Le blogue de Richard Hétu

L'Amérique dans tous ses états

Joe Biden promet de mettre fin au controversé gazoduc Nord Stream 2 si la Russie envahit l’Ukraine. «Si la Russie envahit, c’est-à-dire que des chars et des troupes franchissent à nouveau la frontière de l’Ukraine, alors il n’y aura plus de Nord Stream 2. Nous y mettrons fin », a déclaré le président américain lors d’une conférence de presse tenue conjointement avec le chancelier allemand Olaf Scholz à la Maison-Blanche ce lundi

Le Nord Sream 2 est un projet de 11 milliards de dollars mis en chantier par la Russie et l’Allemagne qui suscite la controverse tant en Europe qu’aux États-Unis. Il s’agit d’un tube de 1 230 kilomètres passant sous la mer Baltique et rejoignant l’Allemagne qui, selon ses critiques, va accroître la dépendance européenne à l’égard de Moscou. Lorsqu’une journaliste a demandé à Joe Biden comment les États-Unis pourraient y mettre fin, il a répondu : « Je vous promets que nous serons en mesure de le faire. »

La rencontre Biden-Scholz intervenait au moment où subsistaient des doutes concernant la volonté du chancelier allemand de remettre en question le gazoduc ou de participer aux sanctions économiques « rapides et sévères » que les pays de l’OTAN veulent imposer à la Russie en cas d’invasion. « Nous sommes unis », s’est contenté de dire le visiteur allemand sans aller plus loin lors de la conférence de presse.

P.S. : La première campagne de financement de ce blogue bat son plein depuis ce lundi matin. Un grand merci à ceux et celles qui y ont déjà contribué et aux autres qui le feront d’ici la fin de la journée !

Le blogue de Richard Hétu
Other Amount:


(Photo UPI)





12 réflexions sur “Pas de gazoduc Nord Stream 2 en cas d’invasion de l’Ukraine, promet Biden

  1. Celle-là elle est drôle…

    Biden qui fait de l’ingérence dans un contrat entre 2 pays souverains… eh ben….

    Quelque part ce projet pharaonesque n’est pas une bonne idée pour la planète… le gaz naturel est très dommageable pour l’environnement…

    les pétrolières ont tenté de nous entrer dans la gorge que c’était une énergie « moins polluante » et de transition… mais la réalité est que le gaz naturel produit 3 fois plus de méthane que mesuré et cru…. surtout quand les équipements sont sur le pilote automatique…

    comme les puits de captation, les oléoducs libèrent du méthane … et les fournaises, pôeles et autres équipements libèrent tout autant du méthane quand ceux-ci sont sur le « pilote »

    Aux USA, les « pilotes » sont comme 500 000 automobiles de plus par an qui empoisonnent l’air ambiant….

    Donc, tant mieux si ce projet meurt au feuilleton,mais ça ne règle pas le problème pour l’Allemagne et pour l’Europe….

    mais il fallait du culot pour « promettre » de se mêler des affaires des autres….

  2. yolandgingras dit :

    Il faudra alors que les États-Unis soient en mesure d’approvisionner l’UE en gaz à la hauteur de ce que la Russie promettait de fournir… j’ai bien hâte de voir comment ils comptent procéder… ça fait long comme tuyau!

    1. Madalton dit :

      Le Quator pourrait fournir les gaz à la place de l’Ukraine.

      https://www.theguardian.com/us-news/2022/jan/25/us-europe-russia-gas-supplies-energy

  3. Toile dit :

    J’espère que l’Allemagne est solidaire car c’est prometteur de rébellions pour ses citoyens. De sous en plus pour eux et pas mal en moins pour Vlad. Ça va péter le gaz. Mais faudrait bien savoir comment Joe va s’y prendre. La rencontre avec le Quatrar n’est peut être pas anodine.

  4. Alexander dit :

    Poutine a une bonne partie de son PIB qui dépend de ses ventes d’énergie. Se mettre à dos ses clients européens voisins n’est pas une bien bonne idée, surtout si lesdits clients sont tous membres de l’OTAN.

    Les EU sont plus loin géographiquement, mais ont les moyens de faire très mal au portefeuille russe, surtout que taper sur les russes est toujours bon pour l’unité nationale américaine qui en a bien besoin ces jours-ci.

    On verra la position de l’Allemagne qui est pris entre deux feux, mais qui n’aurait pas le choix que de suivre ses alliés en cas de conflit ouvert.

    Poutine en fin stratège montre ses gros bras, mais doit calculer vouloir en venir à une solution diplomatique qui éloigne l’OTAN de ses frontières, pas le rapprocher.

  5. NStrider dit :

    HS – Flu truck klan à «Tawa »

    Des nouvelles du « Flu truck Klan » aussi connu sous le nom de :Omi-con-voi

    Financement occulte et étranger c’est à voir, pour le moment il n’y a que rumeurs, suppositions,allusions et insinuations.

    Cependant, ils sont clairement soutenus par des politiciens étrangers parmi les plus beaux spécimens de la faune républicaine dont les ineffables Ron « Death » Santis, Ted « Cancún » Cruz, et le responsable de l’application des lois au Texas Ken Paxton

    https://www.ctvnews.ca/politics/feds-ready-to-act-should-foul-play-be-detected-in-trucker-convoy-funding-says-public-safety-minister-1.5771551

  6. Haïku dit :

    Désolé d’utiliser cette citation à nouveau, mais elle est très appropriée :

    « C’est pour satisfaire les sens qu’on fait l’amour ;
    et c’est pour l’essence qu’on fait la guerre. »
    (R. Devos)

  7. MarcB dit :

    Les USA et ses alliés ont déjà alimenté Berlin Ouest en nourriture et pétrole pendant près d’un an (juin 1948 à mai 1949). Avec l’aide des autres pays de l’Otan et certains pays amis producteurs de gaz naturel, je ne m’inquiète pas trop pour l’Allemagne. Il ne faut pas oublier que le Nord Stream 2 n’est pas encore en service, donc pas d’impact à court terme si les autres pipeline de la Russie ne sont pas eux aussi fermés.

    Poutine doit faire attention. Si l’Europe décide de tourner le dos au gaz russe pour s’approvisionner ailleurs, la Russie se retrouvera avec des infrastructures très couteuses qui ne rapporteront rien.

  8. reverra-t-on renaitre le projet de pipeline de l’Arabie Saoudite en direction de … la Turquie pour alimenter en gaz, l’Europe??
    ou celui de l’Iran….??

    pour stopper les gaz à effet de serre, plusieurs pays devront probablement se tourner vers le … nucléaire….

    pas facile de faire des choix….

  9. oups j’ai inversé…. l’Iran via la Turquie…

  10. Gilles Morissette dit :

    J’espère pour lui que le président Biden a un plan pour réaliser cet objectif.

    Autrement, ce ne seront que des paroles en l’air et sa crédibilité, déjà mal en point, subira un autre dur coup.

    Les pressions sur l’Allemagne risquent d’être très forte pour ne pas dite terrible.

    À suivre…

  11. sousmarin dit :

    Pour faire reculer les dictateurs, il n’y a que la force militaire ou le fric.
    Avec la Chine, on a essayé le commerce, on a vu le résultat…répression à tout va

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :