Le blogue de Richard Hétu

L'Amérique dans tous ses états

«Pendant une demi-décennie, il y a eu bien trop peu de personnalités au sein du Parti républicain qui étaient prêtes à défier M. Trump, à dire la vérité que les gens savaient en privé mais qu’ils ont cachée en public. Mais avec M. Trump en exil temporaire et la fin du procès en destitution, nous sommes sur le point de voir si la présidence de M. Trump était une aberration ou un précurseur, une parenthèse ou une tendance. L’acquittement de M. Trump était-il la fin de l’ère Trump ou le début de quelque chose de pire? Serait-ce le timide début d’une nouvelle phase post-Trump pour le Parti républicain? Je ne sais pas trop quoi penser, mais je sais ce qu’il faut espérer.»

Peter Wehner, ancien membre des administrations Bush I et II, détaillant dans une tribune les défis qui attendent le Parti républicain pour se défaire de l’influence toxique de Donald Trump.

P.S. : La première campagne de financement de ce blogue en 2021 est lancée! Merci à tous ceux et celles qui y ont déjà contribué, ainsi qu’aux autres qui le feront au cours de la journée!

Le blogue de Richard Hétu
Other Amount:

(Photo AFP/Getty Images)

36 réflexions sur “La citation du jour

  1. marie4poches4 dit :

    Impossible que ce soit une aberration avec 74 millions de votes après tout ce qu’il a fait. Durant son « règne », 45 a reçu plusieurs coups au visage et son égo en a pris un sale coup. Son désir de vengeance est trop fort pour qu’il en reste là. Au moins avant avec Twitter, on savait à quoi s’attendre, plus maintenant!
    Mon seul espoir est que la justice s’attaque à lui le plus tôt possible et le ramasse solidement.

  2. Je ne crois pas que ce soit la fin de l’ère « DiaperDon », bien au contraire.

    Son noyau de fefans pur et dur est encore solide et les élus «  »Répugnants » ont démontré en fin de semaine qu’ils étaient prêts à renier leurs convictions et leur serment d’office afin de conserver ses faveurs.

    Comme dans une secte, ces élus ne feront RIEN afin de ne pas déplaire à leur gourou.

    On peut donc s’attendre à ce que l’influence de la CRAPULE, du moins à court terme, se fasse sentir, pendant encore un certain temps, sur le Parti Républicain.

    Les Graham, Johnson, Gaetz, Jordan, Howley, MTG, etc. vont prendre de plus en plus de place notamment en ratissant les éléments les plus radicaux et les plus extrémistes de la société américaine. On parle ici du fond du bac à vidanges !!

    Le Parti va connaître une grande transformation mais pas nécessairement pour le mieux.

    Le pire est à venir !!

    1. Sueurs dit :

      Il ne faut pas désespérer la vie se charge toujours de retirer des personnages de cet acabit, il a 75 ans bientôt et carbure à la colère et à la haine, sa santé va le rattraper bientôt il sera devenu trop sénile et ne pourra plus rien faire, c’est mon souhait.

      1. Igreck dit :

        On apprenait que Vous-Savez-Qui avait été très affecté par la COVID, au point où il a failli être intubé❗️ Cela me faisait pensé au complot pour assassiner Hitler (Opération Valkyrie) où les complices avaient réussi à mettre une bombe jusque sous la table de réunion mais que le Fuhrer avait échappé à la mort pcq la table était en bois (trop) massif. Il semble que même la Mort ne veuille pas de ces salopards meurtriers⁉️

  3. gl000001 dit :

    C’était la St-Valentin hier. On va parler d’amour ❤️
    Lorsque deux personnes s’aiment, on donne de l’amour et on en reçoit. Ce n’est pas compliqué (!).
    Il y a des gens qui aiment t**** et reçoivent quelque chose qu’ils pensent être de l’amour.
    Mais la réalité est toute autre. C’est comme les gens qui habitaient à coté du fameux Love Canal (qui n’avait rien d’un canal d’ailleurs). C’est un beau champ avec des arbres tout le tour. On pourrait aimer y vivre. Mais le retour fut des maladies, des empoisonnements, des cancers.
    Une compagnie y avait déversé des déchets toxiques dans l’Ancien canal rempli depuis. Ca a contaminé la nappe phréatique.
    t**** contamine tout ce qu’il touche. C’est ça, le résultat de son amour.

    1. Haïku dit :

      ❤🤣❤🤣👏👏👏

  4. InfoPhile dit :

    Peter Wehner ne mesure peut-être pas très bien à quel point Trump a livré la marchandise. À cheval donné, on ne regarde pas la bride, selon le dicton bien connu.

    Or, en plus de flatter le côté obscur de ses partisans, Trump leur a versé beaucoup, beaucoup d’argent en privant le pays des impôts des successions et de ceux sur les entreprises très prospères. Et cerise sur le sundae, il a nommé trois juges très conservateurs à la cour suprême tout en trouvant le moyen d’accroître le budget de la défense !

    Ce qu’il faut reconnaître, c’est que la démocratie est un élément essentiel au socialisme. Car elle offre la primauté au peuple. À la longue, ça devient dangereux et les gens peuvent en arriver à réclamer leur dû: une égalité des chances et une migration socio-économique vraiment possible.

    En somme, la démocratie n’exerce pas grand attrait pour les habituels privilégiés. Au fond, l’autocratie d’un Trump fait leur affaire.

    1. Robert Giroux dit :

      À cheval donné, on ne regarde pas le cavalier, selon l’autre dicton bien connu.

  5. Jean Saisrien dit :

    Ce n’est pas demain la veille de la fin du Trumpisme au sein du Parti Républicain… qui est le seul repaire « électoral » des racistes, des xdroitistes, des populistes conservateurs et autres débiles sociaux du genre.
    Le Trumpisme est là pour reste en ce, pour des décennies.
    Aussi, il faut se rappeler que Trump à quasiment eu 50% des votes exprimés… ces gens-là ONT CHOISI TRUMP EN TOUTE CONNAISSANCE DE CAUSE!!!!

    Il n’y a rien à faire avec ce parti de pourris.

    1. desden01 dit :

      J’ose espérer que le passage de Trump ne soit qu’une anomalie. Je garde espoir que le bon sens viendra qu’à reprendre sa place. Sinon les prochaines décénies seront les prélude de quelque chose qui ressemblera à la dystopie dans le film « Hunger games ». Souvenez vous comment les deux mondes étaient distants et comme tout était tordu!! Je rêve que le monde ne prendra pas cette direction!!

    2. Roger Allard dit :

      Dans tout parti, il y a une base « dure ». Supposons pour l’exemple, 40 % pour chaque parti. Donc, il reste 20% sur lequel tout repose. C’est là-dessus que ce décide l’élection.

  6. Cubbies dit :

    Le GOP a manqué l’occasion unique de se libérer de l’influence du Trumpisme. Ils avaient la chance de le dénoncer: Mitch McConnell a étalé l’ampleur de sa lâcheté en repoussant au département de la Justice et aux différentes cours d’état la responsabilité de régler du sort de T.

    Le GOP va continuer à se radicaliser jusqu’au moment où il y aura éclatement du parti. Je crois que c’est maintenant inévitable. D’ici là le cirque continue.

  7. Superlulu dit :

    Moi qui croyait que les rednecks ne vivaient qu’en Georgie et Alabama. (expériences à l’appui).
    Ce parti en est infesté, de même que la caste de Hyper Religious.

  8. Isabelle Marcil dit :

    Bonjour M. Hétu
    Merci pour votre excellent travail.
    Et félicitation pour votre moral de fer et vos traits d’humour qui ponctuent vos billets sur des sujets parfois franchement déprimants.
    Comment ne pas l’être suite à l’aveu de ces républicains pour qui la culpabilité de Trump ne fait aucun doute mais sous prétexte que ce ne ce serait pas le “bon” tribunal, il faut l’acquitter? Comment ne pas vouloir avaler quelques comprimés ou se rouler en boule sous les couvertures?
    Alors quand vous reprenez vaillamment le collier, je me dis, bravo M Hétu, et il y a encore de la politique à couvrir au-delà de la politicaillerie de fond de cour.
    Il va de soi que les bottines suivent les babines ( lire : ma contribution est apportée).
    Merci encore.

  9. constella1 dit :

    Il y a aussi cet autre ancien conseiller de Bush 1 et 2 qui indique comment poursuivre T**** et que l’on doit le faire
    Entre autre par l’état de Washington DC
    https://www.rawstory.com/bush-counsel-donald-trump-indictment/
    Je pense que d’autres voix s’ajouteront de plus en plus pour que l’on ne le laisse pas s’en tirer aussi facilement

    Contribution faite m Hetu

  10. MarcB dit :

    Peut-être qu’à court terme, le Trumpisme va rester, mais à moyen ou long terme, je suis moins certain pour ces raisons:
    * Trump vieillit, et malgré ce que pense Graham, Lara Trump ou tout autre membre de la famillia n’ont pas l’ascendant de Donald
    * La base démographique de Trump vieillit aussi et ne se renouvellent pas assez vite
    * L’amérique corporative est composé de cols blancs, urbains, et universitaires. C’est eux qui décideront si les compagnies bloquent les excès de Trump dans les médias sociaux
    * Stacey Abrams. L’exemple de cette femme sera suivi par d’autres et continuera de promouvoir le droit de votes malgré les efforts des républiains pour le bloquer.

  11. ghislain1957 dit :

    « …détaillant dans une tribune les défis qui attendent le Parti républicain pour se défaire de l’influence toxique de Donald Trump. »

    Le parti ripoux-blicain a manqué sa chance deux fois, tough luck!

  12. titejasette dit :

    @Cubbies « Le GOP va continuer à se radicaliser jusqu’au moment où il y aura éclatement du parti. Je crois que c’est maintenant inévitable. D’ici là le cirque continue. »

    Trump et le GOP s’entraident et s’appuyent l’un sur l’autre pour avancer. Le problème c’est qu’ils ignorent les besoins et le bien-être du peuple. Avec la pandémie, les besoins se font encore plus criants.

    La majorité silencieuse a parlé aux 3 dernières élections. Elle se fera entendre encore aux prochaines élections. Ainsi donc, les 35 000 mensonges n’ont pas passé. Il faudrait convaincre les médias sociaux de lui laisser la parole. Il faudra bien qu’il batte son propre record.

    Extrait du lien ci-dessous

    « Les sept sénateurs républicains qui ont rejoint les 50 démocrates en votant pour condamner l’ancien président Donald Trump pour incitation à l’émeute du 6 janvier au Capitole sont maintenant confrontés à la chaleur (are now facing heat from) leurs États d’origine….Six des sept républicains ne se représentent pas l’année prochaine, lors du mi-terme de 2022. Seul Murkowski, qui siège au Sénat depuis 2002, est confronté à une bataille imminente pour sa réélection….

    …La représentante du Wyoming, Liz Cheney, a été censurée par les républicains de son État après que ses collègues de la Chambre aient fait pression, sans succès, pour lui retirer son rôle de leader. »

    https://www.cnbc.com/2021/02/14/gop-senators-who-voted-to-impeach-trump-facing-heat-at-home.html

    Conclusion: Je vois MJG comme leader et il parait que son oncologue a déclaré que son cancer est contagieux.

  13. monsieur8 dit :

    74 millions d’électeurs ont voté pour un candidat raciste, menteur, maladivement narcissique et socialement réactionnaire.
    Il suffirait que ce candidat s’éclipse pour que son idéologie disparaisse? Come on!

    Avant Trump, il y a eu le Tea Party. Après Trump? Je suis confiant que les Reds Necks vont se trouver d’autres voix pour porter leurs messages. C’est pas fini.

  14. Alexander dit :

    Le problème de Trump, c’est que dans sa pathologie il a bafoué la Constitution, toutes les règles d’éthique qui régissent une société démocratique, mais en même temps, il a dit tout haut, sans filtre, ce qui tracasse bon nombre d’américains qui ont peur de perdre leurs acquis.

    Il a touché une immense corde sensible en révélant les peurs et les frustrations de tout un pan de la population.

    Et avec le jeu des contre-pouvoirs, il a réveillé tout un traumatisme latent chez la population qui peut contrôler le vote décisionnel.

    À jouer sur leurs peurs, qui cachent les siennes, il a mis plein d’argent en coupes d’impôts dans les poches de ses donateurs, il a poussé le conservatisme des salles d’audience au maximum pour s’attirer la faveur des évangélistes radicaux et réveillé les vieux réflexes racistes, xénophobes, violents ou misogynes de toute une tranche de la population.

    Avec l’accès aux réseaux sociaux, il en remettait une couche quotidiennement. Sans filtre ni éthique aucune.

    Tellement que j’ai peine à croire qu’il faisait tout ça seul dans son bureau et son compte Twitter. J’ai toujours pensé qu’une équipe de communication très structurée l’apposait dans son message de désinformation.

    Est-ce que ça va changer? Il a pavé la voie à toute une série de couleuvres médiocres et dangereuses qui ne s’embarrasseront pas de chercher la vérité, l´honnêteté ou une quelconque éthique ou morale.

    Ça prendrait des leaders républicains qui croient dans ces valeurs pour renverser la tendance à la tricherie et au mensonge. Du moins en sauvant les apparences.

    Je ne vois pas ces types de leaders présentement. De temps en temps, des John McCain, des Milt Romney, des Ben Sasse ou des Liz Cheney se lèvent timidement, mais ils sont vite rassis par la racaille trumpiste.

    Un tricheur qui s’entoure de semblables avec une recette médiocre mais éprouvée.

    The new art of the deal.

    Pitoyable mais réel.

    1. Igreck dit :

      « Souvent les gens ne veulent pas voir ou entendre la vérité parce qu’ils ne veulent pas que leurs illusions soient détruites. » – Nietzsche

  15. Ziggy9361 dit :

    Contribution faîte, Mr.Hétu merci pour votre bon travail et bonne continuation à tous.

    Selon Mr.Wehner ,le problème en est surtout un pour le parti républicain comment les vraies républicains conservateur dans la tradition républicaine vont faire pour se distanciés des trumpistes,extrémistes qui ont envahis le parti ,sans s’isoler des millions de votes qui ne sont certainement pas tous un appuis à ce genre de politique poubelle mais qui leur semble la seul voie pour accéder au pouvoir surtout avec leur futur représentation minoritaire dans les états.

  16. Pierre Lesage dit :

    Ça prendrait une sévère correction, une défaite si évidente pour les tenants de cet extrémisme de droite, qu’une partie d’entre les quelques 70 M de ces électeurs, repensent à leur choix.
    Ça prendrait une profonde réflexion du GOP pour évacuer l’ivraie qui y germe. En sont-ils capable?
    Disons que lors des mid-mendate, s’ils perdent encore du terrain, notamment en raison d’une probable remontée économique avec la fin du cauchemar de la Covid, le GOP ne pourra faire l’économie de cette réflexion.

  17. Apocalypse dit :

    HS – dans le genre pas à peu près. Je viens de voir cet article sur Cyberpresse:

    *https://www.lapresse.ca/actualites/justice-et-faits-divers/2021-02-15/affaire-mike-ward/la-liberte-d-expression-debattue-en-cour-supreme.php

    Bien hâte de voir comment la Cour Suprême va juger cette cause.

  18. Pierre S. dit :

    —————————-

    ils ont eu un criminel a la présidence et tristement y en a qui ont aimé ca

    Par contre ne faites pas l’erreur de penser que ce sont 74 millions d’enfoirés qui ont voté pour ca.
    Plusieurs républicains votent aveuglément et Trump ne pèse pas lourd dans la ballande.
    D’autre se pince le nez et vote républicain … et surtout contre Biden.
    Et combiens de gens votent de facon aléatoire vu leur manque d’intérêt et leur
    ignorance politique total …..

    De même il est faux de croire que 81 millions d’américains ont voté pour Biden
    Plusieurs ont voté contre trump…. d’autre simplement démocrate … certains pour Mme Harris.

    1. Igreck dit :

      Il faut lire le livre de William Mason « Uncivil agreement – How Politics became our identity » où l’auteur explique comment l’appartenance à l’un des deux (seuls) partis nationaux ne signifie pas seulement que l’individu appuie un programme politique dudit parti mais traduit son identité même en termes de valeurs. Ainsi, il n’y a plus devant lui des adversaires (avec qui il est possible de faire des compromis) mais des seulement des ennemis qu’il faut abattre. Ces attitudes ne peuvent conduire qu’au genre d’excès tel le saccage du Capitole le 6 janvier dernier. ☹️

  19. Apocalypse dit :

    @Pierre Lesage – 13:42

    ‘Ça prendrait une sévère correction, une défaite si évidente…’

    Et ça n’arrivera pas à cause d’un système où les dés sont pipés en faveur du parti républicain.

    Imaginer, Joe Biden a eu près de sept(7) millions de votes de plus que Donald Trump et pourtant, il a gagné par la peau des dents l’élection.

    Si le système était ‘fair’ pour TOUS les américains, les républicains se feraient ramasser élection après élection.

    1. treblig dit :

      J’ai fait part dernièrement des 2 Amériques d’aujourd’hui tant au niveau social qu’économique Une amérique éduquée, féminine, urbaine ouverte culturellement, en pleine croissance économique et démographique contre une Amérique mâle, blanche, sous-éduquée et rurale en décroissance. Un choc des civilisations comme on en connais peu.

      Un constat ni pesimiste, ni optimiste : les choses vont se replacer quand la clientèle républicaine va diminuer année après année tout doucement jusqu’au point où ce parti sera devenue une minorité sans vraiment d’ importance. Une sorte d’Union nationale de nos temps modernes. D’ autres partis vont les remplacer au fil des ans.

      En attendant, on serre les dents et on vote.

  20. sousmarin dit :

    Les gens en majorité – pas seulement les R. ni même les étasuniens – en ont marre de voir toujours les même privilégiés s’arroger tous les postes en politique – et dans toutes les soi-disant élites d’ailleurs – et le résultat en est qu’une partie non négligeable de ces personnes se tournent vers le populisme ; seule alternative proposée vu la main mise de l’Establishment sur la société (partis politiques, médias et groupes économiques. Le chômage transformant les citoyens en moutons à la merci des employeurs, la colère gronde et beaucoup apprécie le « franc parler », dont ils sont privés, de trumpette).
    Le parti R. a cru être malin en proposant un populiste afin de satisfaire le peuple en apparence tout en continuant à avoir ce que veut l’Establishment (le contrôle, le pouvoir, l’argent)…
    Malheureusement pour eux, comme c’était pourtant prévisible, leur monstre de foire a échappé à leur contrôle et a ouvert la boîte de pandore.
    L’Establishment R. cherche maintenant à se débarrasser de trumpette, tout en ménageant cette partie populiste dont ce parti a besoin pour acquérir le pouvoir (afin de donner l’impression qu’il y a une réelle alternative en dehors du populisme).

    Si l’Establishment continue ainsi, inexorablement le populisme gagnera du terrain jusqu’à que tout cela se termine mal (accroissement des violences, guerre civile, Etat autoritaire voire totalitaire, etc.) et je ne parle pas que des EU.
    La même chose est arrivée de multiples fois mais l’humain oublie vite quand ça l’arrange.

  21. kintouai dit :

    « E Pourribus Unum », devise des USA.

    Ma traduction : « Un pourri, tous pourris » (ou encore : « Tous derrière le pourri »)

  22. Shaun Karter dit :

    Juste pour vous dire, plusieurs des sénateurs républicains qui ont pour la destitution de Trump ont été censurés par le GOP de leurs états respectifs (Cassidy, Sasse et Burr jusqu’à présent).

    Il n’y a plus de doutes, le GOP est le « Trump Party ».

    1. Ziggy9361 dit :

      T’as pas changé Radovan toujours aussi à contre courant, si c’est le Trump party ce n’est pas le GOP ,c’est le parti des crétins comme toi.

    2. Igreck dit :

      Le Parti Trumpublicain ⁉️

  23. constella1 dit :

    Shaun Karter

    Et Romney possiblement
    Elle est belle leur démocratie
    Une vraie dictature ce parti de malades
    Ça dépasse l’entendement
    Bâillonner leur confrère pour cette pourriture ce traître à leur nation
    Faut le faire

    https://www.rawstory.com/utah-gop/

  24. Mariette Beaudoin dit :

    Comme je suis d’abord une humaniste, je déteste parler chiffres, mais ça s’impose.

    J’espère qu’au moins un républicain va lire ceci. Je m’adresse à eux.

    Si vous carburez à l’argent et croyez devenir riches avec Trump, vous ne voyez pas plus loin que le bout de votre nez. Regardez la dette : elle est monstrueuse. Et Trump est un narcissique fini : il n’en a rien à foutre de votre bien-être, seul le sien compte.

    Et même si vous faites partie des nantis qui ont profité de la baisse d’impôts, cela ne vous profite pas, puisque ce sont les dommages collatéraux qui coûtent la peau des fesses. En bout de ligne, ça coûte plus cher : un peuple appauvri, ça ne fait pas rouler l’économie.

    De plus, la gestion de la covid a fait 400 000 morts. Si vous avez une compagnie, cela devrait vous sonner une cloche. Un mort, ça ne reçoit ni ne donne de chocolat ni à la St-Valentin, ni à Pâques, ni à Noël. Jamais plus. Autant de ventes ratées pour un directeur de compagnie de chocolat. C’est vrai pour ce produit, mais on peut évidemment l’étendre à une foule d’autres choses.

    Et la vente d’armes, ça signifie une hausse exponentielle de morts. Et ces morts ne pourront pas faire d’enfants. Autant de clients perdus.

    Et que penser du je-m’en-foutisme de Trump face à la détérioration de l’environnement ? Ça aussi, ça va coûter cher au point de vue du nombre de dégâts !

    Ça paraît cynique et inhumain, ce que je viens de décrire ? Pourquoi croyez-vous que les chiffres me révulsent ?

    Trump, seulement sur ces points-là, est une nuisance à l’économie. Et surtout, à l’humanisme, puisque la pauvreté et le deuil grandissant ne sont pas sans faire de dégâts de ce côté à cause de l’effet domino.

    Imaginez le trumpisme au pouvoir en 2024 !!! Je préfère ne pas y penser.

  25. Igreck dit :

    McConnell s’en est remis aux cours fédérales de justice pour poursuivre Trump. Combien de temps faudrait-il aux procureurs pour faire condamner Trump ? Probablement des années.
    La seule explication qui tient la route pour expliquer leur décision est la lâcheté. Une veulerie nourrie par l’influence encore forte de Trump dans le Parti républicain.
    Mais pas qu’aux U$A !

    https://www.journaldemontreal.com/2021/02/15/la-peur-au-pouvoir

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :