Le blogue de Richard Hétu

L'Amérique dans tous ses états

«Depuis le moment où je suis entré en fonction, j’ai agi rapidement pour relancer l’économie, éliminant un nombre record de régulations qui tuent l’emploi et promulguant des baisses d’impôts sans précédent.»

«Notre économie ne s’est jamais aussi bien portée.»

En voyant ce matin le graphique qui coiffe ce billet, je me suis rappelé que Donald Trump avait fait plusieurs déclarations erronées ou mensongères lors de son discours sur l’état de l’Union, comme l’ont détaillé les vérificateurs de faits du New York Times.

Jamais trop tard pour remettre les pendules à l’heure.

39 réflexions sur “Le graphique du jour

  1. gl000001 dit :

    Ca a été vérifié sur CNN également. Même si ils n’arrivent pas tout à fait avec les même chiffres.
    https://www.cnn.com/2020/02/04/politics/fact-check-trump-state-of-the-union-2020/index.html

  2. Emalion dit :

    Finalement les seules réalisation de Trump:

    – Faire augmenter le déficit dans la stratosphère (encore heureux que la faillitte ne soit pas possible)
    – Piétiné la constitution
    – Anoblir et gracié des déchets de l’humanité

    1. Madalton dit :

      Les seules réalisations de Trump, c’est de faire croire que toutes les bonnes nouvelles sont grâce à lui.

      1. Dekessey dit :

        Et défaire tout ce qui porte la signature Obama.

  3. gl000001 dit :

    J’aime bien la conclusion de l’article du NY Times :
    « Trump brings a record of erroneous statements into his address. »

  4. Mouski dit :

    Fake news! Fake statistics! Believe me.

    1. Salvador E. Rodriguez dit :

      Le graphique est Fake, il y a pas de sharpie dessus.

      1. Richard Desrochers dit :

        C’est pour cette raison (absence de sharpie) que Pelosi a déchiré le discours de SOTU ?

  5. Mabuse dit :

    https://www.lesaffaires.com/blogues/l-economie-en-version-corsee/non-trump-n-est-pas-le-champion-de-l-emploi-mais-des-robots/615717

    « Non, Trump n’est pas le champion de l’emploi, mais… des robots! » – Olivier Schmouker

    « La question saute aux yeux : que s’est-il donc passé? Comment cela se fait-il que les grands employeurs de notre voisin du Sud – contraints par Trump de rapatrier et de renforcer leurs forces vives sur le territoire américain et jouissant, à cet égard, de réductions de taxes drastiques – n’aient pas boosté l’emploi?
    Pourtant, ce n’est pas faute d’avoir dépensé : Reuters souligne que rien qu’en 2018, «le «Top 10 de Trump» a globalement dépensé 60 milliards de dollars américains pour mettre au point de nouveaux produits et services ainsi que pour rester compétitif».
    Alors? Eh bien, la réponse est, en vérité, aisée. Elle figure en filigrane dans l’analyse de Reuters : «Si l’on ne considère que Ford et GM, on constate qu’en trois ans ils ont globalement supprimé 10.000 emplois aux États-Unis, soit 5% de leur main-d’œuvre, alors que durant la même période de temps ils ont investi des milliards de dollars dans leurs usines américaines», est-il indiqué.
    Eh oui, la réponse tient en un mot : robotisation. Les grands employeurs américains ont profité des contraintes qui leur ont été imposées par l’administration Trump pour s’équiper en robots intelligents. Et ce, au détriment de l’emploi. De toute évidence. »

    1. Danielle Vallée dit :

      Article dans la Presse:
      Très bon article monsieur Hétu.
      Phrase importante: les compétiteurs n’ont pas encore questionné Sanders et ses actions passées.
      Incluant la fermeture d’un fonds géré par son épouse et son fils où les actes caritatifs étaient mélangés avec les fonds utilisés pour la campagne, et ceux utilisés pour l’enrichissement personnel.

      Sanders c’est un bully, un démagogue, juste à l’opposé idéologique que l’autre, mais bien semblable.

      1. ducalme dit :

        A RECIPE FOR CHAOS

        Comme en 2016, je suis un partisan de Bernie Sanders qui ne cesse de m’émerveiller par son entrain et sa capacité à rassembler la jeunesse comme nul autre.

        Il y a du Jacques Parizeau dans cet homme.

        Ses adversaires le ménagent quelque peu car tout d’abord l’establishment démocrate a une immense dette d’honneur envers lui suite au traitement qu’il a subi en 2016 et probablement plus encore parce quant on tape sur un candidat qui rassemble la jeunesse, celle-ci ne se rallie pas si son candidat est éliminé par des ententes d’arrière boutique.

        Je partage l’opinion de Richard Hétu à savoir que l’on ne sera pas fixés après le Super Tuesday alors qu’un candidat qui croit que la nomination démocrate se vend à l’enchère chez Sotheby’s sera de la compétition.

        https://urlz.fr/bNwJ

    2. jcvirgil dit :

      En effet , la robotisation et les avancées de l’intelligence artificielle vont complètement changer le visage de l’économie dans les prochaines années.

      Pendant ce temps les gouvernements font du sur place. Après avoir regardé en étant souvent complices une partie des revenus de l’État prendre le chemin des paradis fiscaux , ils sont maintenant face à la nécessité de taxer les robots . Vont-ils réagir où attendre la permission de ceux qui se paient leurs partis politiques ?

      Gros suspense en vue 🙂

  6. ghislain1957 dit :

    «Depuis le moment où je suis entré en fonction, j’ai agi rapidement pour relancer l’économie, éliminant un nombre record de régulations qui tuent l’emploi et promulguant des baisses d’impôts sans précédent.»

    Bizarre n’est-ce pas que malgré la réglementation mise en place par Obama pour la protection de l’environnement, que malgré toutes les déréglementations faites par le gros clown, incluant les lumières LED qui lui donnent son teint orangé, il n’a réussi à surpasser Obama sur la pire année de ce dernier, soit 2013.

    Il a surtout agi rapidement pour se remplir les poches en voyageant aux frais du contribuables dans ses nombreux resorts de golfs et hôtels et en remplissant les poches des généreux contribuables du GOP.

  7. le_furote dit :

    Han, mais on dirait que Trump ment??! J’en suis pantoise comme dirait l’autre.

    Ciao

  8. Martin coté dit :

    Obama a créé plus d’emploi que lui…..impossible…il va réviser les chiffres et dire qi’il y avait des erreurs…..il est le plus grand président de tous les temps…Obama ne peut etre meilleur que lui….surtout pas Obama…..les prochains tweets ne seront pas beaux….

    1. Madalton dit :

      Il va dire qu’il n’a bénéficié de la récupération des emplois perdus lors de la crise financière de 2008 sous G.W. Bush. Aucun mérite. 🙂

  9. Richard Desrochers dit :

    Le seul pourcentage de création d’emplois plus faible que celui de DT remonte à JFK, je crois. Tous les autres après ont un meilleur pourcentage.

  10. Boileau dit :

    M. Hétu.
    Si trump est averti que le pendule sera à l’heure!
    Il va demander à junior d’abattre le petit oiseau !

    1. Haïku dit :

      Boileau
      😉👌👌👌

  11. jcvirgil dit :

    Trump et la vérité c’est deux , mais ça fonctionne. J’ai entendu un analyste politique *neutre* qui disait que la force que présente l’économie américaine présentement était pour lui un gage de réélection .
    Il ne lui reste plus qu’à souhaiter que la gigantesque pyramide de Ponzi qu’est dans les faits l’économie américaine ne s’effondre qu’après sa réélection.

    Imaginez maintenant si cette bande de sociopathes est en charge de gérer la prochaine dépression . Le bouillon des soupes populaires des années 2020 risquent d’être à l’eau claire.

  12. lechatderuelle dit :

    tellement simpliste ce genre de graphique ….

    tout ce que ça indique c’est que depuis 2013, l’économie américaine va bien…. rien de plus….

    Sinon, ça voudrait dire que les Présidents USA font exprès pour ne pas créer d’emplois quand ça va moins bien…..

    s’approprier un résultat qui n’est en rien relié avec ses actions est de la fraude…. non?
    Les gouvernements excusent les ralentissements économiques par des mécanismes mondiaux mais s’accaparent les embellies économiques….

    n’importe quoi….

  13. Louise dit :

    J’ai lu l’article des vérificateurs du NYT
    Je ressors une affirmation de Trump qui a attiré mon attention. « L’Amérique a gagné 12000 nouvelles usines sous mon administration »
    La réalité c’est qu’il y a eu moins de 11000 nouveaux établissements dont 8000 emploient cinq personnes ou moins.

    C’est le genre de fausses vérités que ce président fait gober à ses fans qui se laissent éblouir par les supposés succès extraordinaires de leur gourou. Qui prendra la peine comme nous le faisons ce matin de lire des articles sérieux qui confrontent la véracité ou non de ses affirmations.
    Comme ses partisans carburent à l’admiration aveugle, ils se laissent influencer par l’exceptionnelle capacité de persuasion de ce vendeur de chars usagés.

  14. ducalme dit :

    LA DÉFAITE NÉCESSAIRE

    @Richard Hétu

    Au lendemain des primaires démocrates de 2008 au New Hampshire, où Hillary Clinton, humiliée en Iowa, l’avait emporté contre Barack Obama, vous aviez intitulé votre billet de cette façon : LA DÉFAITE NÉCESSAIRE.

    Vous nous aviez ensuite expliqué que l’équipe de Barack Obama, encore enivrée par sa victoire de l’Iowa, n’avait pas vraiment fait campagne au NH.

    J’ai bien hâte de voir demain et pas la suite s’il y aura une défaite nécessaire au New Hampshire.

    Celle de Biden (et peut-être de Warren) est trop prévisible et il faudra attendre la SC pour le voir rebondir.

    Klobuchar à la hausse et Buttigieg à la baisse, qui sait.

    1. spritzer dit :

      @ducalme

      Vous allez en parler jusqu’à votre dernier souffle de LA DÉFAITE NÉCESSAIRE. 😉

      1. ducalme dit :

        @spritzer -LOL-

        Probablement que je m’en rappellerai toujours, parce qu’à l’époque, j’étais plutôt novice sur le blogue que je ne fréquentais que depuis 2 ans.

        Bien naïvement, je croyais qu’après l’Iowa, c’était plié pour Barack Obama.

        Richard Hétu m’a servi une bonne leçon de réalisme que je n’ai pas oubliée et depuis ce temps, je ne tiens rien pour acquis en politique.

        Obama a ratissé les coins et recoins de l’Amérique, gagnant pas moins de 13 primaires et caucus en ligne après le Super Tuesday où il avait fait jeu égal avec Hillary Clinton.

        C’est pour cela que je me demande si’il y aura des surprises au New Hampshire et ailleurs.

        Je suis un partisan de Sanders, mais les autres candidats qui seront en lice demain sont tous tout à fait acceptables.

        Je n’ai pas le problème de 2016 où, après la mise à l’écart de Bernie Sanders, j’ai dû me rabattre sur Jill Stein faute de mieux.

    2. Danielle Vallée dit :

      Ce matin Buttigieg est en avance sur Sanders.
      Et Klobuchar semble arriver troisième.
      Vous devriez relire calmement l’article de monsieur Hétu et modérer un peu votre enthousiasme pour Sanders.
      Il excite les jeunes mais ils ne vont pas voter lors des élections…. Il les excite parce que c’est facile, qu’il n’a qu’`leur lancer une dizaine de slogans, une manifestion de casseroles.
      Mais il est trop paresseux pour avoir une discussion profonde au sujet des solutions à apporter, il n’a que des slogans à offrir.
      Je ne dis pas qu’il ne pourrait pas avoir une discussion sérieuse, je dis qu’il ne le fait pas.

  15. 1 400 dit :

    Quand Obama est arrivé au pouvoir en janvier 2009, le taux de chômage dépassait le 10% et le déficit avait atteint 1 400 milliards au lendemain de la pire crise depuis la dépression de 1929. À son départ , en novembre 2016, le taux de chômage était de 4.3% et le déficit en deçà de 600 milliards

    Trump va propulser le déficit aux alentours du 1 200 milliards cette année et il ne prévoit pas de rejoindre l’ équilibre budgétaire avant 15 ans ( 2035) selon ses propres chiffres déposés la semaine dernière.

    Durant sa campagne électorale de 2016, Trump avait promis non seulement d’ atteindre l’équilibre budgétaire en 4 ans mais aussi d’éliminer la dette ( 23 000 milliards) en huit ans.

  16. spritzer dit :

    Ce qui me frappe dans les faits vérifiés du Times c’est la propagande qu’ils appliquent aux questions internationales. Entre autres, ils évitent de dire qui a vaincu l’EI parce que ce ne sont pas les américains mais leurs opposants, et ils ne rapportent pas que les services de renseignements irakien après enquête accusent des islamistes pour l’attaque du mois de décembre qui a été le prétexte pour assassiner le général Soleimani. Même si cette dernière révélation met Trump dans l’embarras, elle ne sera pas rapportée, propagande oblige.

  17. lechatderuelle dit :

    Pendant ce temps où les USA voient tout en rose… la Chine ralenti à cause du coronavirus et les Indes s’essoufflent….

    https://www.lapresse.ca/affaires/202002/09/01-5260241-la-planete-economique-linde-est-en-panne.php

    L’Afrique est traversé par un essaim de 200 milliards de criquets…. déjà 3 sinon 4 pays de ravagés et le nuage continue sa route…. quand les bestioles se posent, le tapis couvre la superficie du Luxembourg!! 400 000 tonnes par jour de végétaux bouffés….ça va finir par être ressenti par l’économie mondiale avec une explosion des prix des céréales….

    trump est mieux de surfer solide sur cette pseudo-vague…. les soubresauts mondiaux s’accélèrent….

  18. Ziggy9361 dit :

    Le graphique est simpliste intentionnellement pour ceux pour qui ce n’est pas simple de comprendre les contextes.À l’arrivée de président Obama au pouvoir une récession sans précédent faisait rage,ça lui a pris environ de deux à trois ans pour revirer la situation exécrable à profitable en dépensant des milliards de $ pour sauver les banques de leur politique de surprime ,les constructeurs automobiles et les millions d’emplois qui y étaient rattachés pas pour remplir les poches des riches et donné la respiration artificiel à un mort ex:charbon propre.
    À l’opposé un gros Vantard issus de là téléréalité arrive au pouvoir dans une économie en progression depuis plusieurs années sous la direction de Obama et de son équipe,qui en plus de replacer l’économie sur les rails,signe des traités qui assurent la sécurité (Iran)depuis son arrivé au commande la grosse ordure à comme réalisation d’avoir brisé une certaine cohésion mondiale basé sur le respect des régles et institutions qui offraient la stabilité.
    Moi je trouve que le graphique est pertinent et illustre bien ce qu’un président peut faire pour améliorer le bien être de ses concitoyens ce n’est pas parfait mais une amélioration mesurable.
    À l’opposé un clown grotesque qui a choisit son camp les ,Putin, Erdogan,Bolsanero, Sisi ,et qui déteste les socialistes et fait mine d’être un fervent pratiquant pour les mêmes motifs attirer à lui une partie de la population facile à tromper et qui sont déjà raciste et adepte de fausses nouvelles étant tous abonnés à Flop News ,adepte des armes qui attendent le signal de leur gourou pour passer à l’action.La décadence annoncée de l ’empire si le toupet jaune pisse réussit à coalisé tous les zombie .

  19. Jacques Rivard dit :

    Quelle pourriture de système électoral état-unien. Stupide système de démocratie directe.
    Question, pour comparer avec notre système britannique: Qu’est-il arrivé en 2011 au gouvernement Harper en raison de son refus de fournir les coûts de plusieurs projets de loi, notamment en matière de justice, et non sur un vote lié au budget?
    Renversé. Bye bye… et pourtant, la faute du gouvernement Harper, n’est pas à un milliardième comparable celle de Trump et sa troupe.

    Les Pères fondateurs des États-Unis, ont voulu se débarrasser de la monarchie, ils la détestaient trop et sont allés trop loin dans la création de leur fameuse démocratie directe. Par la suite, cela a suscité des siècles de combats opposant la Chambre des représentants contre le Sénat et les Présidents qui luttent contre eux, essayant d’avoir le plus de pouvoir possible, Clinton et Obama inclus, plus la taxe. Ce qui nous emmène en 2020.

    Une personne, un vote, même si les démocrates et les républicains utilisent cette phrase régulièrement, cela n’existe pas au pays des état-uniens, car les Pères fondateurs ont inventé un Collège électoral qui a fait élire Bush fils et le 45ième (qui dans la réalité est le 44ième).

    Système pourri, car en fin de compte, là-bas, aux États-Unis, on ne lit pas ce que dit la constitution, mais comme des avocats mafieux, on lit ce que la constitution ne dit pas, et on s’amuse avec.

    Conclusion de la chose: Les États-Unis sont désorganisés et dans la merde, tout comme l’Union européenne.

    1. titejasette dit :

      HS

      Amazon veut destituer le président Donald Trump, le secrétaire à la défense Mark Esper et l’ancien secrétaire à la défense James Mattis en raison d’un contrat de 10 milliards de dollars du Pentagone pour le cloud computing, attribué à Microsoft.

      En novembre, Amazon a déposé un avis auprès de la Cour fédérale américaine des réclamations indiquant un plan pour protester contre la décision du Pentagone d’attribuer à Microsoft le contrat de plusieurs milliards de dollars pour le cloud computing.

      https://www.cnbc.com/2020/02/10/amazon-wants-to-depose-president-trump-over-jedi-cloud-contract-loss.html

  20. spritzer dit :

    @ducalme

    C’est drôle que vous parliez de Jill Stein parce que dans un autre billet James Carville disait pour justifier la défaite d’Hillary que la candidature de Jill Stein avait été poussée par la Russie, évidemment.

    « And first of all, Clinton won the popular vote by almost 3 million. And secondly, the Russians put Jill Stein in front of Clinton’s campaign to depress votes. And thirdly, the New York Times a week before an election, assured its readers that the Russians were not even trying to help Trump. « 

  21. Gilles Morissette dit :

    Le « media fact check » auront beau faire toutes les vérifications qu’ils voudront, le NYT aura beau momtrer tous les graphiques qu’ils voudront, jamais les adeptes de la secte de l’Enfoiré-En-Chef ne le croiront.

    Il suffit d’écouter ces demeurés discourir pendant 5 petites minutes pour constater l’ampleur du vide sidéral qui meuble leurs pensées politiques. Le lavage de cerveau ressemble à ça.

    Voilà la réalité des électeurs qui vivent dans le même monde parallèle de l’Escroc-En-Chef.

    Rien à faire avec eux. Ils sont la preuve que Clinton avait raison de parler, dans leur cas, de « DÉPLORABLES »

    Bienvenue dans la réalité de la démocratie américaine !!

  22. March dit :

    Hâte de voir lors des débats présidentielle lorsque son opposant va lui remettre dans la face qu’en nombre absolu et en %, Obama à fait une meilleur job que lui. Il va surement dire à ses fidèles que ce sont des Fakes news.

  23. el_kabong dit :

    À lire sur le fil twitter de notre hôte:
    « Bernie Sanders montre du doigt la tribune où les journalistes sont installés et fait huer les médias (qui l’accuseraient d’être un extrémiste). Boooooh dit la foule… »

    On se demande bien la différence entre bernie et ses bros et le minable orangé et ses déplorables…

  24. Igreck dit :

    Là où sans doute Trompe va frapper un mur : des femmes plus éduquées, qui travaillent et qui sont plus progressistes que leurs aînées !?
    « Les femmes sont plus nombreuses que les hommes à enregistrer leur vote (10 millions de plus à la dernière élection) et elles préfèrent généralement les propositions démocrates. L’équipe de réélection du président est à pied d’œuvre depuis un moment déjà et elle sait que Donald Trump reçoit moins de 40% des intentions de vote chez les femmes. Les démocrates jouissent ici d’un avantage certain. Peu importe l’identité du candidat ou de la candidate, nous savons déjà que rien ne sera ménagé pour demeurer dans les bonnes grâces de l’électorat féminin. »
    Let’s go girls !!!
    https://www.journaldemontreal.com/2020/02/10/les-femmes-votent-plus-et-elles-votent-democrate

  25. Igreck dit :

    HS… mais pas tant finalement !
    Le « blanchiment » de la Justice : le vrai legs de Trompe !
    « … Le changement de politique dans la composition culturelle des cours (de justice) aura de graves conséquences non seulement dans le fonctionnement du système judiciaire fédéral, mais aussi pour l’avenir de la démocratie américaine. »

    https://www.lesoleil.com/chroniques/gilles-vandal/un-heritage-incontestable-de-donald-trump-76a72eb2b5a11e3a29d7fd84b76eae7b

  26. Jean dit :

    J’espère que le parti démocrate sans égard à celui va remporter l’investiture va tout faire pour dégonfler le mythe que l’économie américaine n’a jamais été aussi plusssse meilleure sous Trump. Sa base ne va pas changer d’idées, mais il est nécessaire de convaincre les indépendants, les noirs, que Trump courtise, et les latinos.
    Si Trump est réélu président en raison des grands électeurs, il faut que les démocrates gardent le congrès et remportent le sénat. Trump président va devenir fou furieux.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :