Le blogue de Richard Hétu

L'Amérique dans tous ses états

«C’est beaucoup pour efficace d’aller dans les grands États, d’aller dans les États-clés. Les autres choisissent d’aller dans les quatre premiers [États]. Et personne ne les force à le faire, ils voulaient le faire. Je pense que cela tient aux idées reçues qui font dire : ‟Oh, vous ne pouvez vraiment pas gagner sans [ces États]”. Ce sont de vieilles règles.»

Michael Bloomberg, ancien maire de New York et candidat à l’investiture démocrate, se félicitant d’avoir ignoré les caucus d’Iowa et donnant le feu vert à son équipe de doubler les dépenses publicitaires de sa campagne dans les États où il participera à des primaires.

P.S. : Un sondage Morning Consult publié lundi créditait l’homme d’affaires milliardaire de 14% d’appuis sur le plan national, le même score qu’Elizabeth Warre, derrière Joe Biden (28%) et Bernie Sanders (24%). Bloomberg entrera officiellement à l’occasion du «super mardi», le 3 mars.

(Photo AP)

65 réflexions sur “La citation du jour

  1. Stéphane dit :

    Faut être de son temps… « …les caucus, dans leur façon archaïque et moyenâgeuse de tenter de fonctionner… » comme je l’écrivais hier dans votre billet « Deux vainqueurs en Iowa? », dont le choix judicieux de votre titre dit tout d’un tel processus.

    1. gl000001 dit :

      Doubles vainqueurs ? Ou …

      1. gl000001 dit :

        Mauvais vidéo. Les deux gars se passent le ko en même temps. Il y en a plusieurs !

      2. Haïku dit :

        😉 Doublement rigolo ! Merci. 👌

  2. Pierre S. dit :

    —————————

    Tant qu’a avoir un milliardaire à la tête du pays, aussi bien en avoir un vrai …

    1. Henriette Latour dit :

      Pierre S.

      Et intelligent de surcroît!

      1. franlabrecque dit :

        Peu importe lequel sera choisi faut débarquer l’abruti sans faute.

    2. gl000001 dit :

      Milliardaire dans le positif. Pas un à -1 milliard ou pire ! 😉

    3. Madalton dit :

      Qui n’a pas fait 6 faillites.

  3. treblig dit :

    Les 4 plus grands états, c’est la Californie, le Texas, New York et la Floride.

    Pour un candidat démocrate, avec un collège électoral, il est inutile de faire une grosse campagne dans les états bleus foncés gagnés d’avance ( Californie et New York) ou dans un état rouge perdu d’avance ( Texas). Reste la Floride avec ses 31 grands électeurs qui oscille entre les 2 partis à moins de 1% d’écart.

    Celui qui perds la Floride aura besoin de remporter 4 états sur 5 ( Pennsylvanie, Ohio, Michigan, Wisconsin , Arizona) pour avoir suffisamment de grands électeurs.

  4. Toile dit :

    Je ne sais pas si sont de vieilles règles mais sa fourbe turpitude flasque en a rendu plusieurs caduques et malodorantes.

  5. Apocalypse dit :

    Les démocrates le méritait, mais c’est ce qu’on appelle tourner le fer dans la plaie 🤣, pas certain qu’ils vont apprécier cette sortie de M. Bloomberg.

    Facile de dire qu’on aurait dû faire les choses autrement APRES une défaite, une erreur, un fiasco. Ce qui était de toute évidence difficile à faire était d’éviter le fiasco. Espérons qu’on en aura qu’UN 😉.

    1. Gilles Morissette dit :

      @Apocalypse (04/02/2020 à 14L:54)

      Si les Démocrates ont l’épiderme trop sensible pour prendre la critique si légitime et mérité soit-elle, ils ne valent pas mieux que les enfoirés de Répugnants.

      Si c’est le cas, on leurs souhaite une défaite historique en Novembre 2020. Ils l’auront bien mérité.

      Un autre 4 ans avec l’Escroc-En-Chef. Voilà ce que sera leur punition !!

      Les Démocrates se devaient de faire un « sans-faute » en Iowa afin de donner le ton à leur campagne et montrer aux Américains qu’ils étaient une alternative valable à Tiny Brain et son ramassis de fripouilles.

      FAIL !!

      Ils ont eu « la brillante idée  » d’essayer un nouveau sytème de votation sans s’être au préalable assuré qu’il n’y aurait pas de problème, de bogue ou autre genre de « pépin ».

      FAIL encore !!

      Ils n’ont plus de marge de manoeuvre. Ce fiasco sera difficille à rattraper et Tiny Brain se chargera de leurs mettre sous le nez leur incompétence et leur amateurisme.

      Ils devront être « parfaits » à partir de maintenant. Qu’ils fassent le ménage dans leur « staff » (les responsables du fiasco de l’iowa devront être virés et remplacés par des gens plus compétents), car un autre .échec au New Hampshire le 11 février, mettra fin à leurs espoirs de victoire lors de la présidentielle.

      Les Répugnants sont des connards. Les Démocrates ne doivent pas se sentir obligé de les imiter !!

    2. Madalton dit :

      Il me semble que ce n’est pas si compliqué de compiler les résultats quand on sait qu’il y eu 172 k électeurs dans 1 700 bureaux de vote. Tout se compile facilement manuellement que ce soit le 1er et 2e tour. Je me trompe sûrement.

  6. Pierre S. dit :

    ——————–

    Et L’andouille va nous parler ce soir d’une Amérique unie comme jamais ….
    Une présidence totalement dysfonctionnelle et déconnecté qui prend son peuple pour des tatas.

    1. lechatderuelle dit :

      Pierre S et quelque part, il a un peu raison, non?

      1. gl000001 dit :

        Non. Les USA sont encore plus polarisés qu’en 2016 !
        Ils étaient juste unis (75%) pour vouloir d’autres témoins dans son procès.

      2. Ziggy9361 dit :

        Non

  7. Gilles Morissette dit :

    Bloomberg a raison.

    Il vaut mieux mettre le paquet sur les États-clés et ceux qui enverront beaucoup de délégués à la convention démocrate et ultimement donneront beaucoup de votes au Collège Électoral plutôt que de perdre son temps et son fric dans des états qui ont peu ou pas de poids.

    Après le lamentable fiasco de l’Iowa, on ne peut que le féliciter de son choix soit d’attendre le Super Tuesday avant d’entrer dans le course.

    On saura dans quelques mois si son pari a été payant.

  8. kelvinator dit :

    Le système électoral, le collège électoral, n’est pas juste.
    Trump a gagné grace à des algorithmes complexes permettant de cibler les comtés les plus susceptibles de basculer et ainsi mettre plus de pression. C’est quoi, 100-50 000 votes qui ont fait la différence au Michigan?

    Bloomberg pense avoir la solution. J’ignore pourquoi ses adversaires l’accuse de faire une erreur, ils ont tout les avantages à en tirer pourtant!!

  9. Brice de Nice dit :

    La montée de Bloomberg dans les sondages devrait être répudiée avec dédain. En deux mois, il s’est littéralement acheté un titre d’aspirant dans une course à l’investiture présidentielle en inondant le pays avec des publicités. C’est sans l’ombre d’un doute l’intervention oligarchique la plus effrontée de l’histoire politique États-Unis.

    1. kelvinator dit :

      Quel est la différence entre Bloomberg et Warren au fait?
      Vous dite qu’il s’est acheté un titre?

      Est-ce mieux d’utiliser l’argent des autres ou la sienne pour démontrer qu’on est libre de toute influence? N’est-ce pas la raison principale pourquoi Warren revendique seulement des petites donations? Accepter de l’Argent de personne et agir avec ses propres moyens, en quoi est-ce différent de Warren?

    2. lechatderuelle dit :

      Brice de Nice.. bof aux USA le fric fait foi de tout… et tous les autres ont été ennuyeux et peu convaincants….

      le système électoral des USA est perverti un peu plus à chaque 4 ans… L’indécence en ingérence dans le système n’émeut personne et des « organisations » achètent les élections aux USa depuis toujours….

    3. Pierre S. dit :

      ————————–

      Bloomberg s’achete une présidence avec son argent alors que l’andouille le
      fait avec l’argent et l’influence des Russes ce qui constitue pour moi non seulement un
      détournement de démocratie mais également un acte de trahison à l’égard de son pays.

      Et d’aucun pensent que jamais de toute l’histoire les américains auront eu un président aussi inculte, dysfonctionnel
      et stupide. Son seul et unique intérêt à être et demeurer président c’est de se garder à l’abris de la justice.
      Et il y parviens de facon spectaculaire allant même jusqu’à échapper facilement à un procès en destitution
      simplement parce que le précédé est caduque, partisan et désuet.

    4. Benton Fraser dit :

      Le bon côté de la chose, c’est qu’il achête… contrairement à d’autres qui se vendent!

      1. Layla dit :

        @Benton Fraser
        « qu’il achête… contrairement à d’autres qui se vendent!. »
        👏👏👏

    5. RICK42 dit :

      Brice vous semblez avoir peur que Trump se fasse balayer…votre intervention sent le troll à plein nez…

  10. Henriette Latour dit :

    Brice de Nice

    J’aime mieux ça que l’argent de la NRA, des pharmaceutiques, des pétrolières ainsi que toutes autres compagnies ou personnes qui s’attendent à un retour d’ascenseur.

  11. spritzer dit :

    Un peu plus et je croyais que Bloomberg allait qualifier ces États de déplorables… 😉

  12. Serge Mtl dit :

    Soyons quand même réalistes, Bloomberg, s’il est investi, ferait probablement le meilleur score contre Trump…Sanders n’a pas le début d’une chance, trop à fauche. Trump a déjà commencé à utiliser le mot «communiste» ce qui enlève à Sanders toutes chances d’être élu président…..Warren se ferait manger toute ronde…trop de trous dans sa plateforme….Buttigieg est trop jeune….les autres ne génèrent aucun enthousiasme…Biden au pire mais souhaitons Bloomberg pour plus de sûreté….

    1. RICK42 dit :

      Ne boudons pas notre plaisir !
      Le « petit » Bloomberg va manger le GROS TOUPET JAUNE tout rond!
      S’il n’y a pas de candidat parfait pour battre l’Enflure, Bloomberg est celui qui s’en approche le plus; il a les moyens de ses ambitions, il est progressif (grand philanthrope) et à une excellente réputation. De plus,.ayant été à la tête de New York pendant 10 ans, il a une grande expérience en politique…alors: Go Bloomberg !

  13. spritzer dit :

    Certains disent que Sanders n’est pas un vrai démocrate mais seulement un opportuniste qui ne pense qu’à sa gloire personnelle, et du même souffle on encense Bloomberg.

    1. gl000001 dit :

      Il a les deux pieds bien ancré dans la réalité. Contrairement à l’autre.

      1. spritzer dit :

        @gl000001

        Laissons le peuple décider mais sa candidature ajoute de l’intérêt à la course c’est certain.

      2. jcvirgil dit :

        Ca serait très surprenant que les Américains se déplacent en masse pour élire un autre milliardaire qui travaillera en priorité pour protéger les intérêts de ceux de sa caste.

        Ce qui le motive c’est de bloquer la voie à Sanders et aux réformes profondes qu’il tenterait de mettre de l’avant pour sortir les Etats-Unis d’un pouvoir oligarchique qui ramène présentement le pays aux temps des barons voleurs ayant mené à la crise économique des années 30.

      3. gl000001 dit :

        « qui travaillera en priorité pour protéger les intérêts de ceux de sa caste.
         »
        On voit par son programme qu’il a plus d’intégrité que ça.

      4. spritzer dit :

        @jcvirgil

        Si c’était pas de Sanders Bloomberg se présenterait pas. Je pense qu’il l’a déjà dit mais j’en suis pas certain…

        Je suis curieux de voir sa campagne et franchement il faudrait que je consulte ce qu’il propose comme idées, mais il a des vues assez agressives il me semble en politique extérieure en plus d’être très pro-Israël, ce que rejette plus ou moins la base du parti. Il devra se montrer habile dans sa campagne, ou diabolique… 😉 Je me demande par ailleurs si Bernie a l’énergie nécessaire pour la bataille à venir.

  14. Danielle Vallée dit :

    @Serge Mtl: ‘Sanders n’a pas le début d’une chance, trop à gauche’

    Sanders fait pire que ça: depuis qu’il monte dans les sondages démocrates, la popularité de Trump et du parti républicain monte dans les sondages. Ça faisait depuis 2005 que les Républicains n’avaient pas été au dessus de 50% dans les sondages, et maintenant ils sont à 51% et je suis sûre que c’est le spectre de Sanders qui horrifie les gens.

    1. Serge Mtl dit :

      Danielle Vallée

      D’accord…Sanders est un élément négatif…avec une nuance…toutes les niaiseries des démocrates participent à ce phénomène…il est urgent qu’un candidat se démarque…et fasse le contrepoids à toutes les conneries de Trump…Les américains doivent se réveiller, et il est important qu’un peu d’enthousiasme soit créée….

  15. jcvirgil dit :

    Drôle de démocratie où l’astuce suprême est de dédaigner les grandes villes et les états les plus populeux ,pour se concentrer sur les campagnes qui de fait élisent le président.
    C’est prendre la majorité de la population pour acquise .

    Il y a quelque chose de pourri au royaume des exceptionnels 😎

    1. RICK42 dit :

      JC Virgil le but est de se faire élire,.Non? Il n’y a rien.de malhonnête dans sa tactique. Regardez aller Trump…il n’y a pas pire politicien égocentrique qui se fout de la démocratie.

      1. jcvirgil dit :

        Je ne vise pas Bloomberg avec ce commentaire .C’est le système démocratique américain qui est défaillant.

        Trump en a d’ailleurs profité aux dernières élections sous les conseils de Bannon qui lui a dit de se concentrer sur les *swing states* et de ne pas perdre son temps dans les grandes villes et les états les plus populeux.

      2. jcvirgil dit :

        Un autre exemple de ce que donne ce système pourri.

        Depuis son élection Trump s’acharne sur la Californie un état progressiste pour lui rentrer de force toutes les mesures rétrogrades. que lui et sa bande de sociopathes peuvent inventer.

        Si l’élection présidentielle était déterminée à la pluralité des suffrages , il serait pas mal plus poli et soucieux des désirs des californiens.

    2. Guy Pelletier dit :

      @jcvirgil

      Trump a gagné en ciblant 4 États de la rust belt jadis démocrates négligés par eux et Hillary Clinton. Même qu’elle ne s’y est pas présenté de toute la campagne électorale de 2016 concentrant son attention aux grandes villes et États acquis d’avance aux Démocrates, tandis que Trump y a passé beaucoup de temps. Qui a gagné, Donald Trump ou Hillary Clinton et ou l’élection s’est-elle jouée……dans ces 4 États ciblés par Trump et son équipe électorale!!! Bloomberg en pragmatique l’a bien compris, lui et son équipe travaillent fort dans ces États de même qu’en Floride un État pouvant basculer pour se faire connaître et faire connaître son programme politique qui plaira aux Américains.

  16. Pierre S. dit :

    ———————-

    De toute facon ….

    L’andouille va encore faire un fou de lui ce soir et démontrer toute sa stupidité
    et son manque de jugement …et sa base en rafolle …. alors que pres de 30 % des
    américains s’en foutent totalement.

    Les USA sont un pays comportant un nombre hallucinant de pauvres d’analphabètes et de
    gens sous scolarisé.

    1. Toile dit :

      @Pierre S
      « DEPUIS vingt ans, les statistiques officielles du gouvernement américain indiquaient un taux constant d’illettrisme aux Etats-Unis, un fléau qui concerne environ 25 millions d’Américains, chiffre effrayant pour un pays qui estime posséder le meilleur système scolaire du monde.
      Mais une étude publiée en septembre par le département de l’Education avance le chiffre de plus de 95 millions de personnes – la moitié de la population active – incapables de remplir un formulaire bancaire ou de lire un horaire d’autobus. Un changement dans la définition de la notion d’illettrisme explique en partie ces nouvelles estimations. L’ancienne définition ne concernait que les personnes n’ayant aucune notion de lecture ou d’écriture. Pour Claire J. Anderson, professeur à l’université de Massachusetts, «aujourd’hui, la question porte sur l’illettrisme fonctionnel, c’est-à-dire l’impossibilité d’utiliser la langue anglaise et la logique nécessaire pour effectuer certaines activités simples».
      https://www.humanite.fr/node/66805

      1. Haïku dit :

        Toile
        Merci pour le lien. Ouf…Effectivement effarant !

      2. Toile dit :

        Oups…. l’article cité date de 1993 donc mettre sous réserve les chiffres. Rien trouver sur le net de plus récent mais j’ai pas fouillé fort, avouons le.

    2. Ziggy9361 dit :

      Pierre…je suis entièrement d’accord avec vous ,j’ajouterai cependant que celui qui s’adressera ce soir à la population n’à pas écrit
      le texte qu’il peine à lire,que la plupart des maigres réalisations n’ont absolument rien à voir àvec lui ou son supposé « leadership »au contraire dans tout ce qu’il à trempé le moindrement à échoué lamentablement ou n’à rien changé positivement Corée du Nord,
      l’Iran, l’environnement ,les traité commerciaux Pacifique et avec le Canada/Mexique ,ses guerres commerciales avec là Chine et
      l’Europe, la Syrie ,les Kurdes,Kashogi je pourrais continué longtemps.L’Amérique n’à fait que reculé et est loin,de retrouver sa supposé grandeur ,elle est avec ses dirigeant en passe de devenir le pays le plus détesté dans le monde dirigé par une ordure.

  17. monsieur8 dit :

    Ça ne sert à rien d’essayer de convaincre tout le monde, la majorité sont des ploucs qui ne comptent presque pas.
    Par contre, cibler quelques favoris, ceux qui importent vraiment, pour les séduire et leur faire des promesses, c’est ça l’efficacité selon Bloomberg. Bravo !

    Au pouvoir, il fera pareil? Ce seront qui cette fois les chouchous qui auront son attention ?

    1. Samati dit :

      @ monsieur8

      Vous tombez dans un sophisme de bas étage. Vous prêtez des intentions à un personnage public sans le connaître et par la suite vous le dénigrez sur la base des intentions que vous lui prêtez. On reconnaît bien les tactiques d’une certaine gauche toujours perdante.

  18. Toile dit :

    HS
    Je sais pas si ce soir j’aurai le coeur assez solide pour me farcir sa Capoterie. Surement que la curiosité l’emportera ….quelques temps. Je lirai cependant tous les médias pour les analyses. Bonne soirée.

  19. Ziggy9361 dit :

    @Spitzer.la 15hrs38 …l’introduction à votre commentaire me fait pensé à une formule qu’un gros clown avec un toupet jaune pisse emploie régulièrement avant de conté une de ses nombreux mensonges.

    Moi je pourras dire que beaucoup de personnes mon dites que Spitzer. est un provocateur qui aime semé la zizanie avec des commentaires ambivalents qui prêtent souvent à confusion sur le but de ses interventions.

    1. spritzer dit :

      @Ziggy

      C’était plus un clin d’oeil qu’une « accusation sournoise ».

  20. Louise dit :

    On dirait que les électeurs démocrates ne savent plus où donner de la tête tellement il y a de divisions dans le parti.
    Où est le leader qui inspire confiance et qui peut proposer un projet de société rassembleur ?
    Le projet commun c’est de battre Trump. Très bien mais après ?
    Soit que les propositions des candidats de gauche ne sont pas réalistes, soit que les candidats modérés ne sont pas assez forts pour se démarquer par leur personnalité, leur expérience et leur programme.
    Est-ce que c’est Bloomberg qui va réussir ce tour de force? On peut espérer que oui sinon on est partis pour un autre quatre ans de démolition.

  21. leonard1625 dit :

    Cela a été dit à maintes reprises et ca se confirme de plus en plus, seul Bloomberg peut concurrencer efficacement Trump. Si les démocrates ont assez de jugement pour en faire leur candidat il est à souhaiter que Sanders se rallie et incite très fortement ses supporteurs à faire de même.

    Hélas, je doute du dernier point.

  22. Apocalypse dit :

    Entendu à RDI il y a une couple de minutes, M. Buttigieg en avance d’une couple de points (26%) sur M. Sanders avec à peu près 60% du vote dépouillé. Je me croise les doigts pour M. Buttigieg.

    M. Biden est loin derrière à environ 15% … ouch.

  23. Madalton dit :

    Voici peut-être une explication sur le retard des résultats de l’Iowa s’il y en a plusieurs comme cette électrice 🙂 :

    https://www.lapresse.ca/international/etats-unis/202002/04/01-5259542-dans-liowa-une-electrice-de-buttigieg-veut-changer-son-vote-parce-quil-est-gai.php

    1. Danielle Vallée dit :

      Sanders va brailler que c’est dû au procès en destitution.

  24. InfoPhile dit :

    Le problème avec M. Bloomberg ce n’est pas tant son programme, lequel se défend en tant que progressiste mou, que le fait qu’il puisse s’offrir pratiquement tous les postes politiques qu’il désire (deux mandats en tant que maire de New York et une possible présidence) en raison essentiellement de son argent, de son immense fortune.

    En démocratie il n’est pas normal qu’un homme ait autant le pouvoir d’influencer à lui seul le vote et donc le destin d’un peuple. Les milliardaires ne sont pas intrinsèquement mauvais. Ce n’est donc pas leur richesse qui leur est souvent reprochée par les progressistes que les obstacles potentiels qu’ils posent à la volonté et à l’intérêt de la très vaste majorité de la population.

    Les Américains devront absolument réviser les règles de leurs processus électoraux afin de se préserver d’un pouvoir qui n’a rien à voir avec la démocratie. Actuellement, les règles de financement bafouent très clairement les principes démocratiques.

    Si M. Bloomberg offrait la même chose que Bernie, il serait accueilli les bras ouverts. Il ne faut pas être maso. Néanmoins son pouvoir, sa capacité d’acquérir, plus précisément d’acheter du pouvoir politique, constitue un lourd déni de démocratie. Au point où c’est totalement inacceptable.

    Cela dit, je doute que les progressistes lui fassent confiance. Car il ne faut pas oublier que le même Bloomberg menaçait en 2016 de se présenter en tant qu’indépendant si jamais M. Sanders l’emportait sur Mme Clinton. Ce qui revenait, tiens, tiens, à offrir la présidence à Trump sur un plateau … d’argent.

    Comment réellement faire confiance à un tel homme en tant que progressiste ?

    1. spritzer dit :

      @InfoPhile

      Tout est dit et bien dit, merci. Un autre exemple est Sheldon Adelson qui donne 100 millions à la campagne de Trump en 2016, une situation totalement antidémocratique.

  25. Loïc Duplantis dit :

    Ça prend un indépendant pour dire ça, parce qu’il faut vraiment rien comprendre au fonctionnement de la primaire démocrate pour dire ça.

  26. Igreck dit :

    Maintenant que Biden s’est crashé en Iowa, le chemin est plus dégagé pour Bloom ! Il a don bien faite d’ignorer ces trous perdus même pas capables de mener de simple caucus dans l’ordre. Trompe a changé les règles, les Sénateurs repus ont ignoré la Loi. Bloom les attend dans l’détour… inattendu. Ce n’est pas en poursuivant une démarche prévisible que les Dems vont battre un TdC imprévisible !

    1. Haïku dit :

      Donc, Biden est le cocu du caucus ? 😉

      1. Igreck dit :

        @Haïku 😉

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :