Le blogue de Richard Hétu

L'Amérique dans tous ses états

Les troupes russes semblent en voie de constituer un territoire terrestre entre la Crimée, territoire annexé en 2014, et les séparatistes du Donbass. Après avoir pris le contrôle de Kherson et de Melitopol, elles encerclent Marioupol, cible d’intenses bombardement, et attaquent Mykolaïv. De confier un expert ukrainien au New York Times : « Mykolaïv est un point clé sur la route d’Odessa. La vie de l’Ukraine sur la mer Noire est menacée en ce moment et Mykolaïv est une pièce du puzzle dans ce contexte. »

Plus au nord, l’avancée russe sur Kyiv est freinée par une vive résistance des soldats ukrainiens et des problèmes logistiques affectant un convoi militaire de plusieurs kilomètres de long. À l’est, Kharviv demeure dans la ligne de mire des soldats russes, appuyés par des troupes aéroportées.

Pendant ce temps à Washington, l’administration Biden a demandé de façon formelle au Congrès d’approuver 10 milliards de dollars de nouvelles dépenses, soit 4 milliards de plus que prévu, pour l’aide humanitaire et les opérations militaires liées à l’Ukraine. Elle a également annoncé de nouvelles sanctions contre des oligarques proches de Vladimir Poutine.

Lors d’un entretien téléphonique avec Emmanuel Macron, Vladimir Poutine a par ailleurs juré qu’il réaliserait ses objectifs en Ukraine « quoi qu’il arrive ». Le président français a conclu de cette conversation que le « pire reste à venir ». Dans son esprit tordu, le président russe pourrait donc trouver juste de détruire complètement l’Ukraine et son peuple pour ne pas avoir à perdre la face.

(Illustration New York Times)

101 réflexions sur “Le sud de l’Ukraine sous pression russe

  1. Salvador E. Rodriguez dit :

    Sa face et son âme il l’a déjà perdu. Ce qui est terrible car après cela il ne reste plus qu’une soif de destruction.

    1. Achalante dit :

      Je suis contre la peine de mort, mais j’ai bien peur qu’une balle dans la tête du tyran (ou un petit extra dans son thé) soit la seule solution pour sauver l’Ukraine.

      1. defi25 dit :

        Je suggère le même traitement que celui qu’il a fait subir à Alex Navalny… mais sans que personne ne lève le petit doigt pour lui administrer l’antidote…

      2. gl000001 dit :

        Le même poison que Geoffrey a eu dans Games of Thrones. Ca semble avoir été souffrant en ta !!!

  2. Guy Gibo dit :

    Pendant ce temps l’Union européenne paye à elle seule 800 millions d’euros à la Russie à chaque jour pour se faire livrer du gaz et du pétrole, ce qui équivaut à 30% de PIB… Un non sens… Il faut rapidement trouver des solutions à ce problème. Guerre avec les armes, guerre de propagande et guerre économique..

    1. fylouz29 dit :

      Finalement, on va en venir au gaz de schiste.

    2. Christophe de Suisse dit :

      @Guy Gibo,

      Vous tenez d’où ce chiffre ?
      Vous avez un lien ?

      Je n’ai pas réussi à trouver cette information, y compris dans les chiffres des importations du gaz et du pétrole sur le site de la CE.

      Merci beaucoup

      1. Chanounou dit :

        @Christophe de Montreux ! (😉)

        Ce sont exactement les mêmes chiffres que j’ai entendus hier soir sur la ZDF ( émission de Markus Lanz) amenés dans le débat par Lisa Neubauer , activiste verte et représentante de Friday for Future en Allemagne…
        Peut-être une piste pour les retrouver…
        Bonne journée et bonjour pour moi au Leman ( j’ai habité Annecy pres de 10ans ….)

  3. cotenord07 dit :

    Je crois qu’au minimum, la Fédération de Russie va acquérir une grande emprise sur le territoire qui est situé à l’est du fleuve Dniepr, et, dans le sud, sur tout le littoral de la mer Noire sous souveraineté ukrainienne.

    Cela assurerait un continuum dans le contrôle russe du littoral, de Rostov-sur-le-Don à l’est jusqu’à Odessa, la Transnistrie et la Moldavie à l’ouest.

    Ce qui resterait de l’Ukraine, en supposant que ce territoire ne soit pas lui aussi occupé militairement par les Russes, serait alors totalement enclavé, avec aucun accès à la mer Noire, ce qui aurait des répercussions considérables sur les capacités commerciales et maritimes de l’Ukraine.

    1. MarcB dit :

      J’ai l’impression que les sanctions économiques contre la Russie resteront en place tant que les territoires Ukrainiens seront occupés. Si ce n’est pas Poutine qui restitue le territoire Ukrainien, ce sera son successeur.

    2. Toile dit :

      Pile mon scénario. Ca coupe net le pays, coupant son accès maritime. «Suffira de remonter » par le nord …maintenant ou plus tard. L’ennui, c’est que d’intervenir, nous place actuellement en déclenchement de guerre mondiale. Reste on regarde la mort arriver en direct dans notre belle ti tv couleur. Belle perpective!

      En cas de guerre élargie, c’est la Turquie qui contrôle l’accès à la Méditerranée. Membre de l’otan depuis belle lurette.Une armée solide merci.L’accès aux Dardanelles est déjà coupé aux russes. Le hic, c’est la fiabilité d’Erdogan. Un voyou à lui tout seul.

      Ce qui est clair c’est le changement de l’ordre mondial.

      1. Cotenord07 dit :

        @ Toile :

        Erdogan, ses successeurs éventuels et la Turquie devront tout de même se conformer à la Convention de Montreux (signée en 1936), qui régit l’exercice de la libre circulation dans les détroits des Dardanelles et du Bosphore, ainsi que dans la mer Noire.

        https://fr.wikipedia.org/wiki/Convention_de_Montreux

        En gros, la Russie n’a pas grand chose à craindre de ce côté, à moins que la Turquie devienne elle-même un pays belligérant dans un conflit armé l’opposant à la Russie.

      2. alaial dit :

        Toujours ce souvenir que lors du coup d’état de la Cia contre Erdogan, c’est Poutine qui lui a sauvé la vie . Il lui en doit une , je ne crois pas qu’il s’en mêlera.

      3. Benton Fraser dit :

        @Cotenord07

        La convention donne beaucoup de latitude à la Turquie lors d’un état de guerre ou de menace potentielle dans la région. Elle a déjà fermée l’accès à la Russie depuis une semaine… (Depuis l’invasion de l’Ukraine)

        @alaial

        Vous faites toujours un point d’honneur de mal vous renseigner! (Lisez « Le petit cours d’autodéfense intellectuel! »)

  4. Madalton dit :

    Il va falloir se résigner que l’OTAN devra s’en mêler malheureusement.

    1. Je croirais plutôt que l’OTAN va se résigner devant le fait accompli. Mais elle se sera donné bonne conscience.

      Entre les sanctions qui n’agissent qu’à moyen terme et une intervention militaire exclue, j’ai peine à croire que tant de cerveaux dans les pays de l’OTAN n’ont pu imaginer rien de plus rusé.

      1. oeufoulepoussin dit :

        C’est ce que je pense depuis le début de ce conflit.
        À quoi l’OTAN et l’Ukraine s’attendaient-ils en refusant de négocier sérieusement avec Putin ? Une volée de fleur ?
        Pourquoi l’OTAN n’a t-il pas avisé les Ukrainiens que les russes allaient attaqués suite au refus de faire des concessions aux russes ?
        Pourquoi l’OTAN n’a-t-il pas avisé les Ukrainiens qu’ils se battraient seul contre les russes ?
        La souffrance du peuple ukrainien aurait pu être évité, si de réelles négociations, (avec des concessions de part de d’autres) avaient pu se réaliser.

        Maintenant, même si l’Ukraine rendait les armes demain matin, qu’elle sera la suite ?
        J’entendais Lavrov (il me semble) dire que l’ensemble des sanctions punitives avaient été reçu comme une déclaration de guerre contre la Russie, et que celle-ci ne s’arrêterait pas à l’Ukraine.

        On est vraiment dans un sale merdier…..

      2. philippe deslauriers dit :

        @oeufoulepoussin… par ce que tu pense que tu peux négocier avec poutine?

        Si tu lui donne quelque chose pour qu’il arrete de tuer des gens, demain il recommenceras pour qu’on lui en donne plus et plus et plus…

      3. Igreck dit :

        Qu’a-t-on appris du début de la 2e Guerre mondiale❓Qu’est-ce qu’a rapporté le « Wait and see » de Neville Chamberlain❓😡

    2. fylouz29 dit :

      Rien qu’en France, on estime qu’à peine 50% du matériel (aviation, terrestre, marine) est opérationnel. Quand à augmenter la part de la Défense dans le P.I.B, ça sera pour… un de ces jours (certainement pas avant les élections).

  5. cotenord07 dit :

    D’après ma connaissance (limitée mais tout de même minimalement informée) du raisonnement et du mode opératoire de Vladimir Poutine et de l’entourage ultra ou jusqu’au-boutiste qui l’entoure, je crois aussi fermement que plus la guerre sera longue et plus le nombre de victimes sera élevé au sein des forces militaires russes, plus les exigences de Poutine seront élevées eu égard aux concessions que la République d’Ukraine devra faire à la Fédération de Russie.

    Poutine considérera que l’Ukraine doit payer un prix pour les militaires russes tombés au combat, et l’Ukraine sera alors forcée de concéder beaucoup plus de territoire et/ou de souveraineté que ç’aurait été le cas si les exigences pré-invasion formulées par la Russie avaient été acceptées il y a un, deux ou six mois.

  6. Chanounou dit :

    Viens de tomber sur cette nouvelle assez incroyable à mon sens…..
     » Novateur » si cela est vérifié….
    A ma vonnaissance une première

    ( NTV est une chaine de TV ici.
    A priori ka traduction fonctionne)

    https://amp.n-tv.de/politik/Krieg-in-der-Ukraine-Russische-Muetter-duerfen-Soehne-in-Kiew-abholen-article23169428.html

    1. Chanounou dit :

      Viens de trouver la meme nouvelle ds le Figaro en moins détaillé sur la  » marche a suivre « ….

      https://www.lefigaro.fr/flash-actu/l-ukraine-appelle-les-meres-de-soldats-russes-captures-a-venir-les-chercher-20220302#reagir

  7. cotenord07

    Faudra voir comment l’Occident réagira une fois l’Ukraine à genoux et décapitée… vaincue…

    les sanctions économiques seront-elles relevées aussi rapidement qu’imposées….
    L’Occident tiendra-t-elle ce bras de fer avec la Russie en affamant le peuple russe tout en coinçant le pays dans un vide économique….

    C’est ce que Poutine calcule…
    L’Occident relâchera ses sanctions …

    L’Ukraine sera avalée par la Russie et comme un boa qui digère un éléphant,la Russie demeurera tranquille pour une décennie…

    L’Occident gagera qu’en aidant la Russie à se relever des sanctions, elle aidera la démocratie à s’installer… rejouant dans le même mauvais film…

    1. Cotenord07 dit :

      @ lechatderuelle :

      Il ne faut pas négliger non plus le fait que les conséquences négatives des sanctions ne seront pas que dans le camp russe seulement.

      Où l’Europe trouvera-t-elle les ressources énergétiques dont elle a besoin ?

      Où l’industrie aéronautique occidentale trouvera-t-elle la grande quantité de titane dont elle a besoin, et qu’elle obtenait en grande partie en Russie ?

      Etc.

      De plus, dans le moment, la Russie continue à avoir des relations commerciales à peu près normales avec quelques grands pays qui ne sont pas des entités négligeables ou ridicules comme la Corée du Nord. La Chine, l’Inde et le Brésil ne sont tout de même pas des nains sur les plans économique, industriel et commercial.

      1. Samati dit :

        @ Cotenord07

        La Russie est relativement une petite économie, de la taille de la Corée du Sud et plus petite que les économies canadiennes et italiennes. Son économie est peu diversifiée et sa base industrielle lourde dans un état de détérioration avancée, faute d’investissement (les oligarques utilisent ces complexes industriels comme source de fonds et font de l’écrémage de façon systématique).

        Contrairement à votre propos, le titane est produit dans plusieurs pays par des sociétés occidentales (vous n’avez jamais entendu parler de Québec Fer et Titane (QFT) qui possède d’importants gisements sur la Côte-Nord, Madagascar et Afrique du Sud?) et ce produit sert surtout dans la production de pigments (TiO2). Une petite quantité est utilisée dans la production de ferro-titane et autres alliages. La production de ces alliages métalliques peut être produit partout dans le monde en utilisant le matériel minier de QFT ou autres producteurs. L’offre pour ce produit minier est relativement importante.

        La Russie est un important producteur de nickel (dans ses installations fortement dégradées de Norilsk) tout comme le Canada, l’Indonésie, les Philippines, la France, l’Australie, etc. Le pays est aussi un producteur d’aluminium, d’amiante, de palladium, et d’autres métaux et minéraux, mais ne possède aucun marché qui pourrait être considéré comme stratégique.

        Les exportations de pétrole russes sont passées de 8 millions de barils par jour au début de l’invasion à environ 4 millions b/j cette semaine. Les acheteurs utilisent leurs stocks en attendant de signer des ententes avec d’autres producteurs. Même chose pour le gaz.

        Les sanctions pourraient durer des années (et devraient l’être) et les grands pays miniers comme le Canada, la Chine, l’Australie et les États Unis seraient gagnants en prenant les marchés occupés par les russes.

        La population russe déjà victime de la mauvaise gestion économique de Poutine paiera un prix élevé pour satisfaire aux visées expansionnistes de leur dictateur. Espérons que le peuple russe puisse se soulever et mettre fin au régime kleptocratique mis en place par Poutine.

      2. Cotenord07 dit :

        @ Samati :

        Je connais relativement bien l’entreprise Fer et Titane, même si je n’habite plus la Côte-Nord.

        Mes parents maintenant décédés se sont rencontrés à Havre-Saint-Pierre dans le milieu des années 1950, à la suite de la mise en service de la mine de Fer et Titane au lac Allard, au nord de Havre-Saint-Pierre.

        En ce qui concerne le titane de la Russie, je vais tenter de retrouver un article que j’ai vu à ce sujet dans la dernière semaine.

      3. l’énergie pour l’Europe…

        reprise de l’énergie nucléaire « pourrait » à court terme permettre de voir venir bien que j’ignore si ça peut être long à revenir au nucléaire…

        le titane?? au recyclage…. il y a des milliers d’avions qui dorment dans des déserts, transformés en dépotoirs…
        ou alors…

        ralentir la construction … bête…. mais changer l’ordre mondial et les habitudes de vie des occidentaux pour affronter les changements climatiques exigera de prendre une pause….

        je ne sais pas trop les comment et les pourquoi…

        mais du titane… il y en a en Amérique du Nord dans des mines en attente de financement….

        de toute façon, la Russie ne peut quand même pas être isolée et emmurée… cependant, il faudra bien castrer la bête….

      4. Cotenord07 dit :

        @ Samati :

        Voici l’article de BFMTV concernant l’importance du titane russe dans la chaîne d’approvisionnement de l’industrie aérospatiale occidentale :

        https://www.bfmtv.com/economie/entreprises/industries/guerre-en-ukraine-l-industrie-aeronautique-s-inquiete-pour-ses-approvisionnements-en-titane_AV-202202250202.html

      5. Samati dit :

        @ Cotenord07

        J’ai eu l’opportunité de visiter, dans le cadre de mon précédent travail, les installation de QIT à Havre-St-Pierre et à Fort Dauphin (Taolagnaro) à Madagascar.

        Produire des alliages en titane demande peu d’investissements et les procédés sont relativement simple. La demande est relativement petite compte tenu des usages hautement spécialisés. Les prix sont négociés entre producteurs et consommateurs et il est possible que les russes aient pu offrir du matériel à bas prix pour occuper une partie du marché, …qui pourrait être facilement déplacé pour les raisons mentionnées plus haut (faibles investissements, technologie connue).

    2. Benton Fraser dit :

      Je crois qu’une bonne partie des sanctions vont restés, du moins a moyen terme. À court terme, c’est déjà désastreux pour les russes. (D’autant plus que la Russie de Poutine étaient déjà sous le coup de sanctions depuis 8 ans.)

      Poutine devra ouvrir de nouveaux goulags.

  8. POLITICON dit :

    La seule solution pour répondre à Poutine est de défendre l’Ukraine. Ne pas laissé ce dictateur tuer des femmes, des enfants, des vieillards sans défense pour le plaisir d’avoir raison. Dans mon fort intérieur, si j’avais été Macron j’aurais rêvé lui répondre:  »Vos objectifs ne seront pas atteints avant de vous avoir fait la guerre sur le terrain de l’Ukraine vieil enfouaré! Chaque centimètre que vous gagnerez, vous allez le payer de votre sang! »

    Mais ca c’est dans le film que je passe dans ma tête avec toute l’empathie, la compassion que j’éprouve pour le peuple ukrainien qui vit un enfer actuellement. Il faut aider les Ukrainiens sur le terrain et faire la guerre à Poutine peu importe le prix à payer à la pompe. Si Poutine gagne cette guerre, il aura gagné contre nous tous.

    1. Toile dit :

      Mes pensées violentes vous accompagnent.

      1. Haïku dit :

        Idem pour moi !

    2. Benton Fraser dit :

      …et Poutine aura surtout gagné sur le dos des russes. La prochaine étape sera d’augmenter les moyens de répressions contre les russes eux-mêmes!

    3. Mona dit :

      @POLITICON 👍 malheureusement vous avez raison, l’Histoire a l’appui.

  9. Depuis deux ou trois jours, j’ai perdu tout espoir que ceci ne se termine pas par une catastrophe pour l’Ukraine, et peut-être même d’autres voisins. Même si un revirement spectaculaire intervenait, il serait déjà trop tard. Même retardée, l’avance des Russes reste trop rapide pour la vitesse de réaction des Occidentaux. Quand les armes les plus efficaces pour l’Ukraine seront arrivées, ainsi que tous les envois d’aide humanitaire, les Russes seront en mesure de s’en saisir et de les garder pour eux.

    Je vais aller relire les romans de Ian Fleming et John LeCarré. J’ai besoin de croire en des héros qui travaillent dans l’ombre.

    1. Haïku dit :

      @Richard Desrochers
      D’accord pour John LeCarré. Je suis un très grand fan.

  10. Layla dit :

    Article du site Kyiv indépendant qui se lit comme suit

    AVIS
    Eugene Czolij : Il est dans l’intérêt de l’OTAN d’aider l’Ukraine à sécuriser son espace aérien
    4 mars 2022 00h47 par Eugène CzolijAlors que les ministres des Affaires étrangères de l’OTAN se préparent pour leur réunion extraordinaire du 4 mars 2022 à Bruxelles, ils devront aborder la question existentielle suivante soulevée par l’ancienne présidente lituanienne Dalia Grybauskaitė dans sa lettre du 2 mars 2022 à l’OTAN :

    « Si nous n’arrêtons pas Poutine en Ukraine, nous devrons encore mener une guerre, mais dans nos pays. […] Seule une guerre déjà déclenchée peut arrêter une autre guerre. Inutile de faire semblant et d’essayer d’apaiser notre conscience en ne fournissant que des armes à l’Ukraine, et trop tard. Le peuple ukrainien fait la guerre pour nous et les enfants ukrainiens nous protègent de la folie de Poutine. ”

    Le 2 mars 2022, le célèbre dissident russe Garry Kasparov a écrit sur Twitter : 

    « La guerre de Poutine contre l’Ukraine est entrée dans sa phase suivante, celle de la destruction et du massacre de civils. C’est aussi une partie de la guerre mondiale de Poutine, une guerre contre le monde civilisé du droit international, de la démocratie et de toute menace à son pouvoir, qu’il a déclarée il y a longtemps .

    Bien qu’il n’ait pas décrit la situation actuelle aussi clairement et précisément que l’ancien champion du monde d’échecs, le président américain Joe Biden a néanmoins déclaré dans son premier discours sur l’état de l’Union que : « avec nos alliés, nous apportons un soutien aux Ukrainiens dans leur lutte pour la liberté […] et nous continuerons à aider le peuple ukrainien alors qu’il défend son pays et aide à soulager ses souffrances ». 

    Dans ce contexte, lors de leur prochaine réunion extraordinaire, les ministres des Affaires étrangères de l’OTAN doivent aborder la question fondamentale de savoir dans quelle mesure l’OTAN est disposée à aider l’Ukraine pour garantir que les forces armées ukrainiennes puissent poursuivre leur défense héroïque contre l’agression militaire de la Russie, et réussissent finalement à assurer l’intégrité territoriale de l’Ukraine et à stopper toute nouvelle avancée militaire vers l’ouest par la Russie.

    1. Layla dit :

      Ajout à mon 18:35, il manque la fin de l’article…le dernier paragraphe retient mon attention..bien tristement 

      « Les ministres des Affaires étrangères de l’OTAN doivent décider lors de leur réunion extraordinaire du 4 mars 2022 s’ils doivent contribuer à assurer l’autodéfense de l’Ukraine ou risquer que l’invasion de l’Ukraine par la Russie déclenche un effet domino avec un coût humain énorme pour les pays membres de l’OTAN et leur peuple lorsque la Russie continue son expansion militaire agressive vers l’ouest. »
      _______________

      Suite et fin de l’article.

      Assurer le succès de l’Ukraine est la meilleure option pour l’Occident pour s’assurer que la guerre insensée et immorale de Poutine se limite à l’Ukraine et ne se déroule pas dans les pays membres de l’OTAN à un coût humain énorme.

      L’article 51 de la Charte des Nations Unies prévoit la légitime défense individuelle ou collective pour maintenir la paix et la sécurité internationales :

       » Aucune disposition de la présente Charte ne porte atteinte au droit naturel de légitime défense, individuelle ou collective, si une attaque armée se produit contre un Membre de l’Organisation des Nations Unies, tant que le Conseil de sécurité n’a pas pris les mesures nécessaires pour maintenir la paix et la sécurité internationales . »

      Étant donné que le Conseil de sécurité de l’ONU n’a toujours pas pris les mesures nécessaires, la Russie disposant d’un droit de veto à ce niveau, une légitime défense collective peut être mise en œuvre par les pays membres de l’OTAN en raison de l’attaque armée de la Russie contre l’Ukraine, un pays membre de l’ONU.

      L’OTAN et ses pays membres n’ont pas besoin d’attaquer la Russie. Eux, ou ceux qui le souhaitent, doivent simplement aider collectivement l’autodéfense de l’Ukraine à maintenir la paix et la sécurité internationales en Europe.

      Pour réussir une telle légitime défense de l’intégrité territoriale de l’Ukraine, la question la plus brûlante est que l’Ukraine soit en mesure d’imposer une zone d’exclusion aérienne au-dessus de son espace aérien.

      Ainsi, l’OTAN et ses pays membres devraient continuer à fournir à l’Ukraine des avions de combat et des systèmes anti-aériens. De plus, des pilotes occidentaux et des avions de chasse supplémentaires devraient être détachés sous le contrôle opérationnel ukrainien pour sécuriser l’espace aérien ukrainien.

      L’Ukraine a déjà facilité cela en créant la Légion internationale de défense territoriale de l’Ukraine.

      Le temps presse.

      Les ministres des Affaires étrangères de l’OTAN doivent décider lors de leur réunion extraordinaire du 4 mars 2022 s’ils doivent contribuer à assurer l’autodéfense de l’Ukraine ou risquer que l’invasion de l’Ukraine par la Russie déclenche un effet domino avec un coût humain énorme pour les pays membres de l’OTAN et leur peuple lorsque la Russie continue son expansion militaire agressive vers l’ouest.

    2. Toile dit :

      @Layla

      Merci 🙏

      Biden, il a aussi confondu l’Ukraine à l’Iran dans son adresse. Méchant lapsus.
      —-
      Ceci ne vous ai pas adressé. Paresse de ma part. Réecrire mon adresse courriel

      Si je comprends bien la dynamique, « l’occident » a commis sa plus grande erreur de ne pas avoir accueillie la Russie au sein de la communauté européenne à l’époque de Gorbatchev alors que la population le voulait, le prétexte étant d’éviter une guerre. Soit on l’a pas eu. Mais la vie nous ramène devant la même porte, la même crise en ce moment même. On a rien évité . Elle est là en Ukraine, bien vivante dans sa laideur. Poutin n’a pas peur de l’Otan. Il a peur du virus démocratie. On tolère ou on tolère pas.

  11. Haïku dit :

    Cher Putin de Président,

    J’espère vraiment que le reste de votre journée sera aussi agréable que vous savez l’être.
    🥶 ☠ 😱 👿 👎 👎 !!!!!!

  12. oeufoulepoussin dit :

    Efficacité des sanctions ???

    Voici ce que publiait la Maison Blanche ce matin:
    la Maison Blanche @PressSec affirme que les sanctions financières que l’administration Biden a imposées à la Russie sont « à égalité » avec ce que les États-Unis ont fait à l’Iran.

    1) Je ne savais pas que les sanctions touchant l’Iran était si sévère.
    2) Contrairement à la Russie, l’Iran n’est pas en mesure de vendre son pétrole

    CONCLUSION
    Peut-on vraiment croire que les sanctions feront reculés la Russie sachant que celle-ci bénéficie actuellement des revenus de son pétrole et gaz ?

    ** bonus **
    Est-ce que l’Iran aurait attaqué un pays dernièrement pour se mériter ses sanctions ?

    1. Kelvinator dit :

      Je ne trouve pas ce tweet, avez-vous un lien ou vous répétez ce que vous avez lu quelque part?

      1. oeufoulepoussin dit :

        Bon, c’est un peu gênant, mais j’ai également des problèmes à retrouver le tweet sur une plateforme officielle. Je vais simplement dire que les sanctions que l’Iran a subit les ont amené en récession.
        J’ai tout de même fait quelques recherches au sujet de ces sanctions.

        Voici un extrait du premier texte que je trouve intéressant.

         » L’expérience de l’Iran montre que les gels d’avoirs, les interdictions de transaction et les amendes imposées à toute institution aidant à échapper aux sanctions financières sont bien plus efficaces que l’interdiction de Swift à une nation.  »
        https://www.ft.com/content/e8705d48-bfea-4f95-af3b-af13c1e4305d

        Dans ce second texte, on retrouve l’ensemble des sanctions touchant l’Iran. Il y a en une bonne panoplie.
        https://sgp.fas.org/crs/mideast/RS20871.pdf

        Ont-elles été utile ? Ce n’est pas l’avis des israéliens.
        https://fr.timesofisrael.com/la-frappe-israelienne-presumee-de-natanz-en-iran-aussi-complexe-que-stuxnet/

      2. Kelvinator dit :

        J’ignore quelles sanctions étaient présente avant l’arrivée de Trump et celle qui ont été ajouté par Trump et qui sont resté en place?

        Swift n’est pas la menace ultime, ça réduit simplement la facilité avec lesquels ils font des transactions. S’ils sont coupé des réseaux, par contre, swift devient plus efficace comme sanction.

        Les Israéliens ont toujours été les plus ardent critique de l’Iran avec Trump. C’est normal que pour eux ce ne soit pas assez. Le nouveau remplaçant de Bibi n’est probablement pas très différent sur ces positions, bien que l’article vienne de 2020 lorsque Bibi était au pouvoir.

      3. oeufoulepoussin dit :

        Bien que j’avais en main la liste des sanctions actuelles de l’Iran, il est en effet difficile de déterminer la chronologie de ceux-ci.

        Voici le dernier compte rendu que j’ai trouvé sur les négociations.
        Le point qui semble achopper est que l’Iran aimerait avoir des garanties solides des américains. Ils ne veulent pas qu’un prochain gouvernement américain ne reconnaisse plus l’entente signée entre les partis.
        Et pour les israéliens, ils auront des décisions difficiles à prendre une fois l’entente signée.
        Et c’est loin d’être réjouissant.
        https://www.lapresse.ca/international/moyen-orient/2022-02-20/nucleaire-iranien/un-accord-serait-imminent-selon-le-premier-ministre-israelien.php

  13. Toile dit :

    @cotenord07

    En temps de paix.

    Lire les dispositions en temps de guerre déclarée et bien sur la Turquie sera ou devrait être belligérante envers la Russie vu son adhésion à l’OTAN.

    Extrait de votre lien
    « La convention compte 29 articles, 4 annexes et un protocole. Elle dispose notamment :

    la pleine liberté de circulation des navires de commerce dans les Détroits, quel que soit leur pavillon, en temps de paix. En temps de guerre, la libre circulation reste assurée pour les pays avec lesquels la Turquie n’est pas en guerre.
    la libre circulation des navires de guerre et sous-marins des puissances riveraines de la mer Noire et de tous les petits navires de guerre, quel que soit leur pavillon en temps de paix, sous certaines garanties. Le passage doit être notifié par tous à la Turquie avec un préavis plus long pour les États non riverains. Le tonnage maximal total présent dans les Détroits et la durée de transit des navires par les Détroits sont limités. L’article 18 limite le tonnage total des navires de guerre des puissances non riveraines dans la mer Noire et la durée de leur séjour à 21 jours. De plus, les sous-marins sont obligés de naviguer en surface, de jour et isolément.
    En temps de guerre, ces libertés et ces conditions demeurent pour les États si la Turquie n’est pas belligérante. Toutefois, les navires de guerre d’une puissance belligérante peuvent généralement traverser les Détroits. En outre, la libre-circulation est suspendue si la Turquie est partie à un conflit ou s’estime menacée.
    La circulation aérienne au-dessus des Détroits est limitée aux routes autorisées par la Turquie et à l’emploi des avions transportés par porte-avions.
    Conclue à l’origine pour 20 ans (sauf la stipulation initiale sur la libre-circulation, qui est conclue pour une durée illimitée), la convention est restée applicable par tacite reconduction. Elle peut être dénoncée, avec un préavis de deux ans, à l’initiative de l’une des parties contractantes ».

    1. Cotenord07 dit :

      @ Toile :

      J’ai lu cela.

      Mais il est à toutes fins utiles que les pays de l’OTAN entrent en guerre ouverte contre la Fédération de Russie.

      Cela risquerait trop de finir en conflit nucléaire, et personne ne veut prendre ce risque.

      1. Cotenord07 dit :

        Correction :

        « (…) à toutes fins utiles impossible que les pays de l’OTAN (…) »

      2. Toile dit :

        Bon, on est d’accord. Un contrat c’est comme l’assurance. Faut lire les petits caractères. Loin d’être innocents, anodins. Tout le sait mais peu s’y arrêtent. D’autant qu’en plus en temps de guerre bien des choses foutent le camp. Ca aussi on le sait. La première victime étant la vérité, la seconde l’homme. Et la liste s’allonge.

  14. Samati dit :

    Un autre exemple de la brutalité du régime de kleptocrates russes.

    1. Haïku dit :

      @Samati
      Merci pour la vidéo.

      Je cite la conclusion:
      « Who’s the real nazi in this war ? »

  15. Samati dit :

    La ville de Borodyanka, qui n’a aucune valeur militaire est mise en pièce par les forces russes, privant les habitants de leur logis. La guerre menée en Ukraine prends de plus en plus l’allure de la guerre sanglante en Tchétchénie. On détruit tout, on terrorise la population afin de prendre le contrôle du pays. Comment les russes peuvent-ils penser diriger un pays contre une population de plus de 40 millions de personnes qui les détesteront de toute leur âme pour avoir détruit leur pays?

    1. Samati

      une guerre demeure une guerre… peu importe les belligérants….

      que ce soit la Russie qui détruise des villes ou les USA … ça demeure la guerre et tout est immoral quand tu tires sur d’autres humains….

      1. Kelvinator dit :

        Les USA sont toujours le bouc-émissaire.
        Vous ne pouvez vraiment comparer ce qui se passe en Ukraine à une quelconque action des USA qui ne remonte pas à 50 ans en arrière!

      2. jeani dit :

        @Kelvinator

        Difficile à suivre le minou. Ce pm, il répondait à Toile: ‘le hic ici est que ce n’est pas une guerre…. l’Occident n’est pas militairement impliquée….’

        et, quelques heures plus tard, : ‘une guerre demeure une guerre… peu importe les belligérants….’

        Donc, se pourrait-il que Giualiani avait raison lorsqu’il disait que la vérité n’était pas la vérité.

        Chu tout mêlé là, là, là!

    2. Toile dit :

      C’est ce bien du monde craint dont moi. Que l’Ukraine ne ressemble qu’aux décombres, au nivellement au sol de Grozny. Ca bien l’air d’être parti pour cela. Il y aura plus un chien sale de nazi ni de drogué d’autant plus de l’incendie à la centrale nucléaire est une autre cible à cette fin.

    3. philippe deslauriers dit :

       »Comment les russes peuvent-ils penser diriger un pays contre une population de plus de 40 millions de personnes qui les détesteront  » c’est l’illogique de TOUTES les guerres.

      Les guerres d’occupation sont de puit sans fond de violence.
      Faire la guerre c’est une chose, occupé et administré un pays qui te déteste c’est une toute autre chose.

  16. Samati dit :

    Les russes attaquent la centrale nucléaire de Zaporizhzhia, la plus grande de l’Europe afin d’en prendre le contrôle. Un accident nucléaire aux conséquences terribles pourraient résulter de cet acte inutile.

    https://twitter.com/nexta_tv/status/1499539949615558659

    1. oeufoulepoussin dit :

      J’ai vu. Je viens de poster la même information.
      L’escalade se poursuit. C’est épouvantable.

    2. Layla dit :

      @Samati 19:31

      Il voulait juste amener la paix en Ukraine🤦‍♀️N’est ce pas?

      Il voulait provoquer une guerre mondiale point barre. Tout en ayant pas l’odieux en apparence de l’avoir provoqué.

      Le peuple américain doit ti regretter de ne pas avoir élu un ami de Poutine. Mon deux minutes d’esprit de bottines.

  17. oeufoulepoussin dit :

    Voici la dernière atrocité de Putin.
    Bombardement de la plus grande centrale nucléaire de l’Europe.
    https://twitter.com/ELINTNews/status/1499538206961852416

    1. xnicden dit :

      Ce qui est le plus à craindre semble-t-il est un incendie menant à un Fukushima 2.0

      https://twitter.com/james_acton32/status/1499541219424317443?s=20&t=FRSRItFDMbClca4vMhYYOA

  18. Haïku dit :

    Oufff !…multiples mots d’église….
    ———-
    Дерьмо Дерьмо !
    Путин, да гори ты в аду, Ты гребаный бельзебут !
    👿👿👿👿👿👿👿👿
    —————-
    (Traduction libre:
    Shit de merde !
    Poutine, allez vous faire foutre en enfer, espèce de Belzébuth !)

  19. Toile dit :

    M. Morissette
    Mon deux minutes de relaxation mentale. Retour sur les très très longues tables de Poutin, mon association avec un film de James Bond ou Indiana Jones qui etait finalement James Bond grâce à votre réponse.

    Ce soir Infoman a mis en images ce même scénario où cette fois les généraux se faisaient tirer. La meilleure est que cette table est pourvue de 2 boutons accessibles par la main gauche de Vlad. J’avais pas observé ce détail.

    1. ProMap dit :

      J’ai lu quelque part, malheureusement je ne peux retracer l’article, que l’armée ou les stratèges russes prévoyaient une guerre d’une quinzaine de jours. Un Blitskrieg de 15 jours. Ils sont dans les temps et c’est la victoire prévisible. Ils seraient donc dans les temps. Cependant, ce 15 jours voulait-il dire l’occupation totale de l’Ukraine? Pas sûr. Pour l’instant, ils naviguent autour de la frontière, avec comme objectif la Mer Noire et Kyiv.

      .Uccuper et « pacifier à la Poutine » un territoire aussi vaste qu l’Ukraine dont les citoyens vous cracheraient à la figure si vous osiez sortir de votre table avec votre coupe de champagne est très différent d’une opération martiale sur vos propres citoyens.

      J’ose espérer que l’Occident comprend le message.

      1. ProMap dit :

        Toile – Je m’excuse, ce n’était en réponse à votre post. Je le voulais tout en bas. Erreur de pilotage de mes doigt.

        Pour ce qui est du goog guy de Sa Majesté, j’aimerais moi aussi que James se pointe là, immédiatement. On est à minuit -1 de la fin du film. Deux secondes et c’est le générique bout de ciarge. Lâche ta Bond girl pis joue de ton stylo tueur de despote, bon Dieu

      2. Toile dit :

        Ne vous en faites pas de ne pas trouver l’article. C’est comme une « vérité de la police » comme disent certains.

        Le déséquilibre des forces en présence ne permet difficilement d’imaginer une victoire militaire ukrainienne à terme mais un enlisement de l’opération russe se traduirait en pratique par une sorte de défaite pour Vlad, ce qui à ses yeux devrait rentrer dans la catégorie impensable, terriblement devasteur dans son ego gonflé à l’hélium.Ajoutons aussi que S’il est vrai que le régime russe est extrêmement personnalisé et que la guerre actuelle dépend essentiellement de la volonté de Vlad, il ne faut pas sous-estimer la capacité de résistance passive de la bureaucratie d’État et de l’armée. On semble déjà voir sur le terrain un certain manque d’enthousiasme des troupes russes à accomplir les ordres quoique…

        « Pacifier » une fois rasée, brulée, anéantie dans son corps? On parle de plus de 40 millions de personnes, d’un territoire vaste et d’une résistance qui si elle farouche là n’en sera que davantage. Il devrait en rester une bonne gang. Bonne chance le mec. On est d’accord.

        Reste le domestique. Là, c’est une paire de manches. Mon cerveau est fatigué, presqu’à off. Mes excuses. Je peux me reposer en toute quiétude mais je pense à ceux qui ne le peuvent pas sachant que la nuit peut les faucher.

  20. Toile dit :

    Ca y est: l’application concrète de la politique de la terre brulée. Le brulé radio actif en horizon potentiel. En sus, le mec empeste à l’infini ses christs de voisins pas fins sans toutefois ouvertement déclarer la guerre. Juste les effets. On est pas dans une dynamique de guerre localisée, c’est la totale qu’il vise. Faut arrêter ce fou coûte que coûte .Mots d’église moi aussi. +++++, toutes langues confondues. Pis le prochain qui me dit qu’il faut des guerres pour faire rouler l’économie, je lui coupe la tête.

    https://www.lapresse.ca/international/europe/2022-03-03/guerre-en-ukraine/la-russie-bombarde-la-plus-grande-centrale-nucleaire-d-europe.php

  21. Haïku dit :

    HS, mais pas tout à fait…
    Puisque le sujet de la conversation inclut la question de savoir comment ce putain de despote [Vlad] est arrivé au pouvoir,
    voici une prédiction ironique en forme de chanson/pop/anticipatoire, pondue par notre confrère Peter Gabriel:

    « Big Time »
    *https://youtu.be/PBAl9cchQac

  22. gl000001 dit :

    « Nous savons qu’ils mentent,
    ils savent aussi qu’ils mentent,
    ils savent que nous savons qu’ils mentent,
    nous savons aussi qu’ils savent que nous savons qu’ils mentent
    et pourtant ils persistent à mentir »
    Alexandre Soljenitsyne

    1. ProMap dit :

      Alors, il faut cesser de NOUS mentir.

      1. Toile dit :

        Bingo et bonne nuit

    2. Benton Fraser dit :

      C’est l’avantage de la force et de la répression….la vérité importe peu….

  23. Samati dit :

    Lindsay Graham fait un appel aux russes pour mettre un terme à la vie de Poutine.

    US Senator Lindsey Graham (R-SC) calls for someone in Russia needs to step up to the plate and « take out » Russian President Vladimir Putin.

    1. gl000001 dit :

      Encore les républicains qui demandent de l’aide des russes. Après Hillary … Poutine !!
      De bien belles valeurs !!

  24. philippe deslauriers dit :

    le plus gros probleme de cette guerre, c’est nous qui voulons des sanction contre la russie, qui veulent que cette guerre arrette sans que cela nous affecte en rien.

    ce me déprime quand j’attends le monde dire, attention ca vas nous affecter de tel ou tel maniere. Comme si il faudrait en faire moins pour que ca ne nous affecte pas trop.

    Oui le gaz est a 1.70 le litre. et puis? c’est la guerre!

  25. Samati dit :

    L’avion géant Antonov 225 a été détruit par les russes. C’était le seul exemplaire.

    1. Madalton dit :

      J’ai lu il y a 4 jours que ça coûterait 3 G$ le restaurer sur une période de 5 ans.

      https://www.journaldemontreal.com/2022/02/27/le-plus-gros-avion-du-monde-detruit-par-des-frappes-russes

    2. Kelvinator dit :

      Le symbole de la puissance soviétique par leur supériorité à porter des gros cargo destiné à entretenir leurs capacités aérospatiales.
      Quand même ironique pour un soviet suprême en devenir.

  26. P Lacerte dit :

    Celle là est vraiment apeurante…

    « Kadyrovs broke into the Zaporizhzhya nuclear power plant.

    This was reported to UNIAN by NPP employees.

    « Exactly the cadres. They will now try to mine it and blackmail the whole of Europe, » said the staff of the nuclear power plant. »

    https://twitter.com/EnglishUkraine/status/1499561343959113733

    Ordure ordure ordure

    1. Cotenord07 dit :

      @ P Lacerte :

      Je crois que cette nouvelle ou tentative de nouvelle apparemment basée sur une rumeur est peu crédible.

      Qu’on les aime ou non, les Russes ont d’excellentes connaissances techniques à propos de l’énergie nucléaire et de ses risques, et il est peu probable qu’ils enverraient une bande de coupe-gorge ignares conquérir une centrale nucléaire, d’autant plus que leur armée a des unités de guerre NBCR bien entraînées.

      NBCR = Nucléaire, bactériologique, chimique et radiologique

      Il faut se méfier des tweets de propagande, quel que soit le camp d’où ils proviennent.

      1. loup2 dit :

        Est-ce que les Russes ont ciblé uniquement les *lignes* de transmission électrique sans vouloir atteindre le réacteur ?
        Le but est t’il au fond de priver l’Ukraine d’électricité ?
        Je sais pas.

      2. Christophe de Suisse dit :

        @loup2,
        C’est effectivement une interrogation et au contraire de l’affirmation de @Cotenord07, ce n’est pas un problème de connaissances techniques.

        Si vous coupez l’électricité, il y a un danger encore plus élevé qu’une centrale nucléaire parte en cacahuète et s’emballe.
        Tout le monde oublie qu’une centrale nucléaire a besoin d’énergie pour être contrôlée et gérée.
        Si les lignes THT venaient à être coupées, des moteurs diésel pourraient alimenter les centrales en électricité, et assurer le refroidissement des réacteurs.
        Mais qu’en est-il si la guerre et les combats perdurent plusieurs semaines, voire plusieurs mois ?
        https://new.sfen.org/rgn/cinq-questions-sur-la-surete-nucleaire-en-ukraine-apres-linvasion-de-la-russie/
        (Point 3)

        C’est actuellement le plus grand souci qui nous occupe …

      3. oeufoulepoussin dit :

        On parle beaucoup de la centrale nucléaire Zaporizhzhya, mais le danger ne viendrait-il pas plutôt des déchets nucléaires stockés près de la centrale ?
        https://twitter.com/DrEricDing/status/1499571106549747730

      4. Christophe de Suisse dit :

        @Cotenord07,

        Je ne pense pas que le directeur de l’AIEA (Agence internationale de l’énergie atomique) se laisse à aller à des rumeurs.

        Aussi pour répondre à l’une de vos affirmations, ce n’est pas un problème que les Russes ont ou pas des connaissances sur l’énergie nucléaire.
        C’est que le personnel est crevé, a bout de nerf et bien plus susceptible de faire des erreurs dès l’instant où ils sont sous les ordres d’officiers russes.
        C’est bien ce qui inquiète l’agence internationale de l’énergie atomique.
        https://korii.slate.fr/tech/nucleaire-guerre-ukraine-centrales-atomiques-zaporizhzhia-aiea-inquiet-securite-missile-maintenance-panne

        Pour le surplus, j’avoue que je ne vois pas ce que vient faire le NCBR dans cette discussion. Nous parlons de risque d’incident dans une centrale qui se trouve à 2’000 km de chez moi, pas d’une guerre atomique.

        Le risque actuel le plus élevé qui fait notre actuelle inquiétude, c’est un accident nucléaire. Ce n’est pas pour rien que nous commençons à faire les inventaires des abris de protection civile. Un citoyen, une place !
        https://www.swissinfo.ch/fre/a-chacun-son-bunker/7485678

        Ce n’est pas pour rien que nous commençons à revoir les méthodes de distribution de comprimés d’iode.
        https://www.fedlex.admin.ch/eli/cc/2014/69/fr

        Merci de ne pas tout mélanger 😉

  27. Haïku dit :

    Cher Vlad,
    Donnez-moi un flingue, et je promets de vous mettre une balle entre les deux yeux,
    espèce de connard/assassin !
    Et vous qui essayez de surpasser les réalisations de Hitler,
    ‘Give me a break’….
    Vous êtes plus faible en paroles que votre adversaire Zelensky, et le peuple qu’il représente.

    1. Kelvinator dit :

      On ne peut s’empêcher de penser à Ceausescu et sa fin.

      Qu’est-ce qui arriverait si Ceausescu prenait le contrôle du Sahara?
      L’année suivante il devra importer du sable.

  28. AB road dit :

    J’ai de plus en plus l’impression qu’en bout de compte, pour ramener à l’ordre ce Poutine, le Hitler du XXIè siècle, ça va prendre au sein de l’OTAN un « Churchill », qu’on ne voit malheureusement pas encore poindre à l’horizon.

    Présentement, il me semble apparaître que des « Chamberlain » comme chefs de l’OTAN…

    1. Christophe de Suisse dit :

      « Vous avez voulu éviter la guerre au prix du déshonneur. Vous avez le déshonneur et vous aurez la guerre. »
      Winston Churchill

    2. Kelvinator dit :

      La comparaison d’un JFK contre Khrouchtchev serait plus juste vu la nature atomique de la situation qui ne se comparait pas à la montée d’Hitler.

      « ich bin ein ukrainisch »

  29. Racza dit :

    « C’est Vladimir Poutine qui a pris l’initiative de cet échange, le troisième depuis le début de l’invasion le 24 février, afin d' »informer » Emmanuel Macron « de la situation et de ses intentions dans le cadre du dialogue franc » entre eux deux, a souligné la présidence.
    « Le régime ukrainien n’est pas nazi »

    Aux accusations du premier sur les Ukrainiens, le Français « lui a répondu qu’il commettait une erreur grave sur le régime ukrainien », qui « n’est pas nazi ». « Tu te racontes des histoires, tu recherches des prétextes », lui a-t-il dit, a rapporté l’Elysée, en l’invitant « à ne pas se mentir ».
    « Cet entretien a permis de revenir sur les désaccords, de dire la vérité au président Poutine », mais aussi « malheureusement », de constater « sa détermination à poursuivre l’opération militaire jusqu’au bout ». « Les Ukrainiens se battent courageusement. Rien n’est acquis mais le rapport de force est très démesuré », a précisé l’Elysée, en soulignant « le pessimisme » d’Emmanuel Macron à l’issue de la discussion. »

    Ce que l’on peut lire dans la presse française.

  30. Chanounou dit :

    Il y a 2 jours quelqu’un demandait quelle était la position de l’Eglise orthodoxe.
    Ci-dessous ( ss la ligne- texte recopié car ne fonctionne pas sous forme de lien…), la réponse de la rédaction du  » Monde » à un lecteur en ce sens.
    Après discussion avec mon pasteur préféré, les propos de Kirill 1er semblent bien très équivoques. Analysez bien la notion de  » forces du Mal »…..
    _____________________________________

    Le Monde – retour à la une
    Se connecter
    S’abonner

    Partage
    LIVE EN COURS

    Bonjour,
    L’Église orthodoxe russe s’est-elle prononcée sur l’attaque de l’Ukraine par les armées de Poutine ?
    bedache

    Bonjour,

    Dimanche, le patriarche orthodoxe russe, Kirill Ier, s’est exprimé sur le conflit : « Que Dieu nous préserve de ce que la situation politique actuelle en Ukraine, pays frère qui nous est proche, soit utilisée de manière à ce que les forces du mal l’emportent », a-t-il déclaré lors de son sermon, apportant son soutien à l’invasion de l’Ukraine par la Russie.

    Selon lui, les « forces du mal » sont celles qui « combattent l’unité » de l’Eglise orthodoxe russe avec les pays issus de la Rous, un Etat médiéval qui est considéré comme l’ancêtre de la Russie, de l’Ukraine et de la Biélorussie. Or, l’Ukraine a depuis 2014 quitté la sphère d’influence russe pour se rapprocher de l’Union européenne (UE) et de l’Organisation du traité de l’Atlantique Nord (OTAN).

    Elle s’était dotée en 2019 d’une Eglise orthodoxe indépendante du patriarcat de Moscou, une décision historique qui a mis fin à plus de trois cents ans de tutelle religieuse russe et avait provoqué la colère de la Russie et de Kirill.

    « Nous devons tout faire pour préserver la paix entre nos peuples et en même temps protéger notre patrie historique commune de toutes ces actions de l’extérieur qui peuvent détruire cette unité », a poursuivi le patriarche. « Nous ne devons pas permettre aux forces obscures extérieures et hostiles de se moquer de nous », a-t-il ajouté, appelant à prier pour « le rétablissement de la paix » et de relations de « bon voisinage ».

    Le patriarche Kirill, chef de l’Eglise orthodoxe russe depuis 2009, est l’un des piliers du système mis en place par Vladimir Poutine. Il n’hésite pas à justifier la répression policière des manifestations d’opposition ou à bénir les armes et les guerres de Moscou à l’étranger. En 2012, il avait exprimé sa fidélité en proclamant que la présidence de M. Poutine était « un miracle de Dieu ».

    ( fin de citation)

  31. Toile dit :

    Ma réflexion

    Aucun pays de l’OTAN n’a envie de se lancer dans une guerre ouverte avec une puissance nucléaire comme la Russie et ça c’est une équation que Vlad a bien assimilée. Les faits lui donnent raison.

    On palabre, on discute, on vote, on amende, on exige, on sanctionne un peu, pas mal, ou pas.Le temps file mais lui il avance ses pions.

    Puis-je souligner que les lois, les traités et toutes ces affaires là ne sont que l’aboutissement de la volonté de l’homme, louables, légitimes, morales, immorales, ce que l’on veut. C’est l’homme qui les rédige. En apparence immuables, elles peuvent être changées et elles changent. C’est pas juste une question de contenu, c’est une question de vouloir.

    On ne peut pas intervenir sans provoquer un conflit mondial est notre lecture. Ainsi pourrait-on voir l’OTAN décider d’intervenir, non pas parce qu’un de ses membres a été attaqué, mais pour sauver le peuple ukrainien?

    La réponse est oui. Il y a un précédent. Quand l’OTan est intervenue de manière préventive à l’encontre de la Serbie en 1999 pour empêcher un génocide au Kosovo. Mais la Russie n’est pas la Serbie, on en convient. Retour case départ existentiel.

    Mon délire matinal.

    1. oeufoulepoussin dit :

      Petite discussion autour d’un café.

      Putin ne pourra pas garder la cadence, car les armes, chars, missiles, etc…. ne sont pas du matériel renouvelable. Il est parti avec un stock X qui baisse au fur et à mesure que les jours passent. Il aura beau partir la machine à imprimer des roubles, cela ne lui permettra pas de d’acquérir du nouveau matériel. Il arrivera tôt ou tard au bout de sa corde.
      Pour ce qui est des pertes humaines, c’est malheureusement considéré comme une forme de vie renouvelable.

  32. Chanounou dit :

    Traduction fonctionne. Si cest vrai ( comme tjrs ????) ce serait malgre son horreur une bonne nouvelle si linfo concernant kes informateurs etait exacte!!!@

    https://www.n-tv.de/politik/Selenskyj-soll-drei-Attentate-ueberlebt-haben-article23172962.html

  33. Gilles Morissette dit :

    Malgré la courageuse résistance de l’Ukraine, Putin et son armée étendent leurs tentacules lentement mais sûrement sur ce pays.

    Ce n’est qu’une question de temps avant que LE SALOPARD n’atteigne ses oblectifs, « quoiqu’il arrive », selon les termes de l’expression qu’il a utilisé lors de sa conversation avec le présidnt français Macron.

    Ce sale type se fiche bien des dommages collatéraux que subira l’Ukraine et sa population et même des impacts des sanctions économiqes sur sa propre populatiion.

    Ce sera certes, pour lui, une victoire miltaire mais dans la honte, le déshonneur, la disgrâce, et l’opprobe de pratiquement toute la planète.

    Ça aussi, il s’en sacre.

    Ses intentions sont on ne peu plus clairs. Étendre le plus possible la présence de la Russie au sein de la Fédération russe et reconstituer l’empire de l’URSS.

    Rien ni personne n’arrêtera le sociopathe dans sa folie meurtrière, même pas la mort de centaines de civils innocents dont des enfants..

    L’OTAN devra réagir et pas seulement avec des sanctions économiques.

    Sinon, elle perdra le peu de crédibilité qui lui reste.

    Je ne suis pas très optimiste quant à ce qui pourrait se passer au cours des prochaines semaines.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :