Le blogue de Richard Hétu

L'Amérique dans tous ses états

Qu’en est-il de l’avortement aux États-Unis au lendemain de la décision de la Cour suprême d’abroger l’arrêt « Roe c. Wade » qui reconnaissait depuis 1973 aux femmes le droit d’interrompre leur grossesse? La carte qui coiffe ce billet permet d’obtenir une réponse à la question en un seul coup d’oeil.

L’interdiction de l’avortement a été automatique et immédiate dès l’abrogation de « Roe c. Wade » dans huit États, selon le Washington Post : Alabama, Arkansas, Kentucky, Louisiane, Missouri, Oklahoma, Dakota du Sud et Utah. Les lois de ces États font de l’avortement un crime passible d’une peine de prison de plusieurs années. Elles ne prévoient pas d’exception pour le viol ou l’inceste. Cependant, les femmes ne peuvent pas être poursuivies pour avoir subi un avortement en vertu de ces lois.

L’interdiction de l’avortement dans sept autres États, dont le Texas, l’Idaho et le Wyoming, entrera en vigueur plus tard cette année. Le droit à l’avortement est également menacé dans six autres États, dont l’Ohio et la Géorgie.

Seulement 19 États n’ont aucune intention de remettre en question le droit à l’avortement. Ce droit existe toujours dans des États comme la Floride, le Michigan et la Pennsylvanie, mais rien ne garantit qu’il en sera ainsi dans un avenir plus ou moins rapproché, les républicains contrôlant leurs parlements.

P.S. : L’avant-dernière campagne de financement de ce blogue en 2022 a pris fin vendredi soir. Un bilan suivra sous peu. En attendant, j’invite ceux et celles qui n’ont pu apporté leur contribution volontaire lors de la fête nationale du Québec à se reprendre.

Le blogue de Richard Hétu
Other Amount:


(Illustration The Washington Post)

63 réflexions sur “Carte des États-Unis : droit à l’avortement

  1. gl000001 dit :

    Dans les états rétrogrades, est-ce que l’avortement obtenu dans un autre état met les femmes à risque de se faire emprisonner ?

    1. Madalton dit :

      Et si elle font une fausse couche?

      1. gigido66 dit :

        Ça pourrait être criminel…😵‍💫😲

      2. Bob Inette dit :

        Le jour où on donnera des droits au foetus, il faudra aussi penser à créer une *police de l’utérus* qui devra mener une enquête judiciaire pour chaque femme victime d’une fausse couche (un avortement naturel spontané!) afin de déterminer son degré de responsabilité – criminelle ou pas! – dans la perte de l’embryon Si une femme proteste et résiste, on l’enverra dans un camps de maternité forçée!

        On devra aussi mettre en place des contrôles pour surveiller l’alimentation et les habitudes de vie
        de chaque femme enceinte pour s’assurer que le foetus jouit des meilleures conditions de gestation possibles.

        Qui sait…” un ado pourrait poursuivre sa mère s’il juge qu’elle ne lui a pas fourni
        durant la grossesse… toutes les conditions à son développement optimal.

        Au nom des droits du foetus, une femme victime de viol et/ou d’inceste qui devient enceinte ne pourra pas se faire avorter.
        Pas plus qu’elle ne pourra terminer la gestation d’un foetus affligé d’une malformation physique importante ou d’une tare génétique grave.
        Le foetus a des droits ou il n’en a pas!!

        « Chaque bébé (potentiel) doit être un enfant désiré
        et chaque (future) mère doit être une femme consentante. »

    2. Madalton dit :

      Biden a dit qu’il s’assurerait que les lois sur l’avortement des États ne violerait pas d’autres lois en empêchant les femmes de recevoir des services de santé publique en se faisant avorter dans un autre État. À suivre…

      https://www.10news.com/news/national/biden-says-feds-will-protect-women-seeking-out-of-state-abortions

  2. NStrider dit :

    Un autre portrait de la situation
    Âmes sensibles s’abstenir de cliquer le lien et de regarder la caricature en tête de cet éditorial:

    https://www.liberation.fr/idees-et-debats/editorial/recul-de-lavortement-aux-etats-unis-une-guerre-declaree-contre-les-femmes-20220625_TRSKXVYCJRGI7CFLRDQATTMGWY/

    1. Haïku dit :

      @NStrider
      Ayoye !!!!!
      Ça fesse en tab…..

    2. Toile dit :

      Manque pas de réalisme : des cintres au lieu des étoiles, des saignées en guise de lignes. Et comme de bonne raison: le drapeau est plat…. comme la terre.

      Extrait du lien cité : « Contrôle et flicage

      Les premières réactions déploraient que l’effet de cette effroyable décision était de renvoyer l’Amérique cinquante ans en arrière. C’est faux : les méthodes pour traquer les malheureuses qui tenteront de se faire avorter sont mille fois plus intrusives et efficaces qu’elles ne l’étaient avant Roe v. Wade. Il ne s’agit plus d’un voisin délateur ou d’un contrôle inopiné, mais d’une machine de surveillance comprenant géolocalisation, aspiration de données de recherches sur Internet, flicage systématique de paiements suite à la disparition du cash et reconnaissance faciale à tous les coins de rue. Le sort des femmes en situation de détresse est donc cent fois pire aujourd’hui qu’avant ».

      J’avais pas pensé à cela. En lien avec le raisonnement du gorille en toge Salito, vu que la constitution ne prévoit pas l’avortement, faudra aussi penser que les cartes de crédit, la géolocalisation, reconnaissance faciale et autres technologies dépassant le mousquet ne s’appliquent pas non plus. Non mais quels cretins ils font! Une risée mondiale sauf l’Afganistan et quelques autres dérangés. Vont ils en venir à autoriser l’excision ?

    3. Layla dit :

      @NStrider 9:06
      En complément des extraits de @Toile. Notre pauvre humanité est bafouée aux portes de notre frontière, surtout pour les petites filles et les femmes avec cet arrêt. Scandaleux.

      « Cette guerre déclarée contre les femmes n’a pas attendu le verdict de vendredi. Au Texas, des filles âgées de 9 à 11 ans ont été forcées de rester enceintes et d’accoucher des enfants de leurs violeurs, tandis qu’aux urgences des hôpitaux, des patientes en fausses couches n’ont pas été secourues parce que le cœur de leur fœtus n’avait pas stoppé à temps. »

      Et voilà c’est fait, DT a réussi à faire en sorte que les femmes soient punies…

      NYT « En mars 2016, M. Trump a déclaré lors d’une assemblée publique de MSNBC que si la nation interdisait l’avortement – un changement qu’il a soutenu – il devrait y avoir « une certaine forme de punition » pour une femme qui demande l’avortement. »

      Un vrai cauchemar cette affaire. D’une tristesse sans nom.

  3. Apocalypse dit :

    @gl000001 – 08:55

    Bonne question! Curieux de connaître la réponse 😰.

  4. Charlot dit :

    Questionnement personnel (sérieusement): suis-je vraiment intéressé à faire du tourisme dans ce genre de pays? Non, l’exotisme à l’afghane ne m’intéresse pas.

  5. Monique Loignon dit :

    On oblige les femmes à enfanter contre leur volonté….oblige-t- on les géniteurs , les faiseurs de loi à s’occuper de cet enfant ? On veut contrôler le corps des femmes, rien d’autre….

  6. Anizev dit :

    Une belle gang d’arrièrés.
    S’il n’y a pas 500 000 protestataires à Washington la semaine prochaine, les américains dorment au gaz.

  7. Apocalypse dit :

    Un éditorial d’Alexandre Sirois – sur Cyberpresse – avec lequel tout le monde sera d’accord:

    https://www.lapresse.ca/debats/editoriaux/2022-06-25/un-verdict-retrograde-signe-trump.php

    Un verdict rétrograde (signé Trump)

    1. Duduche dit :

      @Apocalypse: Has Been-45 est un idiot utile, pas un stratège. Ceux qui sont derrière le verdict sont des McConnell et des grands pontes de la Federalist Society.

      Je me demande si Barrett sera un jour invitée à démissionner pour laisser sa place à un vrai juge (comprendre: un homme)?

  8. Toile dit :

    Jamais de mon vivant aie je pensé vivre une pandémie, voir une guerre et les Etats Unis se désagréger de la sorte et la suite n’augure rien de bon. Reste les changements climatiques qui nous attend de pied ferme. Ouf… Profitez de la vie et de vos petits bonheurs maintenant.

  9. Louise dit :

    Je n’en reviens toujours pas. Une majorité d’américains(es) ne voulaient pas qu’on touche à cette loi qui était devenue un droit acquis depuis 1973.

    La plupart des personnes qui dirigent ce pays sont des hommes, que ce soit au niveau fédéral ou des États. On retrouve aussi des hommes à la tête des grands mouvements religieux.

    Que comprennent-ils à la souffrance des femmes qui se retrouvent enceintes sans l’avoir voulu ou dont le foetus présente des anomalies graves ou encore pour toutes sortes de raisons QUI LEUR APPARTIENNENT.
    Donner la vie n’est pas une décision qu’on prend à la légère. Quand on a un enfant, on s’engage à être responsable de lui pour plusieurs années. Si on n’est pas prête pour quelque raison que ce soit, on doit pouvoir revenir en arrière pour le bien de la femme et pour le bien du futur bébé.
    Que de détresse se vit tous les jours par des enfants et même des adultes qui n’ont pas été désirés et aimés.
    Les républicains sont englués dans dans leurs vieilles croyances, ils pensent encore que donner la vie c’est l’oeuvre de Dieu et qu’on ne doit surtout pas contrarier ses plans.

    Je me permets de donner mon exemple personnel. Je suis la plus jeune d’une famille de 16 enfants.
    Lors de ma naissance ma mère avait 44 ans et mon père 48.
    Quand j’étais jeune j’ai toujours eu le sentiment que mes parents ne me voyaient pas, il y avait trop de monde et j’étais trop petite.
    Adolescente j’ai dit à ma mère qu’elle devait être bien tannée d’avoir des enfants.
    Elle m’a répondu: « J’ai toujours accepté les enfants que le Bon Dieu m’a envoyés »
    C’était la mentalité du temps où les femmes devaient obéir aux principes de l’église catholique.
    On n’empêchait pas la famille pour quelque raison que ce soit.

    Je ne peux pas croire qu’une partie des États-Unis retourne à cette époque d’ignorance et de grande noirceur. J’espère que ce mouvement rétrograde ne se répandra pas jusqu’au Canada.

    1. Gilles Morissette dit :

      @Louise ( 25/06/2022 à 09:39)

      Vous savez Louise.

      J’ai toujours pensé que si, un jour, la science était suffisamment avancé pour que les hommes puissent porter eux-mêmes des enfants (je sais que dans certains cas où une personne change de sexe, c’est possible mais c’est tellement compliqué et douloureux comme processus), le droit à l’avortement redeviendrait une loi.

      Aucun mâle n’endurerait ce qu’une femme doit supporter lors d’un accouchement ou d’un avortement.

      L’histoire de votre famille n’est pas unique.

      Elle est. hélas, le lot de plusieurs femmes au Québec lesquelles ont été longuement soumises à l’emprise de l’Église catholique.

      Il nous a fallu des années pour s’en débarasser et renvoyer la religion à la seule lace où elle doit aller: Dans une église, un temple, une synagogue, une mosquée.

      La religion erst un choix personel et on a pas le droit de l’imposer aux autres.

      Malheuerusement, il semble bien que ce ne soit pas le cas aux USA.

      Une société qui s’accroche à des valeurs d’une autre époque,comme on le voit présentement, est voué au déclin, à l’éclatement.

      Le processus est bien commencé et au sera aux premières loges pour y assister.

      On sera également, les premiers à en subir les contrecoups.

      1. jeanfrancoiscouture dit :

        @Gilles Morissette: Vous posez bien la question: Et si les hommes vivaient la grossesse?

        Voici une réponse à la Gloria Steinem: «If Men Could Get Pregnant, Abortion Would Be a Sacrament».

        https://quoteinvestigator.com/2013/09/11/men-pregnant/#:~:text=Gloria%20Steinem%E2%80%99s%20statement%3A%20%E2%80%9CIf%20men%20could%20get%20pregnant%2C,demonstrators%20marching%20down%20Pennsylvania%20Avenue%20in%20Washington%20D.C.

        @Louise, 09:39: «Adolescente j’ai dit à ma mère qu’elle devait être bien tannée d’avoir des enfants.
        Elle m’a répondu: « J’ai toujours accepté les enfants que le Bon Dieu m’a envoyés »

        Ma mère, née dans les années 20, et a contrario de l’air du temps, me disait toujours: «Il n’est écrit nulle part qu’il faut en avoir un par année». Elle a bien pris son temps. Le premier, (moi), arriva après presque deux ans de mariage. Les deux autres ont suivi à cinq ans d’intervalle chacun. Et personne, absolument personne n’a eu le droit de se mêler de ça et cela incluait «Monsieur le curé». Et le père était d’accord avec elle. Je les ai vus et entendus renvoyer à leur carré de sable les quelques rares personnes qui ont osé commenter ou questionner.
        Tout cela et bien d’autres choses, firent que je suis comme je suis quand il est question de liberté.

      2. Bob Inette dit :

        Si les hommes pouvaient *tomber enceints* et devoir porter un *bébé*,
        la “liberté de choix” aurait été gravée en lettres de feu dans la pierre
        au sommet du Mont Sinaï sur les tablettes des Dix Commandements.

        Le droit de ne pas porter un enfant non-désiré aurait été inclus dans la Constitution américaine,
        tout de suite après – sinon avant! – l’amendement qui donne le droit de *porter une arme*,
        les cliniques d’avortements offriraient le libre-service sans rendez-vous 24/7 …
        et la pilule abortive serait proposée en trois saveurs, BBQ, sel/vinaigre et BACON !

    2. Jehan Lambert dit :

      @Louise
      Une de mes tantes, dans les années 60 avait reçu la visite du curé de la paroisse. Elle avait décidé qu’après 12 enfants, c’était assez! Et le curé l’a menaçé d’excommunication. Ma tante, qui était grande et forte, n’a fait ni un ni deux et l’a foutu à la porte!

  10. Bantu Steve Biko dit :

    …Vous aurez remarqués que plus personne ne parle des audiences du 6 janiver depuis hier…Voila pourquoi je ne m’attends pas a ce que ce verdict ait un impact dans une élection qui aura lieu dans 4 mois, on va passer à la prochaine affaire dans quelques jours…

    1. gigido66 dit :

      Excellente observation…

      1. simonolivier dit :

        En effet Bantu excellente observation.

  11. Gilles Morissette dit :

    En regardant cette carte, on sait maintenent qui sont les États rétrogrades et ceux qui sont évolués..

    Qui sont les Etats qui n’ont AUCUNE CONSIDÉRATION pour les droits des femmes et ceux qui en ont.

    Pas intéressé à visiter ce « shit hole country » là où les droits des pesonnes sont fortement liés à l’État où elles habitent.

    Pas intéressé à « interagir » avec une bande de « demeurés », de lobotomisés, d’enfoirés qui sont davantage préoccupé par leur « petit nombril » et qui ont le front de ce citer en exemple comme des modèles de vertu et de démocratie.

    Qu’ils aillent se faire foutre.

    Moi qui suit un fan de baseball, je me contenterai d’aller à Toronto voir les Blue Jays.

    Fini, du moins pour un bon bout de temps, les voyages aux USA.

    Je vais dépenser mon fric chez nous, en encourageant, dans la mesure du possible, l’économie locale..

  12. Apocalypse dit :

    @Louise – 09:39

    ‘Une majorité d’américains(es) ne voulaient pas qu’on touche à cette loi qui était devenue un droit acquis depuis 1973.’

    En effet, on parle de 66%!

  13. Eric J dit :

    Connaissant l’hypocrisie des juges Américains, Ceux-ci seraient les premiers à faire avorter leurs propres filles secrètement en cas d’accident charnel. Bande d’hypocrites au cube. Cela va diviser le pays encore davantage. Tout ça à cause du gros invertébré qui suce tel une sangsue dégueulasse tout ce qui peut lui permettre de reprendre le pouvoir en 2024.

    1. Dekessey dit :

      Vous visez juste.
      Dans le même esprit, si j’étais méchant je souhaiterais que toutes les filles et petites filles de ces juges soient victimes de viols et/ou d’inceste.
      Pour les garçons, une bonne salve de semi-automatique ferait l’affaire.

      Mais je ne suis pas odieux à ce point. Pour l’instant j’éviterai tous les états énumérés pour les prochaines années.

  14. Toile dit :

    Pendant ce temps…

    —-
    « Une institution vaticane, l’Académie pour la vie, s’est effectivement félicitée de la décision de la Cour ( américaine):

    Le fait qu’un grand pays à la longue tradition démocratique ait changé de position sur cette question interpelle le monde entier.
    Cette académie, crée par Jean Paul II en 1994, est chargée d’étudier les répercussions des progrès des techniques médicales et des nouvelles législations « concernant la promotion et la défense de la vie », ainsi que d’évaluer leur compatibilité avec la doctrine de l’Eglise. Sa prise de position n’est guère étonnante : elle a régulièrement signifié son opposition à l’avortement et aux méthodes de contraception – qui, selon elle, s’y apparentent.

    A ce stade, le pape ne s’est cependant pas directement exprimé ».

    Cf Le monde
    ——
    Un pape pas très loin dans le temps avait estimé que le plus grand progrès pour les femmes, en termes de liberté, était la laveuse automatique pas l’instruction, pas le vote, pas le contrôle contraceptif. La laveuse !

    Un autre félé!

    1. jeanfrancoiscouture dit :

      @Toile: Bien sûr que cette «Académie», tout comme Trump, va se réjouir de ce «jugement». Voilà de bien «strange bedfellows»**.

      Perso, ce que je trouve plutôt «strange», ce sont tous ces vieux messieurs EN ROBE, n’ayant présumément jamais «connu la femme» au sens biblique, se permettre de disserter doctement sur ce que devrait être son lot.
      http://www.interbible.org/interBible/ecritures/symboles/2013/sym_130208.html#:~:text=En%20effet%2C%20dans%20la%20Bible%20%C2%AB%20conna%C3%AEtre%20quelqu%E2%80%99un,cette%20m%C3%AAme%20expression%20pour%20d%C3%A9signer%20une%20relation%20homosexuelle.

      **«Political interests can bring together people who otherwise have little in common. This saying is adapted from a line in the play The Tempest, by William Shakespeare: “Misery acquaints a man with strange bedfellows.” It is spoken by a man who has been shipwrecked and finds himself seeking shelter beside a sleeping monster.»

    2. onbo dit :

      @Toile

      Une Institution qui se nomme « l’Académie pour la vie » et qui parle depuis le Vatican et qui « se vante » de pouvoir publiquement féliciter la Cour Suprême des USA n’est surement pas une institution du Vatican. Elle n’aurait de vaticane que l’appellation sur la porte du bureau d’un de ses directeurs.

      Parce que ce serait une entorse majeure à la Diplomatie Vaticane que de faire publiquement « gnan gnan », « on vous a eu », au 70% des Américains qui reconnaissent la légitimité du droit qu’a une femme américaine de juger opportun et nécessaire d’obtenir un avortement. Ça ne vient donc pas de François!

      Ce ne serait pas la première fois que des « curés sévères » qui se croient plus catholiques que le Pape cherchent à faire perdre la face à François, ou pire à laisser entendre que c’est Lui qui s’adresse aux Américains de la sorte avec un « gnan gnan » aussi déplacé. Propagande haineuse contre François.

  15. Layla dit :

    Mon commentaire sur une autre billet, mon erreur.

    Layla dit :
    25/06/2022 à 10:24
    « C’est la volonté de Dieu »

    Dit le gars qui n’a pas accepté la volonté de Dieu après novembre 2020.

    S’il a été élu en 2016 c’était la volonté de Dieu, Dieu a fait de lui un élu.😉

    Mais que Dieu change ses plans et fait de Joe Biden son élu c’est l’œuvre du 👿 qui est sûrement un démocrate .

    1. Haïku dit :

      @Layla
      Fort bien formulé ! 😉👍

  16. Gilles Morissette dit :

    La classe politique au Canada et divers intervenants dénoncent la décision de la SCOTUS, incluant la cheffe intérimaire du PCC.

    C’est bien.

    https://www.msn.com/fr-ca/actualites/quebec-canada/arr%c3%aat-roe-contre-wade-invalid%c3%a9-la-classe-politique-d%c3%a9nonce-la-d%c3%a9cision-au-canada/ar-AAYPGSV?li=AAayzNa

    Cependant, il faudrait se rappeler que Madame Candice Bergen (PCC) n’est que la « cheffe intérimaire »

    Rien ne nous assure que le nouveau chef qui sera choisi par les membres, partagera les mêmes idées sur ce dossier surtout si, comme tout semble l’indiquer, ce sera Pierre Poilièvre.

    Ce type a une sale gueule de fondamentaliste chrétien et il aura besoin de l’appui de ces dinausores pour gagner cette course.

    Rien de rassurant.

    1. simonolivier dit :

      M. Morissette, les 3 candidats de tête ont déjà laissé savoir qu’ils ne remettraient jamais en question le droit à l’avortement. Et ça comprends Poilievre qui s’est toujours affiché pro-choix tout comme Brown et Charest. .

      1. jeani dit :

        @simonolivier

        Tout comme Barrett et Kavanaugh avant d’être nommés à la CS.

        Alors, la parole des trois prétendants vaut autant que celle des deux « illustres » membres de la CS.

  17. Igreck dit :

    Comme dans La servante écarlate☹️😡
    On lit les nouvelles en provenance des États-Unis et on croit rêver. On se pince. Non, ce n’est pas de la science-fiction. Soudain, La servante écarlate, de Margaret Atwood, ressemble moins à un roman dystopique qu’à un terrible présage. Celui d’une superpuissance où la démocratie chancelle et où les femmes, comme toujours, comme partout, sont les premières à en payer le prix. Tout ça parce qu’une bande d’idéologues se sont arrogé le pouvoir de décider à la place des femmes ce qu’elles peuvent et ne peuvent pas faire de leur propre corps.

    https://www.lapresse.ca/actualites/chroniques/2022-06-25/comme-dans-la-servante-ecarlate.php

  18. simonolivier dit :

    Dans la catégorie « ben voyons donc tab… »
    https://www.msn.com/en-ca/news/other/utah-gop-rep-karianne-lisonbee-says-women-can-control-intake-of-semen/ar-AAYRhTr?ocid=msedgntp&cvid=1e63368fc5b946009f2606b675c7215a

    Un des commentaires dans cet article m’a fait rire. Ben pas vraiment mais selon le commentateur, Thomas veut remettre en question le droit à la contraception, le marriage de même sexe et les droits des LGBTQ2+ en disant que ces droits ne sont pas inscrits comme tels dans la Constitution. Et comme le mentionne la personne, vous savez ce qui n’est pas inscrit dans la Constitution? le marriage entre personnes de couleur différente. Thomas irait-il jusqu’à renverser cette décision de la SCOTUS? Ou s’abstiendra-t-il pour des raisons personelles?

  19. Jean Létourneau dit :

    « L’interdiction de l’avortement a été automatique et immédiate dès l’abrogation de « Roe c. Wade » dans huit États »

    J’essaie de comprendre le processus légal qui a rendu l’avortement illégal du jour au lendemain dans ces huit états. Est-ce que les lois avaient déjà été écrites et étaient conditionnelles à la décision de CS ?

    Quelqu’un a une piste de réponse ?

    1. NStrider dit :

      Les lois avaient été voté avant et contenaient une clause gâchette (trigger clause) qui déclenchait leur entrée en vigueur avec la décision de la SCOTUS

      1. ctbourgeois dit :

        Dramatique que 6 juges rétrogrades aient le pouvoir de décider du jour au lendemain pour des millions de femmes américaines et ils se vantent de ne pas être tenus de respecter l’évolution de la société américaine.

        Ces juges sont des sadiques qui s’acharnent sur les femmes, c’est la démonstration de leur misogynie dissimulée sous une idéologie religieuse dépassée. Ils croient sauver des vies, mais ils mettent en danger la vie de millions de femmes, plusieurs auront recours à des charlatans, le résultat escompté par ces fous religieux se transformera en drame humain chez plusieurs femmes !

        Ceux qui se réjouissent de ce jugement sont inconscients des conséquences sur la santé des femmes et celle des enfants non désirés qui naîtront en raison d’un contexte répressif et autoritaire.

      2. Jean Létourneau dit :

        Merci NStrider

        Donc une machination (Déf. Larousse: Ensemble de menées secrètes et déloyales pour faire aboutir un mauvais dessein).

      3. NStrider dit :

        Non, c’est tout à fait légal et il n’y avait rien de secret et de déloyal.
        Par contre, l’objet du projet de loi est lui une atteinte directe au droit des femmes

      4. @NStrider legal, mais tout de même déloyal…
        Aucune loyauté envers les femmes qui les a mis au monde.

  20. Igreck dit :

    En cette ère où la participation électorale est en chute libre dans plusieurs démocraties occidentales, il est bon de se souvenir à quel point les élections ont des conséquences. Le voyage dans le temps imposé aux Américaines, héritage de l’ère Trump, nous le rappelle cruellement.

    https://www.lapresse.ca/debats/editoriaux/2022-06-25/un-verdict-retrograde-signe-trump.php

  21. Samati dit :

    Comme il fallait s’y attendre le Vatican a loué la décision de la Cour Suprême sur l’avortement. Pour le Vatican, un avortement est équivalent à un homicide. Le Vatican, dominé par des hommes qui portent des robes et qui vivent dans un luxe obscène se donne le droit de juger la conduite des femmes, seules victimes de ces religieux rétrogrades.

    1. Bob Inette dit :

      Et ces crétins ont mis le condom à l’Index et ils s’étonnent ensuite
      que leurs petites amies religieuses tombent enceintes !

  22. Loufaf dit :

    Selon les sondages, la majorité du peuple est contre l’ abolition du droit à l’ avortement.
    Alors, le seul contrôle qu’ il possède et pour manifester sa désapprobation afin que les juges sans jugement de la SCOTUS comprennent les conséquences de leur décision imbécile est de voter massivement pour tous les démocrates qui se présentent à n’ importe lequel poste.
    Ça n’ aurait aucun sens de remettre les reps dans les deux chambres après ce coup bas envers le droit des femmes.
    Enfin, nous verrons aux midterms…

    1. Bob Inette dit :

      La majorité du « peuple américain »
      ne fait pas le poids contre la souveraineté de chaque état !

  23. Moi qui pensait que l’expression  »TOMBER » enceinte était inappropriée…

  24. Igreck dit :

    Les Améribans⁉️

    Le problème est que les fondamentalistes religieux, ces nouveaux talibans américains, ont trouvé diverses astuces pour contourner l’opinion publique majoritaire et imposer leurs vues religieuses rigoristes. Ils ont opéré un rapprochement avec la sphère politique. Les politiciens américains, toujours en manque d’argent et de bénévoles, trouvent parmi les fondamentalistes religieux un bassin de ressources quasi inépuisables.

    https://www.journaldemontreal.com/2022/06/25/avortement-un-jugement-digne-des-talibans

  25. ralbol dit :

    Je suppose qu’avec l’abrogation de l’arrêt « Roe c. Wade », les États qui garderont légal le droit à l’avortement se verront innondés de recours judiciaires pour le rendre illégal…

    Maintenant que l’Inquisition a la Cour suprême de son bord, la chasse est ouverte !

  26. Louy dit :

    Ou comment engendrer une méchante fuite de jeunes cerveaux dans ces états rouges…
    Car c’est certain que les plus brillants vont vite réaliser à quel point ils ont une épée de Damoclès au-dessus de leurs têtes et vont migrer vers des états plus modernes, bien loin de ces dogmes dignes du Moyen-Âge.
    Les désastreuses conséquences de cette connerie se feront sentir dans 20 ans dans le centre des États-Unis, tel un retour de 50 à 100 ans en arrière.

  27. sousmarin dit :

    Ce qu’il faut aux EU pour se réveiller : une prise d’assaut de la CS avec 6 meurtres à la clé ?
    Permettre au président de nommer des personnes, pour certains à peine juristes, pour décréter la loi est particulièrement stupide et la nomination à vie est une pure aberration !

  28. constella1 dit :

    Il semble n’y avoir aucune issue possible sauf augmenter le nombre de juges à la cour suprême .
    On aura beau voter massivement pour les Dems il reste que la cour suprême a souvent le dernier mot ds ce pays
    Si l’on conteste les lois des états progressistes, qui nous dit que ces derniers par exemple ne se verront pas empêcher ou restreindre la loi de faire des IGV

  29.  » Le Pentagone a déclaré que toute loi sur l’avortement promulguée à la suite de la décision de la Cour suprême ne sera pas reconnue.  »

    Les femmes appartenant à l’armée pourront se faire avorter dans les états qui auront voté des lois anti-avortement.

  30. Hélène V. dit :

    Beau of the fifth column – en conclusion – il faut augmenter le nombre de juges à la cour suprême pour diluer le vote – il faut voter démocrate absolument – sortir le vote même si le candidat n’est pas parfait (un candidat ne sera jamais parfait faut que les démocrates commencent à apprendre ainsi que les indépendants) Il faut que les démocrates se mobilisent!!!!! Il n’y a rien d’acquis

  31. Boozadvisor dit :

    Si j’étais Américaine, je sacrerais un genou par terre chaque fois que j’entendrais mon hymne national.

    1. Ils ont brûlé un drapeau américain à Washington DC.
      On ne voit pas cela à tout les jours.
      https://video.foxnews.com/v/6308487992112#sp=show-clips

      1. ctbourgeois dit :

        Les pro choix, hommes et femmes, sont déçus avec raison par la CS des États-Unis, les juges ultraconservateurs ont cherchés cet affront ultime. Ils s’en foutent, mais le niveau de confiance des américains envers la CS n’est pas fort, ils ne peuvent se péter les bretelles. Dans l’histoire, ils seront décrits comme des valets de Trump et non pour faire respecter les droits de la société en 2022.

      2. Slogan des manifestants à Chicago.
        ‘ Abort the court  »

      3. Boozadvisor dit :

        👀 en effet!

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :