Le blogue de Richard Hétu

L'Amérique dans tous ses états

Après les dernières primaires de la saison électorale, tenues mardi dernier, les jeux sont faits : dans 27 États américains représentant 55 % de la population des États-Unis, des promoteurs du « grand mensonge » véhiculé par Donald Trump sur l’élection présidentielle de 2020 seront candidats en novembre pour des postes qui leur permettraient de superviser les élections dans leurs États respectifs, soit comme gouverneurs, secrétaires d’État ou procureurs généraux.

Ces données proviennent d’une recherche effectuée par une nouvelle organisation non partisane appelée States United Action. Celle-ci emploie l’expression « négationnistes de l’élection » pour identifier ces candidats qui ont refusé d’accepter publiquement les résultats du scrutin présidentiel de 2020. Se trouve parmi ce groupe Keri Lake, candidate républicaine pour le poste de gouverneur d’Arizona, dont une photo coiffe ce billet.

Et s’ajoutent à cette recherche des reportages peu rassurants du New York Times et du Washington Post sur ce que feront certains des « négationnistes de l’élection » après les élections de mi-mandat. Accepteront-ils les résultats ? Le Times a posé la question à des candidats appuyés par Trump dans des États clés. Six candidats à des postes de gouverneur ou de sénateur ont refusé de s’engager à respecter le verdict électoral. Six autres candidats ont ignoré ou refusé de répondre à la question. Tous ceux qui ont été contactés, à l’instar de plusieurs autres candidats républicains, ont mis en question la façon dont leurs États comptent les votes. Tous les candidats démocrates approchés par le Times dans les mêmes États ont répondu ou déclaré en public qu’ils respecteraient le verdict des électeurs.

Le Post a contacté de son côté 19 candidats républicains à des postes de gouverneur ou de sénateur. Douze d’entre eux ont refusé de répondre ou de s’engager à respecter le vote du 8 novembre. Sept ont promis de se soumettre au verdict électoral. Les 19 candidats démocrates contactés se sont engagés à respecter les résultats du scrutin.

(Photo Getty Images)



43 réflexions sur “Des adeptes du « grand mensonge » veulent superviser les élections dans 27 États

  1. Poulin dit :

    C’est incroyable comment un système démocratique qui respecte les institutions peut chavirer lentement vers la dictature…

  2. Anizev dit :

    Si un républicain gagne, no problemo. Si un démocrate gagne, ils auront des doutes sur la légitimité du résultat.

    1. Labinne2 dit :

      Ils ne se font pas confiance entre eux, combien ont déclaré la fraude sur les résultats des primaires, ou c’était un républicain contre un autre républicains.

    2. galgator dit :

      Exactement!

  3. marie4poches4 dit :

    Selon ce candidat pour devenir secrétaire d’état en Arizona, c’est Pence qui va voler l’élection en 2024.

    Mark Finchem, Trump’s pick for Arizona secretary of state, thinks *Mike Pence* staged a coup against Trump and is planning to rig the 2024 election.

    That’s an alternate universe we don’t want to explore.

    https://twitter.com/AccountableGOP/status/1570158806868594688?s=20&t=VxeCdC8XVJVI8pmFDTBaHg

    1. belwet dit :

      Ben oui, toi! La plante en pot qui organise un coup contre Trump? Sa femme (Mother) doit le tenir par la main quand il croise une autre femme, imaginez le scénario…

      1. ProMap dit :

        🤣 Le comble de la peur : avoir peur de Mike Pence. Ouf!

      2. gl000001 dit :

        J’aurais plus peur de sa mouche !!

      3. franlabrecque dit :

        L’albinos Pence n’est pas trop dangereux faut être plante verte pour ne pas tenir rigueur à l’idiot orange après tout ce qu’on a vu, pendaison et autres le 6 janvier….

    2. Duduche dit :

      @marie4poches4: quand les MAGAnés auront crinké leur paranoïa jusqu’à accuser leur main droite de vouloir voler l’élection à leur main gauche, les USA pourront respirer un peu. En attendant, ils restent dangereux.

      Et leur faire confiance pour surveiller les élections est un peu donner la clé de la confiserie à des gamins gloutons et mal élevés. Il vaut mieux que des adultes s’en chargent.

  4. gigido66 dit :

    Le parti républicain a perdu la raison.
    Comment a-t-il pu basculer ainsi?
    Ces enragés du Grand Mensonge ont squatté ce parti, la mutinerie a commencé, il n’y a plus de Capitaine à la barre, le clown et son cirque le mènent tout droit dans une fosse abyssale et le grand paquebot de jadis qu’était ce parti va être englouti. L’épave qu’il deviendra sera irrécupérable.

    1. nefer111 dit :

      Le parti Republikkkain est mort, il ne reste que des fascistes dégénéré !

  5. Quinlope dit :

    C’est ainsi que se perd une démocratie quand on attaque la légitimité du vote.

  6. ctbourgeois dit :

    Des républicains pourris qui demandent à être élus pour corrompre les élections démocratiques, aussi bien dire que les élections sont désormais inutiles dans ces états sous occupation républicaine, le GOP est un parti corrompu à l’os qui tolère des éléments sans aucune éthique politique…tout ça provoqué par un criminel qui veut sauver sa peau face à la justice.

    Les républicains modérés doivent se lever debout et voter contre eux pour sauver la démocratie, la partisanerie volontairement aveugle accélère la gangrène causée par le trumpisme et le Quannonisme, ils laissent leur parti se faire dominer par des fraudeurs, des extrémistes et des criminels.

    1. xnicden dit :

      J’ai peur que le cancer qui ronge le parti républicain est rendu à la phase des métastases. Le contenir ne sera pas facile.

  7. Haïku dit :

    « Une élection sans fraude, c’est un court-bouillon sans piment. »
    (Proverbe Créole)

    1. Ça me rappelle ce que j’ai entendu un jour : « À Haïti, vous enfermez quatre politiciens dans une pièce et il en ressortir cinq partis politiques. »

      1. Haïku dit :

        Excellente réplique !

  8. Duduche dit :

    C’est pour frapper ses opposants ou les urnes que Marie « raised finger » Lake brandit une masse?

  9. ProMap dit :

    Beaucoup de lois rétrogrades votées et à venir étaient dormantes au GOP bien avant trump. Par contre, le bordel électoral éventuel en novembre doit lui être totalement imputé.

  10. Loufaf dit :

    Ça en devient tellement ridicule de crier à l’ élection volée, dès qu’ un républicain perd. Si les dems faisaient la même chose, imaginez la cacophonie aux states!
    Les électeurs devraient sortir en grand mombre et donner leurs votes aux démocrates pour clouer le bec aux reps une fois pour toute et ne plus entendre parler de vols d’élections!

    1. gl000001 dit :

      Le problème est que beaucoup de ces « officieux » vont tricher et les démocrates n’auront pas le choix de contester les (faux) résultats !!

    2. Jean Létourneau dit :

      « …dès qu’ un républicain perd ».

      Dès qu’ils sent qu’il va perdre. Même quand il a gagné en 2016, pour le CataschTrumph Orange. PCQ le vote populaire, il l’avait perdu.

  11. Charlot dit :

    Preuve, s’il en était besoin que l’institution appelée « suffrage universel » est une relique du passé aux USA. Je propose un tirage au sort en heure de grande écoute, avec paillettes et flonflons. Tant qu’à être décadents….

    1. Au fait, je m »étonne qu’aucun Républicain n’ait soutenu que le référendum au Kansas a été truqué.

  12. constella1 dit :

    Des qu’un candidat dit ouvertement avant son élection ne pas reconnaître la légitimité des élections présidentielles actuelles comme c’est le cas ici ,ne devrait même pas pouvoir se présenter
    Il est là le problème .
    Laisser et permettre à ces personnes de pouvoir siéger où que ce soit ds leur pays est une aberration à partir du moment qu’ils ne reconnaissent pas ses institutions ni la légitimité de ceux qui gouvernent
    Ce pays deviendra ingouvernable assurément
    Il s’enfonce ds les dédales de l’autocratie voire un jour de la dictature
    Comment ce parti en est-il venu à s’abaisser à ce point qu’il veuille détruire toute forme de démocratie
    Tout cela pour être au pouvoir mais ne rien faire avec de bien pour son peuple juste être au pouvoir et continuer l’œuvre de destruction. massive que leur donnera ce pouvoir

  13. marie4poches4 dit :

    Est-ce que la réforme du Electoral Count Act pourrait les empêcher de refuser de reconnaître le résultat de l’élection?

  14. Jean Bussières dit :

    Je me mets à apprécier vraiment notre système avec un Directeur général des élections. Indépendant et neutre. qui n’est pas viré à chaque élection selon celui qui gagne ou perd…

  15. Roger Allard dit :

    Pile, je gagne.

    Face, tu perds.

    1. Haïku dit :

      CQFD ! !

  16. titejasette dit :

    Entre le bon vouloir et l’avoir, il y a des obstacles à franchir

    1- Je veux bien être riche, comment j’arriverai à trouver beaucoup d’argent ? Un hold-up ? Ou un autre travail plus rémunérateur ?

    2- Un candidat perdant aux élections. Je veux bien gagner les élections. Comment faire pour ajouter quelques centaines/milliers de votes de plus en ma faveur dans les résultats du comptage ? Je peux me poser comme candidat au poste de recomptage des résultats ?

    Avec les affaires douteuses qui secouent les USA, lesquelles sont encore sous la loupe du DoJ, pourquoi y-a-t-il des « DES ADEPTES DU « GRAND MENSONGE » QUI VEULENT SE PORTER VOLONTAIRE POUR SUPERVISER LES ÉLECTIONS DANS 27 ÉTATS” ?

    EN TEMPS NORMAL, LES REGLEMETS DE COMPTAGE DEVRAIENT ETRE PLUS SEVEREMENT REGLEMENTES ET SURVEILLÉS ? Les candidats en novembre pour des postes qui leur permettraient de superviser les élections ne devraient-ils pas êtres choisis par les deux partis politiques ? Un arbitre ne devrait pas trancher pour le choix du superviseur des élections ?

    Je ne comprends le sens du billet. Et cette histoire de magouille qui se répète presque identique à l’autre magouille de 2020

    Entre le bon vouloir et l’avoir, il y a des obstacles énormes à franchir

  17. Gilles Morissette dit :

    LA CHOSE a placé ses pions afin de s’assurer que les élections, même s’il les perd, tournent en sa faveur.

    C’est de cette façon que les choses fonctionnent dans une République de Bananes, une dictature de pacotilles.

    Et il y a des Amerloques, grands donneurs de leçons de morale et de démocratie, qui vont voter pour ces filous.

    OUI, ce pays est gravement malade. Il vient possiblement franchir le chemin du non-retour.

    Le pire est qu’on commence à entendre ou lire ce genre de discours tordu chez nous, sur certains médias sociaux.

  18. Louise dit :

    Les républicains MAGA ne reconnaissent plus la légitimité de leurs adversaires.
    L’érosion de la démocratie se fait lentement aux États-Unis parce que Trump et les élus républicains ont contribué à la normalisation du mensonge, des insultes, des agressions et des transgressions de la loi avec comme résultat de désensibiliser un grand nombre d’électeurs à ces pratiques perverses.
    En démocratie les citoyens ont un droit fondamental à de l’information fiable. Comme ce n’est pas le cas chez les élus républicains, leurs électeurs ne sont plus capables de distinguer le vrai du faux.
    Ce parti corrompu entraîne le pays vers sa perte. En novembre ce sera l’élection de tous les dangers.

    1. gigido66 dit :

      « En novembre ce sera l’élection de tous les dangers… »
      Snowbirds, pensez-y deux fois avant de partir pour l’hiver…pas sûr que ça va être tranquille de ce bord-là!

  19. Pierre Lesage dit :

    faudrait que les répub mange toute une volée électorale, une vraie de vraie, et peut-être en finiront-ils avec ce triste personnage.
    Je connais que peu l’histoire de l’empire romain, sinon quelques brides. Il y avait des empereurs dit « ursupateur » et j’en viens presqu’à l’idée que les E-U vivent un peu la même situation.

  20. xnicden dit :

    Le tout alors que Moore v. Harper va être entendu par la SCOTUS…L’enjeu est de déterminer si les législatures des États peuvent changer les règles concernant la façon dont les élections fédérales sont conduites indépendamment de ce qui est prévu dans la constitution des États et sans possibilité de recours judiciaire.

    https://twitter.com/NPR/status/1542521724012331009?t=8F0IK156vCWO0w6c9c9mqQ&s=19

    Si les conservateurs gagnant cette cause, on peut prédire que les négationnistes vont se magasiner quelques lois pour rendre leurs pires actions non contestables.

  21. Haïku dit :

    « On dit qu’au fond d’une urne, habite l’espérance;
    Au fond d’un pot de vin, cherchons notre assurance. »
    (E. Pailleron).

    1. gigido66 dit :

      Et au fond d’une cruche américaine Q, c’est un « trou noir ».

      1. Haïku dit :

        😉👍👍

  22. Layla dit :

    On peut bien dire que beaucoup de problèmes avaient commencé avant DT, mais il y a une chose qu’il a mis en place solide…une légion de mauvais perdants, qui se proposent de ne pas respecter le vote, et ça fait dur en titi.

    Comment peux-tu te présenter avec le devoir de faire respecter la Constitution quand tu dis que tu ne respecteras l’électorat .

    Quand depuis deux ans plusieurs états républicains honteusement mais avec un sans gêne ont voté des lois pour restreindre le droit de vote, voire n’y plus ni moins criminaliser le vote, je ne comprends pas qu’ils envisagent de contester les élections, pouvons-nous espérer que malgré toutes leurs magouilles ils ne sont pas confiants de l’emporter?

    Je m’accroche à l’idée que 55% de la population ce n’est pas le pourcentage de la population éligible pour voter, je m’accroche à l’idée que le faible taux de participation qui sera possiblement un peu plus élevé avantagera un parti non pas parfait mais un parti pour le peuple. Est ce que Row est chose du passé j’espère que non.

    1. Haïku dit :

      @Layla
      Sages paroles ! 👌

      1. Layla dit :

        @Haïku
        Merci 🙂

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :