Le blogue de Richard Hétu

L'Amérique dans tous ses états

Roger Cohen et Medhi Hasan ne sont pas issus de la même famille politique, le premier étant un homme du centre et le second étant bien ancré à gauche. Mais ces deux journalistes qui travaillent pour des médias américains ont en commun d’avoir vu le jour au Royaume-Uni. Et c’est peut-être leurs origines étrangères qui les ont incités à faire ce que la plupart de leurs collègues américains n’osent pas : décrire ce qui se passe à Portland comme un exemple d’un fascisme digne des pires régimes autoritaires.

Après avoir cité l’ancien président de l’Académie américaine de Berlin qui voit les événements de Portland «comme une sorte d’expérience stratégique pour le fascisme», Cohen y va d’un passage de son propre cru dans un éditorial publié par le New York Times :

«Le président dit qu’il veut protéger les citoyens respectueux de la loi. En 1933, après l’incendie du Reichstag, Hitler a publié le ‟Décret du Président du Reich pour la protection du peuple et de l’État” comme moyen de prendre le pouvoir.

«La répulsion des Allemands envers Trump a de nombreuses composantes. C’est le marchand de peur qui brandit le nationalisme, le racisme et la violence comme si le 20e siècle n’avait pas fourni de leçons. Il est le destructeur potentiel des institutions multilatérales qui ont apporté la paix en Europe et permis aux Allemands de relever la tête. C’est un fasciste en devenir.»

Hasan, collaborateur régulier au site The Intercept, remplaçait vendredi soir l’animateur de MSNBC Chris Hayes. D’entrée, il a déclaré que le temps est venu pour les Américains d’utiliser le mot «fascisme» pour décrire le déploiement et le comportement des agents fédéraux à Portland et dans d’autres grandes villes américaines.

«Pour beaucoup de gens, traiter Donald Trump de ‟fasciste” n’était qu’une insulte ad hominem, une insulte politique paresseuse. C’est le libéral qui crie au loup. Et pourtant, regardez ce qui s’est passé au moment où il a pris ses fonctions», a déclaré Hasan en rappelant notamment le décret migratoire de l’administration Trump contre les ressortissants musulmans, les propos du président sur les nationalistes blancs de Charlottesville et la mise en cage d’enfants de migrants.

Cohen et Hasan partagent un autre trait, celui d’être issus de communautés minoritaires, l’un été juif, l’autre musulman. Mais la majorité blanche des États-Unis pourrait elle-même perdre sa démocratie et ses droits si la description de Cohen, Hasan et compagnie devient bel et bien réalité.

P.S. : Les agents fédéraux ont de nouveau recouru aux gaz lacrymogènes dans la nuit de vendredi à samedi pour disperser les éléments radicaux qui affrontent quotidiennement les forces de l’ordre à Portland depuis plusieurs semaines. Mais c’est une foule pacifique qui avait participé plus tôt dans la soirée de vendredi à une 58e soirée de manifestation d’affilée, comme l’illustre ces images :

P.P.S. : À noter que les manifestants du mouvement Black Lives Matter ont vu pour la première fois vendredi soir l’apparition d’un «Mur de vétérans» qui s’est ajouté au «Mur des mères» pour les protéger.

(Photo AP)

94 réflexions sur “F comme dans… fascisme

  1. Roger Allard dit :

    Step by step, le Duce sous le prétexte de law and order répand le fatras et les ordures. Les prochains 100 jours promettent le pire si on se fie à ce qui se passe à Portland. Les milices armées d’un peu partout au pays vont se sentir légitimés de descendre dans les rues pour semer le chaos auquel le Duce va soit approuver ou lâcher les chiens encore une fois pour law and order.

    C’est une spirale qui n’augure rien de bon pour le peuple. Ajoutons le mensonge et la désinformation, le fascisme est maintenant une réalité aux States. Les États Unis d’Amérique sont désormais une nations fasciste.

    1. Boileau dit :

      L’orange-outrant n’a plus le choix, il y va all-in !
      Il pousse au maximum sur l’ultra-droite, en espérant que la majorité va céder face à la force de ses sympathisants!
      J’espère juste que personne ne leur offre de sympathie, si ce n’est à leurs funérailles !

  2. Haïku dit :

    « F comme dans…..fascisme »(billet).
    —-
    « Ainsi commence le fascisme.
    Il ne dit jamais son nom, il rampe, il flotte, quand il montre le bout de son nez, on dit : C’est lui ?
    Vous croyez ? Il ne faut rien exagérer !
    Et puis un jour on le prend dans la gueule et il est trop tard pour l’expulser. »(Françoise Giroud).

    1. Surlaclôture dit :

      Bénie soit Françoise Giroud.

      Le comportement de cet individu45 est déjà inqualifiable. Attendre encore avant de l’expulser serait répéter l’Histoire. N’avons-nous vraiment rien appris?

      Je n’ai jamais compris la guerre en Bosnie pour cette raison, et je ne comprends pas encore aujourd’hui la passivité du peuple états-unien devant ce qui est pourtant l’avènement de cette tyrannie dont le deuxième amendement devait précisément les protéger.

  3. Dekessey dit :

    Bouleversant. Je lève mon chapeau à tous ces manifestants.
    Malheureusement je crains que Trump et ses disciples nous réservent de bien mauvaises surprises d’ici le 3 novembre. Je n’ai aucune confiance même si les récents sondages lui sont fortement défavorables.

    1. Réal Tremblay dit :

      @dekessy

      Les manisfestents doivent se méfier de la milice présidentielle.
      Je n’étais pas sur place mais mais ça fait une couple de fois que les manifestions commencent pacifiquement et fatalement les gaz arrivent.
      Ça donne l’impression et je n’affirme rien, que cette force spéciale cherche la petite bête pour ensuite justifier leur présence pour partir le bal fumigène, faisant le grand bonheur de leur autocrate en chef.
      Trump dormira pas beaucoup samedi soir tellement il doit se complaire dans son auto-satisfaction habituel.

  4. Salvador E. Rodriguez dit :

    Le fascisme en Amérique, ça ne se peut pas. Pas chez nous les américains peuple vertueux qui avons sauvé l’Europe de celui-ci à la deuxième guerre mondiale. Les alertes sont nombreuses et plusieurs le signalent. Mais trop d’américain ignorent ces alertes par insouciance ou par excès de confiance qu’une telle chose ne peut pas arriver chez eux. Confiants peut-être que la démocratie va fonctionner comme une horloge suisse sans jamais arrêter ou prendre de retard.

    C’est loin 100 jours avant les élections. Puis d’est loin, dans l’éventualité de la défaite Trump l’investiture en janvier.

    Espérons qu’il ne sera pas trop tard.

  5. Gina dit :

    C’est agréable de voir le même point de vue sur un sujet d’un musulman et d’un juif .

  6. ghislain1957 dit :

    La situation ne pqut qu’empirer au royaume du Roi tRump. Après avoir été disculpé par sa bande de carpettes du sénat, il se croit maintenant tout permis et inféodé de tous les pouvoirs. Les 100 prochains jours seront l’enfer dans ce Shit Hole Country et les jours suivants l’élection seront jours de vengence contre le peuple et les institutions pour le dicatateur orangé.

    Plusieurs républicains doivent maintenant regretter leur inaction quand ils avaient la chance de foutre à la porte Herr tRump. J’espère qu’ils se feront montrer la porte par les zaméricains le 3 novembre prochain. Susan « il a appris sa leçon » Collins la première.

  7. 45 aura et continuera de tenter d’instaurer un régime totalitaire mais c’est peine perdue. Les américains lui ont laissé une chance mais il a tout gâché. Une fois de plus « everything trump touches dies » est vrai et il aura entraîner le GOP avec lui.

    Même les gouverneurs auront des problèmes.

    À moins d’un revirement majeur, je persiste à penser qu’il fera ce qu’il faut pour éviter l’humiliation d’une défaite cuisante en novembre. Je parie que son nom n’apparaîtra pas sur le bulletin de vote.

    Les américains se sont réveillés et les crimes commis par toute cette bande de bandits à cravate n’ont pas fini d’être révélés. Le tsunami va tous les emporter!

    1. Hi hi…je viens de lire les commentaires me précèdant.

      Je ne sens tout à coup bien seule avec mes lunettes roses.

      1. Layla dit :

        @Marie4Poches
        Vous n’êtes pas seule. Layla

      2. Duduche dit :

        De nombreux USiens pensent comme vous et voient les actions du bouffi-45 et de ses sbires comme inacceptables. Il reste à savoir s’ils seront tout aussi nombreux à se déplacer pour voter et, le cas échéants, protéger la démocratie USIenne.

    2. Richard Desrochers dit :

      Son nom sur le bulletin de vote sera remplacé par : Person, woman, man, camera, TV.

      Qui peut voter contre ça ?

    3. Daniel dit :

      Marie4poches… bien naïve:). Ou il est réélu ou guerre civile…. ou guerre avec la Chine

  8. _cameleon_ dit :

    « F comme dans… fascisme »

    This F (word) ing facist has formented is a freaking version of folamour
    Le fifre fanfaron se prendrait-t-il pour le nouveau Führer.
    Encore eut-il fallu qu’il soit plut futé …

    « Résumé
    En pleine guerre froide, le général de l’Armée de l’air américaine Jack D. Ripper, frappé de folie paranoïaque, décide, seul et alors qu’aucune menace ne le justifiait, d’envoyer ses quarante-deux bombardiers B-52 munis de bombes atomiques frapper l’URSS. Puis il coupe sa base de l’extérieur, et le Pentagone n’a aucun moyen de rappeler ces avions. Le président des États-Unis (interprété par Peter Sellers) commande une réunion d’urgence dans la salle souterraine de commandement stratégique pour tenter d’éviter une guerre nucléaire. »

  9. lanaudoise dit :

    J’aurais jamais cru que nous nous retrouverions Dans le jardin de la bête. Berlin 1933. Le film, tiré d’un excellent roman basé sur des faits réels sortira bientôt. Avec Tom Hanks comme vedette.

  10. Apocalypse dit :

    Lorsqu’on est rendu à se poser sérieusement la question, à savoir si le peuple américain devrait avoir peur de son gouvernement, c’est dire qu’on a franchi une ligne (extrêmement) dangereuse.

    Donald Trump est de plus en plus désespéré, des morts parmi la population ne lui feront pas un seul pli, alors s’il pense que quelque chose peut l’aider pour novembre, parier qu’il va prendre la décision.

    La seule pensée qu’il pourrait, même si ça ne se présente pas bien du tout pour lui… pour l’instant, garder la Maison-Blanche est absolument horrifiant. Depuis le jour 1 de cette présidence, il devient plus instable et imprévisible à chaque jour, alors un autre quatre(4), temps de prier pour les américains et en fait, pour nous tous et toutes.

  11. Jacques Bellehumeur dit :

    F comme dans…Fêlé, Fou, Furieux, Fallacieux, Fanfaron, Filou

    Dommage phallocrate ne s’ecrit pas avec un F

    1. Carl Poulin dit :

      @ Jacques Bel humeur
      Un p’tit effort…F comme fans Fucker…Mother Fucker!

    2. Richard Desrochers dit :

      Mais faillitocrate, oui.

    3. onbo dit :

      @jacques bellehumeur

      Mais « Falot-crate » prend un F!

      http://www.synonymo.fr/synonyme/falot

  12. noirod dit :

    Voyons donc toé ! Il y en a vraiment pour se surprendre que le gros gluant soit capable de jouer sous la ceinture de tous les moyens possibles ? Le scénario est pourtant écrit mais on regarde ailleurs vers une autre conneries que le con a dite hier pendant ce temps…C’est la même chose depuis le jour un de son élection et demain il va aller ailleurs et il serre l’étau et personne ne fait rien. Apprendre de l’histoire ca serait un bon début me semble..

  13. Carl Poulin dit :

    Du précédent billet: quelque chose de remarquable doit survenir pour que les Républicains puissent garder le sénat après le 3 novembre.

    A) un coup d’état comme il semblerait se préparer depuis l’intervention de sa junte militaire en Oregon
    B) la résurrection subite de 150,000 morts.

    1. Layla dit :

      F comme dans fou furieux.
      F comme dans feu.
      F comme dans Fake news…mais le hic c’est que les Fake News européennes s’en mêlent.

      On peut lire en suivant un lien du présent billet.

      Der Spiegel, le principal magazine d’information allemand et le plus grand hebdomadaire d’information en Europe on peut y lire
      Le titre de la couverture concernant DT se traduit… «le diable du feu», tandis que le sous-titre se traduit par «Un président met le feu à son pays . »

      On voit un DT dans le bureau oval, tenant une allumette et en arrière plan Washington en flamme.

      Dans la version anglaise du magazine

      Le sous-titre de l’histoire se lit comme suit: «Coronavirus, effondrement économique et maintenant manifestations de masse pour l’égalité raciale: les États-Unis sont confrontés à un trio de crises profondes. Au lieu de faire preuve de leadership, le président Donald Trump exacerbe les divisions et fait preuve de tendances autoritaires. À quelques mois de l’élection présidentielle, la santé du pays est en jeu. »

      « Trump, semble-t-il, a besoin du chaos. Il s’en nourrit. »

      https://adage.com/article/media/germanys-leading-newsweekly-decries-trumps-incendiary-approach/2261056

  14. Dzojean dit :

    Les braises du fascisme sont bel et bien vivantes ,l’embrasement ne saura tarder. Herr Trump , tout comme Hitler , ment au peuple et bafoue les institutions ou les corrompt, transgresse la Constitution. Cet homme est dangereux.De descendance allemande de surplus, il doit sûrement avoir ce dictateur Hitler en haute estime. À éliminer absolument en novembre.

  15. _cameleon_ dit :

    Il ne faut pas faire fi de de la faillite phénoménale du fanfaron
    et faire confiance à l’histoire pour que sa grosse fa(r)ce figure entête de file
    au palmarès des fieffés filous qui avec fierté se sont foutus de leur fief
    et on focussés leur force a flouer etc …

  16. stellaire11 dit :

    Au mur des mères (jaune) et des vétérans (Orange), s’est ajouté le mur des pères ( avec des souffleurs à feuilles) et du personnel de la santé ( en habit vert de protection). Contre le fascisme, le monde ordinaire 👍🏼

  17. Pierre s. dit :

    ——————————-

    protégez les de ce président fou.

  18. Izsogood dit :

    Merci, M. Hêtu de nous faire connaître cet opinion éclairée.

  19. loup2 dit :

    HS. C’est lui qui joue de la guitare sur cette pièce, car c’est lui qui l’a composé.
    Il est décédé aujourd’hui, membre fondateur de Fleetwood Mac.
    Black Magic Woman – https://www.youtube.com/watch?v=m0PyhrHOtRo

    1. Haïku dit :

      Vous dites Peter Green RIP.
      Merde .😭

      1. loup2 dit :

        Les Britt’s ont très bien adapté le *Blues* au *rock*.
        Cette pièce en est un autre exemple.
        Winwood,Clapton,Jeff Beck,Led Zeppelin, Rolling Stone, Jethro Tull et j’en oublie sûrement.

    2. constella1 dit :

      Loup2
      Merci bcp
      Je pense que j’ai quelque peu des goûts musicaux semblables aux vôtres si je me fie à vos vidéos suggérées
      Et les artistes que vs nommez comme ci-bas
      Pour le plaisir
      Je me permets de mettre cette vidéo de Santana qui comme vous le savez avait repris cette belle chanson

      https://youtu.be/wyQUCYl-ocs

      1. loup2 dit :

        À la polyvalente il y avait les fans de Gentle Giant et ceux de Jethro Tull.
        J’ai toujours préféré Gentle Giant et de loin. Les musiciens virtuose du groupe,l’innovation, etc etc.

        Mais soyons bon joueur. Une pièce *Blues* de Jethro Tull, Nothing is easy- https://www.youtube.com/watch?v=HoSOuYNNXjU

      2. Haïku dit :

        @loup2
        Bien d’accord avec vous au sujet de Gentle Giant.
        Mais, petit bémol amical;
        je crois que ‘Stand Up’ de Jethro Tull est un chef d’oeuvre de coeur.
        Merci pour le lien.

  20. Danielle Vallée dit :

    Il a tellement peu de conscience que sa campagne vient de lancer une campagne publicitaire à Portland.

    Le seul espoir c’est que les paramilitaires décident qu’ils n’obéissent plus aux ordres et qu’ils se retirent. Peut-être que les vétérans en face d’eux vont leur donner une idée.

    L’armée contre la sécurité intérieure aux États Unis c’est quand même quelque chose….

  21. titejasette dit :

    Les manifestations, les casses et les morts d’hommes, tous ces évènements qui auront lieu au cours des cent derniers jours seront l’équivalent de la bombe que Comey a lâché juste avant les élections de 2016.

    ATTENTION, Trump a crée le chaos pour pouvoir ensuite démontrer ses capacités de Leader capable de ramener la Paix et l’Ordre. Il pourrait y arriver avec le déploiement des agents fédéraux à Portland et dans d’autres grandes villes américaines. Il tente de remonter dans les sondages. C’est son seul et unique espoir (pour l’instant). Pourquoi lui donner cette chance ?

    Cette lutte entre les manifestants et les agents fédéraux est contreproductive et après bientôt 60 jours, les citoyens de ces villes en ont ras le bol. Je me pose de sérieuses questions sur ces manifestants.

    Qui sont-ils exactement ? Que recherchent-ils ? Il y aura bientôt un nouveau gouvernement qui dans 100 jours devrait instaurer des réformes de la Police, un gouvernement plus à gauche qui va s’occuper des pauvres (dont les Noirs). Pourquoi continuer à se tirailler avec l’actuel gouvernement au risque de se faire massacrer ? Et surtout se faire porter le blâme et la responsabilité du chaos ?

    S’ils sont vraiment d’honnêtes citoyens, sont-ils conscients qu’ils sont p-e en train de changer le cours de l’histoire ? Comme Comey l’a fait en 2016 ?

    Plus stupide que ça, ça ne se peut pas !

  22. Madalton dit :

    Elle est où la CIA quand on en a besoin?

  23. jaylowblow dit :

    Je lisais un article cette semaine dans La Presse dans lequel un Texan pro Trump disait que Biden et les démocrates voulaient instaurer le socialisme aux États-Unis et que le Texas ne pouvait pas prendre ce risque. J’étais bouche bée devant autant de stupidité : accepter le fascisme avéré de leur gros clown par peur de l’avènement d’un socialisme imaginaire c’est du pur délire.

    Et ce qui est le plus frustrant, c’est qu’on le voit venir à des kilomètres à la ronde et qu’on ne peut rien y faire. Encore pire, ceux qui pourraient faire quelque chose ne bougent pas d’un cm. En espérant que les sondages se concrétisent en novembre et que la catastrophe soit évitée, du moins pour cette fois-ci.

    1. Duduche dit :

      « J’étais bouche bée devant autant de stupidité : accepter le fascisme avéré de leur gros clown par peur de l’avènement d’un socialisme imaginaire c’est du pur délire. »

      Ce Texan pourrait penser que c’est vous qui voyez un fascisme imaginaire et pourrait trouver que vous êtes aveugle aux faits qui pointent vers le socialisme des Démocrates. Les deux principaux problèmes qui accentuent les dissensions sont qu’expliquer un point de vue demande des efforts et du temps, et que pour qu’il y ait compréhension cela demande de la réceptivité.

      La stratégie des grands partis USiens consiste depuis longtemps à ne pas trop perdre de temps avec les explications convaincantes et se ficher de la compréhension générale: ils visent une minorité de personnes qui peuvent faire pencher le résultat du vote d’un côté ou de l’autre. Ils visent aussi moins les électeurs en général que le collège électoral car c’est une manière de « gagner » tout en perdant aux votes. Cette stratégie est exacerbée sous le bouffi-45 parce qu’il n’a aucun programme (autre que « moi, moi, moi ») et qu’il transparait fortement qu’une majorité de la population souhaite s’en débarrasser.

  24. InfoPhile dit :

    J’entretiens l’espoir que le Sénat se rachète et destitue ce déchet avant qu’il ne soit trop tard. Le motif ? Urgence nationale. Négligence criminelle. Car ce puant ne partira pas de lui-même ni ne renoncera au pouvoir sans tout essayer pour s’y maintenir. C’est écrit dans son passé trouble.

    À lire:  » Un parrain à la maison blanche. « 

    1. Toile dit :

      Oh là là motif urgence nationale / négligence criminelle. Si tel était le cas, ceci serait une aveu , du moins en matière de négligence qu’il se sont foutus un doigt dans l’oeil. Aussi gros que la procédure d’impeachment dont il réfutait même l’existence. En tout respect votre télévision a besoin d’ajustement dans les couleurs … mais comme vous dites vous entretenez un espoir. Sans rancune.

  25. jeanfrancoiscouture dit :

    «La démocratie dont le vice essentiel est de permettre au premier venu de viser au pouvoir et de donner libre carrière à ses ambitions. Il en résulte un pullulement de fanfarons, de discutailleurs, fous quelconques inaptes et au triomphe ou à l’effondrement…….» (Cioran)

    Nous avons ici la démonstration de la justesse de cette affirmation du philosophe. La démocratie permet malheureusement que cela se produise. Rien de plus dangereux que de confier le pouvoir à des médiocres fiers de l’être. Ils n’en sont que plus délétères, nuisibles, nocifs.

  26. Maïs1988 dit :

    J’ai déjà écrit sur ce blogue que nous sommes passés des États-Unis décrits Norman Rockwell à celui d’Orange Mécanique.

    J’ajouterai que depuis un certain temps nous sommes entrés dans celui de 1984 de George Orwell :
    – « Chaque enregistrement a été détruit ou falsifié, chaque livre a été réécrit, chaque image a été repeinte, chaque statue et bâtiment a été renommé, chaque date a été modifiée. Et le processus se poursuit jour après jour et minute par minute. L’histoire s’est arrêtée. Rien n’existe sauf un présent sans fin dans lequel le Parti a toujours raison. »

    Je crois qu’après le monde de George Orwell, nous entrons maintenant dans celui de « La Purge » : crise économique, troubles sociaux, gouvernement totalitaire, état policier, violences sans fin… Comme on le voit à Portland, une répétition générale de ce que l’on va voir de plus en plus souvent en Occident; comme on l’a vu au Québec lors du Printemps Érable, comme on l’a vu en France sous Macron Premier dans le matraquage sans fin des Gilets Jaunes, etc.

    Il y aura bien des élections aux USA et un nouveau président en janvier 2021. Trump sera remplacé par Biden. C’est bon pour distraire la population. Honnêtement, je suis infiniment plus préoccupé par le sommet de Davos de janvier 2021 et son « Great Reset »! … Endettement massif des gouvernements, toujours plus de taxes, moins de service, coupures partout, moins d’emplois, toujours plus d’austérité, le tout savamment emballé, et ultimement, toujours le transfert de richesse vers le 0.01% … J’ai bien peur que les troubles sociaux vont aller en s’accélérant… D’où la militarisation de la police!

    1. Benton Fraser dit :

      Mais un dictateur comme Trump ne vous inquiète beaucoup moins!

      Sans doute êtes-vous de ceux qui croient que seul le chaos va faire changer les choses pour le mieux…. de la démagogie à la Bannon!

      Cela ne change rien et n’est bon qu’aux opportunistes…

  27. Pierre Kiroule dit :

    Le moment n’est pas loin où les chemises brunes déployées par le Gros Taré tireront à balles réelles sur des manifestants.

    À celles et ceux qui croient la chose impossible, rappelons que c’est déjà arrivé il n’y a pas si longtemps dans le shithole USA : le 4 mai 1970, à la Kent State University (Ohio), la Garde Nationale a tiré 67 fois sur des étudiants qui manifestaient contre l’extension de la guerre du Vietnam au Cambodge, tuant quatre étudiants et en blessant 9 autres.

    https://en.wikipedia.org/wiki/Kent_State_shootings#:~:text=Kent%20State%20University%3A%20May%204,to%20campus%20to%20quell%20demonstrations.&text=Four%20students%20were%20killed%3A%20Allison,Sandra%20Scheuer%2C%20and%20William%20Schroeder.

    Avec ou sans réchauffement climatique, l’automne sera très chaud chez nos connards de voisins du Sud.

    1. MarcoUBCQ dit :

      Et les bonnnes gens qui disaient que ces étudiants méritaient la mort.

  28. Toile dit :

    Selon tout vraisemblance, le qualificatif de ce qui se passe aux Etats Unis tombe de fait sous l’appellation fasciste. Ces deux journalistes font bien de nommer la chose. Dommage que cette pudeur s’applique aux médias américains car un temps précieux se perd actuellement. Certes la chose se passe sous la gouverne d’un être disons exécrable mais reste toute la mouvance de la droite dont les non moins fameux QAnon qui même si peu nombreux est un grave danger imminent pour la démocratie. Quand la chose aura vraiment pris forme, il y en aura des témoignages de « j’aurai donc du ». Sans combattre, la victoire est souvent concédée d’avance.

  29. Danielle Vallée dit :

    @titejasette:
    Les manifestations en Oregon ne sont pas pores qu’ailleurs.
    Il y a une couple de raisons très évidentes pour expliquer pourquoi Barr et Trump ont décidé d’en faire un scandale.

    Je vous présente la couverture de l’Oregon:

    Katherine Brown dite Kate Brown, née le 21 juin 1960 à Torrejón de Ardoz, est une femme politique américaine, membre du Parti démocrate. Elle est gouverneure de l’Oregon depuis 2015, premier gouverneur américain ouvertement bisexuel, son élection représentant une première en matière de visibilité LGBT aux États-Unis. Wikipédia

    Il y a un « pattern » vous trouvez pas: ils attaquent la gouverneure du Michigan, la mairesse d’Atlanta, la mairesse de Chicago, la gouverneure de l’Oregon…

    Trump et Barr choisissent leurs victimes dans un but électoral. Et selon leur caractère pervers.
    Ils ne doivent pas gagner celle là.
    Ils ont déjà une idée de leurs prochaines victimes.

    1. Danielle Vallée dit :

      Je vous présente la gouverneure bien sûr… sacré Google.

  30. kelvinator dit :

    Je ne peux m’empècher de faire un lien avec la nouvelle série documentaire Netflix « Fear city : New York vs. The Mafia » ou l’on voit l’ascension de Giuliani comme procureur anti-mafia et la fortune de Trump construit pendant l’emprise de la mafia sur l’immobilier à New York. Chacun des deux fut en contact avec ces crapules, pour en prendre peu à peu les traits les plus infâmes. Le fascisme dont on les accuse n’est rien d’autre que la mafia au gouvernement.

    Fascisme n’est pas le bon terme par contre, ce serait plutôt totalitaire. Fascisme se réfère à un régime politique particulier, bien différent de celui de Trump. C’est comme la droite qui utilise communiste comme synonyme d’autoritaire au lieu de l’utiliser sous son vrai sens. Fasciste n’est pas synonyme d’autoritarisme.

  31. Apocalypse dit :

    @Maïs1988 – 20:18

    On ne pourra vous accuser d’optismiste avec ce post. Vous êtes inquiet et croyez-moi, vous avez de la compagnie.

    Je ne sais pas si c’est la pandémie ou si ça ce tramait depuis un certain temps, mais on l’impression que l’humanité est à bout de souffre, aurait besoin d’un break, d’une bonne sieste pour ensuite se réveiller et effectuer un nouveau départ.

    Comme vous dites, il n’y a pas qu’aux Etats-Unis que s’est diablement inquiétant, mais à bien des endroits…

    1. Maïs1988 dit :

      @ Apocalypse; 20:42

      Comme l’a déjà dit Winston Churchill « Never let a good crisis go to waste »; Ne laissez jamais une bonne crise se perdre!

      Ou comme aurait fort pu le dire Naomi Klein dans « The Shock Doctrine », « la crise causée par la COVID-19 servira de catalyseur pour changer le Monde »… Mais pas pour le mieux; enfin, pas pour nous, communs des mortels!

      Simplement au Canada, le duo du tonnerre Trudeau-Morneau a dépensé sans compter et à créé un déficit de $343 milliards en quelques mois à peine. Le réveil sera dur, très dur : plus d’impôt, plus de taxes, moins de services, plus d’austérité… Morneau a fait son travail. Trudeau n’y a vu que du feu. La population paiera pour ces dérives.

      Aux USA, sous D. Trump, ce sont des $trillions qui se sont ramassés dans les coffres de Wall Street, sans jamais percoler jusqu’à Main Street. B. Obama avait agit de même en 2009-2010 avec les $trillions de « quantitative easing ».

      Le Sommet de Davos va instrumentaliser la COVID-19 pour passer son agenda : « The Great Reset ».

      1. A.Talon dit :

        «Le Sommet de Davos va instrumentaliser la COVID-19 pour passer son agenda : « The Great Reset ».»

        Complotiste.

  32. lanaudoise dit :

    Lincoln’s project:

    July 19th, 2020 – The Lincoln Project today released a new video, “How It Starts”, a warning about how Trump, Bill Barr and Chad Wolf are ordering unnamed and unmarked agents into our streets.

    Against a backdrop of falling poll numbers, rising COVID-19 infections, and a revealing Fox News interview, it’s clear that President Trump is rapidly losing control.

    “The videos of masked, anonymous government officers attacking American citizens who pose no threat is shocking to watch. Federal agents with no badge are kidnapping civilians into unmarked vans. How is this America?” said Lincoln Project co-founder Reed Galen. He continued, “All Americans must be vigilant.”

    It is unthinkable that today, in a major American city, there are unmarked vans driven by nameless, badgeless armed forces snatching people from the streets in a terrifying attempt to oppress peaceful protest. Trump may believe this is how his takeover starts, but on November 3rd, Americans will put his abuse of power to an end

    … deputized by rogue attorney general…

    https://lincolnproject.us/news/how-it-starts/

    1. A.Talon dit :
  33. Toile dit :

    « Le terme fascisme s’applique au sens strict à la période mussolinienne de l’histoire italienne et au sens large à un système politique aux caractéristiques inspirées par l’exemple italien mais qui a pu prendre des aspects différents selon les pays. Des débats existent entre les historiens quant à la qualification de certains régimes (France de Vichy, Espagne franquiste[6]…). La différence entre fascisme et totalitarisme fait l’objet de nombreux débats[7].

    Opposé à l’individualisme[8] et repoussant l’idéologie démocratique au nom de la masse incarnée dans un chef providentiel, le fascisme embrigade les groupes sociaux (jeunesse, milices) et justifie la violence d’État menée contre les opposants assimilés à des ennemis intérieurs, l’unité de la nation devant dépasser et résoudre les antagonismes des classes sociales dans un parti unique. Dans le domaine économique, l’état conduit une politique dirigiste mais maintient le système économique et les activités professionnelles[9].

    En même temps, le fascisme rejette la notion d’égalité au nom d’un ordre hiérarchique naturel : il définit un « homme nouveau », un idéal de pureté nationale et raciale qui nourrit en particulier l’antisémitisme, l’homophobie, l’exclusion des personnes atteintes d’un handicap et exalte les corps régénérés ainsi que les vertus de la terre, du sang et de la tradition, tout comme il affirme une hiérarchie entre les peuples forts et les peuples faibles qui doivent être soumis. De façon générale, le fascisme exalte la force et s’appuie sur les valeurs traditionnelles de la masculinité, reléguant les femmes dans leur rôle maternel. Il célèbre dans cet esprit les vertus guerrières en développant une esthétique héroïque et grandiose[10].

    Révélateur d’une crise de la modernité et luttant contre le sentiment de décadence de la civilisation, le fascisme s’appuie aussi sur une vision idéalisée du passé et sur l’émotion collective qu’il met en scène dans la théâtralité dynamique d’une religion civile (culte du chef, uniformes, rassemblements, propagande) et suscite ainsi une fascination idéologique et esthétique avérée[11].

    Dans son acception la plus large, le terme est employé pour disqualifier l’ennemi politique, par exemple par les Soviétiques durant la guerre froide ou par certains partis politiques dans les démocraties libérales. Par ailleurs, le fascisme est encore revendiqué par certaines mouvances d’extrême droite (les néofascistes) comme le parti italien CasaPound dont les membres aiment se faire appeler « Fascistes du troisième millénaire »[12].
    Wikipedia.

    Me semble que la recette y est.

    1. Pierre Kiroule dit :

      @Toile Celles et ceux qui aimeraient avoir les références correspondant aux numéros indiqués dans votre commentaire peuvent consulter l’article au complet : https://fr.wikipedia.org/wiki/Fascisme.

      1. Toile dit :

        Merci pour le lien. Un oubli malheureux de ma part. Mes excuses

  34. Louise dit :

    Oui il faut appeler un chat un chat. Les États-Unis sont dans les griffes d’un fasciste rien de moins.
    Ce n’est pas pour rien qu’il est en admiration devant les dictateurs de ce monde, il est comme eux et ça fait plus de trois ans qu’il rêve de diriger le pays comme un tyran.

    Quand Poutine a voulu envahir l’Ukraine, il a envoyé des unités spéciales qui ne portaient aucun signe militaire. C’est exactement ce que fait Trump avec ses para-militaires.
    D’où viennent-ils ? Qui leur donne des ordres ? À quoi servent-ils en temps régulier ?

    Les États-Unis vivent une grave crise constitutionnelle et les élus républicains sont complices de cette tyrannie qui s’exerce contre leurs propres concitoyens.
    La démocratie est en lambeaux avec ce président qui ne respecte aucune loi et qui se permet de gracier des criminels. Les américains sont dans le trouble pas à peu près.

  35. Danielle Vallée dit :

    Barr et Trump ont également envoyé des agents fédéraux à Seattle dans l’état de Washington, avec un gouverneur démocrate, et comme par hasard, une mairesse démocrate aussi.

    Le bordel est pris à Seattle aussi. Les contestataires ne partiront pas tant que les fédéraux ne seront pas partis.

  36. Danielle Vallée dit :

    La mairesse de Seattle a un point commun avec celle de Portland:

    In October 2009, President Barack Obama appointed her United States Attorney for the Western District of Washington. She held that position until September 2014. Durkan was elected the 56th mayor of Seattle in 2017 becoming the city’s first female mayor since the 1920s
    and its second openly LGBT elected mayor.

  37. A.Talon dit :

    «F comme dans… fascisme»

    Pour combattre le Mal, il faut tout d’abord savoir l’identifier et bien le nommer. Que des journalistes des grands médias ‘mainstream’ en viennent finalement à nommer la Bête par son nom est déjà un bon début. Mieux vaut tard que jamais. Fini le mythe de l’exceptionnalisme américain.

  38. A.Talon dit :

    «F comme dans… fascisme»

    Et F comme dans ‘failure’ [échec en anglais]. Reste à savoir s’il s’agira de l’échec de la démocratie américaine ou celui des néo-fascistes trumpeux. Souhaitons pour notre propre sécurité que ce sera la seconde option.

  39. A.Talon dit :

    Ce ne sont pas tous les Américains qui se réfugient derrière le mythe de l’exceptionnalisme américain pour refuser de voir la réalité en face. Sinclair Lewis, le tout premier prix Nobel américain de Littérature, a déjà averti ses concitoyens de la possibilité de la montée d’un dictateur en sol US dès 1935 dans un roman satyrique intitulé «It Can’t Happen Here». J’ai déjà fait référence à cet ouvrage il y a quelques années sur le blogue de M. Hétu et celui-ci en a également parlé plus en détails par la suite au cours de l’une de ses campagnes de financement. Ce livre est disponible gratuitement sur le web.

    En format HTML (pour lecture en ligne) sur le site du Project Gutenberg Australia:
    *http://gutenberg.net.au/ebooks03/0301001h.html

    En format EPUB (pour lecture en différé) sur le site du libraire Feedbooks:
    *http://fr.feedbooks.com/book/3659/it-can-t-happen-here

  40. A.Talon dit :

    Un participant de ce blogue a eu la gentillesse de nous faire part de l’existence de cet article de presse dans le billet précédent. Une sérieuse mise en garde d’un «historien de renom spécialisé dans l’étude du totalitarisme.» Ce qui se passe aux États-Unis présentement a déjà eu des précédents dans l’Europe des années ’30.

    «Déploiement d’agents fédéraux: un «ballon d’essai» avant la présidentielle?»
    https://www.lapresse.ca/international/etats-unis/2020-07-25/deploiement-d-agents-federaux-un-ballon-d-essai-avant-la-presidentielle.php

  41. Pierre s. dit :

    ——————————

    Ca sent le plan de Bannon- Miller à plein nez ….
    Avec l’épouvantail Trump qui fait distraction.

    1. Haïku dit :

      Bien d’accord avec vous !

  42. Toile dit :

    Hs

    Le bordel au Texas prendra de l’intensité. Catégorie 1 mais..crues soudaines qui représentent un danger mortel.

    « Le premier ouragan atlantique de 2020 a gagné l’île Padre à 17 h. Il devrait se diriger samedi soir vers le sud du Texas puis vers le nord-est du Mexique dimanche.
    « Hanna devrait produire de fortes pluies dans certaines parties du sud du Texas et du nord-est du Mexique. Ces pluies entraîneront des crues soudaines qui représentent un danger mortel », et pourraient faire sortir des cours d’eau de leur lit, ont déclaré les météorologues. »

    La Presse

  43. titejasette dit :

    Chaque citoyen mécontent de la performance de Trump, devrait au lieu de rejoindre le rang des manifestants, faire une vidéo postée sur You tube. De l’aide technique devrait être accordé aux personnes peu familières avec ce type de communication.

    Ce n’est pas adonné à tout le monde, ni la jeunesse et ni la force physique pour affronter les Boeufs armés et matraqués. Ni avoir le guts de manifester à la manière de la Naked Athena. Les discours, genre Fascisme #101 basé sur des exemples de régimes autoritaires seraient très appéciés.

    Moi, personnellement j’ai beaucoup aimé écouter sur notre blogue des gens ordinaires parler de leur « choix du Président » en Novembre prochain. Sans détour et sans manières, ils s’ouvrent aux inconnus, humblement ils admettent leur erreur de 2016. On voit qu’ il n’y a pas eu de préparation, ni de texte écrit d’avance. C’est spontané et c’est un appel direct à voter pour Biden.

  44. Gilles Morissette dit :

    Bravo à M.M.Cohen et Hasan pour appeler les choses par leur nom.

    M. Hétu a raison. Ils ont plus de courage et de « guts » que les pleutres de journalistes américains qui n’osent pas employer « les vrais mots »pour décrire ce qui est en en train de se passer dans leur pays.

    Un pays dirigé par un fou furieux, un enragé qui a envoyé sa Mini-Gestapo afin de transformer les rues des villes en zone de guerre.

    Rien ni personne ne semble être en mesure d’arrêter cette folie destructrice.

    Le plan de la clique de racailles qui squatte la MB est en train de réussir. Cependant, le prix à payer pour la démocratie et la liberté risque d’être très élevé.

    Le Canada devra être vigilent car nous ne sommes pas à l’abri de ce genre de dérive.

    1. A.Talon dit :

      «Le Canada devra être vigilent car nous ne sommes pas à l’abri de ce genre de dérive.»

      Le Canada, Québec compris, doit être vigilant de toute façon. Que la démocratie chute clairement en sol américain, elle ne survivra pas longtemps au nord de la frontière canado-américaine. Qu’il suffise de penser à l’Autriche de 1938, un pays qui n’aura pas survécu 5 années à la création de l’Allemagne nazie.

  45. A.Talon dit :

    «F comme dans… fascisme»

    Et F comme dans «F*cking Moron», selon Rex Tillerson.
    https://qz.com/1267508/all-the-people-close-to-donald-trump-who-called-him-an-idiot/

    1. Haïku dit :

      RE:
      «F*cking Moron», selon Rex Tillerson ».
      —-
      C’est un classique. 🤣👌

  46. A.Talon dit :

    La Créature du Marais est dégoutante et effrayante… et pas seulement comme un danger à la démocratie.

    1. Haïku dit :

      Creepy ?
      Sans aucun doute ! 😨

  47. A.Talon dit :

    La Créature du Marais trahie constamment son pays, comme le démontre cette pub de VoteVets.

    1. A.Talon dit :

      Les Vétérans n’y vont pas de main morte avec le Traitor-in-Chief. Eux aussi utilisent l’analogie avec l’infâme Benedict Arnold. Je suis d’avis que le prestige du Drumpf est désormais irrémédiablement endommagé parmi les militaires américains.

      1. Haïku dit :

        « Benedict Donald »
        Excellent !!! 👍

    2. A.Talon dit :

      Les Vétérans n »hésitent désormais plus à mettre a propre couardise sous le nez du gros peureux orangé [«Coward in Chief»]. La sénatrice Tammy Duckworth [«An Amerixan Dream»] est devenue de toute évidence leur premier choix comme éventuelle colistière du candidat Biden. Et ça se comprend parfaitement puisque la sénatrice Duckworth est tout à fait l’inverse de Dohnald Dump.

      1. A.Talon dit :

        OUPS! «Les Vétérans n’hésitent désormais plus à mettre sa propre couardise…»

  48. Pierre Lesage dit :

    Ça me donne l’idée de relire un vieux Roth, Le complot contre l’Amérique. Roth se voulait-il être prémonitoire?

  49. Apocalypse dit :

    HS – peut-être pas; ça va faire mal longtemps (Yves Boisvert – Cyberpresse):

    https://www.lapresse.ca/international/etats-unis/2020-07-26/la-revolution-judiciaire-invisible.php

    Donald Trump et SA nomination de juges 😢.

    1. Haïku dit :

      Merci pour le lien.
      Effectivement, un article très révélateur.

  50. jcvirgil dit :

    Trump un fasciste, c’tivident comme dirait l’autre
    SI ça marche comme un canard, ça caquete comme un canard, ça vole comme un canard , eh bien c’est un connard, euh canard s’cusez …

    Il n’y a qu’à voir aller Trump pour constater qu’il est fasciste jusqu’au bout des ongles.

    .Ça pourrait dégénérer si les sondages continuant d’être catastrophiques les milices de chemises brunes et sa garde présidentielle decident de prendre les rues.

    Son seul problème, il ne contrôle pas l’armée semble t-il.

  51. POLITICON dit :

    Mon commentaire d’hier, convient à ce billet d’aujourd’hui!

    FASCISME, EST-CE DIFFICILE À PRONONCER AVANT LES ÉLECTIONS?

    Je me demande quand les reporters, journalistes, politiciens et la population en général pourront enfin dirent les choses comme elles sont. Trump et son administration sèment les graines du fascisme aux USA et c’est dangereux. Au risque de paraître alarmiste, je trouve que la définition rend compte de la réalité et colle parfaitement à la stratégie trumpiste, planifiée ou non!

    Fascisme: Le fascisme est un système politique autoritaire qui associe populisme, nationalisme et totalitarisme au nom d’un idéal collectif suprême.

    Les citoyens sont tellement obnubilés par l’image et les sondages, qu’ils oublient que DT se propose comme étant la Loi et l’Ordre. Celui même qui gracie des amis criminels et qui contrôle la justice par le biais de son ami William Barr (DOJ). En démonisant la presse, en caviardant des documents officiels au nom du ‘Secret Défense’, en envoyant des milices dans les rues pour mâter des manifestations pacifiques, en trichant et calomniant ses adversaires politiques en les traitant de ‘radicaux de gauche socialistes’, en ciblant le territoire des gouverneurs démocrates pour attiser le clivage. DT et son équipe a mis en échec le système politiques basé sur la démocratie et l’État de droit.

    Moi j’y vois l’émergence du fascisme chez nos voisins du Sud et je trouve que comme Trump et la pandémie, nous attendons que le temps passe afin que le président disparaisse comme par miracle. Croyez-vous vraiment que DT disparaîtra aussi facilement advenant sa défaite? Moi non plus!

    1. POLITICON dit :

      Rappel: L’idéal collectif suprême dans la définition de fascisme aux USA n’est rien d’autre que MAGA. Make America Great Again est un slogan dans lequel on peut justifier bien des conneries pour prendre le contrôle des institutions et instaurer un régime basé sur l’entourage d’un seul homme.

      1. Haïku dit :

        Fort bien dit ! 👌

  52. Igreck dit :

    Des religieux cons-servateurs maintiennent sans aucune gêne un bandit agresseur et adultère à la tête de leur pays ! Aucun sens civique ni moral ! DÉ-GOÛ-TANT !!!
    Ce que les conservateurs ne peuvent plus gagner dans l’opinion publique, ils se battent pour le conquérir dans le monde judiciaire. Ces juges néoconservateurs qui prétendent interpréter la Constitution littéralement sont une sorte de police d’assurance conservatrice pour le futur.
    https://www.lapresse.ca/international/etats-unis/2020-07-26/la-revolution-judiciaire-invisible.php

    1. Haïku dit :

      D’accord avec vous. 👌
      Et c’est un article très révélateur !

  53. jaylowblow dit :

    En tout cas certains déplorables ne se gênent même plus pour arborer leur symbole préféré:

    https://www.dailydot.com/debug/walmart-trump-nazi-masks/

    Ils se défendent dans la vidéo en disant qu’ils portent ça pour protester contre Joe Biden car s’il est élu ce sera l’Allemagne nazie aux USA. Projection encore une fois; Trump est un très bon professeur ses abrutis de fanatiques.

    1. Haïku dit :

      Ouch !!! 😉😨👌

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :