Le blogue de Richard Hétu

L'Amérique dans tous ses états

Malgré les efforts de dernière heure du gouverneur démocrate du Wisconsin, le vote en personne sera maintenu ce mardi pour la primaire démocrate opposant Joe Biden à Bernie Sanders et quelques élections locales. En début de journée lundi, Tony Evers a signé un décret reportant en juin le vote en personne. Mais la majorité conservatrice de la Cour suprême de l’État a renversé sa décision. Ainsi, en pleine pandémie, les électeurs qui n’ont pas voté par anticipation (par la poste ou en personne) devront donc risquer leur santé pour exercer leur droit de vote.

Comme je l’expliquais dans cet article publié lundi dans La Presse, le bras de fer au Wisconsin autour du scrutin de mardi est un avant-goût des batailles que se livreront démocrates et républicains d’ici l’élection présidentielle de 2020, sur laquelle planera probablement le spectre du coronavirus.

Il faut savoir que le gouverneur du Wisconsin ne pouvait à lui seul changer la date du scrutin. Le parlement de l’État, dominé par les républicains, avait également son mot à dire dans le dossier. Or, les dirigeants du Grand Old Party ont refusé tous les changements proposés par le gouverneur démocrate destinés à protéger la santé des électeurs. Pourquoi?

Les démocrates et les groupes progressistes les ont accusés de vouloir s’assurer d’une faible participation électorale afin de favoriser la réélection d’un juge conservateur à la Cour suprême du Wisconsin dont le siège est en jeu. Les républicains le nient, mais c’est un secret de Polichinelle que le GOP du Wisconsin et d’ailleurs fait tout pour réduire la participation des électeurs les plus susceptibles de voter pour le Parti démocrate, et notamment les pauvres et les minorités.

Au Wisconsin, les républicains ont notamment refusé de prolonger jusqu’au 13 avril la date où l’État peut recevoir les bulletins de vote envoyés par la poste. Sur ce point, la Cour suprême des États-Unis a au moins donné raison au gouverneur Evers dans une décision rendue hier à la suite d’une autre action intentée par les républicains.

Mais la question du vote par anticipation par la poste divise aussi démocrates et républicains à Washington et dans plusieurs autres États. Les démocrates de la Chambre des représentants ont voulu dégager un budget de 2 milliards de dollars pour étendre à tous les États le vote par anticipation par la poste pour l’élection présidentielle de novembre, histoire d’offrir à la population une façon sûre de voter en cas de pandémie. Au Sénat, les démocrates Ron Wyden et Amy Klobuchar ont également proposé d’étendre la période du vote par anticipation en personne pour éviter les cohues dans les bureaux de scrutin le jour du vote.

Donald Trump a réagi à ces propositions en disant que si elles étaient adoptées, «il n’y aurait plus aucun élu républicain dans ce pays». En Georgie, un responsable républicain a déclaré que le vote par anticipation par la poste, qui, de son propre aveu, augmenterait la participation électorale, aurait un effet «dévastateur pour les républicains et les conservateurs» de l’État.

Évidemment, au Wisconsin, de nombreux électeurs resteront à la maison ce mardi. Et de nombreux travailleurs d’élection les imiteront, ce qui forcera l’État à réduire le nombre de bureaux de scrutin. Dans certaines circonscriptions rurales, il n’y en aura pas. Pour le moment, il faut le dire, il est impossible de prédire lequel des deux partis sera le plus handicapé par la peur d’aller aux urnes.

À noter que ce ce scrutin pourrait être le dernier pour Bernie Sanders dans le cadre de la course à l’investiture démocrate. Le Washington Post rapportait dimanche que des membres de sa garde rapprochée lui conseillent de se retirer sous peu.

P.S. : La photo qui coiffe ce billet a été prise dans le seul bureau de scrutin ouvert dans la ville de Waukesha.

(Photo AP)

64 réflexions sur “Le Wisconsin aux urnes, malgré la pandémie

  1. Michèle dit :

    M. Hétu: « et d’ailleurs fait tout pour réduire.. »
    Serait-ce plutôt « ait d’ailleurs fait tout… ». ?
    Si non, mes excuses, peut-être ai-je besoin d’un 2e café!

    1. Louise dit :

      Michèle

      Je crois que vous avez besoin d’un 2è. café. 😜
      …du Wisconsin et d’ailleurs (sous-entendu ailleurs dans le pays)

      1. Michèle dit :

        Merci! En effet, ça fait du sens maintenant! Faut croire que mes neurones étaient encore un peu endormis… Mon deuxième café fut bénéfique!

  2. Gilbert Duquette dit :

    … Pour le moment, il faut le dire, il est impossible de prédire lequel des deux partis sera le plus handicapé par la peur d’aller aux urnes….

    Croyance en Dieu qui nous préservera de ses foudres = Négation de la Covid-19 = Supporter de Trump = Républicains = Pas peur de ça = On va allez voter

    Croire en la science = Prier n’y changera rien = Sait que la Covid-19 est dangereux = Démocrate = Vont suivre les consignes et mesures = Vont pas allez voter.

    1. Richard Desrochers dit :

      C’est ça, allez voter pendant que vous êtes encore en vie, après on n’a plus besoin de vous.

  3. christian reny dit :

    une démocratie ???

  4. Toile dit :

    Des sans allures, des sans desseins, des criminels, rien de moins

  5. Michèle dit :

    À chaque fois que je lis ces entourloupettes crasses du GOP, ça me sidère au plus haut point. C’est incroyable de voir à quel point il est permis que ces dirigeants peuvent décider du bien-être de chaque citoyen en les obligeant de se déplacer dans un contexte si dangereux. C’est tout simplement criminel!

    1. Aube 2005 dit :

      ET on parle de la Chine communiste. Aux States, démocratie égal très grande hypocrisie.
      Ensuite ils font des guerres sur toute la planète depuis les années 50′ pour sauver la démocratie.
      Continuez à MAGAnés l’Amérique.

      1. Michèle dit :

        « … démocratie égale très grande hypocrisie »
        Exactement!

    2. M.Rustik dit :

      Je suis d’accord avec Michèle, c’est criminel. Si une personne va voter, elle contracte le covid et meure, comme la dangerosité du virus est avéré, la famille peut-elle intenter une poursuite ou il n’y a simplement aucune cause là?

  6. ghislain1957 dit :

    Les ripoux-blicains se foutent de la vie des électeurs, en autant qu’ils soient réélus. C’est comme le gros Corona Clown de la maison blanche, il a beau tenter de démontrer qu’il se soucie maintenant de l’épidémie après avoir décrié un « hoax démocrate » et une grippe saisonnière, ce qui lui importe c’est que le Dow Jones remonte et qu’il puisse être réélu.

    Shit Hole Country disions nous?

  7. Jacques dit :

    GOP=grosse o…je de putain

  8. Danielle Vallée dit :

    C’est gagnant-gagnant pour le GOP
    Si les démocrates de déplacent en masse, les chances sont élevées que plus de démocrates tombent malades et meurent.
    Parfait ça (lol)

  9. Louise dit :

    « … les électeurs devront risquer leur santé pour exercer leur droit de vote. »

    Je ne connais aucun pays au monde qui tient des élections en ce moment. Les républicains font la preuve encore une fois que ce ne sont pas les intérêts des électeurs qu’ils défendent mais leurs propres intérêts.
    Si certains électeurs ne le savaient pas, ils ne peuvent plus l’ignorer maintenant.

    Même au niveau national, ils refusent de tenir un vote par la poste craignant d’être battus, Trump l’a confirmé. Ce qui revient à dire que pour gagner, ils doivent faire des accrocs à la démocratie en ne favorisant pas le plus grand nombre possible d’électeurs d’exercer leur droit le plus fondamental de se choisir un représentant.
    Ça ne sera pas beau à voir au mois de novembre.

    1. Mabuse dit :

      Aux USA, voter n’est pas un droit mais un privilège que vous ne pouvez exercer sans sacrifices et que vous perdez si vous ne l’exercez pas, le tout avec la bénédiction de la SCOTUS. Aux USA, c’est souvent la règle de la minorité qui prévaut, ce qui est anti-démocratique dans un système bipartite. Le pire, avec la SCOTUS, c’est qu’on ne voit pas quand ni comment les américains porront corriger leur système pour amener une démocratie véritable. À tous les jours, les USA se posent en modèle au monde entir de ce qu’il ne faut pas faire dans une démocratie.

    2. Madalton dit :

      M. Hêtu, pourquoi il y a un poste d’un juge en jeu ce soir? Le poste n’est pas vacant. Il me semble que c’est pendant les élections et ou midterms que les différents postes font l’objet d’une élection.

      1. Richard Hétu dit :

        Pour le juge, c’est une élection spéciale parce qu’il a été nommé par l’ex-gouverneur républicain et non élu, comme les autres.

      2. Madalton dit :

        Merci.

    3. chicpourtout dit :

      A chaque fois je me dit «ça pas de sens…»

  10. jcvirgil dit :

    Incroyable comment les dirigeants de ce pays ,plus précisément les politiciens et les juges conservateurs méprisent leur propre population. Un vote en personne en période de pandémie c’est comme conduire un troupeau de moutons à l’abattoir.

    Le vote ou la vie quoi ! Ils savent fort bien que la majorité ne risquera pas sa vie pour élire d’autres corrompus qui profiteront du système pour s’enrichir de toute façon , S’ils n’y vont pas ça sera le même résultat. Ensuite les politiciens américains se permettent de critiquer le système politique d’autres pays en vantant leur démocratie qui est dans le s faits un égout où se vautrent des rats de toutes espèces…..

  11. Martin cote dit :

    Une vraie république de bananes…..Vraiment ridicule….les cours suprêmes aux etats-unis n’ont rien d’une cour de justice……çe sont les bras d’une politique partisane….aberrant….

  12. kelvinator dit :

    C’est une situation plus complexe qu’on pense au début.

    Les constantes attaques de Sanders contre le parti démocrate et l’establishment incite plusieurs de ses partisans à tout de suite accuser le parti démocrate dès que quelque chose ne va pas bien. Dans ce cas, c’est la faute aux démocrate si l’élection a lieu, alors qu’en fait pas du tout, c’est même le contraire, mais ça représente la campagne de Sanders dans un microcosme : plus enclin à attaquer le parti démocrate que le parti républicain.

    1. jcvirgil dit :

      Désolé mais le social-démocratie a le vent en poupe avec le coronavirus. Même les revues financières se rendent compte de la faillite du système capitaliste. l’Espagne songe sérieusement à établir un revenu minimum garanti .

      On peut s’interroger sur la date où les États devront ouvrir les portes des paradis fiscaux pour récupérer l’argent des impôts auxquels ils ont renoncés à cause de l’influence $$$ des riches st des grandes entreprises sur les politiciens , dont besoin maintenant pour nourrir leurs populations ?

      https://www.zonebourse.com/actualite-bourse/L-Espagne-veut-accelerer-le-revenu-universel-a-cause-du-coronavirus–30377183/

      https://www.ft.com/content/7eff769a-74dd-11ea-95fe-fcd274e920ca

      1. danielm dit :

        @ jcvirgil
        Ah! que j’aimerais tant que vous ayez raison!

      2. kelvinator dit :

        Il est question de la division créé par Sanders avec son discours anti-establishment, et vous me répondez avec la social-démocratie?!?

        Il n’y a pas que Sanders qui prône des idées social-démocrate, je vois difficilement le lien entre nos deux commentaires, sinon que c’est la seule façon que vous avez de défendre Sanders…

  13. Cubbies dit :

    C’est indécent de forcer les électeurs à mettre leur santé en jeu pour voter. Question sous-jacente: combien d’électeurs sont réellement conscients du risque qu’on leur demande de prendre?

    Rien de bon à espérer ici.

  14. Henriette Latour dit :

    Quand tu peux dévoiler au grand jour toutes les entourloupettes que tu es prêt à faire, que tu fais pour conserver le pouvoir, tout en admettant, encore une fois ouvertement, que si tu ne le fais pas le parti républicain est mort et que la population ne bouge pas, ça en dit long sur l’état de la démocratie.

    Les Américains n’ont probablement que ce qu’ils méritent.

    La démocratie est comme le bonheur, c’est après son départ qu’on s’aperçoit qu’elle était là

    1. chicpourtout dit :

      «La démocratie est comme le bonheur, c’est après son départ qu’on s’aperçoit qu’elle était là»
      Quelle belle expression…
      Merci @Henriette

      1. Haïku dit :

        Je seconde ! 💯👌💯

  15. Alexander dit :

    Est ce que je comprends que, si on faisait réellement sortir le vote, les républicains se feraient balayer des EU?

    Ça dépasse le collège électoral, ça.

    Ça mériterait une analyse plus poussée de l’électorat. Me semble quand même qu’il n’y a pas eu que des Trump chez les républicains depuis la deuxième guerre mondiale. Des présidents républicains corrects, il y en a eu.

  16. Jacques Rivard dit :

    États-Unis: Le colosse aux pieds d’argile.

  17. Parfoislucide dit :

    J’ai toujours pensé que Trump ne serait pas sorti facilement en novembre. Je crois qu’on a encore rien vu sur les magouilles à venir pour favoriser le vote républicain. Je croirais même que s’il perdait par une marge qu’il jugerait insuffisante, il remettrait en cause l’élection.

    1. danielm dit :

      Oui, Donald Trump avait affirmé la même chose pour les résultats de l’élection en 2016.

  18. lechatderuelle dit :

    et voilà la preuve que la démocratie n’existe pas aux USA……

  19. MarcoUBCQ dit :

    Après un interlude contraire à ma volonté (Safari a décidé de ne plus me donner accès à ce blog (?????)), je reviens sur mon blog préféré et la mauvaise foi de Donald et des républicains me frappe encore à nouveau de plein fouet. Quelle bande d’escrocs, de bandits et de salopards! Tabarn**!!!

  20. onbo dit :

    Voici les résultats détaillés de 2016 sur cette carte interactive, gracieuseté du NYT. Villes, banlieues, campagnes!

    https://www.nytimes.com/interactive/2018/upshot/election-2016-voting-precinct-maps.html#5.44/43.37/-89.24

  21. onbo dit :

    précision… en vigueur le 25 juillet 2018…

  22. jeanfrancoiscouture dit :

    Mais la majorité conservatrice de la Cour suprême de l’État a renversé sa décision.

    Cette décision m’a rappelé une réplique dans le film Réjeanne Padovani de Denys Arcand. Celui qu’on pourrait appeler le «Chef de cabinet» du gangster Padovani apostrophe un des hommes de main du patron qui a fait une grosse gaffe.

    Je commence par la version traduite en anglais qui fait davantage respect dû à une Cour dite Suprême: «That’s real genius».
    Mais c’est la version originale en «Québécois» qui est la plus «parlante». Thériault, personnage plutôt réservé et parlant toujours à voix basse murmure à l’abruti: «Toé, t’es brillant en crisse».

  23. chicpourtout dit :

    H.S. Clin d’oeil d’Italie provenant de la Toscane sous les glycines…
    Pour mettre un peu de soleil dans votre journée…
    Durant cette pandémie… bon courage à tous!
    https://youtu.be/zv2SNJQ7uLo

    1. jeanfrancoiscouture dit :

      Mignonne cette vidéo.Merci.
      À un moment donné, en regardant les trois danser et chanter, frappé par un peu de nostalgie, me prenant pour Serge Reggiani je me suis mis à chantonner: «Il suffirait de presque rien, peut-être dix années de moins».
      Puis, pas mal plus réaliste, j’ai ajouté: «O.K. Bonhomme, mettons TRENTE années de moins. Ça serait correct?» 🙂 🙂

      1. chicpourtout dit :

        Oui, elle est comme la rosée du matin, attachante, talentueuse et si rafraichaissante! Un vrai rayon de soleil!!
        Mais ahahaha vous m’avez bien fait rire… eh oui… pour reprendre une expression bien connue «la vie passe vite»… c’est vrai. Raison de plus pour s’entourer de positif, de gens heureux et souriants (autant que faire se peu)!

  24. lechatderuelle dit :

    Les Républicains et les juges vivent certainement dans une grotte…..

    la journée commence à peine et déjà, il y a 1190 cas de contamination nouveaux et 95 morts aux USA…. et ces hurluberlus maintiennent les bureaux de vote ouverts…..

    ahurissant….

    sans doute rêvent-ils que les démocrates qui iront voté contactent le virus … éliminant ainsi des votent pour la présidence de novembre….

    Voilà où un vrai leader se lèverait….

    c’est rendu à ce point de saturation que les citoyens doivent se lever et réagir….
    en pleine pandémie, c’est difficile, mais les gens doivent penser à leur sécurité avant tout et boycotter totalement ce vote….
    totalement….

    Zéro vote…..

    la démocratie a besoin d’un minimum de conditions pour exister….

  25. lechatderuelle dit :

    au Wisconsin y’a que 2 440 cas de contamination…. pour 5,8 millions de personnes….

    y’a pas de souci à se faire….

    juste 77 morts…..

    13 morts par millions d’habitants…..

    les juges et les élus républicains iraient-ils voter ??

  26. papitibi dit :

    Brillants, brillants, ces juges CONServateurs du Wisconsin.

    Am’nez-en, d’la Primaire Démocrate!
    Les Sôôôôcialisses vont s’échanger leur virus CHINOIS dans les files d’attente…

    Pisles Répus vont se sauver avec la Victoire!
    Yé.

    1. Haïku dit :

      Que c’est bien dit ! 👌👌

  27. papitibi dit :

    Aux z’urnes, citoyens !
    Décimez vos bataillons !
    Marchons, marchons !
    Que notre sang impur…
    Abreuve nos sillons !

    Les z’Amaricains, ils l’ont-tu, l’affaire?
    Sont-tu assez tordus pour cocufier La Marseillaise?

  28. FlorentNaldeau dit :

    Dans sa décision de lundi, la SCOTUS a indiqué que les bulletins postaux doivent être oblitérés au plus tard du 7 (aujourd’hui donc) et arriver au plus tard le 13. La prolongation de 7 jours de ce délai a été refusée. RBG a signé l’opinion de la minorité et a été particulièrement cinglante à l’endroit de la majorité conservatrice, notamment parce qu’ils ont semblé faire peu de cas du contexte spécial de la COVID-19 et que nombre d’électeurs qui ont demandé un bulletin de vote postal le recevront après le 7 et ne pourront donc pas respecter le délai imposé, ce qui les prive dans les faits de leur droit de voter.

    Le dépouillement des bulletins postaux aura lieu la semaine prochaine, de sorte que le résultat définitif de la primaire ne sera pas connu cette semaine. Toutefois, si le vote en personne favorise très majoritairement un des deux candidats, on aura déjà une bonne idée du choix de l’électorat.

  29. lechatderuelle dit :

    le virus reprend des forces en Espagne et en Suède… Le Japon ferme des régions… L’Arabie Saoudite parle de 200 000 morts…. La Belgique voit les cas exploser….
    Aux USA la courbe est une ligne droite vers le ciel… ou dieu… c’est selon…..

    et au Québec certains parlent d’avoir atteint le sommet… eh ben…..ils seront déçus…..

    1. gl000001 dit :

      Vous les prenez ou vos chiffres ? Ce que vous dites est faux pour l’Espagne et la Belgique et aux USA, la courbe commence à s’inflechir. Vous n’aidez pas avec votre défaitisme.

      1. kelvinator dit :

        Le problème vient surtout de la sous-représentation des cas aux USA. On peut penser que la baisse soudaine de 35k/j à 25k/j est une erreur de donnée (comme les chiffres de NY qui ont descendu entre 11h et 5h), puisqu’il est remonté à 30k/j la journée suivante. Sans parler des États qui cachent les chiffres.

        A study by disease modelers at the University of Texas at Austin states that « Given the low testing rates throughout the country, we assume that 1 in 10 cases are tested and reported. If a county has detected only 1 case of COVID-19, there is a 51% chance that there is already a growing outbreak underway »
        https://cid.utexas.edu/sites/default/files/cid/files/covid-risk-maps_counties_4.3.2020.pdf?m=1585958755
        https://montana.maps.arcgis.com/apps/MapSeries/index.html?appid=7c34f3412536439491adcc2103421d4b

      2. simonolivier dit :

        @gl Après une réduction des cas pendant 3 jours, il y a recrudescence en Espagne depuis 2 jours. Idem en Belgique (Les chiffres viennent des organismes nationaux de ces pays).Idem pour la Suède qui a enregistré plus de 200 décès depuis samedi, une hausse de 50 % en 3 jours. D’ailleurs, selon The Guardian, le gouvernement pourrait resserrer les mesures.

      3. gl000001 dit :

        Selon le Worldometer :
        Ca fait 5 jours que ça baisse en Espagne.
        Ca fait 3 jours que ça baisse en Belgique.
        La France a une tendance à la baisse.
        La Suède n’a pas de confinement. Ils repensent à leur affaire. Tant mieux.

  30. Gilles Morissette dit :

    Comme c’est devenu une habitude maintenant, les « Répugnants » font tout ce qu’il faut afin de s’assurer que le vote leurs sera favorable quitte à mettre en danger la vie et la sécurité des électeurs.

    Ces salopards sont à l’image de leur « Boss » à la Maison Sale. Aucune morale, aucune éthique, aucun GBS.

    SHIT HOLE COUNTRY.

    1. lechatderuelle dit :

      Gilles Morissette je nee crois pas que trump ait déteint sur les Républicains….

      ceux-ci étaient des salopards avant la venue de machin….
      sous la présidence de machin, ils sont juste plus visibles dans leurs magouilles habituelles….

      Dans un pays reculé par le tonnerre, on verrait une manipulation pareille entachée une élection que l’ONU ne reconnaitrait pas la validité du vote…
      Aux USA, on fermera tous les yeux….

      Ben pour dire….

    2. kelvinator dit :

      Les républicains mettent leur intérêt avant ceux du pays, tout comme Trump.
      C’était comme ça avant, mais Trump ne se cache pas.

      1. el_kabong dit :

        « Les républicains mettent leur intérêt avant ceux du pays,… » depuis Ronald Reagan… la dernière fois où des républicains ont eu une certaine intégrité, c’est lors du Watergate. Depuis, ils sont devenus les ripoux-libans…

  31. jeanfrancoiscouture dit :

    L’art du partage. Une leçon pour notre Donald favori. Trois belles minutes pour un petit film «oscarisé».

    Bon visionnement.

    1. Haïku dit :

      Excellent choix ! Que c’est chouette. Merci. 😉👌

      1. jeanfrancoiscouture dit :

        @Haïku: Oui, une nouvelle variété de «chouette», la «Rostrum Grandissimum». 🙂 🙂

    2. J’adore. Merci

  32. Achalante dit :

    Question: est-ce que ces élections (particulièrement celle du juge) peuvent être annulées si la participation est insuffisante? En d’autres termes, est-ce qu’il y a quorum pour un vote?

  33. FlorentNaldeau dit :

    @Achalante, 13h15 « est-ce que ces élections (particulièrement celle du juge) peuvent être annulées si la participation est insuffisante? »

    Non, il n’y a pas de quorum ou de seuil. À la limite, un seul électeur dans tout l’État pourrait se prévaloir de son vote et, que je sache, l’élection à un poste couvrant l’ensemble de l’État serait valide puisqu’il n’y a pas de minimum. Mais cette personne ne peut voter que dans un seul district, de sorte qu’il n’y aurait personne d’élu aux postes de Représentant des autres districts ou, dans une primaire, aucun délégué ne serait choisi dans les autres districts aux fins de la convention du parti. Ce scénario est bien sûr totalement extrême et d’ailleurs complètement absurde.

    Il est possible par ailleurs que la personne responsable de certifier une élection (le Secrétaire d’État local dans la plupart des États aux ÉU) puisse utiliser sa discrétion si le taux de participation était ridiculement bas et refuse alors de reconnaître les résultats. Les dispositions juridiques peuvent varier d’un état à l’autre.

    1. Achalante dit :

      Merci de l’information. Donc pas le choix, ils doivent aller voter.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :