existe plus, si elle a jamais été autre chose qu’une chimère.

    1. papitibi dit :

      Bonjour, ma’am Hart!

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :