Le blogue de Richard Hétu

L'Amérique dans tous ses états

Le sénateur républicain du Tennessee Lamar Alexander se trouvait dans l’hémicycle de la chambre haute, à 1 h 29 du matin le 28 août 2017, lorsque son collègue d’Arizona John McCain, pouce vers le bas, a sauvé l’Obamacare et enragé Donald Trump. La semaine prochaine, il pourrait jouer les McCain en votant en faveur de la comparution de témoins au procès en destitution du président.

Trois sénateurs républicains se sont déjà dits ouverts à cette possibilité : Susan Collins (Maine), Lisa Murkowski (Alaska) et Mitt Romney (Utah). Selon le site Politico, le sénateur Alexander, qui se retirera l’année prochaine, pourrait être le 51e vote nécessaire à l’assignation de témoins, dont l’ancien conseiller de la Maison-Blanche pour la sécurité nationale John Bolton et le directeur de cabinet de la Maison-Blanche Mick Mulvaney. D’autres républicains pourraient même le suivre dans cette voie s’il choisissait de s’y engager.

Âgé de 79 ans, Lamar Alexander a déjà démontré son indépendance vis-à-vis de Donald Trump. Il a notamment voté contre sa déclaration d’urgence nationale pour dégager des fonds nécessaires à la construction de son mur à la frontière sud. Mais il est aussi un des proches de Mitch McConnell, chef de la majorité au Sénat.

Ne pariez donc pas votre maison sur sa défection. Mais l’homme sera à surveiller la semaine prochaine. En attendant, le message émanant de la Maison-Blanche est clair, selon CBS :

Ce message pourrait s’avérer contre-productif. Mais les démocrates ont eux-mêmes courroucé les sénatrices Collins et Murkowski cette semaine. Celles-ci n’ont pas apprécié que le démocrate Jerry Nadler accuse les républicains de la chambre haute d’être «complices» de la dissimulation de la Maison-Blanche lors d’une intervention à propos des règles du procès.

(Photo Getty Images)

76 réflexions sur “Lamar Alexander jouera-t-il les John McCain?

  1. arrowe77 dit :

    Collins, Murkowski, Romney… Il n’y a personne de bien fiable là-dedans!

  2. Madalton dit :

    Je le répète encore mais les sénateurs qui ne se représentent pas devraient se sentir libre de voter contre Trump sans représailles de ce dernier.

    On verra, comme dit Legault, les courageux quand le vote aura lieu.

    1. Richard Desrochers dit :

      Intimidation du jury. Roberts devrait annuler pour vice de procédure.

  3. Henriette Latour dit :

    Comment se fait-il que dans le pays, phare de la démocratie😂😂, de tels propos puissent être entendus?

    Ne s’agit-il pas de menaces ouvertes? Même Poutine est plus subtil.

  4. Réal Tremblay dit :

    L’avertissement de la Maison Blanche semble soutenir l’idée que ces témoins pourraient représenter une risque certain pour Trump. On a le droit de rêver.

    1. Jacques dit :

      Pensons-nous sérieusement que cet avertissement vient de la mb seulement et strictement?
      Ça prend un imbécile narcissique pour faire ça. Cette pub vient direct de donald toilette trump.

  5. Loufaf dit :

    Comme je le disais dans mon post précédent, la MB et le gros despote maintiennent les sénateurs dans la peur. C’ est permis de les menacer pendant le pr de destitution? Il semble que oui, vu que ce pays est redevenu le far west. Et que feront les républicains? Ils vont ramper, comme d’ habitude.

  6. Loufaf dit :

    Pendant le procès ….

  7. Martin coté dit :

    Trump a peur et il a peut-etre raison…la maison blanche n’,envoie pas cet avertissement pour le plaisir de la chose….J’aimerais beaucoup qu’il y ait des témoins ..ce qui voudrait dire que ce procès ne serait pas terminé lors du discours sur l’union le 04 février….ce qui changerait complètement la done du discours….bien hate de voir…

    1. chicpourtout dit :

      @Martin côté 9h26
      En fait, c’est une autre belle confirmation du modus operandi de trompette.
      Il dirige et gouverne par la peur. C’est sa méthode de bully en chef et nous pourrions même dire de « mafieux »….

  8. Jacques dit :

    Triste, mais j’ai pu rien à dire sur ce sujet.

    La dérape des usa est rendue à un point tel queje leur souhaite une guerre civile.

    RIP, le respect, l’admiration et la constitution.

    1. Dekessey dit :

      J’ai le même réflexe, et c’est très dommage car je sais qu’il y a plein de gens bien dans ce pays, j’en connais, je travaille avec des américains.
      Leur problème est profond, et il leur faudrait un électrochoc pour en réveiller certains..

  9. Sueurs dit :

    Un peu de courage mesdames et messieurs on se tient debout et on se débarrasse de cette vermine…

  10. el_kabong dit :

    Parier sa maison sur l’éventuelle probité d’un ripou-liban?
    J’aurais bien plus de chance au casino…

  11. Boileau dit :

    @ Réal Tremblay

    Tant qu’à rêver, je me raccroche à l’idée que les sénateurs républicains, qui vont voter pour entendre d’autres témoignages et voir les documents, sont muets pour le moment, pour se préserver jusqu’à la dernière minute et donner l’illusion au dictateur en puissance qu’il contrôle la situation.

    Il y a peut-être aussi des manoeuvres à leur niveau pour rallier quelques votes supplémentaires, ce qui dévieraient une partie du courroux de l’empaleur.

    Je m’attends à la même discrétion pour la prochaine étape, soit le vote pour la destitution … dans ce merveilleux rêve! 🤓🥳👍

  12. Gilles Morissette dit :

    Moi non plus, je ne parierais pas « ma dernière chemise » sur le vote d’Alexander ou tout autre Répuiblicain. contre Tiny Brain.

    Ils n’oseront jamais le défier car ils n’ont pas assez de courage pour le faire.

    Des carpettes, des larbins, des lavettes, voilà à quoi ressemble un élu « républicain » en ces temps-ci.

    Quand au message du « Fou Furieux-En-Chef », nul de bespoin de rajouter quoi que ce soit.

    Il décrit bien le climat délétère qui existe présentenment dans le « shit hole country ».

    Les USA sont devenus un pays à éviter à tout prix.

  13. gl000001 dit :

    « Celles-ci n’ont pas apprécié que le démocrate Jerry Nadler accuse les républicains de la chambre haute d’être «complices» de la dissimulation de la Maison-Blanche »
    Justement, c’est à cause de trump et des autres carpettes qu’une généralisation se fait et qu’elle doit être brisée. C’est en agissant et en votant pour, que la généralisation va arrêter. Bouder dans son coin, c’est accepter la généralisation et le bullying. Et ça va empirer si ils ne font rien !

  14. Apocalypse dit :

    @arrowe77 – 09:07

    ‘Collins, Murkowski, Romney… Il n’y a personne de bien fiable là-dedans!’

    Vous pouvez parier qu’il va y avoir de sérieuses sessions de tordage de bras pour que ces gens votent contre des témoins et à voir le ‘pike’ dans l’affiche, des sous-entendus de menaces encore plus grave. Les républicains sont tellement sous l’emprise de Donald Trump qu’il ne faut se surprendre de rien.

    Pour revenir à l’affiche, comment se fait-il qu’on puisse dire de telles choses? C’est littéralement une menace physique contre des gens. Le système de Justice devrait se mettre le nez là-dedans.

    Au Canada et au Québec, on ne permettrait jamais ce genre d’affiche, d’incitation à la violence.

    Pour terminer, je ne serais pas surpris qu’on ait tous les républicains, sans exception, voter contre des témoins. Donald Trump tient tous ces gens, et leur ré-élection, par les BALLS 😢.

    1. Jean11820 dit :

      En réalité, la MB n’a pas besoin de les menacer. Un sondage vu hier, dans les cinq états en question le taux d’approbation des électeurs républicains de D. Trump est entre 89% et 98%;effarant!!! Quiconque n’adhère pas à Trump sera éjecté de son poste par la base républicaine tout simplement.

    2. ghislain1957 dit :

      @ Apocalypse

      « Donald Trump tient tous ces gens, et leur ré-élection, par les BALLS 😢. »

      Pour les tenir par les BALLS, il faudrait à tout le moins qu’ils en aient, n’est-cepas?

  15. Ziggy9361 dit :

    H S…j’ai un souhait,j’espère qu’il n’y aura pas un partisan des démocrates enragés membres de la squad et adepte des armes de fort calibre avec chargeur de deux cent balles à la marche des pro-vie ou plutôt des antis avortements aujourd’hui à Washington surtout que le meilleur président à vie pour unir le « we the people » sera delà marche.Un accident est si vite arrivé faudrait pas qu’il soit déchiqueté par une rafale inoportune. Godem…..t baise amerika.

  16. Apocalypse dit :

    @gl000001 – 09:46

    Disons que les républicains nous donnent de bonnes raisons de croire qu’ils sont complices. On ne veut pas entendre de témoin et notre idée est faite sur les accusations contre le président, nous sommes prêt à voter ‘drette là’ et vous êtes surpris(ses) qu’on pense que vous êtes complices de dissimulation … sérieusement? 😢

    1. gl000001 dit :

      A la fois requins et parasites. Vaguement associés ensemble par de vagues ressemblances au niveau des idées (ou absence de) et maintenant par des menaces. Ils sont prêts à se bouffer entre eux à grandes mordées ou petites morsures.
      Et ils jouent la comédie.

  17. danielm dit :

    On mesure bien ici l’importance de la disparition du sénateur John McCain, le seul qui aurait probablement eu le véritable courage de défier Donald Trump en cette circonstance.

    1. Yolande C. dit :

      En effet, l’un des derniers grands du Sénat.

  18. Yolande C. dit :

    Sauf les sénateurs qui ne se représentent pas, je crois bien qu’il n’y a que Lisa Murkowski, déjà élue comme write-in contre le républicain officiel Joe Miller, qui soit au-dessus de la mêlée.

    Elle a appelé le président pour lui dire qu’elle ne le « haïssait pas », mais c’est assez évident qu’elle ne l’aime pas.

    Cependant son côté ne sera pas pour protéger le président, mais bien ses collègues du Congrès républicains qui sont en réélection.

    Comme me le disaient les bonnes sœurs et comme le répetent les bouncers républicains: « Tout royaume divisé contre lui-même vient à périr. »

    Susan Collins est le Benoit Bouchard de la politique américaine : toujours tiraillée, elle se rallie sur les enjeux importants.

    Mort Romney ? Pour moi, impossible de le décoder; il joue le jeu pour le moment.

    1. @Yolande C. «…..le Benoit Bouchard de la politique américaine»

      Décidément vous avez de la mémoire. Je l’avais presque oublié celui-là avec ses états d’âme et ses perplexités si souvent étalées sur les écrans de télé. Merci du rappel.

  19. Apocalypse dit :

    Disons que les Pères Fondateurs ont fait preuve d’une certaine naiveté avec cette histoire de destitution. Penser que le sénat contrôlé par un parti, avec président du même parti, voterait pour destituer ce même président, c’est vraiment croire en une rationalité chez l’homme ou dans ce cas-ci, des politiciens, qui n’existe que dans nos rêves.

    Il faudrait sans doute que le président ait fait quelque chose de tellement, tellement grave pour convaincre sont parti de le destituer. Ici, on parle d’abus de pouvoir, c’est vrai que c’est très grave, mais ces politiciens pourront facilement se convaincre que ce n’est pas si grave que cela.

    On peut se demander si la situation était inversée, ce qu’il faudrait pour convaincre les démocrates de destituer un président démocrate; sans doute plus qu’un abus de pouvoir.

    Les républicains renversent Donald Trump et s’en est fait des chances pour novembre 2020 sans compter que plusieurs sénateurs pourraient passer à la trappe. Faut-il se surprendre de voir un tel acharnement à vouler sauver Donald Trump et par le fait même, soi-même?

    Un système politique mal foutu. Il fallait s’arranger pour empêcher des Donald Trump de se présenter. Imaginer, les républicains n’en voulaient pas et n’ont rien pu faire.

    Au Canada et au Québec, ce sont les membres des partis qui choissisent, jusqu’à présent, ça nous a protégé d’un huluberlu comme Donald Trump.

    1. Boileau dit :

      Si, on ajoute l’archaïque système de grands électeurs et le mode de financement électoral … ceci explique celà ! 🤷‍♂️

    2. Jean11820 dit :

      Sauf erreur, lorsque les pères fondateurs ont rédigé la constitution il n’y avait pas de parti et les sénateurs étaient tous vus comme des «élus» indépendants. Ça fait toute la différence, c’est devenu comme la ligne de parti ici.

      1. Benton Fraser dit :

        Effectivement et plusieurs pères fondateurs voyaient d’un mauvais oeil la formation de partis par la suite, certains étaient carrément contre.

  20. François dit :

    Des menaces aux sénateurs répugnants,il me semble que ça devrait être ajouté aux accusations.Preuve que le malade emploi des méthodes digne de la MAFIA.. C’est vendredi donc allons y…Cher gros Donald. Pourquoi tu viendras pas immigrer au Québec,le Québec a tant à offrir,en autre la possibilité de demander l’aide médicale à mourrir pour cause de graves problèmes mentaux irréversibles,danger envers les autres (milliards).Je crois que tu aurais bien des chances.Pense y bien si tu en capable. ..(excuser le)
    .

  21. Yolande C. dit :

    CORRECTION

    Maudit correcteur: Il s’agit de Mitt Romney.

    Je n’arrive pas à désactiver ce « predictable language » et je dois passer du clavier français au clavier anglais.

    1. onbo dit :

      Je suis franchement désolé pour vous. D’autres semblent avoir le même problème.

      Je suis sur Firefox et lié directement au blogue ici, sans autre interface d’aide ou d’accompagnement.

      Firefox souligne en rouge pointillé mes fautes d’orthographe ou de grammaire simples; je corrige et il accepte de publier Ma Version, même lorsqu’il conserve les avertissements soulignés. Il reconnaît que c’est moi qui décide, parce que je suis l’auteur, pas lui ni personne.

      Ce que vous vivez est inacceptable.

  22. Layla dit :

    « Vote against the president, and your head will be on a pike »

    voilà…ce que dit la WH c’est que les sondages qui disent que DT a toujours la cote ce sont de Fake Sondage, Si tout était pipé d’avance pourquoi il menacerait…en coulisse ça brasse…voilà ce que je pense…

    la WH a un comportement déviant, en menaçant ouvertement les républicains…

    Depuis quatre jours j’écris des messages que je ne publie pas…parce que j’en suis rendue à me dire que les menaces ne sont plus justes des menaces verbales où le candidat va être traîné dans la boue, non il y a des menaces de représailles physiques pour eux et leurs familles, et ce message me le confirme, mais comme ils le font à la face du monde pour eux ce n’est pas criminel…

    Je suppose que je suis un sénateur, j’entends toutes sortes de choses, comme DT est dans la mafia, qu’il a fait menacé Stormy, je vois ses colères, qu’il fait des menaces physiques…rumeur ou réalité ils sont dans le doute… il est courant de dire que DT et sa gang ont un comportement mafieux ,et si c’était carrément la mafia…et si à mafia tu ajoutes russe. Tout ça les fait réfléchir…juste ce qu’on a lu concernant Robert Hyde venant Lev Parnas que Maria Yovanovitch était surveillée, et Dt qui a dit « il va lui arriver des choses »…il y a des gens qui cherchait à la trouver pour l’intimider, pourquoi sinon il fallait qu’elle sorte de l’ambassade en quelques heures comme elle a témoigné avant que l’on connaisse la version de Lev Parnas…

    H.Jeffries a fait une présentation où il fait un long parallèle avec les russes, Nancy Pelosi a dit quoi « avec DT tous les chemins mènent aux russes » dans mes mots.

    Théorie de complot me direz vous? Et bien oui je suis rendue là…

    Ils doivent promouvoir des votes secrets de toute urgence.

    1. Parlant de Robert Hyde, voici une entrevue avec Cuomo. Surréaliste?

      https://content.jwplatform.com/manifests/mY4MX1zG.m3u8

    2. igreck dit :

      @Layla
      Des méthodes mafieuses, tout à fait !

  23. Ce quatuor de velléitaires** me ramène ici, à la course à la direction du Parti Conservateur du Canada. Plein de candidats considérés comme ayant le potentiel et qui semblent donner raison à ceux qui sont certains qu’ils vont déposer leur bulletin. Mais voilà que contrairement à toute apparence, on se désiste en invoquant des raisons qui auraient été tout aussi utilisables avant de laisser filtrer des intentions pour ensuite changer abruptement d’avis.
    Alors ne mettons pas de champagne au frais et surtout, ne retenons pas notre souffle. Ça n’est pas tout le monde qui peut être un John McCain.

    **Velléitaire: Qui n’a que des intentions faibles, ne se décide pas à agir.

    1. gl000001 dit :

      Dans le cas du Reform Party (que certains appellent Parti Progressiste Conservateur), ce sont des « voiléitaire ». Leurs raisons pour se désister sont cachées, voilées, nébuleuses !

      1. Le qualificatif «progressiste» a été supprimé il y a longtemps, justement lors de la fusion du PPCC avec le Reform pour former le PCC ce qui explique l’ambiguïté de ce parti quand les enjeux de «droite» surgissent plus ou moins inopinément, ce qui a été le début de la fin pour Andrew Scheer qui n’a pas su naviguer dans la tempête. .

  24. Layla dit :

    Hier j’ai écrit ceci sans le publier aujourd’hui j’ose…

    Assez spécial de lire de Rand Paul,

    On entend beaucoup que les républicains ont peur de s’opposer à DT à cause de toutes les saletés qu’ils pourraient dire contre eux, et ils n’ont pas tort… ça va à l’encontre de leurs serments mais bon…
    A l’automne 23 postes de sénateurs républicains seront en élection, trois ont annoncé qu’ils ne se représenteraient pas d’eux de ces trois sont là depuis 1996 et un depuis 2002 ça me dit que ça doit être assez rouge pour conserver ces états, mais je n’ai pas vérifier ..il en reste 20 de ces 20 il y en a 6 qui ont été réélu depuis 1984 (1) 1994(1) 1996(1) 2002(2) 2008(1) bons qu’ils s’écrasent s’ils ont si peur, mais maudite misère les 30 autres qui ne sont pas en élection cette année …ils ont peur de quoi? Pour ma part si je faisais parti des 30 autres pour 2022 j’aurais bien plus peur pour ma candidature de laisser DT continuer à saborder le parti encore 3 ans.
    D’où l’idée qui me titille de plus en plus le pompon, qu’ils veulent vraiment instaurer une dictature… qui leur assurerait le pouvoir à jamais…la belle vie…😉
    Que penser?
    Est ce qu’ils sont rendus au point de recevoir des menaces de représailles physiques?

    Hier le Rep H. Jeffries dans sa présentation, soulignait que DT avait dit lors de son appel parfait en parlant de L’Ambassadeur Maria Yovanovitch «  il va lui arriver des choses » on parle ici de comportements mafieux mais est ce qu’il y a juste un pas à franchir entre avoir un comportement de mafieux et être un mafieux

    1. onbo dit :

      @Layla

      25 Sénateurs républicains ont appuyé la résolution sur les 400 millions à l’Ukraine.
      Il en faut seulement 19 pour assurer la destitution. Une marge de manoeuvre de 6 pour McConnell.

      Donc un calcul d’heure en heure pour les 19 « yes votes’ possibles parmi ces 25, et d’autres possiblement.

      McConnell met en priorité absolue la réélection majoritaire de son Sénat.

      Plus le public veut être informé et est effectivement bien informé, plus McConnell a de la marge de manoeuvre pour concéder à Schiff la destitution de Potus, parce qu’il aurait derrière ses sénateurs davantage d’appuis populaires en novembre pour les siens.

      Schiff sait tout cela et joue fairplay, parce que justement il informe tous les électeurs, y compris les électeurs républicains. C’est aussi mis d’abord cela la Démocratie. McConnell le sait très bien.

      Si Collins n’appuie pas la demande de témoins elle est perdue et le siège du Maine avec…
      Romney a ses raisons pour se montrer à la hauteur de la Constitution en demandant de témoins ; deux fois il a été candidat à la présidence. Il n’est pas un deux de pique.

      Murkoswki est autonome dans son fief dans les neiges. Et elle n’a rien à perdre.

      Lamar Alexander est sortant. Indépendant d’esprit donc et de fortune.

      Sortir Trump en avouant que la preuve est malheureusement trop accablante, les larmes aux yeux, (Graham excelle là dedans, Cruz trouvera bien sa niche, et conserver sa majorité, voilà le truc du fameux McConnell.

      Le Freedom caucus jappe fort, mais n’a aucun propos qui tienne la route. Jordan et Collins de la Chambre sont en déroute intellectuelle. Ils fléchiraient éventuellement en influence avec la destitution, puisqu,ils sont les petites bêtes de Trump. Même fox devrait se réajuster..

      Ça évolue vraiment d’heures en heures.

      Si Trump fait de pareilles menaces, c’est juste le petit Chien de Feu en Yin qui hurle sa déveine. Tant qu’il jappe, pas de danger. S’il se tait pendant trois jours, c’est autre chose. Il entre dans sa phase de clarification avec lui-même et la réalité. Je lui souhaite de VOIR la réalité, de tout coeur.

    2. ghislain1957 dit :

      @ Layla

      « …mais est ce qu’il y a juste un pas à franchir entre avoir un comportement de mafieux et être un mafieux »

      Un pas que le gourou a franchi depuis belle lurette!

  25. Yolande C. dit :

    @Apocalypse -LA CANADA HORS DE DANGER ? -Faudrait voir-

    Et la pendaison de Louis Riel ?

    Et la chasse aux Métis ?

    Et les Lois Greenway ?

    Et le Règlement 17 ?

    Et les deux conscriptions forcées ?

    Et la Loi sur le cadenas ?

    Et la répression des travailleurs d’Asbestos et de Murdochville ?

    Et la Loi sur les mesures de guerre ?

    Sans oublier le traitement réservé aux Canado-japonais et allemands pendant la guerre.

    Et non plus le sort fait aux populations autochtones.

    Il faut cesser de croire que les dérives démocratiques ou populistes n’arrivent qu’ailleurs.

    La lutte pour la liberté et la démocratie ne doit pas avoir de répit.

    1. gl000001 dit :

      Tous des événements des 20 dernières années 😉

      1. Benton Fraser dit :

        Effectivement, le Canada à pas ou peu emprunté la voie populiste inité par Tatcher/Reagan au début des années 80.

        Il a bien eu Harper qui a essayé de muselier les scientifiques et les médias mais cela n’a pas été bien loin…

      2. gl000001 dit :

        La Cour Suprème a assez bien fonctionné.

    2. onbo dit :

      Et la chasse à courre contre Droits et Démocratie qui a amené le décès de son directeur.

    3. ghislain1957 dit :

      @ Yolande C.

      Nous sommes en 2020 maintenant…

      1. ghislain1957 dit :

        Nous sommes en 2020 et le Canada a évolué, ce qui ne semble pas le cas de ce qui se passe au sud de notre frontière.

  26. el_kabong dit :

    « Vote against the president, and your head will be on a pike. »

    Une phrase qui résume parfaitement les 3 années de cette minable administration…

  27. le_furote dit :

    Le vote des ces quatre sénateurs pourrait être le pivot entraînant la chute de Trump. Juste un petit peu de courage. On en fera un film si le dénouement est l’enfer pour Trump. Sinon back to business next week…

    La plupart des représentants et sénateurs Républicains détestent Trump, mais ils ont peur de sa base. Et sa base aime voir un parti uni, no matter what, et trouve Trump crédible en tenant tous ces politiciens par les gosses (ou autres). Un vrai noeud. Faut juste trouver le moyen de le défaire. Il faut sortir ces sénateurs de leur cage mentale. All downhill from here…

    Je rêve…

    Ciao

  28. xnicden dit :

    De ce que je peux lire, Trump et MoscowMitch tiennent la plupart des républicains en les garantissant qu’ils se feront battre dans une primaire s’ils font montre de dissidence. C’est à ça que réfère la tête sur un piquet. Parmi ceux qui sont trop solide dans leur État pour que cette menace ait un effet, plusieurs ont des ambitions pour la présidence en 2024 (ex. Romney) et ne voudraient pas se mettre à dos la base de Trump.

    Collins? Si elle a pu dire sans rire que Kavanaugh protégera le droit à l’avortement, ne comptez pas sur elle pour voir la nécessité de faire comparaître des témoins.

    Le seul espoir qu’il reste est peut-être chez ceux qui s’en vont à la retraite mais je n’y crois pas.

    1. Yolande C. dit :

      @xnicden

      Merci de votre commentaire.

      Je n’avais pas spontanément pensé à Romney pour 2024.

      S’il à l’ambition de tenter à nouveau sa chance, effectivement que sa marge de manœuvre est très réduite.

      Romney n’a pas mal fait en 2012; il avait tout simplement affaire à plus fort que lui.

      Lorsqu’il était gouverneur républicain du Massachusetts, il a fait adopter le Romney ré qui avait beaucoup en commun avec l’obamacare.

      A-t-il changé maintenant qu’il est élu en Utah ?

      Il aura 74 ans en 2024, ce qui semble être devenu l’âge minimum pour prétendre accéder à Maison Blanche.

      P.S. Les sondages du jour, côté démocrate, nous montrent un Buttigig en chute libre, un vote pro-Warren qui se tasse et Biden et Sanders en ascension.

  29. danielm dit :

    Je ne pense pas qu’il y ait complot lorsque Donald Trump, le président, parle, vitupère et menace ouvertement ses adversaires et tous ceux qui sont trop tièdes à son avis.
    Donald Trump a promis sa propre présidence et il a réussi contre vent et marée selon son interprétation paranoïaque car il semble dépourvu de toute subtilité d’analyse. Là il promet sa réélection en novembre 2020 et bien peu de républicains ne veulent manquer ce bateau de succès électoral quitte à s’en sauver plus tard quand la déchéance (inéluctable) de Donald Trump se produira.
    Son organisation (Donald Trump) est aussi puissante que fragile basée sur un omerta intenable à long terme. Plusieurs républicains le savent mais ne veulent pas être ceux et celles qui, en premier, recevront les coups de batons inévitables pour les courageux précurseurs éventuels du désistement partisan.
    Ce qui sera comique de voir éventuellement sera la fuite désordonnée de tous ces « disciples » (suiveur) du grand prophète républicain moderne.

  30. Pierre S. dit :

    ——————-

    impossible de trouver un républicain totalement fiable.

    1. gl000001 dit :

      Car ils sont totalement faible 😉

      1. Layla dit :

        @Gl000001
        Fiable …Faible
        👏👏👏

  31. Mabuse dit :

    J’ai lu un commentaire récent à l’effet les sénateurs républicains ne peuvent accepter d’entendre d’autres preuves et témoignages car alors, ils auront encore moins de raisons pour ne pas voter la destitution. S’ils lavent Trump au vu de la preuve actuelle, ils conservent plus de chances de se défendre aux élections que si une preuve encore plus dommageable vient corroborer la preuve actuelle. Si assez de sénateurs républicains votent en faveur d’une preuve additionnelle, alors ils faudra conclure qu’ils sont prêts à saborder Trump et qu’ils ont un plan B pour présenter un candidat acceptable, comme Romney. Il est possible que ça brasse fort pour que Trump leur fasse des menaces ouvertement.

  32. xnicden dit :

    « Mais les démocrates ont eux-mêmes courroucé les sénatrices Collins et Murkowski cette semaine. Celles-ci n’ont pas apprécié que le démocrate Jerry Nadler accuse les républicains de la chambre haute d’être «complices» de la dissimulation de la Maison-Blanche lors d’une intervention à propos des règles du procès. »

    MDR. Quelles sont leur réaction quand leurs collèges républicains quittent leur siège à la douzaine lorsque Schiff ou les autres démocrates parlent, au contraire des règles et de leur devoir? Pas un mot il va sans dire.

    En passant que le juge Roberts laisse faire cela est tout simplement inexcusable.

    1. onbo dit :

      Ceux qui sortent,
      -soit vont aux nouvelles à savoir quelles sont leurs meilleurs chances de réélection pour un oui ou pour un non, ?
      -soit font des conciliabules de ‘numbers’ et en informent McConnell lorsqu’il fait sa pause de 5 minutes, ?
      – soit concoctent la nouvelle stratégie de « talking points » pour la pause allongée devant les journalistes. ?

      Dans tous les cas, ceux qui sortent, je les soupçonnent de connaître la preuve à fond. Ils savent. Cruz sait, Graham sait très bien.

      Je crois que le juge Roberts sait et voit le jeu de coulisses à l’oeuvre et croit juste de ne pas troubler l’eau.

      Mulkowki de l’Alaska (et un autre sénateur républicain dont j’ai pas le nom) sont réputés être les deux plus attentifs et présents depuis les tout débuts. Ils prennent des notes, sont très studieux.

  33. Jean11820 dit :

    Dans les faits, l’audition de témoins ne m’apparaît pas nécessaire autrement que pour reconfirmer que toute la troupe est à destituer. La preuve actuelle basée sur des témoignages confirme déjà, à mon avis, hors de tout doute qu’il est coupable. Le vote pourrait avoir lieu aujourd’hui qu’un acquittement serait un déni de justice.
    La seule avenue logique pour les républicains est d’accepter les faits mais de conclure qu’à leur opinion ce n’est au niveau d’une «destitution» d’un merveilleux président qui a tant fait pour le pays. C’est là que ça va aller témoins ou pas.

  34. Pierre S. dit :

    ———————–

    les seuls républicains à qui tu peux te fier c’est ceux que tu peux faire chanter, triste mais vrai.
    Un exemple ? la présente stratégie d’obstruction à la justice du sénat et de la maison blanche , partners in crime.

  35. Pierre S. dit :

    —————————–

    les republicains veulent juger sans écouter les témoins et sans voir les preuves…
    C’est plus facile.

    1. gl000001 dit :

      Dieu les guide. Ils ne peuvent se tromper 😉

  36. ghislain1957 dit :

    « Vote against the president, and your head will be on a pike. »

    Carrément des menaces envers les sénateurs. S’ils auraient des couilles, malgré le fait que je n’ai jamais vu de carpettes en ayant, ils se révolteraient pour le cr*sser dehors. Mais ça, on ne voit ça que dans les livres de contes.

  37. ghislain1957 dit :

    J’ajouterai que menacer un juré, ce qui est le cas des sénateurs ripoux-blicains, est une offense criminelle punissable par la loi.

    1. onbo dit :

      Ça pourrait très bien revenir à la surface dans le plaidoyer du jour de Adam Schiff… 😉

    2. Yolande C. dit :

      @ghislain1957

      Vous ave zentièrement raison : menacer un juré est un acte criminel (felony).

      Il y a cependant un os : la menace émane du président.

      Et selon les directives de l’Attorney General, un président ne peut être poursuivi pénalement avant d’avoir été impeaché et relevé de ses fonctions.

      Alors, on revient à la case départ; c’est d’ailleurs là où nous sommes aujourd’hui.

      1. ghislain1957 dit :

        @ Yolande C.

        « Il y a cependant un os : la menace émane du président. »

        La menace émane du président qui est l’accusé dans ce procès. Imaginez un instant tout autre accusé menacer ouvertement un jury dans n’importe quel autre tribunal…

      2. Madalton dit :

        La menace ne vient pas directement du président mais de la MB, ce qui est pire.

        De plus, comment Twitter tolère ces menaces?

  38. Apocalypse dit :

    @Boileau – 10:25

    Le système politique et électoral aux Etats-Unis: ‘tout ce qu’il ne faut pas faire’.

    Scotty dans Star Trek a déjà dit: ‘plus la plomberie est compliquée, plus elle est facile à faire dérailler’. Donald Trump a réussi à faire tout dérailler avec une main dans le dos.

    Un pays où le poids du vote d’un(e) citoyen(ne) peut varier sensiblement d’un état à un autre, ce qui fait que nous assistons à la tyrannie de la minortié au-dépend de la majorité. On voit souvent des sondages où un fort pourcentage de gens veulent quelque chose, mais NON, les républicains et leurs supporteurs ne voient pas les choses ainsi.

    Un système à refaire de fond en comble!

  39. Apocalypse dit :

    @gl000001 – 11:33

    Effectivement, un tas de choses qui datent. Aux Etats-Unis, on est en plein dérapage depuis 2016 et les mauvaises langues diront que ça fait longtemps que cela a commencé.

    Pour ce qui est du Canada et du Québec, est-ce parfait, bien sûr que non, mais dans mon bouquin, c’est bien mieux que chez nos voisins du Sud.

    1. Yolande C. dit :

      @Apocalypse

      Je dirais que ce qui distingue les Canadiens des Américains, c’est l’empathie et une certaine conscience sociale.

      Des gens comme Tommy Douglas et le CCF ont beaucoup fait évoluer la société.

      Mais rien n’est acquis : pour un Tommy Douglas, il y a eu combien de William Aberhart, de Wacky Bennet, de Mike Harris ou, plus près de nous, de Raymond Malenfant, le «toffe» de Pointe-au-Pic.

      Mais quand je vois qu’on propose aux malades mentaux de pouvoir se faire euthanasier, sur avis favorable d’un psychiatre, faut-il le rappeler, on s’américanise à grands pas.

      D’autant plus qu’il est devenu quasi impossible pour une personne soufrant de troubles mentaux d’obtenir une aide adéquate.

      L’histoire du traitement des maladies mentales chez-nous est une histoire d’horreur parsemées d’électrochocs.

      Pinel, Hippolyte-Lafontaine, Robert-Giffard ont connu de meilleurs jours.

      1. igreck dit :

        @YolandeC
        C’est pire aux Zétats !

  40. Apocalypse dit :

    @Yolande C. – 12:50

    ‘Mais quand je vois qu’on propose aux malades mentaux de pouvoir se faire euthanasier…’

    On avait un consensus pour les malades en fin de vie, mais les malades mentaux, on parle d’une journée de consultation … sérieusement? Qu’on fasse le même exercice et qu’on prenne le temps qu’il faudra pour bien faire les choses.

    Avec cette annonce improvisée, on a inquiété bien des gens tout à fait inutilement 😢.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :