Le blogue de Richard Hétu

L'Amérique dans tous ses états

Se peut-il qu’Amy Klobuchar profite enfin d’un de ses bons débats. Après sa performance de vendredi soir face aux principaux candidats à l’investiture démocrate, la sénatrice du Minnesota a grimpé dans au moins un sondage, réalisé par l’Université Suffolk pour le Boston Globe et la station WBZ, et publié dimanche soir.

Pendant que Bernie Sanders consolide sa position en première place, Amy Klobuchar semble avoir grugé dans les appuis de Pete Buttigieg, qui avait dépassé le sénateur du Vermont par un point de pourcentage vendredi dans le même sondage. Il est possible que Klobuchar ait marqué des points contre lui en l’attaquant sur son manque d’expérience et ses positions changeantes en matière de santé.

Buttigieg peut au moins se consoler ce matin en constatant qu’il a été déclaré officiellement vainqueur des caucus d’Iowa, ce que le camp Sanders a tout de suite contesté. Il doit recevoir 14 des délégués qui représenteront l’État à la convention démocrate qui investira le candidat présidentiel du parti en juillet, contre 12 pour Bernie Sanders, 8 à Elizabeth Warren, 6 à Joe Biden et 1 à Amy Klobuchar.

L’ancien maire de South Bend, attaqué de toutes parts dans la dernière ligne de droit avant la primaire du New Hampshire, peut aussi se féliciter d’avoir attiré à Nashua dimanche la plus grosse foule – quelque 1800 personnes – depuis le début de la campagne dans cet État. Bernie Sanders devrait le surpasser aujourd’hui avec un rassemblement à Manchester mettant en vedette Alexadria Ocasio-Cortez.

Parlant de Sanders, je consacre aujourd’hui un article dans La Presse à son audacieux pari. Un pari qui consiste notamment à défendre des idées impopulaires auprès d’une partie importante de l’électorat modéré qui n’est pas acquis à Donald Trump. Dites-moi ce que vous en pensez.

La primaire du New Hampshire aura lieu mardi.

(Photo CBS)

28 réflexions sur “Sondage : Klobuchar en hausse au New Hampshire

  1. POLITICON dit :

    Électorat modéré?

    Sanders n’est pas un modéré et ses chances de remporter cet État du New Hampshire sont minces lorsque l’on regarde son programme.

  2. titejasette dit :

    HS

    Hier soir lors de la remise des Oscars, Brad Pitt debout sur le stage de la cérémonie, en allant chercher son prix, a commencé son discours comme ceci:

    « On m’accorde 45 secondes, ce qui est 45 secondes de plus que le Sénat a accordé à John Bolton cette semaine ! »

    Que c’est bien dit !

    1. Haïku dit :

      Je seconde ! 👌

  3. Emalion dit :

    Bonjour M. Hétu, Pour le moment les primaires de l’Iowa et NH semble n’être pas très représentatif selon ma compréhension. Je me demande quand on va avoir une bonne idée de la tendance doit-on attendre le super Mardi?

    Autre question: Il semble que selon les derniers résultats Joe Biden semble de moins en moins THE candidat. Certaine personne semble dire que Bloomberg est plus représentatif (aucun sondage ne l’indique par contre). D’après ce que je comprend de Bloomberg il n’est pas très apprécié des gens de New York. Qu’en pensez-vous? Est-ce que le monde libre est dans le trouble pour un autre 4 ans?

    1. Richard Hétu dit :

      Même l’allure de la course pourrait demeurer incertaine APRÈS le super mardi en raison de la division des votes empêchant un candidat de se diriger vers une majorité des délégués. Bloomberg a des critiques et des admirateurs à NY. Mais même ces critiques pourraient lui donner une deuxième chance dans un contexte différent, reconnaissant qu’il est peut-être le plus apte à battre Trump. Mais on n’est pas encore là. En attendant, la situation serait totalement différente si les premiers scrutins avaient lieu dans des États plus représentatifs du pays que l’Iowa et le NH, très majoritairement blancs.

  4. Martin cote dit :

    Tres bon article dans la presse M.Hetu….Sanders fait douter bien des gens comme votre médecin…et je continue à croire qu’il serait une proie facile pour Trump…..est-il vraiment un joueur d’équipe…pas sur…il,conteste déjà les résultats de l’Iowa….un radical de gauche….dur à dire……il chose est sûre…il faudra attendre les résultats du super mardi pour commencer à se faire idée ou se situé Bloomberg….le candidat le plus apte à battre Trump d’après moi…

  5. Apocalypse dit :

    Misère, division du vote pour aider Bernie Sanders 😢.

    M. Hétu, je viens de lire votre article dans ‘La Presse’. Effectivement, le programme de ce dernier est un ‘Pari’ avec un grand P. C’est sans doute sa dernière chance pour la présidence, alors on y va le tout pour le tout.

    ‘… remplacement de l’assurance maladie privée dont bénéficient des dizaines de millions d’Américains par un régime géré par le gouvernement’

    Sans compte les autres risqués, cette position sur l’assurance privée serait probablement suffisante pour le couler face à Donald Trump. On parle de tout un risque, c’est vrai que des millions seront partant, mais des millions et des millions sont satisfait de leur assurance privée, donc, même bien des démocrates pourraient lui tourner le dos.

    Bernie Sanders voudrait tout raser, et pas seulement dans le domaine de la santé, et tout refaire, c’est du délire. Pas certain du tout que les américains aimeraient être brusquées à ce point et je pense toujours que la stratégie des petits pas est la meilleure. On améliore tranquillement l’Obamacare et éventuellement… 🙂.

  6. P-o Tremblay dit :

    honnêtement, je pense que personne ne peut réellement prédire se que sera la performance de Sanders, s’il est choisi, au même tritre que personne ne pouvait réellement prévoir la performance de Trump. Je pense que dans une époque comme la notre qu’essayer de traduire des idées en votes est une mauvaise façons de faire puisque c’est plus au niveau de l’émotion que les gens votes plus que sur la raison. C’est triste et insipide, mais c’est comme ça qu’on se retrouver avec Trump et c’est peut-être avec ça qu’on se retrouvera avec Sanders. Nous analysons la politique avec raison et s’il y a une chose qui a disparu de la politique c’est la raison.

    1. Dekessey dit :

      D’accord!

  7. Louise dit :

    On observe que l’électorat est de plus en plus fracturé, ce qui rend une prévision très difficile. On peut juste dire ce qu’on en pense à ce moment-ci de la course.
    Pour ma part je dirais qu’on pourra commencer à se faire une tête après le super mardi où on verra peut-être une tendance lourde se dessiner d’autant plus que Bloomberg fera parti de la course.

    Pour revenir à Amy Klobuchar, je trouve qu’elle se révèle au fur et à mesure de sa prise de parole. Au début c’est à peine si je la remarquais et maintenant je trouve que c’est une candidate très intéressante.
    Je ne crois pas qu’elle puisse devenir présidente mais un futur président devrait considérer de la choisir comme vice-présidente.
    Je la perçois comme un pilier dans une administration.

    En ce qui concerne Sanders, je n’ai pas changé d’idée. Bien que je sois d’accord avec plusieurs aspects de son programme, je trouve qu’il veut aller trop vite dans une société aussi polarisée. L’art d’être un bon leader c’est d’être en tête de la foule pour la faire avancer mais il ne doit pas oublier de se retourner de temps en temps pour voir si les gens le suivent et même aller faire un tour à la fin du peloton pour stimuler les retardataires.
    Sanders est celui qui marche en avant en étant convaincu qu’il a toujours raison, sans se préoccuper de ceux qui vont moins vite que lui et ses fans.

    1. Michèle dit :

      Bonne analyse Louise 👏🏻👏🏻👍🏻👍🏻

  8. ghislain1957 dit :

    Moi, mon idée est faite. Le seul candidat apte à battre le gros clown orangé est Bloomberg de par son expérience. Quant à Bernie, je me demande toujours comment quelqu’un qui n’est pas démocrate peut briguer la candidature aux élections zétats-zuniennes avec le parti en question.

    1. @ghislain1957; comment quelqu’un qui n’est pas démocrate peut briguer( …) avec le parti en question?

      Pour les mêmes raisons que Donald Trump a squatté le Republican Party: pour avoir un véhicule. Nous connaissons tous le sort qu’ont connu les candidats indépendants. Même le milliardaire Ross Perot a frappé un mur malgré sa fortune. Dans un système essentiellement bipartite, les «troisièmes roues du vélo» ne sont pas vouées à beaucoup de succès.

  9. Brice de Nice dit :

    Je ne m’attendais pas à ce que Biden gagne aucun des trois premiers primaires, mais de le voir en cinquième position? Wow.

    http://twitter.com/EmersonPolling/status/1226717435379802114?s=20

  10. Mabuse dit :

    « Même l’allure de la course pourrait demeurer incertaine APRÈS le super mardi en raison de la division des votes empêchant un candidat de se diriger vers une majorité des délégués. »

    C’est là que le bât blesse les démocrates. L’ensemble des candidats modérés récoltent plus de 40% des votes des électeurs démocrates vs quelque 24% pour Sanders. Il faudra très bientôt, avant le super-mardi que des candidats modérés se retirent ou soient retirés de la course pour que le meilleur modéré récupère les votes et aille chercher une solide majorité. Sinon, Sanders, qui n’est même pas démocrate, passe et, avec lui comme candidat à la présidentielle, les démocrates vont se faire Corbyniser!

    1. papitibi dit :

      Sinon, Sanders, qui n’est même pas démocrate…

      Qu’il soit membre en bonne et due forme, ou pas enregistré à titre de membre, perso, I don’t give a damn. Est-ce qu’il vote dans le même sens que les ‘VRAIS’ Dems? C’est la seule chose qui compte.

      À toutes fins pratiques, il y a deux partis. L’un des deux – le Parti Démocrate, est plutôt centriste (selon mes propres critères); l’autre hésite entre la droite, l’extrême-droite et la droite encore plusse pire.

      T’es de tendance gauchisante (Sanders n’est même pas un ‘gauchiste’ pur jus!), alors tu fais quoi? Tu vas quand même pas te ranger du côté des Répus! Au pire, tu vas essayer d’infléchir le Parti le moins à droite vers des politiques un peu plus à gauche, et c’est ce que fait Sanders.

      Ce que j’ai à lui reprocher, c’est pas ça. C’est plutôt cette politique de la terre brûlée qu’il a pratiquée en 2016 – ses partisans s’abstenant d’appuyer Clinton contre The Beast. Et je crains qu’il ne récidive en novembre 2020.

      Je n’en ressens que du mépris. l

  11. titejasette dit :

    Sanders est un social démocrate respecté et admiré par une partie de la population qui recherche l’égalité des classes. Sa montée dans les sondages est le résultat du mouvement balancier provoqué par les programmes capitalistes de Trump (baisse de taxes des riches, baisse des droits successoraux, etc).

    Lors de la dernière campagne contre Mme Clinton, il n’avait pas cette popularité car Mme Clinton n’avait pas de programmes axés sur le capitaliste à outrance (comme Trump).

    Ceci étant dit, je ne vois pas d’un bon œil la montée de Sanders. Pour gagner contre Trump et pour aller chercher le maximun de vote, ses idées sont excellentes et sont représentatives d’un véritable « idéologue ». Il ne suffit pas d’avoir de bonnes idées, il faut aussi les réaliser :

    « remplacement de l’assurance maladie privée dont bénéficient des dizaines de millions d’Américains par un régime géré par le gouvernement ; interdiction de la fracturation hydraulique ; octroi du droit de vote aux détenus ; décriminalisation de la frontière ; accès des immigrés clandestins à des soins santé gratuits ; élimination de la police de l’immigration. »

    Le problème c’est qu’il perdra les votes d’une grande partie du pays car « L’Amérique est un pays de centre droit »

    « La jeunesse veut du changement. » Sanders a les votes de la jeunesse mais cette jeunesse ne tiens pas le cordon de la bourse. Or comme toujours, c’est l’argent mène le monde, pas la jeunesse.

    Sanders met le pays en péril à cause de ses idées idéalistes. J’ai envie de mettre la faute sur Sanders si Trump est réélu.

    Sanders est un populiste, version patriotisss

  12. J.C.Virgil dit :

    Sanders représente la volonté de changement qui amènera la jeunesse américaine aux urnes .Tout est là. C’est le seul espoir pour le parti démocrate de battre Trump. C’est évident que les réformes qu’il propose seront ensuite débattues et qu’elles ne pourront entrer en vigueur au lendemain de son élection, mais au moins il insufflera le fort mouvement de changement nécessaire pour que le pays sorte de la ploutocratie actuelle.

    Quand on regarde d’un oeil détaché la saga de l’Iowa et la sortie de certains dinosaures contre lui, force est de constater que l’establishment du parti démocrate se cherche un candidat pour le battre. Ils refont le coup de Clinton dans la dernière élection.

    Au fond ils préfèrent probablement la réélection de Trump à celle de Sanders qui remettrait clairement en cause les privilèges des grands donateurs à leur parti politique.

    1. Madalton dit :

      Le problème est que les jeunes ne sortent pas pour voter.

      Em passant, les X et les Y sont plus nombreux que les boomers en 2020. S’ils sortent voter, ils pourraient avoir une influence sur le résultat du vote.

      1. jcvirgil dit :

        Eh oui c’est la recette pour sortir Trump combiné avec le vote des femmes. La jeunesse a cependant besoin d’enthousiasme et d’un projet enlevant pour se déplacer. La protection de l’environnement , une meilleure justice sociale et une réforme de l’éducation et des possibilités d’accéder à des études supérieures devraient faire la job mais encore faut-il leur proposer…

  13. Toujours intéressant de vous lire, M. Hétu. En ce qui me concerne, pour battre Trump, je trouve qu’Amy Klobuchar présente plusieurs éléments très distinctifs: une femme, vient d’un état (le Minnesota) assez classe moyenne, possède l’expérience du Sénat, et surtout tellement calme et rassurante lorsqu’elle parle. Face à Trump, ce serait un grand contraste, qui je pense, pourrait attirer les « indécis ». Sanders est actuellement dans les 2 états le plus « Sanders », ça va descendre assez vite après. Quand à Pete, je reste à être convaincu du contenu….Bloomberg ? Il a le charisme d’un 2×4…à mon sens, il serait beaucoup plus efficace en choisissant un(e) candidat(e) et y mettre ses $$$ pour le/la supporter. Biden ? Bon grand-papa Bi, mais son âge va malheureusement le rattraper.

    1. onbo dit :

      super résumé!

  14. Pierre dit :

    La montée récente d’Amy serait-elle lié au fait qu’elle aime la poutine de chez Vachon?

    1. Brice de Nice dit :

      @Pierre lol quoi?

  15. Gilles Morissette dit :

    Sanders conteste les résultats en Iowa. Sa campagne de sabotage est déjà commencée.

    Ce type est hautement toxique, S’il perd, il va entraîner le parti à sa perte et assurer la victoire de Tiny Brain.

    Il me fait penser au type qui dit à sa conjointe qui vient de lui annoncer qu’elle le quitte: « Si je ne peux t’avoir, personne d’autre ne t’aura ».

    Sanders n’est pas un joueur d’équipe. En cas de défaite, il va tout faire pour saboter la campagne de celui ou celle qui aura été choisi, comme bil l’a fait en 2016 avec Clinton.

    Soyez-en assuré.

    1. Dekessey dit :

      N’importe quoi.

  16. Igreck dit :

    Vous saviez ça vous !?
    « Bernie Sanders ne serait pas le premier candidat démocrate à être taxé de « socialisme » par les républicains. Mais il serait le premier à avoir passé sa lune de miel dans l’ex-URSS, où il a vanté certains aspects du système soviétique lors de rencontres publiques qui ont été filmées. Il serait le premier à avoir fait campagne pour un parti trotskiste et participé, en 1985, à une manifestation en faveur des révolutionnaires sandinistes du Nicaragua au cours de laquelle la foule scandait : « Ici, là-bas, partout, les Yankees vont mourir ».
    Les Dems sont donc vraiment mal barrés avec BS en tête dans sondages !

    https://www.lapresse.ca/international/etats-unis/202002/09/01-5260261-laudacieux-pari-de-bernie-sanders.php

  17. @M. Hétu;

    «…remplacement de l’assurance maladie privée dont bénéficient des dizaines de millions d’Américains par un régime géré par le gouvernement ; interdiction de la fracturation hydraulique ; octroi du droit de vote aux détenus ; décriminalisation de la frontière ; accès des immigrés clandestins à des soins santé gratuits ; élimination de la police de l’immigration.»

    «Vaste programme» aurait pu dire le Général De Gaulle surtout dans un pays comme les USA. Même le très ouvert et très tranquille Canada ne pratique pas ce qu’on appelle là-bas le «Open Border». Et si on consultait la population canadienne par référendum, nous serions probablement surpris des résultats par exemple sur le droit de vote des détenus et le contrôle des frontières et peut-être aussi sur d’autres sujets.
    Nous aussi sommes en train d’entrer dans un régime où la «clameur populaire» influence même des décisions judiciaires dans un système dont on dit qu’il doit justement demeurer à l’abri de ce genre d’influence. Le cas qui me vient spontanément à l’esprit est celui de Guy Turcotte. Très récemment il y a le système des libérations conditionnelles sur lequel un assassinat sordide vient de braquer les projecteurs. Et il y en a d’autres. Imaginons maintenant les USA.

    Bernie Sanders contre Donald Trump avec ce programme-là?? La voie royale pour un autre quatre ans de «Trumpitudes». Imaginez maintenant un Donald Trump avec quatre années sans la contrainte d’une autre élection. Cela donne le frisson.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :