Le blogue de Richard Hétu

L'Amérique dans tous ses états

6,5% : taux de croissance de l’économie américaine au deuxième trimestre en rythme annualisé, ce qui est moins que les 8,5% attendus, mais suffisant pour permettre au montant total du Produit intérieur brut de dépasser celui du quatrième trimestre de 2019, soit avant la pandémie. La reprise économique a été freinée notamment par des pénuries d’approvisionnement et de main-d’œuvre.

Il s’agit néanmoins d’un redressement remarquable qui survient un an après la pire contraction trimestrielle de l’économie jamais enregistrée aux États-Unis. Y ont contribué les aides gouvernementales et les vaccinations contre la COVID-19. Après la récession de 2009, il avait fallu deux ans pour que le PIB rebondisse pleinement.

(Photo New York Post)

10 réflexions sur “Le chiffre du jour

  1. NStrider dit :

    Dire que certains oseront dire, après je ne sais quelle culbute intellectuelle, que c’est grâce aux décisions du 45 si l’économie performe si bien.

    1. Ring Ring. dit :

      Oui. Encore et encore… Toujours et toujours des paroles… Parole parole paroles…

      Serieusement, j’ai bien hate qu’on entende plus parler du gros ballon orange…

    2. MarcB dit :

      C’est certainement grâce à POTUS 45! C’est grâce à lui si les « visites touristiques » du Capitole ont eu un tel succès qu’elles ont propulsé le Dow Jones à de tels sommets! 😉

      En fait, sur FoxNews ils décrivent ces résultats comme décevants, et pas un mot sur le GDP qui est à son maximum et qui a déjà dépassé celui du règne de Donald 1er.

      1. gl000001 dit :

        Pikachu News. Pick And Choose News

  2. POLITICON dit :

    Des centaines des milliards pour les infrastructures, possible entente bipartisane, taux de croissance de l’économie etc. Tout pour faire rager le 45e et le rendre jaloux. Tout ce qui est bon pour le citoyen ordinaire n’est pas bon pour lui. Il ne faut pas croire que DT n’aime pas donner aux citoyens car il aime lancer des rouleaux d’essuie-tout, distribuer des milliards aux milliardaires. Seulement, c’est le seul qui doit prendre ou donner. C’est ainsi dans le régime autoritariste de Tiny Brainy.

    Quand l’économie va bien aux States, idem pour les Canadiens. Bonne nouvelle enfin!

    1. Helene dit :

      Tout à fait d’accord. Dans l’attente d’une autre bonne nouvelle sur l’accord bipartite pour les infrastructures.

    2. Guy Pelletier dit :

      @POLITICON

      Tout à fait, que Biden et son gouvernement continuent comme ils sont partis ce sera bien difficile pour les Américains à l’élection de mi-mandat de 2022 de ne pas leur donner leur chance malgré tout ce qu’en diront les Réactionnaires de l’ex parti Républicain, leur gourou « milliardaire » en mensonges et démagogie, leurs médias vidanges. Le peuple jugera selon son porte feuille et sa sécurité économique, une bien mauvaise nouvelle pour cette gang de tordus………………..

      1. Pierre Lesage dit :

        parmi les électeurs, il y a des irréductibles qui jamais ne voteront pour les démocrates, soit par allégeance à l’ex, ce qui repose sur une logique assez tordue et ce dans la mesure où ce terme peut être utilisé, soit tout simplement parce qu’ils sont républicains. Dans ce dernier groupe, surement que certains doivent être tout à fait horrifiés et découragés de la tendance lourde et orange que prend leur parti.

    3. gl000001 dit :

      Oui mais l’avortement ?
      Pour plusieurs, l’économie va bien si, plusieurs fois par semaine, ils peuvent se faire cuire sur leurs BBQ des hamburgers de deux pouce d’épais brulés à l’extérieur et saignants au milieu. Quand le hamburger va tout ça. Ils ont donc trop de temps pour haïr les choses comme l’avortement et les énergies vertes. L’économie … who cares.

  3. M.Rustik dit :

    Et ni la banque centrale américaine ni celle canadienne ne veut augmenter les taux d’intérêts pour réduire cela… certaines des raisons sont l’incertitude au niveau des impacts d’une prochaine vague covid et les ménages sont trop endettés, plusieurs ne seraient pas capable d’affronter une hausse des taux.

    J’ai hâte de voir, par ce que 6%, c’est intenable pour ceux qui gagnent moins que le salaire médians.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :