Le blogue de Richard Hétu

L'Amérique dans tous ses états

À moins d’un mois du premier rendez-vous électoral de la course à l’investiture démocrate, toute occasion est bonne pour se démarquer. La crise provoquée par l’assassinat d’un officier iranien permet donc aux candidats de débattre de relations internationales. Pour le moment, aucune surprise.

Les deux premiers candidats dans les sondages les plus récents, Joe Biden et Bernie Sanders, n’ont pas raté l’occasion de réutiliser des points de presse bien rodés.

La réponse la plus musclée, et la plus rapide, a été celle de Bernie Sanders. Il proposé d’introduire une loi pour empêcher tout déploiement au Moyen-Orient. Sanders a toujours été contre les conflits et les opérations étrangères : il n’a donc que confirmé une ligne de conduite bien établie.

Sanders a également attaqué Biden directement sur CNN lundi soir en lui reprochant d’avoir voté en faveur de la guerre en Irak, «la plus importante erreur de ce pays en matière de politique étrangère dans l’histoire moderne».

Biden, lui, a sauté sur l’occasion pour mettre de l’avant son expérience en politique étrangère. Son message n’est pas tellement orienté sur ce qu’il ferait, mais plutôt sur le comportement «dangereux et irresponsable» de Trump. Subtilement, il s’attaque à l’obsession de Trump d’effacer l’héritage de Barack Obama sur les relations internationales, soulignant qu’il faut un candidat d’expérience pour mettre fin à l’improvisation du président. Il soulève tout de même la crainte que la Maison-Blanche ne renforce la position iranienne dans la région.

Sanders et Biden continuent donc de suivre des lignes éditoriales définies. En revanche, pour les deux candidats qui les talonnent, c’est l’occasion de faire valoir un point de vue moins connu.

Elizabeth Warren, en baisse dans les sondages et qui doit se démarquer de Bernie Sanders, semble avoir raté une possibilité de marquer des points. Warren est sur la commission du Sénat sur les Forces armées : elle aurait dû démontrer une bonne connaissance du dossier. N’empêche, comme le souligne le Washington Post, elle a peu développé sa position. Elle a commencé par soutenir l’assassinat ciblé de Qasem Soleimani qui aurait tué des «centaines» d’Américains. Puis, elle a répliqué en tenant une rhétorique anti-guerre reflétant celle de Bernie Sanders. Finalement, lors d’une entrevue, elle a évité des questions précises en qualifiant la décision du président de tentative de distraction en prévision du procès en destitution.

Pete Buttigieg, de son côté, semble vouloir apporter une réponse plus approfondie. L’ancien maire de South Bend a évidemment utilisé son statut de vétéran durant de multiples interventions pour se positionner comme le plus apte à devenir commandant-en-chef. À plusieurs reprises lors des derniers jours, il a misé sur son passé militaire. Dans une entrevue avec CNN, il a cependant tenté de démontrer que d’avoir porté l’uniforme n’est pas sa seule carte. Se distanciant de ses adversaires, il a voulu prouver sa connaissance du dossier, soulevant les problèmes légaux derrière la décision de Trump et questionnant les conséquences à long terme sur le déploiement des troupes. La réponse est celle d’un premier de classe. Reste à savoir dans les prochains sondages s’il convainc.

(Photo AP)

31 réflexions sur “L’Iran et les candidats à l’investiture démocrate

  1. gl000001 dit :

    Le vécu de ces trois candidats (Sanders, Biden, Buttigieg) montre de façon très claire l’incompétence du pseudo-potus actuel. Il est grandement en retard en politique, en diplomatie et en affaires avec l’armée.
    Et malheureusement Warren perd des plumes !

    1. Toile dit :

      Cette incompétence nous était que trop connue avant l’intervention de Sanders, Biden & al. Certes, la pertinence d’instaurer un rempart contre ce(s) fou (s) ne se discute pas mais j’ai comme un petit goût d’opportunisme comme motivation d’interventions. J’espère errer.

    2. ghislain1957 dit :

      @gl000001

      « Le vécu de ces trois candidats (Sanders, Biden, Buttigieg) montre de façon très claire l’incompétence du pseudo-potus actuel. »

      Un enfant de 5 ans fait montre de plus de bon sens et de jugement que le toddler-in-chief n’en fera jamais.

    3. jcvirgil dit :

      En effet Warren force est de constater qu’Elizabeth Warren une progressiste a une grossee roche dans son soulier. Elle est à la solde du fameux complexe militaro-industriel qui avec ses détournements de fonds publics et ses guerres incessantes empêche les États-Unis de faire le virage qu’elle dit souhaiter vers plus de justice sociale.

  2. titejasette dit :

    L’assassinat du Général et tout ce qui s’en suit devrait raffermir l’opinion du peuple sur cette présidence. Je m’étais trumpée dans le passé et je peux encore passer à coté de la track, et ce, moulte fois avec ces Amaricains.

    Si Trump pense que cette affaire lui donne ces crédits… Il faudrait penser plus fort… penser avec ce que tu possèdes dans ta tête, ne descend pas plus bas que tes deux oreilles !

    Parmi les candidats ☺ a l’investiture démocrate, les commentaires selon cet ordre de Sanders et Biden sont mes préférés

  3. treblig dit :

    Une occasion ratée.

    Obama, en échange d’un meilleur contrôle de la production militaire du nucléaire, avait aboli une grande partie des sanctions envers l’ Iran. L’ idée étant que la jeunesse iranienne ( 50% de la population a moins de 20 ans) souhaitait en finir avec les ayatollahs et de rejoindre le concert des nations.

    Patatras. Dans le désir d’ en finir avec l’héritage d’Obama et sous pression d’Israël et de l’Arabie saoudite, Trump a tout jeté aux oubliettes.

    Fallait-il s’ en surprendre

    1. lechatderuelle dit :

      treblig ctte « ouverture » fortement moussée par les Européens avait séduit Obama…

      c’était une très bonne avenue qui misait que le moyen et long terme…..

      trump ne peut pas comprendre ce genre de stratégie… surtout qu’elle était reliée à un Démocrate….

      trump a simplement une vision passéiste et fausse de la réalité…..
      il n’a pas à être convaincu par les autres gouvernements…. évidemment ceux-ci lui donnent leur support inconditionnel, rehaussant l’idée de trump qu’il a raison….

      il agit et ensuite les autres lui tapent dans le dos, discrètement…..

      trump n’est pas manipulé… mais il est tellement con et dépassé que ça devient facile pour quiconque réfléchi de s’en servir en le flattant, en gardant les projecteurs sur trump et en demeurant dans l’ombre……

      Poutine a donné la recette, puis Ben Salmane, Netanyahou, Kim Jong Un et Erdogan l’ont imité…. et voilà où il en est le donald…. dans le champ en s’obstinant avec son GPS….

      on peut aussi appeler ça le diner de con…..

  4. jcvirgil dit :

    La réponse la plus musclée, et la plus rapide, a été celle de Bernie Sanders. Il proposé d’introduire une loi pour empêcher tout déploiement au Moyen-Orient. Sanders a toujours été contre les conflits et les opérations étrangères
    **************
    Enfin un politicien américain intelligent ! Les États-Unis ont bien plus besoin d’investissements massifs pour reconstruire leurs infrastructures physiques et sociales , faire un virage technologique vers les énergies vertes et la sauvegarde de leur environnement, que d’investir sans cesse des centaines de milliards de fonds publics dans l’industrie de la mort pour piller les richesses pétrolières des pays arabes et promouvoir l’agenda sioniste des politiciens israéliens.

    On va probablement répliquer qu’il est trop à l,avant-garde pour l’ensemble des citoyens américains. Il faudrait leur donner le choix d’en juger, on pourrait être surpris…

    1. treblig dit :

      @jcvirgil

      Pour ramener les infrastructures des États-Unis de D- à C+, il faudrait investir au moins 1 000 milliards pendant 10 ans selon l’ Association des ingénieurs américains. Le déficit sera probablement de 1200 milliards cette année et rien n’est prévu pour rénover les infrastructures.

      Le réveil sera dur.

      1. jcvirgil dit :

        @treblig

        En effet. La somme d’argent public américain investie dans les guerres depuis 2001 se comptabilise maintenant en trillons de dollars et est grandement responsable du déficit monstrueux de l’État américain qui ne cesse de croître.

        N’importe quel observateur extérieur est à même de constater que c’est une victoire pour les Ben Laden de ce monde qui désirent la chute de l’empire .

        Ça prendrait maintenant des décisions politiques majeures pour renverser la tendance réinvestir dans les infrastructures pour faire travailler plus de gens et redonner de l’espoir à la population .
        Force est de constater que sauf exceptions , les politiciens des deux grands partis politiques américains prisonniers des mêmes lobbys ne semblent pas le comprendre et continuent à penser qu’ils pourront s’en sortir en mettant des *patches* sur une chambre à air qui fuit de toute part.

      2. gl000001 dit :

        Excellente image que la chambre à air. En voici une autre : quand le toit est près de s’effondrer, on solidifie le « mur » !
        Un petit Deutsche que trump va reparler du mur dans les prochaines semaines ! En plus de bloquer les migrants, ça va bloquer les terroristes qui tenteraient de passer par là !

  5. lechatderuelle dit :

    trump a amené l’incompétence générale des USA en matière de relations étrangères que ce pays confond trop souvent avec affaires de guerres…..

    Les USA sont un des principaux problèmes de sécurité dans le monde…

    Certains Présidents ont été moins mauvais que les autres, mais les USA trainent leurs gros sabots partout sur la planète et, personne ne s’étonne que tout devient chaotique avec eux….

    Tant que les USA iront ailleurs sur la planète avec l’idée d’en tirer profit et d’utiliser la puissance militaire comme argument de négociation, ça n’ira nulle part….

    1. karma278 dit :

      @matou

      « Tant que les USA iront ailleurs sur la planète avec l’idée d’en tirer profit et d’utiliser la puissance militaire comme argument de négociation, ça n’ira nulle part…. »

      La politique étrangère des amerloques des 100 dernières années résumée en 1 phrase limpide!

      Chapeau! 🎩🎩🎩

  6. titejasette dit :

    Les alliés par procuration de l’Iran pourraient exercer des représailles contre les États-Unis au nom de Téhéran, selon Gerald Feierstein, former U.S. ambassador to Yemen.

    « Ils ont des alliés, le Hezbollah … et d’autres organisations (comme) le Hezbollah Kataïb en Irak, les Houthis au Yémen et des possibilités à l’extérieur « , a dit M. Feierstein. « Je ne pense pas que nous devrions seulement chercher des réponses iraniennes au Moyen-Orient. »

  7. jcvirgil dit :

    La meilleure riposte des dirigeants iraniens serait probablement d’étouffer leur rage et de contenir la bête comme ils le font dans la région du Moyen-Orient depuis quelques années.

    L’assassinat du général Souleiman est décrié un peu partout dans le monde et nuit déjà aux intérêts américains en stimulant les actions des autres pays vers de nouvelles alliances. Dans les faits ils n’ont qu’à laisser l’administration Trump s’enfoncer dans ses idioties et son incompétence en souhaitant sa réélection pour vaincre les États-Unis à plus long terme.

  8. noirod dit :

    C’ est effectivement une tangente que les candidats doivent exploiter. Parce qu’ on s’ évertue a nous faire croire que les supporteurs du gros gluant ont des dents et meme que certains seraient allés a l’école ou a tout le moins seraient assez riches pour se faire falsifier un diplôme de qualité, alors si c’est le cas il faudrait leur parler de leur sacro- sainte constitution américaine et du piétinement que le gros tas en fait. Et oui, une fois partis parler de ce conflit parti par leur imbéchef pour son simple profit. Un moment donné ils vont finir par comprendre viarge ! (naïf individu que je suis )

    1. gl000001 dit :

      « du piétinement que le gros tas en fait. »
      Tiens donc ! Vous me rappelez une histoire de science-fiction lue il y a longtemps. « Footfall » de Larry Niven et Jerry Pournelle (celui de Byte magazine).
      En gros, des envahisseurs extra-terrestres tentent de conquérir la Terre et comme signe de soumission, l’humain doit se coucher par terre et le E.T. mets son pieds dans le dos de l’humain.
      Les fameux extra-terrestres sont gros, pas si intelligent que ça. Ils dominent car ils volent la technologie aux autres. Ca fait penser à quelqu’un.
      https://en.wikipedia.org/wiki/Footfall

  9. Steven Bossé dit :

    Buttigieg me donne l’impression qu’il passe ses journées avec des directeurs de firme de sondage et qu’il répète des lignes scriptées pour plaire au plus grand nombre d’électeurs démocrate. Il n’y a pas un gramme d’authenticité qui ressort de cet homme.

    1. karma278 dit :

      Vous avez considéré la possibilité que ce soit lui qui soit l’auteur de ses « lignes »?
      Yé l’impressionne que non!

      Mayor Pete est, comment dire, HIGHLY scholared. Une bolle, comme on dit de par chenoux.

      Une bolle avec un coeur et de l’empathie.

      On ne lui fera pas dire de « scripts vides »

      Dans mon livre à moé, Ti-Pete, c’est l’besss.

      C’est mon homme!!!

  10. chrstianb dit :

    Encore un autre départ au Pentagone:

    Le chef de cabinet du secrétaire à la Défense Mark Esper, Eric Chewning, quittera le ministère de la Défense à la fin du mois, a annoncé lundi le Pentagone.

    https://www.nbcnews.com/news/military/defense-secretary-s-chief-staff-eric-chewning-resigns-n1111196

    1. Toile dit :

      Bientôt il ne restera que le batteur de tambour dans cette cavalerie….écurie

      1. Haïku dit :

        Toile
        😉👌 En plein ça. 🥁

  11. Ziggy9361 dit :

    @Mr.Virgil votre 7hrs50. .. Warren n’est pas à là solde de qui que se soit ,surtout pas au complexe militaire industriel.Lors de la confirmation de Esper devant le sénat elle a cuisiné de jolie façon l’ancien v.p de Raytheon un des principaux fournisseurs
    d’armes de haute technologie au pentagone.Sa feuille de route était irréprochable mais comme tous les autres secrétaires
    de la grosse vermine c’est son éthique qui était et demeure questionnable.

    1. jcvirgil dit :

      @Ziggy 9h09

      Je voudrais bien que Warren soit celle que vous décrivez mais hélas son parcours politique n’est pas sans tache. Récemment elle a appuyé la tentative de coup d’État du gouvernement Trump au Venezuela en plaçant Juan Guaido, au poste de président du pays et a déclaré : «Je soutiens les sanctions économiques». Elle a également qualifié le président démocratiquement élu du pays, Nicolas Maduro, de «dictateur»… Bien que l’interview ait eu lieu en février , des clips vidéo ont récemment refait surface et sont devenus viraux sur les médias sociaux.

      Sa longue carrière politique la place aussi hélas plus du côté des faucons en politique étrangère. Je crois, à moins que je ne me trompe , qu’elle a voté comme la majorité des sénateurs américains des deux grands partis politiques en faveur de la guerre en Irak de 2003,en plus d’apporter son soutien à la candidature d’Hillary Clinton en 2016 , celle qui s’est démarquée par ses prises de position en faveur de la guerre lors de son passage comme secrétaire d’État dans le gouvernement Obama.

  12. Pierre S. dit :

    —————

    jcvirgil

    personne aux USA ne peut avoir un CV politique aussi médiocre que Trump
    alors cessez d’être pointilleux sur le parcours imparfait mais quand même intéressant
    de Mme Warren.

  13. Aussi loin que l’on puisse remonter dans l’histoire en s’appuyant sur des sources réelles et non sur des textes dits «sacrés», on trouve partout des traces de conflits entre humains. Des vraies guerres de conquête à la Jules César, Gengis Khan, Hannibal ou des «guéguerres» locales entre gars voulant savoir qui «pisse le plus loin».
    Le Moyen-Orient n’a pas échappé à cet atavisme bien humain. Aujourd’hui, ce sont les moyens de faire la guerre qui ont évolué au point où l’humain est capable de s’auto-éradiquer de la planète ou au moins d’abîmer suffisamment sa seule maison pour qu’elle ne soit plus capable d’assurer la survie de l’espèce.
    Quand j’entends les exhortations à «sauver la planète», j’avoue une douce ironie. La planète a prouvé, au rythme des millénaires, qu’elle est parfaitement capable de vivre sans nous. Cette histoire de «sauvons la planète» c’est une autre de nos prétentions hégémoniques qui nous portent à croire que nous lui sommes essentiels.
    L’actuel cocktail «politico-industrialo-militaro-religieux» dans lequel des individus comme les Trump, Poutine, Erdogan, Kim, Xi, MBS, et la triste collection de mollah/ayatollahs du M-O nous plongent va exiger de la part de l’Occident (et pas seulement des USA) une sacrée dose d’intelligence, de patience, de stratégie mais sans jamais oublier cette devise de Teddy Roosevelt inspirée d’un proverbe africain: «Parle doucement et porte un gros bâton».
    Quiconque a été aux prises avec de «bullies» de cour d’école sait la valeur de cette devise. En attendant, nous sommes «pognés» avec un Donald Trump et ses invraisemblables «kneejerk reactions». Il y a des manières d’éradiquer un nid de guêpes. J’en sais quelque chose car chaque année il y en a sur ma propriété. Le coup de pied dedans n’est pas le plus efficace. Ah! N’allez pas penser que j’ai déjà essayé ce moyen mais j’ai vu ce qui arrive quand quelqu’un, ou un anima,l y met malencontreusement les pieds ou les pattes.

  14. H-S. mais pas tant. À nos collègues ici qui se demandent ce qu’Erdogan s’en va faire en Libye avec ses soldats, voici une analyse qui à l’air de tenir debout. Comme quoi ce Moyen-Orient n’a pas fini de nous intriguer et nous surprendre. Au moins l’auteur de ce document a une feuille de route qui lui confère du «background» en la matière, contrairement à tant de nos supposés spécialistes qui occupent tant de nos émissions d’information. À nous de savoir trier le bon grain de l’ivraie.

    https://bernardlugan.blogspot.com/

    1. Haïku dit :

      Très révélateur. Merci. 👌

  15. Gilles Morissette dit :

    Biden et Sanders, les deux meneurs de cette interminable course, ont joué de prudence dans ce dossier.

    En termes de hockey, ils ont joué « la trappe ».

    Warren est malheureusement hors-course et ce n’est pas sa performance à la Commission sénatoriale sur les Forces Armées qui va la remettre en selle.

    Buttigieg a toujours les réponses qu’il faut un peu comme si tout était sctripté à l’avance.

    Qu’ont-ils en commun? Tous en savent plus long et sont plus compétents que l’Enflure-En-Chef.

  16. Mariette Beaudoin dit :

    Les gens adorent que les élus trouvent des solutions à leurs problèmes de leur vie au quotidien. Ce n’est pas sorcier, mais personne n’y pense.

  17. Micheline dit :

    L’incompétence flagrante de cette gang de voyoux pour justifier ce chaos des decisions prises par la m.b, est sans appel. C’est aux démocrates, probablement Biden, mais il faut avoir la couenne dure face aux salopperies que trump va sortir le concernant. Que Biden est donné son accord sur l’Irak (vu le contexte émotionnel de la tragédie du 11/9 et la justification du mensonge comme prétexte à cette guerre, apres coup, Biden à du le regretter, mais j’espère que cela ne sera pas un obstacle pour lui, on verra bien. Que pensent les américains de l’assassinat d’un général iranien en Irak qui peut les entraîner dans une guerre. Un sondage Svp

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :