Le blogue de Richard Hétu

L'Amérique dans tous ses états

Presque tous les partisans de Bernie Sanders à qui j’ai demandai pourquoi ils l’appuyaient m’ont répondu en invoquant sa promesse d’instaurer un système de santé à payeur unique. Ils étaient tous très gentils, contrairement à certains supporteurs du sénateur du Vermont, qui déversent en ligne leur fiel sur les candidats, dont Joe Biden et Pete Buttigieg, qui proposent une solution mitoyenne comme l’«option publique».

Aussi ai-je lu avec étonnement la déclaration de la représente démocrate de New York, Alexandria Ocasio-Cortez, un des soutiens les plus importants de Bernie Sanders, sur les chances de ce dernier de réaliser sa promesse en matière de santé. En un mot comme en mille, AOC a reconnu qu’un président Sanders aurait du mal à faire adopter par le Congrès ses propositions les plus ambitieuses, dont son «Medicare for All».

«Un président ne peut pas faire adopter une législation d’un coup de baguette», a-t-elle déclaré au HuffPost, reconnaissant que Bernie Sanders devrait probablement se contenter d’une solution mitoyenne comme… l’option publique!

«Est-ce un cauchemar? Je ne le pense pas», a ajouté AOC, qui a parfaitement raison.

N’empêche : Bernie Sanders devrait s’accrocher à cette promesse – Medicare for All – qui pourrait à elle seule lui coûter l’élection, s’il remporte l’investiture démocrate. Une promesse qui, de l’aveu d’OAC, a très peu de chance de devenir réalité. 🤷🏾‍♂️

P.S. : Il reste encore quelques heures avant la fin de la première campagne de financement en 2020. L’objectif est en vue, chers lecteurs et commentaires. Ne manque que les contributions de ceux et celles qui se promettent de passer à l’action depuis le début de la semaine. Merci à l’avance!

Le blogue de Richard Hétu
Other Amount:


(Photo Getty Images)


42 réflexions sur “Santé : l’aveu d’AOC

  1. christian reny dit :

    il lui faudrait que les 2 chambres soient démocrates et j’imagine les cie d’assurance qui mettraient tous leur argent pour bloquer une telle réforme

    1. Benton Fraser dit :

      Même avec les deux chambres fortement à majorité démocrate, il y aurait près du tier pour voter contre!

      C’est plus compliquer que de passer un nouvel amendement… et même de modifier le 2ième amendement!

  2. Martin cote dit :

    Cette promesse est irréaliste et Bernie le sait…..mais il continue à pousser dessus de peur de perdre les électeurs… qui croient en sa promesse et qui pourraient opter pour un autre candidat s’il abandonnait celle-ci……donc Bernie leur fait miroiter un mirage et il sait fort bien qu’il ne se réalise sera pas…

  3. Henriette Latour dit :

    Elle vient de s’apercevoir que c’est une utopie de rêver de faire un si grand changement aux États-Unis à la suite de l’élection de Sanders. J’espère qu’elle ne sera pas la seule car trump est parti pour un autre quatre ans. Les petits pas…

    Il faut voter pour déloger, hors de tout doute, l’imposteur qui squatte la MB.

    1. Achalante dit :

      Elle est loin d’être stupide. Je suis certaine qu’elle le savait depuis le début. Elle a simplement été honnête avec le (la?) journaliste, et fait la part des choses. Oui, Medicare for All devrait être le but à atteindre. Non, les gens qui ont peur de perdre leur assurance ne devraient pas s’en faire si il gagne l’investiture; ça ne se fera pas du jour au lendemain.

      Beaucoup de gens ont du mal à faire la différence. Mais au moins, lui (comme Mme Warren, probablement) mettrait les choses en branles.

    2. simonolivier dit :

      C’est que la madame a de l’opposition dans son district. Le parti semble vouloir la tasser et présenter un candidat de prestige au primaire. La Madame a possiblement peur de perdre sa job si elle reste à l’extrême-gauche

  4. Est-ce qu’elle vient de lui planter un poignard dans le dos?

  5. quinlope dit :

    C’est pourquoi il faut appuyer Bloomberg ou Buttigieg, des modérés.

    1. Achalante dit :

      Non. C’est pourquoi il ne faut pas avoir peur qu’il devienne président.

      1. Bboy dit :

        Moi j’ai surtout peur qu’il ne devienne pas président et Trompe demeure pour 4 autres années.
        P.S. Monsieur Hétu, je suis passé au guichet, bonne continuation.

      2. simonolivier dit :

        Il n’y a qu’au pays des licornes que Sanders peut devenir Président

  6. Math dit :

    C’est un peu comme affirmer que le Mexique va payer le mur.
    À un point près : Trump affirmait cela pour plaire à sa base tandis que Sander le fait parce qu’il rêve que ça devienne la réalité.

  7. danielm dit :

    Irréaliste, irréaliste… c’est à voir puisque la coexistence à grande échelle d’un système de santé public et d’un secteur privé déjà bien implanté et discriminatoire est un élément-clé de cette réforme de santé aux États-Unis. Il y a là une question fondamentale de ressources humaines et matérielles qui doivent être allouées à l’un ou l’autre (public et/ou privé). Je ne crois pas à l’angélisme des entrepreneurs (capitalistes) de la santé aux U.S.A. et forcément, cette « compétition » entre la responsabilité publique versus l’intérêt privé sera malsaine.

    Alors une réforme de santé en douceur, mitoyenne, économique et performante? Il est peut-être là, le grand rêve américain!

    P.S. Méfait accompli M.Hétu en ce 5ième jour! Continuez ce beau travail d’information, de réflexion et de discussion.

  8. Salvador E. Rodriguez dit :

    AOC est une fille réfléchit, érudit et cohérentes avec ses valeur comme peu le sont à son âge. Ah j’en suis amoureux.

    Je serais tellement fière si ma fille pourrais en suivre l’exemple.

    On en veux plus des gens comme ça.

  9. Mabuse dit :

    Avant de vendre des ponts d’or irréalisables, les démocrates doivent d’abord étendre l’Obamacare et montrer la fourberie des républicains. AOC devrait larguer BS après avoir étalé sa b.s.

    With little notice, the ACA has racked up a big win – near-universal coverage. – https://www.politico.com/news/agenda/2020/01/27/obamacares-secret-success-103589

    « Mais la tendance n’est pas uniforme dans tout le pays. Certains États contrôlés par les républicains ont des taux de non couverture particulièrement élevés. Le Texas a un taux de non couverture de 17,7 %, et un cinquième des enfants du pays qui ne sont pas assurés. Le taux de non couverture de la Géorgie est de 13,7 %, et celui de la Floride de 13 %. Ensemble, ces trois États représentent environ un tiers de tous les Américains non assurés.
    À l’opposé de ces États défaillants, on trouve Hawaï, l’Iowa, le Massachusetts, le Minnesota, le Rhode Island, le Vermont et D.C., qui, grâce aux outils fournis par l’ACA, ont tous atteint des taux de couverture supérieurs à 95 % et pouvant aller jusqu’à 98 %. »

    Traduit avec http://www.DeepL.com/Translator (version gratuite)

  10. Gilles Morissette dit :

    Bravo à AOC pour la franchise et la candeur avec laquelle elle s’est exprimé sur la question.

    Enfin quelqu’un, parmi les supporteurs de Sanders, qui ose dit les « vrais affaires »pour utiliser une expression bien connu.

    Le président Obama avait connu les mêmes problèmes avec sa réforme de la santé.

    Il souhaitait, au départ, un système de santé entièrement financé par des fonds publics mais a dû se résoudre à faire un compromis devant la farouche opposition qui venait notamment de certains Démocrates. Ça a donné « l’Obamacare » que l’on connaît.

    AOC a raison de dire qu’il sera difficille pour ne pas dire impossible d’implanter le « medicare-for-all » aux USA où chaque intervention de l’État est perçu comme du « communisme » ou de « l’intrusion dans la vie privée » par une bonne partie de la population.

    Certains Américains sont des idiots. Mke Pence en est un bel exemple. Ils préfèrent se priver d’un système de santé accessible à tous, peu importe leur revenu et enrichir les compagnies d’assurance plutôt que de payer un peu plus de taxes et d’impôts afin de financer un système public comme le nôtre.

    Sanders va s’accrocher à sa promesse mais il peine à expliquer comment il financera son programme. Il n’ose pas dire que la facture sera refilé à l’ensemble des contribuables et non pas seulement au « 1 »% comme il le prétend.

    Tous auront compris que c’est ce qui se passerait dans la « vraie vie »et soyez certain que Tiny Brain va taper sur ce clou advenant que Bernie Sanders soit désigné candidat démocrate.

    Sanders s’il est élu à la présidence, devra faire des compromis, tout comme le président Obama a dû le faire, sinon il échouera car l’opposition sera forte et bien organisé.

    Dire le contraire sera une preuve qu’il est aussi « boulechiteur » que Tiny Brain.

  11. Mabuse dit :

    Je commence à penser que Biden et AOC devraient donner leur appui à Bloomberg et à Klobuchar respectivement pour que les démocrates aient un ticket Bloomberg-Klobuchar, pour aller chercher le vote des femmes. des noirs et des latinos, conserver le noyau démocrate centriste et aller chercher le plus de républicains orphelins possible.

  12. Madalton dit :

    Faut-il croire Barr? Le billet de ce matin. On a la réponse. Hypocrite!

    https://www.politicususa.com/2020/02/14/barr-outside-prosecutor-flynn.html

    1. Haïku dit :

      Madalton
      Merci pour le lien. Ouf, très révélateur. 😨

  13. Gilles Morissette dit :

    M.Hétu a bien raison à propos de certains supporteurs de Sanders.

    Il sont aussi grossiers, désagréables et malpolis que ceux de Tiny Brain, ce qui n’est pas peu dire.

    Ça en dit long sur leur conception de la démocratie et de la liberté d’expression.

    Conspuer quelqu’un qui joue dans la même équipe que toi.

    Faut-il être un « Minable » pour faire une chose semblable !!

    Des vrais « pas-de-classe ». Pitoyable !!

    1. kelvinator dit :

      N’oubliez pas qu’une frange importante de ses partisans étaient sans affiliation politique, ni démocrate et ni républicains, probablement par cynisme et on de ce fait toujours vu la politique négativement.

      Ce sont maintenant ces gens qui participe aux élections démocrates.

  14. treblig dit :

    Ça ne fait pas encore assez mal.

    Les États-Unis dépensent le double (18.3% du PIB) comparativement au Canada ( 10.2% du PIB) pour la santé. Depuis les années 90, l’augmentation des primes d’assurances est 2 fois l’inflation et l’espérance de vie est en baisse. Tous les indicateurs son au rouge.

    Mais ça ne fait pas encore assez mal faut croire

    1. kelvinator dit :

      La difficulté n’est pas de cibler le problème, n’importe qui et sa grand-mère est capable de le faire.

      Ce qui est difficile, c’est de trouver une solution pour implanter le système. Même AOC dit que ça ne se fera pas magiquement.
      Alors soit on fait parti du problème, ou de la solution.

  15. kelvinator dit :

    Un terme qui fait frémir d’effroi une tranche des partisans de Sanders : incrémental!!!

    Sanders n’est surtout pas un adepte des compromis, qui est selon lui une capitulation (comme les républicains). Que les changements soit plus lent, mais plus ferme dans un sens serait préférable. Plutôt que voter un projet de loi qui pourrait facilement être repoussé par la prochaine administration républicaine comme ce fut le cas avec Obamacare. Sauf qu’évidemment, les avantages procurés par Obamacare étaient trop important aux électeurs pour que les républicains le laisse passé, alors c’est maintenant un acquis.

    La même route mènera un système universel en santé.
    Il faut juste être patient et jouer stratégiquement.

    Au moins, AOC confirme ce qu’on savait, elle sait depuis le début qu’elle fait des promesses en l’air, pareil comme son Green New Deal… L’apanage des populiste est de faire des promesses qu’ils savent vide, pour alimenter la colère de leur partisan.

  16. M.Rustik dit :

    Aux USA c’est un aveu minimal.
    Pour ceux qui veulent partager ce qui se passe dans la tête de nombreux américain quan dil parle du « socialisme » à la Bernie, allez un peu voir le #tag suivant:
    #SocialismKills

    Tellement grossier que s’en serait risible… s’il n’y avait pas autant de gens qui exagèreraient à ce point.

  17. Danielle Vallee dit :

    Axios news a publié un article très intéressant où ils considèrent toutes les propositions de Sanders incluant l’éducation tertiaire gratuite, le remboursement de toutes les dettes médicales et de toutes les dettes scolaires et en arrivent à la conclusion qu’il n’y a rien qui tient debout là-dedans.
    Beaucoup des votes pour Sanders sont des votes déposés par des républicains pour créer le chaos dans la primaire démocrate.
    Triste pays… ingérable!

  18. loup2 dit :

    Comme c’est vendredi.
    -Un peu moins de plastique, un peu plus de musique.Un peu moins de fanfare, un peu plus de guitare.

    1. Haïku dit :

      Merci loup2.
      Ç’est qui l’artiste de cette chanson ?

      1. loup2 dit :

        C’est un gars qui est «cool» ! Un excellent guitariste par ailleurs,
        Gilles Valiquette de son deuxième album: «Deuxième arrêt».

  19. InfoPhile dit :

    «En un mot comme en mille, AOC a reconnu qu’un président Sanders aurait du mal à faire adopter par le Congrès ses propositions les plus ambitieuses, dont son «Medicare for All».»

    Un aveu ou un truisme ?

    Je comprends cependant l’impatience des gens en général et des partisans en particulier de l’équipe Sanders. Ça fait longtemps qu’on les berne, au mieux avec des simili-mesures. D’autant que certains voudraient les faire taire et même leur attribuer une éventuelle défaite devant Trump. Mais ça, ce n’est pas provocateur, oh non !

    Non, ce ne serait qu’un réalisme qui échappe totalement à ces folichons aux ambitions démesurées, aux rêves irréalistes, comme si ce qu’ils revendiquent relevait d’une impossibilité économique alors qu’on retrouve de nombreux exemples dans le monde qui démontrent avec éloquence le contraire.

    Or, eux, ils y croient au changement. Peut-on les en blâmer ? À moins de démissionner devant des forces financières de moins en moins occultes, je ne le pense pas. Bernie a placé la barre à la bonne hauteur, il serait contradictoire et immensément décevant pour des millions de gens qu’il y renonce pour exercer une gouvernance soumise aux forces l’inertie.

    Cet homme ne vise pas le pouvoir pour le pouvoir. Il vise véritablement le mieux être de ses compatriotes. Le problème en évoquant le spectre d’une réélection de Trump si M. Sanders devient son adversaire, c’est que ça revient indirectement à la cautionner. En somme, on prolonge le cauchemar afin de supposément l’éviter.

    En souhaitant que Bloomberg ait la clairvoyance de miser ses dollars pour que les démocrates remportent le Congrès, faisant ainsi un peu, et qu’un peu, contrepoids à la famille Koch, beaucoup plus fortunée d’ailleurs.

    1. kelvinator dit :

      « Cet homme ne vise pas le pouvoir pour le pouvoir. Il vise véritablement le mieux être de ses compatriotes. »
      Sanders n’aurait pas attaquer Warren si c’était le cas.
      Quel autre but que d’avoir le pouvoir pour planter la seule candidate aux plans similaire?

      « Bernie campaign slams Warren as candidate of the elite »
      https://www.politico.com/news/2020/01/11/bernie-quietly-goes-negative-on-warren-097594

    2. kelvinator dit :

      « D’autant que certains voudraient les faire taire et même leur attribuer une éventuelle défaite devant Trump. Mais ça, ce n’est pas provocateur, oh non ! »

      Pourtant, Sanders utilise cette même tactique que vous décriez. Contre Warren en plus, la candidate qui lui ressemble en tout point ou presque. Trouvez-vous aussi Sanders provocateur?
      Est-ce que votre jugement s’applique également sur les agissements de Sanders comme celui de ces adversaires?

    3. kelvinator dit :

      Toujours tiré du même lien Politico È
      « The document also instructs to tell voters who are favorable toward Pete Buttigieg that he lacks support among African Americans and young people and to tell voters sympathetic to former Vice President Joe Biden that “he doesn’t really have any volunteers” and that “no one is really excited about him.” All of the attacks relate to the electability of Sanders’ top rivals. »

      Pour reprendre vos propres propos :
      « Le problème en évoquant le spectre d’une réélection de Trump si M. Sanders (ou Pete, ou Warren, ou Biden) devient son adversaire, c’est que ça revient indirectement à la cautionner. En somme, on prolonge le cauchemar afin de supposément l’éviter. »

  20. HS

    Comment est-ce possible?

    Klobuchar et Steyer n’ont pas été capables de nommer le président du Mexique… Buttigieg a réussi!

    Qui est le président mexicain? Deux candidats démocrates incapables de répondre: https://lp.ca/vsFX2P

    1. RICK42 dit :

      Andrés Manuel López Obrador…pourtant pas difficile avec Wikipedia… 😋

  21. ducalme dit :

    Si Bernie Sanders est élu, il faut s’attendre à ce qu’il gouverne par executive orders autant que Donald Trump.

    Et pour l’assurance-santé qu’il propose et qui ressemble plus au programme de Hillary Clinton qu’à l’Obamacare, il lui faut un sénat démocrate en plus de la chambre.

    Ce sera très difficile, d’autant plus que bien des citoyens dont je suis, ont un régime privé qui les satisfait.

    Peut-être pourra-t-il offrir une forme d’opting-out, je ne sais pas.

    Mais je suis prêt à regarder au-delà de mes seuls intérêts immédiats.

    Tous comptes faits, j’ai décidé d’appuyer Bernie Sanders et en tant que titulaire de la Green Card, je lui ai envoyé ma contribution cet après-midi.

    Devant les requins de la finances qui veulent le bouffer, chaque contribution compte.

    Voici le message qu’il place sur sa page de financement:

    «We won New Hampshire, and now the establishment is going to throw everything at us. So we need to be ready. Lots of people making small donations is the only way we’re funding this campaign. Can you add yours?»

    La contribution minimale est de $2.70, soit 10% de la moyenne des contributions qu’il a reçues en 2016 uniquement de personnes physiques.

  22. xnicden dit :

    @ Gilles Morissette 16:58

    « Sanders va s’accrocher à sa promesse mais il peine à expliquer comment il financera son programme »

    Si ce n’était que ça.

    C’était il y a 10 jours je pense, dans un Town Hall diffusé sur CNN on a demandé à M. Sanders comment il allait implanter Medicare for all. Sa réponse (ma traduction): « C’est aux résidents de chaque État de convaincre leurs sénateurs pour que ça se fasse. »

    Un plan qui s’appui sur la capacité de faire fléchir radicalement des types comme Marco Rubio ou Ted Cruz me semble, pour rester polie… batshit crazy? À ce point que ça ressemble beaucoup à une excuse pour justifier que ça ne se réalise pas.

  23. Haïku dit :

    RE: « Santé: l’aveu d’AOC…. »

    -« Mon exigence pour la vérité m’a elle-même enseigné la beauté du compromis. »(Gandhi).

  24. onbo dit :

    AOC a pas coutume de manquer d’à propos politique.

    Quand le faux blond maquillé s’est tortillé debout reluisant de toutes ses écailles, AOC avait déjà choisi de ne pas être là.

    Au moment où tous les autres candidats attendent Bernie au prochain débat, avec une brique et un fanal au sujet de son plan de santé, AOC change le discours plaintif de Barr et de Trump qui s’étonnent publiquement à qui mieux mieux de la gravité des fautes reprochées à Stone.

    Elle change aussi le discours sur le discours à propos de la Santé.

    Est-elle déçue de Sanders? J’en doute.
    Est-elle déçue de ses concitoyens? J’en doute tout autant.
    Est-elle au contraire sensible à l’importance de l’avancée de Sanders? Sans aucun doute.
    Des scénarios de prise de pouvoir seraient-ils envisageables et à quelles conditions?

    Comment faire pour élargir dramatiquement la base de Sanders, sans s’aliéner la base silencieuse?

    Les stratèges de Sanders ont-il vu l’enfilade qui permette le compromis citoyen des électeurs tout en respectant la ligne directrice de sa campagne ..aka.. des soins de santé pour tous?

    AOC n’est pas la première femme à être remarquée pour ses talents. La Finlande a donné le ton en 2019, avec Sanna Marin comme première ministre, à 34 ans, tout comme l’Ukraine vient de le faire avec le Président Zelinsky.

    https://www.20minutes.fr/monde/2670075-20191209-finlande-elit-plus-jeune-premiere-ministre-histoire

    1. Haïku dit :

      Un vent de fraîcheur, dans ces pays, malgré les extremistes qui y sont.

  25. Alexander dit :

    L’option mixte est fort probablement la solution la plus réaliste pour protéger la santé d’un maximum d’américains. AOC est lucide sur ce point. Comme Buttigieg et Biden.

  26. FlorentNaldeau dit :

    AOC qui fait preuve de pragmatisme politique? Où allons-nous?

    C’est peut-être le métier qui rentre.

    Ou alors certains la croiront peut-être possédée par les démons du centrisme. Si BS arrive à cette conclusion, il pourrait bien commander un exorcisme.

    Alors que ce sont plutôt les BernieBros en ligne qui mériteraient d’être désenvoutés des Furies infernales qui animent les comportements déplorables que vous rapportez M. Hétu. Mais il ne faut pas s’attendre à ce que BS tente de se débarrasser de ces manoeuvres qui lui sont au final bien utiles.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :