Le blogue de Richard Hétu

L'Amérique dans tous ses états

« En cette période complètement démoralisante, je pense à cette chanson de résistance et d’intelligence, de celui qui dit non, non à la guerre et qui le déclame au risque de sa liberté : Le déserteur de Boris Vian. » De toute évidence, Mona n’est pas la seule à y avoir pensé. Car il n’y a pas de chanson politique qui vous inspire davantage, à en croire ce que je peux lire dans la section des commentaires depuis le début de l’avant-dernière campagne de financement de ce blogue en 2022, qui a pour thème les chansons politiques qui m’inspirent des réflexions et celles qui vous inspirent. Je retiens la version de la chanson par Debout sur le Zinc proposée par Haiku :

Merci donc à Mona pour cette chanson de résistance et d’intelligence, de même qu’aux autres qui l’ont suggérée, et aux autres encore qui ont déjà contribué à cette campagne de financement ou qui le feront d’ici la fin de la soirée !

Le blogue de Richard Hétu
Other Amount:


(Photo Getty Images)

42 réflexions sur “Résistance et intelligence

  1. WOW! Bravo pour cet extrait que je connaissais mais l’avais oublié!

    1. Micheline L dit :

      Merci pour la magnifique chanson de Boris Vian. Si belle et si triste!

      Contribution faite pour votre blogue que j’apprécie grandement.

  2. gl000001 dit :

    Ca me rappelle notre Charlebois et notre Vigneault. Sans oublier Louise Forestier !

    1. Jean Létourneau dit :

      @gl quintuple zéro un

      Un texte de Gilles Vigneault qui a écrit le texte en compagnie de Robert et Louise.

      Dans une entrevue, il a affirmé le contraire de Bill Clinton:
      « Même si ne fumait pas, j’ai sûrement un peu inhalé!

      1. Jean Létourneau dit :

        Un texte de Gilles Vigneault qui a été écrit en compagnie de Robert et Louise.

        Dans une entrevue, il a affirmé le contraire de Bill Clinton:
        « Même si je ne fumais pas, j’ai sûrement un peu inhalé! ».

      2. Haïku dit :

        @Jean Létourneau
        Excellente anecdote ! 😉

    2. lanaudoise dit :

      Très bon choix de chanson politique.

  3. Benjamin Contant dit :

    C’est pas une chanson de Renaud? Si non, ca ressemble drolement.

    1. Sylvie DesRosiers dit :

      The Partisan, de Leonard Cohen… Toute l’horreur de la guerre en peu de mots…

    2. Michel M dit :

      Renaud a repris la chanson de Vian et l’a « renaudisée » au passage.
      Mais celle de Renaud est effectivement inspirée de celle de Vian

    3. lanaudoise dit :

      Le Déserteur a été inspirée par la Guerre d’Algérie. Boris Vian y fait aussi allusion à la Deuxième guerre. Tellement bien écrite qu’elle en dépasse les références anecdotiques. Le propre du génie. Libre à qui le veut de la reprendre et d’y ajouter sa touche personnelle.

      1. lanaudoise dit :

        Oups. Ma professeure avait tort, c’est bien de la Guerre d’Indochine qu’il s’agissait.

  4. Autrement dit :

    Ce n’est pas une chanson mais plutôt un jazz politique qui rentre au poste! « Morte Accidentale Di Un Anarchico » https://youtu.be/kjxOIUY117w
    Et puis flûte! c’est l’été après tout! « Summertime » https://youtu.be/jhQkaAGl818
    Bon solstice à tous!

    1. Bob Inette dit :

      Gershwin se retourne ds sa tombe chaque fois que cette tune joue …

  5. ralbol dit :

    Bison Ravi…

    Tout un bonhomme.

    Sa chanson « Le Déserteur » co-écrite avec Harold Berg, fut censurée, interdite de diffusion, interdite de vente, et Boris, quand il l’interprétait se faisait souvent siffler, insulter et menacer.

    Mort à 39 ans, au cinéma, pendant la projection du film « J’irai cracher sur vos tombes », adapté de son roman du même nom, publié sous le pseudonyme de Vernon Sullivan.

    Y’a pas vécu longtemps, mais quelles marques il a laissées !

    1. lanaudoise dit :

      Un peu spécial, qui aimait dire, en jouant du trombone qu’il n’aurait jamais 40 ans.

      1. Bob Inette dit :
  6. J’écoutais Le déserteur cette semaine et je me demandais de quelle guerre l’auteur parlait-il. Que serait-il arrivé si personne n’avaient pris les armes pour partir à la guerre en 14 ou en 39 ?

    1. Haïku dit :

      @Claude Therrien
      Bonne question.

      Ajout amical:
      Ou le 24 février 2022 chez Poutine et ses sbires ?

    2. ralbol dit :

      « Que serait-il arrivé si personne n’avaient pris les armes pour partir à la guerre en 14 ou en 39 ? »

      Y’aurait eu un empire différent, d’autres guerres différentes, des morts différents, de la folie différente, et l’empire s’écroulerait de la même manière…

      Dans la folie, la pollution et le réchauffement climatique.

      Les Allemands sont pas plus « smattes » que le reste des humains…

    3. Jean Létourneau dit :

      @Claude Therrien

      C’est sorti en 1955 (Chansons « Impossibles ») en vinyle EP 45 tours 7po./18cm – 4 titres. Environ 500 copies seulement !
      Puis en 1956 (Chansons ‘Possibles » et « Impossibles ») en vinyle 33 tours LP 10po./25cm – 8 titres.
      Réédité à multiples reprises (Chansons ‘Possibles » ou « Impossibles ») en vinyle 33 tours LP 12po./30cm ou CD – 13 ou 14 titres.
      Donc fort probablement la guerre d’algérie (1954-1962).

      https://i.discogs.com/2F1atdzC4NH13aVsPt1G_CCaRD2sKlTt5zQqWmXnisw/rs:fit/g:sm/q:90/h:600/w:600/czM6Ly9kaXNjb2dz/LWRhdGFiYXNlLWlt/YWdlcy9SLTUxMDcy/NjUtMTQ0Mjk0MzMy/Ny0zNjg0LmpwZWc.jpeg

      1. clauther dit :

        Merci pour l’info

    4. Jehan Lambert dit :

      @Claude Therrin
      Selon, @Mona 10h35, ce serait la guerre d’Indochine.
      (Je sais que la guerre d’Algérie a eu lieu de 1954-62)

    5. Jehan Lambert dit :

      Oups! C’était @lanaudoise et non @mona! Mes excuses. 😊

  7. Charlot dit :

    Merci, merci beaucoup.

  8. Michel M dit :

    Le côté politique de cette chanson s’illustre aussi dans la version que Renaud en fait en 1983 et qu’il a chanté à Moscou en 1985 au parc Gorki.
    Pendant l’interprétation, plus de 3000 des 10 000 spectateurs quitteront en signe de protestation contre cette chanson antimilitaire.
    La manoeuvre avait été orchestrée par les jeunesses communistes soviétiques.
    Elle dégoûtera aussi Renaud et changera son opinion de l’URSS qui était jusqu’à cet événement, très favorable.
    C’est le lendemain de ce concert qu’il composera sa chanson « Fatigué »
    https://youtu.be/N1_0PRs88VE

  9. jeani dit :

    Quelle belle chanson!

    Je la connaissais seulement par la version de Richard Anthony…

  10. stellaire11 dit :

    En tout cas, je ne suis pas à la veille de vous déserter, M. Hétu 😊

    Merci d’animer ce blogue et voici ma contribution pour qu’il continue !

  11. Haïku dit :

    RE: chanson politique…
    ———
    « What’s Going On »/Marvin Gaye
    https://youtu.be/o5TmORitlKk
    ———
    Un extrait des paroles:

    « Mother, mother
    There’s too many of you crying
    Brother, brother….
    There’s far too many of you dying
    You know we’ve got to find a way
    To bring some lovin’ here today…

    Father, father
    We don’t need to escalate
    You see, war is not the answer
    For only love can conquer hate
    You know we’ve got to find a way
    To bring some lovin’ here today…

    Picket lines and picket signs
    Don’t punish me with brutality

    Talk to me
    So you can see
    Oh, what’s going on…….

    Mother, mother
    Everybody thinks we’re wrong
    Oh, but who are they to judge us
    Simply ’cause our hair is long

    Oh, you know we’ve got to find a way
    To bring some understanding here today…

    Come on talk to me
    So you can see…

    What’s going on….
    I’ll tell you, what’s going on… »
    —————————-
    Marvin Gaye, circa 1971.

    RIP. 1984 🙏

    1. Jacques Pagé dit :

      Je ne sais pas si la chose à déjà été dite, mais dans le dernier paragraphe de la chanson originale, Vian avait d’abord écrit : « Si vous me poursuivez, prévenez vos gendarmes Que je tiendrai une arme et que je sais tirer ». Sur l’insistance de son éditeur, il a changé pour  » Si vous me poursuivez, Prévenez vos gendarmes, Que je n’aurai pas d’armes, Et qu’ils pourront tirer. » Apparemment la chanson était trop radicale, cette modification et d’autres, n’ont pas empêché la chanson de faire scandale.

      1. Guy LB dit :

        @ Jacques Pagé : 👍
        Je ne sais pas si la chose a déjà été dite, mais je sais que je ne l’avais jamais entendue. Grand merci pour ce détail significatif. L’originale avait encore plus de dents que la version publiée.

  12. Jean Létourneau dit :

    @Jacques Pagé
    @Claude Therrien

    C’est finalement la guerre d’Indochine (Viêt Nam) qui tirais à sa fin qui a inspiré Vian.
    Mouloudji l’a enregistré en premier en 1954, dans une version dite pacifiste où ne s’adresse pas au Président mais aux « messieurs qu’on nomment grands ». De plus, Mouloudji n’imagine pas un pacifiste ayant un fusil. En effet, la chute initiale prévoyait que « Si vous me poursuivez, prévenez vos gendarmes que je tiendrai une arme et que je sais tirer ».
    *https://fr.wikipedia.org/wiki/Le_D%C3%A9serteur_(chanson)

    1. Claude dit :

      Merci pour l’info

  13. Guy LB dit :

    Texte touchant et émouvant,
    en particulier au vu et au su des horreurs que Poutine a déchaînées sur l’Ukraine. Combien de jeunes militaires russes et de résistants ukrainiens pourraient se reconnaître dans ces mots et se les approprier pour implorer qu’on les laisse vivre ?

  14. Gilles Morissette dit :

    Merci à la blogueuse « Mona ».

    Excellent choix auquel je souscris.

    La mienne est un chanson- coup de poing, provocatrice, de Renaud: « Miss Maggie ».

    Elle était une charge à fond de train contre l’ex-première ministre de la Grande-Bretagne (Margaret Thatcher) dont les actions avaient largement contribué à l’élargissement des injustices sociales dans ce pays.

    Elle nous parlait du crétinisme de l’humanité, des hommes plus précisément, et rendait hommage aux femmes dont la lucidité et la clairvoyance allaient peut-être réussir à sauver la planète.

    Cette chanson a fait rager les Néo-Conservateurs et toute la « Droite » en général, ce qui était le but recherché.

  15. Gabrielle Loiselle dit :

    The patriot de Leonard Cohen est touchante, émouvante et inspirante. Elle nous décrit ce que ressent un réfugié juif, les horreurs vécus par ceux qui l’héberge.

  16. Chanounou dit :

    Je remets la mienne. Pas der resistance Mais un Hommage…

    https://youtu.be/Xbb9b7lVPfs
    Le Texte ds un 2e post

    1. Haiku dit :

      @Chanounou
      En effet, c’est un excellent texte !
      Merci du partage. 👌

  17. Claire Thomas dit :

    « Tu n’en reviendras pas », chanson de Léo Ferré sur un texte d’Aragon, ce duo inégalable, ne parle pas proprement dit de résistance, mais en racontant les effets de la guerre, elle l’encourage: vous allez voir, c’est d’une puissance et d’une tristesse infinies: https://www.google.com/search?q=youtube+tu+n%27en+reviendras+pas&rlz=1C1AVNG_enCA710CA710&oq=youtube+tu+n%27en+reviendras+pas&aqs=chrome..69i57j0i22i30j0i390l2j69i64.7464j0j7&sourceid=chrome&ie=UTF-8

  18. Claire Thomas dit :

    Pour vous remonter un peu le moral après avoir entendu « Tu n’en reviendras pas », voici « La complainte de la butte », , interprétée par Rufus Wainwright et Chris Stills, le fils de Stephen Stills (de CSN&Y) et … Véronique Sanson. Oui, la lenteur et la nasalité de la voix de Rufus peuvent en agacer certains et ce n’est pas une chanson très rigolote non plus, mais pour moi (et pour vous, j’espère), elle est très jolie: https://www.youtube.com/watch?v=t2QIINvYs8E .

  19. Après l’unique Boris Vian et sa chanson au Président, dans un autre registre, « Les enfants de la guerre » de Charles Aznavour.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :