Le blogue de Richard Hétu

L'Amérique dans tous ses états

Tout juste comme le vent tourne en faveur de Joe Biden dans la course à l’investiture démocrate, la majorité républicaine au Sénat s’apprête à jeter les bases d’au moins deux enquêtes sur les liens entre les Biden et la société d’énergie ukrainienne Burisma. Une commission de la chambre haute tiendra ainsi un vote la semaine prochaine afin d’assigner à comparaître Andrii Telizhenko, ancien responsable ukrainien qui a travaillé pour cette société. Or, en votant contre cette assignation avec les démocrates de la commission, Mitt Romney pourrait frustrer de nouveau ses collègues républicains et Donald Trump, qui réclame encore et toujours des enquêtes sur Burisma et les Biden.

«Il n’y a aucun doute que cet intérêt pour Burisma et Hunter Biden semble politique, et je pense que les gens sont fatigués de ce type d’enquêtes politiques», a déclaré ce jeudi le sénateur de l’Utah, unique républicain à avoir voté pour la destitution du président.

Les républicains estiment que l’enquête sur Burisma est légitime. Ils disent vouloir connaître les circonstances de l’embauche d’Hunter Biden à titre de membre du conseil de cette société alors que son père était vice-président des États-Unis. Et ils veulent savoir si cette embauche a permis à Burisma d’obtenir des faveurs auprès de l’administration Obama.

Le président et ses alliés ont aussi insinué que Joe Biden avait obtenu le licenciement du procureur général d’Ukraine en 2016 pour aider son fils. Il s’agit d’une accusation sans fondement, d’autant que le licenciement de ce procureur général réclamé par la communauté internationale augmentait les chances d’une réouverture de l’enquête dont Burisma avait fait l’objet.

Quant à Hunter Biden, il a reconnu une erreur de jugement en acceptant une position au sein de Burisma pour laquelle il n’avait pas d’expertise.

Mitt Romney a déclaré qu’il n’avait pas encore pris sa décision concernant son vote sur l’assignation à comparaître de Telizhenko.

Chose certaine, Donald Trump et ses alliés du Sénat veulent que le pseudo Burismagate devienne à la campagne présidentielle de 2020 ce qu’a été l’Emailgate à la campagne présidentielle de 2016. Évidemment, Bernie Sanders pourrait épargner à Joe Biden un tel scénario en remportant la course à l’investiture démocrate, ce que souhaitent peut-être aussi les républicains en relançant une histoire qui a contribué à la mise en accusation du président.

(Photo AP)

45 réflexions sur “L’Ukraine et les Biden : Romney pourrait frustrer encore Trump

  1. Dekessey dit :

    Et le cirque continue…
    En fait, il ne fait que commencer.

    1. Réal Tremblay dit :

      À propos de cirque, n’oublions pas que l’affaire Mueller revient dans le décor ainsi que la décision de la Cour Suprême sur les déclarations de revenus de Trump cet été.

  2. lechatderuelle dit :

    et le plus troublant est que la vérité n’est pas importante….

    trump dit tout et n’importe quoi sur n’importe quel sujet et ça passe…..

    alors peu importe les résultats de cette « pseudo-enquête » si elle est autorisé, Biden sera cuit….

    trump utilise toutes les cartes qu’il peut trouver…..
    les Démocrates ne sont pas de taille … et ils doivent soupirer d’aise que les mandats présidentiels ne soient que de 8 ans…. parce que trump est tellement salaud et sournois que pour le battre il faut être pire que lui et si ça se rend à cette bassesse, la démocratie sera foutue aux USA pour longtemps….

    la seule défensive de Biden est de totalement ignoré les attaques de trump, ne jamais répliquer comme on ne réplique pas à la charge d’un parasite quelconque….
    mais bon….

    ça va jouer sale en Ta…….

    1. franlabrecque dit :

      Et si on parlait des 6 faillites et plus, et des impôts non payés , ça pourrait fermer la gueule de l’abruti qui se prend pour un génie….

  3. jean c. dit :

    Ce n’est pas un commentaire mais, monsieur Hétu, j’aimerais savoir quelle est la date limite pour être candidat aux élections américaines de 2020. Merci et bonne soirée à vous et à tout les lecteurs (trices).

  4. Layla dit :

    Maintenant que Michael Bloomberg s’est retiré…

  5. Micheline dit :

    La familia trump est gangrenée par des magouilles. C’est assez incroyable qu’il tape sur Biden, quand eux se gargarise dans la corruption. Sales hypocrites et mafieux. Le parrain donne l’exemple de sa petite vie nauséabonde.

    1. Sueurs dit :

      Projection… tout simplement.

  6. xnicden dit :

    « Les républicains estiment que l’enquête sur Burisma est légitime. Ils disent vouloir connaître les circonstances de l’embauche d’Hunter Biden à titre de membre du conseil de cette société alors que son père était vice-président des États-Unis »

    Quelle idée aussi l’Ukraine…Il aurait fallu qu’il aille travailler à la Maison-Blanche, personne n’aurait pas posé de question.

    Plus sérieusement, on peut s’attendre effectivement à ce que ça traîne jusqu’en novembre si M. Biden obtient la nomination.

  7. ghislain1957 dit :

    « Les républicains estiment que l’enquête sur Burisma est légitime. »

    Comme ils ont pensé que les 152 (j’exagère à peine) enquêtes sur Benghazi étaient légitimes ainsi que les 88 (bis) enquêtes sur les courriels de Hillary.

    Pourtant ce qui est bizarre, c’est que depuis le début de la présidence du gros Corona Clown, ceux qui ont été accusés étaient tous des ripoux-blicainc.

  8. marylap dit :

    Pourquoi j’ai l’impression que ça pourrait leur retomber sur le nez cette pseudo-enquête. À part prouver que c’est juste une autre tentative pathétique des républicons d’essayer de passer pour des champions de l’anti-corruption alors que Trump est corrompu à l’os.

      1. Marylap dit :

        Je pense que cette enquête là risque de produire plus de résultats.

      2. lechatderuelle dit :

        Madalton fallait pas menacer, fallait fesser…..

  9. ghislain1957 dit :

    Hors sujet: Parlant de magouilles et d’enquête…

    Facebook retire des pubs de Trump déguisées en messages officiels pour le recensement

    « Les messages commandités encourageaient les utilisateurs de Facebook à « participer au recensement officiel de 2020 pour les circonscriptions » et les redirigeaient vers… le site de campagne du président. »

    https://www.lapresse.ca/international/etats-unis/202003/05/01-5263482-facebook-retire-des-pubs-de-trump-deguisees-en-messages-officiels-pour-le-recensement.php

  10. Louise dit :

    Trump est encore en mode vengeance. Je n’arrive pas à comprendre comment ses supporteurs ne voient pas à quel point il fait du tort au processus démocratique électoral.
    Peut-être que le reste de la population va finir par se lasser de ses attaques vicieuses et de ses demandes d’enquêtes sur à peu près tout ce qui peut nuire à sa réputation et à sa réélection.
    Il me semble qu’il y a déjà eu une enquête sur le travail de Hunter Biden et qu’on n’a rien trouvé d’illégal.

  11. Martin cote dit :

    C’est à espérer que Romney leur fasse faux bond encore une fois……quant à ce Telizhenko….c’est un pourri de la trempe de Giuliani…et s’il temoigne……il va dire tout ce que les repus veulent qu’il dise….de la saleté pour faire plaisir au gros épais à la Maison Blanche………Romney à raison et ceci peut se retourner contre la gang de repus et leur gros épais de Trump….

  12. P-o Tremblay dit :

    Combien de temps il reste déjà a ces idiots?

    1. gl000001 dit :

      Moi, je leur donnerais bien 20 ans au pénitencier.

      1. Haïku dit :

        20 ans ?
        Vous êtes trop clément. 😉

  13. chrstianb dit :

    Un commentaire de la sénatrice Collins?
    Ah, tiens, encore le silence des criquets…
    https://tinyurl.com/y2wyca2m

  14. Apocalypse dit :

    M. Biden est moins controversé que Madame Clinton, on va donc espérer que cette pseudo histoire avec Burisma va avoir moins de ‘traction’ que les courriels et Benghazi. Cela dit, Donald Trump et les républicains vont en parler, en parler et encore en parler au point que plusieurs vont penser qu’il y a un véritable scandale derrière tout cela.

    En plus, il y a la variable William Barr qui pourrait venir jouer quelques semaines avant le vote, alors ça risque de ne pas être facile pour les démocrates et Joe Biden.

    Si c’est M. Sanders, on va agiter le spectre du socialisme et ça risquerait fort de lui faire très mal et de le couler.

  15. Apocalypse dit :

    @Louise – 19:46

    ‘Trump est encore en mode vengeance.’

    Et vous pouvez parier qu’il serait encore plus impitoyable s’il devait rester à la Maison-Blanche en novembre. On dit que le temps arrange certaines choses, mais il y a bien d’autres choses que le temps ne fait qu’empirer 😢.

  16. Apocalypse dit :

    @ghislain1957 – 19:36

    ‘Comme ils ont pensé que les 152 (j’exagère à peine) enquêtes sur Benghazi étaient légitimes ainsi que les 88 (bis) enquêtes sur les courriels de Hillary.’

    Exactement, mais on a parlé, parlé et encore parlé et cela a fini par faire très mal à Madame Clinton.

  17. Mabuse dit :

    Russiagate, Burismagate, toujours le même Poutine!…

  18. spritzer dit :

    « Il s’agit d’une accusation sans fondement, d’autant que le licenciement de ce procureur général réclamé par la communauté internationale augmentait les chances d’une réouverture de l’enquête dont Burisma avait fait l’objet. »

    Des informations indiquent que l’enquête sur Burisma n’était pas dormante au moment du départ forcé du procureur. C’est un point sur lequel il faudrait s’entendre parce qu’il fait une grosse différence, même si la communauté internationale avait demandé semble-t-il la révocation de Shokin.

    Romney a raison de pas vouloir d’un autre cirque au Congrès même si je trouve étrange qu’il soit le seul à s’objecter, comme s’il voulait se mettre en avant… De toute façon la question sera vidée durant la campagne si Biden affront Trump.

    1. ghislain1957 dit :

      @ spitzer

      « Romney a raison de pas vouloir d’un autre cirque au Congrès même si je trouve étrange qu’il soit le seul à s’objecter, comme s’il voulait se mettre en avant… »

      Romney est le seul à s’objecter car il n’est pas vendu comme Moscow Mitch, ni n’a peur du gros clown orangé comme Lindsey « brown nose » Graham.

  19. Haïku dit :

    RE: « Les républicains estiment que l’enquête sur Burisma est légitime ».
    —🤣

    -« Une commission d’enquête pour être efficace,
    ne doit compter que trois membres, dont deux sont absents. »(G. Clemenceau).

    -« Lorsque des éléments, des détails, même anodins, reviennent régulièrement dans une enquête,
    il faut toujours les retenir, parce qu’ils dissimulent à coup sûr une signification profonde. »(J-F Grangé).

    -« Holmes, vous ne résoudrez jamais cette enquête. »(Dr. Watson).

    -« Le roman-savon est devenu une enquête générale sur l’homme et sur le monde.(E. Zola/M. Tremblay).

    -« L’histoire est devenue une enquête générale sur les événements du présent. »
    (Oups, maudit correcteur. Il faut lire « une enquête générale sur les événements du Prézident »)

  20. Loufaf dit :

    Romney voit très bien quel  » game » est en train de se jouer, l’ amorce d’ une campagne de salissage contre Biden. Nous verrons ce que lui dictera sa conscience, parce que, pour un républicain, il semble en avoir une.
    Les attaques contre Biden, ne font que commencer. Parce que le gros despote s’est fait prendre en flagrant délit de chantage avec le président ukrainien, , il doit démontrer que son  » appel parfait » était justifié. Son but est de faire passer Biden comme l’ homme le plus corrompu de l’histoire des zétats . J’ espère que Biden trouvera les moyens de se blinder contre ce genre d’ attaques et que lui et son équipe pourront démontrer toute la malhonnêteté du gros despote et des reps.

  21. Igreck dit :

    Comment se fait-il que de ce côté-ci de la frontière cela apparaît clairement comme une manœuvre politique complètement tordue et que de l’autre côté du 49e… ah oui ! Il s’agit des États-Dénis !

  22. Benton Fraser dit :

    Trump sait qu’il a gagné l’élection, pardon, le collège électoral de 2016 suite a une enquête bidon et il veut renouveler la chose!

    1. Haïku dit :

      @Benton Fraser
      « Les Enquêtes Jobidon »?. C’est le cas de le dire.😉

  23. ducalme dit :

    @Apocalypse -20h31-

    Je suis entièrement d’accord avec vous : Joe Biden n’est pas Hillary Clinton et ces enquêtes ne l’atteindront pas. Ce sera un divertissement pour consommation interne.

    Biden a toujours été respectable dans les limites de ses fonctions et il a eu une vie personnelle exemplaire.

    L’Américain moyen va y trouver de la chaleur, de la compréhension et du réconfort; il va y retrouver de la dignité.

    L’argent ne poussera pas dans les arbres, mais il sera peut-être un peu mieux réparti.

    J’appuie Bernie Sanders, mais je suis fort conscient que l’on n’applique pas son programme avec 270 votes au Collège électoral remportés grâce aux swing states; pour que le remue-ménage de Sanders puisse se produire, il lui faudrait un appui populaire d’une telle ampleur que les puissances d’argent en tremblent. Pas un pays ou les gens votent à 50% à peu près également entre les deux partis.

    Les partis politiques, un peu partout dans l’Occident, ont bouffé la démocratie.

    Faute de grives, on mange des merles.

  24. Igreck dit :

    HS
    « Le problème de Bernie Sanders n’est pas tant son message. Il rejoint bon nombre de préoccupations des électeurs démocrates, convaincus qu’il faut réduire les inégalités croissantes aux États-Unis. Plusieurs de ses rivaux allèguent qu’il va trop loin. Que certaines de ses idées sont radicales. Mais le problème, vraisemblablement, c’est surtout le messager. C’est Bernie Sanders lui-même. »

    https://www.lapresse.ca/debats/editoriaux/202003/04/01-5263351-investiture-democrate-linsoutenable-dangerosite-du-mot-socialisme.php

  25. Igreck dit :

    « Lutter contre les zombies »
    Essai de Paul Krugman
    Chroniqueur au NYTimes

    1. Haïku dit :

      @Igreck
      Merci pour le lien.
      Ajout amical:

      -« Si deux hommes ont toujours la même opinion, l’un d’eux est de trop.”.

      -« Plus vous saurez regarder loin dans le passé,
      plus vous verrez loin dans le futur.”(W. Churchill). 😉

  26. Yolande C. dit :

    WARREN NE FRANCHIRA PAS LE RUBICON

    Voici ce qu’écrit le chroniqueur Pierre Martin et avec lequel je suis plutôt d’accord.

    Je ne crois vraiment pas que Warren va appuyer Sanders même si sur papier elle est plus proche de lui que de Joe Biden.

    Elle a trop a perdre et à faire perdre.

    Je le cite:

    «Une autre occasion de faire la différence

    Elizabeth Warren ne deviendra vraisemblablement jamais présidente, mais elle n’a certes pas dit son dernier mot. Elle a maintenant l’occasion de faire une différence majeure dans la campagne en invitant ses partisans à appuyer un ou l’autre des deux candidats de tête. Évidemment, Bernie Sanders et ses partisans s’attendent à recevoir son appui, puisque ses positions très à gauche la placent dans la même famille idéologique que le sénateur du Vermont. Je m’aventurerais toutefois à dire qu’il est un peu plus probable qu’elle décide d’appuyer Joe Biden.

    Elle aurait de très bonnes raisons pour prendre cette décision qui irait à l’encontre de la plupart des attentes. D’abord, même si elle est idéologiquement proche de Sanders, elle est avant tout une démocrate, ce que Sanders n’est pas. Elle serait donc à mon avis plus encline à prendre cette décision dans l’intérêt du parti plutôt que pour des motifs idéologiques. Il faut aussi souligner qu’elle siège au Sénat et que ses chances de renforcer sa position dans le caucus démocrate seraient bien meilleures si elle met tout son poids derrière le candidat qui est sans contredit le favori de la grande majorité des 45 sénateurs démocrates en poste. Le fait que plusieurs d’entre ceux qui sont électoralement vulnérables perçoivent une candidature de Sanders comme le coup de grâce à leur campagne en 2020 ou en 2022 ajoute à la pression que doit ressentir Warren d’appuyer Joe Biden. Une possible nomination à la vice-présidence pourrait aussi peser assez lourd dans la balance, même si je ne crois pas que Biden la choisira. L’argument qui parviendra probablement le mieux à la convaincre en est un tout simple: Joe Biden a remporté la course dans son propre État du Massachusetts. Pourquoi se mettrait-elle à dos ses propres électeurs ? »

    https://tinyurl.com/vcwkkbx

    1. xnicden dit :

      Ça fait pas mal de sens. J’ajouterais qu’elle ne doit rien à M. Sanders.

  27. karma278 dit :

    Voilà le Benghazi de Biden.
    La recette est désormais connue.
    Les répus vont cogner sur ce clou encore et encore.

    Je n’en reviens de ce système qui permet à un parti d’enquêter sur ses adversaires politiques.
    Ils ne sont pas élus pour ça gériboire. Faites votre job qui est de gouverner pour améliorer les conditions de vie de tous vos concitoyens.
    Ces enquêtes partisanes, ÉNAURME conflit d’intérêts s’il en est un, on ZÉRO (sfa) crédibilité dans une démocratie digne du concept.

    Une commission indépendante serait plus appropriée.

    1. Maïs1988 dit :

      @ karma278 24 :40 « Voilà le Benghazi de Biden ».

      La réponse des USA à l’attaque contre le consulat américain de Benghazi a été un scandale, voire même un acte de trahison. Il y a eu mort d’hommes. Ceux (je pense au Général Ham, le Rear Admiral Charles Gaouette) qui ont osé refuser les ordres d’Hillary Clinton et Barack Obama de « stand down » en leur disant d’aller se faire fo*tre (scr*w it) et choisis de tenter de sauver l’ambassadeur J. Christopher Stevens et son équipe ont été virés dans les secondes suivantes.

      Vous ne voulez pas connaître les raisons?

  28. Maïs1988 dit :

    « Quant à Hunter Biden, il a reconnu une erreur de jugement en acceptant une position au sein de Burisma pour laquelle il n’avait pas d’expertise. »

    Quand à Hunter Biden, il a finalement reconnu son erreur mais seulement après avoir été pris les deux mains dans la jarre à bonbons, en acceptant une position au sein de Burisma à $50K par mois, $600K par année, pour laquelle sa seule qualification était son nom de famille.

    1. Benton Fraser dit :

      Je vois que vous avez aucune expertise sur le fonctionnement d’un C.A. d’une entreprise, ni sur les salaires!!!

      1. Gilles Morissette dit :

        @Benton Fraser (06/03/2020 à 06:53)

        À vrai dire, « Maïs1988″ n’a aucune expertise peu importe le sujet.

        Par contre, il est excellent pour nous débiter toutes les théories du complot, tout aussi loufoques les unes que les autres, et qui circulent sur le web, notamment sur les sites de l’Alt Right ».

        Du « gros n’importe quoi » qui s’appuient généralement sur « du vent ».

        Les réseaux sociaux sont hélas remplis de ce genre de « ticounes ».Il ne faut donc pas lui donner plus d’importance qu’il ne le faut.

  29. Gilles Morissette dit :

    Les Répugnants vont se servir de tout ce qui leurs tombent sous la main, pour dénigrer la candidature de Biden. quitte à plonger dans la bouette.

    Bande de salopards. de pourriture, de renégats, de corrompus. Ça parle de « corruption » chez les autres et ils ont les deux mains dedans.

    Toute personne ayant un minimum d’intelligence, de discernement et de GBS (j’exclus évidemment les adeptes de la secte et autres morrons du même acabit), est capable de constater que cette enquête pue la partisannerie politique à plein nez.

    Elle sera tout saut honnête, juste et impartiale.

    Il est à espérer que Romney fasse suer encore une fois, l’Escroc-En-Chef.

  30. Quinn dit :

    Franchement, Jared Kushner est dans les conflits d’intérêts jusqu’au cou et on parle de Burismagate??!! Mais que font les journalistes??

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :