Le blogue de Richard Hétu

L'Amérique dans tous ses états

Mettons d’abord une chose au clair : le poste de procureur fédéral de Manhattan est l’un des plus prestigieux du département de la Justice américain. C’est aussi l’un des districts où le procureur fédéral jouit de la plus grande indépendance. Le surnom de la juridiction qu’il supervise – Southern District of New York – est d’ailleurs «Sovereign District of New York». Et il se trouve que l’occupant actuel de ce poste, ou du moins celui qui se présente comme tel, Geoffrey Berman, a enquêté ou enquête sur des affaires touchant Donald Trump et des membres de son entourage.

Or, tout indique que William Barr a tenté de le virer en pleine soirée vendredi, tout en affirmant faussement dans une communiqué qu’il avait démissionné. Moins de deux heures plus tard, à 23 h 14, Geoffrey Berman a publié sur Twitter une déclaration extraordinaire expliquant que le communiqué du procureur général des États-Unis lui avait appris qu’il avait démissionné, ce qu’il a affirmé n’avoir aucune intention de faire.

«Je démissionnerai quand une personne nommée par le président aura été confirmée par le Sénat. D’ici là, nos enquêtes se poursuivront sans délai ou interruption», a-t-il indiqué.

Dans son communiqué, Bill Barr avait annoncé la nomination de Jay Clayton, actuel «gendarme de la Bourse», qui n’a aucune expérience comme procureur. Selon le New York Times, Donald Trump souhaitait depuis un bon moment le remplacement de Berman, ne lui ayant notamment pas pardonné d’avoir supervisé la mise en accusation de son ancien avocat personnel, Michael Cohen, condamné à trois ans de prison en décembre 2018 pour avoir menti au Congrès, fraudé le fisc et acheté le silence de deux anciennes maîtresses présumées de son client pendant la campagne présidentielle de 2016, en violation des lois électorales.

Annoncé un vendredi soir, le coup de force de Bill Barr fait penser aux manoeuvres semblables de Donald Trump pour procéder au licenciement de vérificateurs généraux gênants au cours des derniers mois. Il fait suite à plusieurs interventions où le procureur général a semblé agir uniquement au profit du président et des membres de son entourage. Ses décisions concernant Roger Stone et Michael Flynn, entre autres, continuent de faire les manchettes à Washington (je reviendrai sur les dernières nouvelles sur Stone et WikiLeaks).

Rappelons par ailleurs que Berman a inculpé l’an dernier deux acolytes de Rudolph Giuliani, et qu’il a lancé une enquête sur l’actuel avocat personnel du président lui-même. Sans compter les enquêtes qu’il supervise ou a supervisé sur divers dossiers touchant le président, dont le financement de sa cérémonie d’investiture.

Le licenciement du procureur fédéral de New York intervient quelques jours seulement après la publication d’une des allégations les plus explosives du livre de John Bolton, ex-conseiller de la Maison-Blanche pour la sécurité nationale : Donald Trump a tenté d’intervenir dans une enquête menée par le SDNY et ciblant une banque turque, et ce, afin de se gagner les faveurs du président turc Recep Tayyip Erdogan.

Berman, faut-il le rappeler, continuait également d’enquêter sur le trafic sexuel dont il avait inculpé Jeffrey Epstein avant que ce dernier ne se suicide.

(Photos AP)

81 réflexions sur “Crise majeure à la Justice

  1. christian reny dit :

    république de bananes

    1. Robert Giroux dit :

      République de « 1000 Hamberders » serait plus approprié !

      https://boingboing.net/2019/01/15/hamberders.html

  2. Guy Gibo dit :

    J’espère seulement qu’il a de bons gardes du corps… Qu’en sera-t-il des réactions politiques? On attend toujours.

    1. simonolivier dit :

      @Guy Gibo. Allez voir sur le fil twitter de Berman. Harris demande àà la Chambre des Représentants de démarrer une procédure de destitution contre Barr. Il y a même des républicains qui dénoncent le geste ouvertement

  3. Louise dit :

    Enfin un homme digne de ses fonctions qui se tient debout devant l’énorme scandale de corruption, de mensonges et de dissimulations érigé en système par Trump et ses valets de pied.

    Il ratisse large ce procureur et il ne semble pas avoir froid aux yeux. C’est ce genre de personnalité forte que ça prend pour mettre à jour ce qui est devenu un mépris généralisé de la loi et de la démocratie par celui qui devrait en être le gardien suprême.

    1. Carl Poulin dit :

      @ Louise
      100% d’accord avec vous.

    2. papitibi dit :

      Louise, vous avez tout faux. Toutte, toutte faux.

      Ce Geoffrey Berman est un V-E-N-D-U.
      Il est à la solde de la Chine.

      La preuve? Il me cherche des poux, il cherche des poux à tous ces grands Serviteurs de l’État que sont Rudy Giuliani et ma garde rapprochée.

      Mais l’avez-vous vu enquêter sur Xi Jinping? Pantoute!
      Ça prouve que Berman travaille pour les Chinois.
      C’est un traître à la Patrie.

      PS: You know – everybody knows how SMART I am.
      Je vais vous confier un secret, que vous ne révélerez à aucun sale radical Démocrate:

      Si je ne porte PAS de masque, c’est parce que mon avocat m’a dit que c’est la meilleure manière
      de ne pas être DÉMASQUÉ.
      Rudy, c’est tout un cerveau!

      signé: votre inestimable ami Donald J,

      1. Haïku dit :

        LOL ! 🤣👌👌👌

  4. Carl Poulin dit :

    Comme son boss Heir Trump, Bill Barr a fait une tentative de congédiement déguisé. Ça pue tellement dans cette pseudo-administration qu’un masque à gaz est rendu nécessaire lorsqu’on croise l’un de ses membres.

    1. franlabrecque dit :

      Je seconde Carl Poulin.👍

    2. jeani dit :

      @Carl Poulin

      Ah, je comprends pourquoi l’ami de tout le monde, Matt Gaetz, portait un masque à gaz lors du vote sur le programme de réponse aux coronavirus.

      Un incompris ce Matt!

      1. Haïku dit :

        CQFD 😉

  5. ghislain1957 dit :

    « Dans son communiqué, Bill Barr avait annoncé la nomination de Jay Clayton, actuel «gendarme de la Bourse», qui n’a aucune expérience comme procureur. »

    Bill « la carpette » Barr qui veut nommer un autre lèche cul sans aucune expérience afin de protéger son Great Leader et il fait ça en hypocrite un vendredi soir en pensant que personne ne va s’en rendre compte.

    Une autre commande du gourou orange à son bon toutou de service.

  6. Sueurs dit :

    Et dire qu’il disait vouloir « Clean the swamp » c’est lui qui a créé la pire soul à cochons.

    1. Robert Giroux dit :

      Et c’est exactement ce qu’il a fait !
      Tout ce qui grouillait et grenouillait habite maintenant la SWAMP HOUSE à Washington !

  7. Salvador E. Rodriguez dit :

    La marais n’a jamais été aussi profond et pourri.

    1. Guy Pelletier dit :

      @Salvador E. Rodriguez

      Les créatures le gouvernant Donald Trump et Mitch McConnell plus puantes que jamais!

  8. kyrahplatane dit :

    Berman est assez intelligent pour savoir que des gangsters historiquement insignifiants
    comme Trump et Barr ne peuvent pas lui faire de mal sur le plan professionnel ou financier.

    1. theophileraulet dit :

      Que de telles personnes soient à la tête des États-Unis montre à quel point le Parti républicain est tombé bas et est devenu pourri.

      1. MarcoUBCQ dit :

        Je l’ai déjà dit ici: Ce parti devrait disparaître pour se scinder en 2-3 autres, perdant alors toute chance de gouverner le pays, qui vont donc cesser définitivement d’empêcher les états-uniens de se faire voler et rendre malades.

    2. Alexander dit :

      @kyrahplatane

      Gangsters? Le mot est fort mais peut-être pas si loin de la réalité.

      Insignifiants? Je ne pense pas, sinon ils n’auraient pu tenir aussi longtemps. Au contraire, ils sont tous deux redoutables et il ne faut pas les sous-estimer. Et Berman le sait très bien.

  9. kyrahplatane dit :

    Ils essaient de faire reculer les enquêtes et les assignations
    car ils soupçonnent ou savent que les affaires de la Cour suprême sont perdues.
    La véritable crise constitutionnelle commence maintenant.

  10. kyrahplatane dit :

    Très bonne réponse et juste de Geoffrey Berman au gros barr

  11. titejasette dit :

    Bon une autre crise, cette fois-ci qualifiée de majeure par M. Hétu. Mais… c’est ça la majeure ? Je suis tellement confrontée aux crises de toute sorte que je ne sais plus si c’est pas une crisette. Quin toi, je te fais un autre doigt (pas à vous, ce doigt-là, le doigt majeur pour une crise majeure, à l’autre doigt pour une crisette mineure !)

    Remarquez que je n’ai rien à cirer. Question: c’est le Boss qui a décidé. Tôt ou tard, Berman doit quitter.

    « Je démissionnerai quand une personne nommée par le président aura été confirmée par le Sénat ». C’est dans combien de temps ?

    « Donald Trump a tenté d’intervenir dans une enquête menée par le SDNY et ciblant une banque turque, et ce, afin de se gagner les faveurs du président turc Recep Tayyip Erdogan. » – Billet

    Dépêchez-vous, M. Berman, de compléter votre dossier de la toilette turque. Poussez. poussez fort ! Une fois toutte évacué, faites vos valises. Bye Bye !

    1. Haïku dit :

      😉😉👌👌

  12. Martin cote dit :

    Selon des juristes americains….Barr n’a pas l’autorité pour virer Berman…..seul le president a l’autorité de la faire……et c’est çe que mentionné Berman dans son courriel……qu’il partira lorsque le president aura choisi son remplaçant et qu’il sera approuvé par le congrès…….vraiment Barr est une pourriture et il va tout faire pour sauver la présidence du mafioso….

    1. Alexander dit :

      @ Martin Côté

      Pas le Congrès, le Sénat. Comme le Sénat est républicain, ça fait encore une différence. Surtout avec ce qu’on sait de McConnell.

  13. Barr se croit investi du même pouvoir que le Président. Et la procédure? S’il y en a un qui devrait savoir, c’est bien lui.
    Faut croire qu’il a attrapé le virus trumpien.

    Une question. Que faudrait-il , sans l’intervention de Trump, pour que Barr soit remplacé? Ça urge!

    1. simonolivier dit :

      @M. Tremblay une procédure destitution comm epour le Président.

      1. Merci simonolivier.

        Autrement dit, c’est pas près d’arriver.

        Misère!

  14. Carl Poulin dit :

    HS
    Heir Trump à envoyé promené le Dr. Fauci sur les dangers de transmission de la Covid si la NFL maintenait l’ouverture de sa saison 2020-2021. Encore dans le déni et le mensonge lorsqu’il réplique que ce dernier ne connaît rien au football et que les équipes ont toutes prises les mesures nécessaires pour endiguer le virus. Ha oui! Le trognonducul en chef aurait dû consulter les rapports médicaux des Phillies, du Lightning et d’autres équipes professionnelles qui sont aux prises avec de nombreux cas de contamination avant d’invectiver Dr. Fauci. La seule chose que l’andouille en chef doit connaître du football américain c’est l’expression 《TOUCHDOWN 》qui pour lui est associée à 《grab her the pussy》

    1. Gilbert Duquette dit :

      @ Carl Poulin

      De 20 161 à 33 539

      C’est le nombre de cas quotidien de Covid aux USA qui est passé de 20 161 le 14 juin à 33 539 le 19 juin.

      33 539 est aussi le nombre de cas quotidien le plus élevé depuis les 36 090 cas du tenez vous bien 01 mai.

      Bref comme le dirait si bien M. Derome, si la tendance se poursuit …

      Mais bon comparé au Brésil 55 209 cas le 19 juin, les USA sont pas trop pire.

      1. Gilbert Duquette dit :

        Le sud des USA (Arizona, Texas Floride et autres) s’enligne vers ce que la ville de New York à connu.

        Voici les données de sur mortalités pour la ville de New York entre le 11 mars et le 02 Mai

        Du 11 mars au 2 mai 2020, un total de 32 107 décès ont été signalés; parmi ces décès, 24 172 (se sont avérés supérieurs à la base de référence saisonnière prévue. (moyenne des décès sur les 5 dernières années = 7 935)

        Bref il y a eu 305% de plus de décès durant cette période.

  15. kyrahplatane dit :

    Clayton a également défendu la Deutsche Bank, un prêteur privilégié des organisations Trump. Devinez qui enquête sur la Deutsche Bank? Le SDNY que Barr veut que Clayton dirige. Cela doit être une faute professionnelle digne de perdre sa licence légale. Et probablement une peine de prison lorsque les démocrates prennent le contrôle de la Maison Blanche et installent un procureur général légitime.

    1. xnicden dit :

      Détail important que vous faites bien de préciser.

  16. Pourquoi remplacer quelqu’un qui enquête sur vous, donc déloyal, par quelqu’un sans aucune expérience dans un poste aussi important à cinq mois des élections que vous n’êtes plus sûr de gagner? 🤔

    1. Madalton dit :

      N’oubliez pas que Trump ne peut pas être gracié pour un crime relevant du SDNY.

      1. Justement, il faut mettre un terme à ces investigations avant qu’il perde les élections. Mais comme je ne connais rien au droit, possible que je sois dans le champs!

  17. lechatderuelle dit :

    ce qui est fascinant est la facilité avec la quelle on peut « démissionner » quelqu’un aux USA…..

    C’est une vraie farce…

    La constitution n’avait-elle pas été écrite, justement, pour éviter ce genre de situation??….
    Comment, dans un pays évolué peut-on à 23 heures, un vendredi soir « démissionner » quelqu’un qui occupe une chaise, somme toute, importante??

    Aucune raison, aucune justification… un feeling et hop t’es viré….
    Comment réagira Washington et tout son gratin politique??? Courberont-ils, tous, le dos ou feront-ils front commun contre ce président de plus en plus ridicule?

  18. Toile dit :

    Ca rappelle

    Rex Tillerson
    Le coup bas fait secrétaire d’Etat, Rex Tillerson a su par la presse américaine, que le président envisageait de mettre fin à ses fonctions. Ce dernier l’avait fait sans prendre la peine de l’en informer directement.

    * Sally Yates
    Alors ministre de la justice par intérim, membre de l’administration Obama, Sally Yates est limogée par Donald Trump dix jours après son investiture comme 45e président des Etats-Unis, le 30 janvier 2017, pour avoir invité le personnel du département de la justice à ne pas mettre en œuvre le décret présidentiel sur une limitation de l’immigration.

    * Michael Flynn
    Le conseiller à la sécurité nationale de la Maison Blanche démissionne le 13 février après la révélation de ses entretiens avec l’ambassadeur de Russie aux Etats-Unis avant l’entrée en fonctions de Donald Trump. Au cours de ces entretiens, Flynn aurait abordé la question des sanctions américaines contre la Russie et il aurait ensuite dissimulé le contenu de ces conversations au vice-président Mike Pence.

    * James Comey
    Le directeur du FBI dirigeait une enquête sur une éventuelle collusion entre l’équipe de campagne de Donald Trump et la Russie destinée à peser sur le résultat de la présidentielle du 8 novembre. Trump le limoge le 9 mai.

    * Sean Spicer
    Le porte-parole de la Maison Blanche démissionne le 21 juillet après la nomination d’Anthony Scaramucci au poste de directeur de la communication.

    * Reince Priebus
    L’ancien président du comité national du Parti républicain est limogé le 28 juillet de son poste de secrétaire général de la Maison Blanche et remplacé par John Kelly. Un proche de Trump confie que le président a perdu confiance en lui en raison de l’échec de plusieurs projets législatifs majeurs au Congrès, pourtant contrôlé par les républicains.

    * Anthony Scaramucci
    Trump limoge le 31 juillet son directeur de la communication dix jours seulement après sa nomination en raison de propos obscènes à l’égard d’autres responsables de la Maison Blanche retranscrits par un journaliste du New Yorker.

    * Carl Icahn
    Le milliardaire annonce le 18 août qu’il renonce à ses fonctions de conseiller spécial de Trump face aux critiques estimant que ses avis en matière de régulation pourraient bénéficier à ses propres affaires. Le « loup » de Wall Street y était pour aider Trump à déréguler l’économie américaine

    * Andrew McCabe
    Agé de 49 ans, le directeur adjoint du FBI, en butte à des critiques de Trump et d’autres républicains, présente sa démission le 29 janvier, à quelques semaines seulement de l’expiration de son mandat. Dans les mois précédant son départ, Trump en avait fait la cible de certains de ses tweets dans lesquels il lui reprochait sa proximité avec Hillary Clinton.

    * Gary Cohn
    Le conseiller économique de la Maison Blanche présente sa démission le 7 mars après n’avoir pu dissuader Trump de revoir son projet de taxes sur les importations américaines d’acier et d’aluminium. Ancien banquier de Goldman Sachs, Gary Cohn, qui fut l’un des principaux artisans de la réforme fiscale adoptée en décembre dernier, s’opposait aux partisans du protectionnisme au sein du gouvernement fédéral américain.

    Bref, dans la premiere année, 27 collaborateurs poussés à la démission. Je fais la nomenclature pour les autres années.

    Un défaut de loyauté, qu’il soit justifié ou non, voilà ce qui est rédhibitoire dans l’administration de la bête. Là , Barr confirme à nouveau hors de tout doute par cette attaque sournoise mais surtout particulièrement sinon exclusivement motivée par des motifs strictement personnel qu’il n’est pas le ministre de la Justice ( justice!) mais un bras armé.

    Bravo au procureur qui rappelle clairement la procédure mais qui surtout ne fait pas la carpette.

  19. Alexander dit :

    Bill Barr est extrêmement haut dans la liste des traîtres à la patrie qui ont permis à Trump de se maintenir en vie. Le DOJ mange dans la main d’un président qui se fout éperdument des lois.

    Si Kamala Harris n’est pas choisie comme vice-présidente, je lui réserverais une place de choix sur l’échiquier de Biden: Procureure générale des EU. Avec mandat de faire la lumière sur Trump, Barr et sa gang. On lâche le pitbull affamé dans la cour, euh la Cour. Et on admire le spectacle d’une procureure aguerrie faire le ménage.

    Drain the swamp.

    Lock them up, qu’il dirait le Monsieur.

  20. Danielle Vallée dit :

    Berman est un républicain qui a voté pour Trump et qui a contribué financièrement à sa campagne en 2016.
    Ça en dit long sur cette administration qu’il ait passé le dernier 3 1/2 ans à assainir le marais.
    Il n’y aura pas de remplaçant choisi avant les élections à la vitesse où va le Sénat, qui va partir en vacances bientôt d’ailleurs.

    Réal Tremblay a raison: ‘Impeach Barr’, contre qui une plainte a déjà été portée d’ailleurs pour son intervention lors des manifestations.

  21. Danielle Vallée dit :

    @Alexander: C’est ce que je dis depuis le début. Harris ou Sally Yates à la Justice, Warren à l’éducation.
    Une femme à la vice-présidence. Biden déclencherait une vague de fonds venant de 52% de la population des États-Unis.

  22. Éric Legault dit :

    Epstein s’est suicidé? 😉

    1. Alexander dit :

      @ Eric Legault

      J’écrirais plutôt « suicidé ».

    2. Jocelyn Menard dit :

      Comme ceux qui ont été démissionné, Epstein a été suicidé

  23. Toile dit :

    Reflexion démocrate : « Qu’est-ce qui met le président Trump en colère ? Une action antérieure de ce procureur ou une action en cours ? ».

    Outre l’interêt pour Guiliani, les rapports d’impôts, L’administration Petit trump a limogé plusieurs responsables chargés de superviser l’action gouvernementale. L’inspecteur général de la diplomatie américaine, Steve Linick, limogé mi-mai par la bête a expliqué que le département d’Etat savait qu’il enquêtait à ce moment-là sur deux dossiers potentiellement gênants pour le ministre Mike Pompeo, un proche du président.

  24. Loufaf dit :

    Très bonne réponse de M. Berman. Quand on sait que Barr a porté allégeance au président et non à la justice et au peuple américain. Quand on voit également, un AG ne pas respecter la loi, en faisant le job à la place du président, c-à-d , limoger un procureur fédéral, pour quelle raison? Il faisait trop bien son travail ?Il faut nommer un pion incompétent à sa place, qui sera aux ordres du parrain et de son consigliere? De plus Barr nomme son remplaçant sans passer par le sénat. Ceci prouve la corruption généralisée de Barr et de son boss, et des décisions de ce genre continueront à se prendre, tant que cette pseudo administration sera en place.

  25. Louy dit :

    Bonjour à tous.
    Berman doit certainement brasser un dossier hyper dangereux pour la réélection de Trump, sinon pourquoi agir si promptement ?
    Malheureusement pour la swamp, ils viennent de donner la motivation ultime à cet homme pour faire avancer cet épineux dossier à toute vitesse !
    Et les prochaines vacances du Sénat vont lui donner un peu de temps pour mettre ceci en marche.
    (Serait-ce en rapport avec les impôts à venir de Trump ???)
    Louy

    1. Alexander dit :

      @ Louy

      Dossier hyper dangereux? L’histoire des impôts?

      J’ai longtemps pensé que l’histoire des rapports d’impôts étant un écran de boucane politique qui ne nous apprendrait rien de spécial sur le personnage que l’IRS ne sait déjà.

      Un rapport d’impôts, c’est une déclaration qui est déposée à l’IRS qui a le pouvoir d’enquêter s’il y a dérogation aux lois fiscales. Donc, le fisc est déjà au courant de tout cela.

      Une lubie démocrate qui au mieux démontrerait que Trump est un peu moins riche qu’il ne le prétend? So what?

      Mais si je me trompais?

      Il y a certainement au moins un dossier explosif qui ne doit pas ressortir au grand jour. Du moins pas avant sa réélection.

      Mais lequel?

      Je parierais qu’il faut chercher dans l’organigramme de toutes ses sociétés parapluies, de leurs détenteurs, de leurs commanditaires et bailleurs de fonds.

      Ce bout là est hyper complexe et l’IRS n’est peut-être pas équipée pour tout démêler dans un cadre politique. Même Mueller s’y est cassé le nez. Sauf si ça dépassait son mandat et que Barr l’a bien muselé sur ordre de Trump.

      Là, je suis convaincu qu’on comprendrait bien des choses.

      Bien des choses.

      1. Louy dit :

        C’est ce que sous-entendais, monsieur Alexander.
        Ce ne sont pas les chiffres qui sont importants dans ces rapports, ce sont les noms et leurs liens avec Trump !
        (Ou avec des dossiers en suspens par manque de preuves ? Peut-être aussi…)

  26. Gina dit :

    Que le mois de novembre arrive au plus vite .

  27. noirod dit :

    Si on devait classer cette nouvelle dans une sous-catégorie j’hésiterais entre : Ben voyons donc ! Ca se peut juste pas. La joke ! Méchant crosseur ! Ou peut-être toutes ces réponses finalement. Oh ! que ca s’ annonce savoureux ! Le jour même de son très attendu rally ! Mais la si je comprends bien, on a maintenant un rang führer junior c’ est ca ? Alors qu’est ce qui empêcherait cet arrogante tête enflée de préparer un putsch ? Faudrait juste que le gros cave ait assez d’intuition paranoïaque pour le voir venir et sa tête va rouler ! Ca grenouille solide dans le parti répulignant et il sera assez loufoque de lire les commentaires des plus licheux parmi les licheux ! Parce que dans le fond, le problème c’ est qu’un des leurs Berman s ‘ est tenu debout ce qui ,semble t il n’ est pas permis dans ce groupe de limaces…

  28. C. Beaulieu dit :

    S’il y a une justice en ce monde, Bill Barr devrait un de ces jours devenir Bill Behind Bars.

    1. Haïku dit :

      Touché ! 😉👌

  29. Il semblerait que ce Clayton soit capable de se tenir debout et qu’il pourrait refuser le poste. Ce serait sûrement la chose à faire.

  30. ddescarreaux dit :

    Monsieur Hétu,
    Est-ce qu’il y a un fond de vérité dans le traitement fait de l’affaire Epstein dans le dernier épisode de la série The good fight?
    https://www.imdb.com/title/tt11256596/?ref_=ttep_ep7

    1. papitibi dit :

      Hum… Délicieuse, cette série là (The Good Fight / Une lutte exemplaire sur Séries+)

      Délicieusement subversive.
      Délicieusement anti-Trump.
      Juste assez près de l’actualité pour avoir l’air de raconter les vraies z’affaires mais justement, je pense pas que ce soit les vraies z’affaires!

      C’est un peu comme cet épisode d’il y a ± un an dans lequel l’avocate Lucca Quinn recevait en entrevue une femme qui voulait divorcer, dont le nom n’a jamais été confirmé, qui avait la silhouette et l’accent de Melania Trump et dont l’entrevue (si je puis dire!) semblait reposer sur des faits qui rappellent les histoires du VRAI couple pestilentiel.

      C’est pas Historia. C’est de l’entertainment… dont l’intérêt repose justement sur cette ambiguité et sur la réflexion susceptible d’en résulter.

      1. ddescarreaux dit :

        Évidemment, mais êtes vous capable de me dire où s’arrête les faits, et où commence la fiction?

        Il reste que la mort d’Epstein soulève des doutes.
        Ce serait-il réellement suicidé?

        Et à-propos de fait ou de fiction, est-ce que le corps d’Epstein a vraiment mystérieusement disparu?
        Et est-ce qu’il possédait vraiment une ile dans les Antilles?

      2. papitibi dit :

        @ddescarreaux 12h42

        Où s’arrête la réalité? Où commence la fiction?

        Mais, diantre, c’est justement cette large part de flou qui fait a beauté de l’oeuvre et le génie de ses créateurs.

        Visionner l’oeuvre, c’est se brasser le cerveau: de kossé qui est vrai? De kossé qui est de la fiction? Plus le téléspectateur va se poser les questions que vos vous posez, et plus les auteurs ont atteint leur but. Le film ‘Les Ordres’ – qui s’articulait autour de la Crise d’Octobre au Québec, n’était pas tout à fait destiné à cultiver la fibre fédéraliste des Québécois.

        Quant à The Good Fight – Une lutte exemplaire, considérez la série comme une longue infopub anti-trump! Ou comme une oeuvre de fiction destinée à amener le téléspectateur à réfléchir sur ses propres choix politiques.

  31. A.Talon dit :

    «Je démissionnerai quand une personne nommée par le président aura été confirmée par le Sénat. D’ici là, nos enquêtes se poursuivront sans délai ou interruption» (G.Berman)

    BRAVO

  32. M.Rustik dit :

    Un avocat ne peut-il pas l’inculper de quelque chose suivant cela? On ne parle plus d’apparences mais bien de faits.

    Se taire au sénat et à la chambre haute c’est faire preuve de cautionnement… j’espère que ceux qui y siègent le comprenne pleinement.

  33. A.Talon dit :

    «Dans son communiqué, Bill Barr avait annoncé la nomination de Jay Clayton, actuel «gendarme de la Bourse», qui n’a aucune expérience comme procureur.»

    Nomination trumpeuse habituelle, quoi. Toujours choisir la personne la moins apte à faire le travail pour laquelle on l’a nommée. Plus elle sera incompétente, plus le chaos règnera dans son service et plus il sera possible de faire des «Vraies Affaires» en toute tranquillité. Et si cela permet au passage la destruction ou la neutralisation permanente de l’organisme en question (EPA ou SDNY, par ex.), cela deviendra une excellente chose pour le Mafieux-en-Chef et ses sbires. Ce pays se «république-de-babanise» à vitesse accélérée sous le régime orangé…

  34. A.Talon dit :

    «Il fait suite à plusieurs interventions où le procureur général [Biff Barr, ndlr] a semblé agir uniquement au profit du président et des membres de son entourage.»

    Rien que ça, c’est clairement une trahison de son serment à la Constitution. Un excellent motif de destitution, voire de poursuites en justice aux lendemains de sa déplorable carrière politique.

  35. A.Talon dit :

    «Annoncé un vendredi soir, le coup de force de Bill Barr fait penser aux manoeuvres semblables de Donald Trump pour procéder au licenciement de vérificateurs généraux gênants au cours des derniers mois.»

    Une belle manoeuvre de lâche: faire son coup fourré en catimini quand tout le monde (haut-fonctionnaires, journalistes,opposition, etc) est couché ou non disponible. Les cambrioleurs procèdent de la même façon.

  36. Apocalypse dit :

    Twitter – Richard Hétu

    @richardhetu
    « Ce que ces décisions nous disent, c’est que cette cour sera moins prévisible qu’on aurait pu le penser. »

    J’ai lu l’excellente chronique de M. Boisvert tôt ce matin. Un des paragraphes a retenu mon attention:

    ‘Seulement 7 décisions ont été rendues à 5-4, cette année judiciaire, contre 16 à 9-0, 4 à 8-1, 7 à 7-2… En 2014, 72 % des décisions étaient unanimes. Bref, c’est seulement dans les décisions les plus explosives qu’on revient aux conflits idéologiques irréductibles, où d’un côté on a les juges voulant lire les intentions des Pères de la Constitution il y a 250 ans, de l’autre, ceux qui veulent en faire évoluer le sens.’

    1. Alexander dit :

      @ Apocalypse

      Je partage votre commentaire.

      Si la SCOTUS se tient debout, il y a encore de l’espoir.

  37. Mona dit :

    En réponse à ces corrompus face auxquels certains commencent à se lever…

    https://mailchi.mp/ff16fcb3524b/appel-au-dons-transparence-thique-biens-mal-acquis-notre-action-porte-ses-fruits-ensemble-nous-pouvons-faire-encore-plus-557814?e=4c50746ecc/

    Je suis Transparency depuis très longtemps. Ils ont fait un travail important en créant la notion de « biens mal acquis » et contre la corruption.
    Constituée de juristes les combats de l’association sont menés devant les tribunaux.

    A qui le tour aux États-unis ? Un certain Barr…bientôt ?

    1. Haïku dit :

      – » Un certain Barr…bientôt ? »

      Ce serait bien.

  38. A.Talon dit :

    «Le licenciement du procureur fédéral de New York intervient quelques jours seulement après la publication d’une des allégations les plus explosives du livre de John Bolton, ex-conseiller de la Maison-Blanche pour la sécurité nationale : Donald Trump a tenté d’intervenir dans une enquête menée par le SDNY et ciblant une banque turque»

    DOUBLE ENTRAVE À LA JUSTICE. On se croirait dans le Nicaragua du clan Somoza ou dans les Philippines de la famille Marcos. Mais quand donc cette descente aux enfers s’arrêtera-t-elle?

  39. Madalton dit :

    HS, le juge fédéral a rejeté la requête de Trump d’empêcher la publication du livre de Bolton étant donné qu’il a déjà été distribué de façon importante.

  40. Qu’est-ce que le « blue slip »?

    NEW & important: Judiciary Chair
    @LindseyGrahamSC
    says he intends to follow the blue slip policy for US Attorney nominations in the case of Jay Clayton, meaning NY’s two Democratic senators will have their say on the nominee.
    Traduire le Tweet
    10:52 AM · 20 juin 2020·Twitter Web App

    https://twitter.com/johnson_carrie/status/1274354432550076428?s=20

    1. Ok j’ai trouvé. Il s’agit d’une procédure législative permettant le vote des 2 sénateurs démocrates. En fait, c’était presque clair dans le tweet…

  41. Pierre s. dit :

    ————————–

    Une présidence criminelle qui tente de briser la loi et le système de justice … rien de moins

  42. Cubbies dit :

    Déprimant tout ça à la fin. Barr = CRAPULE

  43. Pierre Kiroule dit :

    Et pendant ce temps, le troupeau de lobotomisés continue de voir dans son président le saint berger qui les guidera vers la lumière.

    C’est ainsi qu’avec quasiment les larmes aux yeux un de ces décérébrés déclarait hier à la télé, assis devant le stade où le Gros Taré fera aujourd’hui le miracle de la multiplication des poissons :« Il se sacrifie pour nous ! » (ce n’est pas une invention, il a bel et bien dit ça!)

    Dommage pour les Amaricains à qui il reste encore une once de cervelle, mais leur pays est devenu IRRÉFORMABLE.

    Ce shithole est enfoncé jusqu’au cou dans un océan de mensonges, d’illusions, de comportements égoïstes, racistes, xénophobes, prédateurs, surconsommateurs et anti-écologiques qui empêcheront toute réforme, même avec la meilleure volonté du monde, de la part des dirigeants éclairés qui pourraient succéder à cette pourriture d’administration mafieuse.

    Caput les USA !

  44. jeanfrancoiscouture dit :

    Serions-nous en train d’assister à l’asservissement de l’État par des crapules? Jusqu’à présent, je pensais que cela n’était possible que dans des républiques bananières dont nous savons tous que le premier objectif de leurs dirigeants est l’enrichissement personnel sans égard aux moyens et aux conséquences.

    1. Igreck dit :

      Nous y sommes !

  45. Jean Saisrien dit :

    Donc, si on enleve ce qui est faux dans la conclusion de Barr, on y lit:`
    (passez outre la ligne entre parenthèse)

    Finally, I thank Geoffrey Berman,

    (who is stepping down after two-and-a-half years of service as United States Attorney for the Southern District of New York.)

    With tenacity and savvy, Geoff has done an excellent job leading one of our nation’s most significant U.S. Attorney’s Offices, achieving many successes on consequential civil and criminal matters. I appreciate his service to the Department of Justice and our nation, and I wish him well in the future.”

    Finalement, mensonges à part, c’est TRÈS élogieux de la part de Barr.

  46. Jean Saisrien dit :

    >>>>>Berman, faut-il le rappeler, continuait également d’enquêter sur le trafic sexuel dont il avait inculpé Jeffrey Epstein avant que ce dernier ne se suicide.

    …avant que ce dernier ne se « suicide ». !!!

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :