Le blogue de Richard Hétu

L'Amérique dans tous ses états

Le Sénat doit approuver en fin de matinée le projet de loi bipartisan prévoyant des investissements de 1 200 milliards de dollars dans les infrastructures traditionnelles – ponts, routes, ports, voies ferrées, réseaux électriques, etc. Tenu à l’issue d’un long et laborieux processus, ce dernier vote constituera une victoire majeure pour Joe Biden, qui avait promis de travailler de concert avec les républicains pour relancer les États-Unis. Mais avant même la tenue de ce vote, Bernie Sanders, président de la commission du Budget du Sénat, a dévoilé lundi le cadre budgétaire d’un plan encore plus ambitieux de 3 500 milliards de dollars pour élargir le filet de sécurité social et combattre le réchauffement de la planète. Rien de tel n’a été fait aux États-Unis depuis près de 60 ans.

Ce plan, contrairement au projet de loi bipartisan sur les infrastructures traditionnelles, ne nécessiterait aucun vote républicain, devant être adopté dans le cadre d’un processus dit de « réconciliation budgétaire ». Mais il nécessiterait l’appui unanime des 50 sénateurs du groupe démocrate, ce qui n’est pas encore acquis (la sénatrice d’Arizona Kyrsten Sinema a notamment déclaré que la facture de 3 500 milliards de dollars était trop salée à son goût).

Pour l’heure, le plan de Sanders prévoit financer une bonne part des dépenses proposées en augmentant les impôts des Américains les plus fortunés (ceux qui gagnent plus de 400 000 dollars par année) et des entreprises. Il vise notamment à établir la maternelle universelle pour les 3 et 4 enfants, instaurer la gratuité pour les deux premières années de collège communautaire, étendre la couverture du programme d’assurance santé Médicare aux soins dentaires et oculaires, accroître les subventions offerte dans le cadre de l’Obamacare, prolonger la durée du nouveau crédit d’impôt pour enfant et permettre aux personnes âgées de recevoir des soins prolongés à la maison.

Plusieurs mesures ont par ailleurs pour but de réduire les émissions de gaz à effet de serre, dont des crédits d’impôt pour l’achat et la construction de voitures électriques. Le plan prévoit aussi la naturalisation de millions d’immigrés clandestins.

À noter que le projet de loi bipartisan du Sénat doit être adopté également par la Chambre des représentants. Or, pour mettre de la pression sur les sénateurs démocrates, la présidente de la Chambre Nancy Pelosi a déjà indiqué qu’un vote ne sera pas tenu sur cette législation tant que le Sénat n’aura pas approuvé le plan de Sanders ou quelque chose de semblable, ce qui ne devrait pas se produire avant le mois d’octobre.

Comme pour tout ce qui concerne l’adoption des lois au Congrès américain, la patience est donc de mise.

(Photo Reuters)





60 réflexions sur “Un plan ambitieux n’attend pas l’autre

  1. Roger Allard dit :

    Tous ces montants, ça donne le tournis, si on compare avec la réalité au nord du 45e parallèle.

  2. citoyen dit :

    on va attendre que la démocratie en break retourne de son break pour réparer les dbs.

    1. titejasette dit :

      « dbs » ???

      Veuillez SVP gratifier à mon ignorance grasse une partie de vos lumières

      1. gl000001 dit :

        Deep Brain Stimulation <– Citoyen en a besoin
        Direct Broadcast Satellite <– Citoyen est inspiré par des ET
        Don't Be Sad <– Non. On rit !!!
        Data Base System <– brisé de toute évidence
        Don't Be Stupid <– Exactement !!
        Drive By Shooting <– Ca le réveillerait peut-être
        Death by Sheep <– Il a assez d'imagination pour que ça lui arrive !!

      2. titejasette dit :

        😊 Merci !

        Il y en a qui sont riches en argent, d’autres possèdent un vocabulaire riche et varié. Vous êtres riche et « parfait bilingue ». L’homme idéal. 😊

      3. J’ai travaillé chez Procycle dans les années 80 (Vélosport, Peugeot, CCM, Oryx et autres marques maisons). DBS signifiait Direct Brazing System, un procédé de soudo-brasage “direct” sans raccord.

        https://cimg1.ibsrv.net/gimg/bikeforums.net-vbulletin/2000×1504/20200801_094304_f79744d9ebe10af93c78f1ee9cbf785e0c0594b6.jpg

      4. titejasette dit :

        Moi, je croyais que cela voulait dire Dump Bass System = la swamp de décharge de l’Orangé

  3. citoyen dit :

    il faudrait voir si le plan est bien distribué entre les 52 états.

    1. simonolivier dit :

      Les 52 états???? Oh Boy pas fort en géopolitique mon citoyen? Pouvez-vous me nommer le 51ième et 52ième état sioupla?

      1. Igreck dit :

        Je tenterais la réponse suivante : Porto Rico puisque leur « best president » a pris la peine d’aller lui-même leur pitcher des Scott Towels pour qu’ils se la ferment (mais les Zamers en ont honte et n’ont pas mis une 51e star sur leur banner parce qu’il y a trop de coloreds). Ensuite, l’Alberta (canadian) pour vous savez quoi🛢mais les Zamers ne veulent pas voir de 52e star qui devrait être de couleur noire (colored) sur leur spangler banner. Tout s’explique you know ⁉️😉

      2. Haïku dit :

        Igreck
        J’appuie votre réponse ! 😂👍

  4. Louise dit :

    Quand je vois tout ce que l’administration Biden fait pour améliorer la qualité de vie de tous les américains, je me demande comment il se fait que les électeurs républicains ne se rendent pas compte que les démocrates travaillent dans leur intérêt et pour l’avancement de leur pays.

    On ne leur demande pas de croire en des chimères comme avec le gars d’avant mais de constater les changements que les politiques démocrates vont apporter dans leur vie quotidienne.

    Quand on pense que des millions de personnes espèrent encore que Trump revienne au pouvoir c’est à n’y rien comprendre sauf que la foi rend aveugle, sourd et imbécile.

    1. gl000001 dit :

      « aveugle, sourd et imbécile. »
      Exact. Pour un républicain, si tu es pauvre, c’est parce que tu l’as voulu. Tu ne fais pas les efforts pour t’en sortir. Tous les hommes sont nés égaux, il n’y a pas de raison que tu ne t’en sortes pas.

      1. Louise dit :

        glooooo1

        Exact. Pour la plupart des travailleurs les salaires stagnent depuis des années.
        Quel est le discours que leur tient Sean Hannity ?  » Vous devez trouver le moyen de travailler plus dur et de mettre de l’argent de côté. »
        Pour un gars qui gagne 25 millions par année en disant des sottises, il serait mieux de se la fermer.

      2. Igreck dit :

        @Louise
        On dirait que plus ils sont sots, plus ils sont riches 🤑

      3. Sueurs dit :

        Mais pour ça on doit se retrousser les manches et bûcher fort, rien ne tombe du ciel, le 45e aime bien leur raconter ses salades de mensonges pour les garder dans l’ignorance, comme ça ils sont plus malléables.

      4. Labinne2 dit :

        @gl000001 Ce qui est paradoxale c’est que la plupart des états républicains sont pauvres et que la plupart des programmes voulus par les Démocrates leurs serait grandement bénéfique… la dernière fois que j’ai vérifié, le salaire minimum fédéral était de 7$/hrs, faut en travailler des heures pour payer un loyer a 750$ par mois…

      5. Capitaine B dit :

        Le loyer pour une maison mobile en Alabama tourne autour de 200$/mois. Reste bien assez d’argent pour sacheter des armes et de la bière, même au salaire minimum!

    2. spritzer dit :

      C’était une promesse de Trump d’investir 1000 milliards dans les infrastructures mais ça lui a sorti de la tête aussi vite que c’est rentré.

      1. Guy Pelletier dit :

        @spritzer

        Trop occupé qu’il était à ses réductions d’impôts pour sa classe de privilégiés, à doubler le déficit laissé par le gars noir venu d’ailleurs, à son « mur », ses guerres commerciales, a sa propagande mensongère du best ever negociator qui devait mettre au pas les autres pays tous des profiteurs surtout le socialissssss Canada, faire ami ami avec la très capitalissssssssss Corée du Nord et son si formidable président. Quelle formidable coup d’éclat médiatique et capital politique électoral cela aurait été pour lui si cette histoire d’amour avec Kim aurait marché. Finalement le bilan total de ses quatre années ressemble au vide sibéral, de l’esbrouffe du vent du superficiel pour un gars superficiel ou tout est dans l’apparence………….

      2. Igreck dit :

        De l’esbroufe de bouffon 🤡⁉️

      3. gigido66 dit :

        C’est parti avec le courant d’air qu’il avait entre les 2 oreilles!😆

      4. spritzer dit :

        @Guy Pelletier

        Il avait de plus grandes choses en tête pour son pays qu’un vulgaire plan d’infrastructures. 😉

    3. Guy Pelletier dit :

      @Louise

      Tout à fait, Biden et les Démocrates doivent maintenant claironner sur tous les toits, tous les médias possibles jours après jours les différences nettes entre les partis Démocrate et Républicain. Un seul se préoccupe réellement du peuple, de la population des Américains de la classe moyenne et des moins privilégiés. L’autre à fait le choix de ne travailler que pour les riches et gros actionnaires corporatifs la même gang en somme.

  5. Jean Létourneau dit :

    Selon NPR (National Public Radio)

    « The exact timeline is unclear. Once Democrats vote on their framework, committees will write legislation to fulfill their spending targets. They want it done by Sept. 15.

    House Speaker Nancy Pelosi says she won’t hold a vote on the bipartisan infrastructure bill until the Senate passes its larger partisan spending bill, which Snell says will likely take months — so she’s not expecting to see either bill on Biden’s desk anytime soon. »

    Résultat de traduction automatique:
    Le calendrier exact n’est pas clair. Une fois que les démocrates auront voté sur leur cadre, les comités rédigeront une législation pour atteindre leurs objectifs de dépenses. Ils veulent que ce soit fait avant le 15 septembre.

    La présidente de la Chambre, Nancy Pelosi, a déclaré qu’elle ne voterait pas sur le projet de loi bipartite sur les infrastructures tant que le Sénat n’aura pas adopté son plus grand projet de loi sur les dépenses partisanes, ce qui, selon Snell, prendra probablement des mois – elle ne s’attend donc pas à voir l’un ou l’autre projet de loi sur le bureau de Biden de si tôt.

    Aussi discuté lors de l’émission Up First toujours sur NPR:
    https://one.npr.org/?sharedMediaId=1025948962:1026331832

  6. monsieur8 dit :

    « Bernie Sanders, président de la commission du Budget du Sénat ».

    🙂

    Je n’arrive pas à m’habituer. Le socialiste contestataire travaille désormais main dans la main avec le Président. C’est le fun, non?

    Bravo M. Biden.

    1. jcvirgil dit :

      @monsieur 8

      Ouais il faut avoir confiance… Ce n’est pas la même situation ,mais je me souviens du maire d’une petite municipalité des Laurentides aux prises avec les revendications de citoyens qui déploraient le laxisme environnemental de la ville pour protéger les lacs.
      Il avait créé un comité de l’environnement où lui-même siégeait qui révisait les règlements municipaux pour regarder leur impact environnemental.

      Un comité consultatif malheureusement qui a vite compris ses limites…

      Il y a une maxime qui rejoint plusieurs politiciens à tendance manipulatrice :* If you can’t beat them join them*

    2. simonolivier dit :

      Sanders est un homme intelligent. Contrairement à la gauche lourde du parti, il a compris qu’en politique petit train va loin surtout quand tu n’as pas toujours le contrôle. Un pas à la fois vaut mieux que de tenter un saut de géant et de tomber dans le vide.

  7. jcvirgil dit :

    Ce sont des plans ambitieux une espèce de *New deal* remis à jour pour des infrastructures physiques et sociales qui en ont bien besoin. Mais il y a loin de la coupe aux lèvres avec les politiciens américains toujours à la recherche de capital politique et le club de millionnaires du Sénat jamais chaud à l’idée de participer à la réduction des inégalités.

    Surtout que dès qu’il s’agit d’augmentation des impôts des plus riches , les plus égoistes et leurs entreprises qui fréquentent les paradis fiscaux et les caisses électorales des deux grands partis ,mettent des bâtons dans les roues et intensifient le lobbying sur les politiciens pour que l’éléphant accouchent finalement d’une souris …

  8. A.Talon dit :

    «Tenu à l’issue d’un long et laborieux processus, ce dernier vote constituera une victoire majeure pour Joe Biden, qui avait promis de travailler de concert avec les républicains pour relancer les États-Unis.»

    Encore une victoire pour cet endormi de Sleepy Joe! À ce rythme, les Démocrates vont finir par être fatigués de gagner! Dire que, dans son temps, le gros Loser Orangé n’a jamais été capable de réussir quoique ce soit avec les deux chambres majoritairement répulibanes! Et ça se prétendait le maître du ‘deal’, à part de ça…

  9. A.Talon dit :

    «Rien de tel n’a été fait aux États-Unis depuis près de 60 ans.»

    Drôlement temps que les États-Unis donnent un petit coup de barre à gauche, non? À force de dériver sans arrêt vers la droite depuis plus de 50 ans, on finit fatalement par se retrouver en plein Moyen-Âge…

  10. A.Talon dit :

    «Ce plan, contrairement au projet de loi bipartisan sur les infrastructures traditionnelles, ne nécessiterait aucun vote républicain»

    Encore plus intéressant. 🙂 Tant qu’à endetter encore plus les Américains, aussi bien le faire pour de bonnes raisons. Et ce «New Deal 2.0» en une excellente. S’il atteint ses objectifs socio-économiques, le Président Biden finira comme l’un des plus grands présidents de l’Histoire de ce pays.

    https://fr.wikipedia.org/wiki/New_Deal

    1. Samati dit :

      Mais l’extrême droite de répondre : oui mais …Hunter Biden …

      1. simonolivier dit :

        Yes but her emails

  11. A.Talon dit :

    «Pour l’heure, le plan de Sanders prévoit financer une bonne part des dépenses proposées en augmentant les impôts des Américains les plus fortunés»

    Là aussi, les Démocrates auront des alliés puissants.
    «These Billionaires Want The Ultra-Wealthy To Pay More In Taxes» (2019-10-15)
    https://www.forbes.com/sites/cartercoudriet/2019/10/15/billionaires-more-taxes-gates-buffett-bloomberg/?sh=60fbbbaa7792

    1. simonolivier dit :

      Si vous avez quelques minutes, allez lire l’histoire de Dan Price, le fondateur et PDG de Gravity Payments. Il est pas mal en ligne avec Buffett

  12. A.Talon dit :

    «Or, pour mettre de la pression sur les sénateurs démocrates, la présidente de la Chambre Nancy Pelosi a déjà indiqué qu’un vote ne sera pas tenu sur cette législation tant que le Sénat n’aura pas approuvé le plan de Sanders ou quelque chose de semblable»

    Ça ressemble à un coup de poker tout de même, cette stratégie. J’espère que Ms Pelosi sait ce qu’elle fait… et qu’elle connaisse bien les faiblesses de chacun de ses opposants à la Chambre des Représentants.

  13. Aube 2005 dit :

    Considérant que les états-uniens sont très endettés envers les chinois, est-ce que ces derniers sont prêts a leur avancer encore des sous?

    1. Samati dit :

      Les chinois achètent la dette américaine sur le marché secondaire (comme les japonais, canadiens, européens, etc.), ce qui n’a aucune incidence sur les besoins de financement interne du gouvernement américain.

      Même aux bas taux d’intérêt actuels, le gouvernement américain n’a aucune difficulté à vendre ses bonds sur le marché primaire aux États Unis.

  14. Pierre S. dit :

    —————–

    monsieur 8

    Oui Bernir à la tête du budget ca peut parraitre un peu surprenant mais pour ma part ca contre balance les idiots de droite qui ont déjà occupé ce poste avec la réputation de  »savoir gérer » quand on sait que ces idiots ne savent meme pas trier une boite de smarties par couleurs …. moi les compétence comptable surfaite de la droite j’en ait ma claque. personne n’a plus endetté le pays que ces idiots de républicains depuis les 60 dernières années.

    1. gl000001 dit :

      Ils ne gardent pas les rouges pour la fin. Ils en donnent beaucoup à leurs amis rouge républicain en premier. On l’a vu avec l’argent pour la COVID.

  15. PROBERT dit :

    Depuis Reagan il y a eu une réduction des budgets et des services public, au profil de réduction de taxes et d’impôts. Tôt ou tard, il arrive un moment où il faut réinvestir dans les installations et les services publiques, au risque si non que des secteurs de la société deviennent de moins en moins fonctionnels, et les individus de moins en moins en mesure de se développer et de contribuer par la suite au bien de la société. Les USA sont redus là selon moi.

  16. Pierre S. dit :

    —————–

    Exactement PROBERT …

    Et de couper les services publics pour remplir les poches des ultra riche c’est pas exactement ce que j’appelle de la saine gestion … ca ne fait qu’amplifier ce que je dit depuis toujours, les USA sont un pays riche peuplé de pauvres. Et malheureusement pas juste économiquement, culturellement aussi …. malgré le fait que les USA sont un pays qui offre une culture riche et diversifiée. Pour bien des gens cette culture se limite au premier et deuxieme ammendement …..

  17. senorflash dit :

    ça passera pas

  18. spritzer dit :

    Si j’étais un américains réfractaire au vaccin et que je voyais Sanders et Schumer portant le masque alors qu’ils sont vaccinés, mais marchant néanmoins sans distanciation, épaule à épaule, je me poserais quelques questions…

  19. titejasette dit :

    Il y a plusieurs cies (dont les patrons sont la plupart des républicains) qui sont en attente de la ratification du Plan de Joe Sleeppy.

    Ils voient Joe dans leur soupe, se salivent, se lèchent les babines +$$$$$$+ des gros contrats en perspective. Les cimenteries, les firmes de génie-conseils, les fournisseurs de structure en acier… Ah ! Léluyyya ! $$$ De quoi pour créer des tonnes de jobs pour les ti cousins.

    Il faudra bien refaire les routes et les ponts. Allez Joe ! Arrête de faire la sieste. Tu es dans les majeurs. On attendait le vrai, le véritable génie !

  20. Apocalypse dit :

    HS – dans le genre solide, mais à regarder tout le mélodrame autour du plan d’infrastructures, peut-être pas tant que cela… Donc, je vous passe un lien sur une vidéo où Bill Maher se fait plaisir et plante les politiciens à Washington; cette vidéo va faire ma journée: 🤣🤣🤣

    *https://www.youtube.com/watch?v=XyCNxugvs6s&ab_channel=RealTimewithBillMaher

    New Rule: The Big Liars | Real Time with Bill Maher (HBO)

    1. gl000001 dit :

      Vu sur Facebook.
      Ce que la belle langue française dit des politiciens …

      Connais-tu le mot « Parlement » ?
      C’est le lieu où les verbes « Parler » et « Mentir » ont été reliés.
      Ils y parlent et ils y mentent en même temps !!
      Et quand il y a beaucoup d’argent sale en jeu, ils ont ajouté le verbe « se taire ».
      Ce qui fait : « Parlementaire »

      1. Haïku dit :

        @gl000001 et
        @Bill Maher

        Excellent !! 😂👍👍

  21. FlorentNaldeau dit :

    La stratégie de NP étonne à première vue. Pourquoi différer l’adoption du plan bipartisan en la rendant conditionnelle à celle du projet Sanders? N’y a-t-il pas le risque de faire saborder l’ensemble de ces réformes?

    Mais en y repensant, je me dis que NP veut probablement mettre de la pression pas seulement sur les Sénateurs, mais surtout sur ses propres troupes Démocrates; on sait que plusieurs Représentants Démocrates, notamment parmi les soi-disant « progressistes », renâclent quelque peu à certains aspects des mesures législatives proposées, parce qu’elles ne vont pas assez loin à leurs yeux. NP veut peut-être leur faire envisager concrètement la perspective qu’au bout du compte il n’y aura rien du tout s’ils ne collaborent pas et qu’ils en porteront alors l’odieux.

    Quant au délai, la modernisation des infrastructures aux ÉU a attendu si longtemps, ce n’est pas quelques semaines qui feront une grande différence.

    Au moins JB n’a pas encore adopté l’habitude de son prédécesseur de déclarer régulièrement qu’on était dans la « semaine des infrastructures », sans que rien soit fait dans le dossier, au point où nombre de journalistes ironisaient quand il n’y avait rien sur le sujet dans les annonces aux médias, demandant si c’était une distraction de la part de l’équipe des communications de DT.

  22. Apocalypse dit :

    @gl000001 – 10:31

    Nice! 👏👏😍

  23. titejasette dit :

    Commentaires d’un ripoux en courroux sur les sous gaspillés de Joe le Bidou.

    C’est bien beau tout ça. Depuis que Joe est assermenté, on ne l’a quasiment pas critiqué sur ses Plans ni sur ses planches. Pas d’accord sur le filet de sécurité social et le combat sur le réchauffement de la planète.

    Les pauvres n’ont pas besoin de filet. Ils ont besoin d’une caisse de 24 pour faire du social.

    Le réchauffement de la planète ? Nous avons de l’air climatisé dans nos condos et nos autos. Pas de problème de réchauffement nulle part.

    1. Haïku dit :

      🤣👌👌
      Tout à fait logique !

  24. Pierre S. dit :

    ——————

    Pour Spritzer ….

    ne t’inquiète pas trop, y a un bon poucentage d’américains anti-vaccins qui ont cessé depuis longtemps de se poser des questions.

    La différence entre la connaissance et la croyance ????
    La croyance ne demande aucun effort.

  25. Layla dit :

    Résultat …Le vote final du Senat… 69-30.

    « Le président Biden a promis un retour au bipartisme, et il a tenu ses promesses alors que le Sénat adoptait un projet de loi sur les infrastructures de 1,2 billion de dollars. » politicususa

    Ayoye je m’attendais à un vote serré…Oups…ce matin DT l’ancien président d’un seul terme déclarait avant ce vote que McConnell était sur-évalué, sa liste va devoir s’allonger…19 républicains ont voté avec les démocrates
    Blunt (R-MO), Burr (R-NC), Cassidy (R-LA), Collins (R-ME), Graham (R-SC), Grassley (R-IA), ) McConnell (R-KY),
    Murkowski (R-AK) Portman (R-OH) Romney (R-UT) Sullivan (R-AK)
    Tillis (R-NC)

    Les fidèles qui ont voté contre.

    Barrasso (R-WY) Blackburn (R-TN) Boozman (R-AR) Braun (R-IN)
    Cornyn (R-TX) Cotton (R-AR) Cruz (R-TX) Daines (R-MT)
    Ernst ( R-IA) Hagerty (R-TN) Hawley (R-MO) Hyde-Smith (R-MS)
    Inhofe (R-OK) Johnson (R-WI) Kennedy (R-LA) Lankford (R-OK)
    Lee ( R-UT) Lummis (R-WY) Marshall (R-KS) Moran (R-KS)
    Paul (R-KY) Rubio (R-FL) Sasse (R-NE) Scott (R-FL) Scott (R- SC)
    Shelby (R-AL) Thune (R-SD) Toomey (R-PA) Tuberville (R-AL)
    Young (R-IN)

  26. lanaudoise dit :

    A propos de l’entente bipartite, il s’en trouve pour féliciter Donald Trump qui pourtant, n’a fait que des investissements d’infrastructures qu’en parole:
    https://www.dailykos.com/stories/2021/8/9/2044710/-Senate-works-through-testy-weekend-toward-likely-passage-of-bipartisan-infrastructure-bill?detail=emaildkre

  27. lanaudoise dit :

    Le billet de Paul Krugman d’aujourd’hui, à propos de l’investissement en capital humain plutôt qu’en béton:

    By Paul Krugman

    Opinion Columnist

    What a difference a few votes in Georgia made! Actually, about $4 trillion worth of difference. Upset victories in the January Senate runoffs gave Democrats narrow control of Congress, and they’re exploiting that narrow control to push a hugely ambitious spending agenda. President Biden might not get all of the public investment and social spending he’s asking for, but it looks likely that he’ll get most of it.

    Part of the spending will come via a bipartisan infrastructure bill that passed the Senate today. The rest will come via a much larger bill, whose outlines were laid out Monday, that Democrats plan to pass on a party-line vote that bypasses the filibuster.

    This two-step legislative process is playacting, and everyone involved knows it — although voters might not. Republicans went along with some infrastructure spending to create the (false) impression that they aren’t implacably opposed to anything Biden might propose. Biden chose to let them play that game to create the equally false impression that he really believes in the possibility of bipartisanship.

    One thing that struck me, however, is the interesting dividing line between what Republicans were willing to vote for and what they won’t even pretend to support. The bipartisan bill is pretty much all about “hard” infrastructure; it’s all steel and concrete. The Democratic resolution has some of that, especially things like clean-energy technologies. But the bulk of the proposed investment spending seems to involve “soft” stuff like child tax credits, child care, universal pre-K and free community college.
    Continue reading the main story

    Why this division of playacting — I mean labor? Republicans appear to believe, or at least think their constituents believe, that only tangible, physical investment is real.

    This is, however, an outmoded view. Maybe we once had an economy whose productive capacity depended on visible assets like factories and machinery; these days our most valuable companies derive their value mainly from knowledge rather than physical capacity, and spending on intangible intellectual property accounts for more than a third of business investment:
    The private sector gets less physical.FRED

    Beyond that, it’s a somewhat surprising fact that we have much better evidence for high returns on public spending on people, especially children, than we have for high returns on infrastructure investment.
    Continue reading the main story
    ADVERTISEMENT

    Why? Assessing the payoff to infrastructure spending is surprisingly hard, because we don’t get to observe the counterfactuals. We can surmise that America would be significantly poorer today if Eisenhower hadn’t created the Interstate Highway System, but we can’t directly measure that alternate history. We can guess that the New York metro area’s economic prospects would look a lot better if Chris Christie hadn’t killed plans for a new rail tunnel under the Hudson, but we’ll never know for sure how much damage he did.

    Analysts can and do try to assess the benefits from individual infrastructure projects, like Boston’s Big Dig — and it’s far better to engage in that kind of analysis than to leave things purely subjective. But even for an individual project, that kind of analysis tends to involve a lot of assumptions — how much worse would traffic have been without the project? How much value should we place on time lost to traffic jams? And assessing the returns on a national infrastructure program in the hundreds of billions is, at best, an educated guessing game.

    When it comes to investment in people, by contrast, we often do get to observe the counterfactuals.

    The food stamp program, for example, was rolled out gradually across America, not introduced immediately on a nationwide basis. So was Medicaid, which was also enhanced in a series of discrete steps in the decades after its creation.
    Continue reading the main story

    These gradual rollouts provide us with natural experiments. Economists can compare the life trajectories of Americans who received food stamps or Medicaid in their early years with those of otherwise similar Americans who didn’t, or the experiences of those who benefited from Medicaid enhancements with the experiences of slightly older Americans who didn’t.

    And what these comparisons show are big positive effects of social spending. Children who had access to food stamps grew up into healthier, more productive adults than those who didn’t — so much so that the government eventually recouped much, possibly all, of what it spent upfront in higher revenue and lower spending on things like disability payments. Basically, enhancing the social safety net for children is an investment in the future, and the available evidence suggests that it’s an investment with high returns.

    In the months ahead, I’m sure we’ll hear many conservative denunciations of wasteful spending and probably mockery of progressives who talk about “human infrastructure.” But the evidence for big returns on spending on people is actually a lot more concrete than the evidence for payoffs to spending on, well, concrete.

    1. Yanick Paquin dit :

      Dilemme de notre société canadienne également, toujours plus facile de comptabiliser les investissements dans le béton que dans l’humain semble-t-il.

  28. Yanick Paquin dit :

    Lorsque le pays le plus puissant au monde commence vraiment à écouter « un vieux socialiste enragé », j’ai espoir. Encore une administration démocrate qui tente de réparer la destruction sociale de l’administration républicaine précédente. Je ne donne pas aux démocrates le bon dieu sans confession, mais parfois, j’ai un tout petit espoir, qu’on prendra les bonnes décisions pour tous, partout sur la planète.

  29. Igreck dit :

    Ce pays survivra si et seulement si l’immigration s’accélère et si les citoyens éduqués des grandes ville côtières envahissent le centre peuplé de sous-éduqués abusés par les Zévangélissses❗️

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :