Le blogue de Richard Hétu

L'Amérique dans tous ses états

Plus l’économie américaine va mal, plus les gens font confiance à Donald Trump pour la redresser. C’est le message que semble fournir un nouveau sondage CNN/SSRS. En ce début de mai, 54% des électeurs préfèrent le président républicain pour gérer l’économie que Joe Biden, qui jouit de la confiance de seulement 42% des électeurs sur cette question, selon le baromètre. Il y a un mois, l’avantage économique du chef de la Maison-Blanche était seulement de 4 points de pourcentage sur l’ancien vice-président.



Joe Biden est conscient du problème. Ou du moins, son équipe l’est, qui entend rappeler le rôle de l’ancien vice-président dans le plan de sauvetage de l’économie au début de l’administration Obama. Reste que, jusqu’à nouvel ordre, la crise économique actuelle n’est pas nécessairement le handicap que l’on pourrait croire pour Donald Trump.

Le sondage CNN/SSRS crédite Joe Biden d’une avance de 5 points de pourcentage auprès de l’ensemble des électeurs américains (51%-46%). Donald Trump mène cependant par 7 points de pourcentage (52%-45%) dans 15 États clés. Cette dernière donnée provient cependant d’un petit échantillonnage réparti sur l’ensemble de ces champs de bataille. Donc, à prendre avec un grain de sel.

(Photos Getty Images))

51 réflexions sur “L’économie, atout de Trump, encore et toujours

  1. MarcoUBCQ dit :

    Donald c’est l’anarchie, et aux États-Unis ça fait que les gens sourient. L’ignorance sidérale de ce peuple est déconcertante.

  2. Apocalypse dit :

    L’économie n’a jamais, mais jamais été la force de Donald Trump; comme nous avons souvent dit, il a reçu un bel héritage de Barack Obama qu’il a en fait dilapidé. Il n’aurait rien fait depuis 2016 et l’économie aurait continué à prendre du mieux, du moins jusqu’à l’arrivée de la COVID-19.

    L’ignorance d’une bonne partie de la population laisse toujours pantois; tu peux littralement leur faire croire n’importe quoi et cela donne une présidence qui est du … grand n’importe quoi 😢.

  3. Apocalypse dit :

    @MarcoUBCQ – 13:50

    ‘L’ignorance sidérale de ce peuple est déconcertante.’

    ‘ignorance sidérale’ 👍👍👏👏

    1. garoloup dit :

      Intergalactique, même! À pleurer!

  4. Léo Mico dit :

    Pour résumer le sondage : Biden va remporter le vote populaire avec plusieurs millions de voix d’avance, mais Trump va quand même remporter les élections.

    1. freddyf1977 dit :

      … yep

  5. Madalton dit :

    Il a encore moins de 6 mois pour montrer son incompétence dans le redressement de l’économie. Cependant, il faut lui donner ça. Il est compétent pour montrer qu’il est incompétent.🤔

    1. Labinne2 dit :

      En fait, je dirais plus qu’il est très compétent a prétendre et faire croire qu’il est compétent.

  6. Gilles Morissette dit :

    Plus rien ne devrait nous suprendre dans ce pays de « cul ».

    Les Américains se font mentir en pleine face par un un ecroc et ils en redemandent encore.

    Je veux bien croire que l’échantillonage de ces sondages est à « prendre avec un grain de sel » mais il est représentatif de la mentalité de ce qu’une bonne partie de la population pense.

    Les délires de leur président, le bombre de décès,les avis des experts ? Ces gens là s’en sacrent.

    Ils se croient invincibles et sont trop connards pour voir ce qui s’en vient.

    En voici un bel exemple. Probablement deux autres « Prix Nobels » du ramassis de consanguins qui sont prêts à le ré-élire.

    https://www.cnn.com/videos/us/2020/05/12/target-store-mask-fight-orig-mg.cnn/video/playlists/coronavirus/

    1. constella1 dit :

      Gilles Morissette
      Vous avez très bien décrit ce que je pense de ces américains au cerveau gelé 🥶
      Ce peuple est désespérant et exaspérant
      Ça fait 4 ans qu’ils voient l’horribilis agir alors forcé d’admettre que rien n’y fera et les dégèlera
      Je me surprends à ressentir de la colère face à tant d’invraisemblance
      Leur cerveau est-il atteint à ce point qu’aucun raisonnement minimal ne puisse tenir dans leur petite boîte ?
      Je me dis que je devrais me préparer à vivre quatre autres années d’horreur et d’hécatombes
      Mais je trouve l’idée tellement horrible que mon cerveau ( actif lui) ne peut s’y résoudre

      1. galgator dit :

        J’avoue que c’est clairement choquant et désespérant. Je pense qu’une partie (majorité) des américains ont besoin d’un traitement choc digne de ce nom! La journée où ils se réveilleront et que leur supériorité sera dépassé dans plusieurs domaines, ils réaliseront peut-être enfin les impacts de leurs décisions de supporter ce POTUS le plus incompétent qu’il n’ont jamais eu!
        Ils sont clairement en train de creuser leur tombe.

    2. Haïku dit :

      Gilles Morissette
      Merci pour le lien.
      En effet, deux ‘Prix Nobels’ comme vous dites. 😨😨

  7. Gascar dit :

    Si ils ne comprennent pas après plus de trois ans de ce régime c’est que c’est vraiment un peuple de taré.

  8. Mabuse dit :

    Fool me once, shame on you! Fool me twice, shame on me! Enfermez les USA à double tour et jetez la clé! L’avenir est ailleurs, malheureusement, on ne voit pas où ni comment car on doit aussi exclure la Chine… Pauvre Canada, pris entre Poutine au Nord et Ticoune au Sud!!

  9. Alexander dit :

    Les sondages donnaient aussi Clinton gagnante en 2016. Faut prendre ça avec un léger grain de sel.

    L’aura de big shot qui a réussi colle encore bien à la peau de Trump.

    Est-il un super entrepreneur qui a réussi ou un escroc de très haute voltige qui a réussi à se maintenir et prospérer comme un parasite?

    Une gestion parasitaire, ça suce le sang de l’économie pour se nourrir.

    Ça baisse les impôts par endettement pour enrichir les plus riches.

    Ça pense à sa poche avant celle des autres.

    Un escroc, ça dit aussi ce que les gens veulent entendre, quitte à mentir ou déformer la vérité.

    Et ultimement, ça fait de sérieux dommages tout en s’en fichant éperdument.

    1. Achalante dit :

      Alors il faut espérer que la Cour Suprême décide qu’il doive fournir ses données financières, ce qui permettrait de prouver qu’il n’est pas si riche après tout… Et si ça l’amène à faire faillite, alors bingo!

  10. Gilles Morissette dit :

    Un chroniqueur du NYT est critiqué pour « avoir énoncé  » une certaine vérité connu de tous

    Le NYT s’écrase, encore une fois, devant le pouvoir, et ce, au nom de la rectitude politique..

    Décevant et inquiétant pour la liberté d’expression

    Merci à M. Hétu pour le lien sur son compte Twitter

    https://www.washingtonpost.com/opinions/2020/05/12/new-york-times-reporter-calls-pence-sycophant-newspaper-says-he-went-too-far/

    1. garoloup dit :

      Pence est un « mangeux de balustres » de la pire espèce. Ce type à quitté le catholicisme de son enfance pour la foi évangélique car le catholicisme n’était pas assez rigide à ses yeux. Quel enfoiré!

  11. Jacques Bellehumeur dit :

    Moi je suis de plus en plus optimiste. Il y a eu beaucoup de gens qui n’ont pas voté en 2016 car les deux candidats étaient antipathiques pour eux et je prévois une participation massive cette fois-ci. Les aînés ont voté en bloc pour trump et il semble que le vent change de bord. Plein d’autres signaux positifs de la part des Blacks et POC (People Of Colour). Bref c’est pas gagné mais il y a espoir. Mais il y a un préjugé tenace de la part des hommes de la classe moyenne que voter pour les démocrates = payer plus de taxes et d’impôt. C’est faux car c’est le contraire qui est arrivé, la réforme fiscale adoptée en 2017 a permis aux grandes entreprises de récupérer 2 milliards de $ en impôt et la majorité s’en sont servi pour racheter leurs actions en bourse. Il faudra que l’équipe Biden tente de convaincre la classe moyenne qu’ils ne seront pas pénalisés financièrement par un vote pour les démocrates sinon les beaux discours n’auront servi à rien. L’argent est plus fort que tout aux USA.

    1. @ Jacques Bellehumeur

      Je crois que vous vouliez écrire 2 000 Milliard$

      Vous terminez avec : L’argent est plus fort que tout aux USA.

      Aux USA l’argent détermine presque tout. Soit le pouvoir, la santé, le succès, les gagnants.

      Trump tout Milliardaire qu’il se dit le sait et montre cette image de leader qui a réussi simplement parce que (selon lui) il est Milliardaire

  12. Anne-Marie dit :

    Incroyable! Il a hérité de la fortune de son père, il a hérité de l’économie redressée par Obama et il a dilapidé les deux. Cet enfant plus que prodigue est le digne fils des évangélistes. C’est bien dommage pour les autres. Sa gestion plus que chaotique de la pandémie lui fera peut-être perdre plus de vote que l’on pense. Pas parce que les mentalités auront changé, juste parce que plusieurs mourront. Ce sera ça son retour de balancier.

  13. Pierre Kiroule dit :

    Peuple de tarés ! Rien à faire avec ces débiles !

    Le pays va être en faillite qu’ils vont encore croire en leur Führer crapuleuse bien-aimée.

    Qu’ils restent donc dans leur m4rde !

  14. Pierre S. dit :

    ————————

    L’Économie l’atout de Trump …

    Certain n’ont pas eu le mémo que cet imbécile a cumulé 6-7 faillites
    en plus d’être talloné au criminel pour de nombreuses accusations de fraudes fiscales
    blanchement d argent et détournement de fonds.

    Le seul POTUS de l’histoire à être obligé d’aller en cours suprême pour empêcher que ses
    bilans d’impôt ne soit rendu public, comme n’importe quel autre président.

    Cet imbécile est possiblement tellement dérangé mentalement présentement qu’il ne serait même
    pas capable de trier une boite de smarties par couleurs.

  15. Capitaine Crounche dit :

    Ça se résume à ça, Biden peut bien remporter 100% des votes à New York et en Californie, il va tout de même perdre le collège électoral.

    Espérons que les institutions amércaines puissent tenir le coup afin qu’on n’assite pas à la montée d’4ième Reich aux États-Unis.

  16. bloglo dit :

    Ne rêvez pas… il va réussir à faire porter le blâme de la covid et de l’économie aux démocrates… vous allez voir, il va dire que ce sont les démocrates qui ont demandé le confinement et détruit l’économie… lui veux repartir l’économie…et les caves qui votent républicains vont avaler le kool-aid et croire ça dur comme fer… les morts vont s’empiler mais c’est pas grave, ce sont dans les villes, des noirs, des états bleus… vite un mur entre le canada et les USA

  17. lechatderuelle dit :

    ce qui est triste dans ce constat est que l’économie a sa propre vie et sa propre dynamique qui n’a que peu à voir avec les chefs d’état…..

    c’est naïf de croire que Obama a redresser l’économie et que trump aura un rôle à jouer. et que ce sera grâce à lui si les USA se relèvent…..

    c’est faux.

    Tout comme ce n’est pas la faute des chefs d’états si l’économie mondiale est à OFF présentement… ce n’est pas la faute ni la responsabilité des dirigeants si le chômage a explosé….
    s’ils avaient un quelconque pouvoir, le chômage serait résorbé……

    Les gouvernements, s’ils avaient un rôle et un pouvoir, ne feraient jamais de récessions…. jamais de déficits….. or ils en font parce que l’économie est plus grande que les pays …..

    l’économie vit dans son monde et elle a une influence par la bande sur le nôtre…..

    Alors que ce soit Biden ou trump ou même n’importe qui d’autre à la tête des USA, ça ne fera pas une énorme différence….
    Un gouvernement peut « exciter » une économie locale (Ici on parle des entreprises sur le territoire d’un pays), mais c’est limité….

    l’économie est beaucoup plus vaste que les USA ou la Chine…. Certains acteurs sont plus lourds, évidemment, mais les chefs d’état surfent sur les vagues quand ça va bien et accusent les autres quand ça va mal…..

    Si les gens croient que ça va mal maintenant…. ils sont mieux de bien s’accrocher parce que cet automne ce sera catastrophique, littéralement, si le virus n’est pas mieux géré et contenu aux USA…. et le prochain Président, Biden ou trump n’aura pas assez de 4 ans pour redresser quoi que ce soit….
    d’ici 2025 ce sera du damage control….

    Une chose sera cruciale cependant… il faudra un Chef d’état charismatique, avec du leadership, du calme et qui dégage de la compassion…

    les hurleurs, les accusateurs et les branleurs ne provoqueront qu’une chose : La guerre.

  18. loup2 dit :

    Oups, faut changer de bord !
    http://pix.toile-libre.org/upload/original/1589400657.jpg

    1. Haïku dit :

      @loup2
      LOL ! 🤣
      Effectivement Oups.
      Merci. 👌

  19. Yannick dit :

    Personellement, je crois que Trump a manoeuvré habillement pour gagner des points à moyen terme:

    – D’une part, le gouvernement fédéral a décrété des normes pour la réouverture des états semblables à ce qu’on voit ailleurs dans le monde, ce qui lui permettra de prétendre qu’il a pris des mesures exemplaires pour protéger la population.

    – D’une autre part, il continue de militer pour la réouverture de l’économie, ce qui pourra lui faire dire que la relance de l’économie ne se serait pas produite sans son intervention.

    – Finalement, grâce à sa confrontation avec les gouverneurs, il pourra rejeter tout blâme sur leurs décisions individuelles pour la mauvaise gestion de l’économie ou la pandémie.

  20. Jean dit :

    Les Américains sont donc nuls en économie.
    Dettes et déficits astronomiques seraient un gage de bonne gestion économique.
    Des emplois temporaires, et mal payés seraient un gage de bonne gestion économique.
    Plus de 80 000 décès est un signe qu’il a bien géré la crise sanitaire.
    Sont fous ces américains.

    1. gl000001 dit :

      L’expression préférée à mon père s’applique très bien ici :
      « Ils sont fous calisse » !!!

  21. Lecteur_curieux dit :

    C’est une question de positionnement et de philosophie depuis toujours.

    Les Américains ou plutôt l’Américain moyen a un peu plus confiance aux républicains sur le plan économique et aux démocrates sur le plan social.

    Mais est-ce que le système électoral permet au peuple d’avoir ce qu’il veut ?

    Soit être de centre-droite en économie? Oups les Républicains sont plutôt à droite et les Démocrates disons de centre-gauche.

    Peu importe pour qui il vote… Le peuple n’a pas ce qu’il veut.

    Évidemment qu’il y a des très conservateurs appuyant les républicains et il y a des gens très à gauche pour qui les Démocrates sont aussi de droite.

  22. Sjonka dit :

    Ils espèrent réellement qu’un gars qui a fait SIX faillites est compétent pour redresser une crise économique équivalente à la grande dépression de 1929 ???

    C’qui sont cons mais c’qui sont cons !!!

    1. Pierre s. dit :

      —————————–

      en fait, 7 faillites ….

      Cet imbécile a dilapidé l’argent public pour offrir des baisses de taxes aux ultra riches.

    2. Lecteur_curieux dit :

      Nan ils sont libéraux économiques ce qui veut dire plus de marché et moins d’État. Plus de privé et moins de public mais jusqu’à quel point ?

      L’Américain moyen n’est pas un libertarien. Et s’il est conservateur il doit probablement être modéré.

      Mais alors pourquoi Biden n’écrase pas Trump même s’il n’est pas right on sur la coche il est pareil plus proche de ce que le peuple veut en moyenne ?

      Mais les élections se gagnent avec les coalitions d’intérêts minoritaires et non le peuple moyen.

      Le peuple moyen aussi suit la politique de plus loin et sans être autant intense que les enragés de la droite populiste et réactionnaire.

      Les sondages ne disent pas tout.

    3. Toile dit :

      Ne vous en déplaise, au moment de sa mise en candidature les faillites faisaient partie de son c.v. …..et il est prezident. Ca fait un bout que les dupes s’immolent devant lui.

  23. Mouski dit :

    “Deplorable” semble un qualificatif de plus en plus de mise pour qualifier ce peuple aveugle des pieds à la tête comme dirait mon grand père.

  24. onbo dit :

    Les Républicains sont capables de manier le vote; ils sont bien capables de manier un sondage bidon

    Sauf qu’un sondage bidon sert à être cité pour son effet d’entrainement . Il s’agirait peut-être d’une propagande.

    L’élection partielle au Wisconsin est un bel exemple que va citer Trump, alors que l’élection est entachée d’un refus de la Scotus du Wisconsin de donner une semaine additionnelle de délai pour retourner les votes par correspondance. Près de 10,000 bulletins à être retournés par la poste ne sont pas rentrés, donc non comptés…. Ça me rappelle la tricherie organisée en Caroline du Nord qui a finalement été mise au jour. (des intermédiaires récoltaient les bulletins des domiciles et détruisaient les bulletins défavorables aux Républicains.)

    Le vote devait également être retardé à plus tard, mais la même scotus du WI a refusé, si bien que un grand nombre de voteurs n’ont pu aller voter raisonnablement en raison du risque de contracter le virus.

    La peur et la lâcheté semble être cultivées comme vertus chez les Républicains, parce qu’elles sont payantes. Pourquoi donc s’en priver!

    Sauf qu’ils n’ont rien inventé. Le tyran Ghengis Khan se moquait déjà des citoyens il y a plusieurs siècles. Et il est mort avec une réputation peu enviable. Et si on parle de lui, c’est qu’il s’agit d’un contre-exemple.

    Ça semble être la quête du prédateur américain moyen, inspiré par le très petit monsieur (lequel est le plus vrai ou les deux) dégondé ou dévergondé: Briller par sa malice en ricanant en laissant libre cours à ses instincts les plus noirs: À « L’enfer, c’est les autres », ils ajoutent « L’enfer c’est pour les autres ».

  25. Benton Fraser dit :

    Pourtant , un président républicain n’a jamais été capable de relever une économie!

    Et je doute que le roi de la faillite en soit l’exception!!!

  26. Lecteur_curieux dit :

    Trump devance aussi Biden dans le sondage pour les aspects stamina et sharpness.

    Pas énormément mais suffisamment.

    Question de perception bien sûr.

  27. Lecteur_curieux dit :

    Je ne suis pas certain que la distribution des votes ou encore plus précisément des convictions politiques suit une loi normale aux États-Unis.

    https://fr.m.wikipedia.org/wiki/Loi_normale

  28. jeanfrancoiscouture dit :

    C’est ça. Élisez un gars qui a érigé la faillite au rang de technique de gestion, le mépris des alliances et des ententes de partenariat au rang d’habile technique de négociation, le harcèlement des femmes au rang de moyen efficace de leur faire la cour et cela donne ce qu’on voit depuis bientôt quatre ans: un pays devenu infréquentable mais que l’on fait semblant de respecter parce que l’individu arrivé à sa tête est un imprévisible primesautier qui préfère «écœurer» les partenaires et alliés de sa nation mais faire la cour et débiter des fadaises ou pire encore, des obséquiosités à l’endroit de ses ennemis,

    Et c’est «ça» qui risquerait d’être réélu. Non mais faut-il être bête à manger du foin pour en arriver là.

    1. Haïku dit :

      Fort bien dit ! 👌
      Un papillon dans la marde.(Oups MARGE) 😉

    2. Mona dit :

      Oui tellement d’accord@jeanfrancoiscouture

      Et aussi marketing élaboré dans lequel la grossièreté est utilisée pour destabiliser la cible, la dominer et ne même plus avoir à la contraindre pour arriver à ses fins.

      Il faut lire l’histoire de l’IOS et des méthodes de Berny Cornsfeld qui a révolutionné les milieux financier dans les années 60 en créant des fonds communs de placement.

      Il expliquait comment avec un client il fallait casser les codes hiérarchiques, lui prendre sa place à son bureau, retirer sa chaussure en pleine reunion, se gratter les pieds …

      C’est ce que Trump fait en permanence.

      1. jeanfrancoiscouture dit :

        @Mona: «Il expliquait comment avec un client il fallait casser les codes hiérarchiques, lui prendre sa place à son bureau, retirer sa chaussure en pleine réunion, se gratter les pieds …»

        Et (pardonnez le langage coloré) se faire cr*sser dehors à coups de pied au c*l (métaphoriquement ou pas) dans la minute qui suit. C’est du moins ce qui serait arrivé à quiconque aurait osé faire cela à cet homme que j’appelais «papa» et qui n’a jamais levé la main sur un de ses enfants. Mais face à des grossiers comme celui que vous décrivez, ou à d’autres même moins «audacieux» oh là, là!! J’en connais qui doivent encore se rappeler ce qui leur est arrivé même si ça fait plus d’un demi-siècle. Et, comme on dit souvent, je ne suis pas tombé loin de l’arbre moi non plus.

      2. InfoPhile dit :

        @Mona

        «Investor Overseas Services (IOS)»

        Très intéressant. Merci. Comme quoi la créativité des véreux ne date pas d’hier. Ça rappelle B. Madoff qui, lui, au moins est coffré pour ce qui lui reste de temps avant l’éternité.

        Cela, contrairement à Bernie Cornfeld qui a écopé «de 11 mois de prison préventive, mais est finalement acquitté en 1979 et conserve une part de ses gains qui lui permet de mener un grand train de vie jusqu’à sa mort, en 1995.»

        «Des trois mots qui forment le sigle IOS – Investors Overseas Services – celui du milieu est incontestablement le plus important. Overseas – outremer – c’est l’emplacement qui, vu des Etats-Unis, permet de contourner les règles pointilleuses édictées par le gendarme des bourses américaines, la SEC (Security and Exchange Commission), en économisant quelques impôts au passage. L’empire de Bernard Cornfeld a des ramifications dans tous les paradis fiscaux et réglementaires de la planète. Il a su, résume Newsweek en juin 1967 « implanter un fonds au Canada où il n’y a pas d’impôts sur les plus-value, le gérer aux Bahamas où l’impôt sur les bénéfices est nominal, déposer l’argent en Suisse où il n’existe pas de taxe sur les intérêts et conserver les titres eux-mêmes à Londres où la garde se fait en franchise. »»

        Ouf ! :

        https://www.letemps.ch/opinions/affaires-criminelles-ont-secoue-suisse-210-millionaires-un-vaudeville-genevois

      3. Bartien dit :

        @InfoPhile

        « Ça rappelle B. Madoff qui, lui, au moins est coffré pour ce qui lui reste de temps avant l’éternité. »

        Il a été condamné à 150 ans de prison soit le maximum prévu par la loi.

        Leçon à tirer : ne pas voler les riches

    3. Sjonka dit :

      Chapeau bas, M.Couture. Archi bien dit !

  29. InfoPhile dit :

    Il faut reconnaître que la confiance sur le plan économique qu’il inspire-rerait est franchement pas mal pour un gars qui était tellement un homme d’«affouaires» avisé qu’aucune banque new-yorkaise ne voulait plus lui prêter le moindre 10 cennes !

    Jamais je ne croirai que les boomers nouvellement retraités, qui ont laissé de nombreux postes que les plus jeunes générations, dont la croissance démographique a été moins forte, se sont empressées d’occuper, ne soient pas le principal phénomène qui embellit les chiffres sur le chômage.

    En plus, ces nouveaux retraités ont eu la chance de faire du cash [un grand merci au syndicalisme des années 50 à 80] et d’en jouir sous forme de toutes sortes de consommations: tourisme, soins de santé, divertissement et mises de fond pour les héritiers. Ce qui, bien entendu, contribue à la croissance.

    Alors l’apport de Trump à l’économie, disons que j’ai de solides réserves. En plus de ce que je viens d’évoquer, il a surtout eu la chance que l’exploitation des gaz et pétrole de schiste culmine sous sa présidence et que les industries reliées à la lutte aux changements climatiques poursuivent leur essor.

    Si ses baisses d’impôts consenties aux possédants ont joué un rôle, ce serait plutôt en alourdissant brutalement un déficit que M. Obama était parvenu à juguler et même à considérablement réduire. Tout sauf glorieux.

  30. Carl Poulin dit :

    On va prendre les résultats de ce sondage avec un grain de sel.

  31. Mariette Beaudoin dit :

    Quand on pense qu’il ne payait pas tous ses employés et qu’il a quand même fait faillite plusieurs fois …

    Si on demandait à chaque américain de confier son propre compte de banque à Trump, le ferait-il ?

    Moi, j’aurais peur de perdre le peu que je possède.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :