Le blogue de Richard Hétu

L'Amérique dans tous ses états

« La pandémie est terminée. Nous avons toujours un problème avec la COVID-19. Nous travaillons encore beaucoup sur ce sujet, mais la pandémie est terminée. » Joe Biden a tenu ces propos mercredi dernier au journaliste de CBS Scott Pelley, qui les a diffusés dimanche soir dans le cadre de l’émission 60 Minutes. Ces propos tranchent avec ceux du patron de l’Organisation mondiale de la santé, Tedros Adhanom Ghebreyesus, selon lesquels la fin de la pandémie « est en vue ». Et même s’ils étaient improvisés (ou purement électoralistes), ils pourraient revenir hanter le président américain.

Car, comme l’explique le Washington Post, l’administration Biden tente encore de convaincre le Congrès de dégager des fonds additionnels pour améliorer l’offre de vaccins et de traitements contre le coronavirus et prendre d’autres mesures destinées à combattre le virus. Elle doit aussi obtenir le renouvellement de l’état d’urgence sanitaire, qui prend fin le mois prochain et dont le maintien demeure nécessaire selon les responsables fédéraux. Or, comment y parvenir après avoir déclaré la fin de la pandémie ?

Il s’agit d’une des questions controversées soulevées par Biden lors de l’entrevue accordée à Pelley. Il a en outre de nouveau contredit la politique d’« ambiguïté stratégique » des États-Unis vis-à-vis de Taïwan en affirmant que son pays se porterait à la défense de l’île si elle était attaquée par la Chine, qui s’est de nouveau indignée.

Le président a par ailleurs laissé planer un doute sur sa participation à une ultime campagne présidentielle en 2024. « Écoutez, mon intention, comme je l’ai dit au début, est que je me représente. Mais c’est juste une intention. Mais est-ce une décision ferme que je me représente ? Cela reste à voir », a-t-il dit en précisant qu’il était « beaucoup trop tôt pour prendre une telle décision ».

(Photo capture d’écran)



38 réflexions sur “Quand Biden déclare la fin de la pandémie

  1. Grenouillage dit :

    Concernant la pandémie, on aurait bien aimé savoir sur qu’elles faits il se basait pour annoncer la fin de la pandémie aux États-Unis.
    Cela aurait été intéressant qu’il nous arrive avec des chiffres à l’appui.

    Avec une telle déclaration, je suppose qu’il tente de gagner quelques votes supplémentaires aux élections de mi-mandats.

    1. Haïku dit :

      @Grenouillage
      RE: « …gagner quelques votes supplémentaires… »
      ——-
      Je suis du même avis !

    2. galgator dit :

      Ça ressemble à lancer un boomerang. Ça pourrait carrément lui revenir dans la face ou sinon ça va passer peut-être juste à côté. C’est en effet, une tentative de gagner des votes pour calmer la frustration accumulée de la période COVID chez certains électeurs.

      1. Grenouillage dit :

        En lisant ce billet, je me suis rappelé de cet événement.

        https://preview.redd.it/7qlqt0skb6w41.png?auto=webp&s=6dee57fbd7d4bfe707666b5dfb305370719e88f6

      2. Haïku dit :

        @Grenouillage
        Bon rappel ! 😉

  2. Layla dit :

    Si j’ai bien compris, le Covid est encore présent mais il n’est plus dans la catégorie pandémie comme l’avait déclaré l’OMS en 2020, mais nous devons continuer à se faire vacciner et se protéger. Pour ma part, je vais continuer à vivre comme en pandémie, peut-être encore trois mois avant une intervention médicale. Pas de chance à prendre.

    « Ces propos tranchent avec ceux du patron de l’Organisation mondiale de la santé, Tedros Adhanom Ghebreyesus, selon lesquels la fin de la pandémie « est en vue » »

    Il dit qu’il voit la ligne d’arrivée mais nous devons continuer à courir. Il parle sur le plan mondial tandis que Joe Biden j’imagine qu’il parle pour son pays, mais il ne peut certainement pas ignorer la situation mondiale.

    Je ne trouve pas que les propos de Joe Biden tranche avec le patron de l’OMS. Joe Biden dit « Nous avons toujours un problème avec la COVID-19. Nous travaillons encore beaucoup sur ce sujet… »

    1. xnicden dit :

      Je le trouve un peu trop optimiste même s’il est vrai que les USA n’ont pas chômé, ayant obtenu notamment des pharma que la dose de rappel actuellement administrée chez eux cible le variant dominant BA5 (ce qui n’est pas le cas au Canada en passant).

      Je me demande si les derniers chiffres concernant la surmortalité appuient cet optimisme?

    2. gigido66 dit :

      C’est dvenu un problème endémique, je crois.

  3. Alexander dit :

    Investir dans les vaccins est-il incompatible avec la « fin » de la pandémie »? Un peu de prévoyance ne fait pas de tort. On appelle ça investir dans la prévention et ne pas attendre de l’avoir dans la face.

    Le problème de la pandémie est qu’on parle d’un virus, donc une mutation qui bouge tout le temps en complète contradiction avec un monde binaire, avec un début et une fin. Un ennemi invisible et flou, difficile à cerner.

    Par contre, on commence à voir les impacts à long terme et conséquences des mesures imposées depuis 2 ans et ce n’est pas drôle. Vraiment pas.

    La Boîte de Pandore a été ouverte et c’est dur de la refermer.

    À 80 ans passé, moi aussi je resterais ambivalent sur mon retour en 2024. On est tous mortels. Les démocrates doivent absolument se définir une relève car le vieux Sage n’est pas éternel. Pas sûr que Mme Harris est la solution. L’idéal est de former quelques bons chefs potentiels dans l’antichambre et ça presse.

    Sinon, on va voir un De Santis quelconque plus jeune prendre le relais. Avec les conséquences que ça aurait.

  4. Jean Létourneau dit :

    Biden est plus catégorique dans le dossier de Taïwan vs la Chine que dans celui de la pandémie. On est à six semaines des élections de mi-mandat, non ?

  5. jeani dit :

    « La pandémie n’a jamais existé. »

    Un candidat aux élections du 3 octobre au Québec, pour faire plaisir à sa vase.

    1. AB road dit :

      Ce même candidat a aussi demandé le congédiement subito-presto de Martin Saint-Louis au lendemain de la défaite du CH face aux Devils lors de leur face-à-face dans un match préparatoire pour les recrues.

      C’est bien connu.
      Les candidats de ce parti ont tous la mèche courte…

  6. marie4poches4 dit :

    Ce qui me laisse penser qu’il n’a pas tout à fait tort c’est l’absence de nouveaux variants depuis un sacré bon bout de temps.
    Mais effectivement c’est un peu tôt pour en déclarer la fin.

  7. Loufaf dit :

    Fin de la pandémie? Déclaration trop hâtive à mon avis. Ça n’ incitera en rien les gens d’ aller chercher leurs vaccins de rappel et qu’est qu’ il lui permet de penser qu’ il n’ y aura pas d’ autres mutations du virus?
    Tant qu’ à voler au secours de Taïwan en cas d’ attaque, les Américains ont- ils volé au secours de l’ Ukraine? Oui, en fournissant des armes , il en sera de même pour Taïwan, mais pas d’armée sur le terrain.
    Biden se présentera t’ il en 2024? Je ne crois pas, à cause de son âge.

    1. Grenouillage dit :

       » il en sera de même pour Taïwan, mais pas d’armée sur le terrain.  »

      Ce n’est pas ce qu’a dit Biden.

       » Lors d’une interview télévisée diffusée dans la soirée du dimanche 18 septembre, sur la chaîne CBS, le président des Etats-Unis, Joe Biden, a affirmé que les troupes américaines défendraient Taïwan en cas d’invasion chinoise  »

  8. marie4poches4 dit :

    En ce qui concerne Taïwan

    George Conway🌻 a retweeté
    Mark Hertling
    @MarkHertling

    If anyone – ANY news organization believes this is “breaking news,” they ought to be ashamed of themselves. This has been US policy for decades.

    https://twitter.com/MarkHertling/status/1571650071367647232?s=20&t=HKKE5WOx-OPaPKlptawy0g

    1. Grenouillage dit :

      Je ne suis pas sûr de comprendre. Il me semble que la politique américaine a toujours été celle-ci.

      dans le présent billet.
       » Il a en outre de nouveau contredit la politique d’« ambiguïté stratégique » des États-Unis vis-à-vis de Taïwan.  »

      ET lors d’une entrevue en novembre dernier.

       » Le dirigeant démocrate avait déjà semé le trouble en octobre en affirmant que Washington avait un « engagement » à défendre militairement Taipei en cas d’attaque chinoise. Il avait ainsi semblé rompre avec la traditionnelle « ambiguïté stratégique » des États-Unis au nom de laquelle ils n’avaient jamais dit clairement s’ils interviendraient en cas d’invasion de l’île par Pékin – une façon de maintenir la paix en décourageant les dirigeants taïwanais de proclamer une indépendance formelle.  »

      https://www.lapresse.ca/international/etats-unis/2021-11-16/independance-de-taiwan/joe-biden-contraint-de-clarifier-des-propos-ambigus.php

      1. marie4poches4 dit :

        Moi non plus je ne suis pas sûre de comprendre.

        Taiwan Relation Act dit:

        to consider any effort to determine the future of Taiwan by other than peaceful means, including by boycotts or embargoes, a threat to the peace and security of the Western Pacific area and of grave concern to the United States;

        to provide Taiwan with arms of a defensive character; and

        to maintain the capacity of the United States to resist any resort to force or other forms of coercion that would jeopardize the security, or the social or economic system, of the people on Taiwan.

        Nothing contained in this Act shall contravene the interest of the United States in human rights, especially with respect to the human rights of all the approximately eighteen million inhabitants of Taiwan. The preservation and enhancement of the human rights of all the people on Taiwan are hereby reaffirmed as objectives of the United States.

        https://www.ait.org.tw/policy-history/taiwan-relations-act/

      2. Grenouillage dit :

        Compréhension du point 2.d lu sur wikipédia.

         » Le Taiwan Relations Act ne garantit pas d’intervention militaire des États-Unis en faveur de Taïwan si celle-ci était envahie par la Chine. Les États-Unis ont à cet égard une politique délibérément ambiguë afin d’empêcher une déclaration d’indépendance unilatérale de la part de Taïwan aussi bien qu’une annexion unilatérale de Taïwan par la Chine.  »

        À mon avis, il faut se référer au point 2.d, qui confirme cette ambiguité d’action de la part des États-Unis. (grave concern)

        2.d
        to consider any effort to determine the future of Taiwan by other than peaceful means, including by boycotts or embargoes, a threat to the peace and security of the Western Pacific area and of grave concern to the United States;

  9. Charlot dit :

    Pour paraphraser une citation apocryphe: « et que la pandémie se le tienne pour dit »🙄

  10. MarcB dit :

    « Ça fait au moins 5 ans que la pandémie est finie en Floride! »
    DeSantis…
    🙂

  11. Gilles Morissette dit :

    Fin de la pandémie? Non.

    Toutefois, il est certain que la vaccination quasi massive ainsi que les mesures sanitaires mises en place ont eu pour effet de faire reculer la pandémie.

    Le président a peut-être voulu lancer un message fort à la veille des Mid-Terms.

    On a repris une vie à peu près normale. De là à dire que la pandémie est enrayée, il y a un pas que je suis loin de franchir.

    Comme on dit, « il y a loin de la coupe aux lèvres. »

    Quant à une candidature pour l’élection de 2024, le président garde toutes les options sur la table.

    On devrait être fixé après les Mid-Terms, dépendant de ce qui se passera ou non.

    Sa position sur Taiwan? Il ne pouvait dire autre chose que ce qu’il a affirmé.

    Il se devait d’envoyer un message à la Chine.

    On verra ce que ca va donner.

  12. Gilles Morissette dit :

    Voici un clip qui devrait faire réfléchir ceux et celles qui croient que la démocratie n’est pas en danger aux USA.

    Quand l’Histoire se répète.

    1. karma278 dit :

      HEIL! y’all ✋

  13. Chanounou dit :

    Froid dans le dos….. 😱😱😱

  14. onbo dit :

    Biden a tout à fait raison de déclarer dépassée la phase pandémique de la Covid 19. Chacun le sait et le voit. Nous ne sommes plus requis de porter le masque, c’est une évidence.

    Biden a souligné l’importance de continuer à travailler en amont de la Covid par la vaccination et la prévention.

    C’est par ailleurs une manière excellente, sa déclaration, de remercier implicitement tous ceux (ils sont dizaines et dizaines de millions) qui ont fait l’effort sérieux de pratiquer la distanciation, l’évitement des rassemblements, le port du masque, l’usage des test-maison, la quarantaine personnelle, etc.

    Si des quanonnes aveuglés par le déni volontaire et qui ont choisi de ne pas être vaccinés sans aucun frais sont de facto beaucoup plus à risques d’être affectés par une forme de la covid 19 et d’en être très malades, c’est bien la résultante de leur gracieux choix personnel…

    Par ailleurs, il importe que Biden ne laisse pas tout l’espace médiatique à une personne qui n’est pas candidat le 8 novembre et qui jusqu’à maintenant ne représente aucun parti politique connu mais qui entend bien avaler toute l’attention des citoyens comme des médias.

    Après les premières 20 secondes lancinantes du lien fourni plus haut, j’ai fui, reconnaissant le vieux prédicateur de retraite de mon enfance; qui nous transférait sa propre culpabilité; qui ensuite se magnifiait hystériquement devant nous devenant tout blanc de pureté; qui parlait du diable comme s’il le connaissait depuis toujours, comme un grand chum quoi!; qui changeait de ton, devenait presque inaudible, puis se gonflait à bloc pour ensuite se déchainer en lourdes vindictes qui nous laissaient pantois; au point de nous demander entre nous comment une personne aussi angoissée devenu prêtre pouvait avoir été choisie par nos supérieurs et professeurs pour toucher nos coeur alors que cet orateur invité nous tapait sur la tête du haut de toute sa malice. Et nous, nous étions captifs.

    La seule question que doivent se poser les quanonnes? Devenus à l’âge adulte, de quoi sommes-nous captifs? De qui? un preacher en faillite? un coach sans plan de match? un obsédé de ce qui fait du mal? un amuseur à l’humeur salope? …….????

  15. marie4poches4 dit :

    HS Les morts sont vivants et les vivants sont morts….🤪

    L’opinion d’un Qanonneux sur Biden

    https://twitter.com/i/status/1571920987322724353

    1. karma278 dit :

      « Joe Bieden has been dead for years. »
      « How can you blame a dead man? »

      Bref, un sage…

  16. Kelvinator dit :

    Encore une fois, ne pas lever le nez sur l’importance des mots. Selon l’Office Québécois de la Langue Française :

    pandémie :
    Épidémie qui se propage sur un continent, un hémisphère ou dans le monde entier, le plus souvent à grande échelle.

    Notes
    On distingue la pandémie de l’endémie.

    endémie :
    Persistance habituelle d’une maladie, de manière constante ou périodique, dans une région ou une collectivité donnée.
    https://gdt.oqlf.gouv.qc.ca/ficheOqlf.aspx?Id_Fiche=8356415

    L’application du terme est quelque peu subjectifs, mais on peut dire que l’épidémie ne se propage pas aussi rapidement que par le passé, même avec la reprises des vols. On parlerait plutôt d’endémie vu la persistence du covid, mais sans sa contagion planétaire.

    1. karma278 dit :

      Épietdesmies

      *Se dit de celui qui cultive du maïs et fait son pain maison.

      1. gl000001 dit :

        EnDemiMoore *Se dit de celle qui cultive ses seins et danse sans jupon !!

      2. Kelvinator dit :

        C’est un scénario de bandémie…

  17. Jacques Bellehumeur dit :

    Si je ne me trompe pas les experts disent qu’on est en train de passer de la phase pandémie à celle d’endémie? Si c’est le cas ce sera une échappatoire pour Biden face à cette gaffe apparente. Une endémie nécessite des ressources pour la combattre

  18. sousmarin dit :

    Une bonne nouvelle dans la besace ne peut pas faire de mal à la veille d’élections importantes…
    Une pandémie est une épidémie présente sur une large zone géographique et, couramment parlant, qui touche une partie particulièrement importante de la population.
    La partie de la population atteinte est-elle encore assez importante pour l’appeler pandémie ou non, c’est plus une question de sémantique qu’autre chose maintenant que nous devrons vivre avec ce virus, que nous le voulons ou non.

    Le « zéro Covid » est illusoire, voire carrément stupide, et ce virus, s’il est à prendre au sérieux, n’est pas un pathogène si violent que ça. Il est probable que l’immunité naturelle va se développer au fil du temps dans la population, c’est ce qui arrive normalement avec ce type de virus qui est plus un tueur d’êtres fragiles que d’humains en « bonne » santé, ce qui est certes regrettable mais pas aussi catastrophique que s’il tuait des humains en milieu de vie, voire des humains en début de vie…
    Trumpette ne l’a pas pris assez au sérieux et d’autres l’ont pris trop au sérieux.
    C’est un problème certes bien moins important que le réchauffement climatique ou même que l’inégalité de la répartition des richesses qui créent et créeront bien plus de morts que ce virus.

    Quant à Taïwan, je crois que Biden joue assez bien le gaffeur, qui souffle le chaud et le froid sur la diplomatie chinoise qui, elle aussi, joue à l’offusqué pour faire plaisir à sa base nationaliste.
    Laisser la Chine s’emparer de Taïwan serait catastrophique sur le plan géopolitique et nourrirait en plus les appétits territoriaux exponentiels de la Chine.
    Là encore, plus on interviendra tardivement à un « dérapage » de la Chine, plus le problème, qui résulterait de ce dérapage, sera difficile et long à résoudre.
    Commençons par expulser les chinois des petits îlots pris par intimidations à leurs voisins afin de lui montrer qu’il est temps de respecter les territoires des autres. Une petite intervention pour arrêter le véritable génocide des Ouïghours serait également la bienvenue…laisser-faire des massacres ne fait que renforcer les autocraties qui, actuellement, sont plutôt à la fête.
    Voulons-nous vraiment des génocides, des invasions et des guerres à répétition ou un droit international qui se ferait respecter, si besoin par une force armée indépendante des nations, car le droit sans la possibilité de l’imposer par la force ne vaut rien du tout face aux autocrates !

  19. MarcoUBCQ dit :

    Biden s’adresse au peuple états-unien, un peuple donc qui ne vit pas dans la réalité. Quand tu parles à des fous, tu dois utiliser leur langage.

  20. M.Rustik dit :

    Ce virus n’en a pas terminé avec ceux à risques.
    Mais pour ceux qui veulent des chiffres, prenez les 30 ans et moins sans co-morbidité, puis la population de 30-60 ans sans comorbidité, et dites-moi ou se sont produites les vagues qui ont créé des effets graves pire qu’une grippe chez ces deux populations?
    (il y en a, mais moins de 8!)
    Refaire le même exercice chez les 60+ ou encore chez les moins de 60 avec comorbidité, et se limiter à 8 vagues est difficiles… sauf que dire ces chiffres sur les non-comorbides, et généralement tu es étiqueté conspirationiste par des gens qui n’iront jamais vérifiés ces chiffres.

  21. Grenouillage dit :

    Concernant le dossier Chine-Taiwan.

    Une enquête auprès de 64 experts de la géopolitique donnent les résultats suivants:

    1 – La Chine est déterminée à s’unir à Taïwan, mais Pékin n’a pas de stratégie cohérente. Les experts du sondage conviennent à l’unanimité que Pékin n’acceptera pas l’indépendance de Taiwan.

    2 – La Chine est prête à attendre pour s’unir à Taïwan, et les exercices d’août 2022 ne sont pas un indicateur d’accélération des délais de la RPC. La plupart des personnes interrogées pensent que Pékin est prêt à attendre des décennies, voire indéfiniment, pour atteindre ses objectifs.

    3 – Xi Jinping estime qu’il existe encore des voies vers une réunification pacifique. Une grande majorité d’experts pensent que Xi accordera la priorité aux progrès de l’unification pacifique au cours de son troisième mandat (2022-2027).

    4 – Le potentiel d’une crise ou d’un conflit militaire dans le détroit de Taiwan est bien réel. Alors que très peu pensent qu’une invasion amphibie complète de Taiwan est probable dans les dix prochaines années, une majorité dit que c’est possible.

    5 – La Chine envahirait immédiatement Taiwan si celle-ci déclarait son indépendance. Les experts étaient largement d’accord sur le fait qu’une déclaration d’indépendance provoquerait une invasion.

    6 – La Chine suppose que les États-Unis interviendraient dans un conflit à Taiwan. Les experts de l’enquête conviennent à l’unanimité que Pékin suppose que l’armée américaine déploierait des forces pour intervenir et défendre Taïwan dans un conflit

    À la fin de l’article, vous retrouverez les noms des experts ayant participé à cette enquête.

    https://chinapower.csis.org/survey-experts-china-approach-to-taiwan/#conclusion

  22. marie4poches4 dit :

    Pathétique!

    ADDENDUM: Trump says one reason he doesn’t want to disclose whether he declassified anything is that Cannon didn’t explicitly require it. But she did ask Dearie to distinguish between personal/presidential records, which would be difficult w/o this info.

    https://twitter.com/kyledcheney/status/1572030261243834371?s=20&t=VxeCdC8XVJVI8pmFDTBaHg

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :