Le blogue de Richard Hétu

L'Amérique dans tous ses états

«La Maison-Blanche m’a ordonné de ne pas dévoiler le sujet de quelque discussion que ce soit.» Tour à tour pugnace, arrogant et vulgaire, Corey Lewandowski, acolyte de Donald Trump, s’en est tenu à cette réponse hier lors d’une audition houleuse de la commission judiciaire de la Chambre des représentants sur les soupçons d’entrave à la justice pesant sur le président. Le refus de l’ex-directeur de campagne de Donald Trump de répondre aux questions des démocrates de la commission était une entrave à la justice en soi.

La commission a formalisé la semaine dernière l’ouverture d’une enquête pour déterminer s’il convient de lancer une procédure de destitution contre Donald Trump. Elle s’intéressait hier à un épisode-clé du rapport de Robert Mueller sur l’affaire russe mettant en scène Corey Lewandowski. Après avoir dirigé la campagne de Donald Trump pendant un an et demi, ce dernier est resté un confident du président. Selon le rapport Mueller, le chef de la Maison-Blanche lui a demandé en juin 2017 d’intervenir auprès de l’ancien procureur général des États-Unis Jeff Sessions pour qu’il réduise la portée de l’enquête du procureur spécial.

Le rapport note que Lewandowski n’a pas accédé à la demande du président. Ce qui n’empêcherait pas ce dernier d’être inculpé pour entrave à la tentative en raison de cet épisode s’il n’était pas en fonction, selon plusieurs anciens procureurs fédéraux.

Face à la commission judiciaire de la Chambre, Lewandowski a donc protégé le président en invoquant le privilège de l’Exécutif qui assure la confidentialité de certaines conversations du président avec ses conseillers. Or, Lewandowski n’était pas un conseiller du président en 2017. Il était tout simplement un citoyen ordinaire à qui le président parlait.

De commenter le professeur de droit constitutionnel de Harvard Laurence Tribe : «Les communications par le président avec un acolyte lui demandant de commettre un acte criminel à son profit ne sont protégées par aucun privilège et ne sont l’objet d’aucune immunité, et les avocats du président de même que les avocats du département de la Justice le savent très bien. Le spectacle d’aujourd’hui n’était qu’un autre chapitre dans l’entrave à la justice continu dans lequel lequel le président est engagé depuis plus d’un an.»

La commission judiciaire de la Chambre pourrait s’adresser aux tribunaux pour forcer Lewandowski à répondre à ses questions. Ou elle pourrait tout simplement inclure le refus de Lewandowski de répondre à ses questions à la demande de la Maison-Blanche dans un article d’impeachment accusant le président d’avoir fait entrave à la bonne marche du Congrès.

La commission judiciaire se penche non seulement sur les soupçons d’entrave à la justice pesant sur le président mais également «sur la corruption et l’abus de pouvoir» présumés de ce dernier.

Fait à noter : Lewandowski a profité d’une pause pendant son audition pour  publier un tweet invitant ses abonnés à visiter le site de sa campagne sénatoriale éventuelle au New Hampshire.

Cela étant, Lewandowski a perdu de sa superbe pendant les 30 minutes où il a été interrogé par le conseiller juridique de la commission judiciaire de la Chambre, Barry Berke.

(Photo Getty Images)

64 réflexions sur “Entrave à la justice en direct

  1. Éric Beauchemin dit :

    WOW, les USA s’enfoncent dans la swamp de Trump plus profondément de jour en jour….. Mais comment se fait-il que 38% de débiles fonctionnels approuvent encore ça !!!!

    1. Daniel A. dit :

      « Mais comment se fait-il que 38% de débiles fonctionnels approuvent encore ça… »

      C’est justement parce qu’ils sont des débiles fonctionnels.

    2. Steve dit :

      Pour la même raison que jamais un anglo va voter PQ.

      1. loup2 dit :

        @ Steve 9h12
        C’est faux cette affirmation. Il y a des anglos qui sont pour la souveraineté du Québec.
        C’est pas la majorité mais il y en a quand même, j’en connais.

  2. HebenMonVieux! dit :

    En tout cas, j’ignore ce que Trump leur dit ou fait, mais le niveau de loyauté de certains de ses sbires est ma foi étonnant ! Ou bien c’est une secte, ou bien l’$$$ ou ils sont vraiment convaincus que DT est un bon President, mais dans tous les cas, ça fait peur! Comme le.dit le « célèbre  » Don King: ONLY IN AMERICA!!!

    1. Louise dit :

      HebenMonVieux

      Je crois qu’ils sont enfermés dans une façon de penser qui ressemble à une secte.
      Ils vénèrent leur président au point qu’ils en deviennent serviles et sont prêt à tout pour être dans ses bonnes grâces.
      C’est une forme d’aliénation c’est-à-dire qu’ils sont dépossédés de leur jugement, ils préfèrent s’en remettre à celui de leur gourou qui comme tout le monde sait n’en n’a aucun. Quelle décadence !

    2. gl000001 dit :

      Il leut dit en russe … « Novitchok » 😉

    3. Benton Fraser dit :

      C’est une question de pouvoir et d’argent.

      Leur leitmotiv est « Tous les coups sont permis! ».

  3. ghislain1957 dit :

    Tête à claque.

    Ce gars là aurait dû être sorti de la salle menotté et emprisonné jusqu’à ce qu’il se décide à parler.

    1. Francois dit :

      Un autre pourriture,me semble que la blague à assez duré. Déprimant. ..

      1. Sueurs dit :

        Est-ce que quelqu’un a dans son chapeau un lapin assez gros pour le faire couler à pic avant l’élection de 2020?

    2. constella1 dit :

      Ghislain
      C’est ce que je me dis car si comme le billet le mentionne et qu’il était un simple citoyen au moment des événement comment peut-il évoquer l’immunité de la MB ??et s’en servir durant l’interrogatoire
      Éclairez moi quelqu’un si vs avez la réponse…
      Embarquez -moi ce fendant et hop les menottes calv…..
      J’en reviens pas de ce cirque permanent
      Et il tweet pendant la pause pour sa campagne !!! On aura tout vu dans ce pays de merde

  4. quinlope dit :

    Ah! qu’on en finisse avec ce blanc bec et qu’on lui fasse visiter pendant quelques mois la prison où se trouve déjà un certain Mike Cohen. Celui-ci pourra lui indiquer qu’il ne sert à rien de se coller au menteur pathologique.

  5. Martin cote dit :

    Lewandowski de dire qu’il n’avait aucune raison d’être honnête avec les médias….venant de quelqu’un que le réseau CNN a embauché comme analyste…il n’y a rien à comprendre……de toute façon….ces audiences sont un vrai vaudeville..et à un an des prochaines élections…..les démocrates manquent de temps et ils devraient plutôt se consacrer à battre Trump en novembre 2020 plutôt que lui donner une tribune pour se faire valoir lui et ses sbires sans scrupules…

    1. onbo dit :

      @Martin Côté

      « Lewandowski de dire qu’il n’avait aucune raison d’être honnête avec les médias….venant de quelqu’un que le réseau CNN a embauché comme analyste…il n’y a rien à comprendre……:
      ____________
      Bien au contraire, avec tout mon respect.

      Si Lewandowski a affirmé cela, il y a tout à comprendre: il n’est pas digne de confiance, autant pour CNN que pour un poste élu.!

      La Commissison aura permis de faire voir un esclave de la pensée en direct live streaming, c’est pas rien…

      Or, c’est la principale question que doit se poser tout électeur dans une République Démocratique: ‘Cette personne qui est candidate, puis-je lui faire confiance de pouvoir penser par elle-même lorsque je m’adresse à elle pour redresser des torts, améliorer des lois, ou défendre mes meilleurs idées pour la collectivité?

      Corey Lewandosky aurait selon votre citation déjà répondu en substance: « Ne me faites pas confiance, parce que moi je ne fais pas même confiance à mon propre jugement. J’obéis tout simplement à une tierce personne que vous ne connaissez même pas! »

    2. Igreck dit :

      @Martin
      Justement, les Démocrates travaillent à saper la crédibilité du Moron malgré la débilité de ses supporteurs. L’électorat visé ce sont quelques millions d’incroyables indécis qui peuvent faire toute la différence entre 4 longues années supplémentaires de démolition ou le départ dans la disgrâce de l’artisan de la pire gestion de ce pays au cours de l’ère moderne.

    3. Lecteur-curieux dit :

      Je pense assez comme vous mais il est possible de faire les deux en même temps.

      Il faut vraiment voir les effets sur l’électorat. On voit qu’ils ne croient pas alors pouvoir le battre par un grand écart.

      Sinon tu prouves être le meilleur si c’est toi le meilleur pas besoin de dénoncer ou décrier l’adversaire, tu prouves que tu feras mieux.

      Mieux pour qui? L’ensemble du peuple. Un peuple rempli de paradoxes et contradictions et tout comme chaque individu l’est aussi et celui honnête avec lui-même l’avoue. Le militant-partisan le cache.

      Alors le vote n’est pas facile compte tenu de leurs valeurs à eux. Par ici cela ne l’est pas aussi mais c’est quasiment plus Non à tous et au final si on vote c’est pour le moins gros non. Alors qu’il faudrait voter pour la Chambre des Communes ou l’Assemblée nationale. Le hic ? Le résultat final ne serait pas mieux.

      Le parti gagnant ça vouloir imposer son agenda. Hey on vous soutient disons à 34% et vous formez un gouvernement majoritaire et juste des gens du même parti pour diriger? Les autres ne font que leur travail d’opposition et de parlementaires et dans leur comté.

      Le type est un conservateur mais ferait peut-être pas un mauvais député. Mais en l’élisant on risque d’avoir Scheer plus que Trudeau.

      C’est le député qu’on veut? Le PM ou un parti au pouvoir ou dans l’opposition ? C’est pour cela que je parle de voter pour la composition de la Chambre. Et le Conseil des Ministres ? Privilège du PM.

      Le type disons qui serait un bon ministre mais un piètre député, on fait quoi? Et celui qui serait un excellent député mais si le PM le nomme Ministre, il sera une catastrophe.

      Voir si c’est juste le programme du parti et que l’électeur se poserait en recruteur pour l’ensemble des intérêts du pays. Et pouvant faire cela avec son petit vote dans sa circonscription.

  6. Louise dit :

    Tout ce qui gravite autour de Trump est tellement corrompu que ça pue jusqu’au Canada.

  7. Comment diable un individu comme Hakeem Jeffries peut arriver à siéger au congrès d’un pays comme les États-Unis? Cette institution n’aura jamais été aussi basse.

    Le cirque d’hier démontre encore une fois que les démocrates ne font pas le poids. Que le parti se fasse malmené de la sorte par un voyou de fond de cour comme Lewandoski en dit long.

    1. gl000001 dit :

      (baillement) !!!

    2. ghislain1957 dit :

      @ Gros Toton

      « Comment diable un individu comme Hakeem Jeffries peut arriver à siéger au congrès d’un pays comme les États-Unis? »

      Parlant d’institution qui n’a jamais été aussi basse, regardez en haut de la pyramide. Il y a un gros clown jaune-pisse que vous adorez plus que tout au monde… Voilà la définition de descendre VRAIMENT bas.

  8. Dekessey dit :

    Face à fesser dedans.
    Si j’avais été à la place d’un des démocrates présents, je me serais fait sortir de la salle par la sécurité et accusé de voies de fait par ce trou de cul.
    Mais j’aurais savouré chaque seconde. 😈

  9. V-12 dit :

    Les Démocrates n’ont toujours rien compris. La Commission est un show de télé-réalité, pas un exercice de bienséance où des membres du Congrès à la recherche de la « vérité  » cherchent à démontrer leur intelligence en vendant l’idée de leur ré-élection! On a vu ce que ca donnait quand un vrai procureur posait les questions (Berke). Lewandowski faisait son p’tit baveux sans que personne ne le ramène à l’ordre. Seul David Ciccilline a demandé qu’il soit tenu d’outrage au Congrès. Et même là, Nadler a dit prendre la demande sous considération. Pas de conséquences immédiates. Le leadership Démocrate est d’une mollesse maladive.

    Le but, c’est de gagner, pas d’avoir l’air d’un puriste.

  10. Toile dit :

    Toute cette merde ou pas mal de cette merde tient au choix de Barr comme procureur qui a pour vision qu’un président en exercice a presqu’un droit divin, vision qui c’est appliquée en directives de sorte, en autre, que le rapport Mueller et son ultérieur témoignage noie le gros poisson, poison. Entraves à la justice en continu ? Mettez en. Eux, ce sont comme on dit « les hommes du président » prêts à prendre des balles.

  11. Apocalypse dit :

    Je viens d’écouter cette vidéo de Lawrence O’Donnell (MSNBC) où on voit des extraits de l’interrogatoire par Barry Berke de M. Lewandowski .,. ouch! C’est ce qu’on appelle se faire cuisiner.

    https://www.youtube.com/watch?v=VjzSwMMPQ68

    Fmr. Federal Prosecutor: Lewandowski « May Have Perjured Himself » In Hearing | The Last Word | MSNBC

    Ca devrait être considéré comme ‘Comptent of Congress’, mais comme on le dit dans la vidéo, si on accuse M. Lewandowski de ‘Comptent’, deviner entre les mains de qui cette accusation va se retrouver? Eh oui, William Barr du DOJ et ça explique le ‘pas’ de collaboration des témoins devant le Congrès.

    1. Toile dit :

      Votre propos supporte le mien : Barr. Au delà de Barr, c’est toute la corruption du clan maudit et toute la décadence des Etats Unis qui sont exposées dans toute leur « splendeur ». Ce témoignage est un amer petit avant goût de l’ampleur et de la gravité des luttes en devenir. Jaune pisse à casquette fera tout pour conserver le pouvoir, lequel le met à l’abri de tant qu’il sqwatte le fauteuil présidentiel.

    2. gl000001 dit :

      Tout à fait d’accord. Mais c’est « contempt ». 😉

  12. Apocalypse dit :

    @Grosse Tétine – 08:06

    On a entendu pendant longtemps que le Sénat et le Congrès étaient un contrepoids à la présidence, peut-être que oui avec des présidences qu’on pourraient qualifier de normale, mais Donald Trump, on voit que ça ne marche, mais pas du tout.

    Le Congrès est entre les mains des démocrates et ça ne fait pas une grosse différence, encore pire avec un laquais de Donald Trump en William Barr à la Justice. On bloque les démocrates à tous les tournants et ils ne peuvent rien faire autre que dire que c’est inacceptable,

    Le système politique américain, encore une preuve que plus c’est compliqué, plus c’est facile à faire dérailler.

    1. gl000001 dit :

      Le trio est bien complété par McTurtle (dont l’épouse sous enquête) !!

  13. PROBERT dit :

    Il faut espérer que d’ici les élections de 2020, il se produise un événement majeur qui provoquera un retournement suffisant dans l’électorat républicain modéré, et qui fera en sorte d’élire un congrès majoritaire démocrate, autant au sénat qu’à la chambre des représentants.

  14. Léo Mico dit :

    C’est même pire que de l’entrave à la justice.

    C’est de la corruption digne d’une mafia.
    On entend presque Trump lui dire « Corey, tu fermes ta gueule à la commission judiciaire, et en échange je te promet une place au Sénat. » : http://standwithcorey.com/

  15. Apocalypse dit :

    @Toile – 08:20

    ‘Toute cette merde ou pas mal de cette merde tient au choix de Barr…’

    Effectivement, le choix de M. Barr n’aide vraiment pas les démocrates. Avec quelqu’un d’indépendant de la Maison-Blanche au DOJ, M. Lewandowski et cie seraient pas mal moins ‘baveux’ et devraient dire la vérité, car autrement, il y aurait de sérieuses conséquences aux mensonges, demi-vérités, omissions, etc…, mais avec William Barr, on se sent protégé, alors on l’air fou, certes, mais on fait son travail, soit protéger Donald Trump.

    1. Benjen Stark dit :

      @Apocalypse « Avec quelqu’un d’indépendant de la Maison-Blanche au DOJ, M. Lewandowski […] »

      Ouin mais le Président a toujours nommé son procureur général, Barack Obama avait nommé son chum qui se vantait d’être son « Wing man ».

      Encore une fois, la constitution ne peut pas juste s’appliquer quand vous êtes au pouvoir et pas pour les autres.

      1. gl000001 dit :

        La différence est qu’Obama n’était pas corrompu et travaillait pour le peuple.

      2. ProMap dit :

        « Encore une fois, la constitution ne peut pas juste s’appliquer quand vous êtes au pouvoir et pas pour les autres. ». C’est en plein ça Benji. Pour une fois que tu dis la vérité : la première règle de la Constitution est la séparation des pouvoirs. Les autres l’ont appliquée et le dernier, le 45, s’en fout. Il est là le problème de l’entrave à la justice.

      3. Bartien dit :

        @benji

        Tu t’es fait particulièrement silencieux hier sur un billet assez populaire…aurais-tu une opinion au sujet de TON président de vouloir révoquer les pouvoirs de la Californie au sujet des émissions de gaz émis par les automobiles?

    2. Toile dit :

      On se répond mutuellement en même temps…..

  16. ProMap dit :

    Mon cher Lewandowski, c’est ton ex-boss qui était et est accusé d’entrave à la justice, pas toi. Toi tu aurais refusé de lui obéir. Maintenant, tu le seras accusé d’entrave à la justice. Qu’est-ce qui va pas dans ta tête? Tu penses que ton ex-boss viendra à ton secours. Dis-moi, à date, ton ex-boss en a sauvé combien de ses larbins qui se sont faits prendre dans les filets de son entrave à la justice ou de ses magouilles? Lorsque tu auras à répondre de TON entrave à la justice, filmée de long en large, regarde le gros autobus qui viendra vers toi. Il est déjà trop tard, l’autobus est partie du terminus.

    Misère! Comment font-ils tous pour se croire invincibles?

  17. Guy Pelletier dit :

    Tant que les Démocrates ne se résoudront pas a descendre dans la fange ils passeront pour des mous, des faiblards, des faibles, des loser par une bonne partie des Américains. Ils ne semblent pas avoir encore réalisés qu’il se battent contre des populistes et réactionnaires sans foi ni loi prêts à tout pour conserver le pouvoir. Ça leur prendrait plusieurs guerriers des pitbulls capable d’affronter ces hors la loi, capable de jouer au même niveau qu’eux de les battre sur leur propre terrain.

    Désolé mais on ne se bat contre ces gens en se la jouant trop démocrate trop respectueux des lois……………

    1. Lecteur-curieux dit :

      Les pitbulls ont trop mauvaise réputation mais ne lâchent pas prise.

      Il faut une image de bon mais fort ou aussi des mercenaires repentis ou du bon bord aux yeux de vos électeurs.

      Les méchants dobermans sont les Républicains, vous vous êtes dans une voiture et ne sortez pas ils aboient tout autour mais qui avez-vous avec vous ? Andre The Giant qui lui sort de voiture et les méchants ont la queue baissée et pleurent.

      Ou encore Larry Robinson est votre Démocrate et Dave Schultz est le républicain et surtout vous avez Guy Lafleur.

      Ou encore les Républicains sont les pirates dans Salut l’ami adieu le trésor et vous plutôt qu’être juste les indigènes vous avez Bud Spencer et Terence Hill pour régler leur compte.

      Plus fragile ? Le petit Daniel, le Karaté Kid, il est pas allé se plaindre contre l’intimidation, il a appris le Karaté avec Monsieur Miyagi et est devenu champion et en portant le coup final avec le Crane Kick et sinon les méchants faisaient tout pour tricher.

      Il y a aussi George McFly qui serait resté une victime toute sa vie sans l’aide de Marty, il l’a pareil étendu Biff et plutôt qu’être un loser est devenu un héros.

      Et dans des cultures plus mondiales ? Par les contes avec la ruse. Le Chat botté ou le Petit Poucet. Ou Astérix dans les 12 travaux au judo ou contre l’hypnotiseur.

       » Tu es un sanglier, tu es un sanglier »

      Hypnotiser, l’hypnotiseur en étant plus intelligent que lui.

      Des forts, des talentueux, des rusés et des intelligents.

      Pas ceux qui patinent avec une douzaine d’œufs dans leur culotte.

  18. Benjen Stark dit :

    J’ai bien aimé la partie ou il a remis le museau de Swalwell dans sa marde. Swalwell lui a demandé de lire un passage du rapport de Mueller pour créer une séquence vidéo que les médias auraient roulée en boucle pour les X prochains jours. Lewandoski lui a demandé qu’il le lise lui-même, comme il l’avait fait pour le pauvre Mueller qui était complètement dépassé par les événements et qui ne savait probablement pas quel était le jour de la semaine.

    Il l’a aussi appelé Président Swalwell, un jab sur sa campagne présidentielle ou il n’a jamais atteint le 1% dans les sondages lol.

  19. el_kabong dit :

    « La commission judiciaire de la Chambre pourrait s’adresser aux tribunaux pour forcer Lewandowski à répondre à ses questions. Ou elle pourrait tout simplement inclure le refus de Lewandowski de répondre à ses questions à la demande de la Maison-Blanche dans un article d’impeachment accusant le président d’avoir fait entrave à la bonne marche du Congrès. »

    La 2e option est préférable. Ne pas perdre de temps avec le menu fretin, les kapos serviles, et se concentrer sur le chef de la mafia…

    1. ProMap dit :

      el_kabong – Bien d’accord. Il devra faire campagne avec une accusation d’entrave à la justice. Beau CV!

  20. xnicden dit :

    « La commission judiciaire de la Chambre pourrait s’adresser aux tribunaux pour forcer Lewandowski à répondre à ses questions. Ou elle pourrait tout simplement inclure le refus de Lewandowski de répondre à ses questions à la demande de la Maison-Blanche dans un article d’impeachment … »

    Pourquoi pas les deux? Un n’exclue pas l’autre.

    1. Danielle Vallée dit :

      D’après ce que j’entends, le référer en justice va amener les avocats de la MB à aller en appel s’ils perdent le premier procès, ensuite ils vont demander à la cour suprême de s’en mêler s’ils perdent en appel, ça va prendre des années et plus personne ne va se souvenir qui est Lewandowski quand ça va se terminer.
      Les avocats du congrès en ont déjà plein les bras avec les enquêtes sur Trump lui-même je crois….
      Et Lewandowski est un nobody finalement. Il l’a toujours été. C’est le même fou furieux qui avait attaqué physiquement une journaliste de 100 livres parce qu’il ne voulait pas qu’elle s’approche de Trump pour lui poser une question.

      1. xnicden dit :

        Effectivement…misère.

  21. Danielle Vallée dit :

    @ Ginseng: il est évident que vous n’avez pas écouté le dernier 30 minutes de la séance. Je vous conseille de le faire. Ça va vous remettre les pieds sur terre.

    1. Benjen Stark dit :

      @Danielle Vallée
      Sérieux, who cares? Les démocrates font un show de boucane pour leur base. Les abonnés de MSNBC et les tapocheux de clavier démocrate dans leur-sol sont encore motivés par le rapport Mueller et les autres dérivés du bobard russe mais le commun des mortel en ont rien à cirer.

      1. gl000001 dit :

        trump a une base. Les Démocrates n’en ont pas. Ils s’adressent à tout le peuple américain même s’il y en a 38% (plus vous) qui sont trop brainwashé pour le comprendre.

      2. Benton Fraser dit :

        Seul Trump et les républicains font des shows boucanes!

        Évitez de transposer, ce n’est pas de l’argumentation mais un show boucane en soi!

  22. Toile dit :

    En sol canadien, entrave à la justice :
    « ENTRAVE À LA JUSTICE (139(1) OU (2) C.CR.)

    *À noter que la jurisprudence citée provient soit du Code criminel annoté Cournoyer-Ouimet, du Code criminel annoté Dubois-Schneider ou encore de nos recherches personnelles.

    De façon générale, voici les éléments que le ministère public doit prouver relativement à l’infraction d’entrave à la justice :

    139(1) C.cr.

    Actus reus

    Identification (Quiconque);

    Tente de quelque manière;

    Soit, selon le cas :

    D’entraver;

    De détourner;

    De contrecarrer;

    Le cours de la justice;

    L’expression « cours de la justice » inclut l’étape de l’enquête donnant lieu à une poursuite judiciaire ou quasi-judiciaire. De même, elle vise toutes les procédures judiciaires énumérées à l’art. 118, ce dernier devant être lu conjointement avec l’art. 139 (R. c. Wijesinha, [1995] 3 R.C.S. 422).

    Dans une procédure judiciaire

    118 C.c.r : « procédure judiciaire » Procédure :

    a) devant un tribunal judiciaire ou sous l’autorité d’un tel tribunal;

    b) devant le Sénat ou la Chambre des communes ou un de leurs comités, ou devant un conseil législatif, une assemblée législative ou une chambre d’assemblée ou un comité de l’un de ces derniers qui est autorisé par la loi à faire prêter serment;

    c) devant un tribunal, un juge, un juge de paix, un juge de la cour provinciale ou un coroner;

    d) devant un arbitre, un tiers-arbitre ou une personne ou un groupe de personnes autorisé par la loi à tenir une enquête et à y recueillir des témoignages sous serment;

    e) devant tout tribunal ayant le pouvoir d’établir un droit légal ou une obligation légale,

    que la procédure soit invalide ou non par manque de juridiction ou pour toute autre raison.

    Selon le cas :

    a) soit en indemnisant ou en convenant d’indemniser une caution de quelque façon que ce soit, en totalité ou en partie;

    b) soit étant une caution, en acceptant ou convenant d’accepter des honoraires ou toute forme de d’indemnité, que ce soit en totalité ou en partie, de la part d’une personne qui est ou doit être mise en liberté ou à l’égard d’une telle personne.

    139(2) C.cr.

    Actus reus

    Identification (Quiconque);

    Tente de quelque manière;

    Autre qu’une manière visée au para. (1)

    Soit, selon le cas :

    D’entraver;

    De détourner;

    De contrecarrer;

    Le cours de la justice;

    * Le para. (2) s’applique non seulement aux procédures judiciaires comme cela est prévu aux para. (1) et (3), mais également aux poursuites judiciaires mentionnées à l’art. 118, qui définit l’expression « procédure judiciaire ». Le para. (2) a une portée beaucoup plus large et englobe beaucoup plus d’actes que ceux qui sont décrits aux para. (1) et (3) (Manseau c Palacios).

    * Le para. (2) crée une infraction substantive du fait de poser un geste qui tend à entraver, détourner ou contrecarrer le cours de la justice. Il n’est pas nécessaire de prouver que le geste a effectivement entravé, détourné ou contrecarré le cours de la justice, mais il faut prouver l’intention spécifique d’atteindre ce but.

    139(3) C.cr.

    (3) Sans que soit limitée la portée générale du paragraphe (2), est censé tenter volontairement d’entraver, de détourner ou de contrecarrer le cours de la justice quiconque, dans une procédure judiciaire existante ou projetée, selon le cas :

    a) dissuade ou tente de dissuader une personne, par des menaces, des pots-de-vin ou d’autres moyens de corruption, de témoigner;

    Lorsqu’une accusation exige que la poursuite prouve que l’accusé a tenté de dissuader un témoin de témoigner par des menaces ou autres moyens de corruption, les moyens de persuasion utilisés pour dissuader le témoin de témoigner doivent être la raison pour laquelle le témoin ne témoigne pas ( R. Raynolds (2010), C.A Ont.).

    b) influence ou tente d’influencer une personne dans sa conduite comme juré, par des menaces, des pots-de-vin ou d’autres moyens de corruption;

    c) accepte ou obtient, convient d’accepter ou tente d’obtenir un pot-de-vin ou une autre compensation vénale pour s’abstenir de témoigner ou pour faire ou s’abstenir de faire quelque chose à titre de juré.

    Mens rea

    Volontairement

    Crime d’intention spécifique;

    La peine

    À 139 (1) C.r. : est coupable :

    c) soit d’un acte criminel et passible d’un emprisonnement maximal de deux ans;

    d) soit d’une infraction punissable sur déclaration de culpabilité par procédure sommaire.

    À 139 (2) C.cr. :

    (2) Est coupable d’un acte criminel et passible d’un emprisonnement maximal de dix ans ».

    Ref : https://www.doyonavocats.ca/entrave-a-la-justice-1391-ou-2-c-cr/

    Faque ça m’apparait assez clair en matière criminelle tant pour la marionnette que pour jaune pisse d’autant que ce n’est pas une première pour ce dernier.

  23. theophileraulet dit :

    Abus de pouvoir, entrave à la justice, mensonges à la pelle…le président Trump semble beaucoup mieux protégé de l’impeachment que ne l’était le président Nixon. Il faut dire que la corruption a noyauté une partie significativement plus grande de la Maison-Blanche, du GOP, des souteneurs du président Trump en comparaison à ceux du président Trump Nixon…Il me semble, par ailleurs, dans la société occidentale, une perte d’idéaux de vie (chercher la vérité, la compassion, le courage protéger les plus faibles) remplacés par des idéaux (argent, prestige, pouvoir…) mettant de côté les autres, ce qui nous rend d’avantage susceptibles de céder à la corruption. Un terrain bien plus propice pour ceux qui corrompent les autres, comme il me semble le voir aux USA.

    1. theophileraulet dit :

      excusez: « …en comparaison à ceux du président Trump Nixon », « …dans la société occidentale, voir une perte d’idéaux de vie… »

    2. Danielle Vallée dit :

      Peut-être que la nouvelle génération sera différente… en fait je crois que la nouvelle génération est très différente. Et se préoccupe plus d’équité sociale, économique, culturelle et écologique.

      1. gl000001 dit :

        On fait souvent l’erreur de penser que les générations sont très homogènes. 15-20% vont réellement être différents de la précédente. Le reste épouse les même valeurs que leurs parents. Ca prend donc plusieurs générations pour faire de vrais changements. Ou un événement majeur comme la guerre du Vietnam. Et encore … ça a eu de bons effets et d’autres très mauvais.

  24. Gaétan Julien dit :

    On est vraiment mal pris, Trumpy à tout les défaut qu’un être humain puisse avoir mais….il est aussi le moins excité de son gouvernement quand il s’agit de faire des représailles physique où de partir en guerre conttre une nation ennemie….On peu tu avoir un juste millieu?

  25. FlorentNaldeau dit :

    Je comprends parfaitement la stratégie Démocrate de ne pas engager formellement la procédure de destitution compte tenu de l’impopularité de cette éventualité dans l’opinion publique et de l’effet mobilisateur prévisible parmi les électeurs Républicains. Ces audiences sont une bonne option de rechange, afin de maintenir constamment sur la place publique le chapelet de paroles et gestes déplorables ou potentiellement illégaux de la part de DT et de ses acolytes.

    Mais encore faudrait-il utiliser ces comparutions de manière efficace et ne pas gaspiller l’occasion et tout le temps qui y est investi.

    D’une part, plutôt que de laisser chaque élu faire son petit numéro de cabotin pendant presque la totalité de la comparution, ce qui n’a pas vraiment émoussé l’arrogance et la défiance du témoin, n’aurait-il pas été préférable de le soumettre à un interrogatoire serré bien plus long de la part de Berke ou d’autres procureurs? Mais il est vrai que le tout peut avoir été conçu pour tout d’abord le rassurer quant à la mollesse relative des questions qui lui seraient posées et lui inspirer une confiance que Berke a ébranlé dès qu’il a commencé à l’interroger; le but aurait donc été de le désarçonner par un effet de surprise. Cette tactique n’a peut-être pas porté tous les fruits potentiels puisque l’interrogatoire par Berke a été relativement court.

    Mais surtout, quand on brandit la menace d’une mise en accusation pour outrage au Congrès comme Nadler l’a fait hier, il faut joindre le geste à la parole. Ce n’est pas la première fois que les Démocrates le font, sans y donner de suite concrète. À force de n’engager aucune procédure du genre alors qu’elle serait tout à fait justifiée, ils minent la crédibilité de leurs menaces et chaque témoin tenté de défier le comité saura qu’il peut le faire en toute immunité. S’ils n’ont pas l’intention véritable de citer CL pour outrage (ainsi que les gens qui refusent leur convocation), qu’ils cessent d’évoquer cette possibilité, car ils en deviennent ridicules.

  26. Cubbies dit :

    Lewandoski est profondément irritant tout au long de son témoignage. En plus d’afficher une arrogance extrême, il n’a aucune intention de répondre à quoi que ce soit. J’ai écouté le dernier 30 minutes. C’est clair qu’il est beaucoup moins baveux une fois qu’il est confronté à Barry Berke qui l’expose tel qu’il est. Une ordure prêt à tout pour protéger le Bully.

    J’espère qu’il va se planter solide dans sa tentative de se faire élire au Sénat.

    Only he best people disait Trump. Voici un de ses meilleurs.

  27. Apocalypse dit :

    @FlorentNaldeau – 10:14

    Apparemment, avant l’interrogatoire de Barry Berke, toute la partie précédente a été un cirque; on aurait dû débuter avec lui et ensuite, les membres du Congrès. On peut comprendre les membres, ou du moins, des membres, de vouloir avoir leur petite tranche de temps et possible moment de gloire, mais désolé, ils ne sont pas des Barry Berke, et d’autres comme lui, dans l’art d’interroger.

  28. Rustik dit :

    si: « «Les communications par le président avec un acolyte lui demandant de commettre un acte criminel à son profit ne sont protégées par aucun privilège et ne sont l’objet d’aucune immunité, et les avocats du président de même que les avocats du département de la Justice le savent très bien. »

    Alors, ils attendent quoi?

  29. Ce matin il dit que le rapport Mueller est très clair, no obstruction, no collusion.
    il répond non lorsque l’animatrice lui demande s’il a lu le rapport 🥴

    CNN’s Alisyn Camerota presses former Trump campaign manager Corey Lewandowski on why he ignored President Trump’s request to meet with former Attorney General Jeff Sessions.
    https://www.cnn.com/videos/politics/2019/09/18/corey-lewandowski-sessions-end-probe-mueller-report-newday-vpx.cnn

    1. Haïku dit :

      marie4poches
      Merci pour le lien. En effet, Incroyable !

  30. Pierre S. dit :

    ————-

    Morale de ce triste cirque

    Lewandowski peut faire le clown comme bon lui semble, mentir, se taire, se déguiser en drag queen, pèter dans le micro …. il est complètement blindé et assuré d’être protégé par Will Barr.

    Personnellement, cet outrage aux institution mériterait un congédiement illico suivi d’une trâlée d’accusation d’entrave, d’outrage et de parjures.

    Rien ne sert d’interroger un bandit qui est assuré d’être gracié et protégé, ce trou du cul. Il a tout à gagner à faire l’imbécile, un rôle qui lui va comme un gant soit dit en passant, un vrai naturel.

  31. Haïku dit :

    « Entrave à la justice en direct ».Wow, quel titre.
    @papitibi
    @karma278
    Opinions juridiques?

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :