Le blogue de Richard Hétu

L'Amérique dans tous ses états

Né esclave en 1817 ou 1818 au Maryland, Frederick Douglass ne pouvait prédire le rôle que tiendrait un jour la vidéo dans la lutte contre l’injustice raciale aux États-Unis. Mais cet ardent abolitionniste qui réussit à s’évader à 20 ans après s’être instruit en cachette connaissait la puissance de l’image. Dans les années qui suivirent la parution de l’autobiographie qui allait faire de lui l’Afro-Américain le plus connu du monde – Mémoires d’un esclave (Lux Éditeur) -, il devint aussi la personne la plus photographiée aux États-Unis, devant Abraham Lincoln.

Ce n’était pas une simple question de vanité de la part d’une des plus grandes voix abolitionnistes des États-Unis, qui succède à Martin Luther King et Nina Simone parmi les personnalités afro-américaines que je tiens à saluer dans le cadre de l’avant-dernière campagne de financement de ce blogue en 2020. Pour résumer sa pensée sur la photographie, pensée à laquelle il consacra pas moins de quatre grandes conférences, Frederick Douglass voulait contrecarrer, en posant toujours avec un regard sérieux, voire sévère, et des habits luxueux, le stéréotype de l’«esclave joyeux». De dire John Stauffer, auteur d’un livre sur le sujet : «Il croyait dans la valeur de vérité de la caméra – que même dans les mains d’un raciste blanc, la caméra ne mentirait pas.»

Frederick Douglass aurait sans doute été conforté dans cette pensée en voyant les images des chiens de Bull Connor attaquant des enfants noirs à Birmingham en 1963 ou celles de Derek Chauvin plantant son genou sur le cou de George Floyd à Minneapolis en 2020.

Il peut paraître étrange de mettre l’accent sur l’image d’un homme qui est connu surtout pour ses écrits et ses discours. Mais toutes les raisons sont bonnes pour parler d’un des plus grands Américains, toutes races et époques confondues, dont l’histoire est racontée de façon magistrale dans la biographie signée par l’historien David Blight, Frederick Douglass : Prophet of Freedom.

Bon, avec tout ça, j’allais quasiment oublier de vous parler de campagne de financement actuelle de ce blogue, qui arrive à mi-temps. J’invite chaudement ceux et celles qui n’ont pas encore eu le temps de contribuer à passer à l’action, et je remercie de tout coeur ceux et celles qui l’ont déjà fait!

Le blogue de Richard Hétu
Other Amount:


(Photo Getty Images)

20 réflexions sur “Contribuez à ce blogue, jour 3

  1. Colette Para;yre dit :

    J’ai pu assister à un échange organisé par La Presse et bien que je vous lis régulièrement, je ne vous avais jamais vu ou entendu. J’apprécie votre plume et votre analyse qui nous informent de l’actualité chez nos voisins du sud. Merci et je vous soutiens avec fierté.

    1. Richard Hétu dit :

      Merci de votre soutien!

  2. 430a dit :

    Ma modeste contribution est faite, M.Hétu. Encore merci de tenir ce blog avec constance et courage. Merci aussi à tous les blogeurs qui y contribuent.

  3. Raymonde Belanger dit :

    Contribution faite avec plaisir ,comme à chaque campagne.Je ne commente presque jamais ,mais je lis tout,fidèlement.Bravo,m.Hétu,l’intérêt de votre blogue ne cesse jamais.

  4. quinlope dit :

    Je suis en convalescence après opération à hanche mais continue à vous lire et supporter.

  5. Bidulen dit :

    M. Hétu, je ne sais pas comment vous faites pour continuer à regarder l’actualité américaine quotidiennement et rester en bonne santé mentale. Il m’arrive très souvent de décrocher pour ne pas devenir fou.
    Je pensais acheter un appartement en Floride, mais maintenant c’est Medellin qui m’intéresse. Je fais attention de passer par Panama ou México. L’arrogance des douaniers américains me blesse souvent…

    1. Madalton dit :

      J’ai un condo sur la côte Ouest de la Floride et je prends toujours l’avion à partir de Burlington ou Plattsburgh. Je traverse donc les douanes terrestres et je peux vous dire que les douaniers américains sont aussi ou sinon plus sympathiques que ceux du Canada. J’ai toujours de bonnes conversations avec eux.

      Par exemple, en juin dernier, j’attends pour passer dans la ligne NEXUS. Il y a une roulotte en avant de nous. Ça prend 10 minutes au lieu de 1 ou 2 habituellement. Arrive mon tour, le douanier me demande où je demeure et quelle est ma profession. Je répond CPA et là, il se met à parler. J’aurais dû étudier pour être CPA au lieu de faire cette maudite job. Same shit, another Day qu’il dit. Je l’ai écouté pendant 3-4 minutes et essayer de lui remonter le moral. Il a oublié de poser les questions d’usage à ma femme.

      En passant, les gens de la côte ouest (région de Naples et Fort Myers sont très sympathiques et le rythme de vie est diamétralement opposé à celui de la côte Est (Miami, Fort-Lauderdale par exemple)

      1. chicpourtout dit :

        @Madalton
        C’est exact. Ma mère et mon beau-père américain ont vécu près de 30 ans en continu dans cette région à leur retraite. Certaines régions de la Floride sont effectivement plus belles que d’autres. Y vivre était un plaisir quotidien pour eux près de la mer.
        Bonne retraite à vous. Je vous souhaite de trouver un petit coin de paradis divin avec votre compagne.
        Bonne santé!

      2. Madalton dit :

        @chicpourtout,

        Nous avons acheté notre condo à la fin de 2010 quand le marché immobilier n’était pas cher et que le $ CAD était au pair. Nous louons le condo l’hiver à des américains qui vivent en Caroline du Nord.

        Je viens de prendre ma retraite et ma femme prend la sienne comme enseignante vendredi,

        Merci pour vos vœux de retraite. C’est bien gentil.

        Bonne santé à vous aussi.

  6. Pierre S. dit :

    ——————————

    Surtout il avait compris combien le mensonge est dangereux.
    Les trois dernières années en sont le parfait exemple.

  7. ghislain1957 dit :

    Hors sujet

    Le Dr. Fauci avertit les américains qu’ils sont toujours dans la première vague et dit qu’il n’a pas parlé à tRump depuis des semaines.

    ‘We’re still in a first wave,’ Fauci says, noting precautions can prevent second wave of coronavirus  »

    « Dr. Anthony Fauci said Tuesday that he hasn’t spoken to President Donald Trump in weeks, and warned that America is still not through the first wave of coronavirus cases. »

    https://www.marketwatch.com/story/were-still-in-a-first-wave-fauci-says-noting-precautions-can-prevent-second-wave-of-coronavirus-2020-06-16?mod=home-page

    Et ça continue à déconfiner à qui mieux-mieux en ne respectant aucune consigne sanitaire.

    1. Haïku dit :

      Merci pour le lien.

    2. gigido66 dit :

      Le docteur Fauci a été lui aussi balayé sous le tapis comme la pandémie… quand tu le vois pas, tu l’entends pas, tu l’écoutes pas…c’est simple…il n’est plus dans là, disparu en un tour de main. Il disait trop la réalité que Trump ne voulait pas entendre.

  8. gigido66 dit :

    …parti trop vite…avant la correcion:
    …il n’est plus dans le portrait.

  9. chicpourtout dit :

    @M. Hétu
    Merci beaucoup pour cet article. Je ne connaissais pas ce précurseur. Il fait honneur à toute la communauté noire américaine. On devrait enseigner son parcours et son inspirant sens de la fierté.

    Vous lire le plus longtemps possible (malgré ma modeste contribution) est mon souhait. J’invite donc tous les autres « commentateurs » à faire de même et bien sûr, les lecteurs assidus.
    Allez… on se bouge! C’est la consigne du jour 😉

  10. Cubbies dit :

    Quelle bonne idée de nous présenter ces grands qui ont marqué une partie de l’histoire des États Unis ou qui ont pu avoir une influence sur votre intérêt pour ce pays. C’est une valeur ajoutée et ça pique ma curiosité.

    Merci de nous présenter à tous les jours un point de vue de l’intérieur des États Unis. L’ajout des commentaires des participants fait de ce blog un carrefour intéressant d’échanges d’idées.

    Vous pouvez compter sur mon appui.

  11. Nycole L. dit :

    Merci M. Hétu pour votre excellent travail et pour votre assiduité pour nous tenir informés et ensuite, discuter entre nous sur nos voisins du sud et leur  » infect » président 😣. Continuez votre bon travail les gens doivent pouvoir suivre et essayer de comprendre la politique actuelle chez nos plus proches voisins. Vous êtes un service essentiel pour nous, encore merci et… bon courage.
    Ma contribution est partie.
    Nycole L.

  12. Stemplar dit :

    Douglass mériterait avoir cette même photo sur les billets de banque américains.

  13. Pascale Vaillancourt dit :

    Encore un livre à ajouter sur ma liste quasiment interminable sur Amazon :0)

  14. Igreck dit :

    Le mépris de certains Blancs envers les Noirs ressemble étrangement à celui de certains homme à l’égard des femmes. Très souvent c’est qu’ils réalisent que cet « Autre » est une bien meilleure personne qu’eux-mêmes et tentent alors de détruire ce qui le menace dans sa certitude d’être supérieur !

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :