Le blogue de Richard Hétu

L'Amérique dans tous ses états

«C’est ridicule. Bernie, tu as été battu par l’appui écrasant que j’ai au sein de la communauté afro-américaine. Tu as été battu à cause des femmes de la banlieue, Bernie. Tu as été battu à cause des vaillants travailleurs appartenant à la classe moyenne, Bernie. Tu as récolté beaucoup plus d’argent que moi, Bernie.»

Joe Biden, ancien vice-président et candidat à l’investiture démocrate, répondant ce jeudi matin sur NBC à la déclaration de Bernie Sanders selon laquelle sa campagne est fortement soutenue par l’establishment du monde des affaires.

(Photo Capture d’écran)

64 réflexions sur “La citation du jour

  1. lechatderuelle dit :

    enfantillage…. Sanders est vraiment en déni…..

    1. Achalante dit :

      Malheureusement. J’ai un ami qui en est un fervent supporteur, et je comprend pourquoi (étant transgenre, il est en danger sous l’administration de ce type, et il craint qu’un gouvernement démocrate centriste ne fera rien pour rectifier les choses), mais il a commencé à adopter le même ton de menace dans ses argumentations que ce que l’on reproche aux « Bernie Bros ». C’est cette attitude anti-conciliation qui coule la candidature de M. Sanders. Si seulement il avait été capable de mettre de l’eau dans son vin…

    2. Pierre dit :

      Joe se réveille c’est bien pour la suite des choses…il aurait pu ajouter Bernie tu es un imposteur jamais voulu débattre de tes idées à l’intérieur du parti…

      1. Igreck dit :

        @Pierre
        Et surtout un squatteur !

    3. Igreck dit :

      Vous l’avez : on parle des États-Dénis !

      1. Igreck dit :

        @chatderuelle
        Commentaire précédent était pour « LEchat » !

  2. Danielle Vallée dit :

    Beaucoup plus de gens ont voté qu’auparavant. Mais contrairement à la promesse de Bernie ils se sont déplacés pour voter pour Biden.
    Les gens en ont simplement assez du bordel et des révolutions. Pour le prochain 4 ans le retour au calme sera bienvenu, du moins on l’espère.

  3. Pierre S. dit :

    ———————-

    Calmez vous les jeunesses, pas de chicane la sinon pas de désert.

    1. Pierre dit :

      Dessert 🍨🥴🥴🥴

      1. Madalton dit :

        ou ça sera une traversée du désert 🌵

  4. Emmanuel Colizza dit :

    Je dois avouer que Bernie à raison.

    1. M.Rustik dit :

      @Emmanuel Coliza, des arguments autre que personnellement avouez sur une profession de foi, pour appuyer le fait que Bernie aurait raison?

      Je vois très bien que l’establishment est davantage derrière Biden. Mais les voteurs qui sont sortis en plus grand nombre, ça j’aimerais voir les chiffres qui nous montre quels types de personne ils sont. Si comme le dit Biden, c’est la afro-américain, les femmes de banlieue et le travailleur ordinaire… et bien c’est Biden qui a raison.

  5. Pierre S. dit :

    ——————-

    Sleepy Joe doit garder le focus sur l’andouille.
    Dans pas long Trump va revenir avec toute ses attaque à l’endroit de Hunter Biden
    et Joe Biden devra répondre avec force, autorité et sans ambiguïté.

    1. NStrider dit :

      Pourriez-vous m’expliquer quelle est la raison qui vous incite à imiter le comportement du 45 et à utiliser le même surnom insultant pour désigner Biden? Je n’arrive pas à comprendre ce que cela ajoute à la discussion en cours.

    2. Racza dit :

      Biden a largement la possibilité de ne se justifier sur RIEN ! L’idiot qui occupe le bureau ovale à montrer la voie avec un doigt d’honneur

  6. Pierre S. dit :

    —————————

    Et Biden doit frapper vite, fort et maintenant.
    Trump l’échappe complètement dans la présente crise du CIVID-19
    Biden doit prendre le leadership ( poste laissé vacant depuis 3 ans et demi)
    et démontrer qu’il peut gérer la crise, même comme simple candidat à la présidence.

    1. Louise dit :

      Pierre S

      Actuellement c’est Nancy Pelosi qui gère la crise. Elle a obtenu des élus de la chambre un accord bipartite de 8.3 milliards nouveaux pour des tests de dépistage, pour la recherche sur un vaccin, pour le traitement des malades et pour des équipements adéquats.
      Encore une fois, Bravo madame Pelosi.

      1. Igreck dit :

        Il faut bien que quelqu’un fasse la job, Batard !!!

      2. lechatderuelle dit :

        Louise quelque part c’est sa job, non?

        le Président rassure, met en branle les décisions des chambres…

        Pelosi fait simplement sa job… les élus aussi…. la partisannerie n’est pas de mise face à un fléau national….

        ce qui rend le tout moins flamboyant, c’est trump tellement obnubilé par l’économie, qu’il en est ridicule….
        On ne parle pas d’une catastrophe nationale et pourtant, il ne parvient même pas à avoir une allure présentielle….

        une simple grippe… moins de 1 %…. faut aller travailler…. ça va disparaitre au printemps….. faut baisser les taux ….

        mais pour la gestion, c’est normal que Pelosi et les 2 chambres gèrent ça….

      3. Gina dit :

        Tant mieux Louise que c’est Mme Pelosi qui gère la crise du Covid-19 , le clown ne pourra pas dire plus que c’est grâce à lui que les américains ont survécu à l’épidémie . Les preuves sont là . Tous les enregistrements des sottises et des conneries qu’ il a véhiculé sont là . Il a coupé dans les services sociaux et les services médicaux aux plus vulnérables . Tout celà va faire mal à une bonne partie de sa base : en particulier personnes âgées , des gens moins éduqués qui s’ informent sur fox news et d’autres médias de droite qui relaient les conneries de trump . Et lorsqu’ils vont se réveiller , il sera peut-être trop tard .

      4. Louise dit :

        Lechatderuelle

        C’est peut-être sa job mais avec Trump il a pour habitude de lui mettre des bâtons dans les roues de sorte qu’elle doit toujours se battre pour rallier les élus républicains. Rappelez-vous, la semaine dernière il ne voulait allouer que 2,5 milliards.

        Autrement dit Trump ne serait pas là et ça irait beaucoup mieux.

  7. treblig dit :

    « Back To normality » – ça m’apparaît un bon slogan pour Biden. Et ça vise ses 2 adversaires du moment : Sanders et Trump.

  8. Martin cote dit :

    Les chicanes de famille avant la vraie bataiile…vite que le parti choisisse son candidat pour enfin s’attaquer au gros pas de classe…et Biden doit se farder des munitions car le gros épais va y en faire baver pas à peu près…

  9. Pierre S. dit :

    ———————–

    Biden est un meilleur fit pour la job
    Mais je demeure convaincu que pour affronter Trump, Bernie est pas mal mieux outillé
    et pas mal moins vulnérable. Il répondrait coup pour coup à l’andouille et le metterait dans
    sa petite poche d’en arriere.

    1. Richard Hétu dit :

      Le défi n’est pas seulement de répondre à Trump. C’est aussi de séduire la partie de l’électorat qui déterminera l’issue de l’élection, possiblement l’électorat des banlieues. Pas sûr que Sanders soit supérieur à Biden sur ce plan. Mais il est vrai que Biden a des vulnérabilités évidentes comme «campaigner».

      1. Dekessey dit :

        Sans oublier le mid-ouest industriel, Michigan, Pennsylvanie et Wisconsin, états clés pour gagner le collège électoral.
        Lequel entre Biden et Sanders est mieux placé ici?
        Et que disent les sondages nationaux entre les deux face à Trump?

      2. Guy Pelletier dit :

        @Dekessey
        C’est en effet là que se gagnera l’élection présidentielle de l’automne prochain et Biden pourra compter sans réserves sur Bloomberg et son équipe qui travaillent fort dans ces régions pour aller chercher le vote et sortir Trump de la Maison Blanche. Renvoyer Trump en résidence à Mar-a-Largo ou dans sa tour dorée de New-York une urgence nationale!

  10. Pierre S. dit :

    ———————

    très juste …..

    En fait Biden et Bernie a deux ont le spectre d’électeurs suffisant pour défaire Trump
    mais chacun de leur coté ? hummm, c’est incertain.

    1. Igreck dit :

      Un ticket BB donc ?!?

  11. jaylowblow dit :

    Avec Trump c’est toujours la faute d’Obama, avec Bernie c’est toujours la faute de l’establishment du parti. Ces deux pleurnichards ont vraiment beaucoup de points en communs.

    Mais ce qui me fait peur, c’est que la défaite probable de Sanders va frustrer encore plus les exaltés de sa base qu’en 2016 car en plus qu’ils auront l’impression de s’être « fait flouer » une deuxième fois, ils savent très bien qu’avec son âge et ses récents problèmes de santé pour lui c’est maintenant ou jamais. Avec Bernie éliminé des primaires leur rêve de le voir devenir président et de révolutionner l’Amérique tombera à l’eau à jamais et ils vont préférer la réélection de la grosse andouille plutôt que de voter pour celui qu’ils tiendront responsable de leur échec. En gros une répétition de 2016 mais au carré.

    Par contre, une victoire de Sanders = la réélection assurée de Trump donc le premier scénario est préférable.

    1. danielm dit :

      Avec Bernie Sanders, les démocrates risquent fortement d’effrayer l’américain middle class qui contrairement à ce qu’on veut bien croire, n’est pas uniquement blanche et modérée. Entre ces deux « maux », il se peut que le Bozo de la politique américaine (Donald Trump) donne l’impression d’être l’option la plus modérée, hélas!

      Avec Joe Biden, il y a ce double boulet de l’affaire ukrainienne et de sa vice présidence avec Barak Obama (qui malheureusement n’est pas toujours vu comme un grand président par une partie frileuse de l’électorat américain). Et Biden comme debater reste une énigme face au gueulard-pleurnichard national.

      Bref une espèce de quadrature du cercle que les démocrates auront bien de la peine à démonter d’ici novembre 2020.

  12. Danielle Vallée dit :

    « Biden a des vulnérabilités évidentes comme campaigner »
    A espérer que Beto, Buttigieg, Klobuchar, Bloomberg et compagnie fassent des rallyes et des appels téléphoniques à sa place.
    Sur les ondes depuis 2 jours on entend dire que Bloomberg a la meilleure collection de ‘data’ disponible, meilleure que tout ce qui avait été fait avant. Un millions de données par minute ou quelque chose comme ça. Et que ce serait la meilleure contribution qu’il pourrait amener puisqu’il est limité financièrement par les règles de campagne.

    Le problème avec Bernie c’est qu’il est tout seul…avec sa femme Jane, AOC et compagnie.
    La force de Biden va venir des gens qu’il va pouvoir réunir autour de lui.
    On verra, on verra…..

    1. Layla dit :

      @Danielle Vallée
      « t la meilleure contribution qu’il pourrait amener puisqu’il est limité financièrement par les règles de campagne.« 

      Comme❓

  13. Gilles Morissette dit :

    Belle réponse de Biden. Il a donné à BS ce qu’on appelle « un reality check ».

    La victoire de JB est dû au fait que son électorat est sorti le jour du vote contrairement à celui de Sanders (si on se fie aux données compilés par les médias).

    Sanders s’est battu lui-même avec son attitude intransigeante, son refus de faire des compromis et surtout par ses attaques « vicieuses » (digne de celles de Tiny Brain) contre certains de ses adversaires (dont Biden) ce qui l’a privé de plusieurs appuis.

    C’est un fait. L’establishment démocrate ne l’appuyait pas. Cependant, ce n’est pas la seul raison de sa déconfiture de mardi dernier.

    BS et ses « Bernie Bros » devront se regarder dans le miroir et accepter la réalité. Ils devront tirer les leçons de cette défaite amère sinon ils vont répéter encore et encore les mêmes erreurs.

    Il reste encore beaucoup de primaires à venir. BS a le temps d’ajuster le tir et de recentrer sa campagne. Il devra comprendre qu’il n’ya rien de déshonnorant à faire quelques compromis, et ce, sans renier l’essentiel de ses principes.

    Ce n’est pas une preuve de faiblesse bien au contraire mais de sagesse.

    Il devrait de rappeler que « la politique est l’art du compromis ».

    1. Igreck dit :

      Le fait qu’il n’ait pas de programme mur-a-mur comme celui de Bernie (qui prendrait 1 génération à réaliser) il y a de place pour les compromis.

  14. Pierre S. dit :

    ————————-

    Parfois une catastrophe peut provoquer une sérieuse prise de conscience.
    Si par malheur (et par un manque hallucinant de leadership et de vision) cette
    épidémie devait faire plusieurs morts aux USA …. les américains pourraient être
    pas mal plus enclin à prioriser un accès plus important aux soins de santé voir même
    une mutation complète de leur réseau de santé désuet et inaccessible pour trop de gens.

    1. Danielle Vallée dit :

      @Pierre S: Malheureusement à ce moment là l’économie se sera écroulé, le déficit aura encore augmenté, la dette aussi d’ailleurs.
      Mauvais moment pour dépenser des dizaines de milliards….

    2. danielm dit :

      @ Pierre S.
      Malheureusement à cette prise de conscience s’oppose la loi du plus fort, du dégainage de gun le plus rapide, du surveyor le mieux encabané dans son abri, de l’élu parmi les impies (surtout démocrates!). Il y a bien une portion d’américains qui est incapable de toute empathie et plus encore profite du malheur des autres. Les États-Unis, c’est aussi le triomphe de la free enterprise oû les plus puissants et les plus malins dominent… avec l’admiration de plusieurs idéalistes du capitalisme-loterie.

    3. monsieur8 dit :

      @Pierre S. : Effectivement, on peut le souhaiter.

      Churchill a dit : « il ne faut jamais gaspiller une bonne crise ». Autrement dit, c’est une excellente opportunité de faire bouger les choses, de repousser le statu quo, et ce serait bête de la gaspiller.

      Trump est une crise en lui-même. Il me semble qu’on pourrait profiter de cette crise pour espérer changer les choses, avancer un peu, tourner le dos aux erreurs et archaïsmes d’«avant la crise». Je trouve décourageant de voir que l’espoir, que dis-je, le fantasme, est de revenir à ce qu’on avait il y a 4 ans. J’appelle pas ça avancer…

      1. el_kabong dit :

        @monsieur8
        « Je trouve décourageant de voir que l’espoir, que dis-je, le fantasme, est de revenir à ce qu’on avait il y a 4 ans. »

        C’est p.q. vous êtes emmuré dans vos schèmes de pensée bro-esque, que tout ce qui n’est pas Bernie n’est que statu quo et immobilisme…
        Clinton avait un programme, mais ça ne vous intéressait pas; Biden a un programme, mais ça ne vous intéresse pas…

        L’idée de base est, effectivement, d’abord et au moins revenir à la « normalité » d’il y a 4 ans (ce qui serait déjà en soi une amélioration) et de bâtir là-dessus par la suite… mais il faut d’abord la première étape et ça, ça implique de ne pas bouder dans son coin si notre candidat préféré n’est pas choisi et de voter pour se débarrasser de la calamité orangée…

  15. jcvirgil dit :

    En fait Bernie à été battu par l’argent et le vote ethnique 😎

    1. M dit :

      Bernie avait plus de $$$ que Joe. D’accord qu’il a été battu par le vot ethnique, les noirs, les blancs, beaucoup de latinos (Castro, vrjaiment ?) et les asiatiques, ainsi que par le vote genré, les femmes, les hommes, les trans etc… Quant à citer Parizeau, admettez que Bernie s’est autopeluredebananisé…

    2. Haïku dit :

      jcvirgil
      😉👏👏 Bon rappel !

  16. Pierre S. dit :

    ——————–

    Danielle Vallée …

    Il ne sera jamais trop tard pour taxer les voleurs d’ultra riche qui ont vidé les coffres
    avec la complicité du GOP et de l’épouvantail oranger qui fait diversion depuis 3 ans et demi.

  17. titejasette dit :

    HS

    Senator Elizabeth Warren (D-MA) has ended her campaign for president; article does not mention if she will be endorsing anyone, according to NY Times

    On ne veut pas le savoir !

  18. Mariette Beaudoin dit :

    Même si je ne peux pas le sentir, j’ai bien hâte de voir comment Trump va agir lors des débats contre le gagnant de l’investiture démocrate. Il ne pourra pas se comporter comme il l’avait fait avec Hillary en la suivant pas à pas comme un chien de poche, en tout cas je l’espère : il avait l’air tellement insignifiant ! Je me demande encore pourquoi madame Clinton ne l’a pas remis à sa place. Va-t-il faire encore l’enfant de la sorte, par exemple en faisant semblant de dormir devant Joe Biden ou quelque chose d’aussi peu songé ? Seulement à cause de son attitude derrière Hillary, ça me sidère encore de voir que des gens ont voté pour un tel imbécile.

  19. FlorentNaldeau dit :

    @Gilles Morissette, 10h21 « Belle réponse de Biden. Il a donné à BS ce qu’on appelle « un reality check ». »

    Bonne réponse par JB en effet, qui recoupe plusieurs arguments lus dans les commentaires sur ce blogue.

    Malheureusement, BS est immunisé contre la réalité.

    Et si EW se rallie à lui lorsqu’elle confirmera son retrait aujourd’hui (selon le NYT), il se sentira encore davantage conforté dans la grandeur de son « mouvement ».

  20. Pierre S. dit :

    ———————————

    Trump va se comporter comme trump ….
    Il va être grossier, arrogant il va mentir et menacer tout le monde
    Et va faire le bouffon et tourner le tout en cirque.

    Bref, il a tout intérêt à rendre cette élection le plus stupide possible parce que c’est
    seulement la ou il excelle … à être stupide médiocre et a repousser les limites du mauvais gout.

  21. Louise dit :

    test

  22. Louise dit :

    re-test

  23. leonard1625 dit :

    Plusieurs fois, j’ai lu le mot squatter ou un équivalent à propos de Sanders. Tant mieux s’il fait campagne pour être candidat démocrate, s’il avait fallu qu’il se présente comme indépendant Trump serait réélu facilement.

    1. gl000001 dit :

      Sun Tzu dit :
      Pour être victorieux de ses ennemis, cinq circonstances sont nécessaires :
      I. Savoir quand il est à propos de combattre, et quand il convient de se retirer.

      Sanders ne sait pas quand se retirer !

  24. Louise dit :

    J’ai fais des tests parce que j’ai un nouvel ordinateur et je ne réussissais pas à envoyer des messages.
    Eureka ! J’ai trouvé.

    1. Igreck dit :

      @Louise
      Re-bienvenue !

  25. Layla dit :

    Hier je lisais que Georges Conway a voulu donner 5600$ à la campagne de Joe Biden mais qu’il n’a pu donner que 2800$ dans le cas de Bloomberg? C’est un individu, mais c’est aussi une entreprise.Il peut donner combien…les publicités ne sont pas un don?
    En faisant de la publicité il terminait par Je suis MB j’ai autorisé cette publicité. Dans mes mots.
    Quel genre de publicité il peut faire maintenant? Il faudrait que Joe Biden termine en disant qu’il a approuvé ces publicités. Se faisant il accepte que sa campagne soit acheté par MB, en contradiction avec les débats, je ne comprends pas comment Bloomberg va pouvoir aider. Il va devoir être approuvé par un candidat au Sénat…il m’en manque un bout…❓

  26. Pierre S. dit :

    ———————-

    pour monsieur8

    Se débarrasser de Trump et revenir à Obama, moi je trouve que c’est tout un avancement.
    Compte tenu que L’andouille en moins de 4 ans a fait reculer ce pays de pratiquement 100 ans.
    Retour du racisme et du sexisme décomplexé … obsession de l’économie, gestion mafieuse et
    très négligente et fascination de trump pour les dictatures et tout les régimes les plus
    pourris de la planète.

    Alors oui, un retour à la normale, à des standards de compétence d’éthique et de morale acceptable
    et surtout un réenlignement sur les valeurs d’ouverture et de liberté qui sont sensé définir l’amérique
    ce serait à tout le moins une sérieux progrès sur la situation actuelle.

  27. titejasette dit :

    HS

    Que veut dire une prise de conscience de la situation, est-ce qu’il (Trump) en a vraiment une ?

    Hier. la bourse a monté de 1 200 pts (et on était en pleine tourmente du virus). Selon W. Street, les gens se sont laissés emportés par les résultats des votes du Super-mardi qui indiquent le succès de Biden et les retraits de qques autres candidats.

    Je me serais posée de sérieuses questions et je me sentirais comme une orange pressée, skuizée de tout mon jus. Mon Gros Tarla lui, il n’a rien vu venir.

  28. leonard1625 dit :

    @Mariette Beaudoin 10:54 La tolérance de Hilary Clinton durant toute la campagne m’avait aussi grandement surpris. On aurait dit que Hilary Clinton avait peur de quelque chose d’inavouable. Je me fais probablement des idées.

  29. kelvinator dit :

    Le camp Sanders est en mode « réparation » et explication.

    Certain comme Michael Moore accusent de manière flou le DNC, l’establishment, d’avoir truqué l’élection.
    https://www.realclearpolitics.com/video/2020/03/02/michael_moore_biden_endorsements_an_attempt_to_stop_bernies_momentum_sc_not_representative_of_us.html

    AOC explique la performance de Biden simplement parce que les attentes envers lui étaient basse…
    https://www.cnn.com/videos/politics/2020/03/05/ocasio-cortez-sanders-super-tuesday-performance-intv-vpx.cnn

    Personne ne semble prendre en compte les faiblesses de Sanders qui désenchante plusieurs électeurs. C’est le danger de vivre dans une bulle idéologique, comme c’est souvent le cas sur les médias sociaux. J’ai aussi vu que les gens plus éduqués ont tendances à penser qu’une part plus importante de la population pense comme eux, partage leur idée politique.

    Le clan politique de Sanders est assez restraint, on a qu’à penser à ses candidats potentiels comme VP pour s’en convaincre.

    1. gl000001 dit :

      « Personne ne semble prendre en compte les faiblesses de Sanders qui désenchante plusieurs électeurs. »
      C’est le biais cognitif normal.

    2. Dekessey dit :

      « Certain comme Michael Moore accusent de manière flou le DNC, l’establishment, d’avoir truqué l’élection. »
      Avouez que 2 abandons et appuis à Biden la veille du super-Tuesday, ça sonne plus comme une manœuvre planifiée que le simple hasard. Kobluchard n’avait pas beaucoup d’espoir mais Buttigieg avait très bien fait au début, aucune raison d’abandonner si vite même si son score était décevant en Caroline du Sud.
      C’était un peu le mode panique chez les démocrates, et on a décidé de tout miser sur Biden.

      1. kelvinator dit :

        C’est simple.
        Tout le monde veut battre Trump.
        Plusieurs croit que Sanders se ferait battre dans une campagne contre Trump, ses partisans pense que non. La majorité penche pour le premier.

        Ce n’est pas des élections truqués, ce sont des élections tout court. C’est le processus normal, qui est dicté par un système électoral uninominal à un tour.
        C’est le vote stratégique.

  30. Samati dit :

    @ Layla 11:15

    Bloomberg peut mettre à la disposition de Biden les milliers de bureaux ouverts aux États Unis en vue de sa campagne en plus de lui fournir les millions de données recueillies sur les électeurs.

    1. Layla dit :

      @Samati
      Merci…juste les données c’est un gros plus. Layla

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :