Le blogue de Richard Hétu

L'Amérique dans tous ses états

Après un silence public de quelques heures, Donald Trump a fini par se vanter, en début d’après-midi, de l’abrogation de l’arrêt « Roe c. Wade ». La décision de la Cour suprême était pourtant l’un des plus importants héritages de sa présidence, celui qui justifiera aux yeux de nombre de chrétiens évangéliques leur vote pour cet homme plus qu’imparfait. Pourquoi a-t-il tardé à réagir ?

La journaliste du New York Times Maggie Haberman, qui jouit d’excellentes sources dans l’entourage de Donald Trump, pense que la réponse tient à un calcul politique. Depuis la fuite du brouillon d’une opinion majoritaire invalidant « Roe c. Wade », l’ancien président se plaint en privé qu’une telle décision serait « mauvaise pour les républicains ».

« Lorsqu’une ébauche de la décision a fuité en mai, M. Trump a commencé à dire à ses amis et conseillers que cela mettrait en colère les femmes de banlieue, un groupe qui a contribué à faire pencher la course de 2020 en faveur du président Biden, et entraînerait un retour de bâton contre les républicains lors des élections de mi-mandat de novembre », écrit Haberman.

La journaliste du Times affirme d’autre part que Trump a qualifié en privé de « tellement stupide » la loi du Texas autorisant les citoyens américains à intenter des poursuites contre ceux et celles qui ont aidé une femme de cet État à se faire avorter après six semaines de grossesse.

Bien sûr, quand Trump a publié sa réaction concernant la décision de la Cour suprême, il n’a rien laissé de transparaître de ses doutes privés.

« La décision d’aujourd’hui, qui est la plus grande victoire pour la VIE depuis une génération, ainsi que d’autres décisions annoncées récemment, n’ont été rendues possibles que parce que j’ai tenu toutes mes promesses, y compris la nomination et la confirmation de trois constitutionnalistes très respectés et forts à la Cour suprême des États-Unis », a déclaré celui qui a nommé trois des six juges de la nouvelle majorité conservatrice de la Cour – Neil Gorsuch, Brett Kavanaugh et Amy Coney Barrett.

Mais Trump a-t-il raison sur les retombées politiques de l’abrogation de « Roe c. Wade » ?

P.S. : La dernière journée de l’avant-dernière campagne de financement de ce blogue en 2022 tire à sa fin. Avec l’aide de ceux et celles qui n’ont pas encore apporté leur contribution, nous avons de bonnes chances d’atteindre notre objectif. Un grand merci à tous ceux et celles qui ont déjà contribué.

Le blogue de Richard Hétu
Other Amount:


(Photo )

30 réflexions sur “Avortement : ce que Trump en pense en privé

  1. Encorutilfaluquejelesus dit :

    À peu près toujours le même couplet, toujours le même refrain.

    Une chanson à répondre d’un chanteur de pomme pourrie, qui chante la pomme d’un bord, et qui fait chanter de l’autre bord.

    Le « fake » chanteur pourri, qui fausse dans son éternel couplet qui sonne toujours faux, qu’il nous assourdit en poussant la note un peu haut, et qui entraîne le même refrain à fond de train appris par cœur de son fidèle chœur de sans-cœurs, ces enfants de choeur qui criardent à tout cœur tous en chœur.

    Le chanteur pourri, Has been, qui fait semblant et qui dérape, malade mental et menteur, malade-menteur qui postillonne dans son micro amplifié bien serré entre ses mains moites de gros fini. On dirait la fin d’un Elvis. Un vrai gros Elvis Gratton américain! Thing Big le Big!!!

    Est-ce que sa chanson à répondre sera un hit? Inscrit au panthéon des best of? Y aura-t-il toujours une bonne grosse minorité d’idiots répondants qui répondront présents? Fans finis qui chanteront son refrain gravé sur le cœur avec entrain? Adulateurs incultes d’un culte qui imiteront leur idole idiote, gros chanteur de pomme pourrie dans des soirées pathétiques de karaoké bien arrosé?

    Les succès ne meurent jamais. Et sont toujours tellement d’actualité! Elvis, même exilé sur une île, fait des petits. Il y aura toujours des remakes, il y aura toujours des re-edits.

    Reste à savoir si la chanson à répondre du gros chanteur pourri sera un succès qui traversera le temps…

    En attendant, fredonnons le refrain de ce succès qui sera toujours un bon vivant, et tellement d’actualité! Gens du pays, laissons-nous parler d’amour!

    1. onbo dit :

      Excellent post!!!

      Ou comment un grand garçon plein de potentiel, très intelligent, bourré de sous aux as, plein de contacts de son vieux père, en arrive à se limiter scrupuleusement à jouer dans la boue (*un euphémisme ici) et s’applique à ne rechercher que ce qui fait du mal aux autres, et même aux siens, au premier signe de désaccord avec le même « monsieur Je me moi en personne » qui se peinturlure à la pelure d’orange chaque matin pour faire sexy et désirable alors que son plaisir est de propager som relent de barbote de fond de panier.

  2. chicpourtout dit :

    @M. Hétu
    Vos lecteurs ont jusqu’à quel heure on pour vous transmettre leurs dons?

  3. Layla dit :

    « un travail qui n’a eu lieu qu’après qu’un ancien démocrate trois fois marié de New York qui avait déjà soutenu le droit à l’avortement a aidé à se renforcer par le biais de trois juges de la Cour suprême. » NYT

    Tout fier le DT, pourtant il se contredit c’est vrai qu’autre temps autre mœurs.

  4. Jehan Lambert dit :

    M. Hetu
    Vous devriez laisser un bouton, « Dons », en permanence sur votre blogue, genre à la fin des commentaires. 😁

    1. loup2 dit :

      @Jehan Lambert
      Regardez en haut de la page. Il y a un onglet *contributions*
      Il est là depuis toujours et il le sera encore lundi, mardi et ainsi de suite.
      Et il fonctionne 😉

      1. Jehan Lambert dit :

        Oups!! Merci.

  5. Haïku dit :

    RE: campagne de financement…

    Je double la mise de ma contribution.
    Toujours un plaisir de vous lire M. Hétu. 👌

  6. Layla dit :

    Avis à Jeani posez votre tasse de café pour lire ce qui suit.

    Dans une interview accordée au New York Times en mai, voici ce que DT a répondu à «  une question sur le rôle central qu’il avait joué dans l’élaboration de la voie au renversement de Roe c. Wade. »

    « Je n’aime jamais m’attribuer le mérite de quoi que ce soit », a déclaré M. Trump, qui a passé sa carrière à apposer son nom sur presque tout ce qu’il pouvait.

    1. « Je n’aime pas ça, mais je me vais m’en vanter bientôt. » Fake modestie.

      1. Haïku dit :

        @Richard Desrochers
        Excellente remarque ! 😉👍

    2. jeani dit :

      @Layla

      Ne me refaites jamais ce coup, j’avais un grand verre de bière.

      Une chance que vous m’avez prévenu…

      1. gl000001 dit :

        Il y a de tous petits verres de bière qu’on nomme « galopin » !! 12.5 cl !!

  7. Layla dit :

    Pire encore mon œil qu’il aurait dit que la loi du Texas (qui punit les femmes) était stupide.

    NYT « En mars 2016, M. Trump a déclaré lors d’une assemblée publique de MSNBC que si la nation interdisait l’avortement – un changement qu’il a soutenu – il devrait y avoir « une certaine forme de punition » pour une femme qui demande l’avortement. »

  8. Donc, en privé c’est mauvais pour son parti, mais en public il s’en vante. Il veut simplement que ce ne soit plus mauvais pour son parti, et il pense qu’il va vendre son idée, parce qu’il peut en faire une victoire. Si c’était arrivé sous sa présidence, il n’aurait pas eu autant de réserves.

  9. ralbol dit :

    Étant donné les moeurs du monsieur, y’a quelqu’un ici qui croit sérieusement que le Dohnald n’a jamais poussé une femme à se faire avorter, ou que jamais une femme/fille de sa famille/entourage n’ait eu recours à l’avortement..?

    Faudra probablement attendre de rencontrer une espèce extraterrestre pour trouver plus hypocrite que le Dohnald.

  10. trump a eu de la difficulté à assimiler le texte qu’on lui a demandé d’apprendre pour le répéter….
    ça explique le délai entre la décision et sa vantardise….

    c’est qu’il aurai fallu lui expliquer 27 fois les avantages qu’il engrangerait en s’autofélicitant d’en être l’instigateur….

  11. NStrider dit :

    Lors des audiences de confirmation de Ketanji Brown Jackson, de nombreux républicains ont laissé entrevoir que Roe v Wade n’était que le début de la croisade des élus théocrates chrétiens et ceux-ci ont fait clairement voir que les « droits non énumérés » c’est à dire qui ne sont pas spécifiquement nommés dans la constitution comme le droit de se marier, d’utiliser la contraception ou d’interrompre une grossesse – sont vraiment leurs prochaines cibles.

    Il faut se souvenir de l’intervention du sénateur républicain John Cornyn du Texas qui a affirmé que lorsque le tribunal protège ces droits, « cela crée une circonstance où ceux qui peuvent avoir des croyances traditionnelles, sur quelque chose d’aussi important que le mariage, seront vilipendés comme ne voulant pas adhérer à cette nouvelle orthodoxie ».
    Roe v Wade n’est pas la fin des manœuvres républicaines, ce n’est que la fin du début de cette croisade pour transformer la démocratie en théocratie chrétienne.

    Aujourd’hui, c’est le droit à l’avortement. Demain, les mariages homosexuels. Peu de temps après on visera les protections de toute nature pour les minorités. Ils veulent un gouvernement par une « élite » , blanche et puissante dictant aux autres leur vision rétrograde de la société . Ils veulent essentiellement reproduire dans la gouvernance ce qu’ils ont créé avec l’économie et revenir à la « bonne vieille époque » des barons du rail, du pétrole et du bétail.

  12. NStrider dit :

    Quant à mon commentaire sur l’objet même du billet il est tout simple:
    «  Ce que vous êtes parle si fort que je n’entends ce que vous dîtes »
    Ralph Waldo Emerson

  13. Layla dit :

    Mais Trump a-t-il raison sur les retombées politiques de l’abrogation de « Roe c. Wade » ?

    Moi je dis… c’est vrai que novembre c’est loin, mais d’ici novembre il y a des femmes qui vont devoir rendre à terme un enfant non désiré pour x raison, la grogne chez les femmes ne va pas cesser, et oui les retombées politiques n’aideront pas les repus.

    A savoir si DT a raison ou non? C’est une Fake News il ne peut pas avoir dit que c’est mauvais pour les républicains, ce qui compte pour lui c’est si c’est bon pour lui. Pour son avenir politique on repassera.

    Lors du témoignage de Brad Raffensperger cette semaine, il y a quelques choses qui a attiré mon attention et ce matin j’ai fait une petite recherche pour être certaine que j’avais bien compris. Le WAPO me l’a confirmé.

    Brad Raffensberger a dit dans mes mots qu’il y a eu en Géorgie 28,000 personnes qui ont laissé la case présidentielle vide ils n’ont voté ni pour DT ni pour Biden. Clairement ils n’ont voté pour aucun candidat à la présidence mais ils ont voté pour les autres postes.

    « “Les membres républicains du Congrès ont fini par obtenir 33 000 voix de plus que le président Trump. Et c’est pour cela que le président Trump est arrivé en queue de peloton. » WAPO

    « Mais Raffensperger trouve une réponse plus simple : Trump était tout simplement moins populaire que les autres candidats républicains. » WAPO

    « L’idée que Trump a fait moins bien que les candidats à la Chambre à cause de la fraude est évidemment fausse. Son problème était que beaucoup d’Américains, y compris beaucoup de républicains dans des régions fortement républicaines, ne voulaient pas voter pour lui. »WAPO

    Ce me semble que c’est clair… Il a même dit que les chiffres ne trompent pas. Il était sous serment il n’a sûrement pas inventé ces chiffres.

    https://www.washingtonpost.com/politics/2022/06/22/trump-underperformed-gop-house-candidates-more-places-he-won/

  14. Gilles Morissette dit :

    Donc, on a une autre preuve que TFG tient deux discours.

    Un pour flatter les adorateurs de sa base électorale, soit,tout ce que ce pays compte d’édentés, de tarés, de demeurés, tous ceux qui carburent à la haine au racisme, au fanatisme, à l’intolérance, au racisme, bref la lie de la société.

    L’autre qui correspond vraiment à ce qu’il pense sur tel ou tel sujet.

    Question: Quand dit-il la vérité?

    Réponse: JAMAIS.

    Ce salopard est un menteur compulsif qui adapte son discours aux circonstances et à l’auditoire auquel il s’adresse.

    Sa dernière trouvaille: La décision de la SCOTUS est « LA VOLONTÉ DE DIEU ».

    Pas mal pour un type qui ne croit à rien sauf au fric et qui ,tant dans sa vie personnelle que professionelle, se conduit comme le pire des salauds.

    1. Haïku dit :

      @marie4poches
      Ouch !!! 😂🤣 🎯

  15. jeanfrancoiscouture dit :

    «..quand Trump a publié sa réaction concernant la décision de la Cour suprême, il n’a rien laissé de transparaître de ses doutes privés.»

    Le risque c’est qu’à force de dire le contraire de ce qu’il pense, il finisse par penser ce qu’il dit. 🍔

  16. Pierre Belley dit :

    Gros pourri. La dernière fois que j’ai commenté après avoir fait suivre sur ma page Facebook un article de La presse sur le droit des femmes à faire ce qu’elles veulent de leurs corps c’était seulement le droit de faire comme certains hommes, enlever leurs chemises où T shirt dans les parcs publiques. L’article étant coiffé d’une dame au seins nus. Sacrilège totale pour le site américains Facebook. Trente mois au trou. Lol. Pays de marde au cube.

    1. Pierre dit :

      Trente mois au trou. Oups!

  17. Layla dit :

    « C’est la volonté de Dieu »

    Dit le gars qui n’a pas accepté la volonté de Dieu après novembre 2020.
    S’il a été élu en 2016 c’était la volonté de Dieu, Dieu a fait de lui un élu.😉

    Mais que Dieu change ses plans et fait de Joe Biden son élu c’est l’œuvre du 👿 qui est sûrement un démocrate .

    1. Haïku dit :

      @Layla
      😂👍👍

    2. constella1 dit :

      Layla
      👍👏👏

  18. sousmarin dit :

    L’archétype du clientélisme !

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :