Le blogue de Richard Hétu

L'Amérique dans tous ses états

18% : pourcentage d’électeurs américains qui pensent que le slogan «Defund the police» (définancer la police) scandé par des militants du mouvement Black Lives Matter signifie éliminer la police, selon un sondage réalisé fin juin par l’Université Monmouth et publié ce mercredi. La grande majorité des électeurs (77%) estiment que le slogan veut dire changer la façon dont la police fonctionne.

Ce n’est qu’un des nombreux résultats de ce sondage qui donnent à penser que Donald Trump et ses alliés ne sont pas en phase avec le public américain sur les questions raciales. Alors que le président affirme que Black Lives Matter est un «symbole de haine», 71% des Américains pensent le mouvement a attiré l’attention des Américains vers de disparités réelles sur le plan racial.

(Photo Getty Images)

44 réflexions sur “Le chiffre du jour

  1. Alexander dit :

    Au moins, c’est encourageant que 77% des répondants comprennent le sens du « defund ».

    On est plutôt habitué à l’inverse. Surtout que Trump manipule les faits toujours pour faire passer ses messages divisifs.

  2. Stemplar dit :

    Ce sondage donne davantage de crédibilité aux sondages électoraux.

    1. fylouz29 dit :

      Non, mais chut ! Vous allez encore l’énerver.

  3. Loufaf dit :

    Encore une preuve que le gros despote est complètement déconnecté du peuple. Je pense que depuis le début de la pandémie et avec la contestation contre le racisme , ce constat est de plus en plus évident.
    Aucune analyse est faite en ce sens, tout ce qui compte pout cet imposteur est de vivre et de faire vivre dans sa télé- réalité .En espérant que la population en prenne concience et vote massivement pour le sortir de la MB.

    1. Stellaire11 dit :

      Pas juste le sortir de la Maison Blanche, Flanquer une raclée carabinée au parti républicain pour s’être abjectement aplatis devant l’incompétent en chef.

    2. simonolivier dit :

      Il est complètement déconnecté de ses experts en santé. Alors le peuple, c’est encore plus loin de ses pensées.

  4. treblig dit :

    La santé mentale et les problèmes de toxicomanie comptent pour l’essentiel de la petite criminalité dans la ville de Montréal. 37% des sans-abri ont un problème de santé mentale avec, généralement associée, un problème de consommation. Plus de la moitié d’entre-eux ont fait l’objet de mesures policières ( fouille, contraventions, internement…) .

    Et pourtant la criminalité est en baisse à Montréal. Ce serait une belle occasion de redéployer les ressources: un peu moins de policiers, un peu plus de travailleurs sociaux.

    Du moins, c’est comme ça que je vois le slogan  » defund the police ».

    1. papitibi dit :

      J’occupais depuis quelques étés un job d’étudiant à l’hôpital psychiatrique St-Jean de Dieu quand Denis Lazure en a pris la direction; Lazure est devenu plus tard ministre dans le cabinet Lévesque.

      Une réforme, bien sûr!

      Lazure a interdit que les portes des ‘cellules de confinement’ soient verrouillées la nuit; plusieurs préposés aux malades (l’expression alors utilisée) ont offert leur démission; dans une unité où plus de 20 parmi la quarantaine de patients étaient assez violents et assez déconnectés pour TUER, c’était pas très rassurant pour le préposé de nuit (au plus, ils étaient deux). S’ils étaient littéralement mis en cage le soir et la nuit, c’était en partie faute de connaissances/compétence des administrations, et en partie pour la protection du personnel et des autres personnes hébergées. Le soir et la nuit, il y avait pas assez de personnel pour encadrer ces patients violents.

      Pour des motifs dits humanitaires, l’institution a été vidée de la plupart de ses patients; ils ont été lâchés lousses et sont devenus des ‘itinérants’, des sans-abri, des ‘personnes sans domicile fixe’.

      Moi aussi, j’avais quitté. mon poste cette année là. Avant que les patients soient lâchés lousses au centre-ville. C’était devenu trop dangereux de travailler dans un Institut psychiatrique dont le nouveau DG a ordonné que TOUS les malades soient libres de circuler 24h/jour, sans égard aux ressources humaines insuffisantes. Sans égard à la sécurité.

      Le dogme avait prévalu. Um beau désastre!

  5. Gilbert Duquette dit :

    Autre chiffre du jours.

    61 848 Américains testé positif aujourd’hui selon WorldOmeter. Un record qui ne tiendra aps longtemps.

    1. treblig dit :

      @ Gilbert Duquette

      Et 890 décès en ce 8 juillet. On revient tranquillement aux 1 000 décès par jour comme au mois de mars.

    2. ghislain1957 dit :

      @ Gilbert Duquette

      Le Dr. Fauci a prédit 100,000 cas par jour. À ce rythme là, ils risquent d’y arriver avant la fin du mois.

  6. Daniel dit :

    Il y a tellement de haine aux Etats-Unis, comment tendre la main?

  7. titejasette dit :

    « Les résultats de ce sondage … donnent à penser que Donald Trump et ses alliés ne sont pas en phase avec le public américain sur les questions raciales » – Billet

    Je suis certaine à 99.99% que Trump et ses alliés comprennent très bien ce que veulent dire les mots «Defund the police». Cependant ils veulent faire mal paraître le mouvement Black Lives Matter en leur prêtant la signification « éliminer la Police ».

    C’est de la démagogie « cheap » et heureusement sans conséquence car seulement 18% des gens le croit. Quand même c’est peu 18% mais c’est beaucoup de caves.

    Alors on élimine la Police et on la remplace par qui ? par les Suprémacistes ? les KKK ? Les balayeurs de rues ?

    C’est une question qui ne se pose même pas. Trump l’a saisi au vol cette idée et l’a presque immédiatement laissée tomber. Ça lui a servi le temps d’un temps. Une autre erreur de jugement, je dirais 21 000è erreur ? Voyons réfléchis un peu !

    1. Achalante dit :

      Et ces 18% sont probablement sa base pure-et-dure, celle qui est raciste, xénophobe, et qui croient tout ce que ce type dit. Ce qui fait qu’il y a maintenant près de 20% de sa base « traditionnelle » qui ne le suit plus… C’est très bon.

      (Mais pensez-y: environ 20% de la population états-unienne qui est [probablement] raciste et xénophobe. Une personne sur cinq. Ça reste beaucoup.)

  8. Madalton dit :

    Il n’y a pas que la police à réformer. Il y a aussi les intervenants dans les centres pour délinquants. 😤☹️

    https://www.lapresse.ca/international/etats-unis/2020-07-08/un-jeune-noir-meurt-apres-avoir-ete-asphyxie-dans-un-centre-pour-delinquants.php

  9. Haïku dit :

    « Defund the GOP »(dixit le NRA).

    Oups. Je rêve en couleurs
    Ou plutôt, en noir et blanc ?

  10. PROBERT dit :

    Biden a eu raison de prendre ses distances avec ce slogan dont on savait dés le début que Trump accuserait les démocrates de vouloir se débarrasser de la police. C’est plutôt de lui qu’ils cherchent à se débarrasser.

  11. Stellaire11 dit :

    Finalement les manifestations de BLM ont su toucher le cœur des américains. Il reste de l’espoir pour la suite des choses.

    Mais la boîte de Pandore du racisme que Trump a ouvert, a libéré le côté sombre du nationalisme américain, qui va continuer à polluer le débat démocratique.

    Ils ne sont pas sortis de l’auberge, les zaméricains, avec la gang de zoufs Pro-Trump!

    1. Haïku dit :

      Bien dit ! 👌

  12. garoloup dit :

    Ces sondages sont encourageants…seuls les irréductibles trumpiens ne veulent pas comprendre le bon sens… Cette base dure semble même avoir rétréci quelque peu d »après les pourcentages évoqués.

    1. ghislain1957 dit :

      @ garoloup

      « …seuls les irréductibles trumpiens ne veulent pas comprendre le bon sens… »

      Ou ne « peuvent » pas comprendre le bon sens.

  13. Richard Desrochers dit :

    « Donald Trump et ses alliés ne sont pas en phase avec le public américain sur les questions raciales. Alors que le président affirme que Black Lives Matter est un «symbole de haine» […] »

    Ça ne changera pas le message du Hater-in-chief. Transformer la haine des suprémacistes blancs en haine de la part des victimes (comme transformer sa haine contre tous en haine contre lui) ne passe plus.

    D’ailleurs y a-t-il une question où DT et ses alliés sont en phase avec le public — si on excepte les déphasés qui sont encore dans la réalité alternative ?

  14. titejasette dit :

    HS

    « Les scientifiques ont mis en garde mercredi contre une vague potentielle de dommages cérébraux liés aux coronavirus, de nouvelles preuves suggérant que le Covid-19 peut entraîner de graves complications neurologiques, notamment une inflammation, une psychose et un délire. »

    La Californie augmente sa capacité hospitalière en raison de l’augmentation du nombre de cas. Dans d’autres villes, le maximun de capacité est presque atteint

    1. gl000001 dit :

      Psychose … délire … DT a déjà eu la COVID ?

      1. papitibi dit :

        Ce serait donc lui, le patient ZÉRO.
        Faudra alors penser à appeler ça la Trump Flu!

  15. Pierre s. dit :

    ———————————

    Dans le 18 % de crétins qui pensent ca …. y a l’imbécile de président.

    Wow !

  16. Cubbies dit :

    Je continue de croire que Bunker Boy a perdu la sympathie d’une grande portion de la population le jour où Barr a demandé à libérer le passage pour que Trump fasse son photo-op à l’église avec sa Bible dans les mains. Attaquer une foule imposante mais pacifique était une gaffe majeure. Le monde a décroché.

    La laisser-faire associé à la pandémique fait le reste. Depuis ce jour, Bunker Boy a été largué par les évènements. C’était le 1er juin.

    1. Madalton dit :

      Il a aussi montré son hypocrisie avec sa bible, lui qui ne va jamais à l’Église.

  17. Lecteur_curieux dit :

    Encore une fois je crois au modèle du cours de PPE étendu aux valeurs où les élections peuvent se gagner par l’achat de votes en formant une coalition d’intérêts minoritaires.

    Car le vote ne tient pas compte de l’intensité des préférences.

    Alors cela marche autant pour ceux voulant des subventions que pour les crinqués des armes à feu, que les gens s’opposant à l’avortement ou la contraception ou encore au mariage gay.

    La personne raisonnable bien son vote ne vaut pas plus que celui extrémiste et la personne peut avoir de l’allure sur plein de choses mais pour un ou deux enjeux voter Trump en disant ne pas avoir le choix.

    Les préférences peuvent être dogmatiques et la personne ne l’est pas sur tous les dossiers.

    Une élection avec le programme électoral souvent assez mauvais avec plein de mesures à bénéfices concentrés et coûts diffus peut l’emporter et ce qui est vrai en $ l’est aussi en valeurs idéologiques.

  18. Lecteur_curieux dit :

    Les Américains ne sont pas aussi réactionnaires que cela. Mais la personne a beau être ouverte aux communautés culturelles, il lui suffit d’être anti-avortement pour voter Trump dans plusieurs cas.

  19. Pierre s. dit :

    ———————–

    et la, largement à la traine dans les sondages …
    Avec d ici deux semaines possiblement 20-25 000 morts qui s en viennent.
    La population va vraiment commencer a mettre la pression sur cette présidence
    parano, incompétente et complètement dénué de leadership.

  20. Lecteur_curieux dit :

    Il était bon l’article suivant d’Yves Boisvert bien toute sa série:

    https://www.lapresse.ca/international/etats-unis/2020-06-13/la-presse-en-georgie-le-poison-du-racisme

    Ashley Paulk III semble un homme bien mais ses croyances sur l’avortement et les faibles impôts sont dogmatiques.

  21. jeani dit :

    77% du temps trump dit des conneries.

    Pour le 23% du temps qui reste il ferme sa grande gueule; ce qui est déjà tout un exploit

  22. jarrya dit :

    J’ai de la difficulté à associer de-financement avec plus de protections pour les minorités

    1. gl000001 dit :

      Moins d’armes mais plus de formation pour les policiers. Ca devrait protéger les minorités.

      1. Haïku dit :

        Exactement !!! 👌👌

    2. Achalante dit :

      Moins de policiers avec des armes de guerres, plus d’investissement dans les programmes sociaux, les logements abordables, l’aide pour les problèmes de santé mentales, etc. Quand on sait qu’un policier est payé 80 000 $ et plus, sans compter son équipement, alors qu’un intervenant social est souvent payé 25 000 $… Ça fait trois intervenants sociaux pour chaque poste de policier éliminé. Éliminez 100 policiers (sur parfois plusieurs milliers), et vous pouvez payer un bloc de logements abordable en quelques années. Ça fait bien des gens qui n’auront plus à choisir entre payer le loyer ou manger… Et comme ils ont besoin des deux, plusieurs se tournent vers la petite criminalité pour survivre.

      Si on ajoute des micro-prêts à taux abordables pour aider des gens à se former ou créer leur propre emploi… Des places en garderies pour les jeunes parents à revenus modestes… Des activités sportives et éducatives pour les enfants et ados… Imaginez le progrès social qui viendrait avec!

  23. Layla dit :

    L’homme de main nazi Hermann Göring a expliqué dans la prison de Nuremberg combien il est facile de mobiliser le public à la guerre :

    « Voix ou pas de voix, le peuple peut toujours être amené à la demande des dirigeants.
    C’est facile.
    Tout ce que vous avez à faire est de leur dire qu’ils sont attaqués et de dénoncer les pacifistes par manque de patriotisme et d’exposer le pays au danger.
    Cela fonctionne de la même façon dans n’importe quel pays. »

    Va -t- il réussir? De moins en moins sûr. Mais on ne peut pas dire qu’il ne travaille pas fort possiblement pas pour une guerre mais une «  guguerre » ça du sens pour moi.

  24. jeanfrancoiscouture dit :

    »18% pensent que le slogan «Defund the police» signifie éliminer la police.»

    C’est juste parce qu’ils confondent «defund» et «defunct». Petit côté encourageant: cela pourrait signifier qu’il n’y aurait que 18% d’analphabètes. 🙂

  25. Jean Saisrien dit :

    On l’a probablement dit: le terme est mal choisi je trouve.

    Comme BLM, j,aurais ajouté 2 à la fin et les estis de racistes n’auraient pas sorti leur ALM à la con…

  26. POLITICON dit :

    Sondage encourageant, oui!

    Qu’une majorité d’États-uniens réalisent les inégalités conduisant au racisme est une très mauvaise nouvelle pour le Parti républicain incarné par Trump. Ce qui me laisse à penser que le président à tirer dans la coque du bateau de son propre parti en n’écoutant personne de son entourage. Ses rhétoriques incendiaires à la limite calamiteuses pour monopoliser l’attention des médias sont réussies mais la population réalise que son discours est truffé d’incongruités, de mensonges, de messages creux qui tendent à diviser et mettre l’huile sur le feu.

    A regarder nos voisins d’en-dessous au prise avec un président incompétent pendant qu’ils doivent affronter la 2e vague d’une 1ère vague du covid-19, l’économie peu rassurante, en campagne électorale, des accusations de toute part, un pays divisé, quoi! Je crois assister à l’agonie du Parti républicain. Les projecteurs sont souvent sur DT, mais le parti est montré du doigt après avoir défendu et ensuite camoufler les affres du président dans le processus de destitution. Donald Trump est en train de décimer le parti pendant que tout le monde regarde la gueule ouverte. Non seulement risquent-ils de perdre la majorité au Sénat mais dans les 2 chambres pendant que Mr. Toupette effrite les appuis du parti à vitesse grand V. Les républicains doivent se débarrasser de Trump au plus vite ou trouver un moyen de tricher aux élections. Peut-être répéteront ils les exploits de 2016, qui sait?

  27. ghislain1957 dit :

    Hors sujet:

    Peut-être aurons nous de bonnes nouvelles encore aujourd’hui. Du moins, je l souhaite.

    Trump peut-il garder le secret sur ses affaires? La Cour suprême se prononce jeudi

    « Donald Trump peut-il, au nom de son statut présidentiel, refuser de transmettre toute une série de documents comptables au Congrès et à la justice ? La Cour suprême des États-Unis se prononce jeudi dans ce dossier aux lourdes implications politiques. »

    https://www.lapresse.ca/international/etats-unis/2020-07-08/trump-peut-il-garder-le-secret-sur-ses-affaires-la-cour-supreme-se-prononce-jeudi.php

  28. papitibi dit :

    Selon CNN:
    Dr. Bruce Dart, Executive Director of the Tulsa Health Department, said in a press conference on Wednesday there are high numbers being reported this week, with nearly 500 new cases in two days and trends are showing that those numbers will increase.
    There had been a 20% decline in new Covid-19 cases the week of June 28 through July 4.
    The Tulsa Health Department reported 266 new cases on Wednesday, bringing the total number in the county to 4,571. There are 17,894 cases in Oklahoma and 452 deaths, according to Johns Hopkins University’s tally of cases in the United States.`

    https://www.cnn.com/2020/07/08/us/tulsa-covid-trump-rally-contact-tracers-trnd/index.html

    Action (le rally)? Réaction! On peut maintenant en mesurer les effets sur la santé publique…

    Cela dit, chez nous itou, on n’apprend pas toujours assez vite; la gang de 60 ados rassemblés fin juin sur la rive-sud le confirme:

    Rappelons que l’origine d’une possible éclosion serait au moins deux fêtes, dont une tenue à Saint-Chrysostome où une soixantaine de jeunes étaient présents le 28 juin. La Direction de la Santé publique de la Montérégie a indiqué à La Presse que des personnes présentes à une fête à Saint-Chrysostome et à une autre fête ailleurs sur la Rive-Sud ont été déclarées positives à la COVID-19.

    L’augmentation de cas a notamment entraîné la fermeture temporaire de certains commerces et restaurants.
    *https://www.lapresse.ca/covid-19/2020-07-07/covid-19-une-clinique-mobile-a-mercier-le-9-juillet.php

    pour accéder à l’article, copier le lien MOINS l’astérisque qui le précède.

    J’espère pour ces tit-counes repentants qu’ils n’auront pas mis leu mémé dans la schnoutte covidienne. Ni compromis la santé financière de Popa, de matante Joséphine ou de la cousine Margot, avec leurs folleries et leur LIBÂÂÂRTÉ!

  29. Gilles Morissette dit :

    Sondage intéressant qui confirme que « Bunker Boy » n’est pas, comme le dit si bien M. Hétu, au diapason de ce que pense une majorité des Américains.

    L’Abruti-En-Chef vit dans » une réalité parallèle », qui n’a rien à voir avec ce qui se passe dans celle qui est vrai.

    À l’exception des irréductibles adorateurs de sa secte de morrons, de moins en moins de gens croient tout ce qui sort de sa bouche.

    Les USA ont amorcé une profonde réflexion sur la façon dont les policiers interviennent notamment face aux minorités (Afro-Américains, Asiatiques, Musulmans, etc).

    Le mouvement est irréversible et les « Rednecks » ne pourront pas le stopper.

    L’obscurantisme n’est pas encore mort mais on commence à voir la lumière au bout du tunnel.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :