Le blogue de Richard Hétu

L'Amérique dans tous ses états

J’ai expliqué dans un billet précédent comment William Barr avait caché la vraie raison pour laquelle Robert Mueller n’avait pas tranché sur la question de savoir si Donald Trump avait fait de l’entrave à la justice. Cette raison tenait en grande partie à la directive du département de la Justice selon laquelle un président en fonction ne peut être inculpé. Dans son rapport, Mueller publie d’ailleurs une note de bas de page précisant que le président pourrait être poursuivi après son départ de la Maison-Blanche.

Or, le rapport expurgé du procureur spécial démontre que William Barr a également cherché à brouiller les pistes sur la question de la «collusion» dans sa lettre du 24 mars résumant les conclusions de l’enquête russe de Robert Mueller.

Pour s’en convaincre, il suffit de lire l’extrait du rapport Mueller publié ci-dessous. Les caractères gras représentent le bout de phrase que Barr a choisi de citer dans sa lettre du 24 mars pour disculper le président de l’accusation de complot avec la Russie pour influencer l’élection présidentielle de 2016. On se rend compte que cette disculpation n’aurait pas été accueillie de la même façon si ce bout de phrase avait été cité dans son propre contexte. Je m’excuse à l’avance auprès de ceux qui ne lisent pas l’anglais. Une fois n’est pas coutume.

Vol. I, Page 1: The investigation also identified numerous links between the Russian government and the Trump campaign. Although the investigation established that the Russian government perceived it would benefit from a Trump presidency and worked to secure that outcome, and that the campaign expected it would benefit electorally from information stolen and released through Russian efforts, the investigation did not establish that members of the Trump campaign conspired or coordinated with the Russian government in its election interference activities.

Suivent deux autres exemples de ce genre de camouflage, signalés ici par le New York Times, dont l’un touche à la fois à la question de l’entrave à la justice et à celle de la «collusion» :

Vol. II, Page 157: Obstruction of justice can be motivated by a desire to protect noncriminal personal interests, to protect against investigations where underlying criminal liability falls into a gray area, or to avoid personal embarrassment. The injury to the integrity of the justice system is the same regardless of whether a person committed an underlying wrong. In this investigation, the evidence does not establish that the president was involved in an underlying crime related to Russian election interference. But the evidence does point to a range of other possible personal motives animating the president’s conduct. These include concerns that continued investigation would call into question the legitimacy of his election and potential uncertainty about whether certain events — such as advance notice of WikiLeaks’ release of hacked information or the June 9, 2016, meeting between senior campaign officials and Russians could be seen as criminal activity by the president, his campaign or his family.

Vol. I, Page 2: We understood coordination to require an agreement — tacit or express — between the Trump campaign and the Russian government on election interference. That requires more than the two parties taking actions that were informed by or responsive to the other’s actions or interests.

Dans ce dernier exemple, Robert Mueller fait la distinction entre un accord explicite ou tacite entre le camp Trump et le Kremlin et des actions qui ne tombent pas dans cette définition précise mais qui dénotent une complicité (inavouable dans le cas qui nous intéresse). William Barr a choisi d’effacer cette distinction importante.

Il n’y a pas si longtemps, Donald Trump se plaignait de ne pas avoir son «Roy Cohn» à la tête du département de la Justice. Avant de devenir son mentor et son représentant juridique, Cohn avait été le bras droit du sénateur Joseph McCarthy, responsable d’une chasse aux communistes honteuse dans les années 1950, et avocat de mafieux à New York. Le président a peut-être trouvé son «Roy Cohn».

Le Congrès devrait-il pour autant lancer une procédure de destitution contre Barr, comme le suggère le journaliste Jonathan Chait du magazine New York?

Joe Scarborough, ex-représentant républicain de Floride et animateur de l’émission Morning Joe de MSNBC qualifie William Barr de «politicard» qui rejoindra John Mitchell, chef du département de la Justice sous Richard Nixon, parmi les pires procureurs généraux de l’ère moderne.

(Photo Getty Images)

67 réflexions sur “Le camouflage de Barr (suite)

  1. Réal Tremblay dit :

    Malheureusement pour la démocratie les partisans du Président seront tenus dans l’ignorance ou ne voudront pas voir ces nuances non soulignées dans les déclarations de M. Barr.

    1. Dekessey dit :

      Exactement.
      Et les précisions apportées à partir de maintenant seront perçues comme de l’acharnement et du harcèlement.
      Le mal est fait, les démocrates doivent se tourner sur autre chose. Peut-être son rapport d’impôt? Ou les enquêtes du SDNY?

  2. Benoit Roux dit :

    D’une certaine façon, ce qui étonne est le fait que William Barr a explicitement manipule et déforme la signification veritable du texte de Mueller tout en sachant que cela allait être inévitablement révèlé au moment ou le rapport (avec redaction du DOJ) allait être rendu publique. Cela démontre qu’il ne craint pas les consequences légales de ses actions. Manifestement, on n’est pas en territoire de justice ici, mais en territoire de bataille de propagande politique. Ce n’est pas un problème que la vérité soit connue au grand jour, du moment qu’il y a suffisamment de désinformation pour nourrir les hordes de Trump Supporters et Fox News et continuer a les confondre.

    1. Layla3553 dit :

      @Benoit Roux 9:54
      Vous écrivez et je suis bien d’accord avec vous
      « Cela démontre qu’il ne craint pas les consequences légales de ses actions. Manifestement, on n’est pas en territoire de justice ici, mais en territoire de bataille de propagande politique . » ll

  3. Henriette Latour dit :

    Le rapport Mueller est comme les statistiques, on peut lui faire dire ce que l’on veut!

    1. Haïku dit :

      👌

  4. Danielle Vallée dit :

    Mon avis c’est que quelqu’un, soit les frères Koch, soit un groupe religieux, a promis de bien belles choses à Barr s’il postulait pour cet emploi et si, une fois nommé, il faisait ce qu’on lui demandait de faire. Ce n’est pas un idiot, il savait qu’il serait démenti en l’espace de 2 heures et trainé dans la boue pour le reste de sa vie. Il ne l’a pas fait gratuitement ou par amour de son pays.
    H.S. Hilarant le mari de K.Conway, George Conway, crie sur tus les toits depuis 2 jours qu’il faut destituer le président!

  5. spritzer dit :

    Les activités de la compagnie IRA durant la campagne étaient du gros n’importe quoi soutenu par un budget ridicule, et Assange a toujours dit que ce n’était pas les Russes qui lui avaient donné les courriels et le groupe VIPS (Veteran Intelligence Professionals for Sanity) martèle depuis plus de deux ans que les courriels n’ont pas été piratés à distance, mais transférés sur place dans une clé USB. J’ai hâte qu’on se penche sur ces questions.
    https://consortiumnews.com/2019/04/16/vips-fault-mueller-probe-criticize-refusal-to-interview-assange/

  6. Lecteur_curieux dit :

    On a compris cela bien avant… Camouflage ou conclusion réelle?

    Trump est un sacré coquin ou gredin aux yeux de Mueller mais il ne peut pas prouver une collusion explicite comme en économie avec les cartels. S’il n’y a pas d’entente écrite la loi ne peut rien contre cette collusion mais les consommateurs se font bai.ser pareil.

    Pour l’obstruction bien là Trump va encore plus loin mais le POTUS en fonction est protégé.

    C’est le système rempli de trous et failles qu’il faut améliorer car Trump profite de toutes ces failles. D’autres avant aussi profitaient des failles mais pas aussi allègrement.

    Une organisation qui est incapable d’améliorer sa gouvernance et où il sévit qu’une multitude de luttes politiques. Bienvenue dans la gouvernance des pays dits démocratiques. Il reste que les enjeux de société sont complexes et les conflits sont inévitables mais être aussi mauvais en gouvernance c’est une honte. Toutes les organisations ont des problèmes et il y arrive des filouteries et escroqueries mêmes dans des petits OSBL, dans des universités et partout. Oui et cela est décourageant et les profs eux voient rien dans des universités.

    Pour Trump cela prendrait une révision en profondeur du système pour se prémunir. Le système ne veut pas se modifier et Trump encore moins va changer les règles dont il profite. Il fait l’inverse il fait des règles encore plus laxistes pour permettre une plus grande spoliation ou accaparement des richesses par les multi-millionnaires de 45 millions et plus et les milliardaires.

  7. Martin Cote dit :

    Barr a perdu toute credibilite en agissant comme bouclier du gros moron…..inconcevable qu’un juriste comme lui ait agi de la sorte…aucune morale et j’espère que la chambre des représentants vont lui en faire payer le prix….mais j’en doute……regrettable que la politique américaine en soit rendu la….presque une autocratie…

  8. P-o Tremblay dit :

    Donc les républicains accepte ça?

    1. rdnsls dit :

      Oui. Leur président pourrait être accusé de meurtre, et les républicains continueraient de l’appuyer jusqu’à ce qu’il soit trouvé coupable, et encore…

    2. Benton Fraser dit :

      Le GOP fonction à la soviet, on ne déroge pas de la ligne du parti….

  9. jeanfrancoiscouture dit :

    Joe Scarborough, l’animateur de l’émission Morning Joe de MSNBC a parfaitement raison quand il qualifie William Barr de «politicard». Son interprétation de textes tronqués est indigne de la fonction qu’il occupe. Il s’est lui-même disqualifié.

    Le procureur Mueller parle de donc «underlying crime» ou «crime sous-jacent» auquel la preuve n’a pu établir la participation de Donald Trump.

    Minimalement, les proches de Donald Trump, qui ont admis avoir eu des contacts avec des émissaires russes, ont commis ce qu’on appelle une «inchoate offense» défini comme suit: « An inchoate offense, preliminary crime, inchoate crime or incomplete crime is a crime of preparing for or seeking to commit another crime »

    Inchoate crime: « Conduct deemed criminal without actual harm being done, provided that the harm that would have occurred is one the law tries to prevent. »

  10. Guy LB dit :

    *******************
    La façon dont Barr a trafiqué des extraits du rapport Mueller, en les sortant de leur contexte, pour donner au rapport un ton favorable, est indécente et puérile. Un potache de 1ère secondaire à qui on doit encore tout apprendre de l’analyse de texte et du respect de l’auteur n’aurait pu faire pire.

    Barr traite la vérité avec la même négligence cavalière que le New York Post. Ce qu’on peut à la rigueur comprendre d’une feuille de chou est simplement inadmissible chez le plus haut responsable de la Justice au pays. Pourtant, on a l’impression que ce sérieux manque d’éthique plaît à la Maison-Blanche.

    Un grand merci à Richard Hétu pour le soin qu’il met à éplucher pour nous le rapport Mueller. Il nous épargne un travail fastidieux, mais nécessaire. J’admire et j’apprécie.

  11. Apocalypse dit :

    Encore une fois, comme c’est intéressant!

    Ca me rappelle l’intervention de l’excellente Mara Wiley dans cette vidéo d’Ari Melber (MSNBC) qui touche ce dont parle le billet de M. Hétu. Si vous n’écoutez pas au complet. partir au minutage 11min. 15 sec.

    https://www.youtube.com/watch?v=gOxoF9ovDUA

    Trump A.G. Busted: Mueller Report Reveals Barr Misled Public | The Beat With Ari Melber | MSNBC

    1. Guy LB dit :

      @Apocalypse :
      Merci beaucoup d’avoir porté cette intéressante discussion à notre attention.
      Les analyses et explications des panélistes permettent de garder vivant l’espoir de voir Trump se faire pincer par le système. J’ai en particulier aimé les points soulevés à la fin par cette prof de droit à grosses lunettes, et sa conclusion qu’il n’y a rien de normal dans ce qui se passe dans cette Maison-Blanche. Le sénateur, par contre, plutôt vaseux et fuyant, n’inspirait pas réellement confiance dans la suite des choses…

  12. Sjonka dit :

    Encore une fois, belle démonstration de parodie. Parodie de justice, de démocratie, de politique. Comment voulez vous croire quoique ce soit qui vient des États-Unis quand on est témoin d’une telle caricature.

    J’ai toujours eu un malaise envers les États-Unis sans pouvoir mettre le doigt dessus. Maintenant, avec tout ce qu’on a apprit depuis deux ans, je sais exactement pourquoi je ne les aime pas. Ils sont aux antipodes de mes valeurs. Cette pseudo démocratie révèle l’ampleur de leur hypocrisie. Ils font semblant de vouloir savoir mais quand ils ont la connaissance, ils font tout pour la dénaturer. Ils veulent se poser en sauveur du monde mais ce n’est que pour mieux assécher son adversaire. Ils se disent religieux mais plantent des poignards dans le dos de celui qui ne dit pas pareil à eux. Ils veulent un grand leader mais élisent une ordure. Yep ! Il l’on l’affaire, les amaricains!

    Si jamais il y a une hécatombe ici, je préférerai aller vivre avec les inuits du grand Nord plutôt que de descendre au sud.

    1. Henriette Latour dit :

      Sjonka

      👏👏

    2. Michèle dit :

      Très bien dit, Sjonka ! 👏🏻👏🏻

  13. Gilles Morissette dit :

    Ça confirme ce que je disais plus tôt dans mon commentaire précédent.

    Barr s’est déshonoré à chacune de ses interventions dans ce dossier et il a démontré qu’il ne possède pas les qualités morales pour occuper le fonction d’AG des USA.

    Ce type a confirmé les pires soupçons qu’on entretenait sur lui au moment de sa nomination. Il a fait preuve de turpitude moral en faisant passer les intérêts de son boss avant les grands principes de la Constitution américaine.

    S’il lui restait un gramme de dignité, il remettrait sa démission sur-le-champ. On sait que ce n’est pas ce qui va se passer.

    Il correspond parfaitement au profil idéal du « collaborateur efficace » que souhaite avoir le TDC-En-Chef: Un sale type prêt à n’importe laquelle bassesse pour servir docilement son patron.

    Lamentable !!

    1. Henriette Latour dit :

      Gilles Morissette

      👏👏

  14. Samati dit :

    Ce que le rapport Mueller a clairement démontré, est l’intervention russe pour influencer l’élection de 2016 en faveur de Trump. Encore plus pernicieux est la tentative russe de créer des conflits au sein de la société américaine pour la déstabiliser.

    Trump ne pourra plus, à la suite du rapport Mueller, rencontrer Poutine sans témoin. Les russes ont commis en 2016 un acte d’agression qui devra être éventuellement puni.

    La culpabilité de la Russie a été clairement démontré par ce rapport, ce qui en justifie tous les coûts.

    1. jcvirgil dit :

      Vous semblez souffrir de russophobie. Quel tribunal international punirait les Russes pour cette tentative somme toute modeste d’influencer les élections américaines , alors que les coups d’états militaires pilotés par le pouvoir américain et ses agences un peu partout dans le monde pour mettre des gouvernements vassaux qui gouverneront par la suite selon leurs intérêts n’ont jamais été punis, pas plus que les guerres sous faux drapeaux qu’ils ont menés ?

      1. spritzer dit :

        « Vous semblez souffrir de russophobie. »

        Vous avez remarqué? 🙂

      2. Benton Fraser dit :

        L’un n’excuse pas l’autre…

        Mais avoir le choix entre une démocratie imparfaite et une parfaite dictature, je préfèrais toujours la démocratie imparfaite…. et la russophobie n’a rien a voir! (Mais peut-être une phobie des dictatures….)

      3. Samati dit :

        @jcvirgil

        Vous tombez dans le piège de la pensée binaire. Les interventions américaines, aussi odieuses soient-elles, ne justifient les tentatives russes de déstabiliser l’occident.

      4. jcvirgil dit :

        @Samati 12h12

        Les interventions américaines, aussi odieuses soient-elles, ne justifient les tentatives russes de déstabiliser l’occident.
        ****************
        Qui sait ,les Russes tentent peut-être seulement de se protéger. Après les interventions américaines sous faux drapeaux d’abord en Irak où ils se sont servis du credo des *Armes de destruction massives * entonné en coeur sans vérifications par toute la presse américaine et en Lybie où on a assisté à l’exécution de Khadafi et au renversement de son régime sous prétexte du *right to protect*,

    2. spritzer dit :

      @Samati

      Je ne pense pas que vous lirez cela mais ça pourrait en intéresser d’autres.
      https://www.sott.net/article/403930-New-studies-show-pundits-are-wrong-about-Russian-social-media-involvement-in-US-politics

      1. jcvirgil dit :

        Intéressante lecture en effet. Le russiagate sert bien toute l’engeance de ceux qui ont de gros interet$$$ dans cette chasse aux sorcieres.

      2. Benton Fraser dit :

        Vous ne devriez pas « choisir » vos informations sur des sites douteux. L’information n’est pas un choix…. les faits non plus!

        Je vous conseille ce livre de Normand Baillargeon: « Petit cours d’autodéfense intellectuelle »

      3. spritzer dit :

        @Benton Fraser

        « Vous ne devriez pas « choisir » vos informations sur des sites douteux. L’information n’est pas un choix…. les faits non plus! »

        Site douteux mon oeil, Aaron Maté utilise les conclusions des rapports pour faire son analyse, il n’invente rien il parle des faits! Vous pouvez toujours argumenter sur ce qu’il présente qui démontre que les activités de la compagnie IRA visaient à faire une piastre plutôt que d’influencer l’électorat, ce qui de toute façon n’était pas possible avec les faible moyen mis en oeuvre:

        « The Times discloses that the project had a budget of $100,000, but adds that it « was likely too small to have a significant effect on the race. » A Democratic operative concurs, telling the Times that « it was impossible that a $100,000 operation had an impact. »

      4. Benton Fraser dit :

        @spritzer

        Cela reste un site douteux, il suffit de voir les autres acticles de ce site!

        Si j’étais un journaliste sérieux, je ne publierais pas un article dans, disons, la Pravda!

        Vous êtes en quelque sorte une victime des moteurs de recherche d’Internet et des médias sociaux où les articles proposés ne le sont pas en fonctions des faits mais de vos intérêts… commercialisation oblige!

        Lisez Normand Baillargeon….

      5. spritzer dit :

        Laissez Normand Baillargeon de côté, il ne vous est d’aucune utilité d’après ce que je peux voir.

        Vous n’avez pas lu le texte que vous dénigrez et vous ne savez pas que Aaron Maté est un journaliste réputé qui écrit régulièrement dans The Nation. C’est comme pour Poutine, vous ne savez pas de quoi vous parlez… Est-ce cela que Baillargeon enseigne dans son livre?

      6. Benton Fraser dit :

        Baillargeon enseigne comme se garnir d’un bon coffre à outil intellectuel basé sur le rationel et non le subjectif…

      7. Samati dit :

        @ spritzer

        Je donne beaucoup plus de crédibilité au rapport Mueller qu’à un obscur journaliste français qui n’a comme source d’information que ce qu’il peut glaner à droit ou à gauche.

        Mueller a clairement, après près de 2 ans d’enquête que les russes (Poutine) avait mis en place une stratégie cordonnée pour influencer l’élection américaine dans le but de placer un « idiot utile » à la tête des USA et ainsi entreprendre d’affaiblir l’occident.

  15. Mabuse dit :

    Could the Bar disbar Barr?

    1. Henriette Latour dit :

      Mabuse

      😂😂

    2. jcvirgil dit :

      @Benton Fraser

      J’ai pourtant lu avec intérêt l’essai de Normand Baillargeon et j’essaie de l’appliquer autant que possible.

      N.B. Je ne me fie pas nécessairement à la pseudo crédibilité de celui qui émet la nouvelle. Je tente toujours d’en analyser la logique et les intérêts derrière ce qu’on essaie de me faire croire

  16. onbo dit :

    Pour rassurer ceux qui se disent que les supporteurs de Trump refuseront de s’instruire du Rapport de mueller…

    Et on s’en fout. Pas vous? Car heureusement, ça ne sera jamais plus que 40% de la population et des électeurs. Et probablement de moins en moins…. D’où il importe par dessus tout de ne pas tomber dans le défaitisme qui mène au découragement, puis à l’indifférence, puis à l’abstention lors du vote. Ce qui est la véritable cible de Trump qui espère ainsi être réélu par la lassitude de ses opposants…. Je dis: Never Mind! C’est pas petit Trump lanceur de roches qui va me faire perdre ma bonne humeur! Pas vous? C’est pourquoi Pelosi a envoyé tout son monde en vacances de Pâques et à la reconstruction.

    Si les partisans de Trump veulent demeurer dans l’indifférence, so be it! libarté!! Ça ne doit pas nous empêcher de sourire en voyant les tableaux du NYT et du Wapo qui font voir, ou bien le timeline pour chaque personne impliquée dans les conversations avec des personnes russes significatives, ou bien les phrases clés du rapport Mueller dont nous commençons à peine à apprécier le poids et qui indiquent clairement la direction et le sens de son Rapport.

    1- Plutôt que tirer une conclusion dans son rapport qui aurait comme indiqué à la Chambre démocrate d’y aller pour l’impeachment, ce qui aurait amené tout le tra la la de la Scotus pour deux ans et complètement noyé la prochaine élection, Mueller invitait Barr à passer le dossier à la Chambre pour réflexion et/ou action. Ce qu’il n’a fait qu’après avoir fait sa petite danse politique malsaine proTrump. ??? Barr aussi se dit:Libarté? So be it! 10% du rapport est caviardé, c’est correct parce qu’il y a des raisons pour ce faire. Maintenant, Barr va remettre le dossier complet non censuré aux responsables des Comités de la Chambre, comme il se doit d’ailleurs. Après quoi on verra!

    2- Pourquoi Mueller n’a pas adressé de subpoenas à Trump pour le questionner en grand jury? Encore là, les délais qu’auraient encourrus la suite des processions de jérémiades à la Scotus se seraient étendus jusqu’en 2024…. Mueller a été d’une lucidité et d’une sagesse très grandes en disant: (Je résume) …Pourquoi insister sur l’interrogation en personne de DonaldTrump alors que les faits recueillis par tant de témoignages suite à tant de mensonges ayant conduit à tant de condamnations criminelles constituent une telle somme d’évidences que la comparution de Donald Trump, au demeurant, ne s’avérait pas même nécessaire… Ketchup que c’est délicieux ça!

    Ce qui rejoint, à mots couverts, la position de Pelosi, de Shiff et des chefs des Comités de la Chambre: Impeacher Trump? Vous voulez rire! Vous avez du temps à perdre vous? Pour nous, il en vaut même pas la peine! Ça aussi c’est délicieux en Ketchup! Autrement dit, le vrai tribunal de Trump est déjà constitué, il est en marche, il s’agit de l’opinion publique américaine éclairée par les milliers de journalistes et de personnes publiques soucieuses du respect de la Constitution et de la vérité.

  17. V-12 dit :

    Savez-vous quand j’ai été 100% convaincu que cette administration allait être un cirque mené par des clowns? La première fois que Sean Spicer s’est présenté devant la presse pour dire que la foule à l’inauguration de Trump était la plus grande de l’histoire. PERIOD!

    Et ça ne dérougit pas depuis. Barr n’est qu’un autre pion. Car, voyez-vous, les meilleurs de leur profession ne travaillent pas à la Maison Blanche. Les gens qui y sont font partie du 4e tiers de talent, tous les autres ayant refusé. Pourquoi pensez-vous qu’il y ait tant de postes à combler et que ceux qui l’ont été ont pris presque deux ans à se combler? Personne avec la moindre crédibilité ne veut travailler dans ce zoo.

    Le rapport Mueller se résume à mentionner ceci: un menteur dit un mensonge, demande à des sous-fifres d’aller mentir pour le couvrir, revient sur ses mensonges, met ses sous-fifres dans l’embarras et fini par crier « fake news! » Tout en se débarassant du pôvre sous-fifre qui l’a mit dans l’embarras.

    Malheureusement, ce menteur est aussi un mafieux notoire, d’ailleurs, ne se nomme-t-il pas Don? Il a été infiltré par la mafia russe depuis des lunes et leur doit le fait de ne pas avoir fait faillite. Mais que voulez-vous, on ne peut le prouver, le monde interlope n’a pas l’habitude de fonctionné par contrat.

    La position, le spin de Barr est d’arriver à sa conclusion selon son agenda et de faire du rétro-engineering pour que la ligne narrative serve ses conclusions. L’inverse de ce qui devrait être fait, mais les partisans font toujours cela dans tous les domaines.

    Un exemple: oui, la personne a tentée de faire telle ou telle chose louche, mais vu que ça n’a pas fonctionné, il n’y a pas de crime.

    Une joke. Mais la droite américaine en est là. Et l’électorat est pareil. Quand plus de 60% de la population n’a accès qu’à des médias de droite, l’opinion est. Ite formé.

    Le rapport Mueller n’a que peut d’impact dans la vie de tous les jours des américains. Car, voyez-vous, ils savent qu’ils ont voté pour un trouduc. C’est exactement ce qu’ils voulaient.

    1. Layla3553 dit :

      @V-12 19 avril 11:35

      J’ai manqué votre texte hier, bien heureuse d’avoir plus de temps ce matin.

      💯excellent💯.Layla.

  18. René dit :

    Commentaire hors-propos (je m’en excuse d’avance). Hier soir à R-C, Donald Cuccioletta a fait une remarque intéressante. Selon lui, les USA ne sont plus un pays de centre-gauche comme dans le temps de Kennedy mais sont devenus un pays de droite et d’extrême-droite. d’une part je me suis dit qu’il faut peut être arrêter d’analyser les politiques américaines (armes à feu, avortement, inégalité économique) à partir de notre lorgnette de centre-gauche.

    Évidemment, il y a des gens de gauche aux USA qui co-habitent pour le meilleur et pour le pire avec des gens de droite. Cette co-habitation est difficile pcq elle touche à des valeurs très sensibles de part et d’autre et c’est insupportable quand des politiques contraires à ces valeurs sont mises en place. Est-ce réaliste de demander à ces gens aux points de vue diamétralement opposés de vivre ensemble? Se réunir sous un drapeau ne fonctionne plus. C’est peut être le modèle des pays qu’il faudra un jour revoir. Parce que vous êtes né dans un lieu ne signifie pas que vous allez tous pensé de la même façon et ça crée des tensions qui ne sont pas productives. En plus les pays maintiennent les inégalités entre les citoyens du monde. Si vous avez le malheur de naitre dans un pays pauvre, vous êtes foutus. La question qui tue: par quoi pourrait-on remplacer les pays? J’en ai aucune idée, mais avec la situation actuelle on semble foncé dans un mur présentement. Quelle serait la solution alors? Développé plus l’intelligence émotionnelle des gens?

    1. jcvirgil dit :

      Intéressante réflexion. Pour certains il faudrait éliminer les partis politiques et trouver une autre façon de mettre en place ceux à qui on délègue la responsabilité de gérer l’État.

      Avec le système en place actuellement dans les grandes democrarties force est de constater qu’une grande partie des citoyens se désintéressent des chicanes politiques et que les gouvernements sont élus avec autour de 30% des suffrages possibles sur la foi de fausses promesses, ce qui ne les empêchent pas de gouverner comme des dictatures quand ils sont majoritaires.

    2. Benton Fraser dit :

      Et réalité, la dernière fois que les États-Unis ont été centre-gauche, c’est sous Roosevelt… et avant ça, sous l’autre Roosevelt, qui a été le premier….

      En dehors de ses deux présidents, au mieux, centre-droite.

  19. lindavana dit :

    Le sénat l’a quand même confirmé avec 54 voix POUR. Ce Barr était un gros paquet de problèmes « in the making » et ils l’ont confirmé. Sommes-nous surpris des résultats? Ben non! C’était tellement prévisible, il a été nommé justement pour faire ce qu’il a fait. Et ils l’ont confirmé quand même!!!!!!!!!!!!

  20. el_kabong dit :

    « Le Congrès devrait-il pour autant lancer une procédure de destitution contre Barr, … »

    Tel que mentionné sur le billet précédent, l’impeachment du clown orange ou n’importe laquelle de ses majorettes n’a aucune chance de passer les carpettes ripoux-libanes du sénat…

  21. Apocalypse dit :

    @René – 11:40

    ‘Hier soir à R-C, Donald Cuccioletta a fait une remarque intéressante. Selon lui, les USA ne sont plus un pays de centre-gauche comme dans le temps de Kennedy…’

    Je vous ferai remarqué que le système électoral favorise les républicains et que lors de la dernière élection, Madame Clinton a eu plus de 3 millions de voix de plus que Donald Trump et qu’en plus, c’était une candidature qui ne faisait pas l’unanimité, sans compter tout ce qu’on appris sur les dessous de l’élection de 2016. Les démocrates ne sont pas à droite, en fait, oui, de notre point de vue du Canada, mais pas sur l’échiquier américain. Ils sont effectivement plus centre/centre-gauche et avec la brochette de candidat(e)s pour 2020, ça risque de pousser encore un peu plus à gauche.

    Par ailleurs, de nombreux sondages sur différents sujets montrent qu’une bonne majorité d’américain(e)s sont plus tentés par les idées des démocrates et donc, de centre-gauche.

    Comme nous avons souvent dit sur ce blogue, le satané Collège Electoral fausse les élections en faveur des républicains.

    1. René dit :

      Et je vous ferai remarquer que les Démocrates n’ont pas des politiques de gauche. J’ai souvent entendu dire que leurs politiques sont plus à droites que celles de nos Conservateurs au Canada.

      1. V-12 dit :

        René,

        Pour les américains, un système de santé publique est associé au socialisme. C’est un pays qui, socialement, a 50-60 ans de retard sur les autres pays industrialisés. Et Kennedy à gauche? Ouf…

        C’est un pays où les riches ont fait croire aux pauvres que leur pauvreté était dûe, à l’origine, par l’accession des noirs à l’égalité et maintenant, les immigrants. La réalité est que la pauvreté aux USA est dûe aux riches. Mais vu qu’ils ont mis en place un système tentaculaire gigantesque et bien organisé, le message continue de passer. J’ai habité 17 ans là-bas. Pas à New-York, à Savannah, à Lexington et Montgomery. Je peux vous en raconter des vertes et des pas mûres… en passant, un beau bonjour à Jeff Sessions!…

        Ce pays est en perdition depuis des années. Tout programme encourageant le mieux-être de la population, comme plusieurs de ceux avancés par Obama, sont annulés dès que les républicains prennent le pouvoir, tant au national qu’au niveau des états. Tout est fait pour garder la population bête, stupide et heureuse de l’être parce qu’au moins eux, c’est moins pire que les « osties de nègres »…

        Y ont du pain sur la planche pour se relever. Déjà être au centre est un exploit. Alors la gauche…

  22. Apocalypse dit :

    @onbo – 11:24

    Mueller n’est pas arrivé à une conclusion définitive, peut-être à cause de la fameuse directive du DOJ sur un président sortant, mais il a bien dit que c’était dans les mains du Congrès de décider de la suite des choses. La destitution est un processus politique, cela dit, vous avez tout à tout raison, essayer d’impeacher Donald Trump, perte de temps totale, ça n’arrivera pas et en outre, nous sommes trop proche de 2020, il y a une solution au problème Trump, voter contre lui et l’empêcher de faire un autre mandat.

    Il serait plaisant qu’au moins un candidat républicain le challenge pour 2020, ça pourrait épicer les choses. Je ne suis pas certain, mais je crois qu’il y en a un qui veut le challenger, on verra bien…

    1. Le Vigilant dit :

      On parle de Jeb Bush ou Mitt Romney? Effectivement, ça relèverait le débat…

  23. Apocalypse dit :

    @René – 11:59

    Il ne faut pas voir les positions des partis aux Etats-Unis à travers le prisme du Canada, mais bien de leur point de vue. Les démocrates sont à droite si on les compare à ce qu’on connait au Canada, au Québec, mais ils sont bien plus au centre ou en fait, centre-gauche sur l’échiquier américain,

    Aux Etats-Unis, les conservateurs les traitent de méchants ‘gauchisse’ … LOL

  24. Layla3553 dit :

    Un peut de tout… une soupe aux légumes et alphabets…

    En clair, William Barr a accepté d’être un des fous du roi. Il sera vu comme Le Roy Cohn de Tiny, un mafieux, pire AG que John Mitchell, qui a fait de la prison, un juriste fini, un anti- patriote, bien petit aux côtés des Don McGahn. Un vendu. Un béni-oui-oui, malheur à celui qui lui donnera la main empreinte d’une odeur nauséabonde.

    J’ai lu que plusieurs personnes interrogées par l’équipe Mueller, se sont prévalues du 5th, assez parlant merci.

    DT va devoir vivre avec une épée de Damoclès au dessus de sa tête, mais il est capable d’en prendre.

    DT doit être en beau maudit, de lire que des gens comme Don Mc Gahn, lui ont sauvé la mise, lui qui ne jurent que par ses propres succès. Il est un «  parvenu » par lui-même.

    L’histoire dira, qu’il s’est auto-proclamé comme le meilleur président à vie et que le ridicule ne tue pas.

    Mea culpa, a ceux qui ont voté pour W. Barr, vous vous êtes un peu plus enlisés, dans la vase brune, mais vous aurez ce président pour un autre mandat, c’est ce que vous méritez.

    Un passeport canadien sera encore en Europe, mieux qu’un passeport américain.

    MAGA…le ridicule qui ne tue pas.

    1. Haïku dit :

      Layla

      Délicieuse soupe aux légumes et alphabets !
      – :  » DT est un  » parvenu  » par lui-même ». 👌

  25. marcandreki dit :

    Biden lancera sa campagne pour l’investiture la semaine prochaine. On dira ce qu’on voudra de lui, il est le gars du «centre» qui a les meilleures chances de battre Trump en ralliant les indépendants.

  26. Guy Pelletier dit :

    @onbo dit :
    19/04/2019 à 11:24
    Voilà tout est dit, de toute façon quoi que dise ou fasse le président des USA Donald Trump, ses adeptes ne feront que le suivre aveuglement comme le prouvent ici ses partisans non plus de la droite du GBS mais de celle de la droite réactionnaire du Tea Party ayant pris le contrôle du parti Républicain. Que Trump et sa garde rapprochée continuent leur propagande mensongère et démagogique ils ne vont que contribuer qu’a écoeurer les Républicains modérés ayant des principes et valeurs d’honnêteté. Que les Démocrates continuent a dénoncer cette propagande mensongère, mais qu’ils s’appliquent a se donner un leader et un programme politique pouvant rallier la majorité des Américains. Qu’ils concentrent plus d’attention sur les 3-4 États qu’a visé Trump pour se faire élire qui leur sont prenables et ça en sera fini de l’épisode Trump……

  27. Madalton dit :

    Tout ça est la faute d’Obama qui n’est pas intervenu pour faire cesser l’implication de la Russie.🤔

    https://www.politicususa.com/2019/04/18/trump-blames-obama-for-muellers-damning-report.html

  28. Micheline dit :

    Hier, l’escroc en chef pavoisait en Floride, se disant complètement blanchi, devant un parterre d’ignorants comme dans un freak show (surréaliste), et comme il ne lit rien, et qu’ il validait juste le résumé de barr. Mais ce matin, on lui a sûrement fait un résumé du rapport qui est accablant, ce fou furieux perd les pédales et crie à l’injustice. Un président en sursis sans le destituer, mais une défaite sanglante et humiliante en 2020. Il faut que les démocrates soient unis pour vaincre cet imbécile.

  29. jeanfrancoiscouture dit :

    @Mabuse,19/04/2019 à 11:1, «Could the Bar disbar Barr?»

    L’emblème du Parti républicain étant l’éléphant, il ne faut pas se surprendre de voir un Barr barrir. Cela dit sans vouloir injurier les éléphants.
    Barr amputé d’un « r » et auquel on aurait ajouté des rayures serait un poisson en voie de disparition dans le fleuve Saint-Laurent.
    Mais greffé à un Donald Trump, un Barr n’a besoin que d’un «ba» intercalé entre ses deux «r» pour ressembler encore davantage à celui qui lui tire les ficelles. 🙂 🙂

    Et Joyeuses Pâques tout le monde, y compris à tous ceux et celles qui n’y voient que le congé y rattaché.

    1. Haïku dit :

      @jeanfrancoiscouture 13:17

      Excellent ! Superbe ! Merci 🤣👏👏👏

  30. Le Vigilant dit :

    @jcvirgil 19/04 11:22
    « …alors que les coups d’états militaires pilotés par le pouvoir RUSSE et ses agences un peu partout dans le monde pour mettre des gouvernements vassaux qui gouverneront par la suite selon leurs intérêts n’ont jamais été punis, pas plus que les guerres sous faux drapeaux qu’ils ont menés…»
    1948 Europe de l’Est (8 pays)
    1959 Cuba
    1975 Angola
    1979 Afghanistan (un demi échec)
    2011 Syrie
    Chine 1959 Tibet

    1. jcvirgil dit :

      Hum pas sûr pour la totalité de cette énumération. Pour l’Europe de l’est , ok ces pays ont été intégrés derrière le fameux rideau de fer par le gouvernement de l’URSS et forcés d’y rester jusqu’à ce que le pays s’écroule en 1990.

      Pour Cuba par contre la revolution de Castro etait au départ une prise en main pour les intérêts de la population exploitée par une dictature à la solde des intérêts américains.
      Castro s’est tourné vers Moscou suite à l’embargo et aux tentatives de renversement de son gouvernement par le pouvoir américain.

      Angola révolution populaire appuyée par Cuba et Moscou.

      Afghanistan Un gouvernement allié de Moscou renversé par un coup d’État. Les Russes y ont connu leur Vietnam quand des milices extrémistes islamistes sous la direction d’un certain Ben Laden, armés et financées par la CIA et le trafic de pavot ont été introduites dans le pays pour une guérilla qu’ils ont perdu.

      Tibet. Invasion chinoise, les Russes n’ont rien à y voir.

      Syrie .A la demande du gouvernement syrien ont combattu les milices terroristes de l’Etat islamique qui s’étaient emparés d’une grande partie du territoire syrien et ils ont protégé le port de Tartous où ils ont des navires.

  31. Léo Miquis dit :

    Je comprends mieux pourquoi Barr a donné sa conférence de presse avant de livrer le rapport : sinon il aurait immédiatement été accusé d’avoir menti.

    Là, le temps qu’il se fasse interroger par le Congrès, il y aura tellement de nouveaux scandales qui seront sorti que plus personne ne s’intéressera aux mensonges de Barr…

  32. kintouai dit :

    Voici une proposition de traduction des extraits du rapport publiés dans ce billet :

    « Vol. I, Page 1: L’enquête a aussi permis d’identifier plusieurs liens entre le gouvernement russe et la campagne de Trump. Même si, d’une part, l’enquête a établi que le gouvernement russe estimait pouvoir tirer profit d’une présidence de Trump et qu’il a œuvré à l’obtention de ce résultat et que, d’autre part, la campagne [de Trump] s’attendait à pouvoir profiter électoralement des informations volées et communiquées par l’entremise des Russes, l’enquête n’a pas pu déterminer que des membres de l’équipe de Trump ont conspiré avec le gouvernement russe dans ses activités d’interférence électorale ni qu’ils ont coordonné leurs efforts avec celui-ci.

    Vol. II, Page 157: l’obstruction à la justice peut être motivée par le désir soit de protéger des intérêts personnels non criminels, soit de se prémunir contre des enquêtes pouvant établir qu’une responsabilité criminelle implicite se situe dans une zone grise, soit encore d’éviter d’être mis personnellement dans l’embarras. Or, l’intégrité du système de justice se trouve lésée, peu importe si une personne a mal agi, implicitement ou non. Les preuves recueillies lors de la présente enquête n’ont pas permis d’établir que le président a pris part à un crime commis en secret en rapport avec l’interférence de la Russie dans les élections. Par contre, les preuves mettent en évidence divers autres motifs personnels ayant pu déterminer la conduite du président. Mentionnons, entre autres, les inquiétudes quant à la possibilité qu’une enquête plus poussée remette en question la légitimité de cette élection ainsi que les possibles incertitudes quant à certains événements ‒ par exemple, le fait d’avoir été averti à l’avance de la publication par Wikileaks d’informations piratées ou encore la réunion du 9 juin 2016 entre de hauts responsables de la campagne et des Russes auraient pu être considérés comme un geste criminel posé par le président, sa campagne ou sa famille.

    Vol. I, Page 2: La coordination, selon ce que nous en comprenons, exige une entente ‒ tacite ou non ‒ entre la campagne de Trump et le gouvernement russe quant à une interférence dans l’élection. Elle comporte une implication plus grande que la simple transmission d’informations sur les mesures prises par les deux parties ou la réactivité aux gestes ou aux intérêts de l’autre partie. »

    1. kintouai dit :

      Erratum dans le 2e paragraphe : « entrave » et non « obstruction » à la justice. Désolé.

  33. igreck dit :

    Shame shame shame !!!

Laisser un commentaire

%d