Le blogue de Richard Hétu

L'Amérique dans tous ses états

Par 7 voix contre deux, la Cour suprême a donné gain de cause à l’administration Trump et aux associations religieuses ce mercredi en concluant que les employeurs pouvaient invoquer des raisons religieuses ou morales pour justifier leur refus de se soumettre à l’obligation inscrite dans l’Obamacare de couvrir les frais des contraceptifs de leurs employées.

Les États du New Jersey et de la Pennsylvanie avaient contesté cette règle instaurée et défendue par l’administration Trump. Ils avaient fait valoir qu’ils se voyaient forcés à assumer les frais contraceptifs des employées laissées pour compte. Une Cour fédérale avait bloqué l’application de la règle dans l’attente d’un verdict de la plus haute instance.

La Cour suprême a rendu une autre décision par 7 voix contre 2 ce mercredi. Celle-ci aura pour conséquence d’interdire aux enseignants d’écoles religieuses de poursuivre leurs employeurs pour discrimination.

Les trois dernières décisions de la session courante devraient être rendues jeudi, dont celle concernant les impôts de Donald Trump.

(Photo AP)

46 réflexions sur “Contraception : victoire de l’administration Trump à la Cour suprême

  1. christian reny dit :

    quelle drole de société

  2. Madalton dit :

    Comme je viens de l’écrire sur le billet précédent, ces employeurs auront plus de difficulté à recruter de bons employés qui auront le choix entre ces arriérés et les employeurs qui offrent le remboursement des frais contraceptifs.

  3. ProMap dit :

    J’espère que ces décisions n’annoncent pas une semblable dans le cas des impôts de trump.

    1. Madalton dit :

      La SCOTUS a mentionné qu’elle livrerait demain ses derniers jugements de cette session prorogée. À suivre…

    2. AB road dit :

      « Bin kin, qu’est-ce tu penses, toé ??? »

    3. fylouz29 dit :

      Impôt ?
      Quels impôts ?

  4. Toile dit :

    J’aimerais bien connaître l’argumentaire tordu qui a mené à cette conclusion archaïque.

    1. ProMap dit :

      Moi aussi. Deux juges progressistes qui ont voté cela. On progresse par en arrière, me semble.

  5. Math dit :

    Ils ont tellement la liberté de religion à coeur qu’ils se donnent le droit de discriminer aux autres religions.

    1. Achalante dit :

      Exactement. Bref, les employeurs peuvent léser ceux qui ne sont pas de la même religion qu’eux. Est-ce que quelqu’un a plaidé que cela permettrait aux employeurs musulmans (le type ultra-religieux, on s’entend) d’imposer le tchador à toutes les employés féminines, sur la base de leurs croyances? Ou à un employeur juif (encore une fois, ultra-religieux) d’imposer la kippa — et la circoncision? Parce que pense que juste ça, ça aurait mené à une autre décision.

      Il me semble pourtant que la question est toute simple : la liberté religieuse est celle de suivre la religion qu’on veut, sans préjugés. Pas celle d’imposer ses croyances aux autres.

      P.S.: Encore une fois, ce sont les personnes avec un utérus qui écopent…

      1. Michèle dit :

        « … Encore une fois, ce sont les personnes avec un utérus qui écopent… »
        Ouais!
        Pis ce sont des personnes sans utérus qui décident…

      2. papitibi dit :

        Les dissidences se situent du côté des utérus. Sotomayor et Ruth Ginsberg.
        Quelle surprise!

  6. Au moins, une nouvelle administration pourra renverser cette décision

    This will deprive over 100K women from getting contraceptive care.

    Notably, the Supreme Court did not say that the Constitution forbids the federal govt from providing contraceptive care–Alito said that but not the Court. So a new Administration can reverse it.

    https://mobile.twitter.com/neal_katyal/status/1280868527176593408

  7. Lecteur_curieux dit :

    Je n’aime pas.

    La religion ou morale ne doit pas être imposée.

    Il sauf séparer l’État de l’Église.

    La santé publique est un choix politique.

    La contraception est un choix individuel mais qui doit être responsable.

    La morale ? Vous avez mis une femme enceinte bien attendez vous à payer une pension. Vous voulez rester vierge avant le mariage ? Personne ne vous oblige à aller forniquer.

    L’employeur ? Atteinte à la vie privée de ses employés s’il se mêle de leur imposer leur religion et atteinte aux choix de société s’il va contre les politiques publiques.

    Ils ont vraiment une vision faussée de la liberté et une vision de Dieu plus archaïque que celle d’il y a 55 ou 60 ans et plus au Québec.

  8. marylap dit :

    Bonjour la séparation de l’Église et de l’État. Les EU sont en train de devenir une théocratie. Ils dénoncent l’Iran et l’Arabie Saoudite, mais ils ne sont pas vraiment mieux. Ce genre de décision est un argument de plus pour un système de santé universel.

    1. lisois dit :

      Mais les USA ont les bonnes religions. C’est ce que les soeurs nous disaient à l’école à propos de la religion catholique, car nous serions les seuls à aller au paradis. Amen

  9. el_kabong dit :

    Finalement, il semble qu’il y ait 2 juges sur la scotus qui soient moins « progressistes » qu’on pourrait le penser…

  10. chicpourtout dit :

    Ils reculent encore avec leur  »bondieuseries »….
    C’est encore les femmes (et la société dans son ensemble) qui en feront les frais…

  11. Danielle Vallée dit :

    Un employeur qui achète une assurance collective au Canada peut aussi choisir entre différents niveaux de plans celui qu’il veut offrir à ses employés. Généralement c’est pour une question de budget. Pas une question de religion.
    Aux États-Unis le coût est entre $20 ou $50 par mois selon la pilule choisie
    Alors il va falloir que les gens absorbent le coût de leur poche.

    1. Benton Fraser dit :

      L’entreprise où je travaille, une multinationale, donne un montant x par employé et ce sont les employés qui décident de la couverture de l’assurance collective.

      Aux États-Unis, ils devraient fonctionner comme cela… dans cette logique selon la cours suprême, l’employeur pourrait retenir une partie de salaire si certains employés achêtent des pilules concraceptive…. ce qui n’est pas logique et brime les droits!

    2. Toile dit :

      Cela peut également une question de couvertures. Exemple : individuelle / familiale. Même prix pour le mangeux de balustre que pour l’athée. De toute façon, la charte veille au grain.

  12. Jacques Rivard dit :

    Ils sont la honte de l’Amérique. Cessons de leur attribué le faux titre ‘les américains’.
    Ce sont des états-uniens d’Amérique, comme nous sommes des canadiens d’Amérique. Inclus les cubains d’Amérique , chiliens d’Amérique , péruviens d’Amérique , mexicains d’Amérique et etc.
    L’Amérique est beaucoup plus grande que les États-Unis.
    S.V.P, les citoyens des États-Unis ne sont pas LES AMÉRICAINS. Ce sont des états-uniens. Ce qui se passe chez eux ne nous concerne pas. L’Amérique n’est pas les États-Unis. Présentement les États-Unis sont la honte des Amériques.

    1. simonolivier dit :

      @M. Rivard Je vous ferais remarquer que plusieurs entreprises au Canada n’offrent pas de couverture médicaments à leurs employés préférant laisser les employés utiliser les régimes provinciaux.. Est-ce que nous devions avoir honte?

      1. Achalante dit :

        Quelle honte? Les gens sont quand même couverts par une assurance maladie/médicament. On parle d’avantages sociaux, ici. Certaines entreprises offrent de contribuer au RÉER des employés; celles qui ne le font pas devraient-elles avoir honte? Mais celles qui ne contribuent pas au RÉER, ou n’offrent pas d’assurance médicament paient généralement de plus gros salaires pour compenser, sinon elles auraient du mal à embaucher de bons éléments.

        Tiens, c’est la comparaison entre le secteur public et le privé. J’ai travaillé pour le gouvernement pendant 16 ans. Nous avions beaucoup d’avantages sociaux, que d’autres nous enviaient. Bonnes assurances, stabilité d’emploi, formation payée, etc. Mais ce que les gens ignorent souvent, c’est qu’avec mon diplôme et mon expérience, j’aurais facilement pu aller chercher 10 à 20 000 $ de plus par année au privé.

        Dans le cas des États-Unis, il s’agit de discrimination. D’une part, on impose des croyances à des personnes qui ne les partagent peut-être pas; d’autre part, la « ‘tite pilule bleue » est couverte, mais pas ce qui permet aux personnes avec un utérus de continuer à travailler. Parce qu’il faut savoir que les congés de maternité, aux États-Unis, c’est souvent quatre jours à une semaine, après quoi, tu retourne au travail ou tu est à la porte. Et pour éviter de payer ces quatre jours, les employeurs vont souvent trouver des raisons pour mettre à la porte les femmes enceintes. (Les homme transgenres enceints? Oubliez-ça, si ça se sait, soit ils ne sont pas engagés, soit ils se font tellement harceler qu’ils quittent. Et oui, ça arrive. Une amie transgenre a dû changer de branche chez son employeur suite à son changement de sexe; quelqu’un a révélé qu’elle était transgenre dans sa nouvelle branche, et le harcèlement est arrivé avec. Elle a fini par quitter son emploi bien payé parce qu’elle était transgenre.)

      2. Achalante dit :

        (Gah. Désolée pour les erreurs d’accords. Entre mon clavier qui a des problèmes et la correction automatique, je ne porte plus assez d’attention au reste!)

      3. Jacques Rivard dit :

        Oui, mais je parle des états-uniens.

      4. Madalton dit :

        Il n’y a qu’au QC qu’il y a un régime d’assurance médicaments universel.

    2. Igreck dit :

      Jacques Rivard
      Il y a eu comme un détournement de sujet. Sans doute la difficulté pour plusieurs d’entre nous de suivre le fil après quelques interventions.
      Pour revenir à nos moutons… il y a longtemps, sur ce blogue et ailleurs que je conteste le fait que des États-uniens se soient « accaparé » le qualificatif et nominatif « américain et Américain » ! Mais cela ne devrait pas nous surprendre puisque l’un de leurs défauts principaux est de se prendre pour le nombril du Monde.

  13. Lecteur_curieux dit :

    En santé oui il faut une assurance publique ou bien privée obligatoire mais aussi une assurance privée, privée permettant aux employeurs et employeurs de faire leur choix sur ce qui sera couvert.

    La religion ? Cela ne devrait pas être un motif dans un monde moderne. Mon père dans les années’70, était-il allé parler de vasectomie avec un curé ou un médecin? Le médecin, un homme, a plutôt proposé la ligature des trompes pour ma mère.

    Et sur la sexualité ces jeunes mariés ont fait quoi ? Mon père s’était fait venir un livre d’un médecin qui avait été longtemps mis à l’Index bien qu’il gardait son Cantique des Cantiques de la Bible pour la poésie.

    Quand des chrétiens le comprenaient il y a environ 50 ans de se moderniser.

    Et même avant… Ma grand-mère portait un stérilet dans les années’40. Ah un prêtre plus ouvert lui avait dit que c’était correct ?

    Quand l’employeur est pire qu’un religieux ou un curé du temps…

    Le ciel est bleu, l’ enfer est rouge ? Mon grand-père maternel votait rouge tout ce dont se souvenait ma mère.

  14. constella1 dit :

    Imaginez ,autoriser et entériner en cour suprême le refus pour des compagnies de payer des contraceptifs en 2020 aux USA ça dépasse l’entendement
    On ne parle pas d’avortement là
    Même les pays en voie de développement ont compris les avantages de fournir les contraceptifs
    Je suis très surprise que les juges progressistes aillent dans ce sens
    Comme quoi la religion est très mauvaise conseillère

    Voici un article publié en2012 sur ce que je viens d’écrire vs l’UNFPA (fonds des nations unies pour planification familiale et la santé de la mère et de l’enfant) dont le siège social est à News York…. cherchez l’erreur

    Tiré du site Guittmacher institute

    Coûts et avantage des services de contraception- Évaluation de 2012

    n Dans le monde en développement, la proportion de femmes mariées utilisant des contraceptifs modernes s’est à peine modifiée entre 2008 (56 %) et 2012 (57 %).
    n Le nombre de femmes ayant un besoin non satisfait de contraception moderne est en 2012 de 222 millions. Ce nombre a légèrement diminué de 2008 à 2012 dans l’ensemble du monde en développement, mais il a augmenté dans certaines régions, ainsi que dans les 69 pays les plus pauvres.
    n En 2012, les soins de contraception coûteront 4,0 milliards de dollars dans le monde en dévelop- pement. Pour répondre entièrement au besoin actuel de méthodes de contraception moderne pour toutes les femmes du monde en développement, il faudrait 8,1 milliards de dollars par an.
    n L’utilisation actuelle de contraceptifs préviendra 218 millions de grossesses non désirées dans les pays en développement en 2012, c’est-à-dire du même coup 55 millions de naissances non planifiées, 138 millions d’avortements (dont 40 millions pratiqués dans des conditions dange- reuses), 25 millions de fausses couches et 118 000 décès maternels.
    n Servir toutes les femmes des pays en développement qui ont actuellement un besoin non satisfait de méthodes modernes préviendrait en outre 54 millions de grossesses non désirées, ce qui représente 21 millions de naissances non planifiées, 26 millions d’avortements (dont
    16 millions pratiqués dans des conditions dangereuses) et 7 millions de fausses couches; et préviendrait aussi 79 000 décès maternels et 1,1 million de décès infantiles.
    n Il faut se préoccuper en particulier de faire en sorte de répondre aux besoins de contraception de groupes vulnérables tels que les jeunes femmes, les femmes pauvres et les femmes rurales.
    n L’amélioration des services destinés aux utilisatrices actuelles et une satisfaction adéquate des besoins de toutes les femmes qui, bien qu’elles en aient actuellement besoin, n’utilisent pas de contraceptifs modernes, exigera un engagement financier accru de la part des gouvernements et autres parties, ainsi que des changements dans un éventail de lois, politiques, facteurs liés à la prestation des services qui entravent l’accès aux services de contracept

  15. Guy Gibo dit :

    Ce que trouve plus préoccupant est que cette décision interdira aux enseignants d’écoles religieuses de poursuivre leurs employeurs pour discrimination… Ça veut dire quoi? J’ai l’imagination fertile bien sûr: J’ai trompé ma femme? On découvre que je suis homosexuel? On constate que je ne vais pas à l’église un dimanche sur deux? Je n’en sais rien mais ça peut en couvrir très large. Alors si quelqu’un peut m’éclairer car cette seule phrase pourrait ouvrir la porte à tous les abus imaginables et non imaginables. Je suppose également que ça couvre toutes les religions (chrétienne, musulmane, juive, etc.)

    On est loin d’être au pays des « droits de l’homme »…Oups… Le pays des droits de l’homme c’est la France et non les USA. J’allais l’oublier.

    1. xnicden dit :

      Une des plaignantes a été renvoyée en raison de son âge et l’autre après qu’elle ait informé son employeur qu’elle avait un cancer.

      1. Achalante dit :

        Ça fait grimper les primes d’assurances… 🙄

    2. Toile dit :

      J’y trouve la réponse suivante dans votre questionnement : une vision libertaine. Pas d’entrave, la libarté totale du capital. Je vous souhaite de ne pas être militaire un homosexuel désireux de changer de genre mais qui avant a fait un don successif de son sperme à une femme de son temps qui ne peut avoir accès l’avortement parce pas dans le bon état. Un contraceptif, quel cirque.

  16. Gilles Morissette dit :

    Il fallait s’attendre à un retour du balancier.

    Après avoir donné tort à « Bunker » Boy » sur les dossiers des « Dreamers », l’avortement, etc.,la SCOTUS vient de lui donner raison sur ces deux dossiers.

    7 vs 2, ce qui veut dire qu’au moins deux juges « dit progressistes » ont voté du côté de la majorité..

    Serait-il possible de connaître les noms?

    Décidémment, ce pays est empoisonné par des fanatiques religieux qui essaient d’imposer « leur morale à la con » à l’ensemble de la population.

    Ils ne sont pas encore rendu au 21e siècle et ce n’est pas demain la veille que ça risque d’arriver.

  17. ghislain1957 dit :

    Back in the future!

  18. Gilles Morissette dit :

    HS

    Le « Coward-In-Chief » a trouvé uine façon hypocrite de contourner la décision de la SCOTUS qui lui a été défavorable concernant le dossier des « Dreamers ».

    Sale type va !!

    Un autre cause qui va se rendre jusqu’à la SCOTUS.

    https://www.msn.com/fr-ca/actualites/monde/harvard-et-mit-attaquent-en-justice-la-r%c3%a9vocation-des-visas-pour-les-%c3%a9tudiants-%c3%a9trangers/ar-BB16u9Fb?li=AAayzNa

  19. lechatderuelle dit :

    Les USA ont toujours été dirigés par la religion…. donc rien de bien nouveau….

    Ils aiment vivre dans une relative noirceur…. grand bien leur fasse!

    Ce pays aime ça rendre la vie compliquée et pénible aux citoyens… pas de remboursement des moyens contraceptifs et achetez-vous un gun… sans oublier d’aller à l’église….

    ce pays est désespérant et devient de plus en plus une « idiocratie » ….

    la seule solution est de les empêcher d’exporter leurs croyances et vision des choses ailleurs dans le monde…..

    ils contaminent déjà beaucoup de pays….

  20. Micheline L dit :

    Comment font les Etats-Uniens très religieux pour n’avoir que deux ou trois enfants? Comme Pence et sa femme, par exemple, qui en ont trois, pas douze, pas dix, juste trois. C’est quoi le secret?

    1. Achalante dit :

      L’hypocrisie…

  21. lechatderuelle dit :

    Ce jugement, on le devine ne sera suivi que par une minorité de compagnies et d’entreprises aux USA….
    ça ouvre, tout de même, une boite de Pandore et ça va exciter les grenouilles de bénitiers qui se croiront en Terre Promis et multiplieront leurs requêtes abusives….

    Je suis curieux de savoir combien de compagnies imposeront la vision du Patron aux employées en se mêlant de leur vie privée….. probablement aucune multinationale….. ni de grandes chaines….
    ça demeure un très petit cercle, j’imagine….

    On devine que ce jugement sera contesté un moment donné…. ça donne de la job aux juges….

  22. Alexander dit :

    7-2.

    C’est donc que des juges progressistes ont appuyé le jugement.

    Ça rappelle juste l’importance de la religion aux EU dans les affaires de l’Etat.

    Au Canada, on s’est éloigné de la religion dans nos lois avec une mentalité plus laïc.

    C’est un peu pour ça que ce type de décision est dur à comprendre avec notre lunette canadienne.

    Les EU ne sont pas le Canada.

  23. xnicden dit :

    La pilule n’est pas prescrite que comme contraceptif. Elle est utilisée aussi pour bon nombre de conditions médicales. Mais pourquoi se soucier de ces détails.

    Pour ce qui est de la seconde décision, certains font remarquer qu’en principe elle ne s’applique pas qu’aux enseignants. À noter à cet égard que l’article en lien fait mention que: The Catholic schools took the position that “if the individual employee performs even a single religious function, that employee would be covered under the ministerial exception as a ‘minister,’ ”

  24. Fredette dit :

    Les États Unis ont été fondées par des sectes religieuses ( les pélerins du Mayflower).
    Elles gouvernent toujours..

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :