Le blogue de Richard Hétu

L'Amérique dans tous ses états

J’avoue être un peu surpris. Dans un billet publié lundi après-midi sur le bras de fer entre Chuck Schumer et Mitch McConnell, j’avais laissé entendre que ce dernier pourrait bien avoir le meilleur sur le nouveau chef de la majorité au Sénat. Or, le chef de la minorité a jeté l’éponge au milieu de la soirée. Résultat : les démocrates pourront exercer les pouvoirs de la majorité sans avoir à promettre au sénateur du Kentucky de ne pas éliminer la règle parlementaire du «filibuster» au cours des deux prochaines années.

McConnell avait posé cette condition à la conclusion d’une entente sur le fonctionnement d’un Sénat où les deux parties contrôlent 50 sièges (les démocrates sont majoritaires en raison du vote que peut exercer la vice-présidente Kamala Harris à titre de présidente du Sénat en cas d’égalité). Sans cette entente, les républicains continuaient à présider les importantes commissions du Sénat, aussi bizarre que cela puisse sembler.

Depuis le début du bras de fer, Chuck Schumer s’était contenté de répéter que Mitch McConnell était le chef de la minorité et qu’il ne pouvait plus, dans les circonstances, imposer sa loi. Le sénateur du Kentucky a abandonné plus rapidement que je ne l’avais anticipé. Il a trouvé une voie de sortie après que deux sénateurs démocrates – Joe Manchin (Virginie-Occidentale) et Kyrsten Sinema (Arizona) – ont répété publiquement leur position connue sur le «filibuster», à savoir qu’ils étaient opposés à sa disparition.

«Ils partagent l’avis du président Biden et le mien selon lequel aucune majorité au Sénat ne devrait détruire le droit des futures minorités des deux parties à participer à l’élaboration de la législation», a déclaré Mitch McConnell.

La règle parlementaire du «filibuster» fait en sorte que la tenue d’un vote sur la plupart des projets de loi nécessite l’appui d’une super majorité de 60 voix. Les démocrates progressistes veulent sa disparition, craignant que les républicains ne s’en servent pour bloquer les programmes les plus ambitieux de Joe Biden.

Chuck Schumer n’est pas aujourd’hui un partisan de l’élimination du «filibuster» mais il veut au moins garder cette option pour forcer les républicains à collaborer avec les démocrates. Un des opposants démocrates à l’élimination du «filibuster», le sénateur du Montana Jon Tester, a déclaré de son côté lundi que sa propre patience avait des limites.

«J’ai des sentiments sacrément forts, mais je vais aussi vous dire ceci : je suis ici pour faire avancer les choses», a déclaré Tester au New York Times. «Si tout ce qui se passe est obstruction après obstruction, barrage après barrage, alors mon opinion peut changer.»

En vertu de l’entente éventuelle qui permettra aux démocrates d’exercer la majorité, les démocrates contrôleront le programme législatif et présideront les commissions sénatoriales. D’autres détails s’ajouteront, concernant notamment le nombre de sièges dont disposeront les parties au sein des commissions. En attendant, à défaut d’obtenir immédiatement l’élimination du «filibuster», les progressistes pourront se consoler en pensant que Bernie Sanders préside désormais la puissante commission du Budget.

(Photos Getty Images)

57 réflexions sur “Schumer 1, McConnell 0

  1. treblig dit :

    Abolir le flibuster est une arme à double tranchants. Dans le contexte actuel, ça signifie que les démocrates peuvent faire passer des projets de loi avec une majorité simple ( 50 sénateurs démocrates plus le vote prépondérant de la vice-présidente).

    Par contre dès les midterms de 2022 ( ou 33 postes de sénateurs sont en jeu sur 100) le vote à majorité simple pourrait basculer du côté républicain. Qui pourraient faire accepter leurs projets de lois sans trop d’encombre. L’enjeu est là.

    1. marylap dit :

      Ça dépend. Les projets de loi doivent être approuvés par les 2 chambres. Ça va faire comme pendant les 2 dernières années où les Démocrates de la Chambre refusaient de voter les projets de loi du Sénat.
      En temps normal, je n’aurais pas de problème avec le filibuster. C’est toujours mieux d’avoir un consensus entre parti. Mais les Républicons ont démontré leur mauvaise foi trop souvent. Et il y a le fait que les 50 sénateurs Démocrates (incluant les indépendants) représentent 40 millions de gens de plus que les 50 sénateurs du GOP.

      1. treblig dit :

        @marylap

        Ou encore les 26 états ( sur 50) ayant voté démocrates en 2020 produisent 70% du PIB américain en plus d’être en croissance démographique. Si l’on fait exception du Texas, les états du midwest et du Sud Est vont perdre graduellement leur influence à la chambre des représentants parce que le nombre de grands électeurs, au contraire du sénat, est basé sur la population.

      2. MarcB dit :

        @treblig
        Et le Texas commence tranquillement à pencher du côté démocrate
        2020: 46.48%
        2016: 43.24%
        2012: 41.38%
        2008: 43.68%
        2004: 38.22%

      3. Achalante dit :

        C’était l’inverse. C’est la chambre des représentants qui propose des projets de loi, qui sont ensuite approuvés, modifiés (et donc retournés à l’autre chambre) ou refusés. Et c’est McConnell qui refusait presque systématiquement d’appeler les projets de lois démocrates (ou les nominations de M. Obama) pour un vote.

    2. Labinne2 dit :

      Votre analyse est pertinente, mais aussi la raison de l’immobilisme qui secoue les USA depuis plusieurs décennies, un pas a gauche, un pas a droite tout grouille mais rien n’avance.

    3. simonolivier dit :

      @Treblig Si vous regardez les postes en jeu en 2022, il y a plus de chances que les démocrates augmentent leur majorité que les républicains reprennent le contrôle.

  2. Toile dit :

    En lisant, j’ai pas vraiment le pourquoi Mac turtle a jeté l’éponge. Manque de drogue matinale de ma part ?

    1. Toile dit :

      Je me vais prendre autrement. Sachant la perversité de Mac turtle, quel est le gain anticipé supérieur pour que celui ci consente à jeter l’éponge? Il a vu, su, subi quelque chose ?

      1. Dekessey dit :

        J’ai la même réflexion.
        McConnell est trop hypocrite et calculateur pour jeter l’éponge sans y voir un avantage.
        C’est louche.

  3. jeanfrancoiscouture dit :

    Un à zéro après une minute de jeu dans la première période. Très bien.
    Mais pourquoi donc y a-t-il une petite voix intérieure qui me chuchote ces mots du «philosophe» Yogi Berra: «It ain’t over till its over».
    Serait-ce que je me méfie de McConnell? Suis-je normal docteur?

    1. Luc dit :

      Très normal, depuis au moins 2008, Mc Connell utilise tout l’arsenal des procédures pour contre-carrer Obama a l’époque et Biden maintenant. Il est habile mais Ces tactics n’aident pas à maintenir un climat propice à des projets de lois bipartisans. Et c’est que les US ont grandement besoin en ce moment. MIO Je ne suis pas Dr en passant.

    2. chicpourtout dit :

      Tout à fait normal @jeanfrançoiscouture
      La prudence est toujours de mise avec quelqu’un qui a cotoyer en silence l’incompétence durant 4 ans.
      Maintenir une réserve nous préserve de «ne pas tomber en bas de notre chaise» lorsque qu’il y a un revirement de décision important de sa part.

  4. Guy Gibo dit :

    Le super Micth est difficile à suivre comme on le sait mais j’ai comme l’impression que la bagarre à l’intérieur du GOP y est pour quelque chose… Quelle bagarre? Je ne sais pas vraiment mais peut-être que l’ombre des Trumpistes y est pour quelque chose. La guerre de pouvoir ne fait que commencer et ça ne sera pas beau à voir. Tant mieux si cette guerre intestine au sein du GOP permet au Président Biden d’avancer son agenda, celui promis aux électeurs.

    1. Madalton dit :

      Il y a peut-être aussi la désertion des grands donateurs ou la menace de ces derniers de ne plus contribuer si les têtes brûlées continuent de saboter le GOP.

      1. Achalante dit :

        C’est une hypothèse sérieuse. Si certains grands donateurs on fait savoir que l’immobilisme n’est plus acceptable, ça pourrait l’avoir convaincu.

      2. Madalton dit :

        Je viens de tombe sur cet article qui confirme mon hypothèse.

        https://www.rawstory.com/ted-cruz-donald-trump/?utm_source=&utm_medium=email&utm_campaign=6435

  5. noirod dit :

    Il y a quelque chose de fondamentalement croche avec le processus parce qu’ au delà de la loi qu’on étudie, viennent la soif de pouvoir d’ un de ces individus ou encore la simple volonté d’ un parti de faire de l’obstruction pour faire de l’obstruction. Les U.S.of A sont comme embourbés depuis trop longtemps. Et puis parallèlement leur fameux college électoral lui y va de l’option winner takes all ce qui n’ est plus en application subitement alors que tu as gagné le sénat…Je ne prétend pas que ce n’ est pas dangereux mais encore une fois c’ est loin de l’ esprit du we the people…

    1. treblig dit :

      @noiraud

      Ça dépend si vous êtes un partisan de Jefferson ( les États-Unis sont un rassemblement d’états qui délèguent certains pouvoirs au Fédéral) ou Hamilton ( les États-Unis sont une nation qui délèguent certains pouvoirs aux états).

      Les États-Unis ont constamment alterné entre ces deux approches au fil des ans.

    2. gl000001 dit :

      « quelque chose » … plusieurs choses 😉
      Gerrymandering, grands électeurs, nb de sénateurs par états, lois électorales différentes dans chaque états pour élire UN président …
      C’est de l’immobilisme institutionnalisé.

  6. Mona dit :

    En France, pour retarder un vote le Parlement a l’obstruction systématique qui permet, de façon réglementaire (suspension d’audience, dépôt d’amendements), de retarder le vote.
    En comparant les chiffres dans le temps :
    Entre 1959 et 1962 il y a eu 4565 amendements
    Entre 2002 et 2007 …212.449

    Le problème me semble se situer dans l’abus de cette réglementation, en fait
    son détournement, qui se retourne contre l’intérêt d’une certaine stabilité.

    J’imaginerais bien que Mcconnell ait eu des assurances de Joe Biden et vice-versa pour permettre aux institutions de fonctionner sans que les républicains soient ni totalement éliminés ni obstructionistes systématiques.

    Les deux sont des hommes d’appareil et Mcconnell tout opportuniste qu’il est peut avoir intérêt reprendre la main sur les institutions, conserver du pouvoir dans une relation bipartisane et ainsi empêcher le gang orangé de préparer un nouveau hold up.

    C’est une question.

    1. gl000001 dit :

      Je comprends que Macron ne fasse pas l’unanimité mais je ne comprends pas que 27% des français se tournent vers Marine. C’est peut-être elle, la populiste intelligente dont notre troll Mystik nous parle souvent. En tout cas, plus intelligente que t****.
      Bonne chance pour les 15 prochains mois.
      https://www.lapresse.ca/international/europe/2021-01-24/sondage-sur-la-presidentielle-francaise/le-pen-devancerait-legerement-macron-au-premier-tour.php

      1. Mona dit :

        Merci @gl000001 c’est inquiétant tout autant que la montée de l’ultra droite en Europe centrale, au Portugal hier.
        En France il y a sentiment très dangereux de perte de confiance dans les élites. Après plusieurs mandats « de gauche » faisant des politiques très à droite, certains se disent : pourquoi ne pas essayer Marine. C’est là où le populisme qui interpelle en direct, de façon opportuniste, les déclassés se positionnent comme recours.
        Et des déclassés nous en avons beaucoup, même dans la bourgeoisie moyenne et pire la bourgeoisie intellectuelle. C’est grave et directement lié à une redistribution de richesses inégalitaire et à un népotisme croissant qui supplante la méritocratie.
        Je ne suis pas spécialiste mais je suis entourée d’enseignants.
        Les infos qui me sont remontées sont déprimantes.
        J’espère simplement que les votes raisonnables l’emporteront car même dans la gauche il peut y avoir beaucoup d’abstentions…
        Bon si elle passe…je viendrai vivre au Canada 😉

    2. onbo dit :

      @Mona

      Une très bonne question en tout cas. Vos données sur l’appareil politique français sont révélatrices.

      Les sujets à débattre sont devenus ..très complexes (la réparation envers les pays africains pour 450 ans d’esclavage des Noirs et des Arabes aussi), ..de plus en plus interreliés (l’immigration), ..concernent tous les pays (le dérèglement climatique).

      1. Mona dit :

        Oui@onbo tellement vrai. 👏

  7. Ziggy9361 dit :

    C’est une bonne idée de mettre du bon sens dans sa réflexion, des deux côtés une lumière s’est allumée pour McConnell difficile d’imaginer ce qui la fait abandonner, m’est d’avis qu’une enterloupette est encore possible que seul un vieux 🙉 singe peut imaginé.

    Par contre Shumer a démontré par son entêtement qu’il peut tirer son épingle du feu et c’est à son mérite une fois le respect de son adversaire acquis,la nécessaire négociation peut débuté. En cas de mauvaise foi de la parti adverse permet l’introduction,de l’option filibuster pas l’annule mais le suspendre le temps des négociations et si une impasse survient,reste l’option nucléaire,qui dans cette situation peut rallier les récalcitrants.

  8. InfoPhile dit :

    Puisque le vote de Pence a fait la différence à quelques reprises, je me trompe ou bien les républicains, et Trump bien sûr, se sont moqués allègrement, sinon à leur gré du moins dans certaines occasions, du « filibuster » ?

  9. Mystik dit :

    Le débat sur le Filibuster n’a aucune raison d’être pour le moment. Lorsqu’un (ou plusieurs) projet de loi populaire sera bloqué au Sénat, ça va revenir sur la table. Là, le Sénat va être bloqué pour une destitution que McConnell va tenter de faire durer jusqu’en 2022.

    1. gl000001 dit :

      Très simpliste comme toujours.

    2. el_kabong dit :

      @mystik

      Ça n’arrivera pas. Ce procès ne devrait pas être plus long que le premier; après tout, s’il n’y avait pas besoin de témoin la fois précédente, pourquoi en faudrait-il cette fois-ci, alors que la situation est encore plus claire?…

  10. FlorentNaldeau dit :

    MMcC a poussé aussi loin qu’il pouvait le faire pour négocier à son parti un peu plus de pouvoir, ce qui est habituel dans des circonstances du genre où la répartition des sièges est égale et où l’issue de plusieurs votes dépendra uniquement de la présence de KH au siège de Présidente du Sénat. Il s’est finalement rendu à la réalité lorsqu’il est apparu clair que CS ne céderait pas, ce qui est aussi une phase normale dans ce type de tractations.

    CS semble donc avoir gagné cette manche. Toutefois, il devra mobiliser ses plus fins tacticiens et procéduriers afin de prévoir les manœuvres procédurales que tonton Mitch pourrait utiliser dans chaque dossier; comme aux échecs, ils devront prévoir quelques coups d’avance et imaginer quels mauvais trucs eux-mêmes pourraient concocter s’ils étaient à la place du camp adverse.

    Les auteurs de la Constitution avaient voulu instaurer un système législatif qui soit lent et qui prenne des décisions posées, souvent laborieusement et avec difficulté, sans précipiter les choses, surtout au Sénat. Cette intention initiale risque de se réaliser assez fréquemment au cours des 2 prochaines années; ces négociations n’en auront été qu’un avant-goût.

    On peut au moins s’attendre à ce que l’approbation des nominations de JB au Cabinet et à divers postes subalternes puisse maintenant s’accélérer, avant la petite pause que devrait introduire la tenue du procès contre DT.

  11. lechatderuelle dit :

    Schumer et McConnell n’ont rien gagné, ni perdu… ils ont toléré un statu quo qui les a bien servi de par le passé…

    à 50-50, ils se joueront un match politique de procédures… chaque camp sera en « audition » pour les 2 prochaines années et ensuite, selon les élections de 2022, ils tenteront de replacer leurs billes….

    McConnell « donne » à peu près 2 ans aux démocrates pour « faire leurs preuves » et les démocrates « espèrent » prendre le sénat en 2022….
    sinon l’immobilisme politique reviendra et les 2 partis se contenteront de faire du lobbyisme et empocher les dollars sans faire avancer quoi que ce soit…
    à défaut d’évoluer, les politiciens s’enrichiront…..

  12. jcvirgil dit :

    Filibuster quel drôle de terme quand même qui évoque soit la piraterie ou la vie du célèbre Phil Bustier un illustre marchand français de lingerie féminine du 18e siècle. Va falloir faire une recherche là-dessus 🙂

  13. Ziggy9361 dit :

    Ce qu’il faut retenir c’est que Shumer a le gros bout du baton .

  14. Carl Poulin dit :

    McConnell à Schumer: tu vises en procès quelques uns de nos sénateurs Républichiants de l’extrême droite et j’abandonne ma demande au sujet du flibustier.
    Schumer à McConnell : ok, que dirais-tu de Glock Bobette, Ted TrumpCruiser, Lindsay Brownose Graham et Josh Totorche Hawley?
    McConnell à Schumer : it’s a deal!

    1. Ziggy9361 dit :

      Carl quel  » Mystik » vous a piqué pour avoir un idée aussi génial? Je vote pour vous comme conseiller spécial pour Shumer.

  15. Carl Poulin dit :

    HS
    L’édition d’aujourd’hui du NY Times donne la liste des sénateurs et leurs positions sur la demande d’impeachment de Détritus 1er et les raisons pour lesquelles ils appuient ou non cette démarche.
    Premier constat : la majorité des Républichiants qui n’appuient pas cette démarche donnent comme raison que celle-ci ne fera que diviser le pays. ALLÔ! Ça fait 4 ans qu’ils ont entretenu et nourri eux-mêmes cette division en laissant oeuvrer un dictateur qui battait la marche dans cette direction.
    Deuxième constat : le nom de Josh la Torche Hawley n’apparaît pas sur cette liste. Commence-t-il à avoir peur des poursuites judiciaires ou même d’impeachment contre sa petite personne qui semblent se pointer à l’horizon?
    Troisième constat : en analysant les réponses de tout les sénateurs j’en viens à la conclusion que ce n’est pas gagné pour le dictateur Détritus 1er, le vote va être beaucoup plus serré que prévu.

    1. Achalante dit :

      Et si le vote devait être secret, les chiffres pourraient changer… en faveur de sa condamnation!

      1. onbo dit :

        Advenant cette hypothèse, les résultats secrets seraient connus dans les trois heures qui suivraient.!

        Et si rien n’était divulgué, ce serait une chasse aux sorcières pour savoir savoir savoir qui c’est qui ??

        Notre blogueur s’est exprimé récemment sur cette possibilité aux USA. Impensable chez nos voisins.

      2. el_kabong dit :

        Les votes secrets n’existent pas non plus dans nos parlements au Canada, pour la simple raison que les électeurs ont le droit de savoir les positions des gens qu’ils élisent…

  16. Ziggy9361 dit :

    HS :  Je n’ai pas vu ce film, faute de temps. Rien de ce qui est montré dedans comme étant mes biens ne m’appartient à moi ou à mes proches », a affirmé le chef de l’État lors d’une rencontre télévisée avec des étudiants russes au sujet de ce film.  Je n’ai pas vu ce film, faute de temps. Rien de ce qui est montré dedans comme étant mes biens ne m’appartient à moi ou à mes proches », a affirmé le chef de l’État lors d’une rencontre télévisée avec des étudiants russes au sujet de ce film.

    Commentaire du Tzar Poutine à la diffusion du documentaire de Navalny sur l’ascention du dictateuret la démonstration des idées de grandeur pour se mégalomane sans pareil, ce qui a bien fait rêver son
    pendant américain.

    Ce sont les manifestatios de la population qui l’a obligé desortir publiqument pour se disculper,c’est loin d’être gagné, éventuellement ilse servira comme à l’habitude de son bras armé pour mater les contestataires.

    1. Ziggy9361 dit :

      Il n’a pas vu le film ,mais il sait que ce qu’il y a à l’intérieur du chateau n’est pas à lui. Ah oui⁉️

    2. spritzer dit :

      @Ziggy9361

      Ce sont des aides qui lui ont montré des bouts du film d’après ce que j’ai lu.

      Quand on y pense, pourquoi Poutine aurait demandé pour lui un château de 150 pièces. Vous trouvez que c’est son genre ? On l’a plus souvent vu dans la nature avec des animaux.

      Je reconnais cependant que l’histoire du palace n’est pas claire, pour l’instant. Mais Poutine et le château de Versailles, ça va pas ensemble.

      1. Ziggy9361 dit :

        Je ne pense pas que c’est une salle communautaire, vous avez raison le mystère règne,mais oui la nature est souvent représenté dans ses photos op ,une invention de son bon ami T*****.
        Photo à l’église,photo avec la bible photo entrain d’embrasser le drapeau ect.ect.

        Avez vous vu la taille de ce terrain et ses commoditées?

    3. P Lacerte dit :

      J’ai regardé ce reportage ce matin… c’est TRÈS bien documenté concis et condensé… tellement qu’il faudrait l’écouter au ralenti…

      C’est HALLUCINANT tout ce qui a été bâti avec l’argent détourné… c’est à voir… vous ne croiriez pas si je me contentais d’énumérer…. ex: un aréna avec (patinoire et tout..) sous terre… comme les habitations des Hobbits… il y en aurait pour plus de 4.7 Milliards $ (estimation conservatrice..)

      Poutine se prend pour un insatiable TSAR… et en utilise les même symboles…

  17. ___________________

    Hourrah ! pour le contenu de votre billet M. Hétu.
    Soulgement. Pas de crise d’angine ce matin.

    Louise

  18. ________________________

    Soulagment bien sûr.

  19. On ne peut pas empêcher l’évolution

  20. ________________

    Ben voyons, soulAGEment, bien sûr.
    Mes yeux et mes doigts se rebellent…

    1. gl000001 dit :

      C’est l’ÂGE ? 😉

      1. ____________________

        À ce point là, Oui, cher vous !

  21. Apocalypse dit :

    Un très court post pour résumer ma pensée sur cette nouvelle qui nous vient de M. Hétu:

    ouf … 👏👏😍

  22. Carl Poulin dit :

    M. Hétu
    Est-ce qu’un arrangement (amendement aux procédures) est possible pour que le vote des sénateurs soit tenu secrètement lors du procès pour impeachment de DJT?

    1. Richard Hétu dit :

      Je ne crois pas.

  23. McConnell est-il en train de réaliser que ses beaux jours sont derrière lui et que le temps où il pouvait imposer sa loi est révolue?

    Possible. Cependant, j’ai tendance à me méfier de cette « capitulation trop rapide » de Moscow Mitch.

    Cache-t-elle un coup fourré dont lui seul a le secret?

    L’avenir le dire. Il faut s’attendre à tout de la part de ce faux jeton.

    On aura une bonne idée de ses « vrais intentions » lors du procès en destitution « Prise 2″ de TinyDesk »

  24. citoyen dit :

    plutôt que d’avoir une politique mené par la l’inertie, on devrait se servir de la chambre, du sénat et du président comme un engrenage vers le résultat.

    1. Ziggy9361 dit :

      Une mécanique bien huilé,en fin de compte.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :