Le blogue de Richard Hétu

L'Amérique dans tous ses états

Les démocrates du Wisconsin s’attendaient à une primaire chaudement disputée le 9 août prochain entre les principaux candidats du parti à l’élection sénatoriale de l’État. Or, après des sondages indiquant une forte percée du lieutenant-gouverneur Mandela Barnes, ses trois rivaux ont abandonné la course au cours des derniers jours. Si Dieu continue à lui prêter vie, « l’autre Mandela », comme le politicien afro-américain se désigne sur son compte Twitter, affrontera le sénateur républicain sortant Ron Johnson.

« Il est clair que si nous voulons enfin renvoyer Ron Johnson, nous devons tous soutenir Mandela Barnes et nous battre ensemble », a déclaré Sarah Godlewski ce vendredi matin en donnant son appui à celui qui pourrait devenir le premier sénateur noir du Wisconsin.

Plus tôt cette semaine, Tom Nelson et Alex Lasry avaient abandonné la course, à deux jours d’intervalle. Lasry, fils du propriétaire de l’équipe de basketball professionnelle de Milwaukee, était considéré comme le rival le plus sérieux de Barnes. Il a lancé l’éponge après avoir constaté que Barnes recevait la plus grande part des appuis de Nelson dans les sondages.

À 35 ans, Barnes a certaines vulnérabilités. Il a notamment acquitté des taxes foncières en retard et brandi un t-shirt appelant à l’abolition de la police frontalière, position avec laquelle il s’est dissocié depuis. Il fera face en Johnson à l’un des républicains du Sénat les plus vulnérables en 2022 en raison de son trumpisme virulent. Dans un État modéré comme le Wisconsin, ce n’est pas nécessairement un atout.

Mais il ne semble pas avoir l’intention de nuancer ses propos, si l’on en juge par sa réaction au retrait des rivaux démocrates de Barnes : « Montrant leur manque de respect pour les électeurs et le processus démocratique, les bonzes du Parti démocrate ont maintenant dégagé le terrain pour leur candidat de gauche le plus radical. Les politiques socialistes ont produit ce gâchis, & un sénateur de gauche radicale du Wisconsin n’est pas la solution. »

Les parents de Mandela Barnes ont choisi son prénom en hommage Nelson Mandela.

(Photo The Washington Post)

54 réflexions sur “Wisconsin : Ron Johnson affrontera « l’autre Mandela »

  1. Madalton dit :

    Anybody but Johnson.

    1. karma278 dit :

      @ Madalton dit :
      29/07/2022 à 14:05
      Anybody but Johnson. »

      J’ai googlé « A bJ », et je ne voie pas du tout le lien avec le billet 🤭🤭🤭

      1. Haïku dit :

        Coquin va ! 😉

      2. @Karma
        Tout un détournement, comme le mentionnait, Haïku, coquin!

  2. lanaudoise dit :

    Climatonégationniste virulent, pro-gun, anti-avortement, anti Obama care, grand amateur du filibuster.
    Au moins, il n’est pas contre le mariage gay.

    1. jeani dit :

      @lanaudoise

      Est-ce que c’est ça un candidat de la droite le plus radical?

      Pauvre taré!

  3. marie4poches4 dit :

    Comment? Johnson avait dit qu’il ne se représenterait pas pour un 3e mandat..

    Ah oui, j’oubliais

    https://twitter.com/i/status/1538939807040151556

    1. constella1 dit :

      Marie4poches
      Et moi j’ai ris aux larmes quand j’ai lu ça
      Un autre répuconarbonàrien qu’on devrait sortir du sénat au plus vite

      1. marie4poches4 dit :

        Si le DOJ ou le comité peuvent prouver son implication dans l’insurrection, c’est lui qui va pleurer…

    2. Quand ils disent « you got to run », ils veulent dire, comme Hawley. Loin, loin…

    1. Haiku dit :

      Est bonne !!

  4. onbo dit :

    Il ne voulait pas se représenter, probablement échaudé par les retombées médiatiques de son voyage du 4 juillet 2018 à Moscou.

    Mais Mitch McConnell lui aurait demandé de bien vouloir se représenter en 2022, car selon lui Ron était le meilleur candidat qu’il pouvait trouver pour conserver un siège républicain au Sénat.

    Ron a menti aux journalistes au sujet de son implication dans la liste conjointe des faux grands électeurs de Pennsylvanie et du Wisconsin qui se sont retrouvés à quelques pas du VP Pence, celui-ci invitant son assistant à ne pas même ouvrir l’enveloppe en provenance du bureau du sénateur du WI.

    Cette implication de Ron comme faussaire d’une élection truquée e faveur du Président Trump dont il est connu comme un des plus ardents promoteurs et défenseurs n’augure pas bien pour le sort de Ron le 8 décembre prochain.

    J’ai pensé que si McConnell voulait que Ron se représente, c’est pas tellement dans l’espoir qu’il soit réélu, mais dans la confiance qu’il a que Ron va être obligé de se battre, quitte à s’épuiser, jouer avec la vérité, et s’il devait être élu jouir d’une certaine immunité comme parlementaire « de haut niveau ».

    Ce qui expliquerait la hâte des démocrates du WI à dépasser les Primaires et foncer tête baissée dans la lutte contre Ron Johnson qui culminera le 8 novembre.

  5. oeufoulepoussin dit :

    HS – Départ de Pélosi en Asie ce vendredi.

    Nous sommes toujours en attente de sa décision à savoir si elle fera un arrêt à Taiwan durant son voyage.

    La Chine continue à mettre de la pression sur les américains afin que ce voyage à Taiwan ne se réalise pas.

    1) La Chine organisera un rare exercice de tir réel au large de la province du Fujian dans le détroit de
    Taiwan le 30 juillet.
    2)  » Ne dites pas que nous ne vous avons pas prévenu – Le symposium du meilleur groupe de réflexion
    chinois envoie un avertissement classique d’avant-guerre à la provocatrice Pelosi  »
    https://www.globaltimes.cn/page/202207/1271745.shtml#.YuQjq4PcSU8.twitter

    Doit-on réellement prendre ses menaces au sérieux ?

    Votre réponse est aussi bonne que la mienne, mais la question est la suivante:
    Est-ce que cela en vaut vraiment la chandelle ?

    1. marie4poches4 dit :

      Voici ce que croit un ancien éditeur du quotidien Global Times

      Hu Xijin 胡锡进
      @HuXijin_GT

      China state-affiliated media

      If US fighter jets escort Pelosi’s plane into Taiwan, it is invasion. The PLA has the right to forcibly dispel Pelosi’s plane and the US fighter jets, including firing warning shots and making tactical movement of obstruction. If ineffective, then shoot them down.

      https://twitter.com/HuXijin_GT/status/1553054547970760704?s=20&t=qygj3Eq3rJBMlqmZdKASQw

      1. oeufoulepoussin dit :

        Oui, les dirigeants chinois s’expriment souvent via le Global Times pour nous passer des messages.

        Contrairement à ce que l’on peut penser, Xi pourrait perdre le poste du PM de la Chine s’il ne démontre pas de la fermeté dans le dossier de Taiwan envers les américains.
        Depuis l’aventure des russes en Ukraine, les projets d’invasion de Taiwan ne sont plus, pour le moment, à l’ordre du jour.
        D’ou ma question, est-ce que cela en vaut vraiment la chandelle ?

      2. gl000001 dit :

        S’ils n’ont plus de projets d’invasion, pourquoi ils capotent tant sur la visite de Pelosi ? Et une invasion … il y a des vols commerciaux directs entre New York et Taipei au moins une fois par semaine (kayak.com). Qu’ils prennent leur gaz égal !!! C’est juste de la provocation de leur part. Des menaces vides !!

      3. oeufoulepoussin dit :

        Il y a un mouvement indépendantiste à Taiwan qui pourrait se servir de la visite du no. 3 en autorité aux États-Unis pour promouvoir leur cause. Pour eux, cette interférence américaine n’a pas sa place.

        Les américains ont toujours reconnu la politique d’une seule Chine. Alors, je me demande pourquoi ils iraient voir les représentants de Taiwan, sauf s’ils ont comme objectif de semer la merde.

      4. gl000001 dit :

         » Les américains ont toujours reconnu la politique d’une seule Chine.  »
        Non. Ce n’est pas aussi simple que vous le dites.
        https://en.wikipedia.org/wiki/Taiwan%E2%80%93United_States_relations

      5. oeufoulepoussin dit :

        g1000001 et Sousmarin

        Pour plus d’infos sur les relations Chine-Taiwan-USA. Cet auteur m’a aussi été proposé par sousmarin.

        Valerie Niquet
        spécialiste de la Chine et de l’ Asie du Sud-Est
        Auteur du livre  » Taiwan face à la Chine  »

        https://www.youtube.com/watch?v=prnfm1ZJMLY

        On parle de cet accord qui permet aux américains de soutenir Taiwan en cas d’attaque de la Chine. En échange, les américains ne reconnaissent plus Taiwan comme étant un état indépendant de la Chine.

        Accord: Taiwan Relation Act 1979
        est une loi du Congrès des États-Unis. Depuis la reconnaissance de la République populaire de Chine, la loi a défini les relations officiellement substantielles mais non diplomatiques entre le peuple des États-Unis et le peuple de Taiwan.

    2. Kelvinator dit :

      Depuis l’anéantissement total de toute organisme démocratique à Hong Kong, le mouvement d’indépendance de Taïwan a connu une forte remontée. La majorité des taïwanais ne veulent pas être envahi par la Chine. Pelosi leur rend un grand service en s’y rendant.

      Sinon, pourquoi privilégiez-vous une intervention armée de l’OTAN en Ukraine, mais préférez laissé le champ libre à la Chine à Taïwan? Pourquoi cette disparité dans vos positions? Qu’est-ce qui différencie les deux pays selon vous par rapport à l’intervention possible américaine?

      1. oeufoulepoussin dit :

        Dans un premier temps, il fallait régler ce conflit en utilisant la diplomatie et la négociation, et non pas avec une intervention armée de l’OTAN. C’est ce que j’ai toujours affirmé.

        L’OTAN a choisi la pire des options pour les ukrainiens en limitant la portée de leur aide militaire aux ukrainiens. La guerre perdure, les morts s’accumulent, et le pays continue à être dévasté par les bombes. On en voit toujours pas la fin.
        Les ukrainiens n’ont pas les armes offensives nécessaires pour contre-attaquer efficacement les russes. Oui, ils vont gagner ici et là des villages, sans plus.

        Mon propos concernant l’OTAN était le suivant: soit que tu y vas à fond, soit que tu ne fais rien.
        Dans le premier cas, les russes n’auraient pas pu résister aux forces de l’OTAN, et le recours à l’arme nucléaire aurait été un scénario probable.
        Dans le second cas, Zelensky ne serait peut-être pas allé en guerre sans un appui en armes de l’OTAN.
        Et dans le cas contraire, il aurait manqué de munitions au bout de quelques semaines.

        Si on revient à Taiwan, les indépendantistes qui sont actuellement au pouvoir souhaite ardemment la visite de Pelosi afin de mousser le sentiment d’autonomie, et leur désir de se séparer définitivement de la Chine.
        L’OTAN n’a aucun intérêt stratégique en mer de Chine, et je les vois pas intervenir dans cette partie du monde.
        Les américains n’avaient aucun accord de signer avec l’Ukraine, contrairement avec Taiwan. (voir mon autre post à ce sujet)

        En conclusion, la meilleure chose à faire avec Taiwan afin de garder le fragile équilibre qui existe présentement est de ne rien faire. Il n’y a aucun élément qui nous amène à croire que la Chine serait sur le point d’attaquer Taiwan. (surtout après l’aventure des russes en Ukraine)

      2. gl000001 dit :

        Ne rien faire, nous fais trop souvent reculer !!

      3. oeufoulepoussin dit :

        Il y a un champ de mine devant nous.
        Qu’ai-je à gagner en faisant ce premier pas ?
        Qu’ai-je à perdre si je pile sur une mine ? Un bras, une jambe, la vie ?

        Si des avions militaires américains accompagnent Pelosi jusqu’à Taiwan, la Chine verra cette action comme un acte de guerre, et réagira en conséquence.
        Si l’avion de Pelosi n’est pas accompagné d’avions militaires américains, elle sera intercepté par des avions chinois qui lui demanderont gentiment (coup de semonce) de faire demi-tour.

      4. gl000001 dit :

        Si … elle prend un vol commercial ? Un peu d’imagination s.v.p. !!

      5. oeufoulepoussin dit :

        -:) elle sera à bord d’un avion militaire.

      6. Kelvinator dit :

        Intéressant comme réponse.
        C’était impossible de négocier avec Putin, rien n’a avancé depuis 2014 eu Ukraine, alors c’est évident que rien n’allait changer avec l’invasion complète du pays. Le plan de Putin était une victoire éclaire et mettre les occidentaux devant les faits accomplis.

        « soit que tu y vas à fond, soit que tu ne fais rien. »
        Je vois cela plutôt comme l’OTAN qui ne fait rien, car donner des armes n’est pas intervenir à proprement parler. Chaque pays donne individuellement, il n’y a pas de coordination de l’OTAN comme tel.

        « Zelensky ne serait peut-être pas allé en guerre sans un appui en armes de l’OTAN. »
        Zelensky était en guerre dès le premier jour qu’il le veuille ou non. Capituler aurait voulu dire la fin de la démocratie en Ukraine et le début d’un état fantoche style Manchuko.

        « L’OTAN n’a aucun intérêt stratégique en mer de Chine »
        Non, non. L’Australie fait partie de l’OTAN, et est en guerre commerciale ouverte avec la Chine depuis plus d’un an. La Chine fait du bullying économique encore une fois, contre l’Australie, mais aussi contre tout les pays limitrophe de la Mer de Chine en s’accaparant l’exploitation de cette région avec la construction des iles artificielles et la doctrine des « nine dash line ». L’attitude belliqueuse et très agressive de Pékin risque de bouleverser la stabilité de la région. Sans compter les troubles accrus entre Chine et Japon, principal partenaire des USA en Asie. Sachant que la moitié du traffic mondial maritime passe par cette Mer de Chine, on peut en déduire que son importance stratégique importe grandement à l’OTAN, pas seulement les USA et l’Australie. Le but de l’OTAN est de contrecarrer les manoeuvres subversive de la Chine qui tente de vassaliser les petits états de la région avec des ententes bidons colonisatrice, comme les USA et les russes faisaient pendant la guerre froide pour s’assurer la docilité de certains états pouvant leur fournir des infrastructures : ports, route commerciales, bases militaires. Pékin veut faire comme Washington, mais avec les intentions d’une dictature aggressive qui lutte contre les libertés individuels et toute forme de dissidence. Dois-je rappeler que c’est un État qui commet un génocide actuellement. Plusieurs si on compte le Tibet.

        Bref, soit on ne fait rien et laisse la Chine devenir encore plus menaçante, ou on démontre notre solidarité avec les pays qu’elle veut soumettre, en s’affichant pour l’indépendance et l’auto-détermination des États.

      7. oeufoulepoussin dit :

        Je prendrai le temps de vous répondre un peu plus tard dans la journée, mais je voulais simplement préciser que l’Australie n’est pas un membre de l’otan.

      8. Kelvinator dit :

        L’Australie n’est pas un membre à proprement parlé puisqu’elle n’est pas en Atlantique Nord, mais c’est un partenaire privilégié depuis longtemps.
        https://www.nato.int/cps/en/natohq/topics_48899.htm

  6. constella1 dit :

    Petite blague du vendredi
    Tu es né poussière et tu redeviendras poussière …
    C’est pourquoi je n’époussette pas,ça pourrait être quelqu’un que je connais 🤓

    1. Haiku dit :

      @constella1
      Savoureux !!

      1. constella1 dit :

        Haïku
        😌

    2. gl000001 dit :

      Il y avait l’autre « vieille fille » qui ne ramassait jamais la poussière sous son lit en espérant qu’elle se transforme en homme !!!

      1. constella1 dit :

        gl000001
        Haha 👌

    3. onbo dit :

      Merci! Je me sens déjà moins coupable. 🙂

      1. constella1 dit :

        🙂

  7. ralbol dit :

    « …pour leur candidat de gauche le plus radical. »

    Finalement, les seuls qui ont le droit d’être « radical », ce sont les républicains !

    Les nombreux fanatiques à la taylor Greene, Boebert, Walker, Cruz, etc.., c’est OK chez les républicains, mais chez les démocrates, être plus à gauche que la bible, c’est être radical…

    Et ça pogne !

    D’ailleurs on n’entend pas beaucoup de démocrates hurler au radicalisme concernant les républicains.

    Serait-ce qu’au fond, ils ne considèrent pas les positions fanatiques comme radicales ???

  8. Apocalypse dit :

    @constella1 – 15:21

    « Tu es né poussière et tu redeviendras poussière …
    C’est pourquoi je n’époussette pas,ça pourrait être quelqu’un que je connais 🤓 »

    Elle est très courte, mais très bonne! Merci! 🤣

  9. Gilles Morissette dit :

    Ron Johnson est un salopard qui, à l’instar des enfoirés comme Gaetz, MTG, Jordan, Cruz etc., a vendu son éthique, son intégrité, son honnêteté à LA CHOSE.

    Il fait partie de ceux qui ont été les exécuteurs de ses basses oeuvres, un fumier qui a trempé dans la fausse liste des Grands Électeurs de deux états (Pennsylvannie, Wisconsin).

    Il est un sale menteur et fait partie de ceux qu’on pourrait qualifier de « loser »

    Il a le « front » de qualifier son adversaire de « radical left » alors que lui-même est un radical de la « Drette » dans ce qu’elle a de plus abjecte, dégoûtante et rétrograde.

    Ce sale type mériterait mille fois de se retrouver en prison pour son implication dans cette foireuse tentative de Coup d’État.

    LOCK HIM UP !!

    Les électeurs de Pennsylvannie méritent mieux que cette fripouille comme représentant.

    GO MANDELA GO

  10. Apocalypse dit :

    HS – Sur le sujet de l’échange de prisonniers dont on parlait plutôt cette semaine. Il semble que les Américains et les Russes se sont parlé et que ces derniers auraient demandé l’ajout d’un second prisonnier; il s’agirait de Vadim Krasikov – qui n’est pas un enfant de choeur – qui est en prison à vie en Allemagne pour meurtre. On dit dans la vidéo que les Américains ne prennent pas cette demande au sérieux et en outre, il serait très difficile de sortir ce Krasikov de prison…

    *https://www.youtube.com/watch?v=R9bsjkxtlD0&ab_channel=CNN

    Exclusive: Russians ask for second prisoner in swap for Brittney Griner, Paul Whelan

    Donc, les choses ne risquent pas d’être simple dans ce dossier; est-on surpris?

    1. oeufoulepoussin dit :

      Les russes n’échangeront pas deux prisonniers pour en obtenir qu’un seul.
      Le second russe ne semble pas être un enfant de coeur.

  11. Gilles Morissette dit :

    HS

    Tweet de M. Hétu (Merci pour le lien).

    Voilà une femme qui a décidé de ne pas se laisser intimider par les remarques sexistes de Matt Gaetz.

    Le boomerang est revenu en pleine gueule de ce fumier.

    Bravo à Mme Olivia Julianna !!

    TWO THUMBS UP !!

    https://www.teenvogue.com/story/matt-gaetz-teen-abortion-donation-fundraiser.

    1. Haiku dit :

      @Gilles Morissette
      Merci pour le lien.
      Je seconde votre « Bravo Mme Julianna » !!

    2. Layla dit :

      @Gilles Morissette 16:15

      Cette jeune femme Olivia Julianna a su faire face admirablement à Matt Gaetz qui a voulu tiré un avantage en se servant de sa photo. Elle a clairement démontré qu’elle ne sera pas une victime de ce voyou.

      TV: Is there anything you want to add about men like Gaetz, who resort to misogyny and body-shaming to shame women fighting for their bodily autonomy?

      Avec cette question elle nous a rappelé que Matt Gaetz a voté contre l’augmentation du financement des préparations pour nourrissons en cas de pénurie.

      OJ: Whenever someone resorts to body shaming in an argument it’s because they can’t intellectually and factually get their point across. He can claim he’s pro-life, pro-family, pro-child but the reality is this is a sitting congressman who voted against increased funding for baby formula during a shortage. When it comes down to helping families, it’s not Matt Gaetz. It’s me.

  12. Gilles Morissette dit :

    Un autre HS concernant cette fois Matt Gaetz.

    Cet enfoiré nous donne une bonne idée de sa vrai nature.

    Un « pissou » qui se sauve en courant plutôt que de faire face à des gens qui lui manifestent leurs oppositions.

    Il a fait un « Josh Hawley » de lui-même.

    « Pathetic Fascist Coward »

  13. Apocalypse dit :

    @oeufoulepoussin – 16:42

    « Les russes n’échangeront pas deux prisonniers pour en obtenir qu’un seul. »

    L’offre des Américains – un prisonnier et pas n’importe lequel – est déjà généreuse. Ce qu’on reproche à la femme américaine est de la petite bière comparée à ce qu’on reproche au prisonnier Russe aux Etats-Unis; je ne sais pas ce qu’il en est de l’autre américain en Russie, mais sans doute par un meurtrier…

    L’échange 2 pour 1 est plus qu’une bonne affaire pour les Russes…

    1. oeufoulepoussin dit :

      Dans ce cas, tout devrait se régler assez vite.

  14. Kelvinator dit :

    J’aurai bien aimé un tandem Nelson-Mandela sur les bulletins de vote!

    1. Haïku dit :

      @Kelvinator
      Vous m’avez devancé ! 😉👌

  15. gl000001 dit :

    HS : Nouvelle (!) cassante !! Manchin expulsé du parti … républicain 😉
    https://www.newyorker.com/humor/borowitz-report/mitch-mcconnell-expels-joe-manchin-from-republican-party

    1. Haïku dit :

      @gl000001
      Merci pour le lien.
      ——
      💯excellent💯
      Cré Borowitz ! 🤣

    2. Kelvinator dit :

      C’est un des rare démocrate qui a contrecarré les plans des républicains.
      Un des rare démocrate à recevoir la revanche des républicains.
      De la même manière qu’il a réussi à faire passer le Build Back Better plan malgré le chantage de certain démocrates. Manchin est meilleur qu’on aurait cru dans la game de politique.

  16. sousmarin dit :

    Concernant Taïwan, il est vrai que les EU n’ont jamais reconnu l’île comme un pays indépendant, ce qui a été une erreur car les autocraties voient toute concession comme une faiblesse.
    La Chine veut Taïwan, un jour ou l’autre elle tentera le coup ; elle ne menacera pas, elle passera à l’acte sans préambule…mais Taïwan est bien préparée et la partie est bien loin d’être jouée d’avance.
    En ce moment, la Chine est bien fragile, crise immobilière, scandale bancaire, gestion pitoyable du Covid, le SG doit gonfler ses plumes pour paraître plus imposant qu’il n’est alors Taïwan fait l’affaire ; trop tôt pour que ce soit plus que de l’apparat.

    L' »autre » Mandela fait un peu prétentieux comme surnom, non ?
    Nous verrons là et ailleurs si la stratégie risquée des démocrates de pousser en première ligne des trumpistes, inéligibles d’après eux, sera couronnée de succès…

    1. Kelvinator dit :

      Stratégie risqué ou pas, même les républicains anti-Trump vote contre les démocrates, alors en fin de compte, que ce soit un républicain modéré ou MAGA, ils voteront quand même contre les démocrates. Ça ne devrait pas changer grand chose à l’agenda démocrate jusqu’en 2024.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :